Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Des « conseillers » américains au Pakistan

Des « conseillers » américains au Pakistan

L’armée américaine vient de reconnaitre qu’il y aurait environ 70 « conseillers » travaillant clandestinement au Pakistan.
Leur mission ?
Entraîner l’armée Pakistanaise à combattre les Taliban et par là même, Al-Qaida dans les zones tribales.

Ils sont pour la plupart Américains, soldats des Forces spéciales, qui sont là pour former l’armée Pakistanaise et les forces paramilitaires, en leur fournissant des renseignements et des conseils sur les tactiques de combat. Ils ne procèdent pas à des opérations de combat, selon l’armée américaine.

Constitué par un groupe de travail secret, supervisé par le Commandement central des États-Unis et de Commandement des opérations spéciales, les "conseillers" ont commencés l’été dernier, avec le soutien du gouvernement du Pakistan et de l’armée, à éradiquer Al-Qaida et les Taliban qui menacent les opérations des troupes américaines entre l’Afghanistan et le Pakistan, notamment en coupant les voies d’acheminement comme la Passe de Khyber.

Une nouvelle unité de commando Pakistanais a utilisé les informations de la Central Intelligence Agency et d’autres sources, ce qui leur a permis de tuer ou de capturer plus de 60 militants dans les sept derniers mois, dont au moins cinq commandants de haut rang, selon un haut responsable militaire Pakistanais.

Il ya quatre semaines, les commandos ont capturé un militant saoudien lié à Al-Qaïda dans une ville de la Khyber Agency, une des zones tribales qui longent la frontière avec l’Afghanistan, ce qui n’a pas empêché un attentat aujourd’hui.

Pourtant, les principaux commandants des taliban Pakistanais, y compris son chef, Baitullah Mehsud, et son chef de file dans la région de Swat, Maulana Fazlullah, sont toujours en fuite. Les hauts responsables militaires américains restent frustrés d’avoir été incapable de persuader le chef de l’armée pakistanaise, Gen Ashfaq Parvez Kayani, de former l’armée aux techniques de contre-insurrection.
 
Le général Kayani , qui est en visite à Washington cette semaine à la Maison Blanche pour une réunion sur la politique entre l’Afghanistan et le Pakistan, va certainement demander comment l’armée Pakistanaise peut faire pour éliminer Al-Qaida et les Taliban des zones tribales.

Les responsables américains reconnaissent, suite aux tensions entre le Pakistan et l’Inde après les attentats terroristes perpétrés à Mumbai en novembre dernier, que l’armée Pakistanaise se sente moins disposée à placer son attention sur les menaces d’Al-Qaida et des Taliban.

Les responsables Pakistanais et des États-Unis ont convenu de divulguer certains détails sur les "conseillers militaires américains" ainsi que le partage des renseignements pour aider à dissiper les rancoeurs après les frappes de missiles sur les civils.
 
Le Pentagone avait déjà organisé une formation avec l’aide d’instructeurs au Pakistan l’année dernière. Plus de la moitié des membres du nouveau groupe de travail sont les conseillers des forces spéciales, les autres sont des médecins, experts en communication et autres spécialistes.

"Le partage des renseignements c’est réellement amélioré au cours des derniers mois", a déclaré Talat Masood, un ancien général de l’armée et d’un analyste militaire. "Les deux parties réalisent qu’il est dans leur intérêt commun."
 
Par contre, les responsables Pakistanais ont vigoureusement protesté contre les frappes de missiles américains dans les zones tribales, étant pour eux la marque d’une violation de leur souveraineté et ont alors bloqué la principale demande de Washington qui était l’ envoi massif de troupes. Le président Asif Ali Zardari, qui dirige un gouvernement affaibli, tente de faire face à la flambée d’anti-américanisme parmi les Pakistanais qui voient d’un mauvais oeil le rapprochement avec Washington.
 
Les frappes de missiles américains, qui ont fait des victimes civiles, ont suscité un vif débat parmi les cadres supérieurs du gouvernement Pakistanais et des responsables militaires.
 
Plus de 30 bombardements ont été menés, par des F-16 vendus par les américains depuis le mois d’août dernier, la plupart d’entre eux après que le président Zardari ait pris ses fonctions en septembre. Un haut responsable militaire américain a déclaré que 9 des 20 hauts commandants-Qaida et les Taliban au Pakistan ont été tués dans ces raids.
 
"The F-16s are vital to Pakistan’s security as President Musharraf prosecutes the war on terror", pouvait-on lire en 2005. Mais c’est Asif Ali Zardari,
le veuf de l’ex-Premier ministre Benazir Bhutto en fait maintenant usage.
 

Source Eric SCHMITT NYT.
 

Documents joints à cet article

Des « conseillers » américains au Pakistan Des « conseillers » américains au Pakistan

Moyenne des avis sur cet article :  3.93/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

50 réactions à cet article    


  • Iren-Nao 21 mai 2009 11:00

    Les hauts responsables militaires américains restent frustrés d’avoir été incapable de persuader le chef de l’armée pakistanaise, Gen Ashfaq Parvez Kayani, à former l’armée aux techniques de contre-insurrection.

    Il faut croire que ce Gal Parvez machin n’est pas si con,
    Qu’est ce que ces guignols americains ont reussi en la matiere ? 
    Qu’ont ils a a apprendre aux Paki ?

    Iren-Nao


    • E-fred E-fred 21 mai 2009 11:09

      à Iren-nao

      Les américains ont toujours quelque chose de nouveau à apprendre (et généralement à vendre) aux autres !

      Comme nous l’explique Charles sur son blog :

      - rompre les réseaux terroristes en Afghanistan et au Pakistan et dégrader leur capacité à planifier et lancer des opérations terroristes à l’échelle internationale ;

      - aider le Pakistan à renforcer sa souveraineté territoriale et à dynamiser son économie : coopération bilatérale/trilatérale « Af-Pak-US », assistance aux forces de sécurité frontalières et aux brigades spéciales pakistanaises dans la lutte anti-terroriste (formation, héliportage, équipements de vision nocturne, etc) et à la contre-insurrection, refondation de la gouvernance locale dans les régions tribales fédérales et dans la province du nord-ouest, assistance budgétaire directe, investissements et création d’emplois dans les infrastructures et l’agriculture, optimisation de l’aide internationale ;

      - impliquer les Nations-Unies et leur fournir un rôle moteur dans la poursuite de ces objectifs.

      Les principaux objectifs (disponibles dans ce document PDF de la Maison Blanche)


    • Iren-Nao 21 mai 2009 11:37

      @ Fred

      Le coup des conseillers, c’est du connu, avec ces abrutis ca demarre toujours comme cela, ce sont en fait des VRP du complexe Militaro industriel charges de placer leurs merdes, puis de se faire des amis a coup de $.

      La suite est connue, c’est une longue suite de succes...

      Salut

      Iren-Nao


    • katalizeur 21 mai 2009 13:15

      bonjour fred et bonjour a tous

      les yankees feraient bien de se conseiller eux meme avant de vouloir conseiller autrui

      http://antipropagandecom.blogspot.com/2009/05/journee-du-18-mai-2009-rapporte-par.html

      un jour prochain je ferai le decompte des pertes yankee et otaniste........le mouton moyen serait surpris.......mais quand TFhaine n’en parle pas cela n’existe pas............


      • John Lloyds John Lloyds 21 mai 2009 13:39

        Très bon article, E-Fred, bonne mise en évidence de ce nouveau visage de la maison blanche, la guerre par procuration.

        S’il m’était permis une petite hypothèse, je me permettrais de faire un peu l’oiseau de mauvaise augure : Je trouve un peu trop médiatisées les arrestations de ces petits terroristes, hier, aux US, tout comme cette propagande qui consiste à secouer l’épouvantail de l’insécurité nucléaire du Pakistan.

        Je ne sais pas pourquoi (ou plutôt si, je le sais), mais je trouve qu’un petit attentat à la bombe sale sur territoire américain, d’origine pakistanaise - tu sais les vilains barbus - ferait bien les affaires de Washington pour tous les dossiers sur lesquels Obama témoigne d’une sainte retenue, sans parler dela fuite en avant économique.

        Je sais, je sais, je ne suis qu’un vil pro-conspirationniste, je sors smiley


        • E-fred E-fred 21 mai 2009 18:08

          bonjour John...

          Pas de soucis pour le « vil pro-conspi »...chacun se fait son opinion...

          En ce qui concerne le déplacement de la violence, je ne pense pas que se soit possible sur le sol américains car justement ils ont tout intérêt à déplacer le conflit, généralement dans des pays producteur de pétrole ou gaz, ou ceux qui sont traversé par des pipe-line.

          Je pencherais donc pour les différentes directions que prenaient les « routes de la soie »...empruntées maintenant par des produits moins glorieux...

          • l’oléoduc Bakou-Tbilissi-Ceyhan (BTC), qui traverse l’Azerbaïdjan, la Géorgie et la Turquie, trois alliés des Etats-Unis
          • un gazoduc Bakou-Tbilissi-Erzurum qui fait transiter le gaz naturel azéri et turkmène
          • un axe nord-sud, de Samsun, sur la mer Noire, à Ceyhan
          • le pipeline CPC (Caspian Pipeline Consortium) qui passe au long du Caucase Nord
          • À l’est, le Kazakhstan a aussi conclu un accord avec la Chine et le fameux pipeline Atasu-Alanshankou
          D’autres projets sont toujours dans les cartons, dont un pipeline traversant les reliefs iraniens, au sud, avec comme porte de sortie le Golfe Persique et un second projet dénommé Central Asia Oil Pipeline, qui pourrait joindre le pétrole turkmène et ouzbek au port de Gwadar sur la côte maritime du Pakistan. Sur le plan gazier, la voie du sud-est est aussi envisagée, par un gazoduc trans-afghan, afin de répondre aux besoins énergétiques pakistanais et indiens. En outre, le projet d’un gazoduc sous-marin trans-caspien, qui acheminerait le gaz turkmen et kazakh à Bakou, est toujours en suspens.

          Donc, suivons les pipe-line et l’opium...


        • John Lloyds John Lloyds 21 mai 2009 19:24

          Ha mais non E-fred, vous n’y êtes pas, ou tout au moins vous seriez recallé au concours d’entrée dans l’équipe Obama, vous n’avez pas le cerveau assez pourri. Il ne s’agit pas d’un déplacement de la violence, évidemment, il s’agirait d’un false-flag. Je le trouve un peu laxiste sur le dossier iranien, le pére Obama, et un peu trop ferme avec Israël, tout cet humanisme n’est pas conforme à l’équipe de cinglés qui ont les commandes, ça sent le projet foireux à plein nez, et la géostratégie pakistanaise n’explique pas tout. Enfin bon, peut-être que l’actualité a tendance à me rendre parano, mais je pense qu’on ne sera pas au bout de nos surprises l’été et l’automne.


        • E-fred E-fred 21 mai 2009 19:53

          Alors un false-flag Biohazard genre grippe ?


        • John Lloyds John Lloyds 21 mai 2009 20:25

          Dans un de mes anciens articles, j’avais sérieusement envisagé l’invasion du Pakistan :

          "On notera que le Pakistan occupe une place centrale dans cette avalanche d‘annonces. Outre l’anecdotique menace des Talibans sur la ville de Paris, on se souviendra que ce pays, qualifié de « Souk nucléaire » par l’hebdomadaire Le Point, réunit deux rares privilèges, celui d’abriter l’arme suprême et celui de servir de base arrière aux talibans, voire de Ben Laden lui-même, « accaparé par sa propre survie », selon la CIA.
           
          Si menace terroriste il y a, celle-ci ressemble bien à un secret de polichinelle, et les services de renseignements cadreraient bien dans ce théâtre de bouffons si l’attentat n’était pas déjoué, sauf à le désirer pour de plus vastes projets. A moins que cette résurrection soudaine de Ben Laden, projetant par delà les neiges afghanes l’ombre d’un nouveau 11 septembre, n’annonce l’invasion américaine imminente du Pakistan"

          Voilà qui est fait, par procuration, comme votre excellent article le démontre. Donc Bio-hazard, non, pas besoin du Pakistan pour ça, mais radioactive-hazard, oui, pas une bombe nucléaire, mais une bonne bombe sale, avec un petit isotope très vilain genre Cs 137, demi-période de 30 ans, histoire de bien choquer la communauté internationale. Outre l’exceptionnelle position géostratégique du Pakistan, il a le feu vert pour exterminer tous les barbus de la planète, à commencer par finir au Pakistan lui-même en quelques semaines ce qui prendrait des années par interposition.


        • appoline appoline 21 mai 2009 21:57

          @ John,
          Tiens en parlant de barbu, avec quelques poils blancs sur la photo du haut, on jugerait presque l’un des ZZ Top, après tout à un moment ils ont bien motivé les troupes avec Marylin, avec les ZZ Top, ça leur décollerait la pulpe du fond et puis, il faut vivre avec son temps.

          70 consultants, mot à la mode depuis quelques années, terme flou qui est une bénédiction pour celui qui rechine à se justifier. Une pincée de CIA, une saupoudrée de NSA, à l’affût de tout et n’importe quoi mais qui ne se frotte pas trop aux talibans. Au moindre coup de canon, on pourrait voir tout ce beau monde déguerpir comme une nuée de garennes. Ils ne jouent pas sur leur terrain et les talibans sont belliqueux, très belliqueux, emploieront-ils du gaz orange ou une bombe atomique pour se sortir de l’ornière, comme par le passé, c’est le problème quand se sont les mains qui commandent le cerveau et non l’inverse.


        • John Lloyds John Lloyds 21 mai 2009 23:22

          Appoline, ma guerrière préférée, tu me fais toujours marrer avec tes formules percutantes, les ZZtop MDR smiley Bien trouvé, en effet, je crois que c’est un méga-concert qui se prépare smiley


        • E-fred E-fred 22 mai 2009 08:15

          Comment le Pakistan va se comporter face à l’Inde s’il ne peut plus faire le coup de force avec ses taliban au Cachemire ?


        • yvesduc 22 mai 2009 21:46

          John, le fin du fin serait que la prochaine opération sous fausse bannière soit associée à une attaque informatique simultanée qui paralyserait pendant quelques heures les moyens de défense et de secours. La « sécurité internet » deviendrait le premier sujet de conversation et cela offrirait le prétexte rêvé pour donner un bon coup de frein à ce fichu internet trop progressiste, devenu l’ennemi numéro un depuis que les médias sont matés.


        • John Lloyds John Lloyds 22 mai 2009 22:02

          @E-fred
          Dans cette affaire, le Pakistan a beaucoup plus à gagner que quelques rochers, à commencer par le bling-bling

          @YvesDuc
          Effectivement, c’est également envisageable, d’ailleurs on peut se demander si ceci ou cela ne sont pas les premières balises pour mettre un pied en travers de la porte.


        • E-fred E-fred 21 mai 2009 18:13

          à dalamix

          Le Pakistan est en proie à la guerre civile depuis les années 1971...la saga de la famille Bhutto jalonnée de mort violente, nous le rappelle.


        • E-fred E-fred 21 mai 2009 19:04

          « Dans les jours qui viennent,il y aura d’autres acteurs internes »

          Ce sont toujours les mêmes.. ;comme Negroponte...en avril 2008 :

          " Les Américains étaient parfaitement conscients des desseins des Taliban à Khyber Agency et ils avaient investi un grand nombre de tribus pour protéger cet itinéraire. En riposte, les Taliban avaient menacé les chefs de tribus et lancé une attaque suicide contre une jirga(une réunion) réunie pour discuter d’éradiquer les Taliban de la région. Plus de 40 membres de tribus ont été tués.

          Le secrétaire d’Etat adjoint John Negroponte s’est aussi rendu à Khyber Agency pour rencontrer les chefs, mais, par peur des Taliban, seulement six anciens des tribus se sont manifestés. Il semblait que la manœuvre des Américains avait été déjouée, mais ceux-ci n’avaient pas dit leur dernier mot.

          En tout cas, avec l’arrangement que les Taliban avaient passé avec Namdar, tout était prêt, et ils ont intensifié progressivement leurs attaques contre les convois se dirigeant vers l’Afghanistan, conduisant à la capture des deux membres du PAM et de leur véhicule, lundi dernier."

          article de Syed Saleem Shahzad (chef du bureau au Pakistan de l’Asia Times Online.)


        • frédéric lyon 21 mai 2009 17:22

          Le moins qu’on puisse dire c’est que ces conseillers ne sont pas des clandestins. D’ailleurs leur présence a été annoncée depuis des mois par les autorités américaines.

          Ceux qui sont clandestins, en revanche, ce sont les commandos des forces spéciales qui interviennent tous les jours dans les zones tribales Pakistanaises où les terroristes avaient cru pouvoir installer un sanctuaire, afin de se replier après avoir commis leurs crimes en Afghanistan.

          Ce sont eux qui éliminent les meneurs et qui guident les tirs des drones en désignant les cibles avec des lasers.

          Nous entrons dans la dernière ligne droite.

          D’ailleurs Obama avait bien dit que l’Afghanistan serait sa priorité, le nouveau régime de Bagdad étant désormais solidement installé, il suffit de se retirer d’Irak sur la pointe des pieds et de laisser les chiites régler leur problème à leur manière, lorsque nous serons partis.


          • morice morice 21 mai 2009 18:28

            Ce sont eux qui éliminent les meneurs et qui guident les tirs des drones en désignant les cibles avec des lasers.

            Nous entrons dans la dernière ligne droite. 


            vous êtes conseille américain maintenant ? Moi je croyais que vous n"étiez qu’un obscur tâcheron du bureau du coin du FN....

          • katalizeur 21 mai 2009 18:51

            @ de lyon

            « nous entrons dans la derniere ligne droite »"

            tu aurais pu preciser pour qui ? car meme si la ligne est droite ; je crois que la pente pour tes potes du yankistan et otanistant est plutot raide........en ce moment .....la barre rocheuse est avenir....... in challah........

            je te conseille de suivre le conflit de plus pres et de bien lire les communiqués..........tu risque d’etre deçu


          • jaja jaja 21 mai 2009 17:46

            « le nouveau régime de Bagdad étant désormais solidement installé »

            Forces de « sécurité » irakiennes (à la solde des Yankees) 135 morts jusqu’ici pour le mois de mai qui n’est pas terminé...

            17 soldats américains tués....

            Pas mal pour une résistance qui n’existerait plus, selon Lyon !


            • morice morice 21 mai 2009 18:31

              Autre façon de voir : on bombarde dans le vide en ce moment... 


              I know who the local Taleban are. I know them personally. Some of them are my distant relatives. A friend of mine works for the police here and he knows them too, but he can’t do anything. The ISI [Inter-Services Intelligence] targeted and destroyed the police force structure, clearing ground for Taleban activities.

              In the past, when people have come forward with the details of Taleban they know, they have been betrayed.

              So I don’t know who we can trust with that information now.

              Everybody here is against the Taleban. But for me there is a big question mark over the dedication of the Pakistani army.

              The Taleban have their own FM radio station. How come they can be traced by foreign media to give interviews, but they can’t be traced and killed by the Pakistani army ?


              • E-fred E-fred 21 mai 2009 18:53

                Bonsoir morice.

                merci pour l’info !

                 Effectivement, c’est une bonne question qui est posée à la fin de votre post !


              • Christoff_M Christoff_M 22 mai 2009 00:16

                Le monde ne change pas on se rappelle des instructeurs russes et des infiltrés du KGB en Afrique... il y a des dizaines d’années de cela...

                Mon père connut l’Algérie... au fur et à mesure que des français ou des américains forment des troupes de l’« armée régulière », il y a automatiquement des taupes dans les recrues...

                Chacun prenant l’autre pour un inférieur, et jouant à cache cache, on peut tourner en rond longtemps !!

                On oublie que des tribus vivent à cheval sur les frontières et qu’encore une fois les occidentaux veulent occidentaliser ceux qu’ils ne comprennent pas provoquant suspicions et retournement de la population !!

                Qui a armé des mercenaires à l’époque de la lutte contre l’URSS et le « rouge », les américains qui voulaient déloger les russes de l’Afghanistan, qui ont corrompu et achetés nombres de mercenaires au Pakistan voir infiltré l’armée pakistanaise et les services secrets !!

                On a armé jusqu’au dents des mercenaires on les laisse dans la nature avec 4x4, lance roquettes, fusils mitrailleurs et autres et on voudrait que tout revienne à l’ordre comme cela !!
                Faut arreter l’hypocrisie et la manipulation qui provoquent la moitié des guerres sur cette planète...

                On peut dénigrer les religieux mais les curés catholiques dans de nombreux pays arabes étaient la dans des écoles et les centres de soins...
                Maintenant sous prétexte de démocratisation, on amène guerre, armes, mercenaires, bombardements massifs américains, désolation et tous les trafics qui s’en suivent...

                Et surtout résurgence dans la population de mouvements extrémistes, minoritaires auparavant !! quel progrès, je serais curieux de voir le programme des écoles de mr Lellouche... et ou est l’argent voté par nos bons offices européens pour la reconstruction !!

                On sait ce qu’a donné le programme pétrole contre argent en Iraq et tous les dérapages qui s’en sont suivi !! mais en Afghnistan expliquez moi, à part l’hypothétique acharnement des américians, il y a quoi ??

                Pakistan et Afghanistan sont des grandes plaques tournantes de la production de la drogue mondiale...
                Les grandes idées humanistes et de modernisation de l’Europe associée aux Américains combattants la bas, commencent à avoir un sérieux relan d’égouts !!

                Ah j’oubliais les chefs de clans la bas sont de grands acheteurs d’armes classiques !! attention à la concurrence des russes et des chinois qui eux fournissent et ne jouent pas les double casquettes de l’hypocrisie occidentale !!


                • Christoff_M Christoff_M 22 mai 2009 04:07

                  Cela rappelle certaines luttes de clans en Afrique ou le président au pouvoir et le chef de rebelles sont cousins !!

                  Tout le monde étant armé par les mêmes mains, américaines, russes ou françaises !! demandez à Falcone ou à Pasqua et au fils Mitterrand ils vous expliquerons avec qui négocier et le montant des bakchichs à verser à Marseille et à la réception en Afrique !!

                  Il reste souvent de la place dans certains véhicules des armées alliées ou dans les 4x4 de certaines ONG qui passent partout !! business is business !!


                • E-fred E-fred 22 mai 2009 08:23

                  Tout à fait Christoff M

                  La SOFREMI !

                  En moins d’une semaine, quatre proches de Charles Pasqua, dont son fils Pierre-Philippe et Pierre Falcone, tous personnages clefs de plusieurs affaires politico-financières, ont obtenu de pouvoir revenir libres en France, un revirement judiciaire qui suscite des grincements de dents.

                  Ce revirement n’est pas sans susciter des grincements de dents parmi des responsables policiers d’enquêtes financières, y compris celles visant la « galaxie Pasqua », « surpris » des retours en France des intéressés alors "que certains n’ont pas répondu aux convocations et sollicitations de la police et de la justice« .

                   »Cette histoire c’est un peu deux poids deux mesures« , a déclaré un de ces responsables.

                   »Ce n’est plus la peine de délivrer des mandats d’arrêts en France", s’ils sont si inégalement appliqués, s’est insurgée une autre source proche du dossier.

                  On est loin de l’acharnement fait à Tarnac et Chambéry !!!!!!!!

                  Vive la France...


                • souklaye souklaye 22 mai 2009 08:38

                  D’une guerre des civilisations concernant le business de la religion au marketing viral pour le repli communautaire global, les clients préfèrent le spectaculaire putassier à l’introspection solitaire.

                  Al-Qaïda est plus utile sous assistance respiratoire électorale que dans les mémoires à la fois victorieuses et infidèles car en quête perpétuelle de nouveaux ennemis.
Ces nouveaux hobbies pour lobbys pourraient être l’obésité chez les enfants et le téléchargement pirate, mais ils remplissent moins les carnets de commande du Ministère de la Défense.

                  La suite ici :

                  http://souklaye.wordpress.com/2009/03/27/notice-avant-utilisation-–-post-al-qaida/


                  • Kim Kim 22 mai 2009 08:45

                    Il fallait voir Zbignew Brezinsky lors d’une recente visite au Pakistan près des régions tribales exhorter les pakistanais à se défendre contre les talibans. On aurait dit un précheur exité aragant les foules en leur disant en substance : défendez-vous, reprenez vos terres, vos villages et vos mosqués pour l’amour d’Allah, Allah est grand et vous le rendra. Pitoyable.


                    • ASINUS 22 mai 2009 12:02

                      bonjour e fred lu un article intérrésant sur le trafics d armes en afghanistant les forces
                      spé ont « coxés » des talibans equipés avec quelques une des 80000 armes fournies a l armée afghane qui selon le foutoir US usuel n’ ont pas étés repertoriées cerise sur le gateau un des taleb avait deux boites de cartouches made in usa/canada récente
                      cqfd


                      • E-fred E-fred 22 mai 2009 23:18

                        Oui, je me rappelle avoir vu ça en cliquant sur un lien...

                        mais maintenant je fais gaffe, vu que :

                        "Aucun rapport avec la choucroute et surtout pas avec l’assertion précédente qui repose sur une erreur de traduction... ça fait bcp de conneries pour un seul papier.

                        Bref, quand on se mêle de journalisme, y compris amateur, on respecte tout de même quelques règles de base."

                        On est surveillé sur Agoravox !!! C’est herisson...


                      • Proto Proto 22 mai 2009 14:42

                        Merci pour l’article et les commentaires intéressants, j’ai du mal à y voir clair au Pakistan.


                        • E-fred E-fred 22 mai 2009 23:16

                          merci Proto !

                          mais vous savez je n’ai aucun, mais vraiment aucun mérite...


                        • eric biegala 22 mai 2009 15:09

                          Heu... Fred... petits rappels déontologiques

                          Il y a sources et sources... Normalement quand on cite quelqu’un dans un article, c’est qu’on l’ a rencontré, ou au moins qu’on a pu discuter avec lui de vive voix (au téléphone par exemple) ce n’est manifestement pas votre cas lorsque vous citez « officiels » et autres sources pakistanaises ou américaines.
                          Et en guise de source, Eric Schmitt (que vous citez effectivement comme « sources » en fin de papier) est en fait le co-auteur de l’article que vous vous êtes contenté de (mal) traduire, article publié le 23 février 2009 dans le New York Times, l’autre co-signataire étant Jane Perlez, la chef de bureau du quotidien au Pakistan. Elle, et elle seule, peut effectivement citer ce genre de sources...

                          En un mot comme en cent, ce que vous avez fait s’appelle du plagiat...

                          L’une des deux phrases qui semble de votre plume est celle-ci : "

                          L’armée américaine vient de reconnaitre qu’il y aurait environ 70 « conseillers » travaillant clandestinement au Pakistan. Leur mission ? Entraîner l’armée Pakistanaise à combattre les Taliban et par là même, Al-Qaida dans les zones tribales.« 
                          Il y a déjà là-dedans deux contre-vérités : 1/l’armée américaine ne »vient« pas de reconnaitre puisque l’information, diffusée par le + important quotidien US (plus d’un million d’exemplaires) date d’il y a exactement trois mois... 2/ il ne s’agit pas de travail clandestin puisque les conseillers militaires US agissent en accord avec les autorités du pays concerné.

                          Dans les traductions il est également d’usage de franciser certains mots, notamment les noms propres quand un équivalent existe en Français. Ainsi »Mumbai« en Anglais se nomme »Bombay« en Français...

                          Et parfois les erreurs de trad. peuvent engendrer des contre vérités... ainsi vous écrivez :

                           »Plus de 30 bombardements ont été menés, par des F-16 vendus par les américains depuis le mois d’août dernier, la plupart d’entre eux après que le président Zardari ait pris ses fonctions en septembre."

                          Or les auteurs (les vrais : Eric Schmitt et Jane Perlez) ne parlent pas de bombardements par les F16 pakistanais (lesquels interviennent à un autre moment dans l’article) mais des frappes de drones US dont les cibles ont été repérées plus précisément grâce à l’aide des forces pakistanaises...

                          L’autre phrase de votre cru est celle de conclusion :

                          « The F-16s are vital to Pakistan’s security as President Musharraf prosecutes the war on terror », pouvait-on lire en 2005. Mais c’est Asif Ali Zardari,
                          le veuf de l’ex-Premier ministre Benazir Bhutto en fait maintenant usage."

                          Aucun rapport avec la choucroute et surtout pas avec l’assertion précédente qui repose sur une erreur de traduction... ça fait bcp de conneries pour un seul papier.

                          Bref, quand on se mêle de journalisme, y compris amateur, on respecte tout de même quelques règles de base.


                          • eric biegala 22 mai 2009 15:26

                            Ah oui pardon... j’avais oublié de renvoyer vers l’original... Voici deux versions du papier de Schmitt et Perlez, archivées différemment :

                            http://www.military-world.net/mobile/Afghanistan/979.html

                            http://anikah.wordpress.com/2009/02/23/secret-us-unit-trains-commandos-in-pakistan/

                            Bonne lecture aux anglophones

                            EB


                          • Christoff_M Christoff_M 22 mai 2009 21:15

                            A l’auteur on peut aussi citer des chefs d’états africains véreux cités à comparaitre pour détournements des fonds des aides diverses de l’Europe, connus pour corrupion et se servir dans les caisses aux dépends de la population locale...

                            ces associations africaines étaient ravies d’avoir pu faire citer ces tetes de ponts de trafics devant des tribunaux français... et bien le parquet de Paris a trouvé moyen de faire reporter ou annuler le procés...

                            Certains j’imagine que j’ai beaucoup d’imagination, il suffit de bien fouiller dans les dépeches internationales, surtout ne pas regarder les Jt, qui sont un ramassis de faits divers ou si un évènement est mis en avant c’est pour de mauvaises intentions !!

                            En piochant bien dans les débats en écoutant les débats de Taddéi... on se rend compte que la mondialisation et l’Europe qui se crééent sont de grands terrains de jeux pour ceux qui contournent les lois !!

                            Et avec les lois internationales, joli terme qui cqche bien des lacunes, c’est le pompon, il suffit de voir comment des juges ont du mal à suivre les réseaux complexes de l’argent, internet étant une bénediction pour les escrocs pointus en technologie...


                          • E-fred E-fred 22 mai 2009 21:59

                            Cher eric fameux journaliste si vous aviez pris la peine de lire plusieurs de mes autres articles, vous pouviez vous rendre compte que je procède de la sorte. Je n’invente rien, je reprend des articles que je compile. c’est ça mon info.

                            En plus , je ne vous pense pas assez main pour renifler cela tout seul. Vosua vez un truc direct en vue sur les recherches que je fait...

                            L’article que j’ai pris est issu du NYT Topic où tout le monde peut aller chercher de quoi faire des articles.

                            Maintenant que vous trouvez que ce soit du plagiat, c’est votre droit.

                            faites moi voir un de vos article, défenseur du droit des journaliste d’investigation...

                            passez voir quelques heures à décortiquer un truc et à vérifier...allez amenez de l’info...ou des gants 25 000 V....


                          • E-fred E-fred 22 mai 2009 22:08


                            Eric Schmitt reported from Bara, Peshawar and Islamabad, Pakistan, and Jane Perlez from Islamabad.

                            Mille pardon à Jane Perlez !!! J’ai zappé un peu vite son nom, effectivement.

                            Je ne suis qu’un simple citoyen qui essaye de faire des trucs derrière son clavier. Désolé.

                            Mais je vais continuer à faire comme ça par ce que ça m’intéresse...et mille pardon pour ne pas avoir traduit tout l’article.

                            Je fais ça gratos dans mon coin, vous savez...

                            Le lien vers « la » source.


                          • ASINUS 23 mai 2009 19:15

                            « Bonne lecture aux anglophones »
                            moyens parfait pour selectionner
                             l auditoire n est il pas ?

                            Bonjour mr Biegala , et oui vos plates bandes sont joyeusement pietinées sur le net
                            je ne doute pas que vous fassiez partie des bons journalistes , mais l interets d agoravox
                            et de gens comme E-fred c est de nous restituer l info sans le soupcons de collaboration que vos plus flamboyant porte drapeau journalistes ont instillés aux
                            nouvelles qu ils difusentt a la demande ou avec l aval des pouvoirs pour quelques journalistes intégres combien d encarté/es qui couchent qui se vendent se taisent
                            ou participent aux jeux des pouvoirs politiques et economiques ils resteras dans la memoire collective des « peignes culs » nonniste le grand mépris la grande honte qui fut pour l ensemble de la classe journalistique la couverture du référendum.E-fred peut se défendre fort bien tout seul reste que comme nombre d auteurs d agoravox je pense que se valoir journaliste ne saurait réhausser la qualité de leur travail au yeux de beaucoup d entre nous.Aussi ne doutant pas de votre intégrité je me permet de vous suggerer d aller donner des leçons de déontologie journalistique aux hommes et femmes troncs des médias .Je ne doutes pas que vous trouverez des défenseurs parmis les « éduqués »
                            diffuseurs de la bienpensance sur ce site, las desormais grace au net nous ici en bas sommes nombreux à avoir pu decouvrir la fonction de chacun.


                          • E-fred E-fred 23 mai 2009 22:28

                            Merci pour le post ASINUS

                            mais je me demandais si c’était bien le vrai Eric B. qui avait posté !
                            Qu’est ce qu’un vrai journaliste ferait donc sur un de mes articles...surtout pour dire : « ça fait bcp de conneries pour un seul papier ». Manifestement ce monsieur n’est pas là pour conseiller ceux qui s’essayent « quand on se mêle de journalisme »...et c’est sûrement un nom d’emprunt...

                            Heureusement qu’il y a sur Agoravox des gens comme Denis Robert et Olivier Bonnet et des lecteur comme vous.


                          • E-fred E-fred 22 mai 2009 22:59

                            A M. Éric Biegala, correspondant permanent à l’étranger pour de nombreux médias (Le Figaro, Le Point, L’Express, L’Hebdo, la RSR...

                            Si vous pouviez m’envoyer vos conseils par mails (demandez à Agoravox) plutôt que de me pourrir sur l’article, se serait un peu plus « déontologique »... c’est ça le mot qu’on est censé utiliser...


                            • eric biegala 31 mai 2009 04:48

                              Bon, Fred on va pas en faire un fromage.... quelques détails pourtant...

                              C’est vrai qu’il y a des règles dans le métier. L’honnêteté en fait partie. Il n’y a rien de déshonorant à traduire un papier que l’on estime important et bien fait... encore faut-il le signaler, ne serait-ce que par respect pour les gens qui ont passé pas mal de temps à interviewer d’autres gens et vérifier telle ou telle affirmation, parfois (cela arrive au Pakistan, en Afghanistan ou ailleurs) au péril de leur vie (si, si).
                              C’est un métier, ça prend du temps et pas mal d’efforts et - ce n’est pas un hasard - vous ne trouverez pas de papier équivalent à celui que vous avez traduit dans la presse française aujourd’hui... croyez bien que je suis le premier à m’en désoler.

                              Beaucoup s’ingénient à critiquer les médias sur les sites de discussion tel qu’Agora. C’est normal, c’est sain, et personnellement je trouve ça salutaire. Même quand les critiques sont injustes.

                              Je ne dénie en aucune manière le droit d’exister au « journalisme citoyen » de l’Internet et des forums. Et n’ai pas davantage l’impression de voir ici mes plates-bandes journalistiques piétinnées. Sauf que, quitte à piettiner quelque chose, je préférerais que ce soit bien fait.

                              Ce que vous faites, ce que vous avez fait, c’est un peu le B.A. BA du métier : on prend plusieurs dépêches d’agence et on synthétise... sans le dire. Là vous avez traduit sans le dire... 

                              A votre décharge, vous n’êtes pas le seul.

                              Prenez n’importe quel média national audiovisuel : l’essentiel de l’information primordiale qu’il diffuse provient de l’AFP, l’agence France Presse qui est, de très loin, la première source d’information en France. Ces dépêches sont synthétisées dans un papier général, peut-être illustré par un reportage, mais l’information factuelle n’est en général pas le fait des journalistes que vous entendez ou regardez.... et ceux là citent très rarement l’agence.

                              Les choses sont un peu différentes en presse écrite et pour les médias locaux. Là il n’y a pas toujours l’AFP... Donc il y a des gens sur le terrain qui vont effectivement voir et vérifier ce qui se passe.

                              Pour l’international c’est plus rare. Le Figaro et le Monde ont chacun une bonne rédaction internationale, des reporters de qualité... mais ils sont peu nombreux (moins d’une vingtaine, une cinquantaine en comptant les pigistes). Rien à voir avec les équipes du NYT ou même des médias anglais... à vrai dire même les Espagnols et les Italiens commencent à être meilleurs que nous... Les problèmes financiers de ces deux titres - même chose pour Libé - expliquent un peu cet état de fait. Le non-professionnalisme des dirigeants de ces mêmes titres l’explique bien davantage...

                              Grâce à l’Internet, et si l’on parle un peu anglais, on peut véritablement réunir de bonnes infos et en concevoir de très bonnes analyses... après, tout est affaire de rédaction. Mais ça aussi, ça fait partie du « métier »

                              Parmis les journalistes à suivre de près pour les sujets qui vous intéressent : Robert Fisk (the Independant) et Seymour Hersh (the New Yorker)

                              Au fait, je suis bien le vrai Eric B. ! (et rien à voir avec Agnès)

                              bises

                              EB

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès