Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Pourquoi Cuba reste-t-il à Castro ?

Pourquoi Cuba reste-t-il à Castro ?

Au départ Cuba n’était pas communiste. Une politique isolationniste des Etats-Unis oblige la prestigieuse île des caraïbes à accepter la main tendu par les communistes. A cet instant précis la manœuvre de l’empire américain fonctionne, enfin, ils peuvent légitimer le blocus. Depuis 1962, date à laquelle « les maitres du monde » ont imposés le blocus total et violer toutes les règles du droit international, Cuba ne fait que résister. Le slogan écrit sur les murs de Cisjordanie « exist to resist » colle à la peau de Fidel Castro.

 Si les morts ne parlent pas, le défunt président Kennedy affirmait que Cuba représentait un danger pour les Etats-Unis. Comme tout américain qui se respecte, il insista pour partager son délire avec le Mexique afin de sanctionner la révolution cubaine. Raconter l’histoire de Cuba jusqu’à nos jours n’apportera pas la réponse à la question. Les politiciens sont jugés sur des résultats alors établissons le bilan de Fidel Castro :

 Selon des études rapportées par les organisations internationales, nous pouvons affirmer que pour Cuba :

1- Le taux d’analphabétisme est de 0,2% à alors qu’il est de 11,7% en Amérique Latine

2- Le taux de mortalité infantile est de 6 pour 1000 contre 32 pour 1000 en Amérique Latine

3- L’espérance de vie est de 76,5 ans pour Cuba contre 70 ans en Amérique Latine

4- Le taux de scolarisation dans l’enseignement primaire est de 99% contre 92% en Amérique Latine

5- Les soins et l’éducation sont gratuits

6- Il y a deux fois plus de médecins à Cuba qu’en Angleterre sachant que la population en Angleterre est quatre fois supérieure.

7- Cuba compte plus de 4 millions d’étudiants sur 11 millions d’habitants, 15000 médecins exercent bénévolement dans plus d’une centaine de pays du tiers monde et 41000 étudiants étrangers ont pu poursuivre des études de médecines à titre gratuit à Cuba.

Pour reprendre l’expression du journaliste Michel Collon, ainsi nous pouvons énumérer les « 7 péchés capitaux » de Fidel Castro

Alors pourquoi est-il perçu comme un dictateur ?

Parce qu’il donne la priorité à son peuple et propose un autre modèle à contre-courant du système capitaliste ultralibérale qui domine le monde. Pourtant Cuba n’a pas les moyens financiers du G8. Les Nations Unies ont même affirmé que « l’éducation à Cuba est excellente et que la médecine n’a rien à envier à l’occident ». Alors quand aux Etats-Unis un peu moins de 30% de la population est analphabète, comment peut-on parler de dictature à Cuba et de démocratie aux USA ? 

La « première des démocraties » néglige l’éducation. Aux Etats-Unis la santé est privatisée alors qu’elle est gratuite à Cuba, ainsi, je récuse la valeur démocratique de l’empire Américain. N’oublions pas que le blocus est aussi économique et a pour objectif d’aboutir à la famine pour faire plier Fidel Castro.

Cependant, il est vrai que des Cubains quittent leurs pays en direction des Etats-Unis. La raison est évidente, malgré la bonne volonté politique, le blocus affaiblit économiquement le pays.

Enfin, l’assemblée générale des Nations Unies du 28 octobre 2009 confirme les faits suivants :

« Dans ce rapport, le Secrétaire général présente les réponses écrites de 130 États Membres et 26 organismes des Nations Unies. Dans leur ensemble, les États et organes des Nations Unies condamnent et se prononcent pour la levée des sanctions, les jugeant contraires aux principes de la Charte des Nations Unies et aux principes d’égalité souveraine des États, de non-intervention et de non-ingérence dans les affaires intérieures d’autres États, mais aussi contraires à la liberté du commerce et de navigation. » 

Ainsi le peuple est Fidel à Castro et si nous luttons contre les injustices n’oublions pas qu’après tout la levée du Blocus est aussi importante que la création d’un Etat Palestinien ou la fin des guerres idéologiques menées partout par la police du Monde (Organisation Tyrannique Anéantissant les Nations). En attendant souhaitons que le temps emporte l'Otan.

 

 Sayid, un citoyen du monde

 

Références : « Cuba face à l’empire » de Salim Lamrani

 http://www.un.org/News/fr-press/docs/2009/AG10877.doc.htm


Moyenne des avis sur cet article :  4.13/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 27 septembre 2011 10:54

    Non, Cuba n’est pas le paradis sur terre, mais si un pays avec si peu de ressources arrive à de tels résultats, plutôt que de le critiquer, nous devrions nous poser la question : comment cela est-il possible ? Simplement par un partage des richesses et des savoirs, mais la pression est de plus en plus forte et fatalement Cuba sera un jour renversé par l’impérialisme et ses dollars. Nous lui apporterons la « démocratie » pour le plus grand malheur de sa population, mais pour la plus grande joie d’une minorité. qui pillera le pays et que l’on présentera comme des hommes libres et courageux  ! Lire :

    http://2ccr.unblog.fr/2010/10/20/viva-cuba/


    • Mammon 27 septembre 2011 14:23

      Donc, selon vous, si Cuba normalise ses relations avec les Etats-Unis et obtient la levée de l’embargo, il serait immanquablement renversé par « l’impérialisme et ses dollars » (sic).
      Du coup, il vaut mieux finalement que le « blocus », glacis protecteur garant de la pureté idéologique de la révolution castriste, soit maintenu... ce sont les Cubains qui vont être contents, tiens. Privés de tout mais fiers...


    • Robert GIL ROBERT GIL 27 septembre 2011 18:16

      ne faites pas semblant de ne pas comprendre, evidement que je suis pour la levé de l’embargo. Mais Cuba derange les USA et je crois que malheureusement un jour d’une maniere ou d’une autre les USA iront « aider » la population cubaine a se « liberer » en bombardant le pays . Il ne peuvent pas laisser de contre exemple economique, voir cet article :
      http://2ccr.unblog.fr/2011/06/07/punir-les-mauvais-eleves/


    • marcopolo30 27 septembre 2011 10:55

      Ben voyons !! Cuba c’est un paradis (communiste bon !!) Pas de prisonniers politique, liberté de sortir du pays, liberté de parole, liberté Internet etc etc. en fait, Tout le monde a deux ou 3 boulots pour s’en sortir, les commissaires politiques de quartier sont toujours là. Et le blocus américain est loin d’être total, beaucoup de pays (amérique latine et autres) commercent normalement avec Cuba. A lire le texte, je repense à Georges Marchais, et son bilan globalement positif de la Russie. Vaste rigolade !!!!!  « Celui qui n’est pas communiste à 20 ans est un égoïste, celui qui l’est encore à 30 ans est un imbécile » (Georges Clémenceau)


      • ernest54 ernest54 27 septembre 2011 11:37
        Cuba ne demanderai que ca, souvrir au monde. C’est justement dans à leur avantage de montrer au monde entier qu’on peut vivre bien mieux dans un modele social different , et ce malgrès un embargo de plus de 60 ans !....Le blocus US sur Cuba, coupe l’ile du reste du monde. Cuba doit en effet se servir de connection internet sattelites trop bien couteuse (d’où les restrictions sur les connections). Les etats-unis bloquent en effet tout accès de communication par fibre optique à cuba. C’est justement les pinguoins comme toi qui participent indirectement à l’isolement de cuba.



      • Mammon 27 septembre 2011 14:29

        Ernest,
        ne t’es-tu jamais demandé ce qui empêchait Cuba de faire comme les Vietnamiens, à savoir normaliser les relations avec les Etats-Unis ?
        Pourtant, le contentieux USA-Viêtnam était énorme : des millions de morts, environnement ravagé par le défoliant, les mines antipersonnelles etc., massacres, tortures (des deux côtés).
        Ce sont pourtant les vietnamiens qui ont fait le premier pas, et bien leur en a pris car aujourd’hui, le pays se développe et il n’est pas à la botte des Etats-Unis...
        Rien n’empêche les frères Castro de faire de même, à condition de mettre un peu d’eau dans leur vin... mais entre idéologie et pragmatisme, il faut choisir...


      • Marc Bruxman 27 septembre 2011 19:14

        Oui tout à fait, une simple ouverture même très restreinte aux capitaux étrangers et des garanties minimales pour le respect des droits de l’homme auraient suffit pour que Clinton normalise les relations et aide Castro. (Cela lui a été proposé). Castro a, par idéologie refusé.

        La vérité c’est qu’il a gagné un jour contre les états unis, (il y a 50 ans) et qu’il est impensable pour lui de leur devoir quelque chose. Pour lui c’est facile, il vit bien à la Havane. Pour son peuple, c’est une autre histoire.

        Effectivement lorsque les derniers cadres qui ont connu la révolution auront crevés, le pays va se libéraliser vite car il vit actuellement une très grave crise économique. Crise qu’un apport de capitaux étrangers est la seule façon de régler.


      • le moine du côté obscur 27 septembre 2011 21:12

        A Marc Bruxman

        De quel droit Clinton ou un autre a le droit d’imposer des conditions à un état souverain ? Pour qui il se prend ? Droits de l’homme ? Foutaise ! C’est l’arnaque habituelle pour faire croire aux bobos qu’il y a de l’humanité chez les politicards des nations « dominantes » ! Que les ricains et affidés se fourent leurs droits de l’homme et leur démocratie où je pense ! 


      • symbiosis symbiosis 28 septembre 2011 05:34

        Que proposes tu Marco-Polo, d’armer les galions otanesques pour aller sauver ce pauvre pays de la sauvagerie collectiviste ?


      • Satournenkare 27 septembre 2011 12:54

        C’est encore plus flagrant de comparer avec les chiffres des Etats unis

        http://www.populationdata.net/index2.php?option=pays&pid=64


        • ernest54 ernest54 27 septembre 2011 15:58

          Ca fait 60 ans que les US leur impose un sévère embargo que L’ONU condamne chaque fois. De plus, on les prive de médicaments et de besoins primaires...

          A cuba, la CIA à organisé 638 attentats contre Fidel qui a consacré sa vie entière a combattre les injustices et les inégalités. Il est aujourd’hui un symbole dans le monde entier à la lutte pour une société socialiste, juste et humaine et le sera encore plus le jour de sa mort.

          Vous allez bien sur me dire que ce n’est apparament pas ce qu’on vous à dis à la télé...c’est normal, vous regardez trop TF1

          Mammonje vous conseillerai d’eteindre votre télevision et de lire « Fidel Castrobiographie à deux voix » par Ignacio Ramonet

          • Mammon 27 septembre 2011 17:18

            Ca fait 60 ans que les US leur impose un sévère embargo que L’ONU condamne chaque fois. De plus, on les prive de médicaments et de besoins primaires...

            Les Viêts aussi ont connu ça, et ils se sont dits au bout d’un moment qu’il fallait se bouger le c.l pour mettre fin à la situation...

            A cuba, la CIA à organisé 638 attentats contre Fidel

            Les Viêts en avaient cent fois plus de raisons, d’en vouloir aux ricains...

            vous regardez trop TF1

            Désolé, je ne regarde pas la télé-poubelle...

            Bon, ce que j’ai du mal à comprendre, c’est que les supporters castristes se plaignent des effets de l’embargo instauré par les amerloques, mais ne veulent pas davantage que leur société pure et idéale soit contaminée au contact des mêmes amerloques si l’embargo était levé...


          • Mammon 27 septembre 2011 20:46

            je vous conseillerai d’eteindre votre télevision et de lire « Fidel Castro, biographie à deux voix » par Ignacio Ramonet

            Ah, j’oubliais : j’avais lu une fois que Fidel avait une sainte horreur du culte de la personnalité et qu’il était plutôt du genre pudique sur sa vie privée.
            quand je vois ses groupies de par le monde (ou sur Agoravox) le considérer comme une icône, un prophète ou un demi-dieu, je me dis que ça doit lui faire drôle...


          • Marc Bruxman 27 septembre 2011 19:10

            On invitera juste ceux qui y croient à aller voir sur place plutôt qu’écouter ce qui se dit. Et d’aller par exemple faire un tour à Centro Habana librement. (A la décharge de Fidel au moins il y a une bonne sécurité et les touristes peuvent se balader sans risquer une agression même dans les quartiers les plus moisis).

            Il conviendra juste de noter :

            • Que la plupart des habitations sont insalubres à part les « casa particular » qui servent à loger les touristes. Grâce à ce système le proprio de la case a un niveau de vie bien supérieur au reste des cubains.
            • Que le dentifrice et le savon sont sous verre dans les magazins. En arriver à devoir voler du savon cela indique bien que derriére le mythe fidel, il y a de sérieux problèmes.
            •  Qu’il n’y a quasiment aucune voiture récente sur l’ile. On peut trouver cela glamour de se passer de la voiture, mais la cela indique bien un problème.
            • Et diverses autres preuves de misére.
            Cuba ne connait peut être pas l’extréme pauvreté comme en Affrique ou dans certains pays d’amérique latine, mais Cuba a crée un système ou tout le monde est très pauvre et ou l’espoir de s’enrichir est quasi inexistant. Et encore, l’extréme pauvreté existe par exemple à Trinidad près de la vieille ville (vidée de ses habitants pour les touristes) ou se trouve une colline avec nombre de logement extrémements insalubres qui n’ont rien à envier à certains bidonvilles.

            Derriére le fait que chacun à accès à l’éducation et aux soins gratuits (ce qui est bien sur une belle réussite), on cache une réalité sordide.


            • le moine du côté obscur 27 septembre 2011 21:08

              Perso je préfère un état où l’éducation de qualité est assurée, où l’on peut se soigner à moindre frais et où l’on puisse manger correctement à un état où il faut s’enrichir. Si l’argent faisait le bonheur ça se saurait. Après je ne sais pas ce que c’est que de vivre à Cuba, je n’y vis pas et je n’aime pas trop spéculer. Le paradis n’existe que dans les livres sacrés, tout comme les saints. Je ne sais pas ce que le paradis et je suppose que vu que nous sommes 6 ou 7 milliards chacun doit avoir sa vision du paradis. On imagine sans peine ce que peut-être celle d’un pédophile....

              Je pense qu’il revient aux cubains et à personne d’autre le choix de déterminer ce qu’ils veulent comme système. Et ce n’est sûrement pas aux gringos et leurs affidés d’imposer un système de l’extérieur. 


            • Jean-paul 27 septembre 2011 21:55

              @ le moine
              L’histoire est diffrente si on la lit ou si ol la vit .
              Maintenant allez vous laver seulement avec de l’eau car vous ne pouvez pas vous payer un savon.
              Vous oubliez de parler des millions de Cubains Americains en Floride .


            • asterix asterix 28 septembre 2011 08:05

              Desole pour l orthographe, je ne suis pas sur mon computer.
              Je confirme entierement ce qu ecrit Marc. J ai vecu 4 ans a Cuba, ce n est evidemment rien a cote de l experience d ideologues qui passent leur temps a comparer la isla de la felicitad avec les USA, un exercice de style qui revient a comparer l enfer et la gehenne. En verite, le peuple cubain vit dans une misere tant morale que physique qu on aurait peine a imaginer chez nous. Il ne recoit aucune information sauf sous forme de propagande, ne peut pas s exprimer, doit s incliner devant tout militaire, la securitad, les chefs, la gent du parti.
              J ai ecoute quantite de discours de Fidel a la tele, vecu en direct toute la preparation de la visite du Pape a Cuba, la rencontre des deux plus eminentes personnalites du monde entier ( sic ) 
              Asterix, reste avec nous. Pourquoi ecoutes tu ce menteur ?
              Pour savoir... 
              Mais qu as tu a savoir ? Ne perds pas ton temps, notre verite de tous les jours ne te suffit elle pas ?
              Je retiendrai pour la vie une phrase d un ami musicien : nous ne savons rien de ce qui se passe dans le monde et, probablement, vous en savez plus sur ce qui se passe ici que nous. Comment voulez vous dans ces conditions que nous puissions exprimer un point de vue ? Ne sais tu donc pas que ce droit nous est denie ?
              L article ci dessus n est que de la vulgaire propagande qui ne resiste pas aux faits.
               


            • vivacuba vivacuba 28 septembre 2011 08:40

              ASTERIX, nous n’avons pas du vivre dans le même pays ! 
              Max , tu écris vraiment n’importe quoi ....

               Messieurs, est- ce la malhonnéteté intelectuelle qui vous pousse à écrire tant de mensonges sur Cuba ?

              Est ce la rancoeur qui vous oblige à noircir ainsi la réalité ?

              Est ce votre indéniable égoisme qui vous empéche de voir et de comprendre ce qu’est le partage et la solidarité à Cuba ?

              Je n’ai pas le temps de reprendre chacune de vos desinformations  ;il y en a trop  !

               Si CUBA n’est pas un Paradis c’est surtout parce que cela dérange notre « Magnifique monde capitaliste »





            • le moine du côté obscur 28 septembre 2011 09:35

              A Jean-Paul

              Je me répète je ne vis pas à Cuba et je ne sais pas ce que c’est que de vivre à Cuba, par contre j’ai vécu en France et ce n’est pas le paradis... Alors pour un pas dit riche, libre, démocratique et blablabla c’est honteux ! 

              Quant à croire la propagande occidentale sur Cuba, excusez-moi mais franchement je n’en ai ni l’envie, ni la capacité. Après je demande de quel droit un pays comme les USA impose un embargo à Cuba ? Pour faire payer qui ? Castro ou le peuple cubain ? Qu’est-ce que le peuple cubain a fait à ces criminels ? Qu’ils lèvent l’embargo sur Cuba, que l’on laisse Cuba commercer tranquillement avec tous les pays de son choix et on verra. Qu’on me dise que Castro n’est pas un saint, existe-t-il un saint sur terre ? Existe-t-il des saints à part dans les livres sacrés ? 


            • asterix asterix 28 septembre 2011 09:47

              Vous avez tous les droits de n etre pas d accord avec moi. Neanmoins, l injure et la malhonnetete intellectuelle ne font pas partie de ma facon d etre et de voir. Je suis entre a Cuba avec un coeur a gauche grand comme ca, c est l experience de la vie avec le peuple qui m a fait changer d avis. Non sur les valeurs de gauche, mais sur la maniere dont la Fidel Company les met en application. Des exemples, j en ai a la tonne, ce sont eux qui ont modifie ma perception. Tout, tout est faux dans ce pays, il ne s agit que d une dictature commandee par des gens malhonnetes et c est vraiment dommage car si les grands principes assenes a longueur de journees avaient ete suivis d effet, la revolution cubaine eut pu servir d exemple.
              Au contraire, c est devenu un repoussoir. La faute en appartient plus aux sbires du Parti et a des gens comme vous qu a moi. Croyez vous que cela me fait plaisir de constater a quel point je m etais trompe ?
              Restez avec vos certitudes, libre a moi de les estimer hors de propos, ok ? 


            • asterix asterix 28 septembre 2011 09:49

              Le message ci dessus etait adresse a Vivacuba, non au moine qui est intervenu entre temps


            • Pie 3,14 27 septembre 2011 19:29

              « Alors pourquoi est-il perçu comme un dictateur ? », dit l’auteur à propos de Castro.

              Peut-être parce qu’il est au pouvoir depuis 1962...

              Parce que son frère le remplace quand il est malade ( népotisme, cela vous dit quelque chose ? )

              Parce que les partis opposés au pouvoir sont interdits.

              Parce qu’il y a des prisonniers politiques et que des centaines de milliers de cubains ont fuit l’ile.

              Parce que la liberté d’expression n’existe pas à Cuba.

              Parce que la police politique est puissante et que la population est surveillée de très près.


              • Jean-paul 27 septembre 2011 21:58

                @ l’auteur
                Vous avez 29 ans .Allez visiter Cuba cote touristique et cote peuple .Ensuite vous ecrirez un article de ce que vous avez vu et vecu .N’oubliez pas d’apprendre l’espagnol .


                • Hijack Hijack 28 septembre 2011 00:48
                  sayid ,
                  Bravo et merci pour cet excellent rappel ... ou plutôt piqure de rappel ... nous rappeler ce qu’est Cuba et ce que tentent de nous faire croire les médias aux ordres et à genoux !!!

                  La majorité des gens vous diront que c’est une dictature ... sans connaître vraiment Cuba, juste parce que c’est ce qu’il faut dire  !

                  J’ai connu des farouches anti castristes de salon ...devenus pro castristes après un passage à Cuba !!!
                  Un pays sous embargo, agriculture souvent saccagée chimiquement par le voisin impérialiste, toutes les attaques du géant impérialo/sioniste contre cette petite île ... et qui tient encore le coup ...

                  Rendez-vous compte ... alors qu’ils utilisent des technologies hospitalières des années 60/70 car n’ont pas le choix ... et malgré cela, bcp de riches zuniens malades viennent se faire soigner à la Havane ... surprenant bien sûr, mais c’est ainsi ...
                  Beau pays, beau peuple ... mais ... on l’a vu ... être libre de nos jours, n’est pas de mise !!!


                  • symbiosis symbiosis 28 septembre 2011 05:53

                    Il est assez affligeant de lire une telle somme de poncifs, de stéréotypes concernants Cuba.
                    C’est à croire que nous baignons, nous dans un bonheur infini et que notre modèle de société est bien entendu le meilleur.
                    Comment un gouvernement cubain, à qui on attribue le nom de dictature, a-t-il pu pendant 60 ans, fournir autant d’énergie à combattre la brute étazunienne et à contenir (opprimer) tout un peuple ?
                    C’est un manque invraisemblable d’esprit critique, d’analyse et d’objectivité que de croire, encore aujourd’hui après ce qui nous arrive à nous occidentaux, que Cuba est une dictature.
                    Qu’attendent-ils, ceux qui avalent encore la propagande capitaliste, qu’on leur implante sans leur consentement la puce RFID dans le corps, pilotée par satellite et pourvue d’une injecteur retard de fluide zombifiant pour faire la part des choses ?


                    • vivacuba vivacuba 28 septembre 2011 08:00

                       Merci à l’auteur pour cette mise au point sur la réalité cubaine !!
                      Pour ceux qui gobe l’intoxication des médias et des différents detracteurs de Cuba j’ajouterais ceci ; la sérénité que l’on peut voir sur le visage des cubains n’a rien à envier à la notre..
                      . Et oui cela peut géner certains et pourtant j’ai pu le constater au cours de plusieurs voyages....
                      . Les cubains sont plus heureux que nous et c’est bien cela qui dérange notre monde de « privilégiés ».......


                      • asterix asterix 28 septembre 2011 10:15

                        Les Cubains sont tellement heureux sur leur ile a l ecart du monde qu ils n ont qu une seule envie, celle d en foutre le camp. Et encore, ils doivent bien preparer leur coup : si des balseros se font reperer avant d etre sortis des eaux territoriales, c est sans pardon : envoi d un helicoptere, quelques rafales de mittrailleuse sous la ligne de flottaison, glouglou assure et on laisse les requins finir le boulot.
                        Pas vu, pas pris...
                        L affaire du petit Ellian repeche in extremis dans les eaux internationales, cela vous rappelle quelque chose ? 
                        Faites gaffe, je vous l ai dit : des exemples, j en ai a la tonne. Sur les prisons, l habitat, la medecine, le mal-etre general, la corruption omni-presente, les manifestations de masse, les denonciateurs, l endoctrinement, les commissaires politiques, la morgue des chefs, le vol permanent etc etc... 
                        Qu auriez vous pu constater au cours de vos voyages ? Je vais vous le dire : que la gent du Parti ne vous a pas quitte d un millimetre pour vous faire avaler des couleuvres !
                        Forcement, cela fait de vous un privilegie ! 
                        Je n aimerais pas tomber sur un puriste tel que vous, ce serait au ;oins 9 mois et un jour de taule a tous les coups. Pour me rabaisser au niveau de l animal, l ennemi interieur qu il faut faire taire, casser...
                         


                      • vivacuba vivacuba 28 septembre 2011 11:19

                        Je n’arrive décidement pas à vous suivre ,Astérix. J’ai lu vos deux post et je ne comprends toujours pas comment vous pouvez à ce point étre anti-cubains.

                        Je ne suis pas du tout une puriste,je suis juste une femme de gauche, humaniste.

                        Je suis allée pour la premiere fois à Cuba en 1999, depuis j’y suis retournée 6 fois et à chaque voyage je me suis débarassée des idées recues ..... et j’ai de plus en plus admiré le peuple cubains qui contrairement à ce que vous dites n’a pas qu’un seul rêve « americains ».

                        J’ai noué des relations avec des Cubains de tous bords y compris des anti-castrites acharnés, qui ne se génaient pas pour le dire.

                        J’ai aussi rencontré des vieux ,ceux qui avaient connu, avant et aprés la révolution,qui avaient combattu et qui n’aurait rien changé à leur histoire pour tout les dollards du monde... 

                         Non, décidement, Asterix , il y a quelque chose qui ne va pas dans votre approche de Cuba ..............................


                        • asterix asterix 28 septembre 2011 14:23

                          Je cite : il y a quelque chose qui ne va pas dans votre approche de Cuba
                          La reciproque vaut tout autant...
                          Sur ce trois correctifs :
                          En un j ai parle de gehenne US pas de reve americain< Relisez svp !
                          En deux, dites vous que vos anti castristes pourraient peut-etre etre des castristes qu on paye pour dire l inverse, mmh ?
                          En trois, tous les anciens combattants de la revolution font partie des chouchous du regime< Il est normal aue ceux-ci le defendent, ils n ont vecu que de privileges

                          Une bien bonne pour clore : on dit communement que plus de heros de la revolution sont morts d accident a bord de voitures de luxe confisquees que lors de batailles acharnees qui n ont d ailleurs jamais eu lieu. LE MYTHE, mademoiselle !!!
                          Ayez les yeux en face des trous, chere humaniste. Vous vous rendrez service a vous meme !


                        • Jean-paul 28 septembre 2011 14:45

                          @ Vivacuba
                          Les Cubains auraient trop peur de se faire traites d’ant sociaux en parlant politique avec une etrangere .Quant au reve americain il y a 3 millions de Cubains en Floride .
                          L’auteur pro castriste oublie volontairement de parler de la corruption .
                          En fait il y a 3 differnces sociales a Cuba
                          Celui qui travaille pour le gouvernemet (privileges )
                          Celui qui a de la famille a Miami
                          Celui qui n’a pas de famille a l’etranger
                          @ hijack
                          Exact ils utilisent dans les hopitaux la technologie des annees 70 mais vous ne parlez pas des hopitaux pour touristes .


                          • Jean-paul 28 septembre 2011 14:47

                            Je remarque que l’auteur envoie sa propagande et ne repond a aucun commentaire .


                            • Jean-paul 28 septembre 2011 14:50

                              @ vivacuba

                              Mademoiselle vous devriez changer vore pseudo pour vivafidel .


                              • Maldoror 28 septembre 2011 17:06

                                « Chez Castro y’a tout c’qui faut
                                torture pour les manchot
                                castro, castro, Castrorama
                                Le pays où la vie est moins cher »


                                • Jean-paul 28 septembre 2011 18:58

                                  Humour
                                  A Cuba on fait semblant de travailler vu qu’on fait semblant de les payer ( 12 $ le salaire mensuel)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

sayid


Voir ses articles







Palmarès