Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Actualités > International > Explosion d’une bombe dans le landernau réchauffiste. Vers un (...)

Explosion d’une bombe dans le landernau réchauffiste. Vers un Climategate ?

 La BBC confirme cette information qui a mis la blogosphère anglophone en ébullition, et commence à toucher la grande presse. Un pirate aurait réussi à pénétrer les ordinateurs du Hadley Center (parfois désigné sous le vocable de CRU, Climate Research Unit), le centre d’études climatologiques de référence du GIEC, vertement critiqué par Vincent Courtillot dans ses vidéos pour refus de communiquer ses données brutes, et dont je vous entretenais des soupçons de fraude scientifiques qui accompagnaient son directeur, un certain Phil Jones.

Tout acte de piratage actif d’un ordinateur dont l’utilisateur n’a pas souhaité ouvrir l’accès est un acte répréhensible, mais en l’occurence, j’ai du mal à en vouloir au(x) Hacker(s), malgré l’illégalité de son acte. Le butin, de 61Mo une fois zippé, comporte 72 documents et 1073 e-mails.

Véracité : probable

Le pirate a mis les fichiers en libre accès sur plusieurs serveurs de "dump", que vous trouverez facilement. Naturellement, il est possible que le pirate ait "rajouté des truffes" au produit de sa rapine, et que les révélations "croustillantes" qui commencent à fleurir ça et là ne soient que des hoax.

Mais, comme le fait remarquer Lubos Motl, le pirate aurait alors réussi à insérer des fichiers d’une vraisemblance incroyable en quelques heures, entre son forfait et la mise à disposition. De nombreux commentateurs notent que trop de détails sont trop vrais pour avoir été fabriqués. Soit nous sommes en présence d’une véritable guerre informatique déclenchée par une organisation anti-réchauffiste aux puissants moyens (mais vous savez, moi, les théories du complot...), soit, plus probablement, les fichiers sont authentiques. D’ailleurs, Phil Jones lui même semble avoir reconnu que le Hack était réel et les mels sans doute authentiques. 

Dernière minute avant bouclage : Real Climate reconnait que les messages sont authentiques et tente maladroitement de les minimiser en arguant que leur contenu, qui n’était pas destiné à être publié (vrai) est "normal", et que les phrases gênantes, une fois replacées dans leur contexte, ne le sont plus. Ah ?

Contenus : décapants

J’ai pu moi même télécharger le dossier "FOI2009". J’ai donc pu vérifier moi même la présence des mels cités par Watts, Motl, McIntyre (dont le site est en panne, record de trafic oblige). Le Herald Sun australien reprend l’histoire à son compte et livre des détails. Ce site met en ligne les fichiers txt sous forme de portail cherchable (belle réactivité). Selon les réchauffistes sur Twitter, le buzz est hors de tout contrôle.

Ces mels, s’ils sont authentiques, révèlent des pratiques frauduleuses, il n’y a pas d’autre mot, de certaines personnes très influentes dans les cercles réchauffistes, dont les travaux sont la base des rapports du GIEC. C’est la plus grande affaire de fraude scientifique depuis Lyssenko.

Quelques exemples 

Ce tableau Excel, que des internautes se sont empressés de publier sur google docs, montre les sommes considérables que Jones a collectées depuis les années 90. Plus de 13 Millions de livres sterling au total.

Des extraits intéressants (cités par Watts, Motls, The Examiner, et bien d’autres) ont été traduits par "domip" sur lepost. fr : 

From : Phil Jones
To : ray bradley ,mann@virginia.edu, mhughes@ltrr.arizona.edu
Subject : Diagram for WMO Statement
Date : Tue, 16 Nov 1999 13:31:15 +0000
Cc : k.briffa@uea.ac.uk,t.osborn@uea.ac.uk

Dear Ray, Mike and Malcolm,
Once Tim’s got a diagram here we’ll send that either later today or first thing tomorrow. I’ve just completed Mike’s Nature trick of adding in the real temps to each series for the last 20 years (ie from 1981 onwards) amd from 1961 for Keith’s to hide the decline. Mike’s series got the annual land and marine values while the other two got April-Sept for NH land N of 20N. The latter two are real for 1999, while the estimate for 1999 for NH combined is +0.44C wrt 61-90. The Global estimate for 1999 with data through Oct is +0.35C cf. 0.57 for 1998. Thanks for the comments, Ray.

Cheers
Phil

Prof. Phil Jones
Climatic Research Unit Telephone +44 (0) 1603 592090
School of Environmental Sciences Fax +44 (0) 1603 507784
University of East Anglia
Norwich Email p.jones@uea.ac.uk
NR4 7TJ
UK

(...)

Je viens de terminer d’utiliser l’astuce Nature (ndt : la revue scientifique) de Mike (ndt : Michael Mann ??) qui consiste à incorporer les vraies températures à chaque série depuis les 20 dernières années (çad depuis 1981) et depuis 1961 pour celles de Keith’s (ndt : probalement Briffa) afin de masquer le déclin.

A noter que le déclin dont il est question est probablement celui des températures, mais Phil Jones affirme que ce n’est sûrement pas cela mais qu’il ne se souvient plus de quoi il parlait à l’époque, ce qui n’a rien d’étonnant d’ailleurs. L’astuce "Nature" est décrite ici par St. McIntyre, qui est statisticien de formation.

D’autres font part de leurs propres doutes quant à la réalité du réchauffement :

The fact is that we can’t account for the lack of warming at the moment and it is a travesty that we can’t. The CERES data published in the August BAMS 09 supplement on 2008 shows there should be even more warming : but the data are surely wrong. Our observing system is inadequate.

Le fait est que nous ne savons pas expliquer l’absence de réchauffement actuellement et c’est ridicule. Les données du CERES publiées dans le supplément d’Août BAMS 09 en 2008 montre qu’il devrait y avoir encore plus de réchauffement : mais les données sont certainement fausses. Notre système d’observation est déficient.

D’autres évoquent la suppression de preuves, au moment de l’affaire du Freedom of Information Act qui exigeait que leurs données brutes et leurs algorithmes soient révélés  :

Can you delete any emails you may have had with Keith re AR4 ? Keith will do likewise. He’s not in at the moment – minor family crisis.Can you also email Gene and get him to do the same ? I don’t have his new email address.We will be getting Caspar to do likewise.

Peux-tu effacer tous les emails que tu as échangés avec Keith re AR4 ? Keith fera pareil.Peux-tu également écrire à Gene et lui dire de faire de même ?On va demander à Caspar de faire pareil.

Ici est évoquée la tentative de masquer la période de l’Optimum Médiéval (pédiode médiévale pendant laquelle il faisait plus chaud qu’actuellement) :

I think that trying to adopt a timeframe of 2K, rather than the usual 1K, addresses a good earlier point that Peck made w/ regard to the memo, that it would be nice to try to “contain” the putative “MWP”,

...Je pense que le fait d’utiliser une période de 2000 ans plutôt que 1000 répond au problème soulevé précédemment par Peck par rapport au mémo, et que ce serait bien pour essayer de "contenir" le soi-disant "OM" (ndt : Optimum Médiéval)

On y apprend également les pressions exercées sur les revues scientifiques afin que les études réfutant le réchauffement climatique ne soient pas publiées...

I think we have to stop considering “Climate Research” as a legitimate peer-reviewed journal. Perhaps we should encourage our colleagues in the climate research community to no longer submit to, or cite papers in, this journal. We would also need to consider what we tell or request of our more reasonable colleagues who currently sit on the editorial board…What do others think ?

Je pense qu’il va falloir cesser de considérer "Climate Research" comme une revue à comité de lecture légitime. Peut-être devrions-nous encourager nos collègues de la communauté de la recherche climatique de ne plus soumettre d’article à ce journal ni citer d’articles de ce journal. Nous devrions aussi penser à en parler à nos collègues plus raisonnables qui siègent au comité éditorial... Qu’en pensez-vous ? 

Et d’ici demain, de nombreux autres secrets devraient être livrés par "the Jones files". Si c’est authentifié, et même real climate semble le reconnaître, c’est un gigantesque climategate qui se profile. Les protagonistes avouent sans ambage dans leurs échanges qu’ils "retravaillent" les données pour les faire coller à leurs hypothèses, et recommandent la destruction de documents alors qu’ils sont sous le coup d’une investigation au titre du "Freedom of Information act" du royaume uni, ce qui est illégal, et tend à indiquer qu’il y aurait "quelque chose à cacher".

Rappelons que les données de températures du présent et du passé fournies par le Hadley center, qui s’est déjà rendu célèbre en refusant de communiquer ses données brutes à des gens comme Courtillot ou McIntyre, sont réutilisées (et sans doute de bonne foi) par des milliers de scientifiques dans le monde, dans des travaux étudiant la relation entre températures et toutes sortes de phénomènes, géologique, zoologiques, historiques, etc...

Une fraude aussi importante sur les données de températures récentes obligerait des centaines d’équipes de travail dans le monde à reprendre leurs résultats de recherche : les dégâts de cette possible fraude dépasseraient sans doute le cadre du changement climatique. Les coupables de telles manipulations doivent être jugés.

Suites politiques

Au plan international, voilà qui scelle certainement le dernier clou sur le cercueil d’un accord lors de la conférence de Copenhague.

Il est urgent qu’à la lumière de ces découvertes, une action forte soit entreprise auprès de nos parlementaires pour forcer une suspension de TOUTES les lois votées au nom de la "lutte contre le réchauffement climatique anthropique", le temps que cette affaire soit tirée au clair. LA TAXE CARBONE doit être ABANDONNEE et les lois "Grenelle" abrogées de toute urgence.

Nous ne pouvons plus nous permettre de voter des lois et taxes liberticides et anti-économiques au nom d’une science aussi ouvertement biaisée.

----------------

Incidemment : L’article témoignage de X.Driancourt sur le site de l’institut Hayek il y a quatre jours prend une toute autre dimension...

----------------

Pour se tenir au courant : le fil de commentaires sur Skyfal

----------------


Moyenne des avis sur cet article :  4.24/5   (158 votes)




Réagissez à l'article

347 réactions à cet article    


  • Capone13000 Capone13000 21 novembre 2009 21:29

    Excellent nouvelle, il est évidenent que la thèse du réchauffement lié à l’homme n’a que pour but de pouvoir empecher certains pays de se développer puisque pour cela il faut passer par une phase d’industrialisation poluante, elle permet aussi d’imposer une nouvelle taxe mondiale et enfin de parler de dépopulation, sujet cher à au club de rome.


    • Kévin 21 novembre 2009 21:32

      Théorie du complot... Encore ? C’est le Club de Rome le coupable, alors qu’il a une influence encore marginale aujourd’hui ?

      ... Pas très sérieux tout ça

    • jean-michel Bélouve jean-michel Bélouve 21 novembre 2009 22:57

      Bien que je ne sois pas un adepte du Che, mais plutôt de Turgot et Tocqueville, je ne puis qu’être d’accord avec vous. Le changement climatique est une mystification pour faire passer, par une stratégie de la peur, des impositions nouvelles, une politique de dépopulation mondiale, un régime de contraintes dictatoriales, et enfin attiser un antagonisme dur entre pays du Nord et pays du Sud. C’est le Nouvel Ordre Mondial, cher à George H Bush, à Bill et Hillary Clinton, à Barack Obama....et à Nicolas Sarkozy, Barroso, etc...


    • Deneb Deneb 22 novembre 2009 07:57

      Sisyphe : Quand arriveras-tu à sortir du conformisme ? Œuvrer pour la planète, d’accord - mais est-on obligés de écouter les salades des banquiers pour cela ? De se faire manipuler par les oligarches ? Il est pourtant clair que eux se soucient bien plus de se remplir les poches que de sauver la planète. L’histoire du réchauffement global est tirée par les cheveux - il est sûr que l’humain influence le climat, mais nous avons aucune certitude sur la manière dont il le fait. L’histoire de la taxe carbone pue l’arnaque. On fustige le CO2, alors que l’humain le produit sans cesse. Il vont finir par nous dire : pour sauver la planète, il faut mourir ! Alors que la pollution bien plus grave c’est le souffre et les métaux lourds. On fustige les nanotubes de carbone - soi-disant aussi dangereuses que l’amiante, mais on oublie de dire que chaque véhicule à moteur produit de la suie fine, composée de particules de carbone , certains aussi petites que les nanotubes. Que la pollution automobile fait autant de morts en France que la cigarette, est une vérité qu’il ne faille surtout pas ébruiter. On préfère accuser le CO2, que les plantes respirent et transforment en oxygène à l’aide de la lumière - son rôle est aussi indispensable que celui de l’oxygène. Pour réguler (s’il le faut vraiment) le CO2 il faut planter les arbres et soigner le plancton marin, qui en transforme la plus grande partie. Mais dans notre époque d’écrans de plus en plus confortables, on préféré lire sur papier (« ah, ce n’est pas pareil, le papier on peut le palper et humer l’encre de l’imprimerie, le bruit des pages qui tournent est indispensable pour assimiler ce que l’on lit ! »), quitte à faire disparaitre pour cela des centaines de km² de foret tous les jours.


    • Eusèbe 22 novembre 2009 13:34

      @Deneb.
      Bah, un publi reportage, à la façon des magazines féminins, par un groupe de
      pression, travaillant à ses intérêts. Honnêtement, pas de quoi s’affoler.
      C’est même plutôt drôle de voir des gens reposant leurs croyances sur des
      théories pseudo scientifiques de charlatans (la théorie économique néolibérale,
      anti scientifique au possible) venir faire la leçon aux autres. Et en plus, en
      s’autocitant (hahaha, les belles références : regardez c’est marqué sur
      l’institut hayek.).Et le type, hagard, qui se jette dessus alors que c’est typiquement
      le genre d’affaire où il faut éviter l’analyse à l’emporte pièce.
       
      Du grand n’importequoi.
      Un charlatan qui viendrait en dénoncer un autre : laissez les brasser de l’air !

      À part ça, votre réponse ne me semble pas incompatible avec celle de sysiphe.
      Oui, l’être humain a une influence et oui, les modèles ont bien du mal à
      savoir lequel : c’est bien sûr là dessus que jouent les « anti ».
      Et après ? bah ça brasse de l’air, encore.

      Le CO2 serait un risque à long terme, les particules fines ou les métaux
      lourds, à plus court terme. Ça ne veut pas dire que l’un chasse l’autre, même
      s’il est vrai qu’à ma modeste échelle humaine, les métaux lourds ou les
      particules fines semblent plus inquiétants.


    • Surcouf 22 novembre 2009 15:07

      Pour vous faire une opinion sur la question lisez plutot cet article... http://www.nytimes.com/2009/11/21/science/earth/21climate.html


    • Kdm Kdm 22 novembre 2009 16:02

       Il est admirable de se rejouir de cette nouvelle ..car si le réchauffement n est pas du l Homme cela pour autant ne le remet pas en cause...
      à se focaliser sur ce qui pourrait une sinistre malversation des scientifiques proclamés comme experts de référence sur cette question - malheureusement la science s est discrédité depuis longtemps par son alliance avec les régnants- cela ne remet pas en cause le vrai défi pour les décenies à venir quant à son modèle de vie...les ressources sont limitées ne vous en déplaise le club de Rome avait sagement intégré cette dimension ..et le modèle unique de développement occidental et sa saciété de consommation est un modèle dépassé....
      la question n est pas de savoir qui dans ce productivisme éffréné qui doit en encaisser les profits c ’ est plutôt de savoir pourquoi repenser notre rapport au monde...la question est vitale pour nous tous ...Edgar Morin dans Terre Patrie l ’évoque avec sagesse et intelligence...
      Alors de grâce si je puis m ’ autoriser cesser de nous opposer votre idéologie j invite les lecteurs à rester vigileant sur l auteur de cet article reponsable de l ’institut Hayek...dont personne ici ne pourra nier le vocable idéologique....


    • Surcouf 22 novembre 2009 22:27

      MANIPULATION odieuse DES SCEPTIQUES avant Copenhagen ! .

      Tout ces documents sont pris hors contexte ! Ce n’est pas l’intégralité de la boite mail du climatologue ! Ces documents ont soigneusement été sélectionnés.

      http://www.google.com/hostednews/ap/article/ALeqM5j9MrjlmXzORMlHNvYfE9yAlgt iBwD9C4OSH03


    • Surcouf 22 novembre 2009 22:38

      et le même en article en français http://www.google.com/hostednews/canadianpress/article/ALeqM5ii9zIiszhM8wMg fbovwN_rqTiF7w

      "Une analyse des températures dans le monde menée par des statisticiens indépendants à la demande de l’Associated Press a mis en lumière en octobre la poursuite de l’augmentation et non un refroidissement de la planète, comme l’affirmaient des sceptiques du réchauffement climatique."


    • drlapiano 23 novembre 2009 17:43

      @sysiphe et eusèbe
      L’exemple même du débat à la Française : je ne suis pas du tout d’accord avec toi, donc je t’injurie, je nie tes arguments sans même les considérer ...
      Tout cela est navrant. Emblématique de la « Fachosphère »


    • manolo48 25 novembre 2009 16:14

      Messieurs :

      celle là elle est vraiment trop forte : il y aurait une conspiration visant a faire croire a tord que l’on pollue ?

      raisonnement par l’absurde : c’est soit l’un soit l’autre !

      1. nous ne rechauffons pas la planete. mais on va leur faire croire.. On fait ca pour ?
      ah oui, pour qu’on arrete de vivre (comme on le fait today), que l’on abandonne le confort d’aujourd’hui, qui est, bein entendu vital ! bon des millions de gens vive sans ce confort mais n’insistons pas. En effet, l’arnaque est avérée ! 

      2. nous rechauffons effectivement la planete, mais on veut nous faire croire qu’en fait ca n’est pas le cas.. On fait ca pour ? 
      ah oui, pour qu’on continue comme jusqu’ici, a faire des gros sous sur le systeme Petrole, qui nous va tres bien, pour lequel on a quand meme investit des sommes colossales, en adequation avec les profits colossaux qu’on a fait et que l’on continue de vouloir faire, et ce pour l’eternité ! 

      Je crois Messieurs que cette affaire n’est rien d’autre qu’un acte supplémentaire des puissants lobbys petroliers. Nan mais, WHAT ELSE ?!!!!!!


    • Kévin 21 novembre 2009 21:31

      Avant toute chose, je dois rappeler que si fraude il y a, jugement il doit y avoir... Ce qui veut dire qu’il faudra prouver l’authenticité de ces « preuves », et surtout savoir si elles sont concluantes. Pour l’instant, des « discussions » entre scientifiques ne prouvent pas grand chose.


      • Adrian Adrian 21 novembre 2009 21:54

        Et pourquoi les écologistes tiennent ils tend à ce qu’il y ait réchauffement ? Parce ce que l’écologie est aussi une façade pour transformer la société vers le socialisme, un moyen. Regardez le programme des Verts ou des partis de gauche ( Parti de Gauche , PCF ) en général.
        Il y aussi là une bataille idéologique.


      • Croa Croa 21 novembre 2009 23:05

        à notre auteur diffuseur « de la pensée humaniste libérale en langue Française » :

        Ne laissez pas tomber
         Léon
         qui voudrait « que l’on m’explique pourquoi les ultra-libéraux tiennent donc tellement à ce qu’il n’y ait pas de réchauffement par l’activité humaine. » ! smiley


      • Vincent Benard Vincent Benard 21 novembre 2009 23:34

        Pour ce qui est d’éventuelles suites judiciaires, il est trop tôt pour dire si il y en aura. Quand bien même les fichiers seraient prouvés 100% authentiques, la façon dont ils ont été obtenus les rendrait à mon avis irrecevables par bien des tribunaux, surtout en droit anglo-saxon.

        Sinon, RealClimate et Phil Jones semblent admettre l’authenticité des mels, et la presse anglo-saxonne tous bords confondus reprend l’info en précisant le plus souvent qu’ils ont interrogés un certain nombre de destinataires hors « cercle des initiés » de certains mels et s’en sont fait confirmer l’authenticité. Donc la présomption de véracité augmente d’heure en heure.

        Mais il y a d’autres affaires en cours. Phil Jones est sous le coup d’une procédure intentée par un australien (Warwick Hughes) pour non divulgation de données brutes, sous le régime du Freedom Of Information act britannique. Nul doute que ces révélations, même si elles sont jugées juridiquement non recevables pour la raison précédemment évoquée, ne va pas arranger son image auprès du représentant de l’autorité de la couronne chargé de démêler l’affaire... Mais je ne suis pas expert du droit du royaume.


      • jean-michel Bélouve jean-michel Bélouve 22 novembre 2009 00:05

        D’après Realclimate, le célèbre blog réchauffiste de Michael Mann et Gavin Schmidt, Phil Jones aurait reconnu l’authenticité des documents piratés et a tenté de se disculper par une argumentation alambiquée.

        Que se passera-t-il si l’affaire va en justice ? Le piratage n’est pas une façon orthodoxe de procéder, et les accusés au tribunal risquent d’être les accusateurs d’aujourd’hui. L’affaire climatique mouille de si hauts personnages, en Grande Bretagne, qu’on peut être sceptique quand au sérieux des enquêtes qui pourraient être commandées...si l’on en commande ! Le droit, hélas, s’incline souvent devant la raison d’Etat, qui est en l’ocurence la raison des puissants !

        Il reste que les hackers, s’ils sont des délinquants, n’en sont pas moins des bienfaiteurs de l’humanité si leur action parvient à ruiner ce qui reste de crédibilité aux thèses réchauffistes du GIEC. Leur forfait s’apparente à de la désobéissance civile, à de la rebelion légitimée par le fait que le pouvoir, en Grande Bretagne, comme dans beaucoup de pays occidentaux, cache volontairement les vérités scientifiques pour maintenir une stratégie de la peur propice à ses intérêts égoïstes ou à leur solidarité de caste de ses membres.


      • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 22 novembre 2009 07:05

        Leon, etre de droite ou de gauche ne signifie pas etre liberal ou anti liberal. L’UMP, par exemple est de droite mais elle est majoritairement etatiste et constructiste.

        Les ecolos de droite sont juste encore plus hardcore que leurs homologues de gauche.


      • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 22 novembre 2009 07:07

        au sujet de liberal / constructiviste http://www.gaucheliberale.org/public/ppf-03-09.jpg

        et au sujet de l’ecologie de droite http://www.quebecoislibre.org/020413-3.htm


      • Deneb Deneb 22 novembre 2009 07:59

        Léon : les ecolos de droite, c’est les chasseurs. Ils aiment les animaux, donc il les tuent.


      • PapyJako PapyJako 22 novembre 2009 08:03

        Il est probable que la justice Anglaise ou autre, rejetterait des « preuves » révélées par des procédés frauduleux.

        Par contre, dans le « climat » qui règne au Sénat des USA, que l’on presse d’adopter une loi sur le climat (parce qu’aux US, un « Grenelle » n’est pas suffisant), ces informations vont faire un grand SPLASH.

        Cela ne viendra pas forcément vite, car les Sénateurs - dont on connaît le « train » - sont occupés à des choses bien plus urgentes.

        Mais je verrais bien une Commission d’enquête Sénatoriale EtaZunienne auditionnant Mann et quelques uns de ses clones ...

        Wait and see ...


      • Croa Croa 22 novembre 2009 09:12

        Pour Euleusis «  L’UMP, par exemple est de droite mais elle est majoritairement etatiste et constructiste. » !!!

        Euleusis, explique pourquoi la poursuite et l’accélération des destructions programées dans l’administration, les services publics et même la privatisations des fonctions les plus régaliennes... Sauf la police peut-être quoique ça viendra aussi !

        L’écologie authentique est au delà du clivage droite gauche ! ( Il y a aussi ceux qui veulent faire des carrières politiques et acceptent la division d’un peuple imbécile au profit d’une seule classe d’escrocs ultra minoritaire.)


      • stephanemot stephanemot 22 novembre 2009 11:05

        @ Leon

        Je vous rejoins dans mes interrogations sur l’auteur (meme si effectivement, « etre de droite ou de gauche ne signifie pas etre liberal ou anti liberal »).

        A mon humble avis, il cherche sans doute des moyens de financer ses think tanks.

        Les negationnistes du dereglement climatique trouvent toujours de genereux sponsors pour financer leurs « recherches ». Comme ceux qui mettent en doute les mefaits du tabac et d’autres « biens de consommation » suspects... et bien sur comme ceux qui pondent des pseudo recherches favorables a l’imposture de l’Intelligent Design.

        Je crois que ce Monsieur aura plus de chance pour ses demarches a Bruxelles, qui grouille de lobbyistes, qu’a Paris, ou on ne voit guere plus que Claude Allegre pour faire des menages de ce style.


      • oncle archibald 22 novembre 2009 11:32

        Léon vous vous trompez. Il y a des personnes sensibles à l’écologie qui votent à droite et d’autres qui votent à gauche. En règle générale les industriels qui ne sont pas réputés voter à gauche sont plus soucieux de leur bénéfice que du respect de la nature .. C’est la raison pour laquelle si l’on est très sensible au respect de notre environnement, on a en règle générale plutôt tendance à préférer voter à gauche, par opposition aux gros pollueurs qui votent à droite ..

        Mais pourquoi pas voter au centre, si tant est qu’il existe encore ... Madame Corinne Lepage, qui refuse cet amalgame vert égale gauche, a écrit des choses très intéressantes, proposé des pistes de réflexion et des mesures immédiates beaucoup moins « sectaires » et certainement au moins aussi efficaces que celles que l’on lit habituellement sous la plume des « verts enragés » ..

      • Deneb Deneb 22 novembre 2009 13:20


        Vilistia : si tu comprends l’anglais, va voir ça


      • xavdr 23 novembre 2009 01:53

        Léon, je puis vous expliquer pourquoi les libéraux sont en pointe dans la révélation de l’énorme scandale des magouilles réchauffistes.

        Comme vous l’avez fort bien remarqué le réchauffisme était une thèse enthousiasmante pour les collectivistes, les petits chefs (comme vous ?) et les masochistes, alléchante pour les affairistes du capitalisme d’Etat, et agaçante pour les libéraux, les conducteurs et les contribuables. Aussi les libéraux ont été naturellement méfiants et vigilants dans l’affaire du réchauffement climatique. Or la méfiance fut payante en l’occurence, puisque ce qui a été découvert c’est le piratage d’une science balbutiante par une coterie de manipulateurs alarmistes, qui pratiquent la chasse l’homme, l’extermination, la menace, les campagnes de dénigrement personnelles, la dissimulation de données, le traficage de courbes aux fins de propagandes, la dissimulation de doutes majeurs, etc.

        Les scientifiques climatologues qui défendent les thèses de l’origine principalement naturelle du réchauffement observé au 20ème siècle sont de toutes tendances politiques. Cependant quand il s’est agit de diffuser l’information au grand public, les vrais libéraux ont tout naturellement été les plus réactifs. Vous pourrez d’ailleurs voir qu’au coté des collectivistes et des démocrates sociaux officiels, nombre de faux libéraux (absurdement qualifés d’ultra par les altercamarades) adeptes du capitalisme d’état et de ses magouilles ont plus d’enthousiasme pour les mangeoires que pour la vérité.

        Il y a 3 ans la majorité des militants libéraux français considéraient comme tout le monde que la thèse d’un réchauffement catastrophique d’origine antoropique était une vérité.

        Aujourd’hui la très grande majorité des militants libéraux français considère que l’affaire du réchauffement est très probablement une foutaise.

        Que s’est-il passé entre temps ? L’accumulation de preuves des coupables et graves déficiences méthodologiques, des ridicules erreurs des supermodèles, du bon comportement général des varaibles solaires dont on retrouve la signature dans les proxys climatiques à de multiples échelles ... et d’une décennie de températures stabilisées.

        A présent ce qui est ridicule ce sont les positions telles que vous Léon, qui refusez de voir qu’une fois de plus nous avons très probablement raison et tenez encore les discours de petits chefs qui ont jadis contribué à forger dans l’opinion l’influence de vos amis les grands ayatollahs du réchauffisme.





      • PapyJako PapyJako 23 novembre 2009 05:17

        @Vincent
        Finalement, au plan juridique, les choses ne sont pas si simples.

        Si c’est bien une intrusion (un hacker) les documents « volés » vont être certainement rejetés comme éléments de preuve du fait de leur acquisition illégale. Mais la pertinence du choix des documents rend assez improbable l’hypothèse du hacker.

        Par contre, si, comme cela paraît de plus en plus probable, c’est un employé du CRU qui a « fait le coup », alors il pourrait être protégé par la loi Anglaise au titre du « U.K. Public Disclosure Act ».

        Tu trouveras ici une intéressante discussion sur la protection des « Whistleblower ». La conclusion, paradoxale de l’article est que si le CRU identifie sa « gorge profonde », il préférera certainement ne pas le poursuivre, car le « coupable » se retrancherait immédiatement derrière le « U.K. Public Disclosure Act », ce qui amènerait la justice à se pencher sur la question « La fuite était-elle dans l’intérêt du public ? » et donc à tout déballer au tribunal pour un examen au fond.

        Cela serait le procès du siècle !... 

        Pas mal, non ?


      • fred 23 novembre 2009 12:12

        De toutes façons, Leon est le plus gros empoté du site. Pas de doute. C’est pas une théorie.


      • phiconvers phiconvers 21 novembre 2009 21:35

        Je me méfie grandement d’une « pensée humaniste libérale » mais je dois dire que ce que révèle cet article ne m’étonne pas. Je n’ai jamais avalé complètement le discours sur la responsabilité humaine dans un éventuel réchauffement et j’ai toujours pensé que les incantations sur ledit réchauffement dédouanaient un peu facilement les pollueurs de toutes leurs autres responsabilités sur la santé publique (maladies respiratoires, cancers, etc.). Je ne partage donc pas entièrement la conclusion de l’auteur, tout en vomissant la démagogie écolo-bobo.


        • diberville 21 novembre 2009 21:46

          Beaucoup en français ici (des mails traduits, des infos de contexte) :

          http://pouruneecolelibre.blogspot.com/2009/11/scandales-ethiques-chez-les-eco.html


          • Arcane 21 novembre 2009 21:57


            Comment ça ?

            Le réchauffement serait donc un peu comme le bug de l’an 2000 pour nos ordinateurs ?

            Une stratégie à grande échelle visant à dicter un comportement aux clients, eh pardon , aux citoyens ?

            On nous aurait menti ? smiley


            • floyd floyd 21 novembre 2009 22:07

              Merci Vincent d’avoir poster cet article sur Agoravox. C’est étonnant de voir que la seule chose qu’on trouve à vous reprocher, ce n’est pas l’article, mais le fait que vous êtes un horrible ’ultra-néo-libéral’, même si je doute que ceux qui vous critiquent sur ce point se sont donner la peine de lire attentivement vos articles. 

              Qu’on aime ou pas la pensée libérale, je ne vois pas en quoi cela change la validité des arguments. Pour ma part, même si je ne partage pas tous les arguments des libéraux, j’ai du respect pour ceux qui osent dénoncer cette arnaque.

              • floyd floyd 21 novembre 2009 22:43

                C’est effarant de voir les réactions des gens quand on montre des doutes sur les thèses catastrophiques du réchauffement climatique. Les gens se sentent obligés de vous cataloguer tout de suite :’Ah, ouais, toi aussi tu es pro-Bush ?’. J’ai encore entendu cette phrase la semaine dernière !

                Pour ma part j’étais contre Bush, car il était un idiot qui manipulait les gens avec la peur (la menace des armes de destruction massives), et contre Obama, car il essaie de faire la même chose avec le réchauffement climatique.
                La pensée unique est partout et les gens ont toujours une vision manichéenne du monde. Si tu n’es pas d’accord avec moi, tu es contre moi. Pour ma part, je me permet de remettre en cause toutes les thèses, quelque soit le parti politique, et je ne me définis pas comme quelqu’un de droite ou de gauche, mais comme un humaniste. Pour l’instant je ne me reconnais dans aucun parti politique, car tous font dans le populisme et prennent les gens pour des idiots.

              • jean-michel Bélouve jean-michel Bélouve 21 novembre 2009 23:16

                Ecoutez, Floyd, vous commencez à nous fatiguer avec ce néologisme « ultra-libéraux ». Si, par ce vocable, vous désignez les membres d’un « capitalisme Davos », cette espèce de féodalité moderne qui se taille des fiefs sous forme de conglomérats d’entreprises et de groupes, de banques, de présidence d’organismes internationaux ou de Banque Centrale, de postes éminents à la tête de l’Union européenne, alors sachez que les vrais libéraux dénoncent sans équivoque ces déviances du capitalisme, et dénient le droit de se qualifier « libéraux » à ces gens qui prospèrent avec la complicité des politiques qu’ils ont contribué à porter au pouvoir. Avant de disserter sur le libéralisme, et de gloser sur un supposé « ultra-libéralisme », commencez par apprendre humblement l’histoire, Adam Smith, Tocqeville, lisez de larges extraits de Bastiat, de Hayek, et découvrez cette philosophie qui défend la liberté individuelle, le respect de la dignité de l’homme, les droits du propriétaire sur sa propriété, la liberté d’entreprise, et veut justement empêcher que l’Etat n’aille se perdre en s’ingérant dans des domaines qui sont du ressort de l’initiative de tous, et se concentre sur son « coeur de métier » : la sécurité intérieure et extèrieure, la diplomatie, la paix extèrieure et la paix civile, la genèse et la maintenance d’un droit cohérent, compréhensible et efficace. C’est une tâche plus que lourde à assumer. Lorsque l’Etat se mêle d’économie, cela commence par des effets pervers et se termine trop souvent en corruption.


              • Vincent Benard Vincent Benard 21 novembre 2009 23:40

                @ Floyd : remerciez plutôt la rédaction d’AV qui a considéré que l’article méritait d’être repris, ce que je fais moi même ici.

                @ JM Bélouve : je suppose que votre ire s’adresse à Léon, et pas à Floyd. Personnellement, je ne m’étonne plus de ces attaques ab hominem de Léon, qui voit... rouge dès qu’il voit un diable satanique libéral.


              • jean-michel Bélouve jean-michel Bélouve 22 novembre 2009 00:08

                Il y en a un pour Léon et un autre pour Floyd. Bravo pour cet article, mon cher confrère de plume !


              • jean-michel Bélouve jean-michel Bélouve 22 novembre 2009 00:09

                Pardon Floyd, c’set à Léon que je voulais m’adresser


              • Le péripate Le péripate 22 novembre 2009 10:25

                Vous ne voyez pas ce que le libéralisme vient faire là-dedans. Moi non plus. Pourtant le premier commentateur à en parler est un certain Léon, à 21h30... ;Il faudra surtout que l’on m’explique pourquoi les ultra-libéraux tiennent donc tellement à ce qu’il n’y ait pas de réchauffement par l’activité humaine. Ou il y a réchauffement ou il n’y en a pas : que vient foutre le Président du club Hayeck là-dedans  ?

                Je relâche la tête, ou vous n’avez pas assez senti l’odeur ? smiley


              • Le péripate Le péripate 22 novembre 2009 10:35

                Un peu énervée ce matin.


              • Shaytan666 Shaytan666 22 novembre 2009 11:49

                C’est vrai ALTERNATIVE LIBERALE, C’EST JUSTE UNE DIFFERENCE

                ENTRE LE FATRAS DE LIBERAUX :

                COCA COLA C’EST COMME LE PEPSI COLA

                Ah que non ma chère, le patron de Coca-Cola est juif tandis que celui de Pepsi non.

                C’est pour cela que l’on ne trouve pratiquement pas de Coca-cola dans la péninsule arabique.


              • Le péripate Le péripate 22 novembre 2009 11:57

                Relisez, ou lisez, Hayek ou Bastiat. L’État peut parfaitement s’occuper de questions que le marché n’est pas capable de résoudre. Je ne vois pas qu’il y ait là une réfutation quelconque de quoi que ce soit.
                J’ai noté que, dans autre post, vous parliez de libéralisme économique. Vous n’êtes plus dans la ligne Michéa ? Le libéralisme n’est plus à prendre en bloc ?

                Cette affaire est la cerise sur le gâteau. Rien de plus.

                Le simple fait que la communication des données brutes a été refusé à ceux qui en faisaient la demande est un argument suffisant pour jeter le doute.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès