Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Israël aux premières loges

Israël aux premières loges

Israël est aux premières loges dans la situation au Proche et au Moyen-Orient.

Depuis une quinzaine de jours, un nombre impressionnant d’informations contradictoires, nous parviennent, concernant Israël, l’Iran, le Liban, le Pakistan, l’Afghanistan, la Chine et la Russie. Dans la presse écrite, francophone et anglophone, sur Euronews, Arte, CNN et ailleurs, on lit, on entend et on voit tout et le contraire de tout. Ci-après, sans revenir sur chaque pays en particulier, une petite radioscopie de cette overdose médiatique. Commençons par la Russie.

Le fait est désormais patent que la Russie veut retrouver son rôle ancien de grande puissance stratégique. En plantant un drapeau russe dans les fonds marins du Pôle Nord, la Russie veut manifester au monde entier que les réserves pétrolières de l’Arctique sont, dans une grande proportion, sa légitime propriété. En laissant ses bombardiers survoler la base militaire américaine de Guam, dans l’océan Pacifique, un acte sans précédent depuis la Guerre froide, la Russie souhaite insinuer à qui de droit son retour stratégique en Asie. En planifiant l’établissement de bases navales militaires sur les côtes syriennes, la Russie nous fait comprendre qu’elle redevient un acteur de premier plan au Proche-Orient et en méditerranée orientale. A cela s’ajoute le Groupe de Shanghai, une entité à travers laquelle la Chine et la Russie ensemble et contre les USA, avancent leurs pions dans nombre de pays d’Asie centrale. Voyons maintenant l’Iran.

Le président iranien Ahmadinejad vient de limoger ses ministres du Pétrole et de l’Industrie. L’économie iranienne est dans une situation chaotique. L’inflation réelle gravite autour des 20 %. La partie cachée du programme nucléaire iranien avance à grands pas. Les Gardiens de la révolution iranienne, un groupe armé tout autant terroriste que le Hezbollah et le Hamas, pose ses marques en Irak et en Afghanistan. Autant les opérations de l’armée américaine en Irak commencent à porter leurs fruits, autant la situation se dégrade en Afghanistan et au Pakistan. Al-Qaïda, les taliban afghans et pakistanais, les mollahs iraniens, le Hezbollah libanais et le Hamas palestinien ne se sont jamais sentis aussi forts.

C’est dans ce climat de grande incertitude que le gouvernement israélien choisit de faire au Fatah palestinien des concessions sans précédent. Cette stratégie est surprenante à plusieurs égards. Tout récemment, un colloque islamique (dont les organisateurs sont interdits dans divers pays arabes) s’est tenu en Cisjordanie, au nez et à la barbe du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas. A Gaza, le Hamas prépare une petite flotte de guerre pour compléter ses effectifs terrestres. Au Sud-Liban, il n’est plus possible de circuler sans un sauf-conduit délivré par le Hezbollah, ce en dépit de la présence de la Finul.

L’actuel Premier Ministre israélien, Ehud Olmert, atteint le score hallucinant de 5 % dans les sondages (à l’heure où Benyamin Netanyahu fait un tabac). Le gouvernement (de 5 % des Israéliens) négocie la création d’un Etat palestinien au moment où Israël est menacé sur son front Nord par le Hezbollah, la Syrie et l’Iran. Sur son front Ouest par le Hamas. En Cisjordanie, par diverses milices armées, tantôt proches du Fatah, tantôt indépendantes, tantôts islamiques.

S’il est vrai que les efforts diplomatiques d’Ehud Olmert lui valent une couronne de lauriers sur la scène onusienne et médiatique, il n’en demeure pas moins qu’il engage son pays sur une voie approuvée par seulement 5 % de ses concitoyens. Si l’actuelle Cisjordanie devenait un Etat mi-islamique mi-terroriste, le monde arabo-musulman, notamment l’Iran, interpréterait la naïveté israélienne comme le signe de la naïveté de l’Occident tout entier.

En laissant Israël prendre de trop grands risques, ce sont tous les pays libres qui donnent aux islamistes un signe unanime de faiblesse. Cela pourrait se retourner contre nous. Et il pourrait tous nous en cuire plus tôt que nous ne pensons. Car derrière la haine d’Israël, pays situé aux premières loges, se cache la haine de la société libre et judéo-chrétienne tout entière.


Moyenne des avis sur cet article :  2.28/5   (50 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 29 août 2007 12:10

    Juste une précision : Vous êtes bien chargé de la communication à l’ambassade d’Israel ?


    • Matozzy Matozzy 29 août 2007 18:16

      Porte-parole du Likoud serait plus juste.


    • Marcusgarvey 30 août 2007 08:53

      Encore de la propagande puante et des mensonges éhontés. Les promoteurs du choc des civilisations sont plus nombreux que jamais !

      Je comprens les réactions de la Russie : les USA VEULENT INSTALLER DES RAMPES DE LANCEMENT DE MISSILES NUCLEAIRES POINTES VERS LA RUSSIE EN POLOGNE et encerclent la Russie par le biais de l’ouzbékistan, tadjikistan, afghanistan...etc

      ce qui se joue actuellement c’est la guerre du pétrole dont les reserves s’amenuisent de jour en jour ! Israel n’est qu’un pretexte et sème trouble au moyen orient

      Avec le sang Irakien on alimente tous les jours les marchés de wall street. antrax, armes de destruction massive, 11 sept tous ça c’est que du bleuf !


    • forum123 30 août 2007 09:30

      Vous avez pourtant l’air sympa sur la photo Miguel Garroté, en plus votre parcours professionnel est impressionant. Je me sens malheureusement obligé de vous informer que votre analyse n’a rien à envier à la propagande du IIIe Reich .


    • wangpi wangpi 30 août 2007 10:27

      http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=28416

      un article qui devrait faire la fierté d’agoravox, et dont les commentaires sont tous élogieux, et qui a plus de 90% d’opinions positives... et qui traite d’un sujet brûlant...

      bizarement, cet article dérange. écrit hier, présenté comme il se doit en première page, et relégué le lendemain dans le dossier "international’...

      par contre, le torchon de demian ouest est remonté d’un cran sur cette même première page...

      agoravox, ça pue définitivement.

      je ne vous salue pas.


    • Gaolinn Gaolinn 30 août 2007 12:57

      Marcusgarvey : encore un qui à tout compris, les missiles en Pologne sont des missiles anti-balistique de défense et non pas nucléaire et il seront au nombre de 10. En face les russes on des milliers de missiles qui eux sont nucléaire et ce n’est pas avec 10 missiles de défense que tu met en danger ce pays de merde à la solde du petit Poutine bien plus dangereux que Bush le crétin. Quand on intervient sur un sujet, le minimum c’est de savoir de quoi on parle.


    • Adama Adama 29 août 2007 12:27

      Michel, ce gouvernement n’a aucune légitimité, malheureusement nous sommes que trop résignés face à nos politiciens véreux.

      Comme à chaque fois on nous ressors le même refrain : peace, salam, shalom, des mots rien que des mots. Dans cette région la démocratie est considérée comme une faiblesse, un produit occidendal exporté au proche-orient, quand nos politiciens auront compris cela, nous aurons fait un pas vers ce que l’on nomme le shalom ou la shlémouth, sorte de plénitude à laquelle aspire tout homme.


      • Philippe Vassé Philippe Vassé 29 août 2007 12:37

        A l’auteur,

        J’aime beaucoup la Suisse, son bon lait, ses chocolats, ses montagnes et ses lacs adorables, sans oublier ses excellents plats cuisinés.

        Mais, en vous lisant, surtout en votre conclusion, je me suis demandé soudain si c’est l’air si pur de la Suisse qui peut faire proférer à un « journaliste » un tel amas mélangé de vérités connues de tous- ce qu’on appelle dans le Valais « enfoncer les portes largement ouvertes »- et de fantasmes personnels dignes d’un délire pathologique avancé appelé « delirium tremens » en latin.

        Prenons un rapide exemple pour mieux souligner cet avis.

        Je vis en Asie et, pour y habiter, je sais aussi que, par exemple, en Inde, en Thaïlande et dans quelques autres pays de ce continent, il existe des rebellions ou mouvements séparatistes (selon le côté où l’on se trouve) qui sont à l’initiative d’organisations musulmanes.

        Dans les pays cités, nul ne distingue en quoi ces mouvements exprimeraient une haine de la « société libre et judéo-chrétienne » !!! D’ailleurs, pourquoi associer ces deux qualificatifs : « une société libre » et « judéo-chrétienne ».

        Ne pourrait-on pas être dans une société libre qui ne soit pas « judéo-chrétienne » ? Vous êtes un peu anachronique ici.

        A Taiwan, je jouis de toutes les libertés et il n’y a pas trace de cette « culture ». Peut-être ne sortez-vous pas assez de Suisse et d’Europe afin de voir le monde tel qu’il est. Mais vous avouez avoir « péleriné » dans 30 pays. Dois-je comprendre que vous n’y avez rien appris sur le monde qui existe ?

        Ce que je vis à Taiwan est valable pour la majorité de la population du monde !

        Quant à ce qui se passe en Israël, peut-être êtes-vous « plus israélien que les citoyens israéliens », mais il semble a priori un peu « étrange » qu’un citoyen suisse tance ainsi la population d’un pays étranger de cette manière parce que son gouvernement, légitime à ses yeux (les sondages ici sont autre chose qu’une élection démocratique) négocie avec son « ennemi ».

        Préféreriez-vous une nouvelle guerre sanglante ? Plus efficace serait encore, plutôt que cet article confus, que vous alertiez sans tarder le responsable du Mossad à l’Ambasade israélienne de Berne ou au Consulat de Genève ?

        Je suis certain qu’immédiatement, à vous lire et vous écouter, il fera mobiliser toutes les forces militaires pour sauver son pays du danger que vous seul voyez. Cela semble évident...

        Par contre, pour les halluccinations mystiques, je ne connais pas le remède, saug à aller prier, ce que vous devez savoir faire très bien, à lire votre glorieuse biographie de militant catholique très engagé avec la droite évangéliste fondamentaliste américaine.

        Pardon de le dire aussi crument, mais la vérité ne peut vous gêner, n’est-ce pas ?

        Comme on dit, en Suisse aussi, que les « conseilleurs ne sont pas les payeurs’, pour être conséquent avec vous-même, je propose que vous partiez immédiatement vous engager dans l’armée israélienne, ce qui permettrait d’avoir (peut-être) la nationalité israélienne et de donner avec efficacité, sur place, votre si grande opinion afin de sauver ce pays des périls que vous voyez, au besoin, en sacrifiant votre vie en premier pour sauver la »société libre et juédo-chrétienne", comme un certain G W Bush le fait en Irak.... en faisant tuer ses soldats chaque jour.

        A lire votre biographie, je crois qu’il manque un pélerinage à votre palmarès mystique de futur martyr des caues désespérées : celui que certaines personnes font parfois, dans l’urgence, à...Sainte Anne- de Paris !

        Ironiquement vôtre,

        PS : je comprends que le groupe Nestlé ait souhaité vous rendre votre « liberté ». Il est des porte-paroles qui ressemble à des « porte-poisse ».


        • Patience Patience 29 août 2007 13:56

          Je vis moi-aussi en Asie.

          Je vous approuve totalement.

          Bravo !


        • ZEN ZEN 3 septembre 2007 13:33

          @ Philippe Vassé

          Magistral ! Mais l’auteur ne vous répondra pas, il ne le fait jamais, sauf à s’introduire par effraction dans la boîte e-mail des intervenants (2 cas répertoriés)...Un sacré courage !


        • Pierre R. Chantelois Pierre R. - Montréal 29 août 2007 13:17

          @ l’auteur

          Comment vous dire ? Rien n’est aussi tranché dans la vie : blanc c’est blanc. Noir c’est noir. Vous semblez dire que les initiatives de paix, si on peut les appeler ainsi, mises de l’avant par le premier ministre Olmert, n’en sont pas. Quelle est selon vous la contrepartie que devrait adopter, dans sa politique avec la Palestine, Ehoud Olmer ? Je n’ai pas bien saisi.

          Est-ce illégitime de sa part de voir la Russie planifier l’établissement de bases navales militaires sur les côtes syriennes pour redevenir un acteur de premier plan, au Proche-Orient et en méditerranée orientale ? Sans prendre position, que devrait faire la Russie ? Céder le pas devant les États-Unis ? Je n’ai pas bien saisi.

          Autant les opérations de l’armée américaine en Irak commencent à porter du fruit, autant la situation se dégrade en Afghanistan et au Pakistan. Al Qaïda, les taliban afghans et pakistanais, les mollahs iraniens, le Hezbollah libanais et le Hamas palestinien ne se sont jamais sentis aussi forts. N’y a-t-il pas une petite contradiction entre ces deux constatations ?

          Ma lecture des actualités me mène à une interprétation un peu différente. Un complément d’information de votre part nous permettrait très certainement d’ajuster nos doutes et de trouver réponses à nos interrogations.

          Pierre R.


          • Adama Adama 29 août 2007 14:01

            Vassé, on vous a déja trop entendu sur des sujets que vous ne connaissez pas, oh grand historien de tataouine !

            Passez votre chemin.


            • Gaolinn Gaolinn 29 août 2007 16:14

              Bonjour à tous,

              S’il y à une émission que j’aime bien regarder, c’est « C dans l’air » sur la 5. Il y à quelque temps de çà, elle était consacrée au terrorisme islamiste. Un des intervenants disait que pour les généraux américains le terrorisme était la 4ème guerre mondiale, pour eux ils avaient gagné la 3ème face au communisme. Ce qu’a réfuté un autre expert arguant du fait que pour faire il faut au moins être deux et que donc il n’y avait pas de choc des civilisation comme le sous entendaient les américains. Encore un débat ou les expert se contredisent. A l’aune des faits qu’en est-il réellement, quel expert se trompe et lequel à raison. Un simple constat permet de les départager, pour cela il suffit de s’intéresser à l’information mondiale. Que peut on constaté de par le monde. Et bien il y à toujours autant si ce n’est plus de guerre dont une bonne partie liés au terrorisme. Il y à le terrorisme indépendantiste (Irlande, Corse, Pays Basque, Tigres Tamoul...) un peut partout dans le monde. Ces combats peuvent être dénoncés mais ils sont le fait de peuples qui veulent se libérer du joug de leurs envahisseurs. Il y à également le terrorisme islamiste qui pourrait être considéré comme une guerre de libération si ce n’est le type d’actes, les régions où ils se déroulent ainsi que les revendications. Dans ce terrorisme, tous les pays, toutes les cultures, toutes les religions sont visés. Ce n’est pas une guerre de libération, c’est une guerre d’expansion. Le but des ces gens là est d’exterminer tout ceux qui ne pensent pas comme eux. Aujourd’hui comme le précise l’auteur les Israéliens sont en première ligne. Une fois cet état effacé des cartes, il passeront à un autre et ainsi de suite. Alors, oui nous somme bien en guerre, en guerre contre l’intégrisme islamiste et n’en déplaise à ce prétendu expert en études stratégiques, pour faire la guerre, il suffit qu’il y en ait un seul qui décide de la faire. Voila un expert à la mémoire bien courte, en 39 seule l’Allemagne Nazi voulait faire la guerre et vous connaissez tous la suite. L’auteur parle de la Russie, il aurait aussi du parler de la Chine. Ces deux pays se sont lancés dans une nouvelle guerre froide, en se réarmant à outrance, en développant de nouvelle technologie, en dénonçant des accord de démilitarisation, en redéployant leur forces armées. Peut-être n’avez-vous pas remarquer mais ni la Chine ni la Russie ne s’opposent aux velléités Iranienne, allant jusqu’à protéger au conseil de sécurité de l’ONU, l’Iran, la Syrie, le Soudan, le Hezbola, le Hamas.... Leur jeux est limpide comme l’eau de roche, faire obstacle à l’Amérique en les obligent à dépenser des sommes énorme dans la guerre que ces derniers conduisent contre le terrorisme islamiste (fort mal conduite par ailleurs) tout en engrangeant par ailleurs des milliards. Finalement, peut-être sont-il en train de gagner la 3ème guerre mondiale en poussant le géant aux pied d’argile à toujours aller plus loin en dépensant plus pour faire sa 4ème guerre mondiale.


              • luklamainfroide 29 août 2007 18:26

                l’article est lamentable et sa ce prétend jounaliste achetez vous un miroir et peut etre q’une honte savaltrice vous parcourera de la tette aux pieds c’est votre seul chance de salut ,sinon tout votre baratin revele un parti pris évident et sil y avais une justice sur terre ,les gouvernements américains et israélien des 40 dernieres années passeraient un sale quart d’heur ,et remarqué que je précise bien gouvernement et pas peuple !


                • juan31 29 août 2007 18:57

                  bonjour Michel, J’ai un peu du mal vous lire ! il faudrait pourtant que le ou les lobby ou bien peut etre tout simplement votre position/vision du monde se mette à jour.

                  Israel est dans une situation certes très difficile aujourd’hui mais c’est une situation que les israeliens ont voulu :(election de Sharon) Et, bien que je ne partage ni les méthodes ni les révendications du hamas (heureusement !) il faut bien voir la légitimité de la lutte armée des palestiniens. Ceux qui ont mon age aujourd’hui n’ont connu que la guerre, les camps enferment souvent un million de personnes derrières des grillages barbelés et champ de mines ; et les territoires sont balkanisés par des centaines de check point ! Alors oui, après 30 ans de chaos, ils sont prêts à tout. L’internet leur à donné la connaissance et les réseaux, pour le financement, la drogue consommée par nos joyeux lurrons occidentaux quand ce n’est pas l’ISI, le mossad, la CIA ou je ne sais quel autre (?) marchand d’armes ! (A ce propos NAIROBIE pour la conférence, ammènera-t-on l’équipe de bras cassés de la maison blanche associée aux anciens élèves de Carlyle, Enron, Riverstone, citygroup,Halyburton.... pour ne citer que ceux-là ? C’est sur qu’ils devraient Etre traduit devant un tribunal populaire... Américain ! je suis sur qu’ils se feront un plaisir de les attacher à « deux poteaux ») Le hezbollah est réarmé, enfin... quelle surprise ! c’était bien là l’erreur de cette guerre du liban. Avant, le hezbollah n’avait que de petites roquettes et quelques missiles arrachés aux fournisseurs... avec cette guerre, la course aux armements dans la région s’est précipité.

                  Pour l’iran ! d’abord, le programme nucléaire iranien vise une maitrise complète du cycle.c’est légitime et ils y sont arrivés aujourd’hui.La maitrise du cycle civil inclus des centrifugeuses pour des applications spécifiques et scientifique telles que satellites, systèmes de propulsion... qui ne sont pas du domaine de la bombe. Pour la bombe, il faut atterrir ! la première bombe a été construite en 1945, on est en 2007, croyez vous sincèrement que l’iran cherche encore à construire une bombe ? perso, je crois qu’ils ont déjà la bombe (depuis longtemps), et toute cette pression diplomatico-militaro-bidon, n’a que des motivations de leadership économique liées au prix du baril et au développement des pays du moyen orient. Avant la guerre en irak, le prix du baril était aux environ de 38$ maintenant il est vers 70$, cette flambée permet au pétrole difficile d’acces ou cher à produire de devenir rentable. Investissements/spéculations... un écroulement du prix du baril provoquerai une perte abyssale pour beaucoup d’entreprises du complexe ! pour contrer cela, ils empêchent à tous prix les pays en développement d’accéder au nucléaire civil dont le kw coute 50 fois moins cher (edf ndlr). Pour la russie, l’asie etc, l’amérique n’est plus la bien venu, après 50 ans de mass média pollution et une crise économique, la russie revient en force dans tous les domaines, c’est juste que c’est un peu douloureux pour le business établi de voir comment les russes, avant en force, aujourd’hui avec subtilité, reviennent dans le concert de nations de premier ordre. N’oublions pas les EU, à Washington, la crise politique est monstrueuse dans les prochains mois. En soutenant l’ISI en 2001, en frappant le WTC et détruisant ainsi les soutiens démocrates progressistes aux EU (comme en Israël) l’administration a eu l’illusion que c’était encore possible ! mais le prix à payer pour quelques machiavélique desseins sera celui d’un procès digne de Nuremberg avec la chaise électrique en toile de fonds. Le saviez vous, environ 64% des juifs américains votent démocrates ! et oui, les apparences sont trompeuses...

                  Ensuite, concernant la situation économique, je crois que le subprime est un avertissement pour les marchés financiers, l’augmentation des profits des groupes d’investissement et industriel alors que le pouvoir d’achat et surtout le potentiel d’enrichissement des habitants des pays occidentaux diminue va vraiment « fracasser » la croissance mondiale dans sa philosophie. L’Europe, se renforce et apprend de ses erreurs, nous n’avons jamais été aussi conscient des enjeux en cours, probablement que dans 20ans, la zones economique et culturelle de leadership sera euro-meditéranée incluant l’europe du nord et de l’est, le caucase,le moyen orient et toute l’afrique du nord jusqu’au sahara !

                  ci-dessous le programme de la réunion de Nairobie prévue pour Octobre,

                  Cinquième réunion spéciale : « Prévention de la circulation des terroristes et sécurité effective des frontières » 29-31 octobre 2007 (Nairobi, Kenya)

                  Le Comité du Conseil de sécurité créé par la résolution 1373 (2001) concernant la lutte antiterroriste tiendra sa cinquième réunion spéciale avec les organisations internationales, régionales et sous-régionales sur le thème « Prévention de la circulation des terroristes et sécurité effective des frontières ». La réunion se déroulera du 29 au 31 octobre 2007, au Centre de conférence de l’Office des Nations Unies à Nairobi (ONUN *). Les États membres sont invités à participer à la réunion en tant qu’observateurs.

                  Pour obtenir davantage d’information sur la réunion, contacter M. Hassan O. Baage, juriste hors classe (téléphone : ------------------ ; courrier électronique : baageh@un.org). Toutes les demandes administratives doivent être adressées à M. Howard Stoffer, chef de l’administration et de l’information (téléphone :------------ courrier électronique : ---------------).

                  * Ordre du jour provisoire * * Liste des organisations internationales, régionales et sous-régionales * * Informations logistiques * * Formulaire d’inscription *

                  Au lendemain des attentats terroristes du 11 septembre 2001 perpétrés aux États-Unis, le Conseil de sécurité de l’Organisation des Nations Unies a adopté à l’unanimité la résolution 1373 (2001) qui, entre autres dispositions, fait obligation à tous les États d’ériger en infraction la fourniture d’une assistance aux fins d’activités terroristes, de refuser tout appui financier et tout asile aux terroristes et d’échanger leurs informations au sujet des groupes qui préparent des attentats terroristes.

                  Le Comité contre le terrorisme (CCT), constitué de 15 membres, a été créé à la même occasion et chargé de suivre la mise en œuvre de la résolution. Si l’objectif ultime du Comité est d’accroître la capacité des États à combattre le terrorisme, il n’est pas un organe de sanctions et il ne tient pas de liste de terroristes, qu’il s’agisse d’organisations ou d’individus.

                  Soucieux de revitaliser les travaux du Comité, le Conseil de sécurité a adopté en 2004 la résolution 1535 (2004), qui porte création de la Direction du Comité contre le terrorisme, laquelle est chargée de fournir au Comité des avis d’experts sur tous les domaines couverts par la résolution 1373 (2001). La Direction du Comité contre le terrorisme a également été créée pour faciliter la fourniture d’une assistance technique aux pays et promouvoir une coopération et une coordination plus étroites à la fois au sein du système des Nations Unies et entre les organes régionaux et intergouvernementaux.

                  Durant le Sommet mondial de septembre 2005 tenu au Siège de l’Organisation des Nations Unies, le Conseil de sécurité - réuni au niveau des chefs d’État et de gouvernement pour la troisième fois seulement de son histoire - a adopté la résolution 1624 (2005), relative à l’incitation à commettre des actes de terrorisme. La résolution met en outre l’accent sur l’obligation qui incombe aux pays de respecter les normes internationales relatives aux droits de l’homme.


                  • clothilde 29 août 2007 21:04

                    International Publié le 29 août 2007 à 20h31

                    Gaza : 3 enfants palestiniens tués

                    Trois enfants palestiniens de 9, 10 et 12 ans ont été tués et un autre blessé par des tirs israéliens aujourd’hui à Jabaliya, dans la bande de Gaza, selon des témoins et une source médicale palestinienne. Yahya Ramadan Ghazal, 12 ans, son cousin Mahmoud Moussa Ghazal, 10 ans, ont été tués alors qu’ils jouaient dans un champ près de leur maison dans Jabaliya, selon la source médicale. Une de leurs cousines de 9 ans, Sara Souleimane Ghazal, qui avait été grièvement blessée et transportée à l’hôpital Kamal Adouane de Beit Lahya, est décédée en début de soirée. Un quatrième enfant de la même famille a aussi été blessé, mais moins grièvement

                    (Avec AFP).


                    • Gaolinn Gaolinn 30 août 2007 08:27

                      Vous rappelez vous ce jeune palestinien d’une dizaine d’année arrêté à un check point par ces pourritures de soldats Israéliens ? Mais si ce petit envoyé par le Hamas se faire sauter au milieu de ces soldats ? Mais enfin essayé de vous rappeler, c’est passé à la télé, et bien aujourd’hui il est toujours en vie grâce à ces chiens d’Israéliens. Il sont vraiment simpas vos potes du Hamas et autres organisations terroristes mais je vous les laisses.


                    • moebius 29 août 2007 21:50

                      L’article est délirant et les commentaires vont dans le sens d’une ouverture de boite de pandore. C’est trés souvent le cas quand l’article manque d’ossature ,ça fini en eau de boudin et l’auteur n’est pas là pour redresser le fil. Le résultat est trés souvent amusant et divertissant. On commence par les grand déséquilibre mondiaux qui troublent et exitent le lecteur, on passe par s la mort de victimes collaterales auquelles on s’idendifie. On grimpe aux rideaux, on invoque le retour à la paix, on compte les morts puis viennent les insultes et c’est tout un Liban de confusion qui se déploie bientot


                      • Xerxès Xerxès 30 août 2007 02:01

                        Encore un sous-fifre à la solde d’Israël qui nous fait une « radioscopie » de son trou de Bâle... ! Infecte... !


                        • Gaolinn Gaolinn 30 août 2007 08:21

                          Un jour il faudra éradiquer cette peste verte qui suinte par chacune des pores de votre peau et de celles de vos semblables.


                        • Briseur d’idoles 30 août 2007 12:02

                          Excellent, Xerces ! smiley


                        • autrepseudo 30 août 2007 09:06

                          Moi ce que je ne comprends pas, c’est la chose suivante : les informations sur Israel et la Palestine remplissent largement les médias, et cela de manière disproportionnée. l’état d’Israel et la palestine ont à peine la taille de l’Ile de France pour une population à peine plus importante. Que les médias cessent de nous informer du pet de travers d’un tel dans cette microscopique région du monde (en plus, ils n’ont pas de pétrole). Il y a d’autre région du monde plus importantes et plus intéressantes... Stop au spéctacle médiatique macabre de cette région microscopique qui dure depuis plus de 30 ans. Comme rien ne change, cela sert à rien d’en parler en permanence...


                          • Gilles Gilles 30 août 2007 09:44

                            « le gouvernement israélien choisit de faire au Fatah palestinien des concessions sans précédent »

                            Quelles concessions sans précédent ? La seule serait d’arrêter la colonisation de la Cisjordanie, déjà prévue par les accords d’oslo mais qui a été multiplié par 3 ou 4 depuis cette date.

                            Franchement, je ne vois pas comment le conflit israëlo-palestinien sera en bonne voie de résolution sans ce préalable.

                            Ensuite :

                            « A Gaza, le Hamas prépare une petite flotte de guerre pour compléter ses effectifs terrestres. »

                            Ben tient, vu que les côtes sont ultra contrôlées par Israël, je serais surpris de voir surgir cette flotte un jour... a moins que ce ne soit une flottille de barque pour importer es armes en douce, avec des pertes énormes. Le Hamas fait déjà assez peur comme ça, pourquoi en rajouter ? Peut être pour donner du grain à moudre au Likoud, histoire de gagner les élections par la peur.


                            • mcm 30 août 2007 10:22

                              Un article clair et précis, qui n’utilise pas la langue de bois habituelle pour parler du terrorisme islamiste.

                              Quelques débatteurs à court d’arguments évitent le sujet pour s’attaquer à l’auteur, car l’auteur a osé dire du bien des USA et Israel, et même ajouter que le terrorisme islamiste est la menace majeure pour le monde civilisé.

                              Le terrorisme islamiste est la cause de quasi toutes les guerres du 21ème siècle, le nier est un art difficile, si bien qu’un des débatteurs commente :

                              « un tel amas mélangé de vérités connues de tous- ce qu’on appelle dans le Valais »enfoncer les portes largement ouvertes« - »

                              Pour l’instant d’après nier ces vérités connues de tous, et s’attaquer critiquer la vie professionnelle de l’auteur.

                              Le même débatteur remarque :

                              « Mais vous avouez avoir »péleriné« dans 30 pays. Dois-je comprendre que vous n’y avez rien appris sur le monde qui existe ? »

                              Avant de conclure très modestement :

                              « Ce que je vis à Taiwan est valable pour la majorité de la population du monde ! »

                              Preuve que pour les biens pensants humanistes, nier des vérités connues de tous est impératif, voyager pour comprendre le monde est inutile !

                              Preuve que leur respect du contradicteur, leur dicte invariablement les insultes nécessaires pour nier les lieux communs :

                              « ce Garotté m’apparaissait un poil dérangé, on a commencé par me démolir en me traitant de sale petit gauchiste. Et pourtant, il continue dans l’accumulation de lieux communs et de raccourcis extrêmement caricaturaux. »

                              Vous l’aurez compris, pour les biens pensants humanistes, insulter le vulgus pour en nier les lieux communs est indispensable, attendu que leur science supérieure les place si haut au dessus de l’opinion vulgaire du peuple !


                              • el bourrico 30 août 2007 11:53

                                « Le terrorisme islamiste est la cause de quasi toutes les guerres du 21ème siècle, le nier est un art difficile, si bien qu’un des débatteurs commente : »

                                Il ne s’agit pas de le nier mais de voir au delà du JT de TF1. En fait si Poses toi ces questions : Quelle est la cause du terrorisme islamique ? De quand date cette engouement pour cette forme de protestation ? Comment est arrivée la révolution en Iran ? Comment et pourquoi l’état d’Israël à été crée, et surtout par qui ?

                                Comme bien souvent, les occidentaux, USA en tête, ont joués avec le feu, et une fois de plus, ils se sont brulés.

                                Explique moi aussi la différence entre une voiture piégé qui tue des civils et une bombe à fragmentation qui tue des civils. Dans un cas c’est pas bien et dans l’autre ça l’est ? c’est ça ?

                                Mais entendre quelqu’un dire que ce que font les USA et Israël est bien, ça me fait comme d’entendre dire que la terre est plate... pour l’expérience quotidienne de chacun, oui, elle parait plate, mais dès qu’on prends un peu de recul, elle ne l’est plus, encore faut il avoir la volonté ou les moyens de prendre ce recul.

                                Et d’abord qui veut vraiment la paix ? si Israël et les USA la voulaient vraiment, ce serait fait, au lieu de ça, on déclanche d’autres guerres, l’instabilité est nécéssaire au maintient de la position de certaines castes et de certaines économies. Les miliciens et autres « résistants » ? je pense que quand on à toujours connu la guerre depuis des décennies, on a du mal a envisager de se retrouver à labourer un champ. Ce dernier paragraphe n’engage que moi.


                              • Briseur d’idoles 30 août 2007 11:59

                                « El bourricot », nous fait son numéro de propagande !

                                Car si les sionistes ne manquent pas de chiens, ils ne manquent pas non plus de bourricots !


                              • Briseur d’idoles 30 août 2007 11:48

                                Il est normal qu’Israël soit aux premières loges, sinon, cela serait de « l’antisémitisme » ! smiley


                                • Briseur d’idoles 30 août 2007 11:52

                                  Israël est toujours premier en tout, en particulier aux premières loges du génocide palestinien !! VOIR LE LIEN


                                  • Gaolinn Gaolinn 30 août 2007 12:27

                                    Comment va le petit nazillon ?


                                  • Salem Sahli 30 août 2007 12:35

                                    Sur le fond ce texte relève d’une totale malhonnêteté. Il insulte l’intelligence des lecteurs qu’il prend pour des imbéciles. En effet, que l’on puisse encore, après les massacres perpétrés de sang froid en Palestine et au Liban, qualifier Israël de pays agressé, dépasse l’entendement et frise le ridicule. Et heureusement que le ridicule ne tue pas. Nous n’avons pas besoin de mobiliser des trésors de dialectique pour annoncer une évidence : Aucune paix n’est durable, juste et envisageable tant que se perpétuera l’injustice faite aux palestiniens. Et pas plus que l’occupation, l’unilatéralisme ne garantira pas la pérennité d’Israël.


                                    • Gaolinn Gaolinn 30 août 2007 12:49

                                      Tu oubli mon cher que se sont les arabes qui ont attaqué les premier le tout nouvel état d’Israël. Tu oubli que les territoires occupé par Israël l’on été lors d’attaque des pays arabes et non pas le contraire. L’intelligence, c’est toi et les tiens qui l’insultez.


                                    • Briseur d’idoles 30 août 2007 13:02

                                      Mais toi t’es un « intello » !!!

                                      Pense à réclamer dédommagements chaque fois que les tiens tuent des « agresseurs » !

                                      Remarque, t’as qu’a te servir dans nos caisses, puisqu’elles vous appartiennent !!


                                    • Briseur d’idoles 30 août 2007 13:18

                                      de la Franc-maçonnerie ? ou du « Dîner républicain » ?

                                      En matière de loges, il n’a que l’embarras du choix !!!


                                    • Gilles Gilles 31 août 2007 11:22

                                      Et toi mon cher Gaolinn tu n’en connais manisfestement pas plus sur l’histoire d’Israël et de la Palestine au XXem siècle.

                                      le conflit entre ces deux peuples date de bien avant la création d’Israël. Déjà dans les années trente des groupes de radicaux arabes et juifs pillaient, tuaient et razziaient les villages de l’autre, dans le seul but d’occuper leurs terres Des premiers ministres israëliens (Begin, Shamir je crois bien) ont appartenu à ces groupes et ont assassinés, posés des bombes tuant jusqu’à plus de 100 personnes lors d’attentats mémorables (hotel Kind David a Jerusalem par exemple contre les anglais)

                                      Le rêve du Grand israël de la mer au Jourdain et même au delà en Jordanie actuelle ne date pas d’aujourd’hui mais était le créneau de ces radicaux qui ne voulaient pas avoir des arabes dans leur terre sainte. Ce rêve perdure encore notamment chez les religieux et parmi le Likoud et motive la politique d’occupation israèlienne.(même si Sharon semblait revenir sur ce rêve)

                                      Et pour finir, récemment il a été admis par des universitaires et même militaires israéliens que dés avant leur indépendance, les israéliens avaient tirés des plans de conquête des territoires dévolus aux arabes et de l’expulsion ou l’anéantissement de ces derniers... qu’ils ont mit trés efficacement et promptement en application dés que les arabes ont manifesté les mêmes envies belliqueuses

                                      Pour les guerres suivantes de 67 et 73, les arabes là semblent les initiateurs. Coupables, OK, mais doit-on les diaboliser alors mêmes que les français n’ont souhaité que la guerre avec l’Allemgane pour récupérer eux aussi un territoire perdu (l’Alsace-Lorraine ?)

                                      Quid de la guerre du Liban en 82 et de 2006. N’est ce pas Israél l’agresseur ? Pourquoi détruire un pays en poursuivant une bande de terroristes, si ce n’est pour en profiter pour semer la douleur et la mort chez celui qu’ils considèrent toujours comme un ennemi à anéantir ?

                                      L’histoire est écrite par les vainqueurs c’est bien connus. Attention à bien faire la par des choses et faire preuve d’esprit critique

                                      Bref, il faut aller au delà des clichés propagandiste. Le drame de ces deux peuples est qu’ils vivent sur un petit territoire, aride en grande partie, Saint pour trois religions, bourré de lieux saints et prit en otage par des radicaux illuminés de chaque bord obnubilé par la grandeur passée et mythifiée de leur peuple.

                                      Le but maintenant est de briser ce cercle infernale d’agressions et de retaliations mutuelles


                                    • IP115 31 août 2007 12:16

                                      FAUX et ARCHI FAUX ... Nous avons déjà démonté tes théories farfelues sur la question, nous n’allons pas recommencer tous les 2 mois. Pour ceux que ça intéresse, relire ici et ...

                                      Concernant le déclenchement de la guerre de 1948, c’est encore FAUX. Pour les lecteurs qui s’interesseraient sérieusement au sujet, je les encourage à lire les articles sérieux sur Wikipédia, que cette désinformation permanente que nous ressort systématiquement Gilles dont on peut se poser des questions sur les motivations. Plusieurs rédacteurs ont déjà démonté sa propagande sournoise, mais régulièrement il revient nous répéter les même ânneries ! à part peut être cette grande solidarité extrême-gauche/islamisme, maintenant que Gilles nous a avoué sur ici qu’il était très proche des milieux trotskistes ...

                                      " Déroulement du conflit [modifier]

                                      Les historiens scindent le conflit en cinq phases successives séparées par deux trêves, commençant avec le vote du partage de la Palestine à l’ONU, en novembre 1947 et se terminant avec les accords d’armistice de Rhodes en 1949.

                                      Les deux premières phases se déroulent alors que les Britanniques ont toujours la tutelle de la Palestine. Elles voient l’opposition du Yichouv aux arabes palestiniens renforcés par des volontaires étrangers de l’Armée de libération arabe et de la Jihad al-Muqadas. La période voit aussi la préparation des différents camps à l’attaque annoncée des pays arabes voisins, ainsi que les prémices du problème des réfugiés palestiniens.

                                      Les trois phases suivantes se déroulent après le départ des Britanniques et la proclamation de l’indépendance de l’État d’Israël par les Juifs le 15 mai 1948. Elles concernent le conflit entre les États arabes voisins et les Israéliens et voient la montée en puissance de l’armée israélienne, l’exode massif palestinien et la prise de contrôle de la Palestine mandataire par Israël, la Transjordanie et l’Égypte. Elles s’accompagnent ou sont suivies de près par la fuite de la plupart des Juifs vivant dans les pays arabes.

                                      ### Première phase : déclenchement de la guerre civile (30 novembre 1947 - 1er avril 1948) [modifier]

                                      Dès le lendemain du vote du Plan de partition à l’ONU, les explosions de joie dans la communauté juive sont contrebalancées par l’expression de mécontentement au sein de la communauté arabe. Rapidement la violence éclate et va aller croissant : des attentats, représailles et contre-représailles faisant des dizaines de victimes vont se succéder sans que personne ne parvienne à les contrôler.

                                      Sur la période de décembre 1947 et janvier 1948, on compte près de 1000 morts et 2000 blessés[48]. Fin mars, un rapport fait état de plus de 2000 morts et 4000 blessés[49].

                                      Dès janvier, sous l’œil indifférent des autorités britanniques, les opérations prennent une tournure plus militaire avec l’entrée en Palestine de plusieurs régiments de l’Armée de libération arabe qui se répartissent dans les différentes villes côtières et renforcent la Galilée et la Samarie[50].

                                      Abdel Kader al-Husseini arrive également à la tête de plusieurs centaines d’hommes de la Jihad al-Muqadas et après en avoir recruté plusieurs milliers d’autres organise le blocus des 100 000 Juifs de Jérusalem[51]. Les autorités du Yichouv tentent de ravitailler la ville via des convois regroupant jusqu’à une centaine de véhicules blindés pour forcer les barrages mais l’opération s’avère de plus en plus impraticable et coûteuse en vies. En mars, la tactique a payé. La quasi-totalité des véhicules de la Haganah ont été détruits, plusieurs centaines de combattants ont été tués et le blocus est opérant[52]. La situation est d’autant plus critique que les implantations juives du Nord de la Galilée et du Néguev sont isolées.

                                      Tandis que la population juive a reçu des instructions strictes l’obligeant à tenir à tout prix sur tous les terrains[53], la population arabe est plus soumise à la situation d’insécurité que connaît le pays. Durant ces premiers mois, près de 100 000 Palestiniens, principalement des classes supérieures, vont quitter leur maison pour se réfugier en lieu sûr à l’étranger ou en Samarie[54].

                                      Cette situation pousse les États-Unis à revenir sur leur soutien au Plan de partition mais rassure la Ligue arabe sur leur fausse analyse de la capacité des Palestiniens, renforcés par l’Armée de libération arabe, d’empêcher le partage. De leur côté, le 7 février 1948, lors d’une réunion secrète à Londres, les Britanniques optent pour l’option du soutien à l’annexion de la partie arabe de la Palestine par la Transjordanie[55].

                                      Même si un certain doute s’installe dans le Yichouv, les défaites apparentes sont plus dues à une politique attentiste de la Haganah qu’à une réelle faiblesse. David Ben Gourion a réorganisé la Haganah et rendu la conscription obligatoire. Tous les hommes et femmes du pays reçoivent un entraînement militaire obligatoire. Grace aux fonds rassemblés par Golda Meyerson aux États-Unis et suite au soutien de la cause sioniste par Staline, les agents juifs ont pu signer des contrats très importants d’armement dans les pays de l’Est. D’autres agents ont récupéré dans les stocks de la Seconde Guerre mondiale de quoi équiper l’armée dont le Yichouv a besoin. L’opération Balak permet l’acheminement des premières armes et équipements dès la fin du mois de mars. David Ben Gourion a également confié à Yigal Yadin le soin d’étudier un plan militaire permettant de préparer le Yichouv à l’intervention annoncée des États arabes. Il s’agit du plan Daleth qui sera mis en application dès le début du mois d’avril.

                                      ### Seconde phase : offensive de la Haganah (1er avril 1948 - 15 mai 1948) [modifier]

                                      Zones sous contrôle des forces juives à la veille de l’intervention des armées arabes et d’où a fui ou a été chassée la majeure partie de la population palestinienne Article détaillé : Guerre civile en Palestine de 1947-1948. La deuxième phase marque le passage de la Haganah à l’offensive.

                                      La première opération -baptisée Nahshon- consiste à organiser la levée du blocus de Jérusalem. 1500 hommes des brigades Guivati de la Haganah et Harel du Palmach parviennent à libérer la route du 5 au 20 avril, ce qui offre deux mois de sursis à la population juive de Jérusalem.[56] Le succès se double par la mort du leader palestinien Abdel Kader al-Husseini au cours des combats. Durant ces événements, le 9 avril, des troupes de l’Irgoun et du Lehi perpètrent un massacre à Deir Yassin qui aura un impact important sur la population palestinienne.

                                      Dans le même temps, la première opération d’envergure de l’Armée de libération arabe se solde par une débâcle à Mishmar Ha’emek[57] et par la défection des Druzes[58]

                                      Dans le cadre de la réalisation de la continuité territoriale prévue par le Plan Daleth, les forces de la Haganah, du Palmach et de l’Irgoun se lancent à la conquête des localités mixtes. La société palestinienne s’effondre. Tibériabe, Haïfa, Safed, Beisan, Jaffa et Acre tombent, jetant sur les routes de l’exode plus de 250 000 Palestiniens.[59]

                                      Les Britanniques ont maintenant pour l’essentiel terminé leur retrait. La situation pousse les leaders des pays arabes voisins à intervenir mais leur préparation n’est pas au point et ils n’ont pas pu rassembler les forces qui auraient pu faire pencher la balance. La plupart des espoirs palestiniens résident dans la Légion arabe du roi Abdallah de Transjordanie mais ce dernier ambitionne d’annexer un maximum du territoire de la Palestine mandataire et joue sur les deux tableaux, étant en contact également avec les autorités juives.

                                      En préparation à l’offensive, la Haganah lance avec succès les opérations Yiftah[60] et Ben-’Ami[61] pour sécuriser les implantations de Galilée et l’opération Kilshon[62],[63] pour assurer un front continu dans le secteur de Jérusalem. La réunion du 10 mai entre Golda Meir et Abdallah suivie de la prise et du massacre de Kfar Etzion par la Légion arabe le 13 mai laissent prévoir que la bataille pour Jérusalem sera sans merci.

                                      ### Troisième phase : 15 mai 1948 - 11 juin 1948 [modifier]

                                      Le mandat britannique arrive à expiration le 14 mai. David Ben Gourion, président du Conseil national juif, proclame l’indépendance de l’État d’Israël. Ce nouvel État est reconnu par l’Union soviétique et les États-Unis ainsi que par de nombreux autres pays.

                                      Dans les jours qui suivent, comme annoncé, plusieurs armées arabes interviennent en Palestine. Des contingents syriens, irakiens, égyptiens et transjordaniens se joignent aux forces palestiniennes et à l’Armée de libération arabe (soit environ 45 000 hommes en tout), et font face à une armée israélienne composée d’environ 38 000 hommes. Au cours des mois suivants, chaque partie renforce ses forces mais les armées arabes restent devancées par les Israéliens, notamment du fait de leur organisation supérieure et de leur meilleure préparation."

                                      Il ne perdre de vue que l’objectif avoué de toutes ces armées arabes (6 armées de 6 pays arabes dont 5 n’avaient rien à voir avec ce conflit si ce n’est leur haine du juif) ...

                                      Bref, comme tu dis : « il faut aller au delà des clichés propagandiste.  » ... smiley


                                    • IP115 31 août 2007 12:29

                                      correction : « Il ne perdre de vue que l’objectif avoué de toutes ces armées arabes (6 armées de 6 pays arabes dont 5 n’avaient rien à voir avec ce conflit si ce n’est leur haine du juif)  » était de jeter les juifs à la mer pour établir sur toute la palestine un état islamique sour la charia, ce qui est à ce jour toujours inscrit clairement dans la charte du Hamas ...


                                    • Gilles Gilles 31 août 2007 12:48

                                      IP 115, vous en êtes resté a une vision partielle

                                      Ensuite Wikipedia, ne peut pas être une source totalement fiable. Je l’utilise souvent mais j’ai conscience que l’on y écrit ce qu’on veut. La vérité partielle ou même des mensonges. D’ailleurs dernièrement j’ai découvert que des lobbies payait des rédacteurs pour écrire sur Wikipedia des articles leur étant favorables.

                                      Bref, lisez ceci de Ben Morris, fils d’immigrants venus d’Angleterre, né dans le kibboutz d’Ein Hahoresh et a appartenu au mouvement de jeunesse de l’Hashomer Hatzaïr, ex reporter au Jerusalem Post, enseignant l’histoire à l’université Ben-Gourion de Be’er Sehva dans le Negev. Ex homme de gauche, classé maintenant par certains à l’extrême droite, lucide quant à l’histoire de son pays et l’assumant

                                      http://www.france-palestine.org/article170.html . Interview du 8 janvier 2004, dans Haaretz, un journal israèlien.

                                      Des sources comme celle-ci, sérieuses, et fiables (interview publiés en israèl) vous en trouvez si vous vous donnez le paine de chercher

                                      Il y e st dit entre autre que les israèliens ont eux aussi commisd es atrocités (viols, exécutions massives de villages entiers..) le tout avalisé probablement par en haut

                                      Bonne lecture


                                    • IP115 31 août 2007 13:40

                                      Allons Gilles, tu ne va nous faire du tintin (zen) ... Je n’ai pas lu ton article, le lien ne fonctionne pas (france-palestine t’as rien trouver de plus sérieux et surtout de plus objectif ?), mais peu importe car que je sache l’opinion alternative d’1 ou 2 historiens n’a jamais prouvé que ce que celles des millirs d’autres à travers le monde et les récits de ceux qui l’on vécu sont faux ...

                                      Prend n’importe quelle fumisterie ou conspiration et tu trouveras toujours des « éminents scientifiques/philosophes/historiens » (raye les mentions inutiles) pour leur apporter caution (de Faurisson pour le négationisme à Boisselier pour le clonage de la secte Raël en passant par le mythe du protocole de sion soutenu par une ribambelle d’universitaires/historiens en voie de décomposition cérébrale avancée) ...

                                      Quant au noyautage de Wikipedia par les lobbyes, soyons sérieux ... As tu la moindre idée de comment est élaboré un article sur Wikipédia ? Essaie donc d’y faire de la propagande et tu vas vite voir comment tu y seras reçu ...

                                      Bref, tout cela n’est pas bien sérieux !


                                    • Gilles Gilles 1er septembre 2007 14:36

                                      IP 115, désolé mon lien fonctionne trés bien, je viens de le tester. Enfin, va sur france-palestine.org/article170.html

                                      Je me doutais qu’un organisme type France Palestine suffirait à ce que certains refusent même d’essayer de lire ce long article. Mais si tu refuses ne serait-ce que de consulter ceux qui disent autre chose que toi, alors forcément tu n’aura que la vision orientée des uns.

                                      EN plus, ce n’est pas un édito orienté de France Palestine, mais un interview d’un historien israélien paru dans un grand quotidien Israèlien à une date où justement l’histoire officielle d’israél et du peuple juif à fait débat entre les tenants des mythes officiels et PLUSIEURS historiens et archéologues réalistes s’appuyant sur des archives nationales récemment déclassifiées et de récentes découvertes archéologiques. Les mythes concernent à la fois la guerre d’indépendance et l’époque antique, éléments fondateurs de la politique contemporaine d’Israël.

                                      France Palestine reproduit l’interview avec quelques commentaires à eux au début. En plus cet historien a des vues trés proches des tiennes par rapport aux Palestiniens et ce n’est en rien un gaucho-bobo- peace and love ou une sorte de Prof Faurisson comme tu sembles dire.

                                      Pour finir, qu’une immigration de plusieurs centaines de milliers de personnes (250 000 de 29 à 39 et 240 000 rien qu’en 1949) sur une terre étrangère déjà peuplée, ne puisse produire de graves conflits tient de la fumisterie, surtout que les conflits entre les deux communautés émaillés déjà toute la première moitié du XXem siècle.

                                      Bref, que les dirigeants sionistes de l’époque aient envisagé la création de leur état par opposition aux arabes, sachant pertinemment qu’une lutte pour des territoires aurait lieu me semble absolument logique. Cette guerre de 1948 a opposée deux peuples qui voulaient chacun obtenir le plus de terres, point final. A quoi ça sert de dépeindre les arabes comme les méchants partout et les juifs comme de sympathiques jeunes gens pacifistes sans arrières pensées ? Si ça c’est pas de la propagande naïve, qu’est ce que c’est.

                                      De plus, on le voit bien aujourd’hui avec la colonisation de plus en plus poussée de la Cisjordanie et de Jérusalem Est ; la bataille pour la terre continue de plus belle, et c’est Israël qui à ce jour en est le moteur.


                                    • Gilles Gilles 2 septembre 2007 08:51

                                      Pour répondre à iP 115 à propos de la fiabilité de Wikipedia

                                      In August 2007, Wikipedia Scanner found that edits via the company’s IP addresses occurred to Diebold’s Wikipedia article, removing criticisms of the company’s products, references to its CEO’s fund-raising for President Bush and other negative criticism from the Wikipedia page about the company in November 2005.

                                      http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=28099

                                      un exemple parmi d’autres.....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès