Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La Grande Stratégie de Bachar El Assad

La Grande Stratégie de Bachar El Assad

C'est un cas d'école. L'affrontement qui se déroule sous nos yeux en Syrie depuis 4 ans sera, à coup sûr étudié et enseigné dans les écoles de stratégie du futur tant il emblématique. Il rassemble en un seul lieu et un seul temps, dans une sorte de tragédie grecque à l'échelle des états, 2 acteurs principaux dont un ne fait aucune faute et l'autre... que des erreurs.

Où l'on voit un petit pays de 180.000 km2 et 22 millions d'habitants, à peine plus grand que le Portugal résister à la première puissance mondiale, et à ses roquets, qui a juré d'avoir sa peau et à des hordes de barbares venus de tous les coins du monde se battre sous le drapeau de l'Islam.

En Syrie, Bachar El Assad, depuis le début ne joue que des bons coups. Il déploie une stratégie extrêmement intelligente qui ne tombe dans aucun piège et saisit toutes les perches qui lui sont tendues.

A la base de cette stratégie, quelques idées simples, mises en action, permettent à Bachar d'abord de rester la tête hors de l'eau puis... d'avancer vers la victoire.

Voici les ingrédients nécessaires et suffisants à la victoire du régime syrien.

 

1 - Une bonne information, une bonne analyse.

En géopolitique, l'information ce sont vos yeux. Sans information, vous êtes aveugle. Être informé est indispensable à l'établissement d'une stratégie gagnante.

Dès les premières manifestations de 2011, le régime syrien a su la vérité, à savoir qu'il ne s'agissait pas de manifestations gentillettes comme on a pu en voir en Europe, mais d'une tentative orchestrée de renverser le pouvoir en manipulant l'opinion où, par exemple, comme en Ukraine, des snipers ouvraient le feu pour obliger le gouvernement à répondre et le faire passer pour des assassins.

En Occident, nos média nous ont raconté la fable des manifestations pacifiques réprimées dans le sang par un pouvoir diabolique, qui auraient été suivies d'une radicalisation de l'opposition. C'est évidemment une légende, car dès le début l'objectif était de renverser le pouvoir syrien. Pour le faire les seuls moyens disponibles étaient les islamistes radicaux. Damas devait savoir celà pour survivre. Elle l'a su. Fin de l'histoire.

 

2 – Une détermination sans faille.

Dès les premiers jours, la détermination du pouvoir syrien a été totale. Les troubles ont commencé en février 2011, fin mars 2011, Bachar El Assad dénonçait "une conspiration" contre son régime. La couleur était annoncée Depuis le début de la crise, la volonté du régime syrien n'a jamais faillie. Se faisant, le pouvoir syrien se crédibilisait auprès de toutes les minorités qui allaient être, par la suite, la cible des islamistes. Il renforçait un soutien populaire limité mais réel comme le montrent les manifestations pro-gouvernementales qui eurent lieu dès le dabut de la crise. Notons qu'en celà, le pouvoir syrien a été aidé par... ses adversaires ! Les fatwas (appels au meurtre prononcés au nom de l'Islam) lancées contre Alaouites, Chrétiens et Druzes ont aidé ces derniers à choisir leur camp !

Notez ici le décalage existant entre le gouvernement syrien qui avait très correctement appréhendé la réalité et les diplomaties occidentales, France en tête, qui s'étaient auto-intoxiquées en claironnant que "la fin était proche[pour le régime de Bachar]". C'était en 2012, on est en 2015 !

 

3 – Une capacité à rassembler et mobiliser ses forces.

Si Bachar n'a, à juste titre, fait aucune concession aux terroristes, celà ne l'a pas empêché dans le même temps de trouver des terrains d'entente avec tous ceux qui, en Syrie et ailleurs, pouvaient être ses alliés potentiels.

Un exemple : en avril 2011, soit moins de trois mois après le début des événements, pendant que les journaleux occidentaux nous ânonaient leurs stupidités habituelles sur le "vilain dictateur" en guerre contre les gentils démocrates, Bachar El Assad rendaient à 300.000 Kurdes leur nationalité syrienne. Contrairement à ce qu'écrivait "Libération" à l'époque qui, comme d'habitude n'avait rien compris, il ne s'agissait pas de "lâcher du lest" mais au contraire de renforcer son camp par une alliance capitale. Là encore la stupidité (je reste poli) des adversaires de Bachar qui feront de ces Kurdes leurs ennemis en les agressant alors qu'ils n'avaient rien demandé, va aider Damas.

Notez ici le décalage entre la Syrie qui rend aux Kurdes leur citoyenneté, et certains membres de l'OTAN, les Baltes pour ne pas les citer, qui refusent aux Russophones, pourtant nés en terre balte, un passeport ! Il est vrai que celà ne concerne, en Lettonie par exemple, que 44% de la population ! Je passe également sur le cas de l'Ukraine qui trouva intelligent d'interdire la langue russe ! Et tout ce beau monde donne des leçons !

 

4 – Une politique opportuniste au sens noble du terme, qui met en valeur ses atouts.

Comme l'explique Luttwak, dans son excellent ouvrage "La Grande Stratégie de l'Empire Byzantin", une grande stratégie passe par, sinon des alliances, au moins une neutralité bienveillante des grandes puissances du monde qui vous entourre.

La Syrie de Bachar ayant les Etats-Unis plus leurs laquais, plus plusieurs pays arabes plus une grande puissance régionale qu'est la Turquie comme adversaires, il était vitale pour elle d'avoir sinon l'alliance ou au moins la neutralité des autres puissances qui comptent.

Damas a réussi. Pour celà la Syrie a cultivé son alliance avec l'Iran comme avec la Russie à laquelle elle rendit la pareille en la soutenant lors de l'affaire de la Crimée. Il semble bien qu'en Politique Internationale, la fidelité paie !

Pour ce qui est des autres pays comme la Chine, la Syrie a juste eu à avancer un argument audible jusqu'à Pékin : la légitimité ! Le gouvernement de la République Populaire du Chine, en politique étrangère est extraordinairement... conservateur ! Pékin n'aime pas le changement ni le désordre, surtout quand il est provoqué par les Américains ! Il restait à Damas à jouer son atout qui est sa légitimité, à ne pas faire d'erreur et... c'était gagné ! En s'assurant l'alliance de l'Iran et de la Russie et la neutralité de la Chine, Damas évitait l'encerclement. Bien joué.

 

Notez ici, pour l'anecdote que si vous êtes un dictateur ou un "président musclé" du tiers monde ou du monde arabe, mieux vaut avoir Vladimir Poutine comme soutien que les Occidentaux ! Pour vous en convaincre, comparez les sors réservés à Ben Ali, Moubarak et Bachar El Assad ! Ça vous amuse, mais ça ne fait pas rire Sissi, pas l'impératrice mais le nouveau président égyptien, qui semble avoir compris la leçon et flirte (je parle toujours du président égyptien) désormais avec Poutine !

 

5 – Un travail en profondeur et à l'économie

Là, la stratégie de la Syrie du XXIem siècle rejoint celle de l'Empire Byzantin d'antan. La Syrie a peu de moyens, peu de troupes alors elle les économise en évitant les combats frontaux, en préférant l'encerlement et la contre-guerilla. La carte des opérations est claire. Nous voyons que les forces de Bachar ont encerlé leurs adversaires de l'Armée Syrienne Libre, en attendant que les poches où elles sont bloquées tombent comme des fruits mûrs, avec un minimum de pertes pour la vraie armée syrienne. Il ne restera alors que quelques encablures adossées aux pays qui les soutiennent : la Turquie et Israël. Comme ces deux pays n'interviendront pas directement ces deux encablures tomberont naturellement à leur tour.

En même temps, Bachar El Assad a libéré les pires islamistes pour qu'ils renforcent Daesh où... l'aviation de l'OTAN fait le boulot à la place de Bachar ! Faire faire son boulot par quelqu'un qui, il n'y a pas 4 ans avait juré votre perte, il fallait y arriver. Chapeau l'artiste !

Là, Bachar donne une leçon au monde entier.

 

6 – Cerise sur le gâteau, Bachar contrôle et manipule, lui aussi, l'information.

Comme me l'avait dit un ami Libanais, il n'y a pas dans les guerres civiles, les bons d'un côté, les méchants de l'autre et l'Occident n'a pas le monopole de la désinformation. Bachar a royalement désinformé la planète en faisant passer l'idée que "la guerre ne pouvait être gagnée par personne" !

Cette idée fausse, cette désinformation syrienne consistant à dire qu'il y a "partie nulle" en Syrie, a d'ailleurs été relayée par nos quatre parlementaires en visite à Damas. En réalité, comme je l'ai indiqué au dessus, Bachar El Assad gagne en ce moment la guerre, mais en ayant le triomphe modeste en faisant croire qu'il ne gagne pas, il évite une réaction de dernière minute de ses adversaires, en particulier Américains qui pourraient dans un ultime sursaut exploser son régime sous les bombes de l'OTAN, ruinant ainsi ses efforts ! La dissimulation, savoir se faire passer pour plus faible qu'on est, fait aussi partie de l'Art de la Guerre. A coup sûr, les origines alaouites de Bachar et l'Histoire de sa communauté minoritaire ont aidé le président syrien dans cette démarche.

 

Pour toutes ses raisons, Bachar El Assad, donne aujourd'hui, une leçon de stratégie au monde entier et dans des décennies on analysera encore sa victoire dans les écoles de guerres du monde entier.

 

Et Daesh dans tout ça ?

Je passerai moins de temps sur Daesh, le véritable adversaire de Bachar, l'Armée Syrienne Libre... et Squelettique devrais je ajouter ne vaut pas grand chose. D'ailleurs la débandade est commencé et ses combattants rejoignent désormais les Islamistes.

Disons juste que Daesh, en matière de stratégie globale est pire que tout ce qu'on a vu jusqu'ici dans l'Histoire et ne manque jamais une occasion de faire une ânerie (je reste poli). Je parle de stratégie géopolitique, sur le terrain même Daesh arrive à tenir en s'appuyant sur le ressentiment anti-chiites des populations et une capacité réelle à bien gérer les territoires conquis.

 

Aucune capacité opportuniste.

Comme jadis les Nazis, Daesh arrive à s'aliéner tous les pays qui l'entourrent, même lorsque ceux ci ne peuvent pas s'encadrer. Daesh aurait pu négocier un pacte de non-agression avec les Kurdes, qui après tout n'ont aucune envie de reprendre autre chose que leur territoire, et ne demandaient pas mieux, il n'en a rien été. Et Daesh se retrouve ainsi comme les Nazis d'antan obligé de se battre sur deux fronts et même trois : face aux pouvoirs syriens et irakien et face aux Kurdes.

Les Nazis avaient réussi à s'allier au moins avec quelques pays de seoond ordre (en matière de puissance) : Hongrie, Finlande et Croatie par exemple. Daesh n'a même pas eu l'idée de négocier au moins une paix froide avec la Jordanie et au contraire par ses actes barbares attise la réaction de cette dernière ! M. de Talleyrand, s'il était encore parmi nous aurait dit "C'est pire qu'un crime, c'est une faute" !

Daesh n'a plus aucun allié. Et ça, sur la durée, ça ne pardonne pas.

 

Pas de travail en profondeur.

Les Empires ou état criminels qui ont tenu au XXem siècle avaient au moins la capacité de mobiliser leurs troupes autour d'une image du monde, d'un rêve fut-il fantasmatique : celui de la race pour les Nazis, de l'émancipation de la Classe Ouvrière pour les Communistes staliniens ou Khmers Rouges, Daesh mobilise autour de quoi ? Revivre au milieu des dromadaires comme le Prophète au VIIem siècle ? Casser des sites archéologiques ? C'est minable. Certes quelques déglingués rejoignent aujourd'hui Daesh sur cette idée. Certes les victoires militaires de Daesh redore son blason et attire des paumés de partout, mais dès les premières défaites, il n'y aura plus grand monde ! Vous auriez envie, vous, de mourir, pour pouvoir casser un site archéologique ? Personne ne mobilise durablement sur une thématique aussi pourrie !

 

Une communication vaseuse.

Je ne crois pas du tout à ce que disent certains analystes que la "communication de Daesh" est excellente ! Montrer des horreurs ça ne mobilise pas durablement autrement que contre vous. Les Soviétiques ont tenu 70 ans en décrivant un monde à l'avenir "radieux" pas en, affichant leurs horreurs : Katyn et autres. Là quel est l'avenir ? Couper la tête à ses ennemis et les faire brûler vifs ? Avec ça vous allez mobiliser les foules durablement en votre faveur ? J'en doute.

La Guerre Civile Syrienne comme toute guerre civile aura un gagnant et un perdant. Comme pour la guerre civile européenne qui sévit entre 1939 et 1945, le gagnant sera celui qui a su avoir une stratégie, une vision de l'avenir, tenir, rassembler et nouer des alliances.

 

Pour ne pas conclure.

Certes, je peux me tromper. Un élément peut surgir que je n'ai pas vu, dont je n'ai pas saisi l'importance. Si quelqu'un qui me lit voit lequel, je serai heureux qu'il me l'indique, moi-même, je ne le vois pas, et je ne vois pas ce qui, à ce niveau peut empêcher le succès total de Bachar El Assad et... la ridiculisation des diplomaties occidentales.


Moyenne des avis sur cet article :  4.34/5   (103 votes)




Réagissez à l'article

113 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 8 mars 2015 10:42

    Un fin stratège en effet...soutenu par un autre excellent joueur d’échec..Poutine..La coalition qui tente de le faire partir n’est qu’un ramassis de va t en guerre sans aucune stratégie et surtout trop d’origines différentes qui ne peuvent pas se voir en peinture de par leur religion...

    Très bon article+++

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 8 mars 2015 20:29

      @Le p’tit Charles
      La Russie a apporté une aide à la Syrie, et sans doute à l’ Iran, avec des armes de défense.
      « Echec et Obamat en Syrie »


      La Russie a semble-t-il une avance technologique, elle a réussi à neutraliser l’électronique du navire de guerre US le Donald Cook, qui s’est fait déconnecter en Mer Noire.

    • zygzornifle zygzornifle 8 mars 2015 10:55

      il a encore de très nombreuses années de dictature devant lui et il finira bien par être reçu en grande pompe par nos gouvernants, Sarko en son temps avait bien reçu Kadhafi .....


      • HELIOS HELIOS 8 mars 2015 14:49

        @zygzornifle
        ...Bachar a été reçu et se trouvait, le 14 juillet, dans la tribune en bas des champs Elysées... vous ne vus souvenez pas ???


      • Xenozoid Xenozoid 8 mars 2015 15:00

        @HELIOS
        j’avais l’intension de faire un truc qui s’appelle,et ils tournent en rond,vus les précédents jeux de toutes sorte


      • Hijack Hijack 8 mars 2015 10:56

        Merci l’auteur pour cet excellent article et plus qu’excellente introduction ...

        Tout est dit  : tragédie grecque à l’échelle des états, 2 acteurs principaux dont un ne fait aucune faute et l’autre, que des erreurs ...

        - Quand celui qui gagne pratiquement à chaque coup (en prenant les échecs comme l’image donnée ici) contre l’Empire - avec l’aide de ses vassaux ... et serviteurs, financiers et autres traîtres à eux-mêmes comme l’Arabie et le Qatar et la Turquie ... les autres pays arabo/musulmans fermant pratiquement leurs gueules - qui dans son avancée dans son jeu d’échecs réussit à se garantir l’aide (intéressée ou pas) et le respect de la Russie, l’Iran, la Chine et le Hezbollah >>> à ce niveau, on pourrait même dire contre la Syrie, il n’y a qu’un circus de mensonges, trahisons et retournement de vestes ... Quand le seul argument de Fabius est que Bachar el Assad avait lui-même placé ces islamistes en les libérant de prison en 2011, alors que cette libération avait été expressément demandée par l’ONU, les USA, les européens et ses soi disant opposants ... que le dirigeant syrien, avait contre son gré libéré quelques prisonniers parmi les moins dangereux ... Cela étant, il ne faut pas se voiler la réflexion et l’analyse, l’intérêt de destruction de la Syrie et de son peuple n’a aucun intérêt pour l’Europe et le reste du monde, même pas pour les USA , mais pour leur donneur d’ordres que chacun devine.


        • le moine du côté obscur 8 mars 2015 11:18

          L’homme est en effet un habile politicien et un stratège de premier plan, je dirais même un vrai homme d’état. Sans doute les dirigeants occidentaux aveuglés par leur arrogance et le mépris qu’ils ont pour les arabo-musulmans ont mal cerné l’homme. Maintenant on verra jusqu’où ils sont prêts à aller ces démons. Et je pense qu’Al Assad est déjà entré dans l’histoire alors que des imbéciles comme Fabius ont démontré qu’ils étaient des rigolos. 


          • doctorix doctorix 9 mars 2015 11:58

            @le moine du côté obscur

            Ce qui fait d’Assad un bon chef d’Etat est qu’il n’a jamais voulu du pouvoir.
            Or nos dirigeants actuels, partout dans le monde, n’ont que le pouvoir pour ambition.
            L’un exerce le pouvoir par devoir, au mieux des intérêts de son peuple, les autres pour satisfaire leur ego et leurs intérêts, quitte à se prêter à toutes les compromissions.
            Poutine est actuellement issu de ce moule vertueux : je ne sais ce qu’il en était au début, mais je crois qu’aujourd’hui il veut laisser un nom dans l’Histoire, un nom qui sera respecté, admiré, et probablement aimé.
            Etre malmené par nos media est finalement devenu un critère de vertu, comme une boussole qui indiquerait le Sud...

          • elpepe elpepe 8 mars 2015 12:17


            les frappes contre DAESH sont fictives car ils sont les grands allies d’Israël,
            Mr Hollande n’a absolument pas compris les enjeux et force en puissance, la France sera la grande perdante de cette affaire,
            Aujourd’hui il ne lui reste plus qu’a discréditer ses allies d’hier, DAESH,
            Elle a perdu ses allies historiques, le Liban et Damas, et s’est mis a dos tous les islamistes radicaux de ce monde, et ils sont nombreux en France ...

            Mr Fabius, travaillant aussi pour Israël, est parfaitement dans son rôle, on ne peut insulter son intelligence.

            DAESH qui par sa folie, et barbarie, a l’image de sa connerie infinie, mais aussi de l’hypocrisie, tout OTAN infinie de l’Occident, s’est aliéné toute la planète.
            Il ne reste plus que les Salafistes du Golf pour oser encore les soutenir, et la Turquie laïque, aidée en cela par l’Otan.
            Ma pensée et émotion vont aux victimes innocentes de ce conflit crétin.

            Pour terminer une image de paix, celle d’un Salafiste heureux réclamant le bonheur et l’amour pour tous, que l’Islam illumine ce monde :
            https://www.google.ca/search?q=Salafistes&newwindow=1&tbm=isch&imgil=bAbjQqYA7CXEYM%253A%253B2cq80_C4IAG0oM%253Bhttp%25253A%25252F%25252Foumma.com%25252FTunisie-les-salafistes-a-l-attaque&source=iu&pf=m&fir=bAbjQqYA7CXEYM%253A%252C2cq80_C4IAG0oM%252C_&usg=__vLquf3cTuDO9lp_4ttRpmzkFL2U%3D&biw=1280&bih=529&ved=0CDsQyjc&ei=YSv8VKG3FIeayATkqYDoCA#imgrc=bAbjQqYA7CXEYM%253A%3B2cq80_C4IAG0oM%3Bhttp%253A%252F%252Foumma.com%252Fsites%252Fdefault%252Ffiles%252Fimagecache%252F400xY%252FIMG%252Farton7184.jpg%3Bhttp%253A%252F%252Foumma.com%252FTunisie-les-salafistes-a-l-attaque%3B565%3B320


            • SamAgora95 SamAgora95 8 mars 2015 12:17

              Jamais aucune grande puissance militaire n’a gagné contre un peuple uni, la tentative des occidentaux sionistes de diviser le peuple syrien a échoué.


              Ce qui explique la résistance de Bachar El-Assad c’est donc la cohésion de son peuple !



              • filo... 8 mars 2015 12:31

                @SamAgora95
                Mais aussi soutien sans faille de la Russie !


              • Lucide bdpif@laposte.net 8 mars 2015 13:01

                Pour répondre à la conclusion de l’article. Ce qui fera tomber Assad sera l’arret des livraisons militaires de la Russie, et l’arret du soutien de POutine.


                C’est pas du tout un joueur d’echec. Sa stratégie est grossiere. On bombarde et on rase tout ; eliminant comme les chalutiers, civils rebelles, opposants dans le meme sac.

                On se protege des interventions militaires de l’ONU sous le veto de la RUssie ; en compensation de bases militaire russe et evidement des ressources gazierres.

                Le cas dA’ssad sera effectivement étudié. Devant une cour internationale des droits de l’homme pour crime contre l’humanité. Des que Poutine tombera pour corruption.




                • fred.foyn Le p’tit Charles 8 mars 2015 14:22

                  @bdpif@laposte.net...heu..les premiers responsables sont les USA-Israël les pays du golfe..la Turquie..et l’UE...Plus les terroristes en place pour déglinguer Assad...Eux passerons devant un tribunal international pour crime contre l’humanité.. !


                • HELIOS HELIOS 8 mars 2015 14:53

                  @bdpif@laposte.net
                  ... vous devriez cesser de regarder le doigt... 


                • volpa volpa 8 mars 2015 16:42

                  @HELIOS
                  Même le doigt il ne peut le voir à l’endroit où il se l’est mis.


                • Layly Victor Layly Victor 8 mars 2015 19:22

                  @bdpif@laposte.net

                  section de sauvetage d’urgence du soldat Hollande, sous le coup d’une condamnation pour haute trahison, au rapport. bdpif la poste : présent !
                  garde à vous !
                  repos !

                  Le gros salopard Hollande, cornaqué par les agents en service Fabius, BHL, Juppé et Sarkozy, a déshonoré les armes de la France en les employant contre les Chrétiens et les Alaouites d’Alep, et a déshonoré la diplomatie française aux yeux du monde entier. C’est un cas de haute trahison. Même si son funeste projet de bombarder Alep a échoué l’été 2013 car Poutine l’a fait avorter résolument et radicalement (c’est un épisode que nos braves médias ne nous ont pas conté, épisode reconnu par les stratèges comme « la deuxième bataille de Lépante »)
                  C’est la raison pour laquelle vous vous précipitez pour éteindre le feu chaque fois que l’on aborde ce sujet. Mais l’histoire jugera.
                  Vous avez raison de dire que Bachar ne tiendrait pas contre l’armada israélo-occidentale sans le soutien de Poutine. Mais Poutine ne lâchera pas le peuple Syrien, et les minorités chrétiennes et autres, car il n’est pas une limace immorale comme Hollande.
                  D’où l’unique espoir : faire tomber Poutine. Et vous expliquez on ne peut plus clairement le sens de la guerre déclenchée en Ukraine et les tentatives de « révolutions colorées ». Montrant ainsi le mépris que vous et vos amis mercantiles avez du grand peuple Russe. On peut acheter la presse, le Congrès US, les socialos français, on peut maquiller en saint martyr de la « démocratie » un escroc oligarque, on ne peut pas acheter l’attachement à sa patrie et à un minimum de valeurs.

                  Je sais que votre ami BHL aimerait un écrasement de la Syrie par les forces de l’ONU, comme il l’a obtenu pour la Serbie et la Libye. Ce qu’il risque d’obtenir, c’est de constater que le peuple français, quand la moutarde lui monte au nez, peut avoir des réactions imprévisibles. (dans sa petite tête, il se dit : « no problemo, si ces cons se rebellent, on les fera bombarder par les avions de l’OTAN, sous le prétexte d’armes chimiques cachées en Corrèze »)


                • Lucide bdpif@laposte.net 8 mars 2015 19:35

                  @Layly Victor


                  On sera d’accord sur un point. Sur le cas de haute trahison de Hollande et Obama qui ont laissé crever le peuple syrien alors qu’il apellait à l’aide. 

                  3 ans que je suis le conflit. 3 ans que j’ecris sur le sujet.

                  Effectivment, je milite pour une intervention militaire des casques bleu pour désarmer le pays.
                   
                  C ’est une tragédie sans nom qui se déroule là bas.

                • berry 8 mars 2015 20:10

                  @bdpif@laposte.net
                  Cette tragédie se déroule au nom des intérêts américano-sionistes que vous représentez.


                • Lucide bdpif@laposte.net 8 mars 2015 20:25
                   @Berry

                  Je represente surtout le point de vue Lambda d’un quelconque lecteur Francais.

                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 8 mars 2015 20:48

                  @bdpif@laposte.net
                  Le lecteur lambda aurait tout intérêt à savoir comment la CIA organise des révolutions colorées, en les faisant passer pour des guerres civiles contre d’affreux dictateurs... .
                  Alors que les USA s’accommodent fort bien des démocraties genre Qatar et Arabie Saoudite...


                  Le lecteur lambda aurait aussi tout intérêt à comprendre comment les USA instrumentent les organisations internationales, genre FMI, BCE, Commission européenne, Banque mondiale et autres joyeusetés. Mais vous ne tenez sans doute pas à savoir ce que font exactement vos chers Etats Unis d’ Amérique...

                • Lucide bdpif@laposte.net 9 mars 2015 01:09

                  @Fifi Brind_acier


                  Le lecteur Lambda que je suis pense evidement que Assad est une pourriture de dictateur sanguinaire qui sera jugé pour crime contre son peuple et pendu sur la place publique.

                  Je n’ai pas eu besoin des medias pour le savoir. j’ai moi meme envoyé des videos au club de la presse des le debut des manifestation.

                  Je fais partie d’une organisation de defense des dessinateurs de presse. On a longtemps essayé d’en faire sortir quelques uns des geoles du regime SYrien. EN pur perte. On peut meme pas recuperer les cadavres pour les familles.

                  Cet article est honteux et transpire le faschisme.

                  On s’en fout des USA presentement. Meme si, vous arriviez tous à prouver que quelque smilitants américians faisait partie des manifestations. Ce qui n’est pas fait.

                  Cà n’enlevera en rien que c’est une revolution DU PEUPLE dans la continuité des printemps arabes.

                  Essayer de faire passer Assad pour un brave type est honteux. 

                  C ’est mal, c’est sale. C’est cracher sur tout les cadavres du regime Syrien.

                • Lucide bdpif@laposte.net 9 mars 2015 01:29

                  @Fifi


                  Faire passer Assad pour un brave type ; c’est cracher sur les petits morceaux d’enfants dechiquettés par les barils d’explosifs largués des helicopteres russes dans les marchés. C’est cracher sur ces gens affamés et sur ces femmes qui tuent leur chiens pour donner à manger à leurs enfants. C’est cracher sur ces milliers de palestiniens de Yarkmouk affamés par le regime comme dans le guetto de varsovie, qui s’entretuent pour un colis humanitaire.

                  Ce genre d’article est l’equivalent de ce que l’on trouvait dans la presse collaborationiste pendant la seconde guerre mondiale en France. Ce bon monsieur Hitler, ce bon monsieur Assad/ COmme ils disaient à l’époque, mieux valaient les nazis que Staline, aujourd’hui, c’est mieux vaut Assad que les djiadistes. 

                  Fifi ne vendez pas votre ame et votre humanités à ces sales idées fascisantes. Vous avez l’air sincere et pleine de bonne volonté. Ne vous trompez pas de camps. Assad est l’equivalent d’un Nazi en Syrie. Poutine est un sale type qui entretient comme un feu le nationalisme et l’extreme droite en Russie et en France.

                  Nous sommes d’accord sur les américains, Ce sont des capitalos, des sales types, tout ce que vous voulez. Mais ne vendez pas votre ame au diable en soutenant Assad ;)

                  Cordialement

                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 9 mars 2015 08:18

                  @bdpif@laposte.net
                  Je crois que vous confondez deux problèmes.
                  Je n’ai jamais dit que Assad était un grand démocrate, ni Saddam Hussein, ni Kadhafi...
                  Ni qu’il ne fallait pas soutenir leurs opposants en offrant l’accueil aux réfugiés en danger dans leurs pays.


                  Là n’est pas la question. D’autant que les pays de l’ OTAN ont reçu tous ces dirigeants avec le tapis rouge, avant d’envahir leurs pays.

                  Le Droit International interdit d’envahir un pays souverain qui ne vous a pas déclaré la guerre.
                  Encore moins d’y faire du nettoyage ethnique.
                  Je n’ai pas souvenance que l’ Irak, la Syrie ou la Libye aient déclaré la guerre à aucun pays de l’ OTAN.

                  A moins que vous ne croyiez à la fable de l’ OTAN répandant la démocratie ?
                  Où y -a-t-il la démocratie après leurs interventions ?
                  En Irak ? En Afghanistan ? En Libye ? Au Soudan ? En Somalie ? Au Mali ?

                • Byblos 10 mars 2015 04:18

                  @bdpif@laposte.net
                  Je vous trouve bien affirmatif. Où donc avez-vous obtenu vos informations privilégiées ? À quels « services spéciaux » ?


                • Byblos 10 mars 2015 04:25

                  @Fifi Brind_acier
                  « ...Alors que les USA s’accommodent fort bien des démocraties genre Qatar et Arabie Saoudite... » Sans oublier il n’y a pas si longtemps les Pinochet, Somoza et tutti quanti. C’est la même recette que cette « grande démocratie » (éclat de rire réprimé tant bien que mal) applique sous toutes les latitudes et à toutes les époques.


                • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 10 mars 2015 17:58

                  @Fifi Brind_acier

                  DAECH DECLARE LA GUERRE A TOUS meme aux musulmans surtout aux musulmans

                   modérés CE SONT LES NOUVEAUX NAZIS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

                  alors vos « théorie complotistes ne serviront qu ’a attiser le FEU » peut etre ATOMIQUE quand un taré comme ASSAD ou le clown de corée du nord appuyeront sur UN CERTAIN BOUTON ou seul le dictateur appuye sans clef de généraux ou de ministres comme dans une DEMOCRATIE DE L OTAN !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
                  PITOYABLE VOS CRIS D ORFRAIES COMPLOTISTES RIDICULES !!!!!!!!!!!!!!!!!!


                • cevennevive cevennevive 8 mars 2015 13:06

                  Excellente analyse Le Kergoat ! Merci.


                  Espérons toutefois que cet article ne tombe pas devant les yeux des quelques adversaires de Bachar, moins « stupides » (le terme est poli, en effet) et aveugles que les autres.

                  Ils risquent de comprendre la stratégie que vous décrivez si bien...

                  Mais que pourraient-ils faire, puisqu’ils sont « stupides » ?

                  Hélas, notre Pays fait partie de ces gens-là.




                  • Lucide bdpif@laposte.net 8 mars 2015 13:55

                    @cevennevive

                    Je me retiens de rire.

                    La stratégie, elle est grossiere,comme une patate sur un visage.
                    Tout le monde la vois depuis le début. Tout le monde pense que personne n’est assez bete pour y adhérer. Content que vous decouvriez aujourd’hui certaines choses. Mieux vaut tard que jamais.

                  • cevennevive cevennevive 8 mars 2015 14:10

                    Pif la poste,


                    Riez, riez, ne vous retenez pas, c’est bon pour la santé !

                    Riez pendant qu’il en est encore temps.


                  • Lucide bdpif@laposte.net 8 mars 2015 14:20

                    @cevennevive


                    Pourquoi « Pendant qu’il est encore temps » ?

                    Vous pensez qu’Assad va nous envahir, ou la Russie ?

                    Pfff. Cà suffit la propagande. Eocnomiquement, notre petit pays a déjà le double du stock d’or de la Russie. Militairement, nous sommes technologiquement supérieur. Nous avons de quoi detruire la Russie au niveau Atomique. Oui, je le concois, la russie peut nous detruire 4 fois plus fort. Mais bon, si tout le monde est mort, peu de différence.

                    Et puis nous sommes protégé par nos cousins américians ;)


                    On a donc le droit de dire

                  • Croa Croa 8 mars 2015 18:22

                    À cevennevive,
                    *
                    Cet article n’y sera pour rien car des contrats sur la vie de Monsieur Bachar sont probablement déjà en cours. Même s’il fait peu d’erreurs ses adversaires guettent la faille, les tueurs du Mossad font moins de bêtises que ceux de la CIA donc il lui faudra beaucoup de chances pour vivre vieux.


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 8 mars 2015 19:37

                    @bdpif@laposte.net
                    Protégés, ou vassalisés ?


                  • Layly Victor Layly Victor 8 mars 2015 19:43

                    @bdpif@laposte.net

                    Il sera facile de vaincre la Russie. C’est ce que se disait un certain Adolf Hitler. Vous connaissez la suite.
                    Ceci dit, votre hystérie anti Russe montre clairement ce dont il est question. Dans leur projet de mettre tout le proche Orient à feu et à sang, les sionistes enragent devant l’opposition exercée par la Russie et l’Iran, donc ils activent tous leurs agents, financiers, militaires, idéologiques, de par le monde.
                    Je suis d’accord avec Netanyahou sur un point. J’espère qu’après la victoire, tous ces agents auront la dignité de tirer d’eux mêmes les conséquences.

                    « militairement, nous sommes technologiquement supérieurs » : c’est un phrase tirée à 100% de la propagande sioniste. Quel orgueil bouffi et insensé ! Que le dollar vacille ou que le pouvoir pétrolier du Golfe s’effrite, et on verra ce qu’il en est de la supériorité d’Israël.

                    Quand à nos cousins américains, ils sont prêts à nous enfoncer à la première occasion. Historiquement, la France a toujours été beaucoup plus proche de la Russie, sauf depuis l’époque socialo-sarkozienne.


                  • Hijack Hijack 8 mars 2015 23:17

                    @bdpif@laposte.net

                    Tu es un élève à Morice ???


                  • Byblos 10 mars 2015 04:28

                    @bdpif@laposte.net
                    Faut-il vous lire au second degré ?


                    Ou êtes-vous vraiment sérieux ? Si c’est le cas, votre situation est tragique.

                  • Xenozoid Xenozoid 8 mars 2015 13:18

                    ISIS Programs will meet its requirements for providing security awareness training to its security officers and employees in a manner consistent with its mission of protecting the company’s personnel and physical assets against malicious attacks, terroristic activity and corporate espionage. SMI will benefit from the ISIS Programs, as well as ISIS’ significant experience in providing security solutions, as they strive to create a more security-informed workforce and a safer workplace.

                    joke but true,ce sont des contrats,qui viennent de

                    A mon avis la turquie doit être inquiète


                    • Hijack Hijack 8 mars 2015 13:31

                      Rappelons à ceux qui s’amusent à s’imaginer (par médias et politiques interposés) qu’El Assad est un dictateur >>> que lui, n’avait jamais voulu du pouvoir, qu’il lui avait été presque imposé à la mort de son frère (désolé pour les détails, je parle vite fait de mémoire), aurait préféré à la mort de son père continuer à vivre heureux à Londres avec sa petite famille et belle et intelligente épouse , en exerçant dont son cabinet d’Ophtalmo.

                      Même pas intéressé par la politique à ses débuts, le voilà propulsé dans les devants de la scène mondiale et dans l’histoire. Je me demande, qui dans l’histoire du monde avait dû affronter un tel déferlement de haine, de mensonges, d’armes, de puissances, de terroristes contre lui ... venant de toutes parts, y compris les pays frontaliers de la Syrie ...

                      Élu à plus de 88 % par un peuple dévasté par une terreur aveugle ... malgré que les votants et leurs proches étaient menacés de mort à l’intérieur de la Syrie /// A l’étranger, dont la France, les syriens n’avaient pas le droit de voter.
                      Jeu : cherchez où est la dictature et la démocratie ... même si la Syrie, n’a pas pour vocation à vivre à l’image de nos ... hum démocratitures.

                      Bachar el Assad est un vrai bouclier pour sa nation ... tout comme l’est Poutine... tiens, sûrement une coïncidence.


                      • Croa Croa 8 mars 2015 18:29

                        À Hijack,
                        *
                        Avec nos médias inutile d’être imaginatif ! Que Monsieur Bachar soit un dictateur est une des évidences de la pensée unique.


                      • bercav bercav 8 mars 2015 13:45

                        La propagande anti-Assad (comme celle anti-Poutine) est permanente et constante dans tous les médias alignés : Libération, France Inter/Culture (tout Radio-France et la télévision publique), Le Monde, Charlie Hebdo et le reste de la fine équipe.
                        A n’importe quelle heure du jour et de la nuit, tous les jours, vous trouverez du contenu anti-Assad, anti-Poutine, pendant que nous nous faisons tondre par l’UE sous contrôle de Washington et du gentil Obama et de leur TAFTA.
                        Dernièrement, Mélenchon l’a appris à ses dépens : il n’y a qu’UN camp du Bien, et il n’accepte pas la nuance.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès