Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > C’est encore la faute à Poutine

C’est encore la faute à Poutine

Wikileaks vient de publier près de vingt mille e-mails provenant d’échanges entre membres du parti démocrate et des responsables de la campagne d’Hillary Rodham Clinton. Ces messages montrent clairement que les responsables démocrates ont influé sur la campagne des primaires en faveur de l’ex secrétaire d’état et donc au détriment de Bernard Sanders.

Scandale !

Comment expliquer que les jeux sont truqués à l’intérieur même du parti ? Comment cacher que dans le camp démocrate comme dans le camp républicain, c’est la désunion totale ? Toute personne un peu au courant des mœurs politique ne se fait aucune illusion sur l’amitié que se portent les différents candidats, y compris dans le même parti ni sur leur fidélité ou leur loyauté. Mais jusqu’à présent, on avait réussi à maintenir au moins l’apparence de l’unité.

En plus, dans un système électoral comme le système américain qui fonctionne par étapes dans la désignation du président (d’abord les primaires, puis les élections qui désignent les électeurs qui, eux-mêmes, désigneront le président) chaque candidat a besoin de montrer qu’il a un parti uni derrière lui pour asseoir sa crédibilité. C’est tout de même un peu raté en 2016 pour les deux candidats principaux.

Mais essayons de sauver ce qui peut l’être, et il y a urgence car un des messages porte même sur les convictions religieuses de Bernard Sanders.

Première étape, on crie au scandale devant l’attaque informatique qui a permis à Wikileaks de mettre la main sur les messages. On cherche un responsable. Pas question évidemment de nommer les premiers et vrai responsables de l’affaire : ceux qui ont envoyé les messages !

En effet, depuis de nombreuses années, on est passé du « demandez-vous ce que vous pouvez faire pour votre pays » (John F. Kennedy, janvier 1961) à « allez à Disney World en Floride, emmenez vos familles et profitez de la vie… » (George W. Bush, septembre 2001).

C’est cette volonté d’éloigner la population de la politique qui a permis le développement de ce que certains appellent aujourd’hui « l’état profond » américain et la société de surveillance qui peut effectivement se développer hors du contrôle citoyen, sur la double base du secret et de la surveillance.

Les Etats-Unis comme malheureusement beaucoup de pays, dont la France, à leur suite, sont passés de la démocratie au spectacle de la démocratie et à des campagnes présidentielles sans fins organisées par des canaux de télévision qui y ont vu une nouvelle source de revenus publicitaires.

Donc il faut trouver des coupables dignes d’une bonne couverture médiatique. Je vous le dis tout de suite, je n’ai absolument aucune idée de qui a piraté le serveur du parti démocrate. Mais cela ne m’empêche pas de réfléchir à qui aurait pu le faire. Wikileaks dépend de la bonne volonté de lanceurs d’alerte à qui la plateforme offre une intéressante possibilité de diffusion. La première réaction serait donc de se dire « qui a intérêt à la publication de ces messages ? »

La première réponse qui vient à l’esprit est évidemment : le parti républicain qui veut faire oublier une convention très en dessous de la moyenne la semaine dernière et qui a fait étalage des fractures du parti. Une nouvelle chassant l’autre, si on parle de la désunion du camp démocrate on ne parlera plus de celle du camp républicain.

La deuxième réponse pourrait être : les soutiens de Bernard Sanders, ulcérés par la façon dont leur candidat a été traité par son propre parti et qui cherchent un moyen de le faire savoir. Les deux candidats aux primaires Clinton et Sanders veulent donner l’image de la réconciliation après les violences de la campagne, mais leurs partisans ne peuvent pas se supporter. Les premiers accusent les seconds d’être des socialistes anti système, les seconds voient en Clinton le candidat le plus corrompu que l’histoire des campagnes électorales américaines ait connu et n’ont pas encore renoncé à intervenir au cours de la convention pour que leur candidat soit désigné par le parti démocrate.

Voilà deux suspects sérieux, ayant mobile et opportunité, chaque camp ayant embauché des spécialistes informatiques pour gérer leurs communications.

Oui, mais, vous avouerez qu’ils ne sont pas très « sexy », non ? Et puis, poursuivre l’un d’eux amènerait très rapidement à étaler au grand jour les dissensions qui traversent les deux camps, ce qu’aucun de deux grands partis ne veut faire. N’oublions pas non plus que les sondages montrent que la population ne veut d’aucun des candidats désignés, ni Trump, ni Clinton, que l’on va finir par leur imposer.

Alors on se tourne vers le vrai, le seul, l’unique grand méchant loup de la planète, le président russe. Avouez qu’avec lui les grands titres ont « de la gueule » : Poutine pirate le serveur des démocrates pour soutenir son ami Trump ! Pour les démocrates et Hilary Clinton, c’est génial, inespéré. En plus Trump a déclaré qu’il pourrait s’entendre avec Vladimir Poutine s’il était élu président, le traitre ! Et pour faire bonne mesure, les médias vous expliquent que Vladimir Poutine a complimenté Trump, c’est bien la preuve, non ?

On oublie simplement que Vladimir Poutine a seulement dit qu’il trouvait Donald Trump « haut en couleurs ». Mais une petite erreur de traduction (involontaire ?) a transformé cette constatation en compliment grâce au remplacement de « haut en couleurs » par « brillant ». Le tour est joué, tout le monde est content. Sauf peut-être Donald Trump, mais comme nous le dit le « Media Research Center », les principaux médias américains « roulent pour Clinton ».

Le site « The Daily Beast » en a déjà fait trois articles au moment où j’écris ces lignes. Il explique doctement que « plusieurs officiels américains pensent qu’il s’agit d’une opération en faveur de Donald Trump, d’après cinq sources familières avec l’enquête. » Des « officiels », lesquels ? On ne nous le dit pas. Qui sont les « cinq sources », même silence. Mais des responsables du FBI ont dit qu’ils « n’étaient pas surpris ». Alors…

Nous n’en sommes pas encore, bien sûr à accuser directement la Russie de piraterie. Les « preuves » sont bien faibles voire inexistantes, mais ce n’est pas très important. Ce qui est important, c’est de suggérer que la Russie est « probablement » derrière cette opération et de laisser faire l’imagination d’un public entraîné depuis longtemps à soupçonner toujours la Russie et son président de tous les maux de l’humanité.

Ce qui est dangereux, ce n’est pas ce genre d’accusations sans preuves, il y en a eu d’autres et bien plus dramatiques. Ce qui est dangereux, c’est qu’il s’agit d’une preuve supplémentaire que le spectacle de la démocratie est en train de remplacer la démocratie, que les population doivent être tenues éloignées de ce qui se passe dans les « hautes sphères du pouvoir », loin de problèmes auxquels de toute façon ils ne comprendraient rien.

Le monde doit être dirigé par des « spécialistes » et le peuple doit se contenter de Disney World…


Moyenne des avis sur cet article :  4.77/5   (47 votes)




Réagissez à l'article

50 réactions à cet article    


  • zygzornifle zygzornifle 26 juillet 14:54

    il a rit Poutine .....


    • Doume65 26 juillet 23:32

      @zygzornifle
      Parce que Elle a rit Clinton ?


      • Ben Schott 26 juillet 18:02

         
        On attend le commentaire du spécialiste de la question, Thomas Abarnou.
         

         


        • bidou (---.---.67.17) 26 juillet 22:33

          Oui,il faut détruire la Syrie pour Israël(contenu dans les 20000 emails en questions) de clinton c’est Poutine,la guerre en Irak c,est Poutine,le 11septembre,la crise des subprimes,la loi travail,Waterloo.Jésus sur la croix,les blagles nulles de dubosc c,est encore poutine !!!!!décidément il va falloir faire quelque chose contre cet homme !!!!!tient ça va être l,occasion d,en profiter comme je peut pas m,encaissé ma belle mere je vais la buter et je dirait que c,est Poutine je pense qu’,ils me relacheront !!!!!


          • hunter hunter 27 juillet 10:44

            @bidou

            Vous avez oublié le réchauffement climatique, là aussi encore un coup de Poutine !
            Pour la grippe aviaire, je cherche encore, mais bon, je suis sur qu’il est dans le coup....
            Je vous tiendrai au courant !

             smiley

            Adishatz

            H/

            PS : mode ironie off (faut préciser quand même) !!!!


          • antimatiere (---.---.237.48) 26 juillet 22:47

            bah il est ou le tout petit michel charles
            le plus americain des pas français il est ou il est ou


            • Pyrathome Pyrathome 27 juillet 01:06

              je n’ai absolument aucune idée de qui a piraté le serveur du parti démocrate. Mais cela ne m’empêche pas de réfléchir à qui aurait pu le faire.
              .

              C’est la faute à Voltaire ?
              Si c’était Poutine, d’abord, ce serait bien joué et ensuite, on peut imaginer qu’il en ait des pleines soutes à larguer encore, peu importe, celui qui fait ça est un héros ! Les gens sont toujours ravis de découvrir la face cachée des grands malades mentaux qui gouvernent...
              La vérité, c’est l’arme ultime ! celle qui fait passer les bombes H pour des pétards mouillés !
              Le « truth carpet bombing », nettoyage chirurgical en profondeur de la vermine et autres saletés....


              • fred.foyn Le p’tit Charles 27 juillet 07:22

                Hillary Rodham Clin-thon est soutenue par le pognon des grands trusts...ceux qui mettent la planète à feu et à sang...L’amérique des fous de dieu des décérébrés qui feront pété la terre...


                • Alainet Alainet 27 juillet 08:48

                  - Hillary perd à nouveau pied contre Trump et cette garce d’Hillary, politicienne véreuse sans scrupules, croit échapper à ses casseroles passées et ressouder son électorat, par des attaques peu crédibles ( théorie d’1 complot imaginaire ? ), même en risquant de provoquer des incidents diplomatiques, dans le but d’assurer son élection :
                  https://fr.sputniknews.com/international/201607271027023892-usa-obama-scandal-courriel-russie/
                  « Il n’y a aucune preuve de cela », a affirmé le fondateur de Wikileaks, ajoutant qu’ils ne dévoilent pas leurs sources... une manoeuvre de diversion
                  https://fr.sputniknews.com/international/201607261027021125-assange-clinton-accusation-russie/

                  https://fr.sputniknews.com/international/201607271027024273-usa-russie-piratage-courriers-kremlin-poutin/
                  https://fr.sputniknews.com/international/201607261027011525-usa-snowden-revelations-attaques-partis-politiques-etrangers/


                  • doctorix doctorix 27 juillet 11:30

                    @Alainet

                    Obama accuse Trump d’admirer Poutine, pensant en faire un argument en sa défaveur.
                    Ce n’est peut-être pas un bon calcul.
                    Il viendra bien un jour ou ceux qui veulent une amitié avec les russes seront supérieurs en nombre à ceux qui veulent lui foutre sur la gueule.
                    Même aux USA.

                  • devphil devphil 27 juillet 08:51

                    C’est pas peu dire que les médias US roule pour Clinton.


                    Les médias Français diabolisent Trump.
                    Allez évoquer en France que Trump est le meilleur candidat pour 2016 et vous verrez le degré d’abrutissement des masses ....

                    Il serait sage pour les USA et pour la planète que Trump passe.

                    Sa vision pour les USA est d’engager une politique de neutralité et de désengagement vis à vis des affaires internationales et cela apaiserait fortement les tensions dans le monde.

                    Par contre si il passe j’ai bien peur qu’il fasse parti de la liste des présidents assassinés par le complexe militaro financier qui régit la politique US depuis plusieurs décennies.

                    Philippe 


                    • Thorgal 27 juillet 10:28

                      @devphil
                      Même ce gros (dans tous les sens du mot) démocrate de Michael Moore donne Trump gagnant !



                      Attention, certains passages font « mal aux yeux et à l’esprit » ... 

                    • leypanou 27 juillet 10:36

                      @devphil
                      Par contre si il passe j’ai bien peur qu’il fasse parti de la liste des présidents assassinés par le complexe militaro financier qui régit la politique US depuis plusieurs décennies. : s’il ne change pas d’avis par peur ou par réalisme.

                      Car les politiciens peuvent changer d’avis une fois aux responsabilités, cf Boris Johnson entre autres.

                      Mais aux states, c’est plus dangereux que çà : JFK en est le parfait exemple. Moi-même, je me demande si A Tsipras n’a pas été incité à ne pas trop changer de ligne, genre conseil d’ami,  quand il a été aux states avant d’aller en Russie, indépendamment du fait que c’est quelqu’un de non fiable.


                    • doctorix doctorix 27 juillet 11:42

                      @Thorgal

                      On note à l’article 5 à quel point Moore regrette que des petits cons aient le droit de voter dans l’anonymat de leur isoloir.

                    • goc goc 27 juillet 13:48

                      @devphil
                      Il serait sage pour les USA et pour la planète que Trump passe.

                      hélas je crains que la candidature « Trump » soit comme celle du petit Bush, c’est à dire destinée à faire élire un neuneu parfait pour organiser tranquillement un false flag comme fin 2001 (si vous voyez ce que je veux dire).

                      En plus comme les faucon (mais vrais aussi) veulent une bonne grosse vraie guerre avec plein de champignons sur la Sibérie, il leur faut un bon gros plouc bien nationaliste et étroit du bulbe, capable d’appuyer sur le GBR (gros bouton rouge) au premier « attentat » russe (je parie pour l’Ukraine). Car la hilarye est peut-être une corrompue jusqu’à l’os, je doute qu’elle puisse avoir les « qualités » requises pour faire le geste qui tue !. surtout qu’elle sait très bien qu’a partir de là c’est « sauve qui peut et tous aux abris ».

                      Voila pourquoi ils ont choisi de faire élire le blondinet chef des red_neck, en massacrant discrètement l’image de la clingon.. heu... jveux dire : de la clington.
                       


                    • doctorix doctorix 27 juillet 15:12

                      @goc

                      Vous n’y êtes pas du tout.
                      Trump est la seule chance de faire ami-ami avec les Russes.
                      La foldingue, c’est l’autre, et c’est elle qui fera ce qu’on lui dit de faire.
                      Trump n’a pas de dette, il ne doit rien à l’oligarchie, et ne devra rien rembourser.
                      Si les media français disent du mal de Trump, alors dites-vous que c’est un mec bien, au-delà de ses extravagances.
                      Pensez-vous réellement que des pantins comme Bush ou Obama avaient la moindre expérience politique ? Ils avaient juste une aptitude à obéir.
                      Trump sera un chef, et vous surprendra en bien, j’en suis persuadé.

                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 juillet 19:20

                      @leypanou
                      Rassurez-vous, Tsipras et Syriza n’ont jamais eu la moindre intention de sortir de l’ UE, de l’euro et encore moins de l’ OTAN. C’est tout ce que l’ Empire demande à un candidat, pour qu’il soit en quelques mois propulsé sur le devant de la scène par les médias presstitués.


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 juillet 19:55

                      @goc
                      « Implosion de l’économie américaine, les 15 points que nous cachent les médias. » La situation économique aux USA (102 millions de chômeurs), fait que l’opinion publique est sur les nerfs.


                      Trump ne propose rien d’extraordinaire :
                      " Nous allons prendre soin de ce pays d’abord, avant de nous inquiéter du reste du monde« , a-t-il déclaré à propos de la phrase »America First« .

                      Les USA ont largement délocalisé les entreprises, au Mexique en particulier, leur Tiers monde à eux. Ce que propose Trump répond aux dégâts de la mondialisation, qui sont les mêmes aux USA qu’en Europe : il veut s’occuper des Américains. Ce qui semble naturel, mais pas aux USA.

                      C’est totalement à l’opposé de la »destinée manifeste", et de l’ exceptionnalisme américain, qui imposent depuis le 19e siècle, que les USA mettent leur nez et leur dollar partout...
                      Et s’opposer aux profits générés par la mondialisation, c’est aux USA, proprement révolutionnaire... Savoir s’il fera ce qu’il promet est une question à laquelle pour l’instant personne ne peut répondre.

                      Mais après les révélations des magouilles des responsables Démocrates pour savonner la planche à Sanders, la question est de savoir pour qui les électeurs de Sanders vont voter, s’ils ne votent pas pour la reine du Chaos ???? pour Trump ? pour les écologistes ??

                    • leypanou 27 juillet 20:55

                      @Fifi Brind_acier
                      On ne parle pas de sortir de l’UE mais de la ligne vis-à-vis de la Russie.
                      Vous faites trop de fixation sur l’UE, l’euro et l’OTAN.


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 juillet 21:06

                      @leypanou
                      Je ne confonds rien du tout. Ne passent dans les médias que ceux qui sont euro-atlantistes compatibles. Quand le PS et la Droite grecque ont été discrédités, les médias ont poussé Syriza dans les sondages.


                      Sur la Russie, ou sur n’importe quel sujet, à partir du moment où un candidat soutient l’ UE, l’euro et l’ OTAN, c’est qu’il est d’accord pour s’aligner sur la ligne euro-atlantiste sur tous les sujets.
                      Un candidat euro-atlantiste n’a aucune marge de manœuvre, il fait ce qu’on lui dit de faire.
                      Sinon, il ne passe pas dans les médias pour être élu.

                    • goc goc 27 juillet 23:27

                      @Fifi Brind_acier

                      Je suis d’accord avec vous sur les programmes de Trump, mais je continue de penser qu’il sera le dindon de la farce et sera instrumentalisé comme l’a été en son temps le crétin Bush

                      Et je pense qu’entre lui et la clington, lui seul serait capable d’appuyer sur le GBR en pensant sauver son pays et avec la ferme conviction qu’il en sortira vainqueur

                      Alors c’est vrai qu’a l’heure actuelle, il est plutôt favorable au dialogue avec la Russie. Mais il ne faut pas oublier que le but principal d’un « fasle flag », c’est de retourner les opinions. Alors...


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 juillet 06:06

                      @goc
                      Les USA ont été une grande puissance industrielle, mais c’est fini.
                      « La désindustrialisation de l’ Amérique » par Paul Craig Roberts.


                      Certainement qu’ils essayeront de lui mettre des bâtons dans les roues, mais la situation économique des USA est tellement dégradée, et le nombre de chômeurs si important, que l’ opinion publique soutiendra Trump, s’il fait ce qu’il dit, c’est à dire s’occuper des Américains.
                      Voici ce que nos médias ne nous montrent jamais : les bidonvilles de Détroit.

                      L’effort de guerre est tel que les infrastructures du pays sont dans un état lamentable.
                      Tout part en barigoule, les hôpitaux, les voies ferrées, les routes, les ponts... De nombreux ponts sont interdits à la circulation, faute d’entretien, et dans un pays aussi vaste que les USA, il n’y a aucune ligne TGV.

                    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 28 juillet 11:06

                      @doctorix

                      Bonjour,

                      Je ne sais pas combien de marshmallow ont dû avaler les « journaleux » ce matin, 28 juillet 2016, pour évoquer la candidature de Clinton, et le discours brumeux d’Obama à la Convention Démocrate de Philadelphie. A la radio, c’était un vrai déversoir de sucre candy, en direction de ces deux roublards démocrates. Rien n’était trop beau pour qualifier les qualités inénarrables de la Clinton et du sieur Obama. Mais les Américains moyens, eux, qui constituent la masse des électeurs, les classes populaires donc, semblent avoir entendu le message ; la Clinton et le Obama, c’est le continuum de la politique chaotique de la Maison Blanche. Et ça, le peuple américain n’en veut certainement plus. De plus, ils savent très bien que l’élection de Clinton, les mènerait tout droit à la guerre frontale avec la Russie, malgré la propagande éhontée du gouvernement américain qui présente Poutine dans les médias comme un homme dangereux pour la paix mondiale et sournois.


                    • cevennevive cevennevive 28 juillet 11:48

                      @Nicole Cheverney,


                      J’ai entendu cette phrase ce matin dans l’émission DE PUB à la guimauve, dont vous parlez :

                      «  Trump aime les dictateurs comme Poutine... »

                      J’en ai vraiment assez de cette lutte « bloc de l’Est contre bloc de l’Ouest » !!! Toute ma vie d’adulte a été sous l’égide de cette horreur !!! L’URSS n’est plus... La Russie est un grand pays... Que cherchent les Clinton, les Obama, les pseudo « rois du monde », avec leurs sourires cruels, leurs diatribes criardes, leurs drapeaux et leurs banderoles ?




                    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 28 juillet 12:05

                      @ cevennevive

                      Rien qu’un seul regard de Clinton et l’on peut mesurer la « profondeur » abyssale de ses intentions guerrières et son caractère belliqueux.

                       Mais je crois que ce genre de politicien-nes est comme une vieille marque commerciale usée.

                      Beaucoup aux US commencent à s’apercevoir que le contenant et le contenu de « l’objet » de marketing électoral qu’elle représente est frelaté. De plus, elle ment, et dans un pays aussi puritain que les States, c’est un travers peu pardonnable, le contraire de chez nous. Elle s’affiche avec son libidineux de mari, éclaboussé par des scandales à teneur sexuelle,(affaire Monica) double erreur manifeste.

                      Je me demande même si ses communicants en sont vraiment conscients. Errare humanum est, perseverare diabolicum.

                      Bonne journée.


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 juillet 19:06

                      @cevennevive
                      Pour dominer le monde, ils ont toujours eu besoin d’un ennemi...


                    • Anthrax 29 juillet 08:52

                      @Fifi Brind_acier

                      Ton cerveau constipé par ton américanophobie, tu ne te rends même pas comptedes énormités que que tu écris : 102 millions de chômeurs ? Pour un pays de 319 millions d’habitants ? Va prendre des vacances.

                    • cevennevive cevennevive 27 juillet 08:59

                      Pourtant, ce n’est pas Poutine qui a décoré de la Légion d’Honneur le roi d’un pays riche, où les femmes sont emballées dans du drap noir, un pays... etc... !!!



                      • kitty-cat kitty-cat 27 juillet 10:19

                        @cevennevive
                        Je crois que c’est un peu de sa faute, quand même ! smiley


                      • cevennevive cevennevive 27 juillet 10:38

                        @kitty-cat, salut,


                         ??
                        La pluie, le vent, les épisodes cévenols, la grippe aviaire, le virus ebola, les moustiques tigres, tout est de sa faute...




                      • Neg8 Neg8 27 juillet 09:23

                        Si ça continue comme cela Poutine est en voie de détroner Chuck N..

                        Ok je sors 😁


                        • zygzornifle zygzornifle 27 juillet 09:42

                          c’est de la faute a Poutine si Hollande est le roi des blaireaux .....


                          • Thorgal 27 juillet 10:23

                            Réflexions intéressantes de Dmitri Orlov sur Poutine et les US : The Power of Nyet ! 



                            • doctorix doctorix 27 juillet 11:53

                              @Thorgal

                              Orlov est tout à fait hilarant.
                              C’est vrai que ces temps-ci, les USA se prennent des « niet » en rafale, en pagaille, en salves.
                              Quand je vois une de mes patientes harcelée ou violentée par son mari, je lui apprends à dire « niet ». Ca ne lui était pas venu à l’esprit, mais quand c’est compris ça fonctionne.
                              Il ne reste plus au peuple américain qu’à apprendre, lui aussi, à dire « niet ».

                            • leypanou 27 juillet 21:03

                              @doctorix
                              Les JO c’était un demi succès non, même si la Russie n’a pas dit son dernier mot.
                              Et puis, regardez en Amérique Latine : Vénézuela, la catastrophe, l’Argentine : terminé, Brésil, en cours. Je n’ai pas eu le courage d’écouter un interview de Cristina Kirschner car cela durait trop longtemps mais cela aurait été intéressant de savoir ce qu’elle pense de ce qui se passe en Argentine actuellement.
                              L’empire n’abandonne pas facilement et a de la ressource et dire qu’il y a des Français qui prennent çà en modèle !!!


                            • glenco01 27 juillet 15:33

                              Comme si Poutine n’avait que ça à faire, encerclé par l’OTAN qu’ils sont.


                              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 27 juillet 19:32

                                @glenco01
                                Il y a beaucoup de bluff dans les agitations de l’ OTAN ... Les avancées technologiques de l’armement russe donne des sueurs froides au Pentagone. Déjà en 2013, Obama a soudain changé d’avis, après les 2 missiles repérés par les Russes, Obama ne voulait plus bombarder la Syrie.
                                « Syrie, échec et Obamat. »


                                Puis en 2014, un navire US, le Donald Cook, s’est fait « déconnecter » en Mer Noire...
                                L’espace aérien syrien est contrôlé par les S300 et S 400 russes...

                                « Le bluff du Pentagone », Pepe Escobar liste les avancées technologiques russes, et les retards américains. Mais comme les fous dirigent l’asile, rien ne dit qu’une provocation ne sera pas fabriquée de toutes pièces pour obliger les Russes à balancer des pruneaux nucléaires aussi... ??

                              • sirocco sirocco 28 juillet 12:57

                                @Fifi Brind_acier

                                « L’espace aérien syrien est contrôlé par les S300 et S 400 russes... »

                                 
                                Les S300 ou S400 russes n’ont malheureusement rien fait contre l’aviation française qui a tué 146 civils dans le nord de la Syrie il y a quelques jours. 

                                 
                                Poutine est-il trop bon ou extrêmement prudent ?


                              • roman_garev 27 juillet 20:10

                                http://www.lepoint.fr/invites-du-point/gabriel-matzneff/matzneff-ah-ces-vilains-russes-25-07-2016-2056744_1885.php

                                « Le président Hollande ne vous le répétera jamais assez : le méchant, c’est Vladimir Poutine. L’actuel locataire du palais de l’Élysée se réjouit à l’idée de se rendre à Rio pour serrer la main des vaillants athlètes turcs ; il se félicite plus encore de ne pas courir le risque d’y rencontrer de vilains Russes. Si j’étais lui, je ne m’arrêterais pas en si bon chemin : je donnerais l’ordre à la maire de Paris, Mme Hidalgo, de débaptiser le square Tolstoï pour lui donner le nom de Talaat Pacha ; de réquisitionner la nouvelle église orthodoxe qui doit bientôt être consacrée dans le 7e arrondissement et d’en faire une mosquée ; de placer dans un centre de rétention les Parisiens d’origine russe dont les noms sont difficiles à prononcer et le patriotisme est douteux. À bas les métèques slavophiles ! Vive la triple alliance Obama-Erdogan-Pingouin ! »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès