Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Thaïlande : l’intervention de la communauté internationale se fait (...)

Thaïlande : l’intervention de la communauté internationale se fait attendre

Pour Barthélémy Courmont, directeur de recherche à l'Institut de relations internationales et stratégiques (Iris), "il convient dès à présent de poser la question de sanctions internationales frappant la junte thaïlandaise". Selon le chercheur, attendre davantage risquerait de "créer une situation ingérable et de voir les dites sanctions ne pas avoir pour effet que de rendre un peu plus difficiles les conditions d'existence de la population". La chose est dite.

Le tournant dictatorial que prend le pays d'Asie du Sud-Est est désormais connu de tous, même si les réponses de la communauté internationale restent extrêmement prudentes. Or, comme l'ont tragiquement montré les exemples de la Corée du Nord et la Birmanie, une réponse tardive face à des régimes autoritaires ne fait que consolider le pouvoir de ces derniers. Comme le rappelle M. Courmont, le régime de Pyongyang, mis en place en 1945, a bénéficié du soutien du bloc de l'Est pendant plusieurs décennies. Les sanctions internationales, intervenues trop tard, n'ont eu qu'un impact limité sur un régime qui avait eu le temps de s'installer durablement au pouvoir. Le cas de la Birmanie est similaire. Les premières sanctions sont tombées trente ans après la prise du pouvoir par la junte en 1962. Un laps de temps largement suffisant pour développer une économie parallèle pouvant résister aux sanctions des pays occidentaux.

Parfois, cependant, les sanctions fonctionnent. C'est notamment le cas en Iran, un pays que les sanctions très rapides, imposées d'abord par les Etats-Unis puis par l'Union européenne, ont réussi à ramener à la table des négociations. En Afrique du Sud, avant cela, un consensus très large avait permis à la communauté internationale d'imposer des sanctions contre l'apartheid dès les années 1980. Aujourd’hui, la Russie connaît des difficultés économiques importantes dues en partie aux sanctions qui ont suivi la crise en Crimée.

Ces quelques exemples montrent que les sanctions peuvent avoir un réel impact, à condition qu'elles interviennent avant que les régimes visés ne puissent développer des stratégies pour les contourner. Pour l'Institut de recherche sur la résolution non-violente des conflits (IRNC), les sanctions économiques doivent être sélectives et viser un objectif précis afin d’être efficaces. Ainsi, "il peut être réaliste de viser une modification partielle mais significative de la politique d'un Etat en décidant telle ou telle sanction commerciale ou financière qui l'embarrasse particulièrement". L'IRNC note également que "les sanctions économiques sont particulièrement appropriées lorsqu'il s'agit de faire pression sur un Etat afin qu'il mette un terme à des violations flagrantes des droits de l'Homme".

Ces mêmes violations que connaît actuellement la Thaïlande depuis le coup d'Etat militaire de 2014. Les libertés individuelles sont restreintes, les opposants arrêtés, les condamnations pour crime de lèse-majesté multipliées, la presse de plus en plus contrôlée... Le régime s'en prend depuis peu aux journalistes étrangers, confrontés à des procédures de plus en plus strictes pour l’obtention d’un visa leur permettant de travailler dans le royaume.

Une intervention de la communauté internationale visant à faire respecter la démocratie en Thaïlande est aujourd’hui nécessaire. Des sanctions diplomatiques ou économiques doivent être prises au plus vite, d'autant que le régime est en train de se doter des outils nécessaires pour redorer son image et se donner une apparence démocratique. Un référendum sur une modification de la Constitution doit avoir lieu le 7 août prochain, seulement, l'armée a jusqu'ici interdit tout rassemblement et débat public sur le sujet, et ceux qui s'aventurent à donner leur avis risquent jusqu'à dix ans de prison. Il y a pourtant de quoi s'alarmer lorsque l'on connaît le projet de loi suprême en question. La dernière version proposée permettrait au Conseil national pour la paix et l’ordre (CNPO), le parti de la junte militaire, de garder le contrôle du pays en étendant le pouvoir des sénateurs nommés par ses soins, limitant ainsi celui du gouvernement élu.

La communauté internationale ne peut pas rester les bras croisés face à de violations flagrants des droits les plus élémentaires de la population thaïlandaise. Une intervention forte et multilatérale peut affaiblir la junte et encourager une transition véritablement démocratique dans ce pays qui n'a que trop subi les abus de pouvoir des régimes militaires.

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.64/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • Jeekes Jeekes 12 mai 11:22

    Parce que la « communauté internationale » ne prend des sanctions que lorsque ça arrange les ricains !


    • La mouche du coche La mouche du coche 13 mai 02:34

      Article puant appelant à la haine et à la destruction d’un pays, bref un article politiquement correct. BHLevy, sors de ce corps !


    • Francothai (---.---.126.167) 16 mai 14:21

      @La mouche du coche Exactement !


    • SysATI 12 mai 11:42

      Cet article me fait penser à la blague concernant les juifs et les coiffeurs...


      Si on annonce que l’on va arrêter tous les juifs et les coiffeurs, la réaction normale de tout le monde est naturellement : « Pourquoi les coiffeurs ? »

      A la lecture de ça, j’ai pensé à la même chose :« Les libertés individuelles sont restreintes, les opposants arrêtés, les condamnations pour crime de lèse-majesté multipliées, la presse de plus en plus contrôlée... Le régime s’en prend depuis peu aux journalistes étrangers, confrontés à des procédures de plus en plus strictes pour l’obtention d’un visa leur permettant de travailler dans le royaume. »

      Pourquoi la Thaïlande alors que l’on est très exactement en train de décrire la Turquie d’Erdogan ?

      • leypanou 12 mai 12:16

        Une intervention de la communauté internationale visant à faire respecter la démocratie en Thaïlande est aujourd’hui nécessaire. Des sanctions diplomatiques ou économiques doivent être prises au plus vite, d’autant que le régime est en train de se doter des outils nécessaires pour redorer son image et se donner une apparence démocratique. : j’espère que le gouvernement de Bangkok lira cet article et vous expulsera tout de suite.

        Parler de communauté internationale ? Croire aux sanctions, surtout contre l’Iran ? Il faut vraiment avoir un degré zéro de connaissance en géopolitique pour prétendre à ce genre de chose.

        Mais l’atlantisme a toujours eu comme soutiens des personnes naïves ou pire qui avancent masquées pour justifier un interventionnisme sur la terre entière.


        • Ruut Ruut 12 mai 13:23

          Vivant sous un Régime Dictatorial en France, je ne me permet plus de juger les régimes des autres Nations Souveraines.

          J’attendrais de vivre dans un véritable régime Démocratique exemplaire en France pour pouvoir m’exprimer sur les autres Régimes Souverains.

          Avant de critiquer l’autre il faut être sois même irréprochable....


          • LucasRuka (---.---.205.132) 12 mai 13:25

            L’ingérence occidentale, tout le temps, partout... toujours aussi inefficace et dangereuse. On l’a vu en Lybie, Syrie... On l’a aussi vu à l’action en contre un Iran relativement démocratique tandis que les régimes totalitaires Saouds et Qatari voisins étaient applaudis. Non, vous ne defendez en aucun cas les peuples par votre ingérence. Vous defendez votre business ! ...ou tout du moins celui de Washington Je ne suis pas un fervent défenseur du Géneral Prayut, mais il a apporté à la Thaïlande une stabilité dont elle avait bien besoin, en attendant la transition royale. De plus, une bonne partie des Thaïs le soutient face à un clan Shinawatra corrompu qui achèterai des votes et qui agissait dans la continuité des lobbys étrangers..

            Gardez votre ingérence pour vous, merci


            • Iren-Nao 12 mai 15:39

              Article d’une énorme niaiserie ou d’un agent stipendie de l’axe du mal.
              Je vis en Thaïlande depuis 10 ans et je peux vous dire que en gros le thaï de base ( qui a aussi le droit de penser) s’en branle.
              Depuis le coup d’état, les choses sont largement plus calmes.
              Quant a la communauté internationale et aux donneurs de leçons occidentaux, on sait que c’est une bonne recette pour la merde.
              Laissez les Thaïs gérer leur propre situation et occupez vous de vos misérables fesses.
              Iren-Nao


              • maQiavel maQiavel 12 mai 17:01

                -Une intervention de la communauté internationale visant à faire respecter la démocratie en Thaïlande est aujourd’hui nécessaire. La communauté internationale ne peut pas rester les bras croisés face à de violations flagrants des droits les plus élémentaires de la population thaïlandaise.

                 

                ------> Il suffit avec cette soi disant « communauté internationale » qui ne renvoie à rien de concret si ce n’est le bloc américano occidental, laissez le peuple Thaïlandais régler ses affaires intérieures de lui-même.

                 

                Je n’aime pas les dictatures mais la « démocratie » comme vous dites ne s’impose pas de l’étranger …


                • Phoébée 12 mai 18:02

                  Bonne idée allons foutre la merde en Asie ! Avec comme ultime soutient cette communauté internationale qui n’existe pas !! Non merde ? Vous voulez vraiment tuer toujours plus de gens ....


                  • asterix asterix 12 mai 18:24

                    Je n’interviens plus que très rarement sur Agoravox depuis que ce média refuse de priver d’interventions ceux qui accusent les rédacteurs dans des termes qui sont, tant sur le fond que sur la forme, totalement illégaux.
                    Ce n’est pas le cas ici, mais cet article est totalement incomplet, surtout de la part d’un auteur qui prétend connaître la Thaïlande. Le régime militaire au pouvoir est contraire à la démocratie, c’est vrai. Mais il aurait pu ne fut-ce qu’ajouter une phrase sur le régime soi-disant civil qui l’a précédé avec à sa tête le plus grand corrompu- corrupteur que ce pays du ( faux )sourire ait connu, j’ai nommé Thaxin dont la puissance financière et l’amplitude des détournements ont rendu ce pays totalement ingérable.
                    Vous parlez de démocratie, MR Revon ? Pourquoi n’avez-vous alors pas précisé que le mafieux Thaxin « élu démocratiquement » achète toutes les voix d’Isan et du nord de la Thaïlande à raison de 500 bath la tête de pipe ? Qu’il a fait assassiner des milliers de trafiquants ou supposés tels de Yaaba sans procès ? Qu’il a utilisé toutes les ficelles du népotisme pour toucher sa dîme sur l’achat-vente des sociétés de téléphonie nationale ? Qu’il touchait sa dîme dans tous les achats de matériel électronique par l’état ? Qu’il a payé 25 euros par jour des dizaines de milliers de manifestants professionnels pour imposer sa main-mise sur tout l’appareil d’état ?
                    Etc... etc.. Fantastique Thaxin richissime pour avoir volé tout le pays et qui ose encore dire qu’il défend les pauvres.
                    La Tha¨lande est un pays où il y a deux partis : celui de l’armée et donc de la Maison Royale et celui des flics, donc de Thaxin et tout son réseau mafieux.
                    En clair, c’est un pays de merde qui maintient son peuple dans l’ignorance pour en faire des moutons.
                    Désolé d’avoir osé le dire à votre place, Monsieur le « connaisseur » ... 


                    • maQiavel maQiavel 12 mai 18:54

                      @asterix
                      Que sont devenues les chemises rouges ? Quelle était la réalité sociale de ce mouvement ?


                    • asterix asterix 13 mai 00:14

                      @maQiavel
                      Tout simple : un petit quart est composé de gens de gauche qui croient encore au populisme et les trois-quarts qui restent attendent le retour de Thaxin pour s’en refoutre plein la poche.
                      Mais Thaxin ne reviendra pas, la Maison Royale est encore plus riche que lui et son pognon, d’origine plus ancienne, est plus « respectable »
                      C’est le combat entre le divin mafieux et le petit roquet, plus gangster qui veut lui prendre les rênes. Comme le dit bien Ruut en termes fruités : et le peuple s’en branle.
                      Les pauvres sont là pour se faire niquer, c’est tout.


                    • maQiavel maQiavel 13 mai 11:04

                      @asterix
                      Merci pour la réponse.


                    • Et hop ! Et hop ! 13 mai 00:40

                      Il faudrait faire comme en Irak, 

                      - commencer par un blocus alimentaire et un embargo des médicaments pour tuer le maximum de civils, en particulier d’enfants, 
                      - et ensuite un bombardement massif sur Bankok en démolissant toutes les infrastructures civiles, les installations d’eau, les écoles, les ministères, les hôpitaux.

                      Les Thaïlandais comprendraient qu’ils doivent devenir démocrates et s’aligner sur la politique de prédation internationale des USA.

                      • Lampion (---.---.225.221) 13 mai 05:16

                        Pourquoi s’occuper de la démocratie en Thaïlande et pas dans nombre d’autres pays où ce n’est pas plus brillant ? Si on sanctionnait tous les pays ne répondant pas à nos standards (et de quels droits nos standards devraient être appliqués partout, c’est exactement la même démarche que les islamistes qui estiment aussi leurs standards universels), adieu la mondialisation si chère à nos élites


                        • bidou1 (---.---.5.123) 13 mai 06:34

                          savez vous ce qu’a dit kim jong him (excusez moi pour l’approximation du nom !!!) le n°1 coreen quand on lui a poser la question de savoir pourquoi il develloppait un programme d’armes nucleaire ?Eh ben a t il repondu c’est pour ne pas finir comme saddam hussein ou kadaffi !!!!!moralite de l’histoire si tu ne veut pas subir une invasion destruction de ta nation par les legions des missionnaires de la « democratie » il faut posseder l’arme nucleaire.On vit vraiment deans un monde de dingue !!!!


                          • Ruut Ruut 13 mai 08:00

                            @bidou1
                            Il a pourtant raison.


                          • agent ananas agent ananas 13 mai 09:11

                            สวัสดี khun Revon
                            ถ้าคุณไม่ชอบประเทศไทยไม่มีอะไรป้องกันคุณจะมีชีวิตอยู่ในซาอุดิอาระเบียหรือในยูเครนประชาธิปไตยที่สำคัญ
                            ผมไม่ทราบว่าวีซ่าของคุณจะต่ออายุ
                            ทักทายของฉันเพื่อทักษิณ ...

                            PS : Un grand merci à Noi pour la traduction !


                            • Albert123 13 mai 10:43

                              article de néo con.


                              « La communauté internationale ne peut pas rester les bras croisés face à de violations flagrants des droits les plus élémentaires de la population thaïlandaise. »

                              si totalement, en fait si la communauté internationale respectait l’idée de souveraineté des peuples, toute forme d’interventionnisme serait banni d’office.

                              « Une intervention forte et multilatérale peut affaiblir la junte et encourager une transition véritablement démocratique dans ce pays qui n’a que trop subi les abus de pouvoir des régimes militaires. »

                              God bless america, 

                              vous savez toute chose à une fin, et la Thailande ne pouvait rester indéfiniment le bordel discount géant pour pervers occidentaux et amateurs de travelo, 

                              quand à la « démocratie » vous me faite marrer, vu que le modèle vanté c’est celui des USA où la corruption des politiciens par des lobbies est totalement légale

                              • Oceane 13 mai 21:35

                                Ne le prenez pas au sérieux. C’est une blague car vu le résultat des « interventions démocratiques » occidentales et l’invasion de l’Europe, aucun être sensé ne saurait souhaiter que les « démocrates » interviennent encore chez les autres.


                                • ToNgoc 14 mai 09:14

                                  La Birmanie était et est encore une vraie dictature, quand des milliers de personnes étaient déplacés, torturés, massacrés, quand les femmes et les enfants subissais des viols commis par les militaires birmans, on en entendait jamais parler en France parce que notre pays était le premier soutient de la junte militaire birmane et que les travailleurs forcés défrichaient la jungle pour faire passer le gazoduc de Total !

                                  Alors ils me font rire ceux qui accuse le gouvernement thaïlandais libre d’aujourd’hui, si le gouvernement thaïlandais commettait 1/10eme des crimes commis en Birmanie, en Arabie Saoudite ou s’ils détruisaient des pays libres comme le font les USA ou la France sous contrôle atlantiste qui se servent des terroristes pour faire tomber des pays, qui ont transformé la Libye, l’Irak et la Syrie en zone de guérilla, alors là je serait pour des sanctions !

                                  Mais la Thaïlande d’aujourd’hui est une Thaïlande résistante qui cherche à se protéger des bankster qui ont utilisé Thaksin et les rouges pour diviser et déstabiliser le pays et qui vont encore provoquer des problèmes car le roi qui a toujours fait en sorte de maintenir le pays unis et indépendant, est âgée et malade.

                                  Alors tous les collabos qui veulent profiter de la disparition du monarque pour prendre le contrôle, s’acharnent sur le pays et se plaignent des mesurent de sécurités qui les empêchent de provoquer les émeutes prévus.

                                  Celles et ceux qui veulent dénoncer des violations des droits de l’homme devraient plutôt d’abord balayer devant leur portes et regarder cette vidéo qui explique les liens entre la France et les terroristes : https://www.youtube.com/watch?v=D0eNYM-0vMk&feature=youtu.be


                                  • Son of Mai Nueng (---.---.137.244) 16 mai 14:25

                                    Je suis un grand admirateur de la langue française et de sa culture que j’ai étudié jusqu’à satiété.
                                    Raimbaud, Voltaire, Hugo, Prévert, etc.
                                    Mais j’ai sincèrement une exaspération profonde pour tous ces farangs, français, gaulois qui en dehors de toutes compréhensions géopolitiques, ont un avis niais sur ce qui se passe dans mon pays.
                                    Connaisseurs institutionnels ?
                                    Vous avez, pardonnez mon langage outrancié : de la merde dans les yeux !
                                    Jolie langue imagée.


                                    • Williwilli (---.---.231.199) 18 mai 18:26

                                      La Thaïlande est la nouvelle cible des USA ? C’est ce que le scribouillard essaye de dire ?
                                      Qu’il retourne cirer ses bottes étoilées avant de prendre les miennes dans la figure ! Et qu’il se renseigne un peu plus avant de faire des recommandations à l’occidentale impérialiste sous couvert du mot « démocratie » qui ne veut plus rien dire de nos jours !!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès