Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La pseudo-pandémie actuelle est le meilleur support de la frayeur mondiale (...)

La pseudo-pandémie actuelle est le meilleur support de la frayeur mondiale pour développer de nouveaux marchés

« Il n’existe aucune preuve que le vaccin contre la grippe soit capable de prévenir ou de diminuer la maladie. Ses fabricants savent bien qu’il ne sert à rien, mais continuent néanmoins à le vendre », estime le Dr Anthony Morris, virologiste qui fut chef du contrôle des vaccins à la FDA. Nombreux sont ceux qui en sont avertis, aussi l’industrie pharmaceutique doit-elle trouver de nouveaux moyens de vendre ses vaccins à tout le monde.

Le plus efficace est la peur. Mais la peur doit s’appuyer sur quelque base et une « pandémie » est le meilleur support de la frayeur mondiale. Aussi, depuis plusieurs années, on nous répète que nous sommes menacés de mort par une « pandémie » de grippe aviaire, ce qui fait vendre les vaccins de la grippe saisonnière. Or, actuellement, c’est la grippe porcine qui a déclenché une véritable « pandémie », non de grippe mais d’hystérie.

Il ne faut pas oublier que ce n’est pas la première fois que règne une telle panique. Ainsi, en 1976, la première épidémie de grippe porcine s’est produite à Fort Dix, dans le New Jersey, où quelque 200 soldats ont été contaminés et certains en sont morts.

Le président Gerald Ford s’était alors fait vacciner à grand renfort de publicité devant les caméras de la télévision américaine, ce qui avait entraîné la vaccination de plus de 40 millions de personnes. Cependant, on dénombra très rapidement 700 morts, dont 30 « inexpliqués » chez des gens âgés dans les heures qui suivirent l’injection, et plus de 565 cas de paralysie type Guillain Barré, 1 300 réactions adverses telles que de sévères complications neurologiques, des maladies de Parkinson, des inflammations articulaires et de multiples scléroses.

La campagne, qui avait duré dix semaines, fut aussitôt suspendue, mais les dommages se sont élevés à 3,5 milliards de dollars.Quant à la " pandémie " tant redoutée, elle n’arriva jamais, et le grand public a oublié ce scandale.

Actuellement, nombre de virologues se demandent comment il se fait que l’épidémie actuelle apparaisse au moment même où la compagnie pharmaceutique Baxter International vient d’admettre qu’un vaccin expérimental a été contaminé par le virus H5N1 de la grippe aviaire. Ce mélange de virus de la grippe humaine H3N2 et de virus de la grippe aviaire H5N1 qui n’étaient pas correctement identifiés a été envoyé à une firme autrichienne qui a expédié des portions du mélange à des sous-traitants en République tchèque, en Slovénie et en Allemagne. C’est le sous-traitant tchèque qui s’est aperçu du danger et le Laboratoire national de microbiologie du Canada a alerté l’OMS.

D’après Alois Stöger, ministre de la Santé autrichien, 72 kilos auraient été contaminés. Comment ce laboratoire peut-il avoir « par accident » introduit les deux virus H5N1 et H3N2, dans le matériel vaccinal, alors que ce mélange de souches, appelé réassortiment, est l’une des deux manières de créer un virus pandémique ? D’autant que Baxter a adhéré à un ensemble de protocoles destinés à éviter la contamination par croisement viral.

Dans l’éventualité où une personne exposée au mélange serait infectée simultanément par les deux souches, elle pourrait servir d’incubateur à un virus hybride capable de se propager facilement d’un humain à un autre car, si le H5N1 ne contamine pas facilement les humains, le H3N2 en est capable.

Le laboratoire, qui a agi comme une organisation de terrorisme biologique envoyant des virus mortels à travers la planète, s’en est tiré en disant simplement : « Désolé, c’est une erreur ! »

On s’est bien gardé de nous signaler que Baxter Pharmaceuticals a déjà été impliqué dans quelques graves scandales. En 1996 des composants contre l’hémophilie ont été contaminés, toujours « accidentellement » par le VIH, et injectés à des dizaines de milliers de personnes et, récemment, une substance contaminante non identifiée, responsable de 19 décès aux États-Unis – sans compter des centaines d’accidents graves – a été découverte dans des lots d’héparine du même laboratoire, qui a évidemment nié sa responsabilité. Cela n’a guère empêché l’OMS de lui commander un vaccin contre le virus H1N1.

Ce n’est pas, non plus, la première fois qu’on laisse s’échapper des virus d’un laboratoire. En 2005, un fabricant américain de kits utilisés dans les laboratoires pour tester leurs capacités de détection avait associé des ampoules du virus H2N2 à des milliers de kits de test. Cette erreur, découverte aussi par le Laboratoire National de Microbiologie du Canada, avait conduit les autorités du monde entier à un branle-bas de combat pour récupérer et détruire les ampoules contenant le virus.

Ces exemples nous permettent de juger de la compétence et du sens de la responsabilité de certains fabricants de médicaments.

Toutefois, depuis plus de huit ans, le virus H5N1 n’a jamais manifesté le moindre signe de mutation qui permettrait la transmission entre mammifères. « Le virus H5N1 a amplement eu le temps de muter ou de se réassortir avec des gènes d’un virus de grippe humaine, mais rien de tel ne s’est produit », rassure le Pr Peter Palese, chef du Département de Microbiologie à l’Ecole de médecine du Mount Sinai à New York.

Actuellement, le virus de la grippe porcine n’est pas plus virulent (et peut-être moins) que les virus saisonniers qui ont sévi ces dernières années. Il lui manque une certaine protéine, présente dans le virus de 1918 et dans celui de la grippe aviaire H5N1 pour être un redoutable tueur.

Le chercheur australien Adrian Gibbs, l’un des créateurs du Tamiflu®, a déclaré que ses investigations indiquent que ce virus a échappé au laboratoire qui l’a créé. Il est loin d’être le seul chercheur qui estime que le virus H1N1, qui comporte des souches très différentes, porcine, aviaire et humaine, ne peut être que le fruit d’une manipulation génétique. (cf. Australian Vaccination Network, Inc. / PO Box 177 / BANGALOW / NSW / 2479 Australia).


Moyenne des avis sur cet article :  4.85/5   (26 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • robin 6 août 2009 11:17

    - Une usine Sanofi qui conclut un contrat de construction d’une usine à vaccin contre la grippe pandémique un mois avant l’annonce d’une pandémie de ce même type,

    - Baxter qui se « trompe » régulièrement dans des protocoles normalement hautement sécurisés autour de virus de la grippe,

    - les informations concernant la fabrication du vaccin classées secret défense de l’aveu du gouvernement,

    - l’immunité juridique obtenue par certaines compagnies pharmaceutiques fabricat le vaccin,

    - des centaines de milliers de tombes en plastique réparties aux USA un peu partout sur son territoire,

    - des centaines de camps de la FEMA ressemblant à des camps de prisonniers (de concentration ?), mais hautement gardés bien que vides et pouvant accueillir chacun au bas mots 20 000 personnes,

    - une campagne médiatique hystérique autour d’une pandémie qui peine à atteindre la mortalité d’une grippe ordinaire

    etc. etc.

    Qu’en concluent ceux qui ont des yeux et un cerveau derrière ?








    • Nicole 6 août 2009 14:55

      Bonne question. New World Order ? J’ai perdu le lien d’un montage excellent qui reprenait Attali très rapidement, avec son « nouvel ordre mondial ». C’était très bien fait.

      Sans compter que d’aucuns évoquent la possibilité d’implanter une puce RFID en même temps, ce qui, j’avoue, me déconcerte. Elles seraient si petites ? En tout cas, elles intéressent assurément ledit Attali.

      http://www.dailymotion.com/video/x7e16d_attali-sur-la-rfid-le-monde-sous-co_news

      Une chose est certaine : la mise en application du codex alimentarius approche, et c’est à nouveau Ron Paul qui va au charbon en déposant samedi dernier deux projets de loi qui remettent en avant 1° et 5° amendement, de sorte qu’il soit permis aux personnes établissant le lien entre nutrition, manque de micro-nutriments, vitamines de communiquer au sujet de produits visant des soins qui s’adressent à la cause et non aux symptômes.


      • Parrison Parrison 7 août 2009 10:24

        Merci pour ces liens...

        Tout ceci ne me semble absolument pas anodin, bien au contraire... !

        Etayer les rumeurs de pandémie par la contamination in vivo d’un train bondé, ce serait vraiment du grand art... c’est tellement énorme que la suspiscion ne relève pas de la paranoïa.
        Enfin... !!!! on prend un train de voyageurs et une fiole de bouillon de culture vous explose au visage, disséminant les virus sur les voyageurs... ? je n’appelle pas ça un accident, c’est carrément criminel... ! Sommes-nous en gurerre contre les laboratoires pharmaceutiques qui ont besoin de malades pour écouler leur stock de vaccins... ? .à bien y réfléchir ça y ressemble étrangement... !

        Savez-vous Objectif si des cas de grippe ont été recensés à la suite de cet « accident »

        Sachez que je me sens très concernée par cette histoire... merci pour un complément d’informations... !

        Bien à vous...


      • fonzibrain fonzibrain 6 août 2009 12:06

        super,merci bco à sylvie simon de venir dire ce qu’elle pense ;


        sinon baxter,qui a par« accident » mélangé la grippe aviare et H3N1 dans un vaccin a terminer letravail pour le vaccin contre H1N1



        “En réalité, ce sont deux types de vaccins qui sont en gestation dans les laboratoires des grandes firmes pharmaceutiques. L’un, créé de toutes pièces, mettra des mois avant de franchir toutes les étapes nécessaires à sa validation. Le second, dit vaccin “mock-up” ou vaccin-maquette, a été conçu lorsque le virus de grippe aviaire H5N1 a fait ses premiers pas sur la planète. C’est lui qui arrivera en premier sur le marché, une fois réadapté pour lutter contre la souche A (H1N1). “Un vaccin mock-up est un vaccin préparé en avance. Une fois que la souche du virus a été connue [au mois de juin], elle a remplacé [la souche H5N1] qui a permis de préparer le vaccin”, résume l’EMEA dans une note explicative. Quatre mock-upfabriqués par trois firmes –GSK, Novartis et Baxter – ont été approuvés a prioripar l’EMEA, alors que celui produit par Sanofi a été retoqué parce qu’il ne satisfaisait pas aux exigences.”article du monde
        C’est pas incroyable qu’après l’épisode Baxter,ils continuent à faire joujou avec le H5N1,mais ce n’est pas tout,toujours plus dingue,”Cette procédure permet une réduction drastique des délais d’autorisation par les autorités sanitaires. “On ne réévalue pas le vaccin dans son ensemble, mais seulement la variation qui lui a été apportée avec l’introduction de la nouvelle souche”, explique Mme Bartoli.”
        Vous comprenez le délire,”on ne réévalue pas le vaccin dans son ensemble,mais seulement la variation…”
        Donc,ils vont prendre un vaccin pour le H5N1,le modifier,l’approuver “a priori”,et le vérifier partiellement avant sa mise sur le marché,c’est dingue,c’est tout simplement dingue.Et tout ça en quelques semaines
        Du coup je comprend mieux “l’accident” Baxter,avec des méthodes comme cela,avoir problème devient une nécessité.


        LEURS VACCINS NE SONT PAS SURE !!!!

        • Nicole 6 août 2009 14:57

          Oui, merci pour cet article oh combien important, plus développé ici :

          http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article11326


        • Philou017 Philou017 6 août 2009 19:42

          Fonzibrain : ca permet sans doute à Baxter d’être le premier sur le marché :

          L’américain Baxter aurait gagné la course contre la montre que se livrent les laboratoires mondiaux. Il annonce avoir terminé la production de ses premiers lots de vaccins et attend l’autorisation de mise sur le marché.
          http://www.lefigaro.fr/sante/2009/08/06/01004-20090806ARTFIG00378-grippe-a-un-laboratoire-pret-a-distribuer-des-vaccins-.php

          Baxter : du producteur au vaccinateur ?


        • tvargentine.com lerma 6 août 2009 12:48

          Connaissez vous le principe de précaution ?????

          NON ! bien sur et bien il aurait permis de sauver des dizaines de milliers de personnes agées en 2003
          Il aurait permis de sauver des milliers de personnes du sang contaminée.
          ................
          Bref vous semblez reprocher au gouvernement de dépenser de l’argent pour rien ????

          Je préfére voir un gouvernement faire quelques choses,plutot qu’un gouvernement qui ne fait rien

          D’ailleurs,que cela ne fasse pas d’hombre à votre « Paris Plage » ou il n’existe pas un seul cas de grippe car seul les « touristes étrangers » sont contaminés

          A partir du moment ou la vie d’une personne est en danger pour une maladie,l’Etat à le devoir de tout mettre en oeuvre pour sauver des vies,même si la menace sera peut etre ou peut etre pas méchante

          Personnellement je rend hommage au courage politique du gouvernement et du Président de la République

          PS : Mitterand => sang contaminé
           Chirac + Mitterand => nuage de tchernobyl

          http://www.tvargentine.com/

           


          • Lisa SION 2 Lisa SION 2 6 août 2009 13:44

            Vous dites, Sylvie, « Mais la peur doit s’appuyer sur quelque base et une « pandémie » est le meilleur support de la frayeur mondiale. » Pardonnez moi pour ma logique néant-derthalienne, mais le mot « pandémie » ne devrait être prononcé qu’une seule fois, sachant que la suivante, normalement vous devriez être déjà mort. Logiquement, si celui-ci vous parvient par la voie orale prononcé par quelqu’un qui l’a effectivement vue de ses yeux, cela vous condamne assurément. Il en est différemment par le canal internet ou médiatique. L’on peut le lire et l’entendre à longueur de journée et y croire sans n’avoir jamais vérifié. Le simple fait d’aller vérifier de visu sur le terrain nous condamne irrémé-diable-ment.

            Les autorités s’appuient sur ce fait pour répandre leurs mensonges quotidiens complètement pandéminables.

            Mais ne nous voilons pas la face, la mort rôde effectivement. Et paradox-salement, elle est entre les mains de ceux qui sont supposés nous...soigner !


            • neurone 6 août 2009 17:00

              bravo pour cette synthèse « Robin » ...

              Mais il faut y a jouter qq point encore plus étonnant ...

              "Un candidat à la fonction présidentielle a-t-il la possibilité, dans une démocratie moderne, de garder secret un passage de sa biographie ayant trait à un événement aussi important que Tchernobyl ? C’est la question que nous posions dans un article précédent en essayant de faire le point sur cet épisode de la carrière du candidat néo-conservateur.

              Nous faisions remarquer que les grands médias étaient bien silencieux. Depuis, Le Monde.fr a cessé de faire la carpe et confirmé la totalité des informations que nous avions reprises sur ce site. Mais sans beaucoup faire avancer l’information.« 

              le »nous« c’est »http://culturecritique.wordpress.com/2007/04/11/sarkozy-tchernobyl-le-monde-confirme/« 

              et lisez la suite !!!

               »Nicolas Sarkozy a bien été chargé de mission pour la lutte contre les risques chimiques et radiologiques en 1987 au ministère de l’Intérieur. Sources : le Who’s who ?, les archives du site du Ministère des Finances, les bios de l’Express, et le Bulletin de la Société générale de Presse.

              Selon cette dernière source, il y serait resté de mars 1987 à mai 88. Autrement dit, l’hypothèse d’un passage éclair peut donc être écarté. Les contacts de la journaliste lui confirment que cette période correspond à une grosse activité de désinformation du gouvernement français."

              Aujourd’hui après l’élection au suffrage universelle le peuple à chosit son dirigeant alors que celui-ci avait activement participé à un mensonge dEtat de l’époque ... mais je vous laisse conclure !!!

              A Bon ENtendeur - Salut / neurone !

              ... je sors !!! je sors voui ... je vais me faire vacciner !!! Hihi


              • ObjectifObjectif 11 août 2009 11:40

                @neurone :

                Votre article est intéressant en correspondance avec cet article, à ma connaissance jamais repris en France et jamais démenti ni attaqué en diffamation :

                Opération Sarkozy : comment la CIA a placé un de ses agents à la présidence de la République française

                La période de sa vie entre 1977 semble hautement intéressante " Nicolas, qui reste proche de sa belle-mère, de son demi-frère et de sa demi-sœur, commence à se tourner vers les États-Unis où il « bénéficie » des programmes de formation du département d’État."

                On pourrait alors voir le poste de 1987 à 1988 comme un stage sur les techniques de désinformation, après les études théoriques smiley

                Bonne réflexion...


              • Philou017 Philou017 6 août 2009 18:24

                Excellent article, clair, net et précis. Merci Mme Simon.

                Cela va à l’encontre de l’incroyable propagande des médias, qui me laisse assis, et pourtant j’en ai vu pas mal.
                Comment peut-on répercuter une telle propagande sans poser de questions. Il faut dire que les rares virologues interrogés se montrent d’une prudence de sioux, en noyant le poisson à qui mieux mieux. Évidemment, la plupart dépendent des industries pharmaceutiques.

                J’ai dit et répété sur ce site que les médias étaient le plus grand danger pour notre société. Un véritable bras armé des intérêts financiers et industriels, sans peur et sans scrupules.

                Comment cela marche ?

                D’abord les grands médias propagent une pensée unique, en s’appuyant quasi uniquement sur des experts, des gens du système ou dépendant de lui.
                Les journalistes enquêtent très peu. On fait de l’info « spectacle » sans chercher à vérifier les thèses et affirmations officielles (politiques ou économiques). De plus, les médias étant dirigés par des magnats de l’économie, on évite toute enquête économique, par un tacite accord de non-agression, d’autant plus qu’il ne s’agit pas de froisser les annonceurs.

                Les journalistes ont peu de temps et de moyens pour écrire leurs aricles sur ce genre de sujet, ils ont donc tendance à répercuter stricto-senso les infos « officielles ». Ces journalistes, choisis pour être tres moyennement contestataires ou curieux, mais de beaucoup travailler en fermant leur gueule, répercutent donc facilement les infos officielles.

                Si vous ajoutez une bonne dose d’auto-censure, une bonne potion de politiquement correct et des rédacteurs en chef choisis pour vérifier que rien ne dépasse de façon gênante, vous obtenez ca : une fausse pandémie dangereuse destinée à enrichir les industries pharmaceutiques.

                Une sorte d’impôt indirect du grand capital sur les citoyens. Il en a jamais assez....


                • Nicole 6 août 2009 19:24

                  Tout à fait juste Philou, et il faut aussi ajouter ça


                • eugène wermelinger eugène wermelinger 6 août 2009 20:04

                  Merci Mme Simon pour vos écrits. Bon courage. 


                  • médy... médy... 6 août 2009 20:23
                    Cette fois, ce n’est pas pour le fric.
                    L’agenda suit son cours... comme en 1918. Mais l’OMS est déjà créée, et elle a « bien » servi. Le SIDA (non lié au VIH seul http://levirusmachin.hautetfort.com/archive/2009/06/14/le-virus-de-la-grippe-porcine.html ), le SRAS, Ebola et d’autres atypiques ont permis de grandes « expérimentations », mais le « clou du spectacle » c’est maintenant.

                    Il parait que l’emploi de minuscules doses d’un virus expérimental mélangé à plusieurs « adjuvants » injectés au préalable dans l’organisme sous vitaminé, saupoudré de scalènes puis bien secoué par des ondes à la juste fréquence émises par un simili-HAARP produit des « miracles » (pour le comité des 300).

                    http://www.krinein.com/cinema/zombie-2117.html

                    Guide de sur­vie.

                    Et pour finir ce dos­sier, si par un quel­conque ha­sard vous vous re­trou­vez en­fer­mé(e) dans un film de Zom­bies, voila pour finir quelques points à res­pec­ter. Peut être vous en sor­ti­rez vous vi­vant(e)s...

                    • Si vous êtes une jeune femme, n’allez pas au lac vous bai­gner dans le plus simple ap­pa­reil.
                    • Un vieux livre ne doit pas être ou­vert.
                    • Un vieux ma­gné­to­phone ne doit pas être uti­li­sé.
                    • N’en­ter­rez rien dans un ci­me­tière in­dien.
                    • Si vous tour­nez un film, il est dé­con­seillé de se ser­vir d’un cer­cueil trou­vé à la cave comme élé­ment de décor.
                    • Même si c’est joli.
                    • Si vous trou­vez des vieux conte­neurs de l’armée amé­ri­caine, ne tapez pas des­sus pour mon­trer que c’est so­lide : ce n’est pas so­lide.
                    • D’une ma­nière gé­né­rale, évi­tez tout ce qui touche au nu­cléaire ou à des ra­dia­tions quel­conques.
                    • Si un vieil homme à l’ac­cent al­le­mand vous dit de quit­ter son île, écou­tez-​le.
                    • Si vous voyez vos co­pains/co­pines ex­plo­ser après avoir fumé un gros pé­tard, c’est qu’il y a quelque chose de sus­pect...
                    • Ne faites pas de strip-​tease dans un ci­me­tière.
                    • Si vous vous pro­me­nez en ca­lèche à Haïti, ar­ran­gez vous pour que Bela Lu­go­si ne vous pique pas votre écharpe.
                    • Le camp des can­ni­bales n’est pas for­cé­ment une bonne planque.
                    • Si vous êtes pour­sui­vi par un Zom­bie, à tout ha­sard de­man­dez lui ce qu’il veut. Sait on ja­mais, peut être dé­sire-​t-​il seule­ment un bout de gâ­teau.
                    • Si vous ne par­ve­nez pas à le semer, es­sayez tou­jours de lui faire dan­ser le Moon Walk.
                    • Visez la tête. In­utile de vider vos char­geurs dans l’ab­do­men des Morts.
                    • Ne vous pro­me­nez ja­mais seul(e)s dans le dé­sert. Même s’il y a un tré­sor en­foui.
                    • Ne re­cueillez pas d’ani­maux-​zom­bies. Sauf si ce sont les che­vaux de Tem­pliers fan­tômes.
                    • Les Mortes Vi­vantes n’ont pas for­cé­ment meilleur ca­rac­tère que leurs ho­mo­logues mas­cu­lins.
                    • Gar­der des Zom­bies dans sa cave est une mau­vaise idée.
                    • Les nour­rir est en­core pire.
                    • Les bébés Zom­bies ne sont pas mi­gnons.
                    • Les en­fants Zom­bies sont des teignes.
                    • Quoi­qu’il ar­rive, n’ap­pe­lez ja­mais l’Armée à la res­cousse.
                    Source :http://www.krinein.com/cinema/zombie-2117.html

                    • persea 6 août 2009 21:05



                      SIGNEZ LA PETITION CONTRE UNE VACCINATION IMPOSEE :

                      http://www.thepetitionsite.com/1/a-universal-declaration-of-resistance-to-mandatory-vaccinations

                      Signez-la et faites la circuler auprès de vos contacts

                      Très très important !!!

                      MERCI


                      • TSS 6 août 2009 23:32


                        a Fort Detrick(usa) sont conservés les echantillons d’agents pathogènes ! ils viennent de

                         proceder à un inventaire et la bagatelle de 9000 echantillons sur 66000 conservés ont disparu

                        et pas des moindre ,Ebola,Charbon ,toxines botuliques..etc

                        alors attendons nous à mieux dans l’avenir... !!


                        • robespierre55 robespierre55 7 août 2009 08:55

                          Résistance passive.

                          Rien n’est prévu dans le dispositif médical pour lutter efficacement contre une hypothétique pandémie.

                          Zen.

                          Comme l’on dit chez mes lointains descendants.

                          Des bises à toutes.


                          • sammoura 8 août 2009 13:22

                            Salut à toutes et à tous
                            Je suis un médecin tunisien et j’adhère à tous vos idées que je n’ai cessé de défender.
                            Par ailleurs je voudrais bien traduire votre livre en langue arabe
                            Bonne continuation
                            http://92.243.4.248/spip/

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès