Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Guerre sans fin de l’Afghanistan au Pakistan

Guerre sans fin de l’Afghanistan au Pakistan

La stratégie de Barack Obama d’intensifier la guerre en Afghanistan et de l’étendre au Pakistan est loin d’être assurée face au scepticisme croissant des démocrates à propos de cette guerre, à la fois ruineuse et incertaine. D’où les contradictions entre ses déclarations et celles du commandant des forces américaines en Afghanistan alors que les cadavres des civils afghans s’accumulent :

La Maison Blanche a déclaré lundi que la stratégie de Barack Obama en Afghanistan était "gagnante".
"La stratégie du président n’a pas encore été totalement mise en oeuvre. Mais nous croyons réellement qu’avec notre statégie, avec les moyens que nous déployons sur le terrain, nous allons être capables d’atteindre les objectifs que nous essayons d’atteindre".
Cette déclaration contraste avec les propos du général Stanley McChrystal, commandant des forces américaines et de l’OTAN en Afghanistan.
Ce dernier, qui doit présenter prochainement un rapport d’évaluation sur le conflit, a déclaré dans un entretien au site internet du Wall Street Journal que la résurgence de la guérilla islamiste imposait un changement de tactique aux forces étrangères.
Romandie News

Dans une interview au Wall Street Journal, le général Stanley McChrystal, commandant des forces américaines en Afghanistan, estime que les talibans ont pris le dessus sur les troupes de la coalition. Selon lui, cela devrait forcer les États-Unis à modifier leur stratégie sur le terrain, en déployant notamment plus de troupes à Kandahar.
Courrier international

La manchette du Wall Street Journal, lundi 10 août, ne laissait pas place au doute : "Les Talibans sont en train de gagner." Elle résumait fidèlement les propos que le général Stanley McChrystal, commandant en chef des forces de l’OTAN en Afghanistan, avait tenus dans son quartier général-bunker de Kaboul aux journalistes du quotidien américain.
Le Monde

La stratégie de Barack Obama d’intensifier la guerre en Afghanistan est très proche de celle de l’armée française en Algérie :

L’objectif consiste à se concentrer d’abord sur la population afghane et ses besoins, et ensuite seulement à chasser les talibans.
« On tente de séparer les talibans de la population ordinaire, et ça provoque des combats avec les insurgés. On veut les repousser dans des zones moins peuplées, ce qui permettra ensuite de lancer des projets de développement et de reconstruction dans les villages. »
Maintenant, lors d’une opération militaire, les soldats restent sur place après les combats et la déroute des talibans. L’armée tente alors de créer une bulle de protection autour du village pour que les projets de développement et de reconstruction voient le jour. Auparavant, les forces se retiraient après l’opération militaire, faute de soldats en nombre suffisant pour rester sur place. Les militaires devaient aller chasser les insurgés dans un autre village.
Armees

La stratégie de Barack Obama d’étendre la guerre au Pakistan n’est pas avouée publiquement, mais se déroule implacablement sur le terrain :

Une nouvelle attaque de drone américain sur les zones tribales du nord-ouest du Pakistan a tué mardi au moins 10 rebelles, selon des responsables locaux [...] Le drone a tiré plusieurs missiles sur un camp d’entraînement rebelle présumé dans le village montagneux et reculé de Kanniguram, selon plusieurs responsables pakistanais de sécurité.
AFP-Google

Les États-Unis multiplient les frappes sur le Pakistan. Plusieurs missiles tirés à partir d’un drone auraient fait ainsi dix nouvelles victimes hier, présentées comme des combattants talibans pakistanais. Une allégation bien difficile à confirmer alors que plusieurs autres attaques du même type se sont soldées par la mort de civils.
l’Humanité

La stratégie de Barack Obama d’intensifier la guerre en Afghanistan et de l’étendre au Pakistan est présentée par les médias dominants comme légitime puisqu’elle viserait à chasser les Talibans (des terroristes islamistes), à reconstruire le pays (détruit par qui ?) et à imposer par les armes un "gouvernement démocratique" (comme dans les colonies africaines).

Le lecture religieuse des conflits en Afghanistan, pratiquée en Occident, est d’autant plus absurde que la population est à 99% musulmane - sunnites (81%) et chiites (19% les Hazaras). On a diabolisé les Talibans pour justifier la guerre, en omettant de dire que tous les combattants afghans contre l’occupation russe étaient des moudjahidines - des combattants du jihâd - et que les Talibans ont pris le pouvoir en 1996 grâce aux divisions entre les principaux "chefs islamistes" : Gulbuddin Hekmatyar (Pachtoune), Ahmad Shah Massoud (Tadjik) et Rachid Dostum (Ouzbek).

Depuis 2001, l’Empire américain ne parvient pas à atteindre les objectifs publiquement affichés. L’occupation militaire et les bombardements de la population civile ont détruit l’économie du pays et ont imposé un gouvernement corrompu par le trafic de la drogue (le frère du président Karzai et le frère du commandant Massoud sont largement impliqués) et ne contrôlant que la capitale.

On oublie que l’Afghanistan a été au cœur d’un échiquier géostratégique entre la sphère d’influence britannique (l’Empire des Indes) et la sphère d’influence russe (l’Iran). C’est pour avoir cherché à assurer son indépendance, à l’origine par les jeux diplomatiques, que le pays s’est ainsi retrouvé à trois reprises en guerre contre le Royaume-Uni (1839-1842, 1878-1880 et 1919). En 1893, l’Empire britannique a fixé autoritairement la frontière (la ligne Durand) entre son Empire des Indes et l’Afghanistan, séparant ainsi l’ethnie pachtoune en deux.

L’imbrication des deux pays [Afghanistan et Pakistan] est donc évidente. Elle l’est encore plus si on prend en compte un élément largement oublié et occulté par le côté islamiste du mouvement taliban : son unité ethnique. Les Talibans sont des Pachtounes et leur objectif n’est peut-être pas de prendre le pouvoir à Islamabad, mais de réunir dans un État taliban les Pachtouns des deux pays séparés par la colonisation britannique. Car dans des frontières artificielles, une fois de plus, se trouve l’origine d’un mouvement qui n’est pas, loin s’en faut, que religieux.
[...]
Le conflit d’aujourd’hui est donc en fait un conflit frontalier issu de la colonisation puis de la décolonisation et transformé par le contexte actuel de l’islamisme taliban.
C’est la ligne Durand qui coupe les territoires pachtounes entre l’Afghanistan et le Pakistan depuis 1893 qui est à la base d’un conflit majeur entre les deux pays. En effet, les territoires pachtounes sont divisés alors par un officier britannique en 1893 pour 100 ans entre l’Afghanistan et le Pakistan qui était une colonie de sa très gracieuse majesté britannique, impératrice des Indes. Mais le Pakistan indépendant n’a jamais accepté le retour de « ses » Pachtounes à l’Afghanistan même pas à la date technique de rétrocession, soit 1993. Ces Pachtouns pakistanais peuplent des zones où depuis toujours l’État pakistanais n’exerce qu’un contrôle distant, laissant aux autorités coutumières un grand pouvoir. C’est dans ces territoires que se sont naturellement consolidés à partir de 2003 divers groupes talibans pakistanais dont l’emprise s’étend donc aujourd’hui à la Province de la Frontière du Nord-Ouest (NWFP) voisine, où se trouvent Swat et Buner. C’est dans ces mêmes zones tribales qu’auparavant, à l’automne 2001, s’étaient réfugiés les Talibans afghans chassés du pouvoir par l’offensive américaine postérieure aux attentats du 11 septembre.
Le Reporter

Alors que le commandement américain s’enlise en Afghanistan, les tentatives de dialogue avec certains Talibans, qualifiés de "modérés" (qui sont-ils ?), s’avèrent une propagande illusoire :

Karzai ne semble pas être l’homme des négociations si on rappelle que, pour sa réélection, le président afghan a choisi comme potentiels vice-présidents, deux anciens chefs de guerre ayant combattu les talibans dans les années 1990, Mohammad Qasim Fahim et Karim Khalili. Il est également allié au chef de guerre ouzbek Abdul Rashid Dostom, accusé d’avoir tué des milliers de combattants talibans, y compris en massacrant ceux qui s’étaient rendus après l’invasion américaine de la fin de 2001. De plus, qu’est-ce qui pousserait aujourd’hui les talibans à négocier ? Sont-ils en position de faiblesse ? C’est loin d’être le cas puisque ces derniers continuent à opérer normalement depuis le Pakistan. Ils s’en tiendront donc à leur première requête, défendue depuis 2001 : pas de négociation sans départ préalable des quelque 100 000 soldats étrangers déployés dans le pays pour soutenir le gouvernement. « Nous ne parlerons jamais au gouvernement de marionnettes de Karzai », a déclaré l’un des porte-parole des talibans, Yousuf Ahmadi, cité par l’AFP.
La Tribune Online

Quand Le Monde dit « Les forces étrangères mènent depuis plusieurs mois de nombreuses opérations dans la province afin de chasser les talibans de leurs bastions et de permettre aux habitants de voter. », cela revient justifier la guerre contre les Pachtounes des deux côtés de la frontière tracée par l’Empire britannique... en 1893.

Serge LEFORT pour Monde en Question
13/08/2009


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • Cug Cug 14 août 2009 10:37

     Obama ne gouverne pas, c’est une marionnette, un tube de vaseline pour « bisounours » qui pensent encore que les USA sont une démocratie.
    http://www.streamingpark.com/spip.php?article553

    Il est impossible d’aider un peuple ou même un groupe de peuple avec des forces armées contre le peuple lui même ou une partie de celui ci.
    Si Obama fait ce qu’il a dit, « yes we can ... change », il doit retirer les forces d’invasion US dans tous les pays ou ils ne sont pas les bienvenu.


    • Pyrathome pyralene 14 août 2009 11:43

      Retirer les troupes de tous les pays,dénoncer et instruire illico un procés contre le haut de la pyramide et leurs manigances (11 septembre entre autres...) L’élection d’Obama n’est qu’un vulgaire enfûmage.....


    • linus20024 linus20024 14 août 2009 10:51

      La guerre menée en Afghanistan s’apparente complètement à la doctrine des néo-conservateurs américains chère à Richard Perle.
      Bref , en dépit des apparences, rien n’a changé.
      Ils ne font qu’appliquer la stratégie irakienne à l’Afghanistan mais le traitement de cette guerre par les médias est tellement vague et confus que les gens ne prennent pas forcément la mesure de ce qui se passe là-bas.
      J’aime bien l’image du tube de vaseline employée par Cug. Quand on voit le cirque médiatique fait autour du chien des obama, ou encore de la bière prise devant les médias (A croire qu’Obama se prend pour George Clooney), on voit bien que les marionnetistes se foutent royalement de notre gueule.


      • Alpo47 Alpo47 14 août 2009 11:16

        Davantage de soldats... davantage de cibles.

        Cette guerre est devenue la résistance d’un peuple à une occupation étrangère. Elle prendra fin lorsque les Afghans chasseront les forces d’occupation, comme ils ont chassé celles qui les ont précédé. Et ce pourrait être relativement rapide.
        Militairement, il suffirait, que tout comme contre les Russes, les Afghans trouvent des missiles anti-aériens légers, pour que les alliés USA-OTAN perdent leurs supériorité militaire aérienne. Sans aviation, les forces d’occupation se feront étriller.
        Quand aux différentes agressions sur le territoire Pakistanais, je pense qu’elles sont à haut risque, avec un pays très instable, véritable baril de poudre, miné par des extrémistes fanatiques, et dont le pouvoir ne tient qu’à la force de son armée. Trop fragile, terriblement risqué.

        Nos « supplétifs » envoyés là bas, pour complaire aux USA, n’ont rien à y faire. Partout, les opinions publiques sont largement hostiles à cette intervention militaire. Combien de temps, nos gouvernants pourront ils continuer à mentir, camoufler les faits, et continuer d’envoyer nos soldats à la guerre ?
        Le moins longtemps possible, j’espère.


        • Alberto Alberto 14 août 2009 11:20

          il suffit d’aller sur la page Afghanistan de Wikipedia pour comprendre les raisons de la guèrre et la rapacité de l’OTAN :

          Les métaux :
          L’Afghanistan regorge littéralement de métaux qu’ils soient ferreux ou non. La liste des métaux contenus dans les hautes montagnes afghanes est longue. On peut notamment citer : le plomb, le zinc, l’alumine, le molybdène, le tungstène, la chromite, la baryte mais aussi des métaux très rares comme l’étain, le lithium, le pentoxyde de tantale sans oublier les incontournables que sont le fer et le cuivre. Pour ce dernier, l’Afghanistan vient d’annoncer la signature de la cession d’exploitation de la célèbre mine de cuivre Aïnak qui est considérée par des spécialistes comme l’une des plus pures au monde . En effet la teneur en cuivre est estimé à plus de 57 % ce qui est extrêmement rare.

          Énergies fossiles :
          Le pays possède d’importants gisements de gaz naturel dont l’exploitation avait commencé il y a plus de 60 ans déjà. Dans les années 1980, les réserves étaient estimées par la Banque mondiale à 140 milliards de m³. Aujourd’hui, les études préliminaires montrent que ces évaluations ont été sous-estimées d’au moins 18 fois, les réserves réelles seraient donc plus près de 2 520 milliards de m³. D’autres experts pensent qu’elles sont encore plus vastes puisque les estimations ne concernaient que le nord et l’ouest or certaines poches ont été découvertes dans le Sud et l’Est.
          Les réserves de pétrole seraient 90 fois plus grandes que ce que pensaient les Soviétiques dans les années 1980. Aujourd’hui, des compagnies pétrolières comme Unocal, Texaco, BP et Total se sont installés à Kaboul en espérant remporter des appels d’offres du gouvernement,
          un gouvernement installé par qui ? par les américians et leurs supletifs


          • Pyrathome pyralene 14 août 2009 11:54

            et la drogue !............


          • Philou017 Philou017 14 août 2009 11:31

            Ca fait un moment que je me demande le pourquoi réel de la présence US en Afghanistan. En fait, l’Afghanistan n’a été que l’étape qui a servi à justifier et légitimer l’invasion de l’Irak. Ce n’était pas essentiel en soi.

            Après avoir installé et conforté un pouvoir qui apparait stable en Irak (tres relativement), les US commencent à se retirer, car ils peuvent espérer que ce pouvoir fantoche se perpétue, même si leur retrait sera lent pour bien s’assurer qu’un autre pouvoir défavorable ne viendra pas s’installer. Ce n’est pas le cas en Afghanistan, où le retrait US provoquerait rapidement l’effondrement du pathétique Karzai.

            De manière plus générale, il apparait que les deux guerres soient pour l’instant sans solution. Cela est voulu, car on emploie les mêmes méthodes :
            On favorise certains clans en les amenant au pouvoir et en les arrosant, tandis qu’on se montre d’une grande brutalité envers le reste de la population, ce qui provoque un mouvement de rejet et une guerre civile. Ceci permet de justifier ad vitam eternam la présence US.

            Pourquoi ? Si une des raisons des guerres a été le contrôle de zones pétroliferes ou leur accès (avec l’objectif de l’Iran en fin de course), ceci n’est plus d’actualité puisque réalisé(ou raté en ce qui concerne l’Iran). La principale raison aujourd’hui apparait être les affaires du complexe militaro-industriel, colonne vertébrale de l’économie US dans beaucoup des états de l’union, et principal lobby économique, à l’influence au combien présente dans toutes les sphères de l’administration US.
            Ses affaires sont florissantes, comme le témoigne ce constat du NY Times, rapporté par Raw story :

            Au cours des neuf dernières années , la production non-industrielle aux EU a baissé d’environ 19 pour cent. Cela a pris environ quatre ans pour retrouver les niveaux vus avant la récession 2001 - et tous ces bénéfices ont été anéantis dans la récession actuelle. Au contraire, la fabrication d’armes est maintenant de 123 pour cent plus grande qu’elle était en 2000 - il a plus que doublé tandis que le reste du secteur industriel s’est réduit.

            Mais Norris ajoute un avertissement : "les Etats-Unis restent principalement une économie civile. L’armée prend maintenant environ 8 pour cent de toutes les marchandises durables, au lieu de 3 pour cent en 2000." Cela met la taille de l’économie militaire en perspective, mais il est important de noter la trajectoire - l’économie militaire est presque trois fois aussi grande, proportionnellement au reste de l’économie, qu’elle était au début de l’administration Bush. Et c’est le seul secteur industriel montrant une croissance. Extrapolez cette tendance et qu’obtenez-vous ?

            Le changement de leadership à Washington ne semble pas diminuer cette tendance. Le budget militaire pour 2009, non compris les guerres en Irak et l’Afghanistan, est de 651 milliards de $, en hausse de 11 pour cent sur les 583 milliards de $ dépensés par les militaires en 2008. L’Irak et les guerres de l’Afghanistan sont évalués, séparément, d’un coût de 150 milliards de $ par an.

            .....

            http://rawstory.com/blog/2009/08/is-america-building-a-purely-military-economy/


            Le secteur militaro-industriel est le seul florissant aujourd’hui aus USA. De plus, des dizaines de sociétés sont impliquées directement ou indirectement dans la gestion de ces guerres, sans oublier l’exploitation du pétrole Irakien et les juteux contrats de reconstruction.

            Les guerre de « libération » en Afghanistan et en Irak sont des guerres du fric.

            Quand au terrorisme, il semble surtout l’apanage des forces d’occupation qui tuent sans distinction rebelles et population civile avec le plus grand cynisme.


            • Serge LEFORT Serge LEFORT 14 août 2009 16:20
              Merci pour les informations sur l’aspect économique de la guerre. L’économie de guerre des USA aujourd’hui est comparable à celle de l’Allemagne... après 1933.

              Quant au terrorisme des troupes d’occupation, le Président embedded Hamid Karzai a déclaré, en novembre 2008, qu’il abattrait les avions américains qui bombardent les villages afghans s’il en avait la possibilité... 

            • Serge LEFORT Serge LEFORT 14 août 2009 16:37
              Un analyste boursier a prédit, dans le Wall Street Journal, une baisse drastique des dépenses de défense, qui passeraient de $634 milliards à $440 milliards en quatre ans. Cette baisse, si elle se confirme, aura des conséquences sur la poursuite des guerres américaines dans le monde. Le temps de l’Empire est compté...


            • Pyrathome pyralene 14 août 2009 11:39

              Ils feront comme les soviétiques et tous les autres l’ont fait,c’est à dire partir avec la queue entre les jambes.......


              • ZEN ZEN 14 août 2009 11:43

                Une vieille histoire de pétrole

                Les USA envisageaient une intervention bien avant le 11/9


                • Serge LEFORT Serge LEFORT 14 août 2009 16:01
                  Oui, l’ancien directeur de la CIA Robert Gates l’affirme dans ses Mémoires : les services secrets américains ont commencé à aider les moudjahidine Afghans six mois avant l’intervention soviétique. Zbigniew Brzezinski, conseiller du président Carter pour les affaires de sécurité, le confirme :
                  • Oui. Selon la version officielle de l’histoire, l’aide de la CIA aux moudjahidine a débuté courant 1980, c’est à dire après que l’armée soviétique eut envahi l’Afghanistan, le 24 décembre 1979.
                  • Mais la réalité gardée secrète est tout autre : c’est en effet le 3 juillet 1979 que le président Carter a signé la première directive sur l’assistance clandestine aux opposants du régime prosoviétique de Kaboul. Et ce jour-là j’ai écrit une note au président dans laquelle je lui expliquais qu’à mon avis cette aide allait entraîner une intervention militaires des Soviétiques.
                  Lire : ContreInfo

                • LE CHAT LE CHAT 14 août 2009 11:57

                  va t on créer un Pachtounistan où ils pourront s’entretuer peinards en faisant pas chier les autres ?


                  • katalizeur 14 août 2009 11:59

                    @ l’auteur

                    bonjour tout le monde.....

                    l’emirat islamique d’afghanistan fait une grosse campagne pour proteger ses citoyens, il demande a l’ensemble de la population de partir a la recherche des balises dont se sert l’otanistant pour pointer les cibles dans les villages.....de afire un ratissage apres le passage des yankees ,pour retrouver les balises qu’ils dissimulent derreires eux.......

                    que DIEU agrée les prieres de l’ensemble des croyants...salamalikoum wa rhamatoulallah wa barakatou...


                    • paul muadhib 14 août 2009 14:06

                      Salut katalyseur..je ne suis pas croyant dans le sens d’une religion organisée..je n’hésite plus a parler de mal absolu concernant les USA et leurs alliés ...paradoxalement l’islam devient incontournable , tout simplement étant le seul « groupe » pouvant s’opposer a la main mise americano-sionistes et autres..devant la démission occidentale en général....voila ,c’était juste pour partager mon impression du moment..
                      salutations..


                      • katalizeur 14 août 2009 14:59

                        @ paul muadhib

                        bonjour mon ami

                        l’islam s’oppose et continura a s’opposer aux diables americono- sioniste (avec l’aide de DIEU INCH’ALLAH)

                        par recommendation divine notre aide sera destiné a tous croyants ou non croyants...nul crainte de proselitisme, car DIEU guide qui il veut... il recommande la solidarité et le partage avec ..TOUS

                        nous serons au service de l’ensemble de nos compatriotes, pour qu’ils trouvent aupres de nous et ne de nos freres cathos aide, et assistance, la protection le cas echeant...

                        certains preparent la catastrophe et le cahos....DIEU nous aidera a leur repondre par l’ordre et l’entraide....n’ayez pas peur et que la paix soit avec vous...


                        • monbula 14 août 2009 15:56

                          Les afghans sont chez eux et défendent leur patrie.

                          Les ricains US GO HOME.

                          Les enfants afghans ont plus de valeur qu"un baril de pétrole spéculé à
                           Wall Street.


                          • paul muadhib 14 août 2009 16:03

                            @ kataliseur
                             Salut a toi ,
                            merci de ce mot, et de ce message de paix.
                            Bon courage..quand a la peur ,çà va , cette période est charnière,importante plus qu’on ne le perçoit. alors on dépassera les divisions..
                            amicalement


                            • Christoff_M Christoff_M 14 août 2009 16:13

                               encore une fois la décision viendra de vote concernant les moyens à mettre en oeuvre, hommes et matériels...

                              tout ceci est suspendu au vote de décisions concernant des rallonges votées en haut lieu...
                              Obama ou pas, il n’a aucun poids sur le vote de ses budgets, une seule chose pourrait décider de nouveaux moyens, un bon attentat en Inde, par exemple, pas trop loin du Pakistan, dans les grands hôtels luxes, histoires de marquer les esprits et de relancer le nationalisme en perte de vitesse aux états unis... méthode du 11 septembre, vous vous souvenez, il faut secouer la masse de mangeurs de hamburgers et de frites, gavés de médias et de jeux, pour provoquer un réveil décisif !! manque plus qu’un concert de Sprinsteen, avec born in the USA pour motiver les troupes !!

                              A noter que des comportements nationalistes chauvins, qui seraient catalogués extremistes chez nous, sont encouragés la bas, avec une bonne tournée de Bud... offerte par les instances lumineuses de ce pays du merchandising !! La finesse meme au pouvoir !!

                              S’il n’y a plus de bombardement massif, en tete a tete avec « des indigènes » il n’y a plus d’armée américaine, on reconnait un courage commun avec l’armée israelienne, qui fait nettoyer des zones « ennemies » avant d’entrer avec les chars, courage et intelligence oblige !!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès