Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Finances européennes sous contrôle US, « Swift » et fin

Finances européennes sous contrôle US, « Swift » et fin

 Ce jeudi 8 juillet 2010, un accord capital conclu au terme d’une longue série de négociations entre les USA et l’Union européenne, est passé quasi inaperçu dans les médias, ce traité dénommée « accord Swift » entérine de fait le contrôle par les services US d’une très large part des transactions financières européennes.
 
1) définition : qu’est ce que le Swift ou la Swift ?
 
Toutes les personnes du milieu des affaires ou travaillant dans des services financiers ou comptables ont eu l’occasion d’entendre très fréquemment ce terme de « code Swift », généralement à l’occasion de virement bancaire destiné à l’étranger, à l’origine le terme SWIFT est un acronyme signifiant « Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication » du nom de la société de droit belge créée en 1973 et dont le but premier est de gérer et de faciliter d’abord sur le sol européen les transactions financières entre entreprises étrangères, le système s’est rapidement généralisé et en 2010 le système Swift est utilisé par près de 7800 établissements financiers dans 205 pays.
 
Au vu des chiffres et compte tenu du fait que presque tous les virements étrangers européens se font par son intermédiaire, on comprendra sans peine tout l’intérêt stratégique que peut représenter la surveillance voire la mise sous tutelle d’un tel organisme de gestion bancaire, or les fameux attentats du 11 septembre allaient en fournir l’occasion ..
 
2) la mise en place d’un dispositif de « lutte anti-terrorisme » après le 11 septembre 2001
 
Dans quelques décennies, lorsque l’empire anglo-saxon sera défait et que les rapports entre les nations seront complètement différents d’aujourd’hui, les historiens se demanderont comment un tel aveuglement généralisé a t il pu être possible à propos des « attentats » du 11 septembre ?
 
Pourquoi aucun état du Monde dit « libre » ne s’est il alors insurgé face à cette fantastique mise en scène du « nine eleven » qui était à l’évidence une imposture manifeste ?
 
Comment des esprits normalement constitués ont ils pu refuser de voir (ou d’admettre) que ce spectacle était destiné en fait à masquer un coup d’état intérieur afin de justifier l’abandon de pans entiers de principes de droit du Monde se prétendant encore « libre » ?
 
Oui ils se demanderont longtemps comment ? Les réflexes de soumission au groupe étudiés en psychologie, pour réels qu’il soient, ne peuvent suffire à expliquer une telle sujétion, il y a sans doute d’autres raisons plus profondes comme une volonté d’obéissance commune à des objectifs secrets décidés de longue date, mais c’est une question très vaste qui déborde largement du cadre de cet article ..
 
Certainement les historiens, quand nous ne serons plus là, auront tout loisir de se demander pourquoi il n’y a pas eu plus de réaction face à cette gigantesque affabulation ?
 
En tout cas au jour d’aujourd’hui, nous sommes bien ici et vivons hélas en plein ce psychodrame, qu’on le taise ou le déplore, nous n’avons guère d’autre choix que de subir et d’accepter le diktat des puissants qui ont déclaré la guerre à l’ennemi invisible (et imprenable), comprendre le terrorisme !
 
D’où entre autres cet épisode actuel de contrôle financier : dans cette vaste pseudo-chasse au « terrorisme », la surveillance des mouvements de fonds ayant pu peu ou prou servir d’appui aux « ambitions terroristes » allait être un des pièces du mécano de cette guerre totale que voulait Double You Bush et ce dès les jours qui ont suivi ce fameux 11 septembre, les services américains allaient de facto mettre en place les éléments d’une traque financière des acteurs potentiels ou imaginaires de la « menace terroriste », Al Qaida & Co ..
 
3) de la situation d’espionnage de fait à la mise en place d’une surveillance institutionnelle
 
Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la mise en place de cet accord Swift n’a pas été une ouverture soudaine des données des transactions bancaires européennes aux services américains mais au contraire la tentative de régularisation a posteriori d’une situation d’espionnage quasi globale (et parfaitement illégale) que les autorités US s’étaient octroyées de facto au travers de cette fameuse société Swift sur les mouvements de fonds internationaux opérés par les banques et établissements financiers d’Europe !
 
Pression, intimidation, corruption ? Impossible à trancher, toujours est-il que dès le lendemain du 9/11, les Américains étaient informés à leur souhait sur la nature et le montant des transactions financières européennes et cette situation a perduré jusqu’en 2006 où la révélation de cet état de fait provoqua un mini scandale (aucune sanction de prise juste quelques protestations de principe) ; en septembre 2006 la commission belge de protection de la vie privée estima que la société Swift s’était mise en défaut et en octobre 2006 la CNIL de France condamna à son tour cette infraction aux règlements européens, condamnation de pure forme mais qui amena tout de même la nécessité d’une légitimation de cette situation d’espionnage quasi-permanent. Les USA arguant toujours de leur sacro-sainte guerre contre le terrorisme, exigèrent alors la confirmation de la légalité de ce qu’ils s’étaient autorisé en toute illégalité (vu que c’était pour la « bonne cause »), le Parlement européen ce lourd et coûteux machin comme l’aurait certainement surnommé le grand Charles allait s’empresser de leur donner satisfaction, on ne refuse rien à son « bon » maître.
 
D’abord un premier accord UE-USA est trouvé en 2007, mais celui-ci a du être revu après un changement des structures de Swift et un deuxième accord fut préparé pour la fin 2009, (entre-temps la société Swift fut blanchie en 2008 des accusations de non-respect de la vie privée qui pesaient sur elle) et là surprise en février 2010 le Parlement européen rejette l’accord UE Etats-Unis pour le partage des données bancaires issues de Swift, ultime sursaut d’indépendance des institutions européennes face à l’Amérique ?
   
Qu’on se rassure, tout le lobbying pro-US relayé par ses fidèles serviteurs n’allait pas tarder à réduire à néant cette vaine tentative de sauvegarde de la souveraineté du vieux continent, le 8 juillet dernier le nouvel accord Swift sera approuvé par le Parlement européen par 484 voix contre 109 et 12 abstentions, le nouvel ordre règne !
 
4) une lutte « anti-terroriste » dissimulant des objectifs nettement moins avouables
 
Ainsi qu’exprimé, cet accord Swift serait paré de toutes les vertus, la représentation française y voit pêle mêle une affirmation de sa souveraineté (grâce au traité de Lisbonne), la garantie des libertés citoyennes, une avancée dans la lutte contre le terrorisme, bref le salmigondis habituel dont nous abreuvent nos très chers (financièrement) députés, histoire d’expliquer que des fois, ils servent peut être à quelque chose ..
 
D’abord une première réflexion s’impose, on peut raisonnablement penser que si l’accord fut refusé en février puis adopté en juillet, c’est que le texte soumis au vote en juillet se démarquerait sensiblement de celui proposé 5 mois plus tôt, logique non ?
 
Et bien curieusement ce texte n’a subi que des retouches cosmétiques, c’est ce qu’exprime clairement la députée vert Hélène Flautre dans son intervention en séance plénière le jour du vote ! Etonnant non ?
 
Pas tant que cela quand on a une idée du fonctionnement et des rouages de ce lourd et coûteux machin, que s’est il donc passé entre-temps ?
 
Lobbying en coulisse, énorme pression US, son chargé d’affaires Michael Dodman à Bruxelles déclare « ne plus avoir aucune donnée et les mains liées pour enquêter (contre le terrorisme) », relayé par le très suave et ultra conformiste Barroso, qui engage à soutenir Cécilia Malmstrom, la ministre suédoise des affaires européennes en charge du projet, résultat :vote positif à 80% la semaine dernière « Yes we can ! ».
 
Pourtant les objections formulées par la députée Hélène Flautre conservent toute leur pertinence ;
  • le transfert de données s’effectuera en vrac, illusoire d’espérer un tri
  • toutes les données devront être conservées durant 5 ans, très lourd à gérer
  • les Européens ne disposeront d’aucun droit de recours face aux Américains pour abus
  • enfin Europol, chargé de cette surveillance, n’est pas un organisme judiciaire indépendant
 
Ainsi qu’exprimé lors d’un entretien de Eric Laurent sur France Culture (voir article de Frida) il y a abus manifeste quant à l’interprétation de ce qui serait une menace terroriste, chaque jour près de 2000 milliards de US $ transiteraient grâce au système Swift or les experts estiment là dessus au maximum à 100 millions de US $ les mouvements de fonds qui pourraient correspondre à des agissements terroristes soit 0,005% du total des transactions, bref une portion infinitésimale mais servant de prétexte à s’arroger un droit de regard sur tout l’ensemble, à ce niveau c’est manifestement de l’ingérence !
 
Sur le fond car cette menace terroriste qu’on nous ressort à toutes les sauces depuis le 9/11 n’est vraiment qu’un prétexte, cette surveillance généralisée des mouvements de fonds européens par les services américains peut avoir une utilité tout à fait autre en raison de la guerre économique latente que livre le nouveau monde au vieux continent :
  • il s’agit là d’une mine de données d’une richesse inestimable, qu’elle soit exploitée au niveau individuel ou en tant que statistiques, c’est un atout prodigieux dans ce conflit pour le contrôle de l’économie
  • c’est une évidence d’énoncer que le dollar US est en très mauvaise forme, dans cet affrontement entre devises, euro contre dollar, la connaissance des mouvements de l’adversaire sans contrepartie procure un avantage certain au dollar qui cherche visiblement à faire flancher l’euro afin d’assurer au moins provisoirement sa survie, l’Euro livré pieds et poings liés par la Commission au dollar ?
Vraiment ce Parlement européen défend avec brio les intérêts de ses concitoyens !
 
5) un asservissement de plus en plus flagrant envers la puissance américaine
 
Tous les éléments relatés plus haut démontrent à l’évidence une chose ; en matière économique et monétaire la souveraineté des Européens et donc des Français semble être devenue quelque chose de parfaitement factice, on peut dire que quelque part les Américains ont réussi leur coup, depuis le 11 septembre quand ils estiment avoir besoin de quelque chose (données bancaires) ils le prennent sans rien risquer, ensuite quand cela leur est reproché ils font pression (avec succès) afin que cet abus de pouvoir soit entériné légalement, bon dans ces conditions, c’est gagnant tout bénéfice pour eux et sans contrepartie pour l’adversaire !
 
C’est sans doute l’élément le plus choquant de cette sinistre farce du débat par un Parlement « souverain », c’est d’accepter finalement sous de vagues motifs de défense un accord totalement déséquilibré car conférant de fait un pouvoir supplémentaire à un adversaire potentiel, lequel devient légitimé à mettre le nez dans vos affaires sans que vous puissiez en faire de même, c’est un non-troc, un non échange, une allégeance de fait, parfaitement stupide, alors pourquoi ?
Enfin il faut bien réaliser que par cet accord « Swift » sans contrepartie de réciprocité pour les Européens, il y a pour la France double abandon de souveraineté !
  • dans un 1er temps la France s’en remet au bon vouloir des institutions européennes qui décident à notre place d’accepter ou non les exigences US d’information sur les mouvements de capitaux effectués par des particuliers ou des entreprises envers l’étranger
  • puis bien sur « elles » acceptent (comment en serait il autrement) après une résistance de pure forme, qu’une nation étrangère qui est notre principal concurrent économique puisse disposer d’un accès libre et illimité aux données de transfert de fonds de nos concitoyens, les soi-disant dispositions de garantie des libertés ne signifiant rien d’autre que des formules de politesse qu’il est de bon ton d’employer en de telles circonstances
En résumé c’est difficile d’imaginer plus nul comme défense de nos intérêts !
 
On aurait tort de considérer que toute cette discussion à propos de transfert d’informations ne serait au fond qu’un problème bureaucratique ne concernant nullement le citoyen lambda, il s’agit au contraire d’une brique essentielle dans l’agencement d’un système global de domination du Monde avec à sa tête l’oligarchie anglo-saxonne
 
Hiéronymus, juillet 2010

Moyenne des avis sur cet article :  4.93/5   (54 votes)




Réagissez à l'article

42 réactions à cet article    


  • paul mohad dhib 15 juillet 2010 10:42

    ici en Irlande ca fait un moment que c’est applique, mais bon l’illusion de contrôle total est beaucoup plus une névrose qu’une possibilité réelle permanente, elle est le signe que la mort approche, c’est mon avis et je le partage...
    nevrose car les seuls a surveiller sont ceux qui surveillent tout simplement...


    • le naif le naif 15 juillet 2010 11:05

      @ L’auteur

      Merci pour cet articles qui pose bien les enjeux et les conséquences de cette mesure.
      Cependant je pense qu’une course de vitesse est engagée entre l’envie de tout contrôler et de mettre en place ce nouvel ordre mondial et la faillite du système financier.
      Difficile de savoir qui l’emportera à terme, même si pour l’instant le NWO semble marquer des points. Il me semble qu’il prennent trop de risques et que les ficelles que dis-je les cordes sont si grosses que tout le monde peut maintenant les voir aisément.

      Léger HS concernant notre perte de souveraineté :

      Bruxelles se dote de 6000 diplomates, pour commencer
      "Les jours de la diplomatie française sont-ils comptés  ? Hubert Védrine et Alain Juppé, qui ont pourtant tous deux poussé, tant qu’ils ont pu, à la ratification de tous les traités européens de Maastricht à Lisbonne jetant les bases d’une diplomatie communautaire, s’étaient émus, il y a quelques jours dans une tribune publiée par Le Monde, du délitement de la diplomatie française. De même, l’écrivain Jean-Christophe Rufin avait dénoncé dans une interview au même journal, un ministère sinistré, l’influence des réseaux parallèles de l’Elysée et un ministre Kouchner aux abonnés absents. A croire que tous ces « Européens convaincus » imaginent que les services diplomatiques nationaux puissent avoir le moindre avenir dans leur si chère Europe de Lisbonne." Suite ICI

      Cordialement


      • liberta 15 juillet 2010 12:11

        @ le naïf

        bonjour
        Comme vous je pense qu’une course de vitesse est engagée entre le NOM et Nous

        Une fois de plus l’Europe s’est couchée devant cette pieuvre qui chaque jour referme ses tentacules sur nos libertés

        Il est urgent que les citoyens du Monde reconnaissent l’existence de ce Groupe Malfaisant qui se décline en multi-groupes qui organisent la planète

        Il est difficile de faire admettre autour de nous l’existence de cette mafia pour qui toute action va à l’opposé de nos intérêts

        Pour ceux qui ne cherchent pas à comprendre l’articulation des éléments constituant notre société ils ont du mal à imaginer que les Gouvernants pour qui ils ont votés agissent à l’encontre de l’intérêt du pays et ne peuvent imaginer que les états ont été vidés de leurs substances au profit de cette Pieuvre

        comme vous j ’espère que nous aurons bientôt une longueur d’avance , alors, je répète « 
         »FORMONS NOS BATAILLONS"

        cordialement




      • Hieronymus Hieronymus 15 juillet 2010 16:52

        merci le Naif de votre commentaire pertinent
        au risque de paraitre stupide, je ne saisis pas bien qd vous ecrivez « Léger HS » HS ?

        je pense que la mise en place du N.O.M. ne s’oppose pas forcement a la faillite du systeme financier, ils ne sont pas a cela pres, cela peut meme etre un element de cette « mise en place » .. Ordo ab Chaos
        sur le recrutement de nouveaux diplomates, j’enrage face a la gabegie de toute cette bureaucratie prompte a generer une nouvelle bureaucratie, veritable cancer ruinant chaque jour un peu plus la societe marchande seule productrice de richesse et qui se bat pour survivre !
        « jetant les bases d’une diplomatie communautaire » que voila une belle formule !
        je voudrais qd mem qu’on m’explique ce que peut etre une diplomatie communautaire si ce n’est celle d’eurocrates mous reunis sur la base du plus petit denominateur commun, en fait des bataillons de benis oui-oui, veritables parasites sociaux servant tout juste en definitive de relais d’infos pour le compte de la seule super puissance ?

        Liberta
        qd vous ecrivez « l’Europe s’est couchée devant cette pieuvre »
        je suis bien d’accord que nos zelus sont de vrais carpettes dont on se demande a quoi elles servent, mais quid de L’Europe ? car aujourd’hui politiquement elle est parfaitement informe et inconsistante, c’est une sorte d’invertebre, de mollusque politique !


      • le naif le naif 15 juillet 2010 19:20

        Bonsoir Hieronymus

        « Léger HS » = léger hors sujet  smiley

        Votre sujet étant la transmission de données Swift, dans la mesure ou vous abordiez la perte de souveraineté, je me suis permis de mettre ce lien qui me semblait compléter votre sujet à la marge

        je pense que la mise en place du N.O.M. ne s’oppose pas forcement a la faillite du systeme financier, ils ne sont pas a cela pres, cela peut meme etre un element de cette « mise en place » .. Ordo ab Chaos

        Exact, la stratégie du choc, mais même ça est devenu trop voyant, je crois que la prise de conscience de la population commence à opérer ( j’ai été sidéré des commentaires que j’ai lu sur l’affaire Woerth sur les site de France Soir ou du Figaro, idem aux States avec BP...) la partie ne sera pas si simple pour le N.O.M.

        Sur le recrutement de nouveaux diplomates, j’enrage face a la gabegie de toute cette bureaucratie prompte a generer une nouvelle bureaucratie, veritable cancer ruinant chaque jour un peu plus la societe marchande seule productrice de richesse et qui se bat pour survivre !

        Après notre intégration à L’OTAN, le sabordage de la diplomatie française, c’est vraiment l’enterrement du gaullisme, le début de la fin pour notre pays, Il y a vraiment de la haute trahison dans l’air.... et du peloton d’éxecution qui se perd....

        Je voudrais qd mem qu’on m’explique ce que peut etre une diplomatie communautaire 

        Une « diplomatie » Américaine.... avant que l’Amérique et l’Europe implosent, mais le mal aura été fait, pour le coup on va vraiment finir par regretter Chirac..... un comble !!!

        Cordialement


      • Hieronymus Hieronymus 15 juillet 2010 21:07

        pour le coup on va vraiment finir par regretter Chirac..... un comble !!!

        oui tout a fait d’accord vraiment un comble smiley
        Chirac avait ceci de « positif » c’etait son immobilisme
        meme si ses discours a la grand papa relevaient plus de l’incantation et du voeu pieux que du realisme volontariste, il ne « faisait » pas encore trop de mal ..
        on se rendait qd mem bien compte que tout cela n’etait pas fait pour durer, que l’edifice herite des annees de reconstruction de l’apres guerre s’effritait de plus en plus smiley
        alors est arrive celui qui devait arriver : le syndic ou adm. judiciaire en charge de la liquidation, ces gens se goinfrent toute honte bue car ils savent pertinemment qu’ils sont les derniers a passer, apres il n’y aura plus rien !


      • millesime 15 juillet 2010 11:19

        pauvre Europe...les intérêts US sont bien protégés par le parlement...européen !
        La crise de l’euro est le fruit d’une stratégie mûrement préparée par Christina Rohmer et le Comité de conseillers économiques de la Maison Blanche...il s’agit de sauver l’économie US ...en contraignant les capitaux européens à se réfugier sur le dollar et à terme placer l"économie des Etats de la zone euro sous contrôle US ... (aidé par le FMI d’ailleurs).... et nos députés européens s’y emploient . !
        http://millesime.over-blog.com


        • Hieronymus Hieronymus 15 juillet 2010 16:24

          bonjour Millesime
          dites moi, etes vous le redacteur du blog que vous indiquez en lien ?
          en tout cas je ne peux que souscrire a l’article figurant en tete

          je crois qu’au dela des aspects techniques et qq peu rebarbatifs sur le plan judiciaire que constitue cette « surveillance » generalisee des transferts Swift, il faut bien comprendre que :
          - l’Union Europeenne, censee etre l’organe politique supreme et « souverain » devant representer et defendre les interets de ts les concitoyen europeens, n’est en fait qu’un machin (tres onereux) technocratique au recrutement oligarchique et totalement infeodee a la politique et au bon vouloir des USA, ce par l’intermediaire de nombreux reseaux car les autorites americaines ont de facto tout pouvoir d’imposer n’importe quelle directive qu’elles jugeront souhaitables, si parfois ca et la qq. elus europeens semblent exprimer un desaccord (ex. Cohn Bendit critiquant Barroso) ce sont de pures exercices rhetoriques sans aucune incidence car toute opposition est isolee et desorganisee face au rouleau compresseur US relaye en interne par le tres pragmatique lobbying britannique, a chaque fois, c’est deja decide a l’avance, Bruxelles comme l’OTAN est de fait aux ordres de Washington
          - le cynisme de cette oligarchie financiere anglo-saxonne est sans limite, afin de sauver (temporairement) le dollar $ de son etat de faillite, ils piratent avec ou sans autorisation toutes les infos pouvant servir a phagocyter l’Euro qu’ils n’hesiteront pas a sacrifier si besoin est, a couler completement juste afin que les capitaux aillent se reporter sur le $ comme monnaie de reserve, contribuant encore a le gonfler artificiellement .. face a ce jeu pervers les autorites europeennes sont absolument sans defense car n’ayant aucune autorite politique, l’Euro n’est qu’une coque vide car il n’y a aucune volonte d’Etat derriere et les USA peuvent donc en jouer a leur guise, alors quand on nous serine « il faut plus d’Europe pour resoudre la crise » c’est a coup sur se lier encore davantage aux interets US vu l’absence totale de politique europeenne independante
          Au jour d’aujourd’hui les organes de l’UE, c’est zero confiance, juste une Chambre d’enregistrement des diktats de Washington


        • paul 15 juillet 2010 12:05

          Au-delà des scandales qui touchent directement nos fondations républicaines, au-delà d’un comportement personnel indigne et vulgaire, les français commencent à comprendre qui est vraiment celui qui nous sert de président : un simple faciliteur de la finance mondialisée et de la domination US . Ni plus, ni moins .
          Il faut se souvenir que c’est au congrès de Versailles en 2008 que l’acte final de cette soumission
          s’est joué : grâce à des votes socialistes complices, sarko a fait « passer » la réforme de la Constitution rendant possible la ratification du traité de Lisbonne par voie parlementaire simple :
          bien joué l’artiste ! Puissent les électeurs s’en souvenir .


          • plancherDesVaches 15 juillet 2010 12:24

            Et ce n’est QU’UN exemple du contrôle américain.

            Recherchez « accord AGCS » signés en 1994 sous Balladur, vous ne serez pas décus.


            • 1984 15 juillet 2010 13:10

              Qu’est-ce qu’on attend pour utiliser notre seul véritable recours ; Ne plus payer nos impôts !

              Evidemment cela doit se faire en masse ; Si 10000 personnes seulement décidaient de ne plus payer leur impôts en raison de leur opposition non pas à la politique intérieur (ce qui rendrait les choses impossibles ) mais à toute politique extérieur mettant à mal notre souveraineté, le gouvernement serait déjà un peu mal. Si nous étions 100000, il serait foutu !


              • liberta 15 juillet 2010 13:53

                @ 1984

                C’est en effet un des outils de la DESOBEISSANCE CIVILE par qui un changement sans violence peut voir le jour


              • titi 15 juillet 2010 15:34

                En fait c’est un peu comme Mme Bettancourt... elle n’est pas d’accord avec la politique fiscale alors elle fait de la désobéissance civile en ne déclarant pas tout.

                J’ai bon ?


              • non667 15 juillet 2010 22:16

                à 1984
                o.k.
                mais aussi on peut ajouter voter pour le principal ,le plus anciens,le plus constant ( pour ne pas dire le seul ) opposant au N.O.M. ; le F.N.


              • Arunah Arunah 15 juillet 2010 15:48

                Bonjour Hiéronymus !

                Merci pour cet excellent article !

                Quand je vous disais que les Etats-Unis sont un pays ennemi...


                • millesime 15 juillet 2010 17:28

                  non, seulement les Etats-Unis savent parfaitement bien défendre « leurs » intérêts, et ils ont de nombreux relais européens pour çà, tels les Sarkozy, Barroso, ..toute une classe politique actrice et complice du N.O.M (quand je dis les Etats-Unis je devrais dire plutôt le N.O.M...)


                • rastapopulo rastapopulo 15 juillet 2010 18:18

                  Les USA a légué à l’humanité l’économie-politique capable de battre le monétarisme anglosaxon (oligarchie qui dispose du crédit et free trade) au 19° siècle avec Lincoln qui comprit que l’économie physique devait primé sur la finance.

                  D’où protectionisme et technologie pour battre l’impérialisme !

                  L’outrecuidance des USA sera puni avec la création de la FED. Voilà ce que dit le président qui a autorisé sa création :
                  Je suis un homme des plus malheureux. J’ai inconsciemment ruiné mon pays. Une grande nation industrielle est contrôlée par son système de crédit. Notre système de crédit est concentré dans le privé. La croissance de notre nation, en conséquence, ainsi que toutes nos activités, sont entre les mains de quelques hommes. Nous en sommes venus à être un des gouvernements les plus mal dirigés du monde civilisé, un des plus contrôlés et dominés non pas par la conviction et le vote de la majorité mais par l’opinion et la force d’un petit groupe d’hommes dominants.
                  Woodrow Wilson, président des États-Unis 1913-1921

                  C’est donc la même clique en Europe !!!!!!!!!!!


                • Ariane Walter Ariane Walter 15 juillet 2010 18:20

                  @ L’auteur
                  Voici pourquoi je lis agoravox. Pour ce genre d’article parfaitement clair (hélas !) et documenté.
                  Où trouver cela dans la presse classique qui est soit achetée, soit paresseuse.
                  mais l’humanité souffre d’un grave défaut : c’est d’être soumise aux autorités. Si je parle d’agoravox à des amis, on va me dire « ce ne sont pas de vrais journalistes ». Si Sarkozy parle, président nommé, il a quand même raison., Si le père viole, c’est la fille qui affabule, si les médecins soignent mal en n’étant que les voyageurs de commerce de l’industrie pharmaceutique, ils ont raison ; Vouloir se soigner seul, c’est de la folie.
                  C’est cette soumission à l’autorité, qui vient de la nuit des temps, de cette terreur des faibles face au fort qui est très nuisible.
                  Avec un autre défaut : la peur de voir la réalité en face.
                  quand je parle des évènements du 11 sept à des amis (vous allez me dire : changez d’amis !) ,on les sent terrorisés à l’idée qu’une telle chose ait eu lieu. ils ne veulent pas la voir.
                  Ceci dit, cette chape de béton qui se met en place petit à petit, je suis curieuse de voir ce qui la fera sauter.
                  L’excès même de ces gens-là qui veulent tout régenter.
                  dans La guerre des mondes, ce sont les virus qui ont raison de extra-terrestres nuisibles. Quels virus triompheront de ces dinosaures aux excréments comme des montagnes ? (je veux parler de leur malversation...)
                  L’histoire se suit puisque tout n’est qu’histoire....


                  • Hieronymus Hieronymus 15 juillet 2010 21:32

                    merci Ariane pour vos commentaires
                    suis bien d’accord avec vous concernant l’insipidite de la presse conventionnelle
                    son principal atout (par rapport aux blogs) c’est l’absence de fautes d’orthographes
                    mais c’est un peu faible comme argument et pour justifier des subventions ..

                    oui c’est vrai la realite du 11 sept. fait peur
                    je pense que les organisateurs de cette farce n’ont pas prevu a l’epoque le developpement d’Internet, ce media horizontal qui transgresse toutes les hierarchies
                    meme si je prefererais me tromper sur cet event, la realite s’impose comme une evidence : une fois que vous avez elimine tout l’impossible, il ne reste que ce qui paraissait inconcevable a priori, aussi monstrueux que cela puisse etre ..

                    chape de béton qui se met en place petit à petit
                    je crois qu’elle est depuis longtemps en place et qu’elle semble se fissurer par moments
                    alors « ils » colmatent, usant de leur influence et des reseaux mais ca ne marche pas toujours ..
                    a mon avis, y a toujours un moment ou cela finit par craquer, question de patience smiley


                  • non667 15 juillet 2010 22:28

                    a ariane
                    Quels virus ?
                    cette question ?
                    c’est le virus nationaliste à faire répandre par A.V. , soyez conséquente : votez lepen !


                  • armand armand 16 juillet 2010 00:27

                    "oui c’est vrai la realite du 11 sept. fait peur
                    je pense que les organisateurs de cette farce"

                    Vous appelez cela une farce ? Alors à partir de combien de morts parle-t-on d’une atrocité ?

                    Maintenant si vos propos suggèrent que vous êtes également conspirationniste, alors bye, sur ce sujet là on n’a rien à se dire.


                  • Hieronymus Hieronymus 16 juillet 2010 03:05

                    oui, la question des auteurs veritables du 9/11
                    a certainement ete le sujet le plus rabache sur AV,
                    ds des dizaines d’articles et des milliers de posts
                    on ne va pas recommencer ici, non merci !
                    Armand doit considerer dur comme fer que les zentils zamericains
                    n’auraient jamais pu agir de la sorte, qu’une telle chose est impensable
                    laissons la la discussion, a chacun son chemin ..


                  • armand armand 16 juillet 2010 09:22

                    Hiéro,

                    Ah bon ? Seuls les « zentils » sont susceptibles de ne pas détruire leur centre d’affaires et pulvériser deux mille de leurs citoyens. Tenez, je ne crois pas que même le gouvernement nord-coréen puisse atteindre un tel degré de perversion.
                    Alors que ce type de haut-fait est revendiqué et répété quasiment tous les jours - en prenant d’ailleurs pour cible ses propres coreligionnaires - par une nébuleuse d’organisations que je n’ai pas besoin de nommer.


                  • Hieronymus Hieronymus 17 juillet 2010 21:28

                    bon je ne souhaitais pas vraiment debattre de la question du 9/11
                    sur d’autres fils et ailleurs, je n’ai jamais fait mystere de mon opinion a ce sujet
                    apres qq doutes, je crois saisir que pour Armand, il y a la un hiatus infranchissable,
                    selon lui jamais un gouvernement « responsable » ne pourrait agir avec un tel cynisme ..


                  • armand armand 15 juillet 2010 19:37

                    « lorsque l’empire anglo-saxon sera défait »

                    Connaissant les complaisances de l’ami Hiéro pour le despote Poutine, on tremble à l’idée de ce qui viendra à remplacer cette hégémonie.

                    La nature a horreur du vide : tant que l’Europe n’aur pas une véritable politique unie, les Etats-Unis avanceront leurs pions. C’est normal, ça s’est toujours fait : en des temps plus anciens, c’était l’Empire britannique qui faisait la loi ; au XVIIIe siècle, avant que la France ne s’inflige une série de cataclysmes, à commencer par 89, qui l’ont dépouillée de sa natalité, de sa prospérité, de sa puissance et surtout de sa force morale, le royaumle de France était le puissance dominante. Militairement, et culturellement.
                    Quant à la finance, nous savons qu’à la fin du XIXe siècle, les USA appartenaient quasiment à la Grande Bretagne.
                    Alors ce qui a l’air de géner le sieur Hiéro, c’est que ce sont les judéo-américains (pour utiliser ses délicieuses formules qu’il partage avec Totenkopf et le grand européen qu’était Shickelgruber) qui dominent.

                    Et que propose-t-il ? Ah ! le choix cornélien : refuser l’emprise de Bruxelles et retourner à la nation souveraine - mais la France peut-elle faire le poids ?
                    Renforcer l’Europe - mais au nom de quelle légitimité ?Une Europe libre-échangiste de surcroît.

                    Au lieu de désigner un bouc-émissaire (comme dans ces élucubrations grotesques à propos d’une cinquième colonne de rebeus à la solde de l’Oncle Sam), au lieu de mouliner avec des expressions qui suscitent de légitimes soupçons sur l’alignement idéologique de l’auteur, il serait opportun, CONCRETEMENT, d’appeler à un pouvoir de NULLIFICATION, permettant à la France de se protéger contre toute invasion de produits, matériels ou financiers, et ce en dépit des traités bruxellois. Et tenter de faire accepter ce protectionnisme bien tempéré (j’appelle un chat un chat) à l’Europe entière.
                    Après tout, ; les USA sont protectionnistes quand cela les arrange.


                    • rastapopulo rastapopulo 15 juillet 2010 21:37

                      Je comprend pas pourquoi associer les juifs à « l’empire de la finance anglosaxonne », euh pardon, au « système monétariste anglosaxon » qui a pourtant soutenu Mussolini (prêt de 100 millions de Morgan) et Hitler (Warburg, le même qui a créé la FED).

                      Je vais pas dire parano (ah ben si désolée) mais il n’y a plus moyen de définir un cancer financier comme le prouve la remarque du journaliste durant la campagne de Cheminade en 95 (!) sans être traité d’antisémite.

                      http://www.cheminade-le-sursaut.org/chemi_docref.php3

                      Or son mouvement est justement contre ceux qui ont financé les fascismes (Rotschild’s et Rockfeller via leurs intermédiaires Ford, Morgan et Warburg) et même proteste contre l’opéra de Wagner qui contient des germes d’antisémitisme :

                      http://latimesblogs.latimes.com/culturemonster/2010/05/las-ring-cycle-begins-with-protests-outside-mixed-reaction-inside.html

                       


                    • Hieronymus Hieronymus 15 juillet 2010 22:00

                      et voila la contradiction, paree d’epithetes fleuris !
                      m’est idee a en juger par son style que ds sa jeunesse l’ami Armand ne devait pas etre le dernier a faire le coup de poing ds la cour de recre smiley
                      bon mais on n’est pas sur AV pour recevoir que des compliments
                      d’ailleurs on s’ennuierait s’il en etait ainsi

                      bon je vais essayer de reprendre (en attendant la prochaine volee de bois vert)
                      je ne sais pas au nom de quoi Armand tient absolument a me presenter comme un thuriferaire du president puis 1er ministre Russe actuel ?
                      je suis sans illusion sur le cynisme de cet ex-KGBiste
                      mais au moins est il un patriote allant ds le sens des interets de son pays.

                      vient ensuite l’analyse historique .. je ne peux guere qu’y souscrire
                      je reconnais a Armand en dehors d’un temperament conflictuel une haute erudition
                      juste apres tombe l’accusation ultra-classique d’antisemitisme (on est rodes)
                      puis l’accusation de vouloir a tout prix rechercher des boucs emissaires ?
                      si on relit mon dernier rartik, sauf le cas extreme Rokhaya je ne porte aucune accusation a quiconque, si j’etais un « jeune beur prometteur », c’et bien evidemment que je ferais le saut aux States si l’occase m’en etait procuree, glissons ..

                      sinon effectivement d’ac avec l’ami, nous sommes ds de beaux draps concernant l’UE
                      je pense qu’historiquement un coup etait jouable, c’etait ce que voulait faire de Gaulle et Adenauer, reconstituer une Europe autour du noyau carolingien
                      cette opportunite a ete definitivement gachee du jour ou la Grande Bretagne, cheval de Troie US fur autorisee par l’anglophile Pompidou a rentrer ds la CEE
                      bon mais comme dit l’autre, qd c’est foutu c’est foutu ..

                      que pouvons nous encore faire ds cette Europe qui n’a ni unite geographique ni unite politique ?
                      je suis comme vous l’ami, bien embarrasse pour repondre !
                      reintroduire du protectionisme, tout a fait d’ac ..
                      mais la gouvernance europeenne reste un debat impossible, merci les Brits !
                      encore un mot, Nullification, n’est ce point un neologisme ?


                    • Hieronymus Hieronymus 15 juillet 2010 22:32

                      merci Rastapopulo pour vos messages

                      ne pretez pas trop d’attention aux extrapolations de « finance juive anglo-saxonne » d’Armand, il aime a chercher noise par ce biais voila tout

                      sinon j’apprecie la pensee de Cheminade, bcp de reflexions pertinentes
                      mais sans doute est il trop intellectuel pour etre un vrai politique
                      la politique c’est comme du marketing, il faut savoir se vendre a la majorite
                      pour cela rassurer, inspirer confiance et des formules simples, qui parlent a tous


                    • non667 15 juillet 2010 22:52

                      à armand
                      "refuser l’emprise de Bruxelles et retourner à la nation souveraine - mais la France peut-elle faire le poids ?« 
                      oui elle peut faire le poids avec l’aide des autres pays d’europe 
                      dans une » europe des nations « telle que la voulait de gaulle 
                      et non dans » l’europe supranationale « (comme il disait )qu’il rejetait de même qu’il ne voulait pas de l’angleterre la considérant comme un cheval de troie au service des ricains ce qui se vérifie actuellement
                       » CONCRETEMENT, d’appeler à un pouvoir de NULLIFICATION, permettant à la France de se protéger contre toute invasion de produits, matériels ou financiers, et ce en dépit des traités bruxellois. Et tenter de faire accepter ce protectionnisme bien tempéré (j’appelle un chat un chat) à l’Europe entière. " = nationalisme = lepen
                      venant d’armand ,je n’y crois pas ! qu’est ce que cela cache ????


                    • armand armand 16 juillet 2010 00:18

                      "mais au moins est il un patriote allant ds le sens des interets de son pays« 

                      Mais tout est dit, mon cher Hiéro (dont je reconnais tout de même l’érudition et la volonté tenace de s’exprimer en bon français - une qualité rare par les temps qui courent !

                      Pourquoi saluez-vous ce patriotisme chez Poutine et le refusez-vous à Obama ? Si j’ai l’air de vous accuser de poutinophilie, c’est certainement en raison d’interventions nettement plus anciennes où vous en appeliez à un rapprochement avec la Russie.
                      Je ne suis pas anti-russe ; je dirais même que je suis ravi de retrouver le drapeau tricolore et la silhouette de Saint-Georges sur les blasons moscovites. Mais justement, la Russie moderne est comme la Russie non de Staline mais de Nicolas Ier. Un pays nullement ennemi, mais rival.

                      En revanche, je crois en l’alliance franco-américaine, depuis que Louis XVI a porté les USA sur les fonds baptismaux et que Pershing puis Eisenhower ont rendu la politesse.
                      Ce qui ne m’empêchait pas d’approuver l’opposition de Chirac à la guerre en Irak (et beaucoup d’Américains ont fini par lui donner raison).

                      Ce que je vous reproche, c’est votre biais systématiquement anti-américain et anti-israëlien. L’essentiel de vos articles (comme ceux de morice d’ailleurs) sont tournés dans ce sens.
                      Vous partez du principe que les intérêts de la France sont par définition opposés aux leurs. Non seulement je ne suis pas de cet avis, mais à mon sens de telles obsessions nous détournent d’adversaires plus insidieux.
                      Et surtout, je ne vois venir rien de concret à la place.
                      Vous vous plaignez de la finance apatride et des »banksters" - fort bien, mais quel projet précis pour les mettre au pas. Solder toutes les dettes qui nous lient à ces marchés ? Renforcer un étatisme tatillon ? Ou bien chercher à introduire un peu de réel dans la finance - un marché c’est vendre et acheter avec de l’argent vrai, que l’on a, et non un casino où l’essentiel de l’activité ce sont des paris d’une complexité croissante, qui se font à la vitesse de la lumière. Cette dernière solution aurait plutôt mes préférences.


                    • armand armand 16 juillet 2010 00:23

                      non667

                      Qu’est-ce que cela cache ?
                      Vous ne lisez pas toutes mes interventions. Pour moi un gouvernement doit protection à ses administrés, même si cela passe par la dénonciation de traités de libre-échange.
                      Par contre, je reconnais que je suis partagé entre la nécesité d’accroître le poids de l’Europe, simplement pour des questions de taille, pour faire le poids. Mais en même temps je suis contre la législation supranationale de Bruxelles. Ou plutôt, j’estime qu’on devrait avoir le pouvoir de refuser des textes que l’on juge dommageable aux intérêts nationaux. N’oublions jamais que si l’autarcie n’est pas souhaitable par les temps qui courent, la France dispose de tout ce qu’il faut, en abondance, dans tous les domaines.


                    • Hieronymus Hieronymus 16 juillet 2010 03:21

                      Armand je souligne le patriotisme de Poutine ou celui d’Obama si vous preferez
                      car je me permets de douter du patriotisme de nos actuels dirigeants francais
                      sinon bien sur que les Americains ont raison d’etre patriotes

                      plus generalement il faut se mefier des « alliances eternelles »
                      les Etats sont des monstres froids, n’ont pas d’amis, que des interets
                      ainsi la France pendant 2 siecles a continue a s’opposer a l’Autriche-Hongrie
                      resultat : entretemps l’Allemagne etait nee et etait devenue plus forte
                      le Monde change, est mobile, la chute du mur a ete decisive

                      je n’exclus pas que d’ici plusieurs annees les choses puissent a nouveau s’inverser
                      actuellement la principale menace pour les nations europeennes et sans doute meme le Monde en general est constituee par les Etats Unis et leur volonte d’hegemonie dementielle
                      certainement ils voient trop loin, trop haut, comme Icare ils ne vont pas tarder a s’effondrer
                      mais je laisserai pour l’instant la politique fiction
                      ce qui essentiel en geopolitique, c’est la recherche d’un equilibre des forces


                    • armand armand 16 juillet 2010 09:28

                      Hiéro,

                      Il y a toujours eu une ou plusieurs puissances hégémoniques dans le monde. Pour s’opposer à une hégémonie, cela ne sert à rien de fourbir les invectives, mais de tenter son propre redressement.
                      Comme je l’ai dit, la nature a horreur du vide.
                      Mais il est contre-productif d’ériger en contre-pouvoirs des régimes ou des philosophies politiques détestables.
                      Vous parliez de patriotisme - voyez déjà un fait inquiétant : en France le patriotisme est ringard, fait l’objet des persiflages permanents, est tourné en dérision par les nouveaux-arrivants qui se permettent de brûler le drapeau de leur pays d’accueil et d’en brandir un autre (le cas inverse, en Algérie, s’est soldé par huit ans de prison ferme !!!). Aux USA les immigrés sont les plus patriotes de tous, s’engagent massivement dans l’armée, brandissent la bannière étoilée à tout propos.
                      Cherchez l’erreur.
                      Sans patriotisme il n’y a pas d’assabiya, l’« esprit de groupe » cher à Ibn Khaldoun, sans quoi une nation est fichue.


                    • Hieronymus Hieronymus 16 juillet 2010 23:32

                      « en France le patriotisme est ringard, fait l’objet des persiflages permanents, est tourné en dérision par les nouveaux-arrivants qui se permettent de brûler le drapeau de leur pays d’accueil et d’en brandir un autre »
                      on est parfaitement d’accord la dessus
                      il faut retablir la fierte d’etre francais
                      et revoir le code de la nationalite


                    • JET67 JET67 15 juillet 2010 20:56

                      « Si vous n’êtes pas avec nous... alors vous êtes contre nous ! » ( G.W. Bush )


                      • Hieronymus Hieronymus 15 juillet 2010 21:16

                        oui parole souvent reprise, par Lenine et les Bolcheviques entre autres
                        mais je crois qu’a l’origine elle figure ds les Evangiles
                        Matthieu 12 : 30
                        comme quoi les formules, on se les passe et on se les repasse


                      • non667 15 juillet 2010 23:10

                        à jet 67
                        oui mais bien antérieurement elle à été écrite « implicitement » dans la genèse chapitre XVII et furieusement répliquée par les juifs actuellement  :
                        faites une critique de l’abordage par les israëliens des bateaux d’aide humanitaire aux palestiniens ou plus simplement une critique de polanski et vous voila traité de nazi génocidaire !


                      • rastapopulo rastapopulo 16 juillet 2010 16:14

                        C’est super aussi de voir les polonais venir littéralement prendre notre travail, même dans le groupe carrefour, parce qu’après 30 ans de freetrade des gars de chez nous sont devenu impayable tellement nous sommes riches  !

                        cherche l’érreur crétin. 

                         


                      • Login Login 16 juillet 2010 09:07

                          Supposons qu’effectivement cela permettre de détecter l’argent du terrorisme (il pourrait au
                          passage trouver celui de la drogue...).

                          Techniquement, cela signifie mettre en place des techniques d’analyses de données très 
                          sophistiquées pour détecter un flux insignifiant si on le ramène à l’ensemble des transferts.

                          Que peut-on en faire ?

                          Détecter les fragilités des entreprises, leurs intentions, les « petits arrangements », 
                          reconstruire les schémas complexes de financement occultes ou non... , et si 
                          avec un peu plus d’intelligence, reconstituer les structures de cout (c’est EADS qui
                          va être content).Les patrons des entreprises européennes vont apprécier,.

                          Pour le prochaine grande affaire, genre Bettencourt, Il suffira de demander à nos
                          amis américains de faire tourner leurs ordinateurs 1h ou 2h pour savoir si NS a 
                          bénéficié ou non d’un financement illégal de sa campagne, et bien d’autres choses
                          aussi.

                          Ou les députés européens sont des idiots ou alors.... Même des références
                          en matière d’information comme TF1 ou Antenne 2 permettent de se rendre compte 
                          que les fuyards sont tracés dés la première utilisation d’un paiement électronique,
                          qu’ils passent le péage sur l’autoroute ou fassent des achats dans un super marché.

                          Je suggère que tous les députés français et européens aillent passer 1 journée dans 
                          un centre de ’business intelligence’ pour comprendre qu’ils ne dépenserons plus
                          un cent sans que leur oncle d’amérique puisse venir leur rappeler d’éventuels dérives...

                          Ils sont fous.
                           
                          

                          

                         

                          

                        • Hieronymus Hieronymus 16 juillet 2010 23:40

                          effectivement il sont lamentables
                          ces deputes europeens ne servent qu’a cautionner un systeme inique
                          aucune obligation de resultat, ni de compte a rendre a qui que ce soit
                          etre depute a Bruxelles, c’est une rente de situation, point.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès