Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > AQMI serait-elle une création de Sarkozy ?

AQMI serait-elle une création de Sarkozy ?

Les attentats terroristes du 11 septembre 2001 ont été sans nul doute un coup de pouce bienfaiteur pour l’ancien président américain Georges W. Bush. Pour l’évangéliste convaincu qu’il se disait être, cela a même dû lui faire l’effet d’un miracle. Car au bout de six mois de présidence, ses capacités limitées commençaient à "étonner", aux Etats-Unis comme ailleurs, et sans sa "guerre contre l’axe du mal", nul ne sait comment il aurait finit son mandat. Heureusement pour lui, de bons conseillers lui avaient soufflés à l’oreille le truc de l’étranger qui "vous veut du mal". Après les communistes voilà les islamistes. Et même si l’agresseur initial était l’oncle Sam[1] , il fallait frapper n’importe où mais fort. Cette histoire est connue et l’Irak est aujourd’hui un pays détruit. L’Afghanistan aussi. Et si après le 11 septembre 2001, Bush a abandonné la poursuite de Ben Laden au profit de sa guerre contre Saddam Hussein, ce n’est peut-être pas un pur hasard.
 
Sans penser à des conséquences aussi terribles, on pourrait se demander si ce n’est pas la même mouche, ou les mêmes conseillers, qui ont piqué Nicolas Sarkozy, lorsqu’il se met à voir des terroristes islamistes derrière chaque dune du Sahel africain. Les récents enlèvement au Niger agitent beaucoup son état major politique. On dénonce ça et là le besoin de créer une diversion à l’heure où le gouvernement français est englué dans des affaires d’argent et de politique, mais n’y-a-t’il que cela ? Bien sûr, comme à son habitude, Sarkozy est dans la surenchère sécuritaire dès que l’occasion lui en est donnée, mais cette fois ne s’essayerait-il pas au coup du fils Bush ? Après l’épisode de l’identité nationale, des Roms, autant de tentatives pas très glorieuses, pourquoi pas relancer son mandat avec l’épouvantail de l’ennemi extérieur et de l’élan patriotique ? Je fabule sans doute, mais le personnage et les circonstances sont si provoquantes que je ne peux me retenir.
 
Les experts politiques qui monopolisent les médias ne se posent évidemment aucune question, et la menace islamiste en Afrique va de soi. A mon avis, c’est allé un peu vite en besogne. Jean-François Bayart, directeur de recherche aux CNRS, qui connait plutôt bien la région concernée, parle de "prophéties auto-réalisatrices" de la part du gouvernement français.
 
Retour sur une affaire qui finit mal.
 
C’est la presse espagnole qui, le 22 juillet dernier, dévoilait cette fumeuse opération militaire franco-mauritanienne en territoire malien[2]. Il s’agissait pour Paris de libérer Michel Germaneau, un otage français aux mains d’AQMI (Al-Qaïda au Maghreb islamiste), et pour Nouakchott de lutter contre le terrorisme qui menaçait la Mauritanie. Lorsque l’on s’attarde sur la situation mauritanienne, on se demande d’ailleurs qui menace le plus le pays, entre un terrorisme dont les forfaits sont sans cesse amplifiés et un Général qui a pris la tête de son pays en 2008 lors d’un putsch. Naturellement ce Général, Mohamed Ould Abdel Aziz, qui s’est auto-proclamé président du Haut-Conseil d’Etat, a la pleine confiance de Paris.
Pour revenir au raid militaire, pas trop légal[3], il ne serait pas impossible qu’il ait été mené finalement, et par erreur (?), contre une bande de trafiquants et non pas contre une bande de terroristes barbus suréquipés. La grande quantité d’armes soi-disant saisie suite à l’expédition, qui devait être la preuve de la décapitation de cette armada islamiste, a été brûlée. Dommage. Nous devrons donc nous contenter des affirmations d’un Général putschiste ou de ministres français, embarrassés d’avoir été pris sur le fait d’organiser de telles escapades.
Bilan direct de l’opération : six, sept ou huit morts, terroristes ou peut-être simples trafiquants[4]. Puis finalement Michel Germaneau, qui paya indirectement pour cette croisade franco-mauritanienne.
 
Qui est AQMI ?
 
Certains[5] voient derrière AQMI une émanation de la sécurité militaire algérienne (DRS - Département de renseignement et de sécurité), voir la DRS elle-même. D’autres, plus modérés, ont "des doutes sur l’indépendance d’AQMI à l’égard des services de sécurité algérien"[6]. Les mobiles de l’Algérie dans tout cela seraient notamment de déstabiliser ses voisins sahéliens et de chasser les occidentaux de sa sphère d’influence. S’il était besoin de chercher un motif, le contrôle des ressources énergétiques de la région suffirait amplement.
En conclusion, que ce soit du coté français comme du coté africain, l’instrumentalisation jouerait à plein[7]. Est-ce que l’on saura un jour la vérité dans tout cela ? C’est peu probable. Mais même si c’était le cas et pour revenir à l’exemple américain, Saddam Hussein n’avait jamais eu de liens avec Al-Qaïda, quelle différence cela a-t-il fait ?
 
Intérêts français
 
Pour ce qui est de la France, les intérêts sont multiples au Sahel. Ils sont politiques (soutien entre autres aux putschistes Aziz et (sans doute bientôt) Compaoré, qui ne devrait pas tarder à entrer dans la danse[8]), et surtout économiques.
 
Areva, l’entreprise française la plus importante dans la région, a besoin de protection, et l’arrivée d’AQMI n’arrange pas ses affaires. A Arlit, dans le Nord du Niger, l’entreprise française n’a pas bonne réputation. L’exploitation des hommes et de l’environnement ne sont, semble-t-il, pas un souci pour l’entreprise d’Anne Lauvergeon, qui se conduirait comme (la plupart de) nos ancêtres les colons. Il n’y a pas de petits profits et les problèmes de sécurité que provoque ce comportement "cavalier" d’Areva, seront de toute façon tôt ou tard assumés par la France et les français, si ce n’est déjà le cas. Et là c’est du petit pain pour des prétentions islamistes, si tant est qu’AQMI ne roule que pour Al-Qaïda, que ce néo-colonialisme supposé. Les actions d’AQMI vont prendre la place de celles des Touaregs[9] du Nord Niger, rien de plus.
 
Enfin quoiqu’il en soit d’AQMI, elle a bien revendiqué le meurtre de Michel Germaneau, comme l’enlèvement la semaine dernière de sept personnes travaillant pour Areva et Vinci.
 
Ecran de fumée ou stratégie bushienne ?
 
Espérons que je suis la proie d’une théorie du complot complètement farfelue, et que l’équipe de Sarkozy ne va pas mettre le feu au désert, ni parvenir à réaliser une prophétie auto-réalisatrice. Heureusement, nos intellectuels et experts politiques français ont horreur de ces théories du complot, qu’ils attribuent à des faibles d’esprit, et il est probable qu’ils sauront nous en préserver. Mais quand je relis l’histoire des Etats-Unis, je m’aperçois quand même que Georges Bush ne fut pas un précurseur dans son rôle d’agitateur guerrier et que cela a toujours fonctionné. Pourvu que Sarkozy n’en sache rien.
 
SylvainD.


[1] Guerre Afghanistan-URSS (1978-1992), dans le contexte de de la guerre froide.
[3]Bamako n’en aurait pas été informé. Le 22 sept 2010 le Mali a fêté les 50 ans de son indépendance… Les mauvaises habitudes coloniales ont la dent dure.
Opération militaire franco-mauritanienne au Nord du Mali : Les partis politiques exigent des comptes
[4] Lire "Contre qui la France est-elle en guerre au Sahel" (dans le n° de sept 2010 de la lettre mensuelle de Survie)
[5] C’est le cas par exemple de Jeremy Keenan, anthropologue anglais.
[6] François Géré, notamment chargé de mission auprès de l’Institut des Hautes études de défense nationale (IHEDN)
[8] On se souvient du soutien au président nigérien, Mamadou Tandja. Encore une fois Sarkozy avait choisi le mauvais cheval (voir "Areva au Niger").

Moyenne des avis sur cet article :  4.26/5   (43 votes)




Réagissez à l'article

68 réactions à cet article    


    • Martin D 27 septembre 2010 10:26

      AQMI = GSPC = DRS algérien (renseignement alégérien)

      merci à Leviathan pour la vidéo, c’est très instructif.


      • birdy 27 septembre 2010 10:38

        Bien sûr que cela va sans dire, le terrorisme islamiste en général et AQMI en particulier n’existent pas, du moins sur agoravox.


        Mais dans le monde réel les dizaines de morts et centaines de blessé causés par l’AQMI attestent que nonobstant les délires des désinformateurs de ce site beaucoup de nations sont victimes de ce terrorisme.  

        • non666 non666 27 septembre 2010 12:37

          Oui, le terrorisme islamique existe.
          Comme le terrorisme chrétien (Guerre de religion en France, guerre de 30 ans en Allemagne, camganes anti-avortement, inquisition, buchers pour bruler les « paiens »...)
          Le terrorisme juif aussi existe :
          Demandez donc aux anglais quand ils avaient le mandat sur la Palestine...
          Envoyer de l’essence dans un batiment fermé a clef avec des soldats angflais dedans, ce n’est pas du terrorisme ?....

          Donc oui le terrorisme existe.

          Mais Al quaida , le fantomas de l’islamisme, omniprésent, omnipotent, le terrorisme ultime aux muilles visages existe t’il ?
          NON assurement.
          Pourquoi ?

          Si nous devions avoir l’equivalent, nous autres authentiques europeens (blancs et chretiens donc....) personne n’y croirait.

          Vous imaginez des anglais anglicans, orangistes, creer un mouvement commun avec les catholiques irlandais ou les presbyteriens ecossais ?....
          Vous imaginez les catholiques bavarrois votant CSU se meler avec les evangelistes sociaux de Hamburg ?
          Vous imaginez les catholiques Polonais etre dans le meme mouvement que les russes orthodoxes ?
          Vous imaginez les croates catholiques et les serbes orthodoxes , ensemble, dans un mouvement extremiste ?
          Vous imaginez les belges catholiques , meme flamand se joindre aux protestants hollandais alors que la division des anciennes provinces espagnoles vient justement des guerres de religion ?
          Vous imaginez le monde White anglo-saxon protest d’amerique du nord etre dans le meme mouvement fondamentaliste que les catholique sud-americains ?

          Personne n’y croit.

          Et pourtant , pour les musulmans, cela vous semble naturel de regrouper Chiites et sunnites, Turcs , arabes et asiates dans le meme mouvement....
          Le propre des mouvements fondamentalistes, c’est justement l’adhesion inconditionelle a leur dogme, a leur lecture de leur religion.
          TOUS les autres sont des apostats...meme les « déviants » de l’ecole de pensée d’a coté....
          Les seuls a profiter d’un islamisme « générique » , avec la meme etiquette sont ceux qui veulent organiser le « choc des civilisations ».....et qui voudraient nous voir etre de leur coté !


          Voyons, voyons avez vous une liste de ceux qui voudraient voir les europeens unis dans une grande croisade contre le monde musulman, par hasard ?

          Depuis l’effondrement de l’union soviétique, l’ennemi federateur, les etats unis ONT BESOIN d’une menace unifiante pour continuer à controler leurs « vassaux ».
          Sinon, c’est l’effondrement qui les guette faute de sa faire finacer leur machine de guerre par la taxe prelever par un dollar « obligatoire »....

          Depuis le viol des frontières de 1967, israel a Besoin d’etre protégée par les « Occidentaux » faute de quoi elle succomberait sous le nombre.
          Et comme l’etat juif n’a pas envis de rendre aux primos occupants les terres volées....

          J’ai au moins deux suspects permamnents dans cette affaire de falsification d’identité...

          Et puis il y a tous les autres.
          Momo et sa bande de racaille de la cité d’a coté qui au lieu d’etre le enieme gang du « 9-3 » a fourguer de la drogue peuvent , du jour au lendemain devenir « Al quaida france »
          Les services secrets de toutes les dictatures du monde musulmans qui pour assurer leur controle de la population, eviter la democratie veritables peuvent s’appuyer sur la protection des maquereaux US en inventant un Al Quaida Maghrab Islamique, un Al quaida Afghanistant ou un Al Quaida pakistan...
          Les enleveurs raketteurs de touristes qui pour passer a la TV, augmenter leurs chance de voir payer une rançon peuvent s’inventer le titre de « Al quaida somalie »

          Tous le monde est gagnant a la grande loterie de l’ennemi unique et invisible....
          ....Sauf la vérité, evidemment.

          C’est du gagnant gagnant comme le disent les commerciaux.

          Al quaida !
          Lers filles hurlent, les enfants pleurent, les hommes tremblent....
          Al quaida !
          ouh.....
          Al Quaida !
          maman j’ai peur !

          Il faut vraiment etre debile pour croire a cet ennemi unique, non ?


        • ffi ffi 27 septembre 2010 13:52

          Par internet, toute personne en a pour moins de 20 minutes à vérifier que le Coran contient effectivement toutes les idées nécessaires pour endoctriner des gens à perpétrer des actions terroristes.

          Intelligence vient étymologiquement de interlegere qui signifie « lier ensemble ».
          neglegare signifie en latin « ne pas lier » ce a donné négligence (qui est donc la négation de l’intelligence).

          Spéculer sans cesse sur des actes dissimulés et cachés des services secrets occidentaux, sans la moindre preuve, ni lien évident même après des années de recherches, alors qu’il suffit de constater en 20 minutes la violence et la haine contenues dans les textes fondateurs de l’Islam, pour comprendre que certains sont amenés par embrigadement sectaire à perpétrer toutes sortes de saloperies, c’est d’une grande négligence.

          Toute personne éduquée a la capacité de chercher sur internet « appel au meurtre dans le Coran »
          Puis d’aller vérifier les références données ici, par exemple.

          Que cette réalité déplaise est un fait, mais cela ne l’empêche pas d’exister... Il est toujours fort possible, pour convenance personnelle, de s’inventer que les services secrets occidentaux agiraient en sous-main, invisibles mais omnipotent (attributs de Dieu !), cependant, il me semble que personne ne pourra accuser les services secrets occidentaux d’avoir écrit le Coran ni d’y avoir mis la violence qu’il contient.

          De plus il est clair que les musulmans ne croient pas en Dieu, puisque c’est en se fiant aux dires de Mahomet qu’ils peuvent affirmer que le Coran serait un miracle divin. De fait, qui n’a pas foi en Mahomet, ne le croit pas. D’où les musulmans associent sans cesse Mahomet à Dieu... Ce qui fait de l’Islam un associationnisme, crime puni de mort par le Coran lui-même...


        • non666 non666 27 septembre 2010 14:20

          ffi
          Je ne montre pas du doigt les services secrets « occidentaux » , car l’Occident , c’est nous , la France et les Français.

          Je montre du doigt les interets anglo-saxons ET les interets israeliens qui sont les deux seuls a avoir interet a ce que nous ne considerions que comme un ensemble coherent et fondamentalement hostile, TOUT le monde musulman (ou par le plus grand des hasards , se trouve 80% des reserves prouvées de pétrole de la planète et ou se trouve isolé israel)

          L’Occident, je le rappelle dans NOTRE geopolitique , c’est ce qui se trouve a l’ouest du Rhin, en EUROPE.
          La violation des concepts qui consiste a redefinir chaque sous-ensemble geographique dans un sens ou les etats unis y sont invité, incorporé « par nature » ne nous trompe pas.

          Ainsi « l’Occident », une fois redefinie devient une proprieté commune des etats unis et de l’Europe...lorsque nous parlons du futur de l’Europe mais n’est pas applicable quand on parle de l’Amerique du nord....

          Ainsi se créée une zone « Asie pacifique » ou les etats unis sont forcement partie prenante...mais pas les Français, malgrès la nouvelle caledonie, et les iles de la polynesie....

          Ainsi la doctrine Monroe scande « l’Amerique aux americain »s , ce qui semble interdire de presence toute force europeenne, sans que les autres etats d’amerique n’y ait quoique se soit a dire....

          Ainsi on redefinit l’Europe qui n’est plus qu’un club ou pourrait adherer toute puissance qui le demande.. a condition d’etre alliée des etats unis, bien entendu.
          la Turquie et israel y seraient donc forcement des membres logiques....

          Redefinir les concepts, ce n’est pas que de l’evolution « naturelle » du langage, c’est une action de guerre psychologique visant a empecher toute prise en compte de la tentative de controle de l’ennemi en empechant d’en avoir le vocabulaire adequat.
          Si le sens du mot « europe » est devoyé, je ne peux plus la defendre puisque sa nouvelle definition incorpore l’ennemi....


        • wesson wesson 27 septembre 2010 14:34

          bonujour ffi,

          "toute personne en a pour moins de 20 minutes à vérifier que le Coran contient effectivement toutes les idées nécessaires pour endoctriner des gens à perpétrer des actions terroristes."

          Et avec 20 minutes de mieux, tu trouves les même dans la bible et la torah....

          Marre de cet argument d’un crétinisme sans nom.


        • ffi ffi 27 septembre 2010 15:37

          @Wesson
          C’est ton argument qui est, pour reprendre tes mots, « crétin ».

          En effet, pourquoi ne devrait-il y avoir qu’un seul danger ? A moins d’être obsédé, je ne vois pas.

          J’avais entendu dire que dans le Talmud, il y avait certains propos désagréables au sujet « des autres ». Cela dit, le Talmud n’est pas « écrit par Dieu », mais par des hommes, ce qui a permis aux Israélites, en France, d’en réinterpréter le sens. Historiquement, ce fut fait par Napoléon. Ce problème est donc réglé.

          Maintenant, ton argument n’épuise en rien l’idée que j’ai énoncée : à savoir toute religion endoctrine, et tout endoctrinement règle les actions de l’endoctriné. Or, la doctrine du Coran, parole de Dieu, dixit Mahomet, professe qu’il faut tuer (physiquement) tout non-musulman (athée, juif, chrétien, boudhiste, etc...). Cela prend 20 minutes à vérifier. C’est du niveau d’un môme de 14 ans de le faire... Est-ce d’une difficulté insurmontable pour quelqu’un de cultivé comme toi ? Je ne le crois pas. Bouche-toi le nez, vérifie d’abord la véracité de mon propos, puis tu reviendras me traiter de menteur si tu veux, au lieu de pratiquer la diversion. Si mes mots te sont malodorants, ce n’est que parce qu’ils racontent une réalité qui l’est. Ils ne sont que l’intermédiaire d’une réalité que tu négliges de vérifier comme telle, ce que je t’invites à faire.

          @non666
          Tous les musulmans croient dans le même Coran (avec quelques nuances, mais faibles). L’idéologie professée est de toute manière semblable : le Coran fut écrit à l’origine pour motiver les troupes à combattre sans faire de sentiment (Djihad). C’est cela que les musulmans pratiquants récitent (oui, ils récitent => embrigadement !) dans leurs cultes : un exhortation au combat.

          Maintenant, je suis d’accord avec toi au sujet de l’UE (loi 73-7, etc...), la pensée politique contemporaine est profondément sapée par quelques sophismes, mais là n’est pas le sujet. Je ne suis pas pour un choc de civilisation.

          Mais le problème c’est que mon intention personnelle n’a pas de lien avec l’intention d’autrui, car lui-même à sa propre idée. Je peux vouloir faire bonne figure, mais si l’autre veut tuer, rien ne l’en empêchera si je ne veux pas l’en défendre.

          Il faut donc savoir estimer l’intention d’autrui, le plus justement possible, afin de savoir que faire. Or, manifestement, le Coran évoque bel et bien l’intention de soumettre tous ceux qui n’y adhèrent pas. C’est explicite, sans ambigüité, et toute l’histoire le montre. Les manières de diversion systématiques (CIA, sionisme, christianisme, occident, capitalisme) ne changera rien aux faits tels qu’ils sont.


        • Philou017 Philou017 27 septembre 2010 17:00

          ffi : « Toute personne éduquée a la capacité de chercher sur internet »appel au meurtre dans le Coran"

          Je crois que vous vous méprenez sur l’influence du Coran. Prenez la France : les délinquants des banlieus ne sont certainement pas des religieux, mais des jeunes révoltés et perdus dans des banlieues délétères. Par contre la population croyante est calme et pacifique dans l’ensemble, malgré quelques excès intégristes.


          Tous les musulmans croient dans le même Coran (avec quelques nuances, mais faibles). L’idéologie professée est de toute manière semblable : le Coran fut écrit à l’origine pour motiver les troupes à combattre sans faire de sentiment (Djihad).
          Quelle vision simpliste. Le Coran est avant tout un appel à la sagesse et à la compassion, entre autres. Maintenant certains versets posent problèmes. Et surtout les hadiths qui ont été rajoutés au gré du bon vouloir des pouvoirs en place. Et dans ces hadiths, on trouve tout et n’importe quoi. Et certains sont d’une violence à faire peur effectivement.
          D’ailleurs ces hadiths varient suivant les régions, chaque peuplade ayant rajouté des trucs à sa sauce pour faire coller avec les coutumes et besoins locaux. Donc le Coran n’est pas le même partout.

          Ceci dit, à mon avis, la plupart des musulmans s’attachent au coté positif du Coran. C’est quand il y a des révoltes que certains religieux vont rechercher le caractère agressif des certains textes. Le Coran comme d’autres textes religieux n’est qu’un moyen de galvaniser et de fanatiser les foules, pour des fauteurs de guerre ou des révoltés.

          Si le djihad est un élément du Coran, il est très minoritaire.


        • ffi ffi 27 septembre 2010 17:23

          @Philou
          « A mon avis, selon moi, d’après mon opinion ... »
          J’affirme : « le Coran contient des appels au meurtre envers les non-musulmans ».
          Est-ce vrai ? Est-ce faux ?
          Il vous suffit de vérifier... C’est simple.
          Pourquoi y a-t-il des appels au meurtre ? Est-ce anecdotique ou est-ce la substance même de la doctrine qui professe la conquête par la guerre ( par ex le verset de l’épée : 9:29 -> combattez ceux qui ne croient pas en Allah ...) ?
          Il suffit de voir l’histoire.

          A vous de faire votre devoir de citoyen. Si vous souhaitez être de mauvaise foi, libre à vous, mais cela ne changera rien à la réalité.

          (PS : je rappelle que tout être doté d’intelligence qui apprend une information est sensé mettre en place de lui-même une stratégie visant à la vérifier. S’il l’a vérifié, il peut la transmettre, sinon, il s’abstient. Prendre ses désirs pour des réalités n’a jamais mené très loin).


        • Moule 27 septembre 2010 17:51

          Ça n’a pas d’importance si le Coran (ou n’importe quel texte religieux) contient des propos violents ou des incitations à la violence. Ce n’est pas parceque en théorie les croyants sont obligés de faire telle ou telle chose qu’ils le font en pratique. On voit l’exemple en France avec les cathos dont peu d’entre eux respectent ne serait ce qu’un dixième des textes. C’est pareil pour les musulmans, même si leurs textes ont une force d’imposition plus grande (parole directe d’Allah, etc ...). Donc la meilleure défense contre la violence contenue dans les textes, est d’inciter les croyants à tricher avec leur religion, ce qui est d’autant plus facile qu’ils le font tous déjà à divers degrés.
          Et à l’opposé, il n’est pas besoin d’avoir de raisons, ni de textes sacrés pour être violent. Les religions ont d’ailleurs à ce titre autant été des gardes fous par rapport à la violence, que des catalyseurs.


        • ffi ffi 27 septembre 2010 18:58

          Certes, mais la première chose à estimer, c’est : le Coran contient-il des propos appelant au meurtre ?
          Ma réponse, après vérification est : oui.

          Ensuite, la seconde à estimer, c’est : les gens ont-ils l’esprit critique nécessaire pour ne pas suivre à la lettre les propos violent du Coran ?
          Ma réponse, est, à priori : oui, en majorité ; non en minorité, une minorité qui pratique le terrorisme. Cela dit, il ne peut y avoir d’assurance définitive sur ce point. L’avenir le dira.

          Je pense qu’il faut cesser d’amalgamer (mot d’origine arabe al madjma’a signifiant fusion) tout en même temps mais progresser point par point. Ce qu’il peut être admis immédiatement, c’est que le Coran contient en effet de multiples appels au meurtre envers les non-musulmans, car c’est un fait absolument vérifié, de plus vérifiable facilement par toute personne de bonne foi.

          Je laisse ainsi à chacun cette information. En revanche, je laisse à la réflexion de chacun la liberté d’estimer si il peut arriver qu’en certains lieux les conditions soient réunies pour que certains passent des invocations à l’acte.

          Je ne tire donc pas ici de conclusions définitives, j’aimerais juste que l’information que j’apporte (la violence contenue dans le Coran) soit actée comme un fait indiscutable.


        • Lord WTF ! Lord Franz Ferdinand Of F. In S. 27 septembre 2010 19:50

          Certes, mais la première chose à estimer, c’est : le Coran contient-il des propos appelant au meurtre ?
          Ma réponse, après vérification est : oui.

          Si vous vous référez au fameux et ré-utilisable à l’infini verset du sabre (sourate 9) dire que cela est un strict appel au meurtre des non-musulmans : sans précision aucune relève de la même mauvaise foi que de nier l’existence de ce verset : ce verset n’appelle pas au meurtre des non-musulmans mais au combat (riposte) dans le cadre de la légitime défense (et encore riposte non directe et graduée puisque 1. laps de temps de plusieurs mois est accordé, 2. si attaque cesse, riposte doit aussi cesser et 3. si l’ennemi demande asile cela doit lui être accordé et sa protection assurée) à l’encontre d’un groupe particulier ayant rompu un pacte d’alliance puis attaqué : les infidèles même polythéistes ou associateurs n’ayant pas trahi ou attaqué ne sont pas concernés par ce verset ou sourate qui en dépit de votre interprétation et de celle autant de la propagande islamophobe que d’auto-proclamés théologiens n’équivaut pas un appel perpétuel au meurtre des infidèles.

          D’ailleurs aucun islamologue sérieux, même islamophobe affirmé (ex : Patricia Crone) ne considère ce verset du sabre comme un appel au meurtre général et perpétuel…de même que les quelques autres versets du genre : au final pour quelques versets guerriers : on fait l’impasse sur plus d’une centaine exhortant à la paix : pas de procés à faire aux islamophobes puisque les premiers à avoir fait cette impasse sont les musulmans (leurs théologiens).

          Je pense qu’il faut cesser d’amalgamer (mot d’origine arabe al madjma’a signifiant fusion) tout en même temps mais progresser point par point. Ce qu’il peut être admis immédiatement, c’est que le Coran contient en effet de multiples appels au meurtre envers les non-musulmans, car c’est un fait absolument vérifié, de plus vérifiable facilement par toute personne de bonne foi.

          Il serait bon de rappeler que si la tradition théologique islamique a réduit le terme musulman à l’acception que l’on connaît aujourd’hui : le texte coranique ne l’entend pas ainsi ni même ses contemporains et cela pendant un siècle au moins après les débuts de l’islam : le terme musulman renvoyant aux individus ayant reconnu l’unicité de Dieu et s’étant soumis (terme incorrect : se rendre dans la paix/volontairement au dieu unique étant plus proche de l’acception originelle : l’intention, la volonté individuelle et le concept paix étant les plus évidents : soumission, se soumettre étant plus une interprétation a posteriori que manifeste dans le texte coranique ) : la nature multiconfessionnelle (musulmans (sens actuel), juifs, chrétiens voir polythéistes (cf. dite constitution de Médine)) sur au moins un siècle de la première oumma islamique historique apparaît de plus en plus au travers des travaux de recherche sur cette période obscure qu’est la formation et les débuts de l’islam : de fait ni les chrétiens, ni les juifs ni même les païens n’ont disparu d’Arabie : on constate le maintien d’importantes communautés chrétiennes (Najran, Yemen, Oman…) autant que juives (Najran, Hedjaz, Yemen, Oman…) en Arabie des siècles après les débuts de l’islam : pour les dits païens ou polythéistes : pour le moment les sources ne permettent que de les placer dans le premier siècle après Mohammed au moins : nous pouvons imaginer que les musulmans de l’époque somme toute comprenaient quelque peu mieux le message coranique…   

          Bref sans développer plus avant : comme évoqué par un intervenant : si il faut chercher les causes de la violence ou de l’aspect guerrier de la dite religion musulmane : ce n’est pas dans le Coran que cela sera évident : mais bien plus dans les hadiths, la tradition islamique,etc… : que ce soit la théologie islamique : qui visait principalement au départ à 1. se différencier des Chrétiens et Juifs d’où réduction du concept musulman à son acception actuelle, 2. gestion de la communauté musulmane ainsi différenciée (courants concurrents élaborant chacun leur corpus théologique : sunnites vs chiites, mutazilites vs tenants du Coran incréé, etc… 3. la geste islamique mythique (sur les débuts de l’islam ou Mohamed) : qui elle a avant tout une fonction politique (interne) et a surtout servi aux appétits des uns ou des autres (justification de conquêtes, répression, etc…)

          sur les divers sujets contemporains mettant en actualité l’islam ou l’Islam genre : apostasie, lapidation, blasphème, terrorisme, halal,etc… en trouver la justification explicite dans le Coran sans se livrer aux mêmes acrobaties autant conceptuelles que sémantiques des tenants de l’islamisme voir de l’orthodoxie sera pour le moins difficile : sur l’apostasie difficile de trouver dans le texte coranique quelque condamnation à mort des apostats ; sur la lapidation introuvable dans le texte coranique, sur le blasphème : certains passages s’y réfèrent vaguement mais pas de condamnation pour le(s) blasphèmateur(s) qu’il caricature Mohamed, brûle le Coran ou autre…, sur le terrorisme l’assassinat de civils musulmans ou non n’est pas justifié dans le Coran, sur le halal : les consignes sont autant simples que courtes, etc…etc…

          par contre : oui si vous étudiez ce qui vient a posteriori : bref ce qui a été ajouté (en dépit des multiples rappels coraniques quant à l’aspect achevé et complet de la dite révélation coranique voir à l’interdit quant au rajout ou retranchement de quelque partie que ce soit de cette révélation) : les divers corpus de hadiths, les avis des uns et des autres, puis les avis des uns sur les avis des autres, etc…puis la (les) tradition(s), puis tel ou tel édifice juridico-légal,etc…beaucoup plus de chance de trouver de quoi expliquer telle ou telle dérive violente dans l’Islam et l’islam…

          Mais si l’on veut parler d’Histoire et bien il faut en premier lieu éviter de reprendre la geste mythique musulmane pour s’en servir comme d’un argument boomerang sur la supposée violence originelle/essentielle de la religion musulmane et passer au crible scientifique et critique l’ensemble des données que nous possédons : c’est là d’ailleurs aujourd’hui l’axe principal de recherche en islamologie qui est avant tout révisionniste  : les traditionalistes ou orthodoxes ne sont certes pas contents mais au final constat est que tout comme les Chrétiens ont pu s’éloigner du message originel de leur religion, les Musulmans n’ont pas échappé à cette dérive naturelle ou structurelle au sein de toute religion…

           

           


        • OMAR 27 septembre 2010 19:57

          Omar T.


          Ah Birdy le revenant supplétif...« Mais dans le monde réel les dizaines de morts et centaines de blessé causés par l’AQMI »..

          Vous parlez des bombes au phosphore ou des bombes téléguidées à partir de drones, utilisés par ces méchants et terroristes islamistes contre les citoyens américains et israéliens ?

        • ffi ffi 27 septembre 2010 20:13

          « 9:5 Une fois passés les mois sacrés, tuez les incroyants où que vous les trouviez. Prenez-les, assiégez-les, dressez-leur des embuscades. S’ils se repentent, font la prière, acquittent l’aumône, laissez-leur le champ libre, car Dieu pardonne, il a pitié.  »

          C’est des discours pour élever la jeunesse, ça ? C’est ça les ordres d’Allah ? Il y a mieux pour élever les subjectivités de la jeunesse au respect de l’altérité...

          Quant à la légitime défense de l’Islam, qui peut y croire ? Créer un empire de l’Inde à l’Espagne en 200 ans, par légitime-défense, est-ce crédible ?

          La bataille contre Charles Martel, c’est les armées Islamiques qui se défendent ? Les pillage de l’Italie du Sud, légitime-défense ? Faire payer au pape un tribus au VIII ème siècle, c’était par légitime-défense ? Non, ce n’est pas cohérent.

          Il faut bien comprendre le rôle de la religion dans le « formatage » des subjectivités de la jeunesse.


        • Lord WTF ! Lord Franz Ferdinand Of F. In S. 27 septembre 2010 20:41

          « 9:5 Une fois passés les mois sacrés, tuez les incroyants où que vous les trouviez. Prenez-les, assiégez-les, dressez-leur des embuscades. S’ils se repentent, font la prière, acquittent l’aumône, laissez-leur le champ libre, car Dieu pardonne, il a pitié. »

          C’est des discours pour élever la jeunesse, ça ? C’est ça les ordres d’Allah ? Il y a mieux pour élever les subjectivités de la jeunesse au respect de l’altérité...

          Comme déjà dit, le verset s’intègre dans une sourate : j’imagine que si les versets se suffisaient à eux-mêmes : la construction en sourates du texte coranique n’aurait aucun sens…comme déjà dit : cette sourate renvoie à un épisode particulier supposé historique pas une exhortation perpétuelle et générale…

          Sur l’éducation de la jeunesse : vous trouverez quantité de versets appelant au respect de l’altérité : j’imagine qu’après tout dépend de qui décide de la lecture et qui la dirige…

          Quant à la légitime défense de l’Islam, qui peut y croire ? Créer un empire de l’Inde à l’Espagne en 200 ans, par légitime-défense, est-ce crédible ?

          Vous ne m’avez semble-t-il pas lu : sur les conquêtes musulmanes : d’un en dépit de ce que l’on pense : on ne connaît que très peu quant aux facteurs qui l’ont déclenché ni même quant à leur déroulement réel : mais encore, à nouveau nous sommes a posteriori et si la motivation avait été principalement religieuse : l’essentiel de ces terres auraient été converties à l’islam : ce qui ne fut pas le cas : à nouveau en dépit des idées habituelles : la conversion forcée sabre aidant n’a pas été la règle mais l’exception et pas forcément coïncidente avec les débuts de l’expansion arabo-musulmane : puisque les cas les plus évidents furent les conversions forcées en Afrique du Nord sous les Almohades , et la Perse avec le Chiisme : pour donner un contre-exemple : la conquête musulmane de l’Egypte elle entraînera le rétablissement de l’Eglise copte : le christianisme copte dés lors restera la religion majoritaire en Egypte jusqu’au XVè/XVIè siècle (les Egyptiens seront certes taxés mais pas sabrés ou convertis de force)…

          quant au tribut auquel vous vous référez : à nouveau, la justification coranique quant à cette taxe pour les non-musulmans sera difficile à prouver sans se livrer aux mêmes acrobaties que les théologiens ayant théorisé le statut de dhimmi : il n’y a qu’une seule référence à la jizya dans le texte coranique (dans la sourate que vous évoquez) et nulle part il est entendu que les non-musulmans devraient y être soumis d’emblée : le terme en lui-même signifiant autant récompense, salaire, rémunération que rétribution : bref dans la sourate y référant : la jizya apparaît comme compensation/dommages de guerre payée par le vaincu : les tributs imposés plus tard le furent en se fondant sur des hadiths ou telle interprétation particulière mais à nouveau pas sur le texte coranique.( par contre nous savons qu’existait un système fiscal particulier au début de l’islam incluant soit paiement d’un tribut si non service militaire, et inversement exemption si service militaire : la participation militaire de nombre de tribus ghassanides chrétiennes et exemptés de la sadaka (impôt particulier pour les nomades à l’époque) démontrant que le système fiscal n’était pas fondé sur la discrimination religieuse mais sur la contribution de chacun au fonctionnement de l’état islamique naissant.     

          ensuite, bien entendu qu’évoquer la légitime-défense (quoique l’action/réaction des Byzantins ou Perses face à la constitution du premier état islamique en Arabie qui était dans leur sphère d’influence et qu’ils contrôlaient/surveillaient via leurs vassaux arabes est mal connue) n’est pas crédible : mais comme dit les motivations de ces conquêtes sont mal connues et rien ne permet de supporter (mise à part considérer que la geste islamique soit objective et non mythique, construite, etc…) qu’elles auraient motivés soit par la religion soit uniquement par elle.

          Il faut bien comprendre le rôle de la religion dans le « formatage » des subjectivités de la jeunesse.

          Je n’ai pas/jamais nié le formatage des subjectivités mais j’ai dit que l’essentiel de ce formatage ou conditionnement pouvait largement se passer du texte coranique : la Tradition et l’Orthodoxie donc a posteriori en étant les vecteurs, médias et supports principaux.

           

           


        • ffi ffi 27 septembre 2010 21:58

          « Comme déjà dit, le verset s’intègre dans une sourate : j’imagine que si les versets se suffisaient à eux-mêmes : la construction en sourates du texte coranique n’aurait aucun sens… »

          Sais-tu, le Coran n’est jamais qu’une suite de versets à répéter, tels quels par le croyant. Pas besoin d’y réfléchir. Il suffit de bachoter la parole de Dieu pour faire sienne sa volonté. En fait, le Coran est une suite incohérente et illogique de phrases (et il faut l’assistance des chroniqueurs musulmans pour tenter de les comprendre). C’est bien un des problèmes principaux, car du coup, l’absence de cohérence intrinsèque (et l’interdiction d’en trouver), tend à créer, dans l’esprit de la jeunesse, un esprit compartimenté. Une éducation sans logique est idéale pour pratiquer le lavage de cerveau. L’homme empêché d’atteindre l’esprit-critique, ne réfléchit pas, il obéit. La secte des assassin n’a pas pratiquée autrement.

          Le coté illogique du Coran permet justement de trouver, juxtaposées, des paroles sages et d’autres guerrières. Mais la prière n’étant que récitation, ces contradictions intrinsèques qui se jouxtent sont justement ce qui donne l’efficacité au lavage de cerveau. L’Islam n’apprend pas à réfléchir, mais à obéir, et à n’obéir qu’à un musulman.

          L’esprit de tolérance, en Islam, n’est réservé qu’aux musulmans. Les chrétiens, définis comme associationnistes (un des plus grand Crimes) ou les juifs, tous deux accusés d’avoir falsifiés la parole divine y sont légalement de statut inférieur.

          Par exemple, le Coran affirme que « il ne peut y avoir de contraintes en religion »,
          mais aussi que « les enfants naissent naturellement musulmans mais l’éducation paternelle peut les contraindre à devenir juif ou chrétien ».

          Par conséquent, il suffit pour comprendre que la seule religion qui existe, c’est celle qui est donnée par Allah, contenue dans le Coran...

          « il ne peut y avoir de contraintes en religion », signifie donc que personne ne doit empêcher quelqu’un d’être musulman puisque l’Islam est selon sa propre définition la seule religion valide, celle donnée par Dieu à l’origine et dès la naissance, et qui doit exister jusqu’à la fin des temps.

          En fait, l’Islam émerge à la fin d’une intense guerre entre l’Empire Byzantin et l’Empire Perse (voir prise de Jérusalem en 614). Le Christianisme était une des religions dominantes au moyen-orient, en Perse, en Egypte, en Afrique du Nord (Nestoriens / orthodoxes / Coptes) avec le judaïsme.

          Le plus probable est que les armées musulmanes aient été d’abord mercenaires pour les conflits entre Perses et Byzantins, puis qu’elles ont profité de l’affaiblissement de ces deux empires pour s’emparer de la Terre sainte, d’où la substitution initiale d’Isaac par Ismael dans la réécriture de la tradition juive propre au Coran, afin de légitimer la prise de possession de la « Terre promise ».

          Ensuite, pour s’assurer d’une fidélité à long terme des populations conquises, l’Islam a plagiés les textes juifs et chrétiens, mais en les modifiant, tout en accusant les juifs et chrétiens de les avoirs falsifiés, et assurant ainsi venir rétablir la vérité. L’Islam a donc mené la guerre partout en « légitime-défense » de la vérité de Dieu... Mais en forçant les populations à se soumettre, puis en pratiquant le lavage de cerveau présentant les autres religions comme diaboliques, de manière à créer un lien indestructible par la foi. D’où ce réflexe de haine des populations musulmane contre tout non-musulman (ex : le vandalisme en France).

          Tout musulman accusera le chrétien d’être associationniste, crime puni de l’enfer par Dieu. Pourtant, il ne l’accuse que parce qu’il croit Mahomet, qui lui a affirmé que c’est Dieu qui lui a dit. C’est-à-dire que le musulman, pour croire détenir la parole de Dieu, doit d’abord croire en Mahomet, ce qui est pour le coup un véritable associationnisme...

          Bref, l’Islam n’a pas de cohérence. C’est un peu l’histoire de celui qui cherche la paille dans l’oeil du voisin, sans voir la poutre dans le sien.

          Ce sont des millions de gens qui y ont été convertis de force, ou qui y vivent un apartheid, pendant que tous les vestiges civilisationnels anciens y ont été systématiquement détruits (bouddha de Bammian, églises de Bosnie, du Kosovo, de Turquie, observatoires astronomiques d’Inde...).

          L’Islam n’est pas une religion (elle ne relie rien), mais un dispositif de soumission (prosternez-vous !). Il lui faut détruire toute compréhension logique du monde et faire table-rase du passé des peuples afin d’abolir leur mémoire.

          Mais vous avez raison, le Coran n’est qu’un élément parmi tant d’autre de ce dispositif.


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 27 septembre 2010 22:20

          à None et à l’auteur :
          Vous dites qu’il ne peut pas y avoir de commandement unifié entre mouvements turcs arabes sunites chiites, etc... (ce qu’on nomme al quaïda)
          En tout cas il y a bien des contacts et des alliances : cf. par ex. l’aide apportée par l’Iran chiite au Hamas sunnite.
          Alors le concept « d’Al Quaïda » est probablement un peu fumeux, et a d’ailleurs été inventé par Clinton au plus fort de ses démélés avec Monica Lewinski.
          N’empêche que la violence islamiste est bien une réalité n ’en déplaise aux complotistes qui le nient et préfèrent en parler comme une pure création des USA.

          Là par ex il faudrait savoir : al quaïda au maghreb c’est la chose des services algériens, ou c’est la chose de Sarkozy ? Il y a comme une petite contradiction non ?

          Ceux qui démontent les vérités sur le 11/09 à postériori seraient plus crédibles s’ils l’avaient prévu avant.


        • ralph 28 septembre 2010 00:14

          Comme vous dites, tout être doté d’intelligence doit verifier ses informations.
          L’information pourrait être que Dieu, voulant me dire qq chose, au lieu de s’adresser à moi il parle à Mahomet (ou à Abraham...).

          Ce serait un peu comme si, ayant qq chose à dire à ma copine, je charge mon voisin de lui apporter le message...


        • ffi ffi 28 septembre 2010 00:22

          Si un jour mon voisin vient m’apporter un message venant de ma copine, j’aurais tendance à m’en méfier... s’agit pas d’être niais, il pourrait me faire un coup fourré.

          Aujourd’hui Dieu, il devrait appeler direct sur portable. Etant omnipotent, cela ne devrait pas lui poser de problème. Ecrire un livre, c’est vraiment ringard.


        • birdy 28 septembre 2010 09:56

          Formidable quand même : pour les musulmans en conquête des Pyrénées à l’Himalaya, on connait mal la cause de ces conquêtes. smiley smiley smiley


          Euh laissez moi deviner : apporter des loukhoums et des roses au bout du sabre ? smiley smiley smiley

           

        • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 27 septembre 2010 12:14

          C’est l’Etat français qui avait inventé le mot « Islamisme » et c’est l’Etat français qui veut l’étendre à toute la Planète !

          L’Islam a répandu la religion musulmane et il y’a sur tous les continents des pays musulmans et des communautés musulmanes.

          Déjà au début de l’ére de la décolonisation, la France déjà fatiguée remettait toutes les revendications « indigènes » (les plus fondamentales) sur le compte de la religion.

          Depuis le début de ce lugubre siècle de toutes les merdes, la France en fait trop, elle canalise toute sa saleté de sa désinformation sur une religion vieille de 15 siècle et qui n’avait jamais dérangé personne depuis 15 siècles !

          Ecoutez cela : « Le Maghreb islamique », pourquoi cette expression mariannesque quand l’Afrique du Nord est simplement musulman ? 

          La France s’attaque au Ciel, le ciel lui tombera dessus, certainement !

          Mohammed MADJOUR.


          • ffi ffi 27 septembre 2010 14:03

            Bien, allez en parler aux chrétiens :
            - coptes
            - arméniens
            - amazigh
            - nestoriens
            - syriaques
            ...
            Ils vivent dans un apartheid quotidien et les familles sont massacrées depuis des siècles ! Et pour les non-chrétiens rassurez-vous : l’Islam appel au meurtre de tous les non-musulmans, sans aucune discrimination : tout non-musulman, doit ou bien se convertir, ou bien mourir.


          • Moule 27 septembre 2010 17:58

            C’est ridicule de compter qui a fait plus de tort à qui, il y a eu des massacres et de l’intolérance des deux côtés (chrétiens et musulmans). Et d’un point de vue historique, mettre tout sur le dos de la religion, c’est absurde. Il faut prendre en compte le contexte géopolitique. Exemple : le conflit US - Irak peux être compris uniquement comme un conflit de religions si on considère que Bush est chrétien et que le pays qu’il attaque est majoritairement musulman. Si on prend en compte le contexte géopolitique, cad le pétrole entre autres, on arrive à une autre vision du conflit. L’influence du religieux existe peut être, mais ce n’est sans doute pas le moteur principal.


          • ffi ffi 27 septembre 2010 19:19

            En fait, cela dépend. Quand l’on constate que les adeptes d’une secte commettent chacun des crimes similaires, il n’est pas illogique de s’intéresser à la doctrine professée par celle-ci.

            Mais, j’admets la délicatesse d’une telle recherche, car il faut alors tenter de se glisser dans la peau de l’adepte afin de comprendre sa subjectivité et ce qui pourrait le pousser à agir ainsi.

            Il est en effet clair que les religions formatent les subjectivités, dès le plus jeune âge.

            Cependant, j’admets bien volontiers que - si l’endoctrinement n’est pas trop fort -, l’homme finira par accéder à un esprit critique et à une conscience. Cela dit l’orientation donné au départ par la manipulation du savoir effectué par la secte reste présente un certain temps (un adepte nécessite entre 5 et 10 ans pour corriger ses idées fausses).

            Ainsi, parfois la religion ne joue pas du tout, parfois elle n’est qu’un argument, parfois elle joue complètement. C’est une question à laquelle il n’est pas possible de répondre qu’au coup par coup, en fonction de la situation historique envisagée (ce n’est pas une vérité nécessaire, mais une vérité contingente).


          • Eusèbe 27 septembre 2010 22:39

            « qui n’avait jamais dérangé personne depuis 15 siècles ! »
            Pas sûr que les chrétiens dans les pays dits musulmans, notamment en kabylie, soient d’accord avec vous.
            Bien des pays ont été islamisés par la force.


          • ffi ffi 28 septembre 2010 20:52

            Tous, même l’Arabie.


          • morice morice 27 septembre 2010 12:38

            du RDS enfin, on l’a assez dit...


            • morice morice 27 septembre 2010 12:39

              DRS pardon


              • morice morice 27 septembre 2010 12:39

                Espérons que je suis la proie d’une théorie du complot complètement farfelue, et que l’équipe de Sarkozy ne va pas mettre le feu au désert, ni parvenir à réaliser une prophétie auto-réalisatrice. 


                il ya un autre enjeu là-bas...

                • vfcc 27 septembre 2010 13:30

                  Pour en savoir un peu plus sur le sujet, je conseil la dernière émission de « C’est dans l’air » sur France 5 avec des invités qui savent de quoi ils parlent :

                  http://www.france5.fr/c-dans-l-air/index-fr.php?page=resume&id_rubrique=1538&date=2010-09-24


                  • vfcc 27 septembre 2010 19:10

                    Pour être clair, ce qu’il en est réellement de la situation concernant les otages je n’en sais rien et l’auteur ne semble pas indiquer qu’il en sait plus.

                    Pour être clair sur mon point de vu, des complots dans le monde c’est évident qu’il y en a. De la a voir des mensonges et manipulation partout ... ca porte préjudice aux analyses précédentes pour les cas « réels » sinon avérer.

                    Cet article ne contient que de la présomption, pas de fait, pas de preuve. En tout cas, il ne m’a pas convaincu. Peut-être que je pourrais changer d’avis ultérieurement.

                    Que je sache, on ne condamne pas sur une présomption. Il doit exister un terme « journalistique » pour désigner ce type de méthode.


                  • Marquis d'Anteaux Marquis d’Anteaux 27 septembre 2010 14:11

                    Qu’il est facile, derrière son écran, de se donner bonne conscience en répandant l’idée que les terroristes islamiques sont des enfants de cœur, qu’ils sont au mieux des victimes des vilains occidentaux, au pire des pantins entre les mains des vilains services occidentaux ou sionistes.

                    J’espère sincèrement que tous ces moralisateurs n’auront jamais à se frotter contre ces fanatiques moyenâgeux.

                    Mais ne vous inquiétez pas, il y a des gens qui ont le courage de s’engager et de risquer leur vie pour les combattre, histoire que vos ayez cette immense chance de critiquer la main qui vous protège.


                    • Castor 27 septembre 2010 14:18

                      Monsieur le Marquis, 

                      vous allez être puni pour avoir cru la diabolique propagande américano-sioniste pilotée par l’X-droite.

                      Pour vous faire pardonner, vous allez me relire l’intégrale de Morice, spécialiste de la question.

                       smiley

                    • Marquis d'Anteaux Marquis d’Anteaux 27 septembre 2010 14:47

                      Merci Castor.
                      Très instructif en effet !!
                       smiley

                      Il y a un siècle, les grands tenants du complot mondial étaient les fascistes (complot judéo-maçonnique, Protocoles des Sages de Sion) avec tout le désastre humain qui s’en est suivi.

                      Aujourd’hui, c’est un autre courant de pensée qui s’en est approprié, non moins nauséabond.

                      Rien de bon ne peut sortir de ce genre de schéma de pensée.


                    • zototo 27 septembre 2010 15:11

                      Toujours le même discours poisseux de habaras pour ceux qui n’aurait pas encore compris le rôle de ce pleutre marquis...


                    • Marquis d'Anteaux Marquis d’Anteaux 27 septembre 2010 15:58

                      Quand le Marquis montre la Lune, Zototo regarde le doigt...
                       smiley


                    • OMAR 27 septembre 2010 17:35

                      Omar T.

                      Marquignon :« Qu’il est facile, derrière son écran, de se donner bonne conscience en répandant l’idée que les terroristes islamiques sont des enfants de cœur... ».

                      A partir de l’Elysée, F. Mitterand a défendu bec et ongle le FIS, et a imputé toutes les atrocités commises contre le peuple Algérien par le GIA, aux seules forces de sécurité et à l’Armée Algérienne....

                      La France a aussi armé Saddam Hussein...


                    • zototo 27 septembre 2010 15:06

                      Pour moi il n’y a aucun doute !


                      Il suffit de regarder les intérêts en jeu pour comprendre :
                      - politique : faire de la peur pour éviter de parler d’éric pinochio et des affaires qui devraient amené à la destitution de naboleon
                      - énergétique : ça permet d’envoyer l’armée affirmer notre position sur les mine d’uranium

                      Et ensuite, j’ai bien peur d’un 911 à la française pour justifier la réalité d’AQMI, et comme son maître GW, rattraper sa lamentable cote de popularité a coup de larme de crocodile...

                      • Castor 27 septembre 2010 15:15

                        Vous l’avez dit : « pour moi ».

                        Donc, souffrez que d’autres que vous aient une autre vision des choses et cessez de voir des sionistes partout, côté argumentation, c’est niveau -5.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

SylvainD


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès