Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > PS : C’est toujours la faute des autres !

PS : C’est toujours la faute des autres !

Âge mental : 7 ans. C’est à peu près à cet âge-là qu’on refuse ses responsabilités et qu’on accuse les autres de toutes les bêtises. La germanophobie est le dernier avatar de cette stigmatisation récurrente de l’autre. Il y avait l’immigré, le musulman, le riche, le capitaliste, l’Américain (cela dépend de son origine politique). Voici maintenant l’Allemand, mais comme on veut être "soft", on va se contenter d’Angela. C’est Angela Merkel la cause de l’irresponsabilité budgétaire de tous les gouvernements français depuis trente ans. Elle est forte, cette Angela !

Le mouvement semble récurrent. On en parlait déjà à la fin de l’année 2011, juste avant la campagne présidentielle et les hiérarques du parti socialiste viennent de repasser le plat en ce printemps 2013 : l’Allemagne serait vilaine et la cause de tous nos maux. "Nos", comprendre, les maux de la France.

François Bayrou avait eu raison de s’inquiéter le 15 avril 2013 de la surenchère mise sur le dos de la Chancelière allemande Angela Merkel. L’Allemagne serait à l’origine non seulement de la cause de nos maux, mais aussi des maux de l’Union Européenne, et disons-le tout de suite, des maux des pays de l’Europe du Sud, ceux de la Grèce, de Chypre, de l’Italie, de l’Espagne, du Portugal…

Mais restons en France, puisqu’il s’agit de la France avec ce document interne au PS qui a été supervisé dans sa rédaction heure par heure par le Président François Hollande lui-même (comme le prétendent implicitement les deux journalistes du journal "Le Monde", Bastien Bonnefous et David Revault d’Allones, le 29 avril 2013).


Vous avez dit "austérité" ?

Certes, inquiets du feu qu’ils ont eux-mêmes propagé, le premier secrétaire du PS Harlem Désir et sa prédécesseure Martine Aubry ont voulu préciser, le 1er mai 2013, qu’il ne s’agissait pas de critiquer l’Allemagne mais l’austérité qu’elle serait sensée imposer à la France.

Mais de qui se moquent-ils ? Où est l’austérité en France ? Il n’y a même pas le commencement du début de la rigueur budgétaire. Quand les socialistes sont arrivés au pouvoir, ils ont augmenté de 20 milliards d’euros les dépenses de l’État et comptent encore recruter 60 000 fonctionnaires supplémentaires ! Et on attend toujours de savoir comment ils vont réduire ne serait-ce que de 1 milliards d’euros les dépenses publiques (ils ont annoncé 60 milliards d’euros de diminution en cinq ans !) alors qu’ils ne sont capables que de dépenser encore plus, toujours plus.


Un courant ancien contre l’Allemagne dans la population française

Revenons à l’Allemagne. Il est vrai qu’il y a un contentieux historique de plus d’un siècle, largement compréhensible avec les trois guerres, 1870, 1914-1918, 1940-1944, entre les Français et les Allemands. On aurait pu croire que la réconciliation allemande, qui date d’il y a juste cinquante ans, avec le Traité de l’Élysée le 22 janvier 1963, signé par De Gaulle et Konrad Adenauer, avait tenté d’effacer définitivement les rancœurs du passé et de commencer une nouvelle page blanche dans la grande histoire de l’Europe.

yartiMerkholl06

Il est vrai aussi que subir à la télévision depuis des mois des dizaines de fois le spot publicitaire d’une grande marque d’automobiles (faut-il préciser la marque ?) qui se met à parler en allemand uniquement pour démontrer la qualité, la performance, la robustesse etc. de ses produits a de quoi être très agaçant (comme la marque est allemande, détenue par un groupe américain, il est toujours étonnant de voir à quel point certains messages peuvent être contreproductifs et renforcer justement cette "germanophobie" latente existant en France).


La facilité démagogique du bouc émissaire

Cependant, rechercher la cause de nos malheurs ailleurs que chez nous, c’est une véritable arnaque intellectuelle. C’est le principe du bouc émissaire. Certains pointent du doigt les immigrés ou les musulmans.

yartiMerkholl03


D’autres pointent Angela Merkel. Notez qu’on préfère vitupérer contre la chancelière à généraliser un peu primairement contre l’Allemagne, les Allemands, alors qu’au fond, les Allemands sont majoritairement d’accord pour être "vertueux" économiquement. C’est la différence (très fine) entre antisémitisme et antisionisme. On préfère critiquer le gouvernement israélien pour éviter les foudres de la justice (car notre droit interdit l’antisémitisme, au contraire de la germanophobie).

D’autres encore accusent les Américains, les capitalistes, les "banksters", les impérialistes, les francs-maçons, le "nouvel ordre mondial" (qui, il faut bien l’avouer, ne veut rien dire), ou quelques clubs privés dotés de pouvoirs supposés maléfiques comme la Trilatérale, Bilderberg, etc.


L’impuissance prépubère

Si les cibles sont différentes, dans l’esprit, c’est la même chose : en désignant des causes toujours extérieures au pays, on s’exonère de penser aux propres lacunes qui proviennent de soi-même. Bref, c’est toujours la faute des autres ! C’est un raisonnement d’enfant de 7 ans qu’il est bien inquiétant d’entendre chez des parlementaires mûrs et vaccinés prêts à prendre le pouvoir, voire déjà au pouvoir.

François Bayrou avait fait d’ailleurs de ce constat l’une de ses bases de campagne présidentielle, lors de sa déclaration de candidature le 7 décembre 2011 : réformons-nous au lieu de croire que ce sont les autres qui nous empêchent d’être meilleurs. Désigner l’extérieur comme seule cause de la situation catastrophique de la France, c’est se condamner à l’impuissance permanente, puisqu’il est impossible de changer les autres.


Quelques questions…

Au lieu de jalouser notre premier partenaire commercial, il serait, en effet, un peu plus raisonnable d’analyser avec lucidité comment la France en est arrivée là…




La dette de l’État français, qui atteint des sommets inimaginables, est-ce l’Allemagne ?

Les déficits budgétaires depuis plus de trente ans, est-ce l’Allemagne ? C’est ahurissant d’imaginer que les lois de finances ont proposé systématiquement depuis François Mitterrand des budgets qui n’étaient pas en équilibre ! Et qu’elles ont été votées par des majorités dociles.

Le clientélisme des gouvernements français pour monnayer leur éventuelle réélection auprès de leur électorat de cœur, est-ce l’Allemagne ?

La démagogie à deux balles qui rend responsable de nos maux la Commission européenne où la France a approuvé toutes les directives, ce qui a rendu schizophrènes la plupart des gouvernements français depuis vingt ans, est-ce l’Allemagne ?

La désertification industrielle, les nouvelles taxes, le découragement apporté aux porteurs de capitaux pour investir en France, les délocalisations, est-ce l’Allemagne ou est-ce l’absence de politique industrielle depuis trente ans ?

Les débats stupides qui dispersent l’énergie nationale dans des discussions stériles et sans intérêt, que ce soit sur l’identité nationale, sur la burqa, sur la laïcité antireligieuse, sur le vote des étrangers, sur le cannabis ou sur le mariage des couples homosexuels, est-ce l’Allemagne ?

Les gouvernements qui refusent sans arrêt de s’attaquer aux vrais problèmes (les retraites, c’était prévu dès 1990 par Michel Rocard !), qui refusent de voir la réalité en face en continuant sans arrêt à mettre les poussières sales sous le tapis le temps d’une prochaine élection, est-ce l’Allemagne ?

Les dépenses publiques, qui n’ont jamais cessé d’augmenter, d’années après années, malgré parfois des discours contre les fonctionnaires ou contre la dépenses publiques (discours prétendument "libéraux" et critiqués en tant que tels), est-ce l’Allemagne ?

La complexité administrative, fiscale, sociale, juridique pour créer une activité économique en France, est-ce l’Allemagne ?

La remise en cause idéologique des rares dispositifs qui ont redonné un peu d’espoir économique dans les dix dernières années, est-ce l’Allemagne ?

L’insensée structure en multicouches des collectivités territoriales qui phagocyte des budgets monumentaux au seul bénéfice d’une petite nomenklatura locale, est-ce l’Allemagne ?

Les 600 000 euros sur un compte bancaire à Singapour d’un ministre qui prônait la rigueur à tous les étages, est-ce l’Allemagne ?

Je pourrais évidemment continuer dans ce catalogue à la Prévert.


Ouvrir les yeux prend du temps…

L’Allemagne est une nouvelle mode, mais ce n’est pas mieux que l’immigration ou le capitalisme (comme entité abstraite) : le tout, c’est de refuser de voir clair, de refuser de mettre en accusation l’ensemble des gouvernements depuis trente ans (Valérie Pécresse, dernière Ministre du Budget de Nicolas Sarkozy, a reconnu sur France 2 le 29 avril 2013 que le quinquennat précédent avait été beaucoup trop instable fiscalement pour les entreprises).

Or, les gouvernements ont tous été issus d’élections démocratiques, et le dernier autant que les précédents : c’est à croire que les électeurs ne veulent pas entendre la vérité et préfèrent entendre le meilleur bonimenteur (regardons depuis 1981 : François Mitterrand en 1981 et 1988, Jacques Chirac en 1995 et 2002, Nicolas Sarkozy en 2007 et François Hollande en 2012 ; en 2012, Nicolas Sarkozy a plus joué aux larmes et au sang à la Churchill qu’au rasage gratis comme promis par son adversaire électoral).

Heureusement, maintenant, dans la classe politique française, grâce à l’alternance du reste (rappelez-vous ; avant l’élection présidentielle, l’existence de la crise était même niée par le PS !), il y a une sorte d’éveil, de lente prise de conscience collective qu’il est temps de réformer en profondeur les structures de la société française.


Unir les Français sur de nouvelles bases

C’est pourquoi un gouvernement d’union nationale ne serait pas inadapté à cette situation. On ne change pas un modèle de société sans un large consensus. Ironie de la vie politique : même Marine Le Pen est désormais favorable à l’union nationale ! Elle l’a dit le 28 avril 2013 sur Canal+ : « Il est certain que quand la gravité de la situation est telle que cele-là, si j’étais amenée (…) à être portée au pouvoir par les Français, je ferais probablement un gouvernement d’union nationale. » (il faut dire que lorsque le but, c’est de récupérer tout ce qui traîne dans les sondages, elle ne manque pas de toupet en récupérant ce thème !).

yartiMerkholl04


C’est pourquoi, au contraire de critiquer l’Allemagne, la France ferait mieux de l’imiter. D’accepter de travailler sans compter, d’accepter d’acheter français sans qu’on les oblige. D’être patriotes. C’est un peu comme un "grand frère" qui pousserait la France à être vertueuse. Heureusement qu’elle est là pour rappeler quelques fondamentaux que tout foyer doit suivre sous peine d’avoir quelques soucis avec les banques : ne pas dépenser plus qu’on ne gagne. Soit gagner plus, sois dépenser moins.


L’aide involontaire apportée à la CDU

Et puis, à quelques mois d’une importante échéance électorale en Allemagne (le 22 septembre 2013, les électeurs allemands éliront les 598 prochains députés du Bundestag), quel est l’effet, à votre avis, de cette grande mode de dénigrement anti-allemande en France ?

Par patriotisme allemand, les citoyens allemands auraient tout intérêt à donner un soutien massif à la chancelière qui a redonné à leur pays la première place dans l’économie européenne. Les attaques sont contreproductives : Angela Merkel devrait remercier les pauvres "idiots" utiles du PS qui lui donnent, chaque jour, des voix supplémentaires.

Le patriotisme allemand s’est traduit, depuis l’interdit militaire de 1945, par un développement économique toujours plus puissant.


Les chauds et froids de l’Élysée : preuve d’indécision !

Aux Français de regarder là où il faut réformer, là où les industries pourraient être développées, là où la bureaucratie pourrait être allégée (où en est le fameux "choc de simplification" ?), là où l’innovation pourrait être encouragée dans un climat favorable (les mesures prises par le Président François Hollande le 29 avril 2013 vont heureusement dans ce sens). Cessons de dire que c’est toujours la faute des autres : c’est le meilleur moyen de ne jamais avancer et de rester impuissant face aux enjeux d’aujourd’hui.

En tout cas, en reprochant de manière excessive à Angela Merkel, le 28 mars 2013 sur France 2, de vouloir faire de l’Union Européenne une « maison de redressement », François Hollande n’a pas été malin parce qu’il a ouvert les vannes de son parti pour verser dans la germanophobie. Il va devoir vite donner des signes concrets de rétropédalage diplomatique s’il veut que la France garde un minimum de crédit dans le concert des nations…


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (2 mai 2013)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
L’amitié franco-allemande.
François Hollande.
L’union nationale.
Le budget européen.
Le mur de Berlin, dans l’indifférence...
PS, la fuite en arrière (par Gérard Grunberg, 2 mai 2013).


yartiMerkholl05 
 



 

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.2/5   (60 votes)




Réagissez à l'article

63 réactions à cet article    


  • jako jako 2 mai 2013 14:10

    C’est vrai qu’en ce moment ils imitent beaucoup l’ump


    • la grosse difference C’ EST QUE SOUS 19 ANS DE REGNE UMP (CHIRAC ET SARKO ° )NOUS

       AVONS PERDU 1000 MILLIARDS DE CADEAUX FISCAUX AUX RICHES.....ET QUE NOTRE INDUSTRIE A ETE BRADEE...MEME NOTRE AGRICULTURE (PORC...°) est larguée car nous ne pouvons lutter avec la paye des travailleurs de l ’est....2 euros/jour


    • appoline appoline 3 mai 2013 13:22

      Et travailler moins pour gagner plus, vous croyez que c ’est bon pour une économie digne de ce nom ?

      La 5ème semaine, les 35 h et autres conneries de ce genre, croyez vous que la France pouvait se le permettre ? Non, mais il fallait qu’il y ait des voix pour la gauche, faire plaisir, flatter, caresser dans le sens du poil, que sais-je. Mais économiquement, la France ne pouvait se le permettre et Mitterand, ancien collabo, le savait très bien, Rocard le lui avait dit, mais la grenouille maçonne en a fait qu’à sa tête, traître va

    • J-J-R 2 mai 2013 14:20

      Ce que vous appelez de la germanophobie, ne serait-ce pas, en l’occurence pour la France, le courage de faire valoir des intérêts divergents dans des pays structurellements différents ?
      L’ Allemagne ne peut pas être un modèle à suivre pour la France. Le Spiegel nous apprend que les écarts de niveau de vie se sont considérablement creusés et que la pauvreté y atteint des records dans des proportions plus rapide qu’en France..


      • Rensk Rensk 2 mai 2013 17:05

        20% des gens employés en Germanie travaillent actuellement sous le seuil des « Working Poor », ils doivent être aidés par les impôts à la Schröder (Hartz)... Ces gens travaillent a 100% (et pas a 80 où 75%)...

        Selon l’OCDE et les statistiques fournie par chaque pays qui la compose... la France travaille a 38.5 heures semaine et les germains a 33.2 heures (alors venez encore vous plaindre des 35 heures !!!)


      • epicure 2 mai 2013 23:04

        copiez cent fois :
        les français sonrt des fainéants, ils ne travailelnt pas assez
        les coupes drastiques dans les dépenses sociales ça va aider les français
        merkel ne maintient pas une orientation austéritaire de l’europe
        le modèle allemand c’est l’avenir de la france
        la comission europérenne sait mieux que nous ce qui bon pour nous
        hollande est un président ferme qui sait s’imposer

        puisque l’auteur de l’article et l’UE nous le disent il faut y croire.


      • appoline appoline 3 mai 2013 13:24

        Pourtant il faudrait bien prendre certaines bonnes habitudes chez les allemands mais nous sommes bien trop branleurs pour cela


      • rpc1 11 mai 2013 16:43

        Selon l’OCDE et les statistiques fournie par chaque pays qui la compose... la France travaille a 38.5 heures semaine et les germains a 33.2 heures (alors venez encore vous plaindre des 35 heures !!!)

        Faut pas comparer des pommes et des poires, le temps de travail moyen regulier (emploi plein) est de 41,8h en Allemagne. Il y a beaucoup d’emplois partiels (« Teilzeit ») mais on ne peut pas mixer les deux et dire ... 33.2 heures. Les statistiques, vous savez ...


      • devphil30 devphil30 2 mai 2013 14:42

        Du grand n’importe quoi vos articles mais là on touche le fond de la bêtise et de l’ignorance.....


        Grand mélange de tous et n’importe quoi par un pro UMP 

        Vous avez oublier de citer la mise en examen de sarko et de gueant l’amateur d’art éclairé qui revend des 2 torchons pour 500.000 € et qui a perçu des versements en liquide de fond spéciaux supprimés depuis 2001 ..

        Philippe 

        • Rensk Rensk 2 mai 2013 18:03

          Le fait que vous mélangiez tout pour argumenter l’article me montre que c’est vous qui avez un problème sérieux de croyance.... Pour vous l’Allemagne est le modèle a suivre...

          Mais où donc allez-vous vendre vos avions de guerre ??? Les Allemand exportent déjà L’Eurofigther et pas la France avec ses Rafales (pourtant partie prenante de l’avion par des subventions), vous avez oublié « intentionnellement » que mon pays vous avait permis d’avoir une référence pour vendre vos Mirages ? Vous aviez reçu le coup de point « à la gueule » quand nous avons acheté les FA-18...

          COCORICOOOOOOO


        • foufouille foufouille 2 mai 2013 14:46

          faignasse
          va bosser pour 2€/h en tant que chauffeur de bus
          va voir ton pote le miteux, il aimes les sucettes


          • Rensk Rensk 2 mai 2013 18:06

            Aux français qui croyent dur comme fer aux germains... T’est vraiment fatigué a cette heure ???


          • foufouille foufouille 2 mai 2013 20:35

            destines aux cretins qui pensent que l’allemagne est merveilleuse
            faut lire un passage de la « mauvaise vie »


          • epicure 2 mai 2013 23:09

            et pour le même prix horaire, sa femme, soeur, fille (si majeure) sera obligé par l’agence de l’emploi de devenir prostituée si elle tarde à trouver le boulot qu’elle veut.
            Vraiment l’allemagne et son modèle c’est une merveille.


          • alain_àààé 2 mai 2013 15:23

            je ssuis d accord avec l auteur il faut avoir travaillé hors de France pour savoir que nous nous leurrons nous méme pourquoi s en prendre a l Allemagne avec qui nous exportons 40% de nos biens mais comme je me répéte les socialistes vont bientôt nous dire eux aussi que les chomeurs sont des fainéants c est vrai que plus nous avoncons vaires l avenir ses tordues de socialistes qui n on que de faire le bordel ne s ocupes pas de l avenir mais sutout cela cache les vrais problèmes et on ne parle pas des milliards que les politiciens en retraite ou en activité nous coute

            mais ces politiciens n on pas diminué leurs salaires peuple de France vous pouvez crevé on vaille


            • Rensk Rensk 2 mai 2013 18:08

              Les socialiste où les bourgeois... où donc voyez-vous une différence dans leurs politique depuis 30 ans ???


            • mario mario 2 mai 2013 15:27

              @l’auteur

              tu a misé sur le mauvais cheval « bayrou » parce que tu confond cheval et ane .

               

               

               


              • Rensk Rensk 2 mai 2013 18:09

                Punaise, et des gens comme-vous demandent de voter comme le font les Suisse (voter des loi, élire un con)...


              • babeuf babeuf 2 mai 2013 15:38

                moi je pense que les électeurs de gauche ont le tiercé dans le désordre en votants hollande


                • Rensk Rensk 2 mai 2013 18:11

                  Là vous avez du retard... regardez dans les archives (sans encore ma « photo ») et vous y verrez que je vous avais avertit car j’avais rencontré votre Président actuel...


                • epicure 2 mai 2013 23:55

                  C’est vria qu’avec sarkozy : on aurait eu les mêmes grandes orientations, sauf pour le sujet sociétal qui fache, mais en pire avec une orientation austéritaire plus accentuée ( voir les propos de l’autre françois, fillon ), puisque dénué de toute considération de croissance.

                  Je pari un milliard d’euro que si sarko avait été reélu, et qu’il avait arrangé les accord de l’ANI, l’UMP aurait voté pour et le PS se serait abstenu.
                  Et bien sûr le TSCG aurait été voté , sûrement plus tôt.

                  Sarko a trahi la france et els français, il a augmenter les déficits tout en réduisant les services publics etc... pourquoi vouloir le garder, même sans espérer une vrai politique socialiste, on pouvait attendre d’hollande qu’il tienne la direction qu’il avait annoncé, mas il est trop lache, ou alors c’est un autre menteur comme sarko, mais il fallait qu’il soit élu pour qu’on s’en rende compte.
                  En faisant tout le contraire de ce qu’il a anoncé il ne peut que mécontenter du monde, et en suivant la voie de son prédécesseur il ne pouvait pas améliorer la situation, donc au foinal il chute rapidement dans les sondages, come aucun président avant lui.


                • mic0741 mic0741 2 mai 2013 15:45

                  100% d’accord avec cette analyse, mais à en lire les commentaires, ce n’est pas gagné !

                  « On voit la paille dans l’oeil de son voisin, mais pas la poutre dans le sien »
                  Il est certes plus facile de critiquer les autres que de faire son autocritique... La France est tombée bien bas.

                  • jako jako 2 mai 2013 15:48

                    mic, par la france vous voulez surement signifier « ses hommes politiques et leurs subalternes » ??


                  • mic0741 mic0741 2 mai 2013 15:58

                    @jako

                    Je ne suis, hélas, pas sûr que ça se limite à eux seulement !

                  • Rensk Rensk 2 mai 2013 18:12

                    surfeur va


                  • Inquiet 2 mai 2013 16:12

                    Je n’aime pas les « chefs », les « capos », normal je suis démocrate.


                    Qui plus est je suis de la gauche décomplexée et je n’aime pas non plus les « flambystes » comme vous les appelez.


                  • Rensk Rensk 2 mai 2013 18:14

                    Prétention pur... au vu de ce que j’ai lu de votre part...


                  • epicure 2 mai 2013 23:58

                    C’est vria que le petit suisse il ne désigne jamais d’ennemi LUI....


                  • henri1947 2 mai 2013 16:35

                    600 miliards de dette supplémentaire générés par le précédent gouvernement et cet huluberlu vient stigmatiser les socialistes. Le niveau mental était précédemment proche du zéro car Sarkozy s’attaquait directement aux fondements de la nation et ses corps intermédiaires (syndicats, magistrats, fonctionnaires). Elle est belle la France après cet homme de droite décomplexé amoureux de l’argent, des rollex et des SArko « one ». On paie toutes ces conneries aujourd’hui et la droite de Merkel nous tient bien la tête dans l’eau. J’espère qu’elle sera virée aux prochaines élections sinon l’Europe explosera. Ce genre d’article est un récital d’ump qui donne envie de vomir. L’imbécile qui a écrit cela pense toujours que les fonctionnaires sont autres choses que des instituteurs, des infirmières ou des policiers.


                    • Rensk Rensk 2 mai 2013 18:20

                      Tout comme toi, j’ai moinsé l’article... mais je suis choqué des réactions lu avant toi... et les points donné par les lecteurs aux réactions des lecteurs... L’article me fait de la peine pour le pondeur de ce dernier... mais les commentaires m’indisposent dans une démocratie...
                      Excusez-moi d’être un anarchiste qui « travaille » avec une démocratie « déclarée »...


                    • epicure 3 mai 2013 00:04

                      @Par Rensk (---.---.---.246) 2 mai 18:20
                      Je dirais qu’à force les lecteurs doivent en avoir marre qu’on les prennent pour des imbéciles, du coup l’auteur se prend un retour de flamme.
                      C’est vrai que cela manque parfois de subtilité.


                    • vesjem vesjem 2 mai 2013 17:14

                      comme indiqué sur un sujet précédent voici des causes possibles de l’avance industrielle de l’allemagne (et du japon) sur tous les autres pays ;il ne faut pas y voir la rigueur spécifique allemande là où elle existe aussi chez nous et ailleurs ; dans les années 1970 (sous Giscard et après) les allemands rachetaient les boîtes étrangères bancales (dont françaises) à fort potentiel technologique (brevets associés),aidés par la passivité de nos gouvernants amorphes ; mais ces méfaits sont noyés dans le flot de baratin et d’absurdités technocratiques qui embrume le cerveau de nos énarques monocultivés . 

                      la qualité allemande , merkel la doit ,entre-autres, à :

                      1 - l’interdiction faite à l’allemagne (comme au japon d’ailleurs) , pendant les décennies qui ont suivi la 2ième G M , d’avoir un budget « défense » (soit 20% approx de leur budget national) ,a permis à ces 2 pays de se doter d’une industrie privée très forte qui domine aujourd’hui de beaucoup tous les autres pays .

                      2 - « l’aura » industriel de l’allemagne qui a résisté longtemps au déferlement de la coalition de l’« ouest » et de « l »est« est né à cette période ; elle fait penser et croire souvent à tort) que le matériel allemand est »costaud". 


                      • Rensk Rensk 2 mai 2013 18:35

                        Bien vu « dans le principe » mais alors... Vu qu’ils n’ont pas droit à la bombe atomique... pourquoi est-ce le pays d’Europe qui en a le plus sur son territoire actuellement ??? Pourquoi le 5+1 contre/pour l’Iran ? (les majoritaires d’office (3 contre 2) avaient-ils besoins des 1’000 ans de règne d’Hitler parce que les américain ont donné autant de droit d’asile a ceux qui ont fait les crime de guerre en Europe ?)

                        Ton N° 2... l’Europe a subventionné ce rapprochement, la Suisse aussi (et de pas mal de $ par rapport a d’autres pays)...


                      • Rensk Rensk 2 mai 2013 18:42

                        Oup’s, j’ai oublié de vous signaler que dans le passé... les voiture française et italiennes perdaient beaucoup d’huile (problème pour l’expertise) et que depuis 1988 ; date de la construction avec garage sous-terrain... nous voyons où sont parqués les allemandes grâce a leurs huiles distribué « gratuitement » (BMW, WV, Mer« z », Porche)... les italiennes et les française ont les voit entrer mais pas où elles parques... et ce depuis plus de 20 ans !


                      • baldis30 3 mai 2013 22:08

                        ils n’auraient pas droit à la bombe ....... hum........ de moins en moins crédible .....

                        Sauf par exemple qu’ils aient délégué certains de leurs cerveaux dans des pays qui ont la bombe aujourd’hui .... parce qu’il y a une technologie sérieuse à acquérir et j’ai plus que des doutes sur la capacité de certains pays ayant la bombe de l’avoir faite sans aide . .... suivez mon regard ..... D’autant plus que compte tenu d’une métallurgie très spéciale d’au moins deux des composants ... je doute, je doute ......


                      • ZEN ZEN 2 mai 2013 17:45

                        La modération salariale allemande est un euphémisme
                        Une de ses faces est un appauvrissement massif d’une partie des travailleurs précaires, ce qu’on appelle là-bas partage du travail...(les lois Hart
                        La droite allemande est fortement critiquée par la coalition spd-vert, mais aussi par des intellectuels et d’anciens responsables politiques :

                        Ulrich Beck : “Germany has created an accidental empire-
                        -Habermas : L’Allemagne profite de la crise 
                        -  Altkanzler Schmidt kritisiert Merkels Europa-Kurs -

                        Il y a donc des Allemands germanophobes... :smiley


                        • Rensk Rensk 2 mai 2013 18:54

                          Attention de ne pas « déconner » ; Merkel n’a rien changé a ce que Schröder, de gauche, a fait... aucun de la droite n’aurait pu aller aussi loin qu’un gauchiste...

                          Merkel surf sur Schröder... c’est connu... et accepté par les électeurs germains de la droite.


                        • ZEN ZEN 2 mai 2013 17:46

                          Les lois Hartz, entschuldigen..


                          • Rensk Rensk 2 mai 2013 19:00

                            entschuldigung = excusez-moi...

                            entschuldigen = c’est ceux qui acceptent vos excuses

                            Bien sûr ont peu y ajouter des formules de « politesses » aux deux mots...


                          • Rensk Rensk 2 mai 2013 19:06

                            Bien sûr, c’est compliqué le germain...

                            Vous auriez-dit : entschuldigen Sie mich... donc la phrase complète... jamais ne ne me serais permis de vous corriger... sur ce mot (direct et franc... à la D)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès