Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Appel de personnalités allemandes : « Une autre guerre en Europe ? Pas en (...)

Appel de personnalités allemandes : « Une autre guerre en Europe ? Pas en notre nom ! »

En Allemagne, d’anciens présidents, des artistes, des industriels lancent un puissant appel pour une politique de détente en Europe. Leurs collègues italiens [et français] se taisent.

En Allemagne, des dizaines d’intellectuels de premier plan, d’hommes politiques de diverses tendances, d’anciens présidents de la République, de journalistes, de responsables religieux de niveau mondial, etc. ont lancé un appel dramatique en faveur d’une politique de détente pour arrêter de diaboliser la Russie. Cet appel s’intitule « Une autre guerre en Europe ? Pas en notre nom !  »

Désormais, des pans entiers des classes dirigeantes allemandes voient se profiler le risque toujours plus grand d’une nouvelle guerre mondiale. Ils assistent effarés aux campagnes d’hystérie anti-russe dans les médias et font remarquer la soumission des gouvernants allemands et plus généralement européens qui, tel un troupeau allant au suicide, obéissent aveuglément aux mauvais bergers dirigés par les néocons de Washington. Les esprits les plus ouverts en Allemagne pointent du doigt la responsabilité primordiale des médias, infestés qu’ils sont par des éditorialistes et des commentateurs qui « diabolisent des nations entières, sans donner un crédit suffisant à leurs récits. » Ils rappellent les leçons dramatiques de l’Histoire, qui voient dans la Russie une puissance ayant une fonction dirigeante incontournable dans la vie politique européenne. Et même si d’éminentes personnalités allemandes appellent les classes dirigeantes russes au respect du droit international, leur doigt est clairement pointé vers cette tentative aussi folle que vouée à l’échec – la troisième après Napoléon et Staline – de dissocier la Russie de l’Europe. Ceux qui lancent cet avertissement sont des personnalités qui se sont toujours exprimées de façon modérée.

Nous avions traduit, voilà quelques mois, un superbe article de Gabor Steingart, le rédacteur en chef du plus important quotidien économique allemand, Handelsblatt, «  L’Occident sur la mauvaise voie  ». Nous avions saisi, au moment de sa publication, une inquiétude extrêmement répandue parmi les classes dirigeantes allemandes. L’appel que nous publions aujourd’hui confirme à quel point cette inquiétude est générale, depuis les artistes jusqu’aux capitaines d’industrie. Naturellement, les grands organes de presse italiens [et français] taisent tout cela de façon parfaitement honteuse.

Pour comprendre à quel point la République italienne [et française – NdT] est mal en point, il ne suffit pas de s’indigner au sujet du dernier scandale de sous-commissions à Rome [ou à Paris- NdT], c’est toujours la même histoire. Il faut surtout constater combien les (soi-disant) classes dirigeantes ignorent la portée et les implications de la crise que traverse actuellement l’Europe. Alors que la crème des crèmes des artistes, scientifiques, et hommes politiques allemands ressentent le besoin de s’informer sur cette nouvelle Guerre froide, et après en avoir compris la gravité et s’en être horrifié, lancent ce gigantesque cri d’alarme, chez nous, rien de la sorte ne semble se profiler parmi nos éminents intellectuels et hommes politiques. Nous avons désormais une classe d’intellectuels totalement chloroformée ; artistes, hommes de cinéma, intellectuels, la plupart ont un électro-encéphalogramme plat, surtout à gauche, en plus d’avoir des hommes politiques pratiquement analphabètes en matière de politique internationale. Tous lisent des journaux plus mauvais les uns que les autres, se fient à eux, ou alors ils y écrivent eux-mêmes, mais ils ne comprennent plus rien. En attendant, ils répètent comme des perroquets les déclarations de John McCain et évoquent un soi-disant Adolf Poutine. Leurs collègues allemands font exactement le contraire, à savoir que c’est l’Occident qui se comporte comme Hitler. En fait, Kiev est en train de donner carte blanche aux militants à la croix gammée.
Non seulement nous recommandons à nos lecteurs de lire cet appel, mais nous les invitons à le diffuser tous azimuts à travers tous les réseaux dont ils disposent.
Ce vendredi 12 décembre, lors de la conférence internationale GlobalWARning qui se tiendra à la Chambre des députés, nous avons l’intention de donner le plus de relief possible à ces réflexions.
Voici la traduction du texte publié en ligne par le quotidien allemand Zeit.

Bonne lecture !

Par Pino Cabras
Lundi 8 décembre 2014
Megachip


Roman Herzog, Antje Vollmer, Wim Wenders, Gerhard Schröder et bien d’autres personnalités appellent au dialogue avec la Russie. ZEIT ONLINE relaie cet appel.

Plus de 60 personnalités issues du monde politique, économique, culturel, ou encore médiatique nous mettent en garde contre une guerre imminente avec la Russie, et exhortent toute l’Europe à une politique de détente. Leur lettre s’adresse au gouvernement fédéral, aux membres du Parlement et aux médias. À l’origine, l’appel est parti de l’ancien secrétaire du Chancelier, Horst Teltschik (CDU), de l’ancien secrétaire d’État à la Défense, Walter Stützle (SPD), ainsi que de l’ex-vice-président du Bundestag, Antje Vollmer (Les Verts).
Détaillant les raisons qui les ont poussés à lancer cet appel, Teltschik déclare : « Nous voulons d’urgence lancer un signal politique, de façon à empêcher que la critique, par ailleurs légitime de la politique de Moscou vis-à-vis de l’Ukraine, n’efface tout d’un coup 25 ans de relations avec la Russie. »
Sont signataires du texte, entre autres, les anciens chefs des gouvernements régionaux d’Hambourg, Berlin et Brandebourg, Klaus Von Dohnanyi, Eberhard Diepgen et Manfred Stolpe, l’ex-président du SPD, Hans-Jochen Vogel, l’ex-chancelier fédéral Gerhard Schröder, l’ex President de la Republique Roman Herzog et l’acteur Mario Adorf.

Voici le texte de l’appel :

 

 * * * APPEL * * * 

 "Une autre guerre en Europe ? Pas en notre nom !"

 

Personne ne veut la guerre. Mais l’Amérique du Nord, l’Union européenne et la Russie se dirigent tout droit vers une guerre si l’on ne met pas fin à la spirale mortelle des menaces et contre-menaces.

Tous les Européens, y compris la Russie, partagent la responsabilité du maintien de la paix et de la sécurité. Seuls ceux qui ne perdent pas de vue cet objectif peuvent éviter de nous engager sur la mauvaise voie.
Le conflit en Ukraine montre que la soif de pouvoir et de domination sont des problèmes toujours bien réels. En 1990, à la fin de la Guerre froide, nous avions tous espéré le contraire. Mais le succès de la politique de détente et les révolutions pacifiques nous ont rendus imprudents et nous ont endormis. À l’est comme à l’ouest. Aussi bien les Américains que les Européens et les Russes, ont oublié le principe fondamental de bannir définitivement la guerre des rapports internationaux. Sinon, on ne s’explique pas l’élargissement occidental vers l’Est, menaçant pour la Russie, en l’absence totale d’une collaboration contextuelle plus approfondie avec Moscou ; ou encore l’annexion de la Crimée par Poutine, contraire au droit international .

Dans un moment de grand danger pour le continent comme celui que nous sommes en train de vivre, l’Allemagne a une responsabilité particulière dans le maintien de la paix.

Sans la volonté de réconciliation du peuple de Russie, sans la clairvoyance d’un Mikhaïl Gorbatchev, sans le soutien de nos alliés occidentaux et l’action prudente du gouvernement fédéral d’alors, nous n’aurions jamais pu surmonter la fracture de l’Europe. Le fait de rendre possible la réunification pacifique de l’Allemagne fut un acte majeur et d’une grande sagesse de la part des puissances sorties vainqueurs de la Seconde Guerre mondiale. De la fin de cette fracture devait naitre un ordre européen durable fait de paix et de sécurité, allant de Vancouver à Vladivostok, comme cela fut établi en novembre 1990 par tous les chefs de gouvernement des 35 États membres de l’OSCE signataires de la « Charte de Paris pour une nouvelle Europe. »

Sur la base des principes convenus ensemble et des premières mesures concrètes mises en oeuvre, il fallait construire une « maison européenne commune », dans laquelle chaque État membre pourrait jouir du même niveau de sécurité. Cet objectif fondamental de la politique depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale jusqu’à aujourd’hui n’a pas été atteint. Les Européens ont encore des raisons d’avoir peur.

Nous, signataires de ce texte, appelons le gouvernement fédéral à agir de façon responsable pour la paix en Europe. Nous avons besoin d’une nouvelle politique de détente en Europe. Celle-ci ne peut exister que sur la base d’une sécurité égale pour tous, et entre partenaires aux droits égaux et au respect réciproque. Le gouvernement allemand serait dans son rôle si compte tenu de la situation de blocage, il lançait un appel au calme et au dialogue avec la Russie. Le besoin de sécurité des Russes est aussi vaste et légitime que celui des Allemands, des Polonais, des Ukrainiens ou des habitants des Pays baltes.

Nous ne pouvons pas chasser la Russie de l’Europe. Ce serait contraire à l’Histoire, irrationnel et dangereux pour la Paix. Jusqu’au congrès de Vienne de 1814, la Russie était reconnue comme une des puissances dirigeante de l’action politique en Europe. Tous ceux qui ont essayé de changer cet état de fait par la violence ont failli et ont généré un immense bain de sang, comme ce fut le cas avec la tentative meurtrière et mégalomane de l’Allemagne d’Hitler qui s’aventura hors de ses frontières pour tenter de soumettre également la Russie à son propre régime.

Nous exhortons tous les députés du Bundestag allemand, en tant que représentants du peuple, à être à la hauteur de la gravité de la situation, et à se faire les gardiens des engagements de Paix du gouvernement fédéral. Ceux qui ne font que construire l’image d’un ennemi, et manipuler les faits en lui attribuant unilatéralement les fautes, exacerbent les tensions à un moment où au contraire devraient prévaloir les signes de détente. Incorporer, intégrer, ne pas exclure, devraient être le leitmotiv des politiques allemands.

Nous en appelons aux médias, afin qu’ils se conforment de façon plus convaincante à leurs obligations de rapporter les faits sans a priori. Les éditorialistes et les commentateurs diabolisent des nations entières, sans donner suffisamment de crédit à leurs récits. N’importe quel journaliste expert en politique étrangère comprendra facilement la crainte des Russes, depuis que fin 2008, les membres de l’OTAN invitent la Géorgie et l’Ukraine à entrer dans l’Alliance atlantique. Il ne s’agit pas de Poutine. Les chefs vont et viennent. Il s’agit de l’Europe. Il s’agit d’ôter aux gens la peur de la guerre. Dans ce contexte, un compte-rendu responsable des faits, basé sur des recherches solides, ne peut qu’être bénéfique.
Le 3 octobre 1990, le jour de l’Unité allemande, le président Richard von Weizsäcker a dit : « La guerre froide est surmontée. Liberté et démocratie ont été rapidement appliquées à tous les États… Désormais ceux-ci peuvent intensifier leurs rapports et les consolider au niveau institutionnel, au point que pour la première fois, pourra se former un ordre commun de vie et de paix. […]
C’est ainsi que commence pour les peuples d’Europe un nouveau chapitre de leur histoire. Son but est une union paneuropéenne. C’est un objectif formidable. Nous pouvons l’atteindre, mais nous pouvons aussi le rater. L’alternative qui se présente à nous est claire : unir l’Europe, ou bien retomber dans des conflits nationalistes dans la lignée d’autres exemples historiques douloureux. »

Jusqu’au conflit ukrainien, nous avions cru, en Europe, que nous étions sur la bonne voie. Aujourd’hui, le discours de Richard von Weizsäcker, prononcé voilà un quart de siècle, n’a jamais été plus actuel.

 

Les signataires :

Mario Adorf, acteur
Robert Antretter (e- parlementaire au Bundestag)
Prof. Dr Wilfried Bergmann (Vice-président de l’Alma Mater Europaea)
Luitpold Prinz von Bayern (Königliche Holding und Lizenz KG, manufacture de porcelain de Nymphenburg)
Achim von Borries (metteur en scène et scénariste)
Klaus Maria Brandauer (acteur, metteur en scène)
Dr Eckhard Cordes (président de la commission pour les relations économiques avec l’Europe de l’Est)
Prof. Dr Herta Däubler-Gmelin (ex-ministre de la Justice)
Eberhard Diepgen (ex maire de Berlin)
Dr Klaus von Dohnanyi (maire de la Cité libre de Hambourg)
Alexander van Dülmen (Conseiller d’administration de la A-Company Filmed Entertainment AG)
Stefan Dürr (Managing Partner et administrateur délégué de la Ekosem-Agrar GmbH)
Dr Erhard Eppler (ex-ministre fédéral pour le développement et la coopération)
Prof. Dr Heino Falcke (recteur)
Prof. Hans-Joachim Frey (président du Conseil d’Administration de la Semper Opernball de Dresde)
Père Anselm Grün (moine)
Sibylle Havemann (Berlin)
Dr Roman Herzog (ex-président fédéral)
Christoph Hein (scénariste)
Dr H. C. Burkhard Hirsch (ex Vice président du Bundestag)
Volker Hörner (recteur)
Josef Jacobi (agriculteur biologique)
Dr Sigmund Jähn (ex-astronaute)
Uli Jörges (journaliste)
Prof. Dr H. C. Dr Margot Käßmann (ex-présidente du Conseil Protestant allemand et évêque)
Dr Andrea von Knoop (Moscou)
Prof. Dr Gabriele Krone-Schmalz (ex-correspondant de la chaine tv ARD à Moscou)
Friedrich Küppersbusch (journaliste)
Vera von Lehndorff Gräfin (artiste)
Irina Liebmann (scénariste)
Dr H. C. Lothar de Maizière (ex premier ministre de la RDT, ex-ministre de la RFT)
Stephan Märki (directeur du Theatre de Bern)
Prof. Dr Klaus Mangold (président de Mangold Consulting GmbH)
Reinhard e Hella Mey (auteur chanteur)
Ruth Misselwitz (pasteur protestant de Pankow)
Klaus Prömpers (journaliste)
Prof. Dr Konrad Raiser (ex-secrétaire général du Conseil oecuménique mondial des Églises)
Jim Rakete (photographe)
Gerhard Rein (journaliste)
Michael Röskau (ex dirigeant ministeriel)
Eugen Ruge (scénariste)
Dr. H. C. Otto Schily (ex-ministre federal de Interieur)
Dr H. C. Friedrich Schorlemmer (spécialiste en théologie, militant des droits civils)
Georg Schramm (comique)
Gerhard Schröder (ex-Chancellier federal)
Philipp von Schulthess (acteur)
Ingo Schulze (scénariste)
Hanna Schygulla (actrice, chanteuse)
Dr Dieter Spöri (ex-ministre des Affaires économiques)
Prof. Dr. Fulbert Steffensky (théologue catholique)
Dr Wolf-D. Stelzner (Managing Partner : WDS-Institut für Analysen in Kulturen mbH)
Dr Manfred Stolpe (ex ministre fédéral, ex-gouverneur du Brandebourg)
Dr Ernst-Jörg von Studnitz (ex-ambassadeur)
Prof. Dr Walther Stützle (ex-secrétaire d’État à la Défense)
Prof. Dr Christian R. Supthut (ex-Conseiller en Droit)
Prof. Dr H. C. Horst Teltschik (ex-conseiller auprès du Bureau fédéral pour la sécurité et la politique étrangère)
Andres Veiel (metteur en scène)
Dr. Hans-Jochen Vogel (ex ministre federal de la Justice)
Dr Antje Vollmer (ex-Vice-président du Bundestag)
Bärbel Wartenberg-Potter (éveque emerite de Lubecca)
Dr Ernst Ulrich von Weizsäcker (scientifique)
Wim Wenders (metteur en scène)
Hans-Eckardt Wenzel (Auteur chanteur)
Gerhard Wolf (écrivain, éditeur)


Moyenne des avis sur cet article :  4.82/5   (67 votes)




Réagissez à l'article

47 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 9 décembre 2014 14:10

    Appel de personnalités allemandes : « Une autre guerre en Europe ? Pas en notre nom ! »....

    Sont gonflés les Teutons...avec l’UE ils font la guerre économique la plus dévastatrice pour les peuple de l’union...Plus de pauvres de chômage de délocalisations de perte de pouvoir d’achat..etc


    • AlainV AlainV 9 décembre 2014 20:12

      Ce ne sont pas les Allemands qui font la guerre économique, ce sont les gros capitalistes d’Allemagne, de France, d’Europe qui font la guerre économique aux peuples allemand, français, etc.

      Ne nous trompons pas d’ennemi ! Le pauvre smicard allemand (il y a des länder où le SMIC existe !) ne peut rien si les capitalistes US et UE veulent conquérir l’Ukraine et affaiblir Moscou. Il y a douze millions de pauvres en Allemagne qui ont besoin de salaires plus décents.


    • fred.foyn Le p’tit Charles 10 décembre 2014 07:39

      heu..pour information..la ligne économique est faîte par dame Merkel..c’est elle qui dirige l’UE... !


    • doslu doslu 10 décembre 2014 15:00

      ça se rebiffe en allemagne
      gros courage de cette deputée de die linke allemande au parlement
      regardez bien la tronche de « frau merkel » elle s’en prend plein les dents

      https://www.youtube.com/watch?v=UpR_AOYBHu0


    • coinfinger 9 décembre 2014 15:13

      z’ aurait pu égayer par un Merkel démission par exemple . En plus , elle est comme les perroquets à toujours repeter les mémes choses : des réformes ( bien sur : du travail moins cher ) , de la rigueur ,
      les Russes : des sanctions .
      Calamity Jane .
      Pour notre ’président’ aussi z’aurait pu le mettre dans le méme sac , à jeter dans l’Atlantisme , l’Atlantique pardon .
      C’est corrompu jusqu’à la moelle cette merde de ’dirigeants’ .
      Je deteste l’extréme droite , mais reste plus que çà pour nettoyer . Poutine joue le bon cheval .
      Si on a que des sentimentaux diplomates comme pour ce texte , on est mal barré . 


      • ahtupic ahtupic 9 décembre 2014 16:02

        La France de la Kollaboration serait de retour ?
        Je comprends que Gayet ne signe pas, mais...


        • ahtupic ahtupic 11 décembre 2014 13:12

          Merci infiniment les Kollabos- Mon post est vérifié smiley


        • lloreen 9 décembre 2014 17:45

          J’ ajouterai à la liste : et toutes les personnes de bonne volonté.

          Quelles sont-elles ?
          Celles qui s’ engagent pour les vraies valeurs : l’ humanisme, le droit naturel et tout ce qui est opposé à l’ exploitation éhontée de l’ humanité.
          Pour le respect de l’ être humain et de ses droits inaliénables : la liberté.
          Pour le respect de la terre, notre mère nourricière et de toutes les espèces vivantes.
          Ceux qui agissent déjà à ce nouveau se regroupent tous les lundis depuis mars 2014 dans plus de 118 villes.
          Même les autrichiens et les suisses s’ ajoutent au mouvement.

          Vous trouverez les informations sur cette initiative citoyenne en lien.

          http://montagsdemo.eu/


          • alinea alinea 9 décembre 2014 18:13

            Les nouvelles que je peux avoir d’Allemagne directement, me signifient que le peuple non plus n’est pas dupe et est horrifié par le sort qui est fait à Poutine !
            En France, c’est le peuple, au moins en partie, qui se trouve horrifié mais effectivement, on ne voit guère d’échos chez les intellectuels ( y en a-t-il ?) et chez les artistes ( en sont-ils ?)


            • vesjem vesjem 9 décembre 2014 18:18

              les médias allemands sont-ils corrompus comme en france ; sont-ils tous la propriété de la haute finance ?


              • AlainV AlainV 9 décembre 2014 20:16

                Tous les médias allemands ne sont pas propriété de la haute finance. Il y a encore une pluralité régionale et des journaux de gauche dignes de ce nom.
                Mais la presse aux mains de Bertelsmann n’est plus libre d’informer ’honnêtement’.


              • lloreen 10 décembre 2014 18:55

                Même s’ ils ne sont pas tous directement à la botte de la haute finance, on peut dire très diplomatiquement que tous ceux « qui l’ ouvrent » valsent très rapidement.
                Par conséquent, ceux qui « tiennent le cap » désinforment le bon peuple ou mentent par omission...

                Une excellente contribution à ce sujet est celle d’ un journaliste allemand, Udo Ulfkotte, qui explique comment il a été un agent désinformateur de la CIA.

                http://www.agoravox.tv/actualites/medias/article/propagande-et-desinformtion-un-47130


              • goc goc 9 décembre 2014 19:57

                tiens je ne vois pas le nom de Daniel Cohn-bendit

                étonnant non ??


                • goc goc 9 décembre 2014 19:58

                  arhhh autant pour moi, je n’avais pas vu que les signataires étaient des intellectuels !!

                  donc c’est normal !!


                • Le Poilu Le Poilu 14 décembre 2014 11:31

                  Ben c’est normal, y’a pas de petits enfants dans les signataires... smiley


                • goc goc 9 décembre 2014 20:04

                  plus sérieusement, ce serait quand même un comble que 30 ans après, ce soit les occidentaux qui érigent un nouveau « Mur de Berlin »

                  en tout cas, on ne peut que féliciter et surtout soutenir cette initiative
                  Il est grave que les dirigeants de notre pays et leurs valets médiatiques en soient arrivé là.
                  Honte à eux.
                  Le pire c’est qu’en plus, ils ont l’affront de prétendre ne pas comprendre la désaffection des français envers eux : les deux métiers envers qui les français ont le moins confiance, sont : politiciens et journalistes.
                  Cherchez l’erreur


                  • dithercarmar dithercarmar 10 décembre 2014 13:24

                    @Bonjour Goc.
                    Il y a un autre « métier » en france où la confiance n’est pas de mise : le fonctionnariat. Une nationalité à part et à part entière.
                    Bientôt, l’alphabet cyrilique sera la norme sur les claviers de l’administration « française ».
                    Humour...Peu-être.


                  • goc goc 10 décembre 2014 18:25

                    Bonjour Dither

                    Je pense plutôt que pour les fonctionnaires, les politiciens et plus généralement tous les technocrates, on devrait, à l’instar du contrat de pénibilité, instituer un contrat de « réflexion », c’est à dire que les chefs devront noter dans un document contractuel, chaque période ou un fonctionnaire se mettrait à réfléchir, et en fin de carrière on ferait un bilan, plus le fonctionnaire aura réfléchit, plus vite il pourra partir en retraite afin de pouvoir enfin commencer à travailler.
                    On pourrait même mettre des coefficients, par exemple on pourrait multiplier les points par 5 si le résultat de la réflexion serait positif pour le citoyen, et par 2 s’il n’est positif que pour la fonction publique. Par contre il perdrait des points si l’objet de la réflexion a générer une commission d’étude. Faut pas exagérer non plus, c’est trop facile là !!


                  • AlainV AlainV 9 décembre 2014 20:23

                    Cet article souligne indirectement que la venue d’une telle pétition est le fruit d’une meilleure information en Allemagne que chez nous, à propos de ce qui se passe en Ukraine.
                    En effet, les deux chaînes de télévision les plus anciennes en Allemagne ont publié des reportages sur Maiden et le Donbass qui contredisent les thèses officielles de l’UE et des USA.

                    Si le public n’était pas informé, les pétitionnaires n’auraient eu aucune audience. S’ils ont lancé ce mouvement, c’est parce qu’ils savent que le public honnête accueillera favorablement leur appel.


                    • xantrius 14 décembre 2014 20:55

                      @AlainV

                      Vous vous trompez, en Allemagne les medias dominantes sont aussi à la botte des élites, sans exception. Ca fonctionne comme en France : Celui qui paye l’orchestre choisi la musique !

                      Mais il s’est produit quand même des choses remarquables : par exemple sur les forums des sites internet des chaines du télé publique il avait un véritable tsunami des commentaires contre la propagande antirusse, bien garni avec des liens pour l’accès aux contre-informations. De plus, il avait pas mal des plaintes au sein du conseil audio-visuel et celui-là était obligé de condamner des émissions pour information tendancieux et falsifiés, tellement les ficelles étaient grosses.

                      Les gens se sont souvenus de la propagande de la guerre contre la Yougoslavie ou le ministre de la « défense » (Scharping, SPD) à sortie des histoires ou les serbes ont arrachées des fœtus du ventre pour faire de barbecue etc.

                      Maintenant il y a des réflexions officielles pour maitriser cette faille dans la manipulation d’opinion publique : une proposition est de fermer (temporairement et selon les sujets) les forums des chaines publiques pour "empêcher la manipulation par les agents payé par la Russie qui envahissent les forums". Le voleur crie arrêtez le voleur.

                      Cette « Appel de personnalités allemandes » montre uniquement une évidence banale : les élites ne sont pas d’un seul avis dans cette affaire aussi parce-que les derniers deux tentatives de découdre avec la Russie se sont payées avec un rentrée avec la queue entre les jambes (pour ceux qui ont eu encore des jambes et une queue).

                      A part de cela, l’histoire avec l’Ukraine n’est loin d’être fini. L’UE veut intégrer l’Ukraine dans leur marché et surtout  empêcher l’intégration dans l’Union Eurasienne, initié par la Russie. Premier objectif accompli.

                      L’intérêt des US est plutôt le modèle Irak, Afghanistan, Lybie etc. pour créer une région du chaos durable, fait d’affaiblir la Russie et surtout d’empêcher l’EU de devenir un conçurent plus en plus important. Le « fuck EU » du ministère des affaires étrangères US exprime parfaitement cette stratégie. 

                      Pour les élites allemandes il faut trouver les moyens d’élargir ses zones d’influence sans encore trop effrayer les US et sans se retrouver sur un champ de ruines. C’est l’Allemagne qui domine aujourd’hui l’Europe. La France se range à ses côtes, comme au vieux bon temps du Vichy. Et comme à l’époque, la domination de l’Europe reste qu’une étape et les US, il le savent.


                    • Le Corbeau Magnifique Le Corbeau Magnifique 9 décembre 2014 22:10

                      Moi, je suis d’accord pour faire la guerre.

                      C’est à propos de l’adversaire qui y’a divergence !


                      • trobador 10 décembre 2014 00:25

                        Si vis pacem para hortum !

                        Il ne faut pas se révolter contre les peuples mais contre leurs gouvernements.


                      • julius 1ER 10 décembre 2014 08:20

                        on peut dire J’aime la Russie et j’aime pas Poutine !!!!!!!!!!

                        Diaboliser la Russie n’est certainement pas la solution et en faire un ennemi encore moins !!!!
                        Malheureusement nous sommes en France et en Europe dans une forme de totale soumission à l’impérialisme américain qui est lui constamment en recherche d’ennemi, d’abord le communisme, puis l’islamisme, maintenant la Russie de Poutine .....
                        Diabolisez, diaboliser..... il en restera toujours quelque chose !!!!!

                        • coinfinger 10 décembre 2014 09:13

                          Heureusement j’ai trouvé autre chose que ce discours-pétition de Gooche .
                          Voir les youtubes de Sahra Wagenknecht . La vraie Linke . Elle énonce tout cru que la mémére Merkel elle est vendue , tout au moins sous chantage US .
                          Sahra est habillée de rouge , çà peut s’interpréter aussi comme membre des illuminatis , c’est pourquoi la Merkel elle est toute génée quand on lui dit son fait .
                          La Sahra c’est pas une conne : Dr en sciences éco et copine d’Oscar Lafontaine , elle parle pas en l’air , de gooche , pour amuser la presse . Les actes çà suit ....


                          • bourrico6 10 décembre 2014 09:20

                            Ouais, la gôôoooche c’est la maaaaaal, heureusement, il y a les surhommes de drouaaaate comme toi qui arrivent cape au vent pour sauver le monde !!

                            Merci de nous faire profiter de ton incommensurable supériorité intellectuelle, de ta culture, et surtout de tes capacités d’analyse qui n’ont pas d’équivalent ailleurs dans le monde.


                          • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 10 décembre 2014 09:24

                            Dites d’abords qui sont les « seigneurs » des guerres (parce qu’il y en a beaucoup en ce moment et pas seulement en Europe) au XXI siècle !

                            Qui mène la guerre à qui et dans quel but ? Visiblement les États officiels sont dépassés et presque inutiles ! Si le monde mondialiste des milliardaires malades et apatrides qui décident de la guerre et du désordre planétaire, alors il faut le dire clairement : Les peuples du monde ne sont pas prêts pour mourir pour rien !


                            • lloreen 10 décembre 2014 12:01

                              « Qui mène la guerre à qui et dans quel but ».

                              Ceux qui sont à l’ origine du système de l’ argent-dette dans le but du pouvoir absolu sur la planète.

                              Vous trouverez toutes les informations à leur sujet dans le lien suivant que je vous invite à lire et à diffuser largement autour de vous pour tous ceux qui ne comprennent pas la situation actuelle.

                              http://www.google.de/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=4&ved=0CDwQFjAD&url=http%3A%2F%2Fwww.lepouvoirmondial.com%2Fmedia%2F01%2F01%2F749375387.pdf&ei=QCaIVJHaJoH1UpX5gTA&usg=AFQjCNHPikpE76XghqkW-Tpnu6q_14MYOg&bvm=bv.81456516,d.d24

                              « Visiblement les États officiels sont dépassés et presque inutiles ! »

                              Les précédents ont infiltré les structures des nations de façon illégitime. Ce sont donc des usurpateurs et leurs lois sont anti constitutionnelles, nulles et non avenues.
                              Pour ce faire ils ont crée des entreprises gouvernementales qui se sont lentement mais sûrement substituées aux autorités légitimes, mises en place pour défendre les intérêts des populations.

                              La république française est une entreprise gouvernementale enregistrée auprès de la SEC américaine (Securities and Exchange Commission).
                              La preuve en lien.

                              UPIK® Record - L LRegistered company nameREPUBLIQUE FRANCAISE PRESIDENCE
                              Non-registered name or business unit
                              LD-U-N-S© Number542472212 LRegistered address55 R DU FAUBOURG SAINT HONORE LPost code75008 LCityPARIS
                              CountryFrance WCountry code241
                              Post office box number

                              Post office box town

                              Telephone number

                              Fax number

                              Name primary executive
                              WActivity (SIC)9199

                            • Nicole Cheverney Nicole CHEVERNEY 10 décembre 2014 19:30

                              @ Mohammed Madjour,

                              bonsoir,

                              « Les peuples du monde ne sont pas prêts pour mourir pour rien !

                              A fortiori les Européens, et particulièrement les Allemands, qui se souviennent encore de l’épouvantable tragédie de la dernière guerre et l’aventure Hitlérienne qui s’est terminée par une Allemagne en ruines et un bain de sang. Ce sera donc une autre chanson, lorsque la propagande atlantiste les incitera à prendre les armes contre le »vilain Poutine". Je n’ai aucun mal à imaginer un Kolossal Nein du peuple allemand. Cette pétition des personnalités allemandes n’est qu’un début. La société civile suivra, bien sûr...

                              Merkel est dans une position très inconfortable...

                              Cordialement.


                            • lloreen 10 décembre 2014 12:12

                              Cette guerre des prédateurs à l’ origine du système de l’ argent-dette se fait donc au moins depuis la création de la FED, mais elle remonte à bien plus loin dans le temps contre chaque être de cette planète qui aspire à la liberté et la paix, deux notions naturellement en totale contradiction avec les aspirations de ces usurpateurs.
                              C ’est d’ ailleurs tout à fait décrit dans le livre d’ Orwell, 1984, ou toutes les notions ont été inversées.
                              C ’est ainsi que ces usurpateurs font la guerre sous le prétexte de « maintenir la paix »... et que le pire des guerriers se trouve « honoré » du titre de prix Nobel pour la paix...C ’est dire l’ amplitude de
                              la dépravation.
                              Les opposants à cette tyrannie sont donc ipso facto des « terroristes » que ces pacifiques guerriers de l’ empire financier combattent pour le maintien de leur paix à eux, c ’est à dire notre oppression.

                              Pour comprendre de quoi il est question, je vous invite à prendre connaissance des informations suivantes.

                              http://sans-langue-de-bois.eklablog.fr/un-groupe-d-avocats-contre-le-systeme-decident-de-corriger-les-injusti-a80445134
                              Extrait.
                              "

                              Quand nos Gouvernements sont-ils devenus des sociétés ?

                              Tout a commencé avec l’introduction du système bancaire dénommé, la Réserve Fédérale. Lorsque le décret de la Réserve Fédérale fut voté par le congrès aux Etats Unis en 1913, le Député Charles Lindbergh a prévenu le Congrès Américain dans un registre du Congrès daté du 22 décembre 1913 (vol. 51), qu’en instituant le système privé de la Réserve Fédérale, la conséquence inévitable serait qu’en utilisant le pouvoir de créer la monnaie, permettrait de provoquer l’inflation et la déflation de l’économie, et les grandes entreprises prendraient le contrôle. Selon les termes du député Lindbergh : “A partir de maintenant, les dépressions seront créées scientifiquement”. Et elles le sont. En 1929, les « pouvoirs du passé » ont délibérément fait chuter la bourse. Comment ? Les fluctuations des titres de la bourse sont causées par l’émotion. Avant le crash de 1929, on a créé une euphorie qui a généré une période d’inflation. Les pouvoirs aux commandes ont vendu leurs titres à prix élevé, puis créé la panique sur la baisse dans le marché. Lorsque les cours se sont effondrés, ils ont racheté leurs titres pour une bouchée de pain – et éliminé la concurrence aux abois du même coup. En bref, la Grande Dépression de 1929 a été générée artificiellement afin que les grandes entreprises qui contrôlaient  la bourse puissent en profiter pour prêter aux gouvernements l’argent nécessaire pour sortir de l’effondrement qu’elles avaient provoqué. Les nations souveraines ont finalement été forcées de signer des emprunts qui, par leur nature même, ne pourraient jamais être remboursés. Et comme les dettes souveraines ne cessaient de s’accroître, le paradigme de « l’esclavage par l’endettement » a été formalisé … et les grandes entreprises ont pris le contrôle. De nos jours, les multinationales Gouvernementales continuent de feindre d’être les vrais gouvernements. Le Système des Banques centrales (qui domine actuellement les économies occidentales) continue d’alterner les périodes de ‘boom des marchés’ et de ‘dépression des marchés’ en restreignant ou relâchant stratégiquement l’émission de monnaie et de crédit. L’actuelle Crise Financière Mondiale en est un parfait exemple. Et en même temps, les grands médias jouent leurs rôles en manipulant les humeurs de la bourse sur les marchés et en facilitant les contre-vérités politiques. Mais la campagne judiciaire complexe entreprise par l’OPPT a mené à la saisie des avoirs et propriétés du système des grandes  multinationales. Toutes les sociétés privées, y compris les systèmes gouvernementaux et bancaires, ont été saisies de leurs avoirs en utilisant leurs propres mécanismes de législation/réglementation commerciale. En langage juridique, cela signifie la fin pour les anciens Trust du vieux système et le début pour les nouveaux ! Alors est-ce le « renversement du Gouvernement » ? Non – c’est le renversement des grandes multinationales qui se sont comportées comme des gouvernements. Si vous comprenez que les «  Gouvernements » sont en fait des entreprises privées qui ont, par ruse, altéré les constitutions des nations souveraines, leur acte de décès était un fait programmé à venir. La fraude du gouvernement est réelle. Et finalement – par leur incapacité à réfuter les accusations basées sur le CCU (le Code de Commerce Uniforme) – l’imbrication des multinationales gouvernementales dans son ensemble se trouve coupable de fraude, de trahison et d’esclavage. En vertu du droit international, l’OPPT a le droit d’exiger la réparation par dédommagement de ces crimes. Celles-ci ont choisi la saisie de leurs avoirs et la cessation de leurs activités de grandes entreprises, banques et gouvernements en tant que responsables ainsi que la confiscation de leurs titres et avoirs des infrastructures légales – y compris l’or et l’argent détenus comme garanties par le système financier – pour les transférer entre les mains de l’OPPT. N’y pensez pas en termes de renversement, mais comme la saisie de biens usurpés. Les poursuites en justice de l’OPPT récupèrent ce qui nous appartient en tant qu’êtres souverains sur cette planète. La loi Universelle, la Common Law et le C.C.U. sont maintenant la loi applicable sur cette planète.(Je décrirai plus tard en détail les mécanismes mis en place par l’OPPT pour remplacer les fonctions de gouvernance). CCU : La bible du commerce Le C.C.U est la “bible” du commerce ; il décrit précisément la manière selon laquelle le commerce international est régi. En fait, l’ensemble du système commercial gravite autour du C.C.U. Si le prêt immobilier de votre logement est saisi, via une hypothèque, ou que vous êtes dépossédé de votre voiture, la banque utilise le mécanisme parallèle du C.C.U pour agir. Mais la législation du C.C.U. n’est pas enseignée dans les facultés de droit. Elle reste le domaine des grandes entreprises privées et de leurs dirigeants, qui forment leurs employés en contentieux du C.C.U. – gardant ainsi la connaissance de cet instrument « en interne ». Mais un des administrateurs d’OPPT a été amené professionnellement à utiliser la législation du C.C.U durant un certain temps, et comprend en profondeur comment les « pouvoirs du passé » manipulaient le C.C.U pour contrôler le système financier américain au plus haut niveau. Experte en C.C.U, mère et fondatrice de l’OPPT, Heather-Ann Tucci-Jarraf a utilisé la saisie de sa propre maison comme cas d’école. Elle a attaqué la procédure de saisie immobilière à travers le mécanisme C.C.U et, ce faisant, a découvert – pour employer des termes simples – que la justice américaine est toujours en faveur des multinationales. Ce qui n’est pas étonnant, vu que 99% des lois se rapportent à la propriété privée… ou au commerce. En avançant prudemment, l’OPPT arriva à la conclusion que les entreprises privées opérant sous le couvert des gouvernements souverains et des systèmes financiers se rendaient coupables de trahison envers les habitants de cette planète en l’absence de toute information connue, volonté et consentement express de leur part. Le rapport final de cette investigation se trouve ici . Et en l’espèce, … pour saisir le « système », les administrateurs du Trust OPPT ont tendu un piège en utilisant la structure légale qui leur était fournie PAR le « système » lui-même.Comment les administrateurs OPPT sont-ils arrivés à la saisie ? L’OPPT est géré par des administrateurs Caleb Skinner, Hollis Randall Hillner et Heather Ann Tucci-Jarraf. L’OPPT a été créé lorsque les administrateurs se sont associés – et ce faisant ont renoué – avec le Trust intégré dans les termes de la Constitution originale des Etats-Unis de 1776, laquelle constitution, fut abandonnée lorsque le gouvernement des Etats-Unis fut transformé en Multinationale Gouvernementale en 1933. L’OPPT a ensuite associé chaque individu de la planète à cette structure de Trust en tant que bénéficiaires de ses titres et propriétés, et l’a désigné « le Peuple Unique, Créé par le Créateur ». Ce faisant, les administrateurs créaient un Trust, dans le cadre légal qui a des droits supérieurs à quelconque partie – le Trust entre le Créateur et les « Êtres existants » de la Terre. Les « Êtres existants » sur Terre sont les bénéficiaires du Créateur en tant que garants des manifestations du Créateur sur Terre. Juridiquement parlant, il ne peut y avoir de proclamation supérieure à celle du One People’s Public Trust … exceptée celle émise par le Créateur lui-même. Les ressources de notre planète – spécifiées dans les actes du C.C.U. comme étant l’or et l’argent mondial – ne peuvent de ce fait être détenues, vendues contre rémunération, comptées sous forme de ‘salaire’ pour nous rendre esclaves, ou être épargnées afin de créer de la pauvreté ou déposséder. Sous l’OPPT, nous sommes tous actionnaires de titres. Les ressources de notre planète nous appartiennent dorénavant à chacun à parts égales. C’est notre droit de naissance. Maintenant c’est la loi.Entre 2011 et 2012, les administrateurs ont déposé une série d’investigations complexes au C.C.U. au nom de ses bénéficiaires. Les détails de ces investigations de l’OPPT au C.C.U. peuvent être consultés sur leur site : http://peoplesstrust1776.org/. Attention : c’est une lecture juridique dense destinée à un enregistrement et une divulgation légale officielle. Ce n’est pas destiné à la communication de poursuites de l’OPPT contre des tiers ou leurs conséquences sur le public. Cependant les administrateurs travaillent directement avec la collectivité de ‘médias alternatifs’ pour être sûrs que le public reçoive une information précise, claire et adéquate. Pour résumer ces documents :En l’espèce, les grandes entreprises multinationales, les gouvernements et les banques ne font qu’un, « Une Commission d’enquête et une instruction » ont été déposées à l’encontre « du débiteur », une entité juridique créée via le mécanisme C.C.U. régit par le Code d’Enregistrement des sociétés. Le dépôt de plainte stipule que le débiteur a « en toute connaissance de cause, volontairement et intentionnellement commis des actes de trahison  » en « possédant, faisant fonctionner, aidant et encourageant des systèmes monétaires privés » et « en faisant fonctionner des systèmes d’esclavage envers … des citoyens sans les informer, contre leur volonté et leur consentement ». Les dossiers de procédures de C.C.U. sont des données publiques, et suivent les mécanismes de procédures juridiques classiques. Si une entité légale fait l’objet d’une plainte, la personne morale (dans ce cas le «  débiteur ») a le droit de la contester. Si celle-ci n’est pas en mesure d’en apporter la preuve contradictoire ou, n’est pas reçue dans un délai imparti, il en résulte un jugement par défaut, suivi par l’application du verdict. La conséquence est, la cessation immédiate d’activité de cette entité légale, dans le cas présent, au motif qu’elle a été incapable d’apporter la preuve contraire des charges de trahison démontrées par l’OPPT. Le plus important ici, est que le jugement en culpabilité selon le C.C .U. a valeur légale immédiate s’il n’est pas démontré le contraire. Et dans ce cas, les administrateurs de l’OPPT se sont assurés qu’ils créaient une situation juridique dans laquelle les individus et toute entité légale dénommée le « débiteur » n’avaient aucune capacité de démontrer le contraire. Comment ont-ils réussi ? Toutes les charges déclarées d’esclavage et de fraudes sont vraies. Bien sûr, aucune preuve tangible de leur innocence n’a été démontrée.Le « débiteur » est de ce fait coupable de trahison.En dédommagement, les grandes entreprises sont saisies de leurs avoirs usurpés et confisqués,La richesse de notre planète est réaffectée au Trust l’OPPT. Toute dette des multinationales est effacée,Le « système » est définitivement clos. Les archives publiques le prouvent,Les dépôts et déclarations enregistrés au C.C.U. font office de Loi Internationale Selon les clauses même du système, celui-ci n’existe plus. Nous sommes libres !! Cliquer ici pour lire le communiqué de presse de l’OPPT du 4 février 2013."


                              • lloreen 10 décembre 2014 12:15

                                La RFA est également une entreprise gouvernementale totalement illégitime , pour ainsi dire totalement inféodée à Washington DC (District of Columbia) au même titre d’ ailleurs que toutes les autres entreprises gouvernementales réunies sous le dictat de l’ UE, qui chapeaute les entreprises gouvernementales situées sur le territoire européen.

                                UPIK®-Search hit list To access the detailed information, you have to click on the company name. LBundesrepublik DeutschlandAlt-Moabit 101DBranchBerlin LBundesrepublik DeutschlandTaubenstr. 42-43BranchBerlin LBundesrepublik DeutschlandScharnhorststr. 34-37BranchBerlin LBundesrepublik DeutschlandDorotheenstr. 84BranchBerlin LBundesministerium für Gesundheit und soziale SicherungWilhelmstr. 49BranchBerlin LBundesrepublik DeutschlandAlexanderplatz 6BranchBerlin LBundesrepublik DeutschlandJerusalemer Str. 24BranchBerlin LBundesrepublik DeutschlandAlt-Moabit 101DBranchBerlin LBundesrepublik DeutschlandJägerstr. 9BranchBerlin LBundesrepublik DeutschlandBreite Str. 3BranchBerlin LBundesrepublik DeutschlandPlatz der Republik 1HeadquartersBerlin LInstitut fuer ForstgenetikSieker Landstr. 2HeadquartersGroßhansdorf LBundesrepublik DeutschlandHeinrich-von-Stephan-Str. 1BranchBonn LGriechische General-und Honorarkonsulate in der Bundesrepublik DeutschlandWittenbergplatz 3AHeadquartersBerlin LBundesrepublik DeutschlandRochusstr. 1BranchBonn LBundesrepublik DeutschlandFriedrich-Ebert-Allee 40BranchBonn

                                • lloreen 10 décembre 2014 12:17

                                  Les entreprises gouvernementales sont inscrites auprès de la SEC américaine.

                                  Companies for SIC 8888 - FOREIGN GOVERNMENTS
                                  Click on CIK to view company filings
                                  Items 1 - 40

                                  CIK Company State/Country 0000311669 ASIAN DEVELOPMENT BANK R6 0000866710 BANCO NACIONAL DE COMERCIO EXTERIOR SNC O5 0001026725 BANCO NACIONAL DE OBRAS Y SERVICIOS PUBLICOS SNC O5 0001045299 BANQUE CENTRALE DE TUNISIE DC 0000230098 CANADA DC 0000912239 CANADA MORTGAGE & HOUSING CORP DC 0001498597 CARSO INFRAESTRUCTURA Y CONSTRUCCION SAB DE CV O5 0001016472 CITY OF NAPLES DE 0001109609 DEVELOPMENT BANK OF JAPAN INC. M0 0000033745 EUROPEAN INVESTMENT BANK N4 0000276328 EXPORT DEVELOPMENT CANADA/CN DC 0000873463 EXPORT IMPORT BANK OF KOREA NY 0000205317 FEDERATIVE REPUBLIC OF BRAZIL D5 0000035946 FINLAND REPUBLIC OF DC 0001556421 FMS WERTMANAGEMENT 2M 0001179453 GOVERNMENT OF BELIZE DC 0001163395 GOVERNMENT OF JAMICA NY 0000931106 HELLENIC REPUBLIC NY 0000216105 HER MAJESTY THE QUEEN IN RIGHT OF NEW ZEALAND Q2 0000889414 HUNGARY NY 0000052749 ISRAEL STATE OF NY 0000052782 ITALY REPUBLIC OF L6 0000053078 JAMAICA GOVERNMENT OF L8 0000837056 JAPAN M0 0001551322 Japan Bank for International Cooperation M0 0000053190 JAPAN DEVELOPMENT BANK M0 0001109604 Japan Finance Corp M0 0000837335 JAPAN FINANCE ORGANIZATION FOR MUNICIPALITIES M0 0000821533 KfW 2M 0000835615 KFW INTERNATIONAL FINANCE INC DE 0000869318 KOREA DEVELOPMENT BANK NY 0001483135 KOREA FINANCE Corp M5 0000878519 LANDESBANK BADEN WURTTEMBERG DE 0001306843 LANDESKREDITBANK BADEN WURTTEMBERG FORDERBANK 2M 0001144797 LANDWIRTSCHAFTLICHE RENTENBANK I8 0000356049 LONDON FINANCE & INVESTMENT GROUP PLC/ADR/ NY 0001027457 NATIONAL POWER CORP R6 0000357024 NORDIC INVESTMENT BANK H9 0000202811 OESTERREICHISCHE KONTROLLBANK AKTIENGESELLSCHAFT C4 0000074615 ONTARIO PROVINCE OF A6

                                  • Jelena 10 décembre 2014 12:29

                                    @lloreen Le docteur il a dit 3 pilules par jour : Une au matin, une à midi et une le soir.


                                  • izarn 10 décembre 2014 13:50

                                    « ... la troisième après Napoléon et Staline – de dissocier la Russie de l’Europe. »
                                    Pauvres allemands ! N’importe quoi !
                                    Ha ben voui ! Hitler voulait associer la Russie au IIIieme Reich ? Sympa non ?
                                    Mais ki c’est qui a agressé la Russie, sur son propre territoire ?
                                    Napoléon et Hitler ! Que vient faire Staline dans cette histoire ?
                                    Bon assez lu de conneries, je me casse pour ce matin.


                                    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 10 décembre 2014 15:24

                                      « Que vient faire Staline dans cette histoire ? »

                                      Très juste ! Pourquoi mélanger encore les choses au moment ou tout est déjà mélangé  !!!


                                    • Jean Keim Jean Keim 10 décembre 2014 16:27

                                      Si nous ne voulons pas de la guerre voyons-la dans notre cœur, entre nos mains et dans nos pensées, si personne ne veut faire la guerre alors de guerre il ne peut y avoir.


                                      • lloreen 10 décembre 2014 19:29

                                        Et pendant ce temps, au Mexique.

                                        http://fr.sott.net/article/24144-Mexique-une-nouvelle-conscience-emergente

                                        Il est un fait absolument incontestable qu’ une nouvelle conscience émerge sur cette planète.
                                        Les politiciens véreux, les escrocs et les assassins ont fait leur temps.
                                        Le mouvement des Montagsdemos en Allemagne est un aspect de ce qui se passe en Allemagne.

                                        En France , nous n’ avons pas (encore) eu de conflits aussi sanglants qu’ au Mexique, en Ukraine ou ailleurs dans le monde.
                                        Mais il n’ en reste pas moins qu’ il faut être extrêmement vigilant. Les larbins des escrocs au pouvoir en France ou en Europe ont des moyens de répressions plus subtils.


                                        • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 11 décembre 2014 08:45

                                          @ Nicole CHEVERNEY (---.---.---.3) 10 décembre 19:30

                                          «  »A fortiori les Européens, et particulièrement les Allemands, qui se souviennent encore de l’épouvantable tragédie de la dernière guerre et l’aventure Hitlérienne qui s’est terminée par une Allemagne en ruines et un bain de sang. «  »

                                          Pas seulement ! Vous oubliez que le monde du XXe siècle était globalement sous le joug européen, les Afro-asiatiques avaient payé (et payent encore à vrai dire) les erreurs du fragment ouest de l’Europe qui a voulu et veut toujours dominer la Planète ! Vous oubliez dans quelles conditions a été crée cette carcasses hypocrite de l’ONU qui pue la haute trahison en se mettant délibérément du côté des impérialistes !

                                          Faut-il encore une grande guerre occidentale, faut-il encore recréer une autre « société des nations dominantes » qui fonctionnera cette fois avec un véto encore plus lourd ?


                                          • Ruut Ruut 11 décembre 2014 16:02

                                            Une guerre en Europe pas en mon nom non plus.
                                            Un partenariat économique renforcé avec la Russie, je suis pour.
                                            Par contre il nous faut honorer nos anciens contrats économiques pour rester crédibles.
                                            Je regrette qu’un référendum populaire direct n’ai pas lieu dans le cadre d’une rupture de contrat qui sera payé par le peuple de France le prix fort et pour longtemps.


                                            • lloreen 11 décembre 2014 18:50

                                              « dans le cadre d’une rupture de contrat qui sera payé par le peuple de France le prix fort et pour longtemps. »

                                              Le peuple de France qui paie pour une rupture de contrat entre deux sociétés privées ?
                                              Seules les parties à un contrat sont liées et doivent réparation si le contrat n’ est pas honoré.
                                              En quel honneur faudrait-il réparer des torts commis par un autre ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès