Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Nigel Farage démontre devant tous les députés au parlement européen (...)

Nigel Farage démontre devant tous les députés au parlement européen l’utilité capitale de l’article 50 du T.U.E

Vidéo historique à visionner : la première intervention de Nigel Farage post-brexit, devant tous les députés au parlement européen, démontre l’utilité capitale de l’article 50 du T.U.E.

On peut apprécier plus ou moins l’homme politique britannique Nigel Farage. Comme je l’ai déjà plusieurs fois souligné, l’UPR ne partage pas toutes ses prises de position – loin s’en faut -, car elles sont souvent très clivantes, très à droite, très atlantistes et très libérales en économie.

Mais force est de constater que c’est un responsable politique courageux et hors normes, doublé d’un excellent orateur et d’un polémiste talentueux. Force est aussi de constater qu’il a « réussi son coup » : l’Histoire retiendra que son entêtement, depuis 17 ans, à se battre contre vents et marées pour obtenir la sortie du Royaume-Uni de l’UE, a fini par payer.

En ce 27 juin 2016, toujours député européen puisque le Royaume-Uni n’est pas encore juridiquement sorti de l’UE, Nigel Farage n’a pas résisté au plaisir rare de venir dire leurs quatre vérités à ses collègues sur les raisons de la victoire du Brexit.

La petite vidéo de son intervention – sous-titrée en français par l’Agence Info Libre – est à voir.

Non seulement parce qu’elle est historique, mais aussi parce qu’elle donne à voir concrètement – bien mieux que par de longues explications juridiques – l’utilité capitale de l’article 50 du T.U.E.

 

Commentaires : heureusement qu’il y a l’article 50 !

 

On voit en effet Nigel Farage affronter une écrasante majorité de députés européens hostiles, dans l’hémicycle du Parlement de Bruxelles plein à craquer, et dans une ambiance survoltée.

Ses adversaires, furieux de la tournure des événements, semblent bien décidés à organiser un tumulte permanent pour l’empêcher de parler, et même l’intervention du président du parlement Martin Schulz ne parvient pas parfaitement à faire régner le silence.

Cette assemblée très majoritairement hostile proteste de façon véhémente à plusieurs reprises au cours de l’intervention de Nigel Farage. Mais, comme tout observateur le notera, l’assemblée reste silencieuse et attentive lorsque le chef du parti UKIP prononce ce qui suit ( à partir de 3’43 ») :

« La question est : qu’est-ce qu’on fait maintenant ? C’est au gouvernement britannique d’invoquer l’article 50 et je pense que nous ne devons pas tarder à l’invoquer. Je suis complètement d’accord, M. Juncker, que le peuple britannique a voté. Nous devons nous assurer que le processus ira à son terme. »

Ce qu’il est essentiel de bien comprendre, c’est qu’un tel discours, et un tel calme, ne seraient pas possibles si l’article 50 n’existait pas, ou si un gouvernement décidait de sortir de l’UE sans respecter cet article.

Imagine-t-on le chaos qu’aurait provoqué Nigel Farage (ou tout autre partisan du Brexit), dans une assemblée aussi hostile et surchauffée, s’il avait annoncé que le Royaume-Uni avait décidé de sortir de l’UE en faisant un bras d’honneur aux 27 autres États-membres, en refusant de suivre l’article 50, donc en violant les traités ?

Visualise-t-on bien à quel point une attitude aussi inconséquente serait suicidaire car elle donnerait à tous les adversaires du Brexit un avantage non seulement juridique, mais aussi moral et politique décisif ?

 

Conclusion

 

Les faits s’imposent : en refusant d’appliquer l’article 50 et en me reprochant de vouloir le faire, Mélenchon, Dupont-Aignan et consorts apparaissent comme de dangereux irresponsables.

C’est la raison pour laquelle mes lecteurs, en visionnant cette vidéo, comprendront à quel point les rodomontades de MM. Mélenchon ou Dupont-Aignan – qui prétendent l’un et l’autre violer l’article 50 et les traités, et imposer la volonté de la France à tous nos partenaires pour transformer l’UE à notre guise – sont totalement irréelles, irresponsables et dangereuses.

Il suffit d’imaginer le très volcanique Mélenchon ou le très superficiel Dupont-Aignan à la place de Nigel Farage dans cette assemblée survoltée pour comprendre immédiatement que leurs déclarations seraient balayées comme fétus de paille et que la position de la France serait très gravement affaiblie sans aucun avantage.

Mes adversaires m’ont brocardé depuis des années parce que je faisais, selon eux, « du juridisme ridicule », au motif que j’ai toujours insisté sur l’utilité capitale de respecter l’article 50 du T.U.E.

Maintenant que nous sommes au pied du mur, chacun peut se faire une opinion sur qui avait raison, et qui n’était là que pour enfumer les Français.

François ASSELINEAU

Site Internet : http://www.upr.fr
Facebook : http://www.facebook.com/upr.francoisasselineau
Twitter : https://twitter.com/# !/UPR_Asselineau


Moyenne des avis sur cet article :  3.74/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

244 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 1er juillet 11:43

    Et d’après vous, De Gaulle, le dernier homme politique avec de « l’envergure », aurait invoqué l’article 50 ou aurait fait un « bras d’honneur » (symbolique, c’est pas le genre) à l’UE ?
    Comme vous surement, je parie pour la deuxième réponse, donc ...

    Aucun traité n’a jamais contraint éternellement un pays. Il lui suffit de le dénoncer.

    « Ils ne sont forts que parce que nous vivons à genoux ».


    • Felgrand Felgrand 1er juillet 12:36

      @Alpo47
      « Aucun traité n’a jamais contraint éternellement un pays. Il lui suffit de le dénoncer. »

      Bah voyons ! L’État de droit, c’est du crack !

      T’as raison !

      A moins, bien sûr, de démontrer qu’il y a eu ce qu’on appelle vice de consentement... Mais ce n’est pas le cas ...


    • sparker808 (---.---.48.194) 1er juillet 13:15

      @Felgrand
      Ben il y a quand même le coup de 2005, mais je ne sais pas si c’est suffisant pour amorcer une contestation....


    • jakem jakem 1er juillet 14:18

      @Alpo47 Votre question est pertinente, votre conclusion me semble inexacte.

      Nous ne vivons plus en 1960 ; notre dette est monumentale ( qu’une partie soit qualifiée et même réellement illégitime ne change rien ) ; notre économie est imbriquée dans d’autres ; une multitude de liens nous obligent envers des pays tiers.... Il faut négocier le départ ( pas à demi !) càd d’abord exprimer clairement et fermement ce que nous voulons.
      Ce n’était pas la cas à l’époque, que vous évoquez indirectement, où le Général aurait pu se fâcher ainsi.

      Je pense que M. Asselineau a raison : il faut se servir des dispositions légales et l’annoncer avant la Présidentielle. Et faire beaucoup d’explications et de pédagogie longtemps avant.
      C’est avec une majorité incontestable, solide, de Français convaincus qu’il sera possible d’envoyer paître les ayatollahs de l’eurokrature.
      Et il faudra réussir notre F R A N C E X I T sans mettre le pays à feu et à sang.

      Chevènement a écrit un texte sur la « refondation de l’Europe » qui vaut certainement la peine d’être lu ( sur Marianne il-y-a un extrait, je ne l’ai pas encore lu en entier). A son habitude, il est très diplomate et reste ambigu sur cette « refondation » car il ne précise pas ( tout au moins ds l’extrait proposé) qu’il faut d’abord redevenir français avant d’être en mesure de construire autre chose par le biais de coopérations entre Nations.

      Sapir donne aussi son avis sur la question, et c’est intéressant.

       


    • Ar zen Ar zen 1er juillet 15:28

      @Alpo47

      Vous faîtes erreur. De Gaulle n’a jamais dénoncé le traité de Rome qu’il n’avait pas lui même signé. Il a dû pratiquer la politique dite « de la chaise vide » pour protester et s’opposer à l’Europe des 6 d’alors. Il n’avait pas la majorité à l’assemblée nationale et ne pouvait pas dénoncer le traité de Rome.

      Vous dites, par conséquent, une contre-vérité concernant De Gaulle.

      Par ailleurs, quand vous dites « il lui suffit de le dénoncer », il ne s’agit que de ça ! Dénoncer un traité c’est faire en sorte de ne plus l’appliquer. Mais le traité signé et ratifié doit être respecté jusqu’au bout dans ce qu’il prévoit. Et, précisément il prévoit une clause de sortie : l’article 50.

      Ces traités TFUE et TUE concernent actuellement 28 pays. Il ne s’agit pas d’un traité signé avec un seul partenaire. Cela serait facile de le dénoncer. Ces traités sont complexes, négociés et ratifiés sur du très long terme.

      Parce que si la France venait à s’amuser à ne pas respecter les traités selon son « bon vouloir » les autres pays pourraient en faire de même, plus personne ne serait crédible. Essayez de travailler cet aspect des choses.


    • Alpo47 Alpo47 1er juillet 19:01

      @Ar zen, jaken

      Bonjour,

      Ais-je écrit quelque part que De Gaulle avait dénoncé le traité de Rome ? Je cherche ...je cherche ...

      Juste que De Gaulle ne s’embarrasserait pas de cela. Il me semble qu’il n’a pas pris de gants pour dire à l’OTAN et aux USA de quitter le sol national ? Si traité il y avait et probablement qu’il y en avait, il est passé à la trappe ;

      Pour ce qui est de notre dette, absolument tout le monde sait et convient qu’elle ne sera jamais remboursée ... Comment pourrions nous rembourser 2000 milliards ? Seuls les intérêts le sont.
      D’ailleurs, vous l’avez évoqué, on peut tout à fait légitimement dénoncer cette dette où les banques créent de l’argent qui n’existe pas -juste une ligne de crédit- pour ensuite ponctionner la pays pour se le faire rembourser. Ces dettes sont illégitimes. Tout le monde le sait et un jour ou l’autre, comme dit C.Lagarde, il faudra faire un « reset » pour tout annuler.

      Evidemment, quitter l’europe et l’euro , c’est dénoncer la dette.

      Les « grands pays » ne s’embarrassent jamais de ces « détails ». Ils agissent en fonction de leur intérêts.

      Bon, il faudrait aussi avoir de « grands dirigeants » et là, on est un peu dépourvus ;


    • gimo 1er juillet 19:05

      @sparker808 refer 2005
       il y a eu trahison, institutionnelle on ne revient pas sur une decision souverainne a la majorité
      du peuple  qui sur vaut celle des representants délégués «  »élus«  »
       seulement si le peuple est par défaut 

       reveillez vous arretez de touner en rond
       ils doivent bien rigoler et profiter les politico et mafiat de cette faiblesse


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er juillet 19:09

      @Alpo47
      Du temps de de Gaulle, il n’existait pas de clause de sortie aux Traités Internationaux. Il a fallu attendre 1969 et la Convention de Vienne pour que soit reconnu le droit légal à un pays de sortir de Traités qui ne lui convenait plus.


      Malgré cela, Attali et sa bande ont réussi à priver le Traité de Maastricht de clause de sortie. C’est la raison pour laquelle, il n’est pas possible de sortir légalement de l’ euro.

      Et c’est ce qui a failli se passer à nouveau pour le Traité de Lisbonne. C’est grâce a des juristes anglais, que l’article 50 a été inscrit dans le Traité. Les Anglais sont beaucoup plus respectueux de la liberté des peuples, et de la démocratie, que nos néo cons ...

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er juillet 19:11

      @jakem
      Chevènement radote. Il propose simplement de rester dans l’ UE en changeant l’euro, contre l’euro-franc, ce qu’il est déjà. Il ne propose pas de sortir définitivement de la construction européenne.


    • Jeekes Jeekes 1er juillet 20:51

      @Alpo47


      « Evidemment, quitter l’europe et l’euro , c’est dénoncer la dette. »

      Absolument, avec un gros bras d’honneur.
      Tout le reste est de la foutaise, du tortillage de cul. On est souverain ou pas.
      L’article 50, y’a qu’à se torcher avec, la dette est illégitime ; aux oubliettes.

      Bon ça ferait frémir les banksters, et alors ? Ils nous baiseront plus qu’avant ? 
      Evidemment, pour ça faut des couilles, et là, on peut chercher longtemps. Chez les politicards, y’en a pas un seul qui soit né équipé... 
       


    • Vredes Vredes 1er juillet 21:04

      @Felgrand
      Le Traité de Maastricht n’avait pas de close de sortie, ce qui rendait ce traité nul en droit international.
      Attali du gang de la kippa s’en est bien vanté/

      https://youtu.be/jXBLvGuNVuU


    • Ouallonsnous ? 1er juillet 22:27

      @Fifi Brind_acier

      N’oublions pas qu’article 50 où pas, quand un pays a décidé de se retirer d’un traité, c’est d’abord par le bras d’honneur qu’il faut passer, la sortie se faisant comme le pays sortant l’aura décidé !


    • Ar zen Ar zen 1er juillet 22:48

      @Alpo47

      Sur la dette nous pourrions être d’accord. Il se trouve que se sont « nos » gouvernants qui sont à la solde de l’élite financière. Lorsqu’un pays emprunte aux banques privées, ce pays est « rançonné » par ces banques privées. Si la banque de France faisait son boulot elle prêterait gratuitement à l’Etat. L’intérêt annuel de la dette en France est de 44,5 milliards d’euros qui vont directement dans les poches des banquiers. Le service annuel de la dette en 2016 (intérêts et emprunts à rembourser cumulés) doit être dans les 140 milliard d’euros. 

      En ce qui concerne le traité avec l’Otan les choses sont simples. Après 20 ans d’adhésion, il suffit de dénoncer le traité et d’en sortir. C’est prévu à l’article 13 du traité. Pour les traités UE ce n’est pas si simple. Pour l’Otan il y a aussi une subtilité. De Gaulle n’est pas sorti de l’Otan, le traité n’avait pas 20 ans. Il est sorti du commandement intégré, ce qui est différent. Si les US ont quitté le sol français c’est parce que De Gaulle a demandé la sortie de la France du commandement intégré. 



    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er juillet 22:48

      @Jeekes
      Sauf que les Français sont des fourmis qui épargnent, et leur épargne, c’est de la dette !


    • chantecler chantecler 1er juillet 23:01

      @Alpo47
      Oui mais en attendant le reset tarde ...
      Peut être les riches Allemands qui investissent leurs économies dans la rente pour leurs retraites ... ???


    • Montdragon Montdragon 1er juillet 23:36

      @jakem
      En 1938 ; notre premier partenaire commercial était le IIIème Reich....
      du coup....plouf mon grand..à revoir.


    • Politzer1 (---.---.165.253) 2 juillet 01:08

      @Alpo47FA Nous délivre sa camelotte en « oubliant » que son droit a été bafoué en 2005 et s il n y avait que ça ! Lui même tout étourdi qu il est par la sortie de Farage a pointé 2 meurtres(hors droit lol) destinés à inverser le cours politique. S il devenait dangereux et ça ne risque pas vu son crétinisme juridique, il serait probablement victime d un « fou » ou d un « accident » . Seul un rapport de force forgé dans une lutte de classes rassemblant non 51, 7% des suffrages mais 70% de la population ( chiffre mesurant le rejet de l immigration comme par hasard), est de nature à vaincre le « mur de l argent » et ses « escadrons de la mort » et non son invocation à l article 50 dont les puissances financière se battent les c...... Que pense notre rêveur utopiste de l article sur la fusion des banques interdite par l article 120 mais possible hors UE ? Cf Ar Zen ici même ? Ca il ne l a pas envisagé notre spécialiste du droit des européistes !


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 2 juillet 07:01

      @Ouallonsnous ?
      Oui, je sais, à Gauche, on adore transgresser les interdits, ça fait très « révolutionnaire », même si c’est parfois complètement irresponsable... .


      Sortir ne signifie pas être irresponsables.
      La France a signé depuis le Traité de Rome, 521 accords ou Traités divers.
      Comme dans un divorce, il faut décider concrètement de la suite.
      Savoir quels accords peuvent être conservés, ou au contraire, dénoncés ; récupérer le solde des sommes versées au budget de l’ UE (une vingtaine de milliards chaque année) ; décider du sort des fonctionnaires français qui travaillent dans les diverses Instances et qui ne seront plus payés ; pareil pour les Députés français, les diplomates en poste dans l’ UE, etc.

      On ne peut pas à la fois, critiquer les dirigeants anglais qui n’ont pas encore décidé ce qu’ils veulent. Et critiquer l’ UPR qui a prévu la sortie.
      « Le jour d’après la sortie de l’ UE ».

      Et qui a déjà prévu les maquettes des billets en Francs.

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 2 juillet 07:07

      @Politzer1
      « Seul un rapport de force forgé dans une lutte de classes rassemblant non 51, 7% des suffrages mais 70% de la population... »

      Pourquoi voulez-vous une guerre civile, pour un droit de sortie qui est déjà acquis ?
      Le PCF, à la Libération, au sommet sa gloire, faisait 30% des suffrages, pas 70%.


      Cela ne l’a pas empêché de rédiger avec les Gaullistes, le programme du CNR pour libérer la France et mettre en place le modèle social dont nous avons tous bénéficié depuis, et que l’ UE veut voir disparaître...

    • jakem jakem 2 juillet 08:33

      @Alpo47
       Nous sommes d’accord à propos de la dette ; je ne suis pas financier mais je ne vois vraiment pas comment il serait possible de rembourser de telles sommes.
      Et nous ne sommes qu’un pays parmi d’autres. Ce qui est une preuve que le système est totalement surréaliste et nocif à plus ou moins long terme.

      Mais les « détails » que vous évoquez ... avec une certaine désinvolture...

      Soit ! le prochain dirigeant de la France, confortablement élu, annonce à l’eurokratur : « on se barre, on ne paie plus ! d’ailleurs on n’a jamais été d’accord avec votre machin, démerdez-vous ! » ; dans un registre de langage plus soutenu.

      Il lui suffira de fermer les portes, de couper le téléphone et aucune difficulté ne nous atteindra.

      C’est un plan audacieux, mais qui peut fonctionner ! Qui me fait de nouveau penser aux Cosaques Zaporogues.

      Hé ! vous avez fait votre Service militaire chez eux ?


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 2 juillet 08:37

      @Felgrand
      Nous allons entendre des dizaines de projets « de changement de Traités »....
      Nous pouvons commencer une belle collection d’utopies en tous genres ....
      - Sarkozy veut refonder l’ Europe.


      - Les Chevènementistes... , qui veulent transformer l’euro, en euro -franc, ce qu’il est déjà !
      •  
      - Les 20 signataires d’une Autre Europe...
      En attendant la suite et en attendant Godot.

    • chantecler chantecler 2 juillet 09:11

      @Montdragon
      Oui, il se passe de bien curieuses choses ...
      Le « rapprochement franco allemand » , l’amitié franco allemande et aujourd’hui la Kollaboration 100 %.
      Qu’est devenue l’Allemagne coupée en deux , RFA et RDA ?
      Et bien la grande Allemagne s’est reconstituée .
      Nous avons attaché un wagon à la locomotive berlinoise .
      Et apparemment avec la clique au pouvoir dans ce "IV ème Reich, démocratique naturellement ,je n’ai pas vraiment l’impression que nous avons notre mot à dire pour discuter de la direction ni de l’itinéraire ...
      Comment il s’appelle leur ministre chargé des finances  ?
      Celui qui a mis un noeud coulant autour de la population grecque ?
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Wolfgang_Sch%C3%A4uble


    • jakem jakem 2 juillet 11:15

      @Montdragon Monsieur et cher Maître,

       Avec toute ma reconnaissance pour votre correction, certes lapidaire mais si profonde en non-dit et basée sur une vigoureuse érudition.

      Je vais bien entendu tenir compte de votre précieuse indication et le faire savoir à mon entourage.

      Et ça tombe bien ! je connais un papi qui devait avoir une dizaine d’années à cette époque ; il pourra me confirmer la similarité avec la situation actuelle.

      Dans l’attente fébrile d’une nouvelle magistralitude de votre part, je vous prie de vouloir bien agréer mes humbles salutations.


    • Zevengeur Zevengeur 2 juillet 11:31

      @Alpo47

      De Gaulle n’aurait jamais ratifié l’acte unique, ni Maastricht et encore moins la vraie fausse constitution de Lisbonne.
      Il n’aurait d’ailleurs pas démissionné en 2005 à l’issue du référendum car il aurait fait partie du camp du NON !


    • jakem jakem 2 juillet 11:47

      @Fifi Brind_acier Ouais ! en attendant, j’suis vachement content, Madame d_Acier, d’avoir quelques éconocroks sous forme de billets et de pièces ordinaires dans une boite !

      Car figurez-vous que pas plus tard qu’hier, je roulais sous la pluie, lorsque mes balais d’essuie-glace ont cessé de fonctionner. J’étais heureusement sur une route de campagne peu fréquentée, donc j’ai pu m’arrêter sans danger et passer la raclette sur le pare-brise.

      Mais la réparation coûte 269 €. 

      Et quand ..... et quand ..... et quand .....

      Alors, aux gens qui me disent qu’il faut pas épargner, je leur réponds avec un très large sourire : Vous connaissez la vie, incontestablement ! vous avez raison ! Merci pour vos avisés conseils !


    • jakem jakem 2 juillet 12:01

      @Fifi Brind_acier
       Voila 4 affirmations fortes de nature à impressionner le quidam.

      1- qui ne radote pas à partie d’une certaine élévation de pensée ? vous-même ...mmh ? jamais ???
       Vous êtes bien la seule à ne pas être infaillible. Toutes mes félicitations !

      2- il propose d’organiser une table ronde, sans les épées, et de rediscuter les traités.

      3- si l’€ était déjà l’€-franc, et donc les autres monnaies des €-qqchose, tant de gens ne se feraient pas la guerre pour conserver la monnaie d’occupation telle qu’elle est.
      J’ai dû raté un épisode important à la télé à ce sujet. 

      4- il dit « il faudra saisir les Français pour un référendum », sous-entendu, si « sa table ronde » ne marche pas carré. ( cf. son blog )

      Le Che n’est pas mon idole ( je n’en ai pas ) mais il a certainement des choses à dire, aussi importantes que celles d’Asselineau.
      Dénigrer systématiquement des alliés possibles est une stratégie aussi fructueuse que la somme de toutes celles mises en oeuvre par les Ecarlates depuis qu’ils existent.

      Combien était le dernier des Mohicans ? la parti UPR ?


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 2 juillet 19:21

      @Ouallonsnous ?
      Si cela vous amuse de perdre le solde des 20 milliards d’euros versés au budget de l’ UE, vous l’expliquerez aux citoyens....


    • Jeekes Jeekes 2 juillet 19:32

      @Fifi Brind_acier
       

      Voila une belle réponse de droite.
      Va dire ça aux smicards, tu vas les faire rire. 

      J’en ai une aussi : et mon cul, c’est du poulet ?
       


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 2 juillet 20:16

      @Ouallonsnous ?
      Ah, bon, récupérer le solde financier, c’est être de droite ? Il n’y a aucun besoin en France d’économiser les impôts des contribuables ? Donc la gauche doit trouver normal que la France paye des rabais aux Anglais et à d’autres pays plus riches qu’elle ?

      Une petite vidéo, histoire de vous faire rire un peu...


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 2 juillet 20:21

      @jakem
      J’ai déjà voté Chevènement dans une autre vie... Mais à quoi servent des alliés qui veulent « une Autre Europe » et ne veulent pas sortir de l’ UE ? A mettre le bazar comme en Grande Bretagne, où le Brexit fait exploser en vol tous les Partis politiques, dont aucun n’a préparé la sortie.


      Si vous voulez comprendre le rôle de l’ euro, c’est ici : « La tragédie de l’ euro », vous en saurez plus à la fin que tous les experts des médias réunis.

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 2 juillet 20:29

      @jakem
      Je n’ai jamais dit qu’il ne fallait pas épargner.
      Mais que votre épargne, quand elle est placée sur un Livret A, une assurance vie, un PEL ou un CODEVI etc, les banques achètent de la dette d’ Etat avec, donc vous êtes détenteur de la dette aussi. Et sans le savoir.


      Et pire que cela, depuis août dernier, les banques peuvent (grâce à une directive de l’ UE) siphonner les comptes des clients en cas de faillite.

    • jakem jakem 3 juillet 09:29

      @Fifi Brind_acier
       Merci de m’avoir répondu.

      Ce que vous écrivez à propos des banques et de l’argent-dette, je connais déjà ; j’ai lu les textes vers lesquels vous établissez des liens. Et aussi d’autres contributions de diverses personnalités, dont le regretté B. Mar(r)is.

      Mais vous avez abusivement assimilé toutes les formes d’économies, en les traitant de dettes ( donc du fric qu’on ne possède pas en réalité , or les billets ds ma boite , je les ai ! et ils me servent par ex. à payer une réparation de mon char ), sans distinguer entre une épargne de précaution, domestique, de bon pater familias, et des éconocroks placées à la banque.
      Si tout le système s’écroule, mes billets ne serviront peut-être qu’à fabriquer un éventail. Mais ça c’est de la spéculation. Pour l’instant : un tient vaut mieux que deux, tu l’auras p’êt’ pas !

      Quant au Che : tous les alliés ne partagent pas forcément toutes les opinions de celui qui cherche à les fédérer. Chevènement n’est pas un excité irresponsable ; il a de l’expérience, une vaste culture, des tas de relations, et une intelligence toujours vive. Ses opinions ne sont pas très éloignées de celle d’Asselineau.
      Il est légaliste et diplomate, comme votre mentor, et ce sont certainement des qualités nécessaires pour retrouver notre liberté et notre dignité.

      Vous l’avez vous-même écrit ici : une sortie de l’eurokratur ne se ferait pas en 2 ou 3 mois, une foule de paperasses à lire-comprendre-rédiger, des entretiens longs comme une chaussette étirée, etc... Et des principes républicains-français à défendre, ainsi que tout un pays avec sa population. Il faut des bras et des cerveaux incarnés ds des gens qui inspirent la confiance et qui ne sont pas des pourritures ambulantes.

      Y en a-t-il beaucoup en France, de ces gens capables et indispensables pour réussir la F R A N C E X I T ? un bon nombre, sans doute ; encore faut-il les connaitre et qu’ils soient connus du grand public.


    • Ouallonsnous ? 4 juillet 19:08

      @Fifi Brind_acier

      Je ne voie pas d’interdit à disposer de son destin, sauf pour des structures comme l’UE colonialiste au profit de l’oligarchie finançière anglo-yankee.

      Par contre dans l’irresponsabilité, il faut reconnaître que les 521 traités dont vous parlez, la classe politique française se place en tête !

      Il est navrant que vous placiez dans les rangs des fonctionnaires ces gens qui servent l’UE et ses lobbys au lieu du peuple et de la nation française. Auparavant ces gens s’appelaient des collabos, et maintenant, vous les récupéreriez, vous errez fifi, ce serait réinstallez le loup dans la bergerie.

      Quand à l’utilisation de l’article 50, je pense que ce n’est qu’un pis aller que les européistes ont placé sur la route des peuples qui veulent reprendre leur souveraineté.

      Le temps qu’il fonctionne cet article 50, les peuples pourraient être retournés par la force des pressions économiques comme le furent les Irlandais et autres peuples que l’on a fait revoter pour annuler leur suffrage primitif.

      La véritable solution au brexit et à toutes autres tentatives de libération qui pourra survenir est de passer en force, sans discussion avec l’UE discréditée !


    • Ouallonsnous ? 4 juillet 19:12

      @Fifi Brind_acier

      Vous vous trompez d’interlocuteur fifi !


    • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 1er juillet 11:59

      Petit problème : le parti de Farage n’est pas au pouvoir au Royaume-Uni


      • Vipère Vipère 1er juillet 12:44

        @La Voix De Ton Maître

        « Pas au pouvoir » ? Nagel FARAGE est député européen, cela ne compte pas pour peanuts !« 
        Ce qui est frappant, est l’acharnement de N. FARAGE qui a lutté durant 17 ans pour porter les attentes politiques de ses supporters pour atteindre contre vents et marées, le fameux brexit, sans tomber dans le piège de la corruption, bravant les eurocrates et leur mépris  !

        Avez vous entendu MELENCHON, lui aussi député européen, faire la moindre vague dans les assemblées européennes ?
         Et pour cause, JL MELENCHON n’est pas un adversaire véritable de la politique calamiteuse de l’U. E. !

        Selon, Alinéa, si JL MELENCHON était élu, il »casserait la table" ! smiley

        Tout ce que l’on peut constater aujourd’hui comme hier est que l’euro député est un planqué de 30 ans, sous les chaises au P. S. et des années tapi sous les bancs européens, sans moufter un mot de travers contre l’Union anti-démocratique !

        Renverser les tables, MELENCHON  ? quand les poules auront des dents...


      • sparker808 (---.---.48.194) 1er juillet 13:13

        @Vipère
        Vous dites n’importe quoi, informez vous et lisez des textes qui vous rendront un peu plus intelligent sur ces sujets.
        A quoi cela sert-il ou mène t-il de diffamer comme ça ???
        De plus Mr Asselineau à bien décris Farage, si vous le croyais populaire... C’est un nationaliste technocrate capitaliste démagogue qui surfe sur la non compréhension des problèmes par les citoyens.
        Et vous tombez dans le panneau aussi...


      • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 1er juillet 13:26

        @Vipère

        Nagel FARAGE est député européen, cela ne compte pas pour peanuts !

        Heu.. si

        ...sans tomber dans le piège de la corruption, bravant les eurocrates et leur mépris !

        Pas besoin de corrompre un libertarien, qui accessoirement n’a pas le pouvoir

        Avez vous entendu MELENCHON, lui aussi député européen, faire la moindre vague dans les assemblées européennes ?

        Mélanchon est un stratège, et même un peu trop : il collectionne les échecs. Asselineau aussi est un stratège : il ne dit pas tout ce qu’il pense et c’est malin.

        Mais on pourrait aussi reformuler votre question : Farage a-t-il raison de commencer les délicates négociations du Brexit par un « Allez vous faire foutre bande de cons » ?
        J’ai l’impression qu’il préfère son succès personnel à celui de son programme sur ce coup là.


      • jakem jakem 1er juillet 14:34

        @La Voix De Ton Maître
         Farage a dit ça ? où ? j’aimerais bien l’enregistrer.

        Comment ça se dit en anglais ? ( je demande ça parce que je ne suis pas used to hear english et je ne comprends pas tout ce qu’il dit ; mais quand on connait les mots on peut les capter et piger) :
        fuck off, band of cunts ? band of Barroso ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès