Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Syrie, l’impasse avant l’implosion

Syrie, l’impasse avant l’implosion

Pour ma part je condamne le régime syrien, Assad est de la même trempe que Kadafi, mais je condamne avec la même fermeté ceux qui s’apprêtent à nous rejouer le coup de l’intervention en Lybie. Bien sûr qu’Assad n’est pas un démocrate, et que le régime syrien est un bon régime policier à la Franco ou à la Pinochet. Il avait même pris un tournant très libéral, ce qui a d’ailleurs été la cause du mécontentement des petits paysans au début de la révolte.

Ensuite, les mouvements de résistance démocratiques furent vite récupérés et exploités par des organisations financées par les émirats du golfe, et en sous main les occidentaux. On a donc exploité les débuts de troubles sociaux et les premières réactions brutales du régime pour alimenter une campagne de déstabilisation ethnique et religieuse du pays dont, on ne peut nier maintenant qu’elle a été largement alimentée par le Qatar, l’Arabie Saoudite, des mercenaires jihadistes locaux mais aussi venus de nombreux pays comme la Libye, l’Irak, la Turquie, l’Egypte, l’Afghanistan, voire même de France ; de nombreuses forces spéciales Arabes et Occidentales ont agi sur le terrain comme ce fut le cas en Libye.

On nous sert le même scénario que les débuts de la guerre afghane, avec les talibans héros contre les russes, armés par l’occident, puis devenus ensuite les diables de l’enfer contre la population civile, et combattus par l’occident. Quelle est la bonne version ? On connaît nos classiques, on se souvient des mensonges pour inciter l’opinion à soutenir les interventions humanitaires, à la Bush, à la Kouchner ou à la BHL… ; et justement maintenant, comme pour l’Irak, on nous parle d’armes chimiques. La zone d’exclusion aérienne se prépare, les bases de l’Otan sont en alerte, les navires de guerres croisent au large, et les systèmes « Patriot » à la frontière seront là pour protéger les populations civiles. Les mêmes méthodes, les mêmes mensonges ! Assad, les occidentaux ou les jihadistes, quel que soit le vainqueur, le peuple syrien n’a rien à y gagner…

Prochaines étapes : intervention des forces spéciales pour neutraliser les fameux gaz, incidents puis interventions et bombardements aériens. Suivant les réactions russes, l’étape finale sera l’attaque de l’Iran par l’aviation Israélienne, puis celle des occidentaux avec la destruction de tout le potentiel économique du pays, comme on l’a fait en Serbie.

Alors, a-t-on un autre choix que de soutenir la frange progressiste des opposants au dictateur afin de ne pas laisser le champ libre à la frange islamiste ou pro-occidentale, afin d’essayer d’éviter de passer d’une dictature à une autre ? Il me semble qu’il est important de se positionner contre la dictature capitaliste et fasciste d’Assad et au côté du soulèvement populaire. Soutenir le peuple syrien dans sa lutte pour une vie meilleure n’empêche pas de dénoncer ceux qui profitent de la situation pour avancer leurs pions, ceux qui ont contribué à transformer cette lutte pour la démocratie en guerre civile. Car qui peut nier que maintenant l’on a une guerre civile qui ne pourra finir, si tout le monde laisse faire, que par la destruction et l’éclatement de la Syrie. Qui peut nier que les pays occidentaux y participent de plus en plus visiblement… et que la France de Hollande en est partie prenante !

Mais pour l’instant, c’est bien un peuple qui affronte un régime fasciste, quoi qu’en disent certains « anti-impérialistes » pro Bachar, ou pro Frédéric Chatillon, l’ami de Marine qui dirige le site InfoSyrie ? Non, soutenons la révolution des forces progressistes syriennes et ne nous laissons pas abuser par nos gouvernements qui s’accommodent parfaitement des dictateurs lorsque cela leur convient et qui ne s’offusquent des atteintes aux droits de l’homme que lorsque cela va à l’encontre de leur intérêt.

La preuve en est qu’au moyen et proche Orient, nous entretenons de bonnes relations avec l’Arabie Saoudite, le Qatar ou Le Bahreïn, et tous ces pays ne sont pas spécialement des exemples de démocratie ! Et ne parlons pas des hommes de paille ou des différents « amis » que l’occident et les USA soutiennent en Afrique, en Asie ou en Amérique Latine. Tous ces tyrans sanguinaires et milliardaires « qui se sont fait tout seul », illustrent bien que ce qui coute le plus cher à une nation, ce sont ses riches !

J. P. ACASOCA pour Conscience Citoyenne Responsable

http://2ccr.unblog.fr/2012/12/10/syrie-impasse-avant-implosion/

Lire également : PUNIR LES MAUVAIS ELEVES


Moyenne des avis sur cet article :  2.44/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • Yves Dornet 11 décembre 2012 09:32

    assad, le boucher de damas, est fini. C’est une question de jours...

    Ce qui se passe en Libye, en Tunisie et en Egypte démontre que le printemps Arabe n’est pas mort. 

     


    • jacques jacques 11 décembre 2012 13:20

      Ce n’est plus le printemps ,c’est même bientôt l’hiver d’ailleurs les femmes sont rentrées bien au chaud « couvées » par leurs « tuteurs » .


    • LE CHAT LE CHAT 11 décembre 2012 09:43

      il semblerait que les islamistes prendraient le pas sur les résistants de l’ASL ; on va vers une balkanisation du pays avec un chaos probable sur des bases ethniques et religieuses , les alaouites voulant conserver la zone cotière , les kurdes voulant une province autonome à l’est ......


      • jaja jaja 11 décembre 2012 10:02

        "Soutenir le peuple syrien dans sa lutte pour une vie meilleure n’empêche pas de dénoncer ceux qui profitent de la situation pour avancer leurs pions...« 

        Et c’est bien ce que dit la Gauche syrienne impliquée dans la Résistance...Elle dénonce les impérialistes qui jouent leur jeu pour mettre au pouvoir leurs hommes... !

        Rappelons que la nouvelle  »Coalition des forces de la révolution et de l’opposition" soutenue et mise en place par les Américains et la France est dénoncée par la Gauche syrienne..L’un de ses représentants, Ghayath Naisse, dit de cette Coalition censée élargir le CNS :

         »Le gouvernement français a reconnu la légitimité de cette coalition en autorisant la nomination d’un ambassadeur issu des rangs de l’opposition. Rien d’essentiel ne distingue la coalition du CNS, mais ils ont en commun d’être une opposition sur commande et non au service des luttes du peuple syrien.« 

        Assimiler la Résistance intérieure du peuple syrien à cette opposition manipulée en exil est donc très largement abusif....


        • El Lobo 11 décembre 2012 10:13

          Comment vous permettez vous de juger quelqu’un que vous ne connaissez pas. Je vous invite à étudier la vie du Président Kadhafi, l’évolution du niveau de vie sous son gouvernement et tout le bien qu’il faisait pour le continent africain. Vous regardez certainement encore la télévision (option Journal Torchon de TF1 je présume où on a traité ce grand monsieur « dictateur » a plusieurs reprises...). Je vous propose aussi de vous renseigner sur sa mort (lâchement abattu comme un chien après l’avoir épuisé à marcher dans le désert...torturé puis froidement assassiné....mais c’est bien dans la manière de faire de l’« axe du bien » !!!

          Les printemps arabes sont une vaste fumisterie inventée par l’oligarchie financière mondiale pour détruire l’union et la souveraineté des pays arabes. Nous n’avons pas à nous mêler de la politique libyenne, syrienne ou iranienne. L’ingérence ???Cela vous dit quelque chose ? Occupons nous de faire le ménage chez nous, il y a suffisamment de travail.

          • jaja jaja 11 décembre 2012 10:21

            La « fumisterie » des Printemps arabes a fait tomber les Ben Ali et Mubarak dictateurs au service de l’impérialisme américain et du sionisme....

            Pendant des décennies tous les amis de la cause palestinienne se sont lamentés contre les dictateurs arabes qui n’ont jamais rien fait pour aider les Palestiniens mais qui, au contraire, leur ont tous tiré dans le dos, au propre comme au figuré...

            Aujourd’hui qu’ils tombent qui cherche à sauver ces ordures ?


          • Croa Croa 11 décembre 2012 18:21

            On aimerait surtout l’avoir cher nous, la démocratie, smiley

            avant de la proposer aux autres !


          • jacques jacques 11 décembre 2012 13:32

            Je ne pense pas qu’Israël soit mécontent du printemps arabe car les régimes qui sont en places sont proche de l’Arabie saoudite qui n’est pas l’ennemie d’Israël mais de l’Iran.
            Bizarre on n’a pas parlé de taupe people fuyant en creusant des souterrains .Il y aura toujours des gens pour renseigner avec diverses motivations.


          • SEPH 11 décembre 2012 11:38

            LA SYRIE APRÈS LA LIBYE EST L’OBJET D’UNE AGRESSION POUR SES HYDROCARBURES.

            VOICI COMMENT L’OTAN COMPTE FAIRE MAIN BASSE SUR LA SYRIE ET POUVOIR ATTAQUER PLUS FACILEMENT L’IRAN  :

            Ceci vient après l’annonce faite cette semaine par l’Allemagne, qui fournit à la Turquie deux des trois systèmes de missiles, en plus de celui venant des Pays-Bas, qu’elle enverra 170 soldats à la frontière syrienne.

            Le secrétaire américain à la Défense, Leon Panetta, et le ministre allemand des Affaires étrangères, Guido Westerwelle, ont tous deux prétendu que le président syrien Bachar al-Assad envisage sérieusement de se servir d’armes chimiques contre ses adversaires, une décision définie comme une « ligne rouge » par Washington. Lundi, le président Barack Obama a dit que le recours aux armes chimiques était «  totalement inacceptable » et aurait des « conséquences. »

            Le vice-ministre syrien des Affaires étrangères, Faisal Miqdad, a réitéré hier, «  La Syrie souligne encore une fois, pour la 10ème, la 100èmefois, que si nous disposions de telles armes, elles ne seraient pas utilisées contre notre peuple. Nous ne nous suiciderions pas. »

            Les affirmations infondées selon lesquelles la Syrie a l’intention de le faire est un prétexte évident pour un acte d’agression militaire par les puissances de l’ONU comme l’étaient, il y a une décennie, les mensonges concernant les « armes de destruction massive » irakiens. Les Etats-Unis ont effectué des préparatifs considérables pour une intervention qui n’a rien à voir avec les « renseignements » qu’ils affirment avoir sur les armes chimiques.

            Comme le World Socialist Web Site l’avait précédemment rapporté, Washington a déployé une gigantesque armada au large de la côte syrienne dont le fer de lance est le groupe aéronaval emmené par le porte-avion américain USS Eisenhower et comprenant un groupe amphibie formé par l’USS Iwo Jima, l’USS New York et l’USS Gunston Hall et qui transporte 5 000 marines américains.

            Ceci positionne 17 navires de guerre, 70 chasseurs bombardiers et 10.000 personnels militaires à une distance de frappe de la Syrie, en plus de la 39ème Aile de base aérienne (39ABW) d’Incirlik en Turquie et de dizaines de milliers de troupes au sol déployées au Koweït, au Qatar, dans les Emirats arabes unis et au Bahreïn.

            L’envoi de troupes en Turquie par l’Allemagne a suivi l’appel émis le mois dernier par son ministère des Affaires étrangères en vue d’une « mise en œuvre rapide » de la Mission européenne d’assistance à la frontière (EUBAM) au point de passage Rafah à la frontière entre Gaza et l’Egypte, et pour que l’Egypte bénéficie d’une aide de l’UE pour équiper sa police des frontières, pour soi-disant mettre fin à la contrebande d’armes à destination de Gaza.

            Le renforcement américain bien plus substantiel est conforme aux projets élaborés par le Pentagone, estimant qu’une intervention militaire de grande envergure de la Syrie nécessiterait 75.000 soldats américains. Mais, une autre option éventuelle a été précisée cette semaine par le magazine français Le Point. Celui-ci indique qu’une mission est déjà prévue pour la Syrie qui implique la France et qui comprendrait un nombre relativement faible de forces spéciales originaires d’un certain nombre de pays de l’OTAN et qui serait calquée sur l’intervention occidentale en Libye. L’intervention combinerait un blitz aérien avec une action au sol par les forces spéciales afin de détruire les stocks d’armes chimique ainsi que la force aérienne et les systèmes de défense aériens syriens.

            Ce reportage français a été confirmé vendredi par DEBKAfile, qui cite des sources proches du ministère français de la Défense au sujet d’une intervention imminente combinée entre l’armée occidentale et arabe et impliquant les Etats-Unis, la France, la Grande-Bretagne, la Turquie, la Jordanie et d’autres Etats arabes anti-Assad. DEBKAfile, qui est proche de l’armée israélienne et des sources de renseignement, a identifié l’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis et le Qatar comme étant de la partie.

            DEBKAfile a souligné que « le porte-avions français Charles de Gaulle, portant un complément d’infanterie de marine est déployé en Méditerranée, ayant rejoint le groupe aéronaval USS Eisenhower et au moins cinq navires de guerre britanniques qui sont également porteurs d’une grande force de marine. »

            Il a poursuivi en indiquant : « Dans les deuxième et troisième semaines de novembre, les forces navales britanniques et françaises, ainsi que 2.600 combattants des forces spéciales des deux pays ont effectué des exercices d’atterrissage et de capture contre des emplacements fortifiés sur la côte et les montagnes de l’Albanie en tant qu’exercice pour des opérations potentielles contre un terrain similaire à la Syrie, là où les montagnes alaouites surplombent les villes côtières de Lattaquié et Tartous.  »

            Hier également, Le Figaro a rapporté que des conseillers militaires français avaient rencontré des combattants de l’opposition syrienne pour identifier d’éventuels destinataires d’approvisionnement d’armes. Les agents français ont eu des entretiens directs avec un dirigeant de l’Armée syrienne libre «  dans la région entre Damas et le Liban, » a-t-il dit en citant un chef anonyme de l’opposition syrienne. Ils voulaient déterminer la « capacité opérationnelle de chaque groupe » et leur «  orientation politique, » a-t-il dit. Des agents américains et britanniques ont aussi organisé des réunions, a ajouté la source.

            Une source non identifiée de l’armée française a confirmé que ces réunions avaient bien eu lieu.

            La secrétaire d’Etat américaine, Hillary Clinton, est en train de jouer un rôle clé consistant à encourager une riposte militaire. S’exprimant hier à Belfast, elle a demandé une « action concertée » pour mettre fin au conflit mais a ajouté que les pourparlers jeudi à Dublin avec le ministre russe des Affaires étrangères, Sergei Lavrov, n’avaient pas débouché sur de «  grandes avancées. »

            L’ambassadeur de Russie auprès de l’OTAN, Alexander Grushko, a critiqué le déploiement de missiles américains Patriot à la frontière turco-syrienne comme étant la preuve que l’OTAN «  s’impliquait dans le conflit après tout » sous le prétexte de «  provocations ou de certains incidents à la frontière [turco-syrienne] »

            Que la Russie abandonne ou non Assad, la situation s’achemine vers une intervention de l’OTAN – très probablement en soutien à la Turquie et/ou une force intermédiaire arabe. La semaine prochaine, Clinton doit se rendre à Marrakech, au Maroc, pour une rencontre avec le groupe des Amis du peuple syrien à laquelle participera la Coalition nationale syrienne nouvellement formée. « Maintenant qu’une nouvelle opposition est formée, nous allons faire tout notre possible pour soutenir cette opposition. » a dit Clinton aux journalistes à Bruxelles.

            La déstabilisation de la Syrie vise à isoler l’Iran et à garantir l’hégémonie américaine sur cette région riche en pétrole. Mais, de tels projets mettent Washington dans un conflit encore plus dangereux avec la Russie et aussi avec la Chine.


            • Croa Croa 11 décembre 2012 18:33

              Oui, ces préparatifs ne signifient pas qu’il y aura attaque mais seulement que celle-ci aura lieu si une opportunité venait à se présenter. Le risque c’est une guerre mondiale donc il ne devrait pas y avoir d’attaque. La situation est cependant extrêmement dangereuse car l’OTAN pourrait bien être tenté de « passer à l’orange » !


            • Pingouin094 Pingouin094 12 décembre 2012 08:03

              Cette théorie du complot supporte assez mal l’épreuve des faits.


              « On s’achemine vers une intervention de l’OTAN » : L’avenir le dira. Mais en tout cas, ça fait 20 mois que la guerre civile dure, des dizaines de milliers de morts, et l’intervention n’est absolument pas à l’ordre du jour. Ca n’en prend pas vraiment la direction.

              Globalement, je vois mal le bénéfice économique que les USA ou autres pourront retirer d’un changement de pouvoir : ils ne soutiennent l’opposition que du bout des lèvres, et elle sera fortement influencé par des djihadistes qui ne porteront pas plus les USA dans leur coeur que le pouvoir précédent et son allié iranien ...

            • Pierre Pierre 11 décembre 2012 12:13

              Je ne suis pas d’accord avec le sens restrictif du début de votre article. 
              Tous
              les régimes de la région, y compris Israël, ainsi que les pays du Maghreb et du Machrek pratiquent l’assassinat politique et la torture sous une forme ou sous une autre. Si quelqu’un connait une démocratie exemplaire dans la région, qu’il le publie d’urgence, je suis toujours curieux d’apprendre.
              Le comble de l’hypocrisie revient aux États-Unis qui ont envoyé des prisonniers capturés en Afghanistan dans ces pays en sachant ou en espérant qu’ils y soient torturés pour obtenir des renseignements.
              La seule différence, c’est qu’il y a des dictatures laïques et des dictatures islamiques.
              Les premières remplissent leur prisons d’activistes islamiques et les secondes de tout ceux qui contreviennent à l’Islam.
              Votre vœu de voir arriver des démocrates au pouvoir est un vœu pieux et tient d’une analyse infantile. Les Islamistes, d’un bord ou d’un autre prendront le pouvoir en cas de départ du régime actuel en Syrie, c’est inévitable !
              La Syrie n’est pas la Libye. La mosaïque ethnique et religieuse y est beaucoup plus diverse. Si une dictature islamique sunnite arrivait au pouvoir, il n’y aurait aucun gain, ni pour la démocratie, ni pour les minorités. 
              La France, en étant un meneur du renversement de Bacha Al Assad, rend un très mauvais service à la laïcité.
              A moins qu’elle espère obtenir quelques miettes de ce qu’il y aura dans le partage du butin ou qu’elle espère quelques improbables investissements du Qatar dans l’Hexagone.
              En tout cas, pas plus qu’en Libye, le citoyen français n’y aura rien gagné.
              Un autre point à soulever. Il est clair à présent que ce sont les pétromonarchies du Golfe qui sont derrière les groupes terroristes qui font exploser des bombes dans les villes ou qui commettent des assassinats de masse. Et pas seulement en Syrie ! Pensez à l’Irak, l’Afghanistan, l’Algérie et, demain, sans doute Israêl et l’Europe.
              Qu’attendent les vertueux média français pour en parler !


              • Soi même Soi même 12 décembre 2012 14:04
                Interview exclusive du géopoliticien A. Chaupradeune bonne analyse qui permet de comprendre beaucoup de chose qui se passe en coulisse.

                http://www.dailymotion.com/video/xltcv3_interview-exclusive-du-geopoliticien-a-chauprade-une-vision-geopolitique-qui-ne-cede-rien-au-politiq_news


              • Romain Desbois 11 décembre 2012 12:48

                c’est vrai que les chrétiens ne se massacrent pas les uns les autres.

                Puant un jour, puant toujours .


              • Aldous Aldous 11 décembre 2012 20:02

                Romain,


                t’es décidément toujours à coté de la plaque...

                Les petits scoubidoux en haut de son message, c’est de l’hébreu.

                Il y a assez peu de chrétiens qui écrivent leur nom en hébreu.

                Prend le temps de réfléchir,c ’est pénible à la longue, tous tes préjugés.

              • Romain Desbois 11 décembre 2012 20:33

                Aldous

                Et alors je sais qui est N’Tin n’tin chez les mauviettes.

                t’es tellement primaire que tu ne peux comprendre que mon but n’est pas d’attaquer la religion de l’interpellé mais de lui démontrer que les musulmans sont pas les seuls à s’entretuer.


              • njama njama 11 décembre 2012 12:59

                Comment faut-il lire la photo qui illustre l’article ?

                Attentat à la voiture piégée par les libérateurs démocrates de la Syrie ou par leurs associés mercenaires djihadistes ?

                Destruction par l’armée d’un des nombreux pickups équipés de mitrailleuse douchka qui circulent depuis quelques mois en Syrie ?

                La douchka est bien sûr une option standard des pick-up toyota
                reservée à l’export, exclusivement pour les pays du golfe, non disponible en France ni théoriquement en Syrie !

                 


                • bluerider bluerider 11 décembre 2012 13:30

                  que savez-vous de Kadhafi et de Assad ?que savez-vous des massacres réels perpétrès par ces chefs d’Etat ? que savez-vous de la prison d’Abu Salim ? Que savez-vous de ce qui s’est réellement passé à Hama en 1982 ? Que savez-vous de la nature profonde des guerres de frontières du guide aux confins de son désert libyen ? Que savez-vous des négociations entre Kadhafi et TOTAL et le gouvernement français sur le gisement de gaz BLOC NC7 (revoir le docu de C+ diffusé en novembre) au sud de Tripoli ? Que savez-vous de ce que se sont dit Assad et sarkosy le 14 juillet 2008 ?Que savez-vous des gisements de gaz découverts en Syrie depuis les années 2000, et pas encore en exploitation ?

                  Vous me faites rire ! Les militants qui oublient l’essentiel et condamnent, crient, vitrupèrent ceci ou cela perdent leur temps,pendant que les vrai profiteurs avancent en silence. Réveillez-vous ! Le seul argument qui vaille le coup pour nos gouvernements, c’est l’energie, les ressources naturelles, le sous-sol.... depuis lanuit des temps, les guerres sont pour lesol.Ca ne va pas chnager, si ?

                  le reste,,allah, dieu, yahvé et toutes ces bétises instrumentalisées, c’est pour vous faire perdre votre telmps !


                  • bluerider bluerider 11 décembre 2012 13:42

                    moi je ne demande pas mieux que de suivre votre recommandation, mais plutôt que d’expliquer ce qu’ici tout le monde sait déjà, expliquer-nous A TOUS comment faire concrêtement ? sachant qu’on ne peut faire confiance à pratiquement personne sur la toile, ni parmi les syriens en exil à Paris... On fait COMMENT ?


                    • leypanou 11 décembre 2012 14:44

                      "Il me semble qu’il est important de se positionner contre la dictature capitaliste et fasciste d’Assad et au côté du soulèvement populaire" : ah oui, en faisant quoi exactement ?

                      N’oublions que deux partis communistes syriens participent au gouvernement actuel syrien depuis l’ouverture de B Al Assad.

                      Lisez cet autre manière de voir les choses en Syrie, surtout la partie qui concerne la France : vous serez étonné.

                      Quand j’avais écrit dans un autre commentaire que le gouvernement actuel et le précédent, à part quelques différences sur des sujets secondaires, c’est blanc-bonnet/bonnet blanc et sur l’économie et en politique étrangère.

                      Il est certain qu’avec autant d’ex-bilderberg-istes ou d’ex- French American Foundation, les choses ne peuvent pas aller autrement. Quand aux pro-sionistes, je n’en parle même pas.


                      • Croa Croa 11 décembre 2012 18:45

                        « vous serez étonné. »

                        Pas vraiment !


                      • njama njama 11 décembre 2012 15:01

                        @ l’auteur
                        c’est bien un peuple qui affronte un régime fasciste, ...

                        en êtes vous sûr ? vraiment certain ?

                        La Syrie aime Bashar El-Assad, le peuple dans sa très grande majorité le soutient
                        Verrez-vous un jour d’aussi grandes manifestations de soutien en France (ou dans un autre pays) telles que celles en Syrie en juin 2011, en octobre 2011 , à Damas, à Alep, à Tartous ...

                        http://www.dailymotion.com/video/xmhorh_la-syrie-aime-bashar-alassad-karbalaqsa_news?start=320#.UMc6CawXvTP

                        Croyez-vous sérieusement que le peuple syrien a retourné sa veste depuis l’an passé ?


                        • psain psain 15 décembre 2012 10:53

                          «  »«  »La Syrie aime Bashar El-Assad, le peuple dans sa très grande majorité le soutient«  »«  »

                          Propagande absurde quand on connait le pays et son peuple.

                          Arrêtez de répétez la propagande pro ASSAD . Il faut connaitre le pays avant d’avancer des affirmations aussi ridicules.


                        • lejules lejules 11 décembre 2012 15:36

                          la France faisant parti intégrante de l’OTAN et de l’union européenne se trouve ligotée par les puissances pro atlantiste. Elle ne peut qu’être que la complice d’un processus de déstabilisation militaire au service de l’empire et d’un colonialisme pour refondre le moyen orient aux service des intérêts pro-américain. ( voir choc des civilisation)
                          une possible ouverture pour la paix serait que le peuple français quitte l’OTAN ce qui déstabiliserait l’empire et pourrait éviter une 3eme guerre mondiale.
                           la france doit quitter au plus vite l’union européenne, qui n’est que l’arrière base de la dictature financière et militaire de l’ultra libéralisme.
                          http://www.u-p-r.fr/videos/conferences-en-ligne/europe-dictature


                          • ptimarc 11 décembre 2012 16:05

                            en lybie le printemps a été tres chaud,selon certaines estimations,il aurait couté la vie à plus de cent-mille personnes,apres le passage de l’otan.

                            souhaitons quand meme que les syriens puissent s’en passer.(de l’otan)


                            • Martha 11 décembre 2012 18:51

                              @ptimarc,

                              L’OTAN aime bien les guerres asymétriques, les une après les autres, après avoir stigmatisé un bouc émissaire.
                              L’OTAN aime bien mettre au pouvoir « démocratiquement » un groupuscule qui n’a aucune représentativité, pour être bien sûr de le tenir en laisse ensuite.
                              L’OTAN aime bien faire ce qui nous révoltait, il y a peu : l’attaque facho de la Libye à la Mussolini pour mettre au pouvoir, de force et après plus 70.000 morts, à la Franco des minables forcement inféodés. Elles sont belles ces nouvelles « démocraties » où s’épanouissent les DROITS DE L’HOMME !
                              L’OTAN aime bien se jeter à 10 contre 1, avec son armada hyper-équipée : quel courage ! Quel sens de l’honneur ! Quel sens de la justice ! bombarder des civils, pas de problème, c’est pour leur bien : on leur apporte la démocratie !
                              L’OTAN ne nous a jamais répondu sur les multiples questions qui ont été posées sur les invraisemblances de la « VO » des attentats du 11 septembre 2001. Nous savons pertinemment que ni les « Islamistes » ni Ben Laden n’en sont responsables. L’OTAN serait-elle complice des auteurs de ces atrocités ?
                              L’attaque de la Syrie est inscrite dans le projet de ceux qui ont mis en oeuvre ces attentats, opération sous « faux drapeau » caractérisée. Al Hassad n’est pour rien dans cette affaire, il n’est que le bouc émissaire, le Nième... L’attaque de la Syrie, c’est lancer la confrontation généralisée qui était inscrite dans le projet des assassins du 11 septembre 2001.
                              L’OTAN est dévoyée, le bras armé de ces ignobles. N’y aura-t-il pas enfin des chefs militaires qui diront STOP, on ne marche plus, c’est trop dégueulasse ! Ne voient-ils pas à quel point cette attaque est honteuse ?


                            • Pingouin094 Pingouin094 11 décembre 2012 18:20

                              Question : comment fait-on pour « soutenir la frange progressiste des opposants au dictateur afin de ne pas laisser le champ libre à la frange islamiste ou pro-occidentale, afin d’essayer d’éviter de passer d’une dictature à une autre ? »


                              Quand je réponds : « on leur donne des armes, » tout le monde m’insulte. (voir mon article : http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/il-faut-soutenir-militairement-l-127245 )

                              Vous avez d’autres propositions ?

                              • njama njama 12 décembre 2012 01:26

                                Quand je réponds : « on leur donne des armes, » tout le monde m’insulte. (voir mon article)

                                Le sujet de son article étant très proche, ROBERT GIL va certainement s’inspirer de nos commentaires ... pour sortir comme vous de l’impasse et éviter l’implosion


                              • kalon 11 décembre 2012 21:09

                                L’impérialisme américain n’a plus le choix : tuer ou mourir !
                                Ils vont tuer mais ils sont déjà morts !


                                • Soi même Soi même 12 décembre 2012 14:30
                                  Le début de la troisième guerre mondiale ?

                                   Vu sur un site israélien de propagande.

                                  Les analystes sont formels. Ce qui se passe aujourd’hui au Proche-Orient pourrait être le début de la troisième guerre mondiale.

                                  Pour fêter le départ du Ministre des Affaires étrangères d’Egypte en visite à Gaza, le Jihad Islamique a lancé un missile, vers 13h30, sur la région de Tel-Aviv. Avant cela, Israël avait accepté une trêve, « le temps de la visite, et aussi longtemps que les palestiniens ne tirent pas sur nous. »

                                  Alors que Tsahal commence à appeler des dizaines de milliers de réservistes, la bande de Gaza vient de tirer un nouveau missile sur la région de Tel-Aviv.

                                  Les sirènes ont retentit dans toute la zone métropolitaine de Tel Aviv vers 13h30. Les résidents sont invités à se mettre à couvert. C’est la deuxième fois depuis la guerre du Golfe de 1991 que les sirènes de Tel-Aviv secouent le centre économique israélien.

                                  Plus tôt, des terroristes dans la bande de Gaza ont lancé une salve de roquettes sur le sud de la ville de Beersheba et la région frontalière Eshkol. Une roquette a atterri dans un parking à Beersheba, et trois personnes ont été blessées par une roquette près de Eshkol.

                                  L’anti-missile Dome de Fer a abattu quatre roquettes sur Beersheba dans la dernière salve.

                                  Mais plus inquiétant encore, Tsahal a détruit un missile de fabrication iranienne qui venait d’être lancé depuis la bande de Gaza. Une information qui vient alors qu’hier, trois diplomates affirmaient que l’Iran était sur le point d’obtenir sa première bombe atomique (« dans quelques jours »).

                                  Cela peut-il ressembler au commencement de la troisième guerre mondiale ? Ca en a tout l’air…

                                  Si l’on ajoute la révolution Syrienne (et tous ceux qui veulent détourner le regard du monde vers Israël plutôt que sur leurs massacres), si l’on ajoute le début de révolution en Jordanie, la prise de pouvoir des islamiste en Egypte, la radicalisation de la Turquie, la Russie qui veut écraser l’occident… Tout cela ressemble à un bon scénario de guerre mondiale.

                                  Israël vient de déclencher officiellement la guerre occidentale contre l’Islam.

                                  Nethanyahu n’a pas attendu longtemps après l’élection d’Obama pour déclencher les hostilités devant amener à une guerre totale contre l’Islam. Pour démarrer une guerre susceptible d’avoir des conséquences mondiales il suffit d’un événement qui pourrait passer pour anodin à l’échelle mondiale mais qui en fait sera le déclencheur de la suite des événements amenant à la guerre mondiale. Aujourd’hui Israël a officiellement déclenché la troisième guerre mondiale.

                                  Le projet sioniste.

                                  Rappellons-nous comment l’assassinant de l’archi-duc François-Ferdinand héritier du trône austro-hongrois va déclencher la première guerre mondiale. Comment un événement aussi lointain a-t-il pu être le déclencheur de « la grande guerre » ? Il suffit d’une étincelle pour mettre le feu au brasier :

                                  En ce qui concerne la seconde guerre mondiale les historiens (soumis) ont coutume de donner l’envahissement de la Pologne par Hitler le 1er septembre 1939 amenant la France et l’Angleterre a déclaré la guerre à l’Allemagne.

                                  Aujourd’hui c’est l’assassinat du ministre de la guerre du Hamas qui en est le déclencheur

                                  Le Point.fr
                                  - Publié le 04/12/2012 à 17:01
                                  - Modifié le 04/12/2012 à 19:59

                                  Selon nos informations, tout est prêt pour que les forces spéciales mènent des opérations ciblées afin de se saisir des stocks chimiques.

                                  Dans ce nouveau conflit en définitif se seront les Israéliens les grand cocus !


                                • Hijack Hijack 16 décembre 2012 14:23

                                  Perso, je condamne ceux qui condamnent sans savoir ... !!!
                                  .

                                  Avis d’une syrienne ...

                                  .
                                  3 très courtes vidéos ...
                                  Rencontre avec Ayssar Midani, citoyenne franco-syrienne

                                  .

                                  Mme Ayssar Midani précise en fin d’entretien qu’Israël n’a pas de frontières ... elle ne dit que des vérités, et celle là est peu connue ... car en effet, Israël a des frontières évolutives ... à tel point que la seule ambassade en Égypte ... à l’ouest du Nil ... est israélienne ... car la rive Est du fleuve ... fait partie du grand Israël !
                                  .
                                  Merci Madame pour toutes ces vérités ... à faire passer !!!


                                  • Hijack Hijack 16 décembre 2012 14:26

                                    Ils me font marrer, ceux qui condamnent (wowwww ... et fermement ... qui plus est !!!) ...
                                    en se basant et avalant ... tous les mensonges de nos médias !!!


                                    • Hijack Hijack 16 décembre 2012 14:41

                                       smiley

                                      Grâce à une guerre de communication savamment orchestrée, nos gouvernements et leurs relais médiatiques tentent de nous faire croire que la rébellion a conquis les cœurs de l’entièreté du peuple syrien contre un « clan qui s’accroche au pouvoir ».
                                      .

                                      L’armée syrienne, une force toujours populaire

                                      .

                                      Les messages de la rébellion et son drapeau inondent nos écrans tandis que les symboles du gouvernement se sont évaporés de même que les dizaines de milliers de soldats de l’armée. La grande muette syrienne, l’ombre d’elle-même ?

                                      .

                                      Suite et source.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Robert GIL

Robert GIL
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès