Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Le peuple grec spolié et rançonné par l’armée

Le peuple grec spolié et rançonné par l’armée

On apprenait il y a quelque temps que les politiciens grecs au service des impérialistes grecs, européens et américains dilapident l'argent recueilli des taxes et des impôts du peuple pour acheter des chars d'assaut

Les médias des riches agiotent, dénoncent et accusent le peuple grec d'être mauvais coucheur, tricheur, fraudeur, et de refuser de payer les « justes » taxes et les impôts « raisonnables » qui seraient dûs à l’État en faillite. Les journalistes à la solde accusent la population de refuser de rembourser l'argent que les banques d'Europe, grassement subventionnées, leur ont soi-disant prêté "généreusement". Mais à qui cet argent a-t-il été prêté et pour financer quoi au juste ?

On apprenait il y a quelque temps que les politiciens grecs au service des impérialistes grecs, européens et américains dilapident l'argent recueilli des taxes et des impôts du peuple pour acheter des chars d'assaut (un milliard de dollars seront déboursés auprès des vendeurs de mort américains). Quelques jours auparavant, on annonçait des milliards dilapidés pour l’achat de sous-marins de combat britanniques acquis par le gouvernement grec en faillite (1). 

A-t-on demandé au peuple l'autorisation pour ces achats scandaleux ?

Jamais, car tous ces politiciens véreux connaissent déjà la réponse du peuple grec : tout l'argent des taxes et des impôts pour le peuple, pour des hausses de salaires, pour la vie moins chère et pour des services publics et pas un sou pour les armes de répression massive et d'extermination.

Pourquoi ces dépenses inutiles pour le peuple mais très utiles pour les riches à ce moment-ci de l'histoire grecque, alors que le pays est en faillite technique ? 

Avec les mesures de rétorsion de la dette, que les riches grecs ont contractées, le peuple est maintenant invité à rembourser ce que les riches ont planqué dans les banques off shore et dans les paradis fiscaux bien connus. Évidemment, devant tant d’outrecuidance la révolte populaire va en s'accentuant au pays de Ptolémée et les journées de grève générales succèdent aux grèves générales si bien que ces nouveaux chars de répression massive ne seront pas de trop pour protéger les ploutocrates et leurs valets politiques et réprimer le peuple dans les rues et en colère.

De plus, la Turquie s'éloigne peu à peu de l'Alliance Atlantique. Elle ne cherche même plus à adhérer à l'Union européenne et ne veut plus de sa monnaie fragilisée (euro). Elle dénonce l’allié de l’OTAN (Israël) sur son flanc sud et elle se rapproche de l'Alliance de Shanghai, se dirigeant ainsi inexorablement vers l’Orient son penchant naturel et là où les profits s’accumulent. 

Un nouveau rempart oriental devait donc être érigé par les stratèges de l'Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN), alliance agressive des puissances occidentales en déclin, devant la limite méditerranéenne extrême de l'Alliance de Shanghai, l’alliance agressive de l’impérialisme chinois.

C'est le nouveau rôle militaire que l'OTAN attribue à la Grèce en remplacement progressif de la Turquie – qui joua ce rôle pendant quelques décennies –. La Turquie est devenue un allié instable puisqu'elle ne joue plus au chantage de l'adhésion à l'Union européenne et qu'elle s’offusque que le sous-fifre israélien massacre ses ressortissants pacifiques, sur des navires battant pavillon turc en eaux internationales, naviguant en direction de Gaza sous blocus illégal. 

Cette saga des tanks et des sous marins offre un exemple supplémentaire de ce que nous dénonçons depuis des lustres : la démocratie bourgeoisie est une caricature de démocratie et une véritable dictature des riches sur le peuple. En octobre 2009, la bourgeoisie et la petite bourgeoisie ont fait voter le peuple grec ; sitôt ce rituel ubuesque complété, les politiciens « socialistes » majoritaires se sont empressés d’oublier leurs promesses et d’oblitérer les souffrances du peuple et ils se sont précipités à Athènes collecter leurs prébendes et voter tout ce que les armateurs et les banquiers exigeaient d’eux.

La résistance du peuple grec à ce gaspillage militaire scandaleux, ses grèves générales en succession et son refus de payer taxes et impôts sont les contributions de cette population à la lutte anti-impérialiste mondiale. 

______________________________

(1) http://www.atlantico.fr/decryptage/scandale-grece-plan-rigueur-mais-achat-chars-industrie-armement-americaine-199502.html

(2) Les héritiers d’Héraclès. http://www.centpapiers.com/les-heritiers-d%e2%80%99heracles-et-le-menage-des-ecuries-d%e2%80%99auigias-grece/75667


Moyenne des avis sur cet article :  4.74/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Basepam 21 octobre 2011 09:40
    Bonjour,

    A priori l’histoire des chars américain est fausse.

    Il y a beaucoup de manipulations dans tous les sens et peu de vérifications...
    Cordialement
    Basepam

    • mbdx33 mbdx33 21 octobre 2011 15:35

      400 chars + 20 véhicules amphibies valeur initiale 4 milliards d’euro vendus 1.28 milliards d’euro. 
      C’était les soldes non ?
      Ils sont d’occasion et bradés ?

      Qui peut croire des histoires pareilles alors que le paiement de ce genre de contrat se fait sur plusieurs années en général et que l’état grec est en faillite. Donc non solvable. C’est l’Europe qui aurait payé la facture en particulier le contribuable français et allemand comme d’habitude

      Mais au fait cette autre histoire qui concerne des frégates, est ce vrai ?


    • Alison 21 octobre 2011 10:45

      Tout a fait et tout le monde répand des rumeurs, le bruit qui court, le on dit ne faire qu`aggraver la situation a travers les agences de notation qui guette le moindre fait et geste pour speculer un peu plus chaque jour.

      Arrêtez de les conforter dans leur role svp ! Verifiez vos informations avant de les communiquer, merci.

      J`habite en Grèce depuis un certain nombre d`année et je ne peux que constater le mal qui est fait que ce soit par les médias nationaux a la solde de l`État, de même que les médias internationaux sans compter désormais les rumeurs sur les médias libres comme ici ou tout et n`importe quoi circule.

      Certains voient la Grèce précurseur d`une révolte ? Regarder ce que j`essaye d`expliquer en répondant a des clichées tout fait,

      10h30

      http://www.agoravox.fr/actualites/europe/article/les-grecs-doivent-se-serrer-la-102791


      • zelectron zelectron 21 octobre 2011 11:07

        J’ai dis à Erdogan que pour la Grèce, c’est OK ! ils sont murs...


        • alain_àààé 21 octobre 2011 16:01

          l auteur deborde un peu sur le sujet mais ou je d accord c est que des réseaux se stucture a traveres l europe et quelque soit le candidat de la république il va devoir aller au charbon car aprés les trois pays diriger par des socialistes qui mettent leurs peuple a la diete cela risque de mal tourner en FRANCE.


          • bigglop bigglop 21 octobre 2011 18:15

            Bonjour,
            C’est plus qu’un génocide financier, c’est le génocide d’une nation, la négation de la volonté populaire. Les citoyens grecs sont très dignes et eux se battent en utilisant la désobéissance civile alors que les autres européens ont débranché le seul neurone qu’il leur reste.
            J’ai bien peur que cette seule désobéissance ne soit pas suffisante.

            A travers cet article éclate l’absolue Hypocrisie de certains gouvernements européens et étrangers.

            Ainsi, il vaut mieux « détourner » les aides européennes vers nos « caisses » plutôt qu’elles aillent dans les poches des banques mondiales même si c’est au détriment des citoyens grecs. L’Allemagne de Merkel n’est pas en reste car elle a aussi vendu des armes et tente d’imposer un contrat d’investissement dans l’énergie solaire à la Grèce et dont elle serait la principale bénéficiaire et financée par les aides européennes (FESF)

            http://www.lesechos.fr/entreprises-...

            http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=106967

            Malgré sa dette publique en constant accroissement, les gouvernements grecs ont investi dans leur Défense des sommes colossales, 4,5% du PIB, 180.000 militaires sur 500.000 fonctionnaires (bénéficiaires : industries d’armement française, allemande, US...), pour plus de détail :

            http://canempechepasnicolas.over-blog.com/article-un-gouffre-explore-du-deficit-grec-les-achats-massifs-d-armes-a-la-france-a-l-allemagne-aux-eta-78300187.html

            La Grèce est le laboratoire de la déconstruction européenne et il patent qu’elle est sous tutelle du FMI, de la BCE, du FESF de la Banque-MESF et des marchés financiers spéculatifs. Papandréou, Président de l’Internationale Socialiste, n’est que le porteur de mauvaises nouvelles de ses tuteurs. Le courage politique aurait été de démissionner, de convoquer une nouvelle élection présidentielle et législative pour proposer des solutions alternatives d’organisation du système bancaire grec, refuser la partie indue de cette dette.
            Le pillage de la Grèce va se poursuivre jusqu’à ce qu’il ne reste que la carcasse et encore elle aura un prix.

            Voilà le projet de tutelle de la Grèce :

            http://bruxelles.blogs.liberation.f...

            http://bruxelles.blogs.liberation.f...

            En dehors de la période « des Colonels », la Grèce a été dirigée par trois familles :
            - les Papandréou
            - les Caramenlis
            - les Mitsotakis
            qui se sont servies sur les fonds publics par la corruption, les passe-droits, rémunération des influences, marchés truqués, etc...
            Et maintenant, les médias, occultant ces informations, s’acharnent, hypocritement à accuser le petit peuple de corruption

            En suivant, un commentaire sur AVOX d’une résidente en Grèce :

            Bonjour a tous,

            ceci est mon premier message et je me décide a intervenir car "on dit" tellement de chose sur la Grèce qu`il est temps d`éclaircir pas mal de zone d`ombre sur ce pays, son histoire, sa culture, ses rapports avec l`argent, l`Europe etc... Je me permet de réagir notamment a l`article de chapoutier interrogeant une syndicaliste enseignante car je vis dans ce pays depuis de nombreuses années, non pas en tant qu`expatriée professionnelle mais par choix personnel. Ma vision n`est pas celle d`une personne gagnant des milliers d`Euro tous les mois mais vivant avec les Grecs, parlant grec bref totalement intégrée...

            Avez vous entendu parler de la Grèce avant la crise de 2008 ? Très certainement avec sa mer bleue, ses maisons blanches, sa joie de vivre et l`hospitalité grecque, cliché très vacances mais loin du quotidien même avant 2008 !
            La Grèce est aussi un pays ou l`État n`a aucun pouvoir sans le consentement de l`église car cette dernière possède 94% du foncier dans le pays, n`est pas soumis a un système fiscal mais par contre l`État paye les salaires des Pops et comme l`État n`a jamais pratiqué la fiscalité a la française bien au contraire, il ne rentre pas d`argent et cela depuis toujours.
            Les armateurs sont aussi exonérés comme certains le savent déjà mais ceci pour une raison... Ce sont ces derniers qui au cours du XX siècle ont tout développés dans la vie grecque.
            Les compagnies de Ferry, l`ancienne compagnie aérienne Olympic Airline etc... alors que l`État depuis la dictatures des colonels ne faisait absolument rien faute de moyen.
            Les armateurs tels que le célèbre Onassis mais pas seulement lui ont transmis ces pôles économiques a l`État pour que la Grèce continue de se développer en échange d`une exonération fiscale.
            Malheureusement ce fut pendant de nombreuses années le règne de deux dynasties (Papandreou/Caramalis) qui ont avec le temps, dilapidée l`héritage des généreux donateurs faute de rentrées fiscales aggravé de corruption a tous les niveaux (État, peuple, église). 
            Il faut savoir que le peuple grec n`aime pas payer quoi que ce soit, le Grec est râleur, capable de colère terrible et finir dans des embrassades chaleureuses deux minutes après.

            Les Grecs ne se sont jamais sentit redevable de quoi que ce soit vis a vis de l`État car ce dernier n`a jamais rien fait pour le peuple qui a appris a se « débrouiller ». Pourquoi aurait il payer alors que l`esprit de justice sociale est totalement absente, le pays vit sous la culture du bakchich depuis la nuit des temps. Il y a encore quelques mois il n`était pas rare de voir des Grecs sortir des liasses de billets pour payer qu`un paquets de cigarette, ça c`est le cote très oriental car le rapport a l`argent n`a rien de commun avec la France. Ici demander combien vous gagnez n`est pas tabou.

            Tout c`est développé dans cette esprit et cela depuis très longtemps d`ou la difficulté pour un Français, un Allemand de comprendre le fonctionnement du pays en rapport avec le leur ou tout est encadré, loi, medecine, scolarité et j`en passe.
            Il en est de même au niveau des banques, des ministères, des services publiques ou devant le manque de développement économique privé, l`État a embauché des milliers de personnes souvent peu qualifiées dans des emplois, ou il n`était pas rare de trouver cinq personnes armées chacun d`un stylo de différentes couleurs pour signer un document. Peu payé mais les Grecs n`ayant pas de gros besoins, étant propriétaire de leur bien (Raison culturelle, dote du mariage etc..) il ne se sont jamais transformé en « killer ».

            Est arrivé l`Europe avec sa société de consommation et ça bien avant l`adoption de l`Euro. Les Grecs ayant toujours vécu dans une vie simple sortant d`une dictature militaire ou s`exprimer pouvait entrainer d`être fusiller en place publique, tout cela a bouleversé leur comportement d`autant que la structure financière bancaire n`a jamais été encadrée, prêt a gogo, pas de limite d`emprunt eux mêmes travaillant et étant payés en espèces, pas de recouvrement qui n`existe toujours pas actuellement... Pas d`huissier parce que la société grecque fonctionne a la confiance. Ça paraitra fou a un européen du nord mais au sud de l`Europe c`est comme ça, d`ailleurs si je devais faire une comparaison la culture grecque se rapproche plus du Liban que de la France. 

            Les investisseurs se sont empressés de s`installer ici car il y avait aussi a gagner pour eux, Carrefour, Fnac, ciment Lafarge, Société Générale, BNP, Crédit Agricole, EDF, Vinci.... Et surtout les « bienfaiteur francais/Allemand de l`armement » qui ont vu ce pays au centre des Balkans avec son ennemi juré de toujours la Turquie.
            Les USA ont entretenu ce conflit pendant des années leur permettant de vendre du F16 des deux cotés, vous n`avez pas d`argent, pas de soucis on vous prête. La Grèce est devenu en quelques années le quatrième acheteur d`arme !
            Les Grecs se sont vite retrouver acculer au mur en dépensant a outrance pour se protéger de la Turquie, l`État ne faisant pas de recette fiscale la situation est vite devenu ingérable.
            L`Europe est arrivée en « renfort » surtout a coup de concurrence sur les armes d`autant que la Grèce s`est vu gratifiée de l`espace Schengen, sans compter aujourd`hui les flux migratoire d`Afrique, moyen et proche orient, Europe de l`Est.
            Les Européens ont « aider » la Grèce a coup de prêt représentant des millions voir des milliards d`Euro, en contre partie la Grèce doit acheter son quota d`arme chaque années ! Pas d`achat d`armement pas d`argent. Cet ainsi que la dette de la dette a explosée accentuée par un manque de développement économique qui a plongé le peuple grec dans cette situation.

            Entendre dire des Français que les Grecs sont des voleurs est intolérable pour moi qui vit ici ! D`autant que les gros trusts financiers ont grandement creusé le déficit de se pays. Ce n`est certainement pas le peuple grec qui a piller le pays.
            Aujourd`hui les hôpitaux ne font plus de chimio faute d`argent, les enfants ont fait leur rentrée scolaire sans livre, les écoles ne sont plus chauffées en hiver et il y aurait tant a dire.
            J`entends dire « Diminuez le budget de l`armement », comment lorsqu`il est le fruit d`un odieux chantage financier !
            Les Allemands qui ont construit l`aéroport El Venizelos mais qui en ont l`exploitation totale ou les taxes d`aéroports sont les plus chères en Europe.

            Voila la réalité d`une Grèce qui souffre, d`un peuple a qui aujourd`hui on demande l`impossible et que les médias font passés pour des voleurs auprès de Francais ou aux yeux de l`Europe.
            piotreck parlait des médias grecs mais qu`en est il des chaines tv européennes ou y compris sur France 2 on balance des reportages sur Athènes a feux et a sang en utilisant des images des événements de 2008 alors qu`on est en 2011 n`ayant même plus la déontologie de marquer « images d`archives ».

            Le peuple européen vivant dans son confort social qui attends que le peuple grec fasse la révolution pour tous car eux mêmes critiquent ce pays, alors qu`en France personne ne plus défendue les acquis sociaux comme la retraite.

            Le Grec est tout sauf un voleur, il a appris a compter sur personne, il se « débrouille » comme il peut pour survivre dans un monde.

            Maintenant le temps est a la solidarité y compris celle de garder cette Grèce dans la zone euro qui ne représente que - 2% du pays européen et surtout de l`aider, car si demain elle sort de cette union le peuple souffrira davantage.
            Ce n`est pas en revenant a des monnaies nationales qui ne vaudront plus rien devant ce qui sera demain la guerre de la dévaluation.
            Nous sommes dans une restructuration mondiale de l`économie a coup de guerre monétaire est/ouest, s`entraider est une valeur essentielle a la survit de chaque pays européens sinon personne ne relèvera la tête y compris chez vous en France en Allemagne.
            Laissez le temps a la Grèce de faire ses reformes mêmes si elles sont difficiles pour le peuple grec mais on ne passe pas de l`économie libanaise a l`économie suisse en un clin d`œil. 
            Les Grecs souffrent mais restent pragmatiques pour la plupart, beaucoup savent que l`origine du mal est aussi la corruption et que dans la situation dans laquelle ils étaient auparavant il n`y avait pas d`avenir.
            Engendrer une révolution actuellement plongera le pays dans le sang car ils sont aussi conscient de qui etait au pouvoir il y a a peine quarante ans.

            Merci de m`avoir lue pour ceux qui le feront.

             

            http://www.slate.fr/story/11249/en-grece-le-pouvoir-politique-est-aux-mains-de-trois-familles

            http://mobile.agoravox.fr/actualite...




            • Lorelei Lorelei 21 octobre 2011 22:21

              Les achats d’armes en occident n’arretent d’ailleurs ils ont achetés et mis au point des armes d’une sournoiserie incroyable en prévision de futurs manifestation europeene
              http://www.bastamag.net/article1776.html
              À la fin des années 2000, des articles ont été publiés sur le sujet : la musique employée comme moyen de torture dans les prisons de la CIA, l’emploi d’un nouveau type d’arme « non létale » dans les manifestations, leLRAD (Long Range Acoustic Device) – vite labellisé « canon à son » par lesmédias –, l’usage du Mosquito, un émetteur de très hautes fréquences, pour chasser les « indésirables » de certains endroits. L’usage du son pour réprimer, contrôler ou torturer n’est pas neuf, mais la conjonction tout à coup de ces trois usages – en temps de guerre, dans le maintien de l’ordre et dans l’espace public – semble montrer des transformations des pratiques policières ou militaires.
              il y aussi le taser et compagnie à lire http://www.tlaxcala.es/pp.asp?reference=7905&lg=fr


              • storm storm 22 octobre 2011 00:31

                les grecs sont de retour, le retour de la Grance Grêce, et pour ça, il faut des armes (et des bâteaux, furtifs si possible)

                Mussollini peut se retourner dans sa tombe, Italie, tes côtes sont à nous !

                (nb : délire off)


                • Arafel Arafel 22 octobre 2011 01:34
                  The U.S. approved to grant 400 M1A1 Abrams to Greece
                  October 3, 2011 | Filed under : Army,Featured News

                  According to information of the “Hellenic Defence & Technology” magazine, the U.S. authorities approved to grant 400 M1A1 Abrams tanks to the Greek Army, which will include options between simple refurbishment – worth tens of millions dollars for all the tanks- and upgrading to a higher level of operational capability, with a higher corresponding cost. The relative Letter of Offer and Acceptance (LOA) is expected soon.

                  Also according to exclusive information of the” Hellenic Defence & Technology” magazine, a Price and Availability letter was sent to U.S. authorities regarding 20 AAV7A1 and a low cost upgrade program for them. This is the first step to cover an operational requirement for 75-100 vehicles.

                  Additional exclusive details on these requirements as well as for Bradley IFVs, in a forthcoming issue of the “Hellenic Defence & Technology” magazine.

                  Source : hellenicdefence.gr


                  • Arafel Arafel 22 octobre 2011 01:43
                    Les sous-marins grecs : 3 milliards d’€ évaporés… pas pour tout le monde

                    (BRUXELLES2) Parmi les gaspillages de l’argent grec, il y a celui de la folle course aux armements engagée entre la Grèce et la Turquie dans un « conflit gelé » qui n’est toujours pas résolu. Un conflit qui paraît bien abscons aujourd’hui alors que les deux pays sont membres de la même alliance militaire. Mais apparemment ce gaspillage n’émeut pas grand monde, et en particulier les Allemands pourtant si à cheval sur l’usage des fonds publics et peu avares de donner des leçons aux Grecs. L’Allemagne n’a pas peu contribué ainsi à creuser le déficit. Le seul coût d’acquisition de six sous-marins type 214 par la marine grecque, commande passée à l’industrie allemande, a coûté 3 milliards d’euros au budget grec. « 3 milliards € au fond de la mer », dénonce Christos Kirtsos l’éditeur du quotidien grec gratuit Citypress dans un de ses derniers billets (lire ici, en grec).

                    Une Allemagne bénéficiaire de l’argent grec

                    Estimant la commande urgente, le gouvernement de l’époque (Kostas Simitis comme Premier ministre et Aposotolos Tsohadzopoulos comme ministre de la défense) a, en effet, payé à l’avance 75% du coût global. « Ainsi, l’Etat grec a payé, il y a dix ans 1,5 milliards d’€, alors qu’on n’a toujours pas réceptionné les sous-marins allemands » explique Kirtsos. La commande devait être assurée par les chantiers grecs Scaramanga et les chantiers allemands TKMS. « En réalité, les deux tiers du chiffre d’affaires créé par l’acquisition de ces sous-marins ont été récupérés par les chantiers navals allemands » explique-t-il.

                    http://www.bruxelles2.eu/defense-ue/armees-europeennes/les-sous-marins-grecs-3-milliards-de-evapores-pas-pour-tout-le-monde.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès