Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Une flottille devant Gaza

Une flottille devant Gaza

Depuis l’évacuation des colons israéliens en septembre 2005, la bande de Gaza est un territoire dont les habitants ne peuvent ni entrer ni sortir. Les points de passage sont verrouillés à l’est par l’armée israélienne et au sud par l’armée égyptienne. La marine israélienne impose un blocus maritime total. Le seul ravitaillement possible en vivres et en médicaments passe par des tunnels creusés sous la frontière égyptienne. Ils sont régulièrement bombardés. Une flottille de huit navires veut forcer le blocus.

La détresse des habitants a considérablement augmenté depuis les destructions massives infligées à Gaza par l’armée israélienne en décembre 2008 et janvier 2009. Des enfants meurent tous les jours par manque de nourriture et manque de soins. La pêche, activité traditionnelle, pourrait apporter un supplément alimentaire, mais les navires israéliens coulent les bateaux de pêche dès qu’ils sont en mer. Au cours des trois derniers mois, Israël a restreint le carburant pour la station électrique, en sorte qu’une grande partie de Gaza est souvent plongée dans le noir. Grande comme l’île d’Oléron et peuplée de plus d’un million et demi d’habitants, la bande de Gaza est devenue un vaste camp de concentration.
 
Premiers préparatifs
 
Le 9 mai 2010, on apprenait qu’une flottille de huit navires provenant d’Irlande, de Grèce et de Turquie se préparait à rejoindre Gaza à la fin du mois avec 10 000 tonnes de marchandises et 800 passagers, membres d’organisations humanitaires, députés et sénateurs de 40 pays. On pouvait suivre les préparatifs jour après jour sur le site de l’organisation Free Gaza.Les autorités israéliennes ont fait savoir que des ordres précis avaient été donnés pour empêcher ces navires d’arriver à Gaza, même s’il fallait utiliser la force militaire. Ce genre de menaces avait déjà été utilisé par Israël pour essayer d’arrêter les expéditions précédentes avant leur départ. « Ils ne nous en ont pas dissuadé jusque-là et ils ne le feront pas maintenant » a déclaré l’un des organisateurs. Le 14 mai, un cargo de 1 200 tonnes quittait le port de Dundalk en Irlande, chargé de ciment, de papier, de fournitures scolaires et de matériel médical. Le 22 mai, un navire quittait le port d’Istanbul avec 600 passagers. Le 25 mai, un cargo de 2 000 tonnes quittait le port d’Athènes, et deux navires quittaient le port d’Iraklion avec 200 passagers. 
La Coalition Flottille de la Liberté se compose du Mouvement Free Gaza, de la Campagne Européenne pour Arrêter le Siège de Gaza (ECESG), de la Fondation turque d’Aide Humanitaire (IHH), de la Fondation malaisienne Perdana et du Comité International pour Lever le Siège de Gaza. Elle a précisé que tous les bateaux, tous les passagers et tous les chargements seront contrôlés à chaque port de départ, afin de bien montrer qu’ils ne constituent pas une menace pour la sécurité d’Israël.
 
Pendant le week-end, une contre-flottille composée d’une cinquantaine de yachts des marinas israéliennes s’est déployée le long de la côte de Gaza avec des bannières hostiles au Hamas et à la Turquie. « Ces gens-là ne s’intéressent pas aux Palestiniens. Ils veulent seulement donner une mauvaise image d’Israël, » a déclaré l’un des organisateurs de la contre- flottille. « Ils sont animés par la haine. Ils ne veulent pas aider les Palestiniens, parce qu’ils pourraient apporter toutes ces provisions en Israël et nous les ferions parvenir aux Palestiniens. » Ce n’est pas l’avis de tous les Israéliens. L’organisation Gush Shalom a demandé à son gouvernement de ne pas empêcher la flottille d’atteindre Gaza. Son porte-parole a déclaré : « L’Etat d’Israël n’a pas intérêt à faire attaquer une flottille de la paix par sa marine de guerre, car le monde entier peut voir cela sur tous les écrans de télévision. Il est temps de mettre fin à ce siège étouffant. Il faut que les habitants de Gaza puissent avoir des contacts avec le monde extérieur, que Gaza dispose librement de son port et de son aéroport, comme tout autre pays du monde ». Gush Shalom a équipé un gros yacht dans la marina Herzliya pour aller soutenir la flottille.
 
On s’apprête donc à voir un affrontement entre la marine israélienne et la flottille de la liberté dans les prochains jours, celle-ci ayant annoncé qu’elle ne ferait aucune action violente. « Nous opposerons une résistance non-violente aux tentatives israéliennes de s’emparer de nos bateaux » a déclaré Huwaida Harraf, la présidente de Free Gaza. Les Israéliens ont fait savoir que les navires seront arraisonnés et conduits dans un port israélien, que la cargaison sera saisie et que les passagers seront emmenés dans un camp préparé à leur intention.
Le gouvernement israélien fera en sorte que les journalistes qui sont à bord de la flottille ne puissent pas transmettre des images aux télévisions du monde entier. La marine israélienne a un système de neutralisation des ondes radioélectriques qu’elle a utilisé précédemment contre Free Gaza. Mais les images seront enregistrées et retransmises tôt ou tard. Un conseil des ministres spécial s’est réuni le 25 mai. Il a décidé que les navires seraient conduit dans le port israélien d’Ashod, « par la force si nécessaire » et que les passagers seraient arrêtés et expulsés.
 
Les plans d’action des deux camps restent secrets. On sait seulement que le Premier ministre turc, Tayyib Erdogan, a exprimé son soutien pour « briser le siège oppressif sur la Bande de Gaza, qui est en tête de la liste des priorités turques ». Il aurait lancé un ultimatum accompagné de menaces au gouvernement israélien. Aucun pays occidental, à l’exception de l’Irlande, ne s’est exprimé au sujet de cette affaire. Mais il est certain qu’elle est suivie de près. Le 19 mai, l’ambassadeur d’Irlande en Israël a rencontré le ministre des Affaires étrangères israélien « afin qu’il assure la sécurité de cet approvisionnement humanitaire ».
Le gouvernement israélien semble pris de court. Il prétend que la Coalition aurait pu lui remettre l’approvisionnement, et qu’il l’aurait ensuite fait transporter à Gaza. Pour faire croire à cette fable, 40 camions israéliens chargés de denrées alimentaires ont franchi la frontière la semaine dernière.
 
Les expéditions précédentes
 
Fondé en 2006 par un groupe de citoyens américains, le mouvement Free Gaza est une ONG qui s’est donné pour but de forcer le blocus maritime pour donner aux Gazaouis des conditions de vie décentes. Ils ont été rejoints par des Britanniques, des Irlandais, des Grecs et des Australiens.
 
Le 23 août 2008, une première expédition a réussi à forcer le blocus. Deux bateaux de pêche sont partis de Chypre avec 44 personnes à bord. Ils sont arrivés à Gaza malgré des tirs d’intimidation de la marine israélienne. Ils ont repris la mer le 28 août en laissant sur place huit personnes, dont six avaient pour mission d’accompagner les pêcheurs palestiniens dans les eaux territoriales. Le 1er septembre, ceux-ci ont lancé un appel, transmis par des agences de presse, au ministère des Affaires étrangères d’Israël. Des navires israéliens tiraient à l’arme lourde sur les bateaux où ils se trouvaient pendant que les pêcheurs faisaient leur travail. Personne n’a été blessé, mais les pêcheurs leur ont dit que 14 de leurs camarades ont été tués dans les mêmes conditions.
 
Le 28 octobre 2008, une seconde expédition a réussi à forcer le blocus. Un yacht de fort tonnage, le Dignity, est parti de Chypre avec 23 passagers, des vivres et du matériel médical. Il est arrivé à Gaza le lendemain matin après une traversée sans histoire. Il n’a pas été attaqué par la marine israélienne, parce qu’il y avait parmi les passagers onze députés et sénateurs de divers pays de l’Union Européenne, dont la liste avait été publiée dans la presse. Israël voulait éviter un incident diplomatique. Les onze parlementaires ont annoncé une conférence de presse le lundi suivant. De nombreux journalistes venus de Jérusalem se sont présentés au poste frontière israélien d’Eretz pour y assister, mais ils ont été refoulés par les autorités israéliennes. Le Dignity a quitté Gaza le mardi matin. Il a pris à son bord six jeunes Palestiniens qui souhaitaient continuer leurs études à l’université et un couple de Palestiniens âgés qui allaient se faire soigner en Allemagne, où s’étaient réfugiés leurs enfants.
 
Le 28 décembre 2008, le Dignity est parti à nouveau de Chypre avec  des médecins et du matériel médical à destination de Gaza. À l’aube du 30 décembre, dans les eaux internationales, il a subi une violente attaque de la marine de guerre israélienne. Il a été éperonné par un croiseur, sans aucun égard pour la vie des seize passagers qui se trouvaient à bord, le but étant de le rendre inutilisable. Ni le navire, ni ses passagers ni l’équipage ne constituaient un quelconque danger pour l’Etat d’Israël. Le gouvernement libanais a offert son assistance au navire et l’a autorisé à rejoindre le port de Tyr, ce qu’il a pu faire par ses propres moyens. Le lendemain, l’inspection de la coque a montré que le bateau avait résisté au choc parce qu’il avait une solide charpente en bois ; un navire en polyester aurait immédiatement coulé. Trois journalistes qui se trouvaient à bord ont transmis les images de l’expédition en direct depuis le départ de Chypre jusqu’à l’arrivée dans le port de Tyr. On voit de gros navires de guerre arriver à toute vitesse. On entend les marins israéliens traiter les passagers de terroristes en les menaçant de mort s’ils ne font pas immédiatement demi-tour. Si les trois journalistes n’avaient pas été là, les Israéliens auraient pu faire croire à un simple accident.
 
Le 15 janvier 2009, vers 3h du matin, le Spirit of Humanity, un navire venant de Chypre et se dirigeant vers Gaza avec des fournitures médicales pour les hôpitaux, a été encerclé par cinq navires de guerre israéliens à 100 miles de la côte. À son bord se trouvaient des médecins, des journalistes, des militants des droits de l’homme et plusieurs membres de Parlements européens, au total 36 passagers de 17 nations différentes. Un navire de guerre lui a coupé la route et a exigé par radio qu’il fasse demi-tour, sinon a-t-il dit « Nous ouvrons le feu ». Le capitaine du bateau lui ayant demandé s’il avait conscience que le fait de tirer sur des civils sans défense est un crime de guerre, il a répondu qu’il était prêt à utiliser « tous les moyens » pour l’arrêter. Sachant ce qui était arrivé au Dignity et craignant que son navire soit envoyé par le fond, le capitaine a décidé de faire demi-tour et de rentrer à Chypre. Ce nouvel acte de piraterie maritime n’a fait l’objet d’aucune protestation de la part des gouvernements européens.
 
Le 24 juin 2009, le Spirit of Humanity quittait à nouveau Chypre avec des fournitures médicales et 21 passagers. Deux jours plus tard, à 1h40 du matin, alors qu’il était dans les eaux internationales à 40 miles de la côte, il a été encerclé par des vedettes de la marine de guerre israélienne qui ont menacé d’ouvrir le feu s’il ne faisait pas demi-tour. Voyant que l’équipage ne se laissait pas intimider, les militaires israéliens ont brouillé toutes leurs fréquences radio, ce qui a neutralisé leur GPS, leur radar, leur balise SPOT et leur système de navigation. Le capitaine a continué à naviguer à la boussole. On a entendu Huwaida Arraf, organisatrice de l’expédition et coordinatrice du voyage, dire plusieurs fois à la radio : « Vous ne pouvez pas tirer sur des civils désarmés. » Cynthia McKinney, ancienne candidate à la Maison-Blanche, ancienne parlementaire, était à bord elle aussi. Elle a déclaré à son retour : « Je suis très en colère. Nous exigeons que le gouvernement israélien rappelle ses chiens d’attaque. Nous sommes des civils sans armes ; le navire transporte à Gaza du matériel médical et des matériaux de construction. Pourquoi Israël veut-il nous attaquer ? Je demande au président Obama et à la communauté internationale d’intervenir pour empêcher une escalade qui pourrait avoir des effets dramatiques sur des civils ». Les 21 passagers et les hommes d’équipage ont été arrêtés et conduits dans une prison israélienne. Parmi eux se trouvaient quatre citoyens des Etats-Unis dont un ancien membre de la Chambre des Représentants, deux Irlandais dont un Prix Nobel de la Paix, six citoyens britanniques, un Danois, une Israélienne et sept Arabes dont un journaliste très connu de la chaîne Al-Jazeera.Ils n’ont été relâchés qu’une semaine plus tard. Le navire est resté dans un port israélien.
 
À ces actes de piraterie, il faut ajouter l’interception par la marine israélienne d’un cargo libyen le 3 décembre 2008 et celle d’un cargo libanais le 5 février 2009. Tous deux étaient chargés de plusieurs tonnes de vivres, de vêtements et de couvertures à destination de Gaza.
 
Le mouvement Free Gaza ne désarme pas. En mars 2010, il a acheté aux enchères un cargo de 1 200 tonnes qui végétait dans le port irlandais de Dundalk. Repeint par une équipe de travailleurs bénévoles, il a été baptisé MV Rachel Corrie, du nom d’une jeune Américaine assassinée en 2003 par l’armée israélienne alors qu’elle tentait de s’opposer à la démolition de maisons palestiniennes. Le 1er mai, des dizaines de tonnes de papier, des fournitures scolaires, du matériel médical, et des centaines de tonnes de ciment ont été acheminées à Dundalk en provenance de plusieurs villes d’Angleterre, d’Irlande, de Suède et de Norvège. Comme nous l’avons dit plus haut, le navire a largué les amarres le 14 mai pour gagner la Méditerranée. À l’heure où cet article paraîtra, il sera sans doute au large de Gaza.
La presse européenne est restée silencieuse, à l’exception d’un excellent article dans le Guardian du 25 mai, signé de son envoyée spéciale à Jérusalem, Harriet Sherwood. 
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.77/5   (65 votes)




Réagissez à l'article

171 réactions à cet article    


  • Free Palestine Free Palestine 27 mai 2010 10:30

    La complicité des gouvernements occidentaux dans le siège criminel de Gaza, dans la dépossession du peuple palestinien et le massacre continu de cette population ne sont plus à démontrer,derrière l’apparente neutralité,la recherche d’un pseudo processus de règlement se cache en effet une stratégie de soutien total,soutien économique militaire diplomatique et culturel.
    Il est désormais du devoir des peuples de mettre fin à cette situattion criminelle et ne plus avoir peur de dénoncer ce régime raciste et assassin pour ce qu’il est un fait colonial,rien ne viendra de la pseudo communauté internationale celle là même qui a installé un peuple martyrisé en Europe au dépend des habitants originels de ce pays,Israël est le chien de garde du moyen orient,l’outil impérialiste du capitalisme apatride, en maintenant sa domination il empêche toute coexistence pacifique dans la région ,il empêche le développement économique et social de sociétés entières sous le joug de quelques dictatures locales alignées sur Washington ,les valets des visés hégémoniques atlanto sioniste dans la région.
    Mais les tentacules de la pieuvre sionistes sont si grande que tous les rouages des états occidentaux et des institutions internationales en sont prisonnières,au lieu d’isoler « cet état » voyou par des pressions économiques et politiques non on préfère le faire adhérer à l’OCDE un nouveau signal pour ceux qui n’auraient pas encore bien saisi la portée du discours hypocrite du bloc occidental en fin de règne,il est fort à parier que tout ou tard leur protégé ne leur servira plus d’où les gesticulation médiatiques de quelques « intellectuels » sionistes en Europe.


    • Free Palestine Free Palestine 27 mai 2010 10:32

      erratum:grandes
      gesticulations


    • Free Palestine Free Palestine 27 mai 2010 10:35

      J’ajouterai pour nos amis les moinseur professionnels qu’on ne bâillonne pas la vérité,la bataile de l’opinion est définitevement perdue malgré vos vaines tentatives mensongères et manipulatrices.


      • Rough 27 mai 2010 10:43

        Je vous cite...« vérrouillée à l’est pat Israël et au Sud par l’Egypte... »....Si c’est si dur pour ces pôôvres palestiniens pourquoi que leurs grands frères égyptiens, qui soutiennent sans réserve la lutte glorieuse et secré contre l’entité sioniste, nouvrent-ils pas un peu leur frontière ?


        • Rounga le piquant Roungalashinga 27 mai 2010 10:47

          Si c’est si dur pour ces pôôvres palestiniens pourquoi que leurs grands frères égyptiens, qui soutiennent sans réserve la lutte glorieuse et secré contre l’entité sioniste, nouvrent-ils pas un peu leur frontière ?

          Parce qu’ils ne soutiennent pas « sans réserve la lutte glorieuse et secré contre l’entité sioniste », et qu’ils sont comme tout le monde : ils n’ont pas envie de voir des pauvres arriver chez eux.


        • katalizeur 27 mai 2010 10:51

          bonjour a tous....

          @ rough

          de deux choses l’une ou tu es un ane batté. ? .ou un propagandiste pour le compte de l’entité sioniste criminelle... ???

          mais il y a aussi de forte chance pour que tu sois les deux a la fois...

          pour memoire : l’egypte de yhoudi moubarak est elle meme sionisée jusqu’au trognon, tout comme la jordanie, la tunisie, le maroc et les pays du golf....


        • Free Palestine Free Palestine 27 mai 2010 11:05

          @Rough
          l’Egypte n’est devenue que le dernier des laquais de l’impérialisme,« al Caira » la victorieuse n’est plus que l’ombre d’elle même sous le règne du despote Moubarak dont tout l’occident loue le régime servile,la camp arabe modéré pour reprendre l’expression des faiseurs d’opinion,le camp de la capitulation et de la collaboration active.


        • King Al Batar King Al Batar 27 mai 2010 11:18

          @ KAtaliseur,

          QUe l’Egypte soit complice d’Israel, et que ce soit criticable, je l’admet.

          En revanche l’utilisation du terme « Yhoudi » Moubarak, il a tendance à sérieusement m’agacer.

          JE vais rester poli parce qu’on se connait et qu’on se respecte, mais c’est avec ce genre de propos glissants que les sionistes se justifient de leur acte de pseudo « defense » contre ceux qui n’aiment pas les juifs.

          Si toi comme d’autres vous creiez un peu moins le doute, il serait plus facile pour d’autres d’adherer à la cause Palestinienne. Mais comme on ne sait jamais sur quel pied danser, et bien tu nuis d’avantage à la cause que tu défend que si tu ne disais rien....

          Essaye un peu la retenue la prochaine fois, tu verra ca fontionne bien mieux !


        • katalizeur 27 mai 2010 11:53

          bonjour al batar

          shalom a toi et salam a mon frere A bdelkader...

          tu dois savoir que j’ai beaucoup d’estime pour mes cousins croyants en DIEU l’unique qu’ils soient juifs ou chretiens....donc rien a me reprocher de ce coté -là...

          quand au terme « yhoudi » etant donné que toi est moi avons le meme back - ground ( orientalo-semite ) tu dois comprendre le sens de son utilisation......yhoud barak t’aurait il gené ? non...

          alors pourquoi quand je prenom moubarak yhoud le prendre mal ?

          pour mieux me faire comprendre... yhoud ( mou) barak.....hosseni (mou) barak...donc yhoud barak et hosseni moubarak deux faces d’une meme piece...

          dans le cas precis qui nous concerne tout deux : meme merde avec deux odeurs legerement différénte....


        • King Al Batar King Al Batar 27 mai 2010 12:00

          Salut mec,

          J’ai compris le mot Youdi Moubarak, comme une jeu de mot avec yahoudi....

          Ce n’est pas ce que tu as voulu dire ?

          http://dictionnaire.sensagent.com/youdi/fr-fr/


        • katalizeur 27 mai 2010 12:12

          il y a un H aspiré apres le Y en langue arabe......youdi c’est ou francophone ou anglophone mais ni arabe ni hebreux.....cqfd....


        • King Al Batar King Al Batar 27 mai 2010 12:14

          Alors dans ces cas la autant pour moi, j’ai mal interprété ce que tu voulais.

          Heureusement que je suis resté respectueux.... smiley

          Bien cordialement,


        • katalizeur 27 mai 2010 12:23

          euh.....

          je viens de clicker sur ton lien ? pas compris ?

          je suppose qu’ici nous sommes entre grand garçons...donc eloignés des insultes de cours d’ecole....

          autant je suis un opposant virulant au sionisme...autant je respect mes cousins croyants en DIEU UNIQUE.....JE REPETE pour etre bien compris qu’ils soient chretiens ou juifs...

          pour memoire : il ya des sionistes chretiens en pagaille aux etasunis peut etre plus extremistes que certains sionistes juifs eux-meme, de plus tu serais etonné du nombre d’arabes sionistes si un sondage était fait......juste que les sioniste arabes ne le sont pas par ideologie ( voir mi pute, mi soumise et autres officines beurisées ) mais plus par reconnaissance du ventre ...enfin de l’estomac....( imam chelroumi for exemple...)


        • King Al Batar King Al Batar 27 mai 2010 12:51

          Ouais je sais, je te dis que j’avais compris que tu disais Moubarak « le juif », mais comme cela me surprenais de ta part, je suis resté poli, courtois et respectueus et j’ai cherché a en savoir plus.

          Je ne te connaitrais pas, et j’aurai lu cela j’aurai certainement été grossier. Mais comme je te connais j’ai paris la précaution de ne pas te manquer de respct car cela ne te ressemble pas.

          Comme on se connait un peu maintenant, tu sais que j’ai ce très vilain défaut d’être impulsif et de démarrer au quart de tour. Ce que j’ai pris le soin de ne pas faire avec toi...

          @ plus mec.

           smiley


        • Alpo47 Alpo47 27 mai 2010 13:03

           ’Le Projet d’Israël », groupe de lobby médiatique US, vient de produire une version révisée du manuel de formation pour aider le mouvement sioniste mondial à gagner la guerre de la propagande, garder leurs biens territoriaux et convaincre l’auditoire international d’accepter que leurs actes sont nécessaires et conformes aux « valeurs partagées  » par Israël et l’Occident « civilisé ».



          Le manuel : « The Israel project’s 2009 – Global Language Dictionnary  » enseigne comment justifier le massacre, le nettoyage ethnique, la confiscation de terres, la cruauté et le mépris flagrant du droit international et des résolutions de l’ONU, et en donne un parfum plus doux, avec une giclée libérale de l’aérosol du langage persuasif. Il est destiné à nous tromper, nous ignorants et crédules, en nous faisant croire que nous partageons réellement les valeurs du régime raciste d’Israël et que son comportement abominable est donc digne de notre soutien.

          Israël espère faire un massacre de relations publiques.

          La priorité des priorités : diaboliser le Hamas

          «  Différencier clairement le peuple palestinien du Hamas. Il y a une distinction immédiate et claire entre l’empathie que ressentent les Américains pour les Palestiniens et le mépris qu’ils éprouvent pour la direction palestinienne. Le Hamas est une organisation terroriste – les Américains l’ont déjà compris. Mais si cela sonne comme une attaque des Palestiniens (même s’ils ont élu le Hamas) plutôt que de leur direction, vous perdrez le soutien du public. A l’heure actuelle, de nombreux Américains ont de la sympathie avec les souffrances des Palestiniens, et cette sympathie ne fera qu’augmenter si vous ne parvenez pas à différencier le peuple de ses dirigeants.  »

          (…...)

          « Si… si… si… Alors. » Faites porter le fardeau au Hamas pour qu’il fasse le premier pas pour la paix en utilisant des “si” (et n’oubliez pas de terminer par un “alors” fort pour montrer qu’Israël est un véritable partenaire de paix.) « Si le Hamas réforme… Si le Hamas reconnaît notre droit à exister… Si le Hamas renonce au terrorisme… Si le Hamas soutient les accords de paix internationaux… alors nous sommes prêts à faire la paix aujourd’hui. »

          Les mots qui marchent

          «  Nous savons que les Palestiniens méritent des dirigeants qui se soucient du bien-être de leur peuple, et qui ne se contentent pas de prendre les centaines de millions de dollars d’aide américaine ou européenne pour les mettre sur des comptes bancaires suisses et s’en servir pour soutenir le terrorisme au lieu de la paix.  »

          « On ne peut faire la paix qu’avec des adversaires qui veulent faire la paix avec vous. Des organisations terroristes comme le Hezbollah soutenu par l’Iran, le Hamas et le Jihad Islamique sont, par définition, opposés à une coexistence pacifique et déterminés à empêcher la réconciliation. Je vous le demande, comment voulez-vous négocier avec ceux qui veulent votre mort ?  »
          (…..)
          « 
          Il ne peut y avoir aucune justification au massacre délibéré d’innocents, jamais… c’est un principe fondamental sur lequel tous les peuples, dans le monde entier, sont d’accord : les gens civilisés ne ciblent pas et ne tuent pas des femmes et des enfants innocents. »

          Soutien de l’Iran ou soutien des USA – faites votre choix

          «  Soyez humbles. ‘Je sais qu’en essayant de protéger ses enfants et ses citoyens contre les terroristes, Israël a accidentellement blessé des gens innocents. Je le sais, et j’en suis désolé. Mais que peut faire Israël pour se défendre ? Si l’Amérique avait abandonné des terres pour la paix – et que ces terres aient servi au lancement de roquettes sur l’Amérique, que ferait l’Amérique ? Israël a été attaqué par des milliers de roquettes tirées par les terroristes palestiniens soutenus par l’Iran à Gaza. Qu’aurait dû faire Israël pour protéger ses enfants ?  »

          (…..)


          Voici le raisonnement derrière…

          « Les Américains croient fondamentalement que la démocratie à le droit de protéger sa population et ses frontières. Et tandis que les Américains ne veulent pas augmenter l’aide étrangère en des temps de déficits budgétaires et de réductions douloureuses des dépenses, il n’y a qu’un argument qui marchera pour Israël (en quatre étapes faciles) :

          1) En tant que démocratie, Israël a le droit et la responsabilité de défendre ses frontières et de protéger sa population.
          2) Des groupes terroristes, dont le Hezbollah et le Hamas soutenus par l’Iran, continuent de poser une menace directe à la sécurité israélienne et ont maintes fois pris des vies israéliennes innocentes.
          3) Israël est le seul véritable allié de l’Amérique dans la région. En ces temps particulièrement instables et dangereux, Israël ne devrait pas être contraint à faire cavalier seul.
          4) Avec l’aide financière de l’Amérique, Israël peut défendre ses frontières, protéger sa population, et fournir une aide précieuse à l’effort américain dans sa guerre contre le terrorisme.  »
          (…..)

          « Rappelez aux gens –encore et encore- qu’Israël veut la paix. Première raison : si les Américains ne voient aucun espoir de paix – s’ils ne voient que la poursuite d’un épisode de ‘querelle familiale’ vieille de 2.000 ans – ils ne voudront pas que leur gouvernement gaspille les dollars des contribuables ou l’influence de leur Président à aider Israël. Deuxième raison : celui qui sera perçu comme parlant le plus fort pour la PAIX gagnera le débat. Chaque fois que quelqu’un plaide pour la paix, la réaction est positive. Si vous voulez reprendre l’avantage des relations publiques, la paix doit être au cœur de tout message que vous désirez transmettre. »

          Gaza dans un étau

          «  Israël a fait des sacrifices douloureux et pris des risques pour donner une chance à la paix. Ils ont volontairement retiré plus de 9.000 colons de Gaza et de parties de la Cisjordanie, abandonnant maisons, écoles, commerces et lieux de culte dans l’espoir de relancer le processus de paix. Malgré cette ouverture pour la paix en se retirant de Gaza, Israël continue de faire face aux attaques terroristes, y compris des attaques à la roquette et des fusillades d’Israéliens innocents. Israël sait que pour une paix durable, ils doivent être à l’abri du terrorisme et vivre dans des frontières défendables.  »

          (…...)

          Injectez des « valeurs fondamentales » et répétez-les encore et encore ...

          «  Le langage d’Israël est le langage de l’Amérique : ‘démocratie’, ‘liberté’, ‘sécurité’ et ‘paix’. Ces quatre mots sont au cœur des systèmes politique, économique, social et culturel américains, et ils doivent être répétés aussi souvent que possible parce qu’ils résonnent dans pratiquement chaque Américain.  »

          « Une règle de base simple est que lorsque vous en êtes à répéter le même message tellement et tellement de fois que vous pensez vous rendre malade, c’est juste le moment où le public va se réveiller et dire : ‘Eh, cette personne est en train de dire quelque chose qui m’intéresse !’ Mais ne confondez pas les messages avec les faits… »

          (…..)

          «  Pourquoi le monde est-il tellement silencieux sur les objectifs écrits, dits et affirmés du Hamas ? »
          « 
          Une communication réussie n’est pas le fait d’être capable de réciter chaque date de la longue histoire du conflit israélo-arabe. C’est le fait de souligner un petit nombre de principes fondamentaux de valeurs partagées – comme la démocratie et la liberté – et de les répéter encore et encore… Vous devez commencer par montrer de l’empathie pour les deux côtés, rappeler à votre auditoire qu’Israël veut la paix, puis répéter les messages de démocratie, liberté et paix encore et encore… Il faut répéter le message dix fois en moyenne pour être efficace.  »


          « 
          La situation au Moyen-Orient est peut-être compliquée, mais toutes les parties devraient adopter une approche simple : la paix d’abord, les frontières politiques ensuite.  »

          Les roquettes, les bombes et les atrocités : le langage de la paix

          «  Résultat final : Qu’arrivera-t-il si nous n’arrivons pas à obtenir du monde qu’il se soucie du fait que les parents israéliens du sud d’Israël aient besoin d’esquiver littéralement les roquettes lorsqu’ils accompagnent leurs enfants à l’école maternelle le matin ? Que se passera-t-il si le monde permet à l’Iran, le plus grand commanditaire du terrorisme d’Etat au monde, de se doter des armes nucléaires ? Que va faire Israël si une mauvaise presse pousse les citoyens américains à demander à leur gouvernement de tourner le dos à Israël ? Pourquoi suis-je si préoccupé par le succès de votre travail de communication ? Je m’en soucie parce que je ne veux pas que nos enfants aient à vivre et la vôtre ont vécu pendant l’Holocauste.  »

          (…...)

          « ‘Diplomatie économique’ : c’est un terme beaucoup plus consensuel et populaire que le vocable actuel de « sanctions ». Il parle à tout le spectre politique : l’approche économique dure parle aux Républicains, et le composant diplomatique satisfait les Démocrates.  »

          « ‘Prospérité économique’ : chaque fois qu’Israël parle de la ‘prospérité économique’ des Palestiniens, il met Israël en lumière de la façon la plus positive possible. Après tout, qui peut être en désaccord ? »


          « 
          D’humain à humain : nous savons que le Palestinien moyen et l’Israélien moyen veulent se réunir et faire la paix. Ils veulent vivre en paix. Par le passé, les dirigeants israéliens se sont réunis avec les dirigeants arabes pour faire la paix. Mais comment voulez-vous faire la paix avec le Hamas et le Hezbollah ?  »

          « Humanisez les roquettes : peignez de façon vivante ce qu’est la vie dans les communautés israéliennes vulnérables aux attaques. Oui, citez le nombre d’attaques à la roquette qui ont eu lieu. Mais immédiatement après, continuez avec la description de ce que ça représente de partir la nuit dans un abri.  »

          Encore quelques conseils…

          «  ’Vivre ensemble, côte à côte’. C’est la meilleure façon de décrire la vision ultime de la solution de deux Etats, sans le dire.  »

          « Lorsque vous parlez d’un partenaire palestinien, il est essentiel de faire la distinction entre le Hamas et les autres. Seul les Américains les plus anti-israéliens et pro-palestiniens attendent d’Israël qu’il négocie avec le Hamas, vous devez donc dire clairement que vous recherchez un ‘partenaire palestinien modéré’. »

          « Le combat est sur l’idéologie, pas sur la terre ; sur le terrorisme, pas sur le territoire. Vous devez donc éviter d’utiliser les revendications religieuses d’Israël sur la terre comme justification au fait qu’Israël ne veut pas abandonner la terre. De telles revendications ne font que dépeindre Israël comme extrémiste à des gens qui ne sont pas des chrétiens ou des juifs religieux. »

          « Pensez pro-palestinien. Alors que j’ai parlé des victimes israéliennes, je veux reconnaître les Palestiniens qui ont été tués ou blessés, parce qu’ils souffrent eux aussi. Je veux en particulier tendre la main aux mères palestiniennes qui ont perdu leurs enfants. Aucun parent ne devrait avoir à enterrer ses enfants. »

          (…..)
          « Je veux voir un avenir où les Palestiniens se gouvernent eux-mêmes. Israël ne veut pas gouverner un seul Palestinien. Pas un seul. Nous voulons qu’ils puissent se gouverner. Nous voulons qu’ils aient une auto-détermination totale. »

          « L’approche globale est la suivante : vous devez isoler le Hamas en tant que :
          - cause essentielle du retard dans la réalisation de la solution de Deux Etats
          - la plus grande source de préjudice au peuple palestinien, et
          - la raison pour laquelle Israël doit défendre son peuple contre le terrorisme.

          (….)

          Les perles de sagesse de Regev – comment la région peut-elle être en sécurité sous la menace des armes nucléaires d’Israël ?

          «  Ce n’est pas seulement Israël qui refuse de parler au Hamas. C’est toute la communauté internationale… La plupart des pays démocratiques refusent d’avoir une relation avec le Hamas parce que le Hamas a refusé de répondre aux critères les plus élémentaires du comportement international.  » Mark Regev

          «  Voici les quatre points de référence que le secrétaire général de l’ONU, Kofi Anan, a mis sur la table. Et il a dit, parlant pour la communauté internationale… Si le Hamas se réformait… Si le Hamas reconnaissait le droit de mon pays à vivre libre… Si le Hamas renonçait au terrorisme contre des civils innocents… Si le Hamas soutenait les accords internationaux signés et acceptés au sujet du processus de paix… alors la porte serait ouverte. Mais malheureusement – tragiquement – le Hamas n’a respecté aucun de ces quatre points de référence. Et c’est la raison pour laquelle le Hamas est aujourd’hui internationalement isolé. Même les Nations Unies refusent de parler au Hamas.  » Mark Regev

          «  Israël est très préoccupé par le programme nucléaire iranien. Et pour cause. Le président iranien a parlé publiquement d’effacer Israël de la carte. Nous les voyons accélérer l’enrichissement nucléaire pour pouvoir avoir les matières fissiles qui leur permettront de fabriquer une bombe. Nous les voyons travailler sur leurs missiles balistiques. Nous les avons vu, la semaine dernière, lancer une fusée pour mettre un soi-disant satellite en orbite, et ainsi de suite. Le programme nucléaire iranien est une menace, pas seulement pour mon pays, mais la région toute entière. Et il nous incombe à tous de faire ce qui doit être fait pour l’empêcher de proliférer.  » Mark Regev

          La saisie de la Ville Sainte n’est pas à l’ordre du jour

          «  Le problème de communication le plus dur est la résolution finale sur Jérusalem. Une écrasante majorité d’Américains veut qu’Israël ait la responsabilité des lieux saints et ont franchement peur des conséquences qu’aurait la cession du contrôle aux Palestiniens. Rendez-vous compte :

          (….....)

          Prenez le droit de nommer les choses par leur nom

          «  Beaucoup à gauche voient une crise ‘Israël c/ Palestiniens’ où Israël est Goliath et les Palestiniens sont David. Il est essentiel qu’ils comprennent que c’est une crise arabo-israélienne et que la force qui sape la paix est l’Iran et ses alliés le Hezbollah, le Hamas et le Jihad Islamique. Vous ne devez pas appeler le Hamas simplement le Hamas. Nommez-les par ce qu’ils sont : le Hamas soutenu par l’Iran. En effet, quand ils sauront que l’Iran est derrière le Hamas et le Hezbollah, ils seront beaucoup plus favorables à Israël.  »

          Notre devoir de respecter et de promouvoir les droits de l’homme

          «  L’Assemblée Générale proclame la présente Déclaration universelle des droits de l’homme comme l’idéal commun à atteindre par tous les peuples et toutes les nations afin que tous les individus et tous les organes de la société, ayant cette Déclaration constamment à l’esprit, s’efforcent, par l’enseignement et l’éducation, de développer le respect de ces droits et libertés et d’en assurer, par des mesures progressives d’ordre national et international, la reconnaissance et l’application universelles et effectives, tant parmi les populations des Etats Membres eux-mêmes que parmi celles des territoires placés sous leur juridiction. » (Préambule de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme, 10 décembre 1948).


        • vin100 27 mai 2010 18:02

          Chère Hélène,

          Tu y vas fort quand même même si ton style est moins excité que toutes les interventions plus haut ou l’on se balance du Juif et du Sioniste a la figure et que tes arguments sont étayés.
          Tu défends je trouve l’inacceptable en jouant sur les mots et sur le fait que l’Etat Israélien (qui a le Droit et le Devoir de vivre et de se défendre) utilise le Droit International quand cela l’arrange et ne respecte pas les multiples décisions de l’ONU quand cela le gène.

          Un blocus total, n’est pas moral, encore moins pour faire payer des Civils.
          Priver les accès, dégommer toutes les installations civiles, les infrastructures , les hopitaux financés par la CEE systématiquement en guise de représailes ce n’est pas moral.
          Tu pourras utiliser tous les arguments du Droit ce ne seront que des arguties dilatoires.

          C’est cela, cette utilisation disproportionnée de la Force par 14 millions d’Israéliens qui étrangle de colère le milliard de Musulman et fache et scandalise naturellement l’autre milliard de Chrétiens hormis aux USA.
          C’est cela basé sur l’appui des USA qui fou le bordel sur toute la Planète.
          Est ce normal ?
          Est ce juste ?


        • AniKoreh AniKoreh 27 mai 2010 23:05


          « Solides informations juridiques nécessaires, etc. » ??

          Un bréviaire de grossières tartufferies ! Où le cynisme le partage à l’indécence.



        • Rough 27 mai 2010 10:51

          Je vous cite....« verrouillée à l’Est par Israël et au Sud par l’Egypte... »

          Si c’était si dur pour ces pôôôvres palestiniens pourquoi que leur grand frèrer egyptien, qui soutient de manière indéfectible la lutte glorieuse et sacrée du peuple de Palestine contre l’entité sioniste, pourquoi donc que l’Egypte n’ouvrirait pas ses frontières ?.....

          Mais je dirais que c’est parce que l’on assisterait à une ruée vers les supermachés et la société de consommation, les palestiniens quitteraient Gaza en masse....avec l’espoir de nez jamais y revenir.....Ce qui merttrait à mal l’image du glorieux combattant près à mourir pour libérer cette sacrée de l’odieux usurpateur sioniste.....


          • katalizeur 27 mai 2010 10:53

            conclusion tu es bien un ane batté - propagandiste....


          • Free Palestine Free Palestine 27 mai 2010 11:07

            salam Kata
            Un manipulateur et désinformateur sioniste tout simplement,ils sont trois quatre avec une dizaine de pseudos d’où l’illusion du nombre.


          • Free Palestine Free Palestine 27 mai 2010 11:23
            Neturei Karta : la mauvaise conscience des sionistes !

            “Bien sûr, car la Palestine appartient aux Palestiniens. L’idée d’une solution provisoire avec deux États côte à côte n’est ni juste ni viable. Et les sionistes ne sont pas les représentants des juifs. Ce sont des imposteurs ! Une fois l’État d’Israël démantelé, nous sommes convaincus que les citoyens de toute confession auront leur place dans le nouvel État, s’ils respectent les lois.”
            http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=8757


            • Free Palestine Free Palestine 27 mai 2010 11:24
              http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=8776
              Nasrallah : en cas de guerre, tous les navires seront la cible de la résistance (intégral)N’oubliez pas Hassan tient toujours ses promesses !

              • Pegasus Pegasus 27 mai 2010 11:40

                C’est nouveau ca, déclarer publiquement que sa stratégie est de commettre des crimes de guerre ?


              • Sébastien Sébastien 27 mai 2010 11:58

                Le seul ravitaillement possible en vivres et en médicaments passe par des tunnels creusés sous la frontière égyptienne.

                C’est rigoureusement faux. Environ 15,000 tonnes de produits de toutes sortes entrent a Gaza chaque semaine via la frontiere avec Israel. Je vous renvoie a cette page : http://idfspokesperson.com/2010/05/25/overview-of-the-humanitarian-situation-in-the-gaza-strip-25-may-2010/

                Faire croire que les gazaouis vivent des maigres provisions qui entrent via les tunnels est mensonger. Evidemment la situation n’est pas ideale, personne n’en disconviendra, mais pas besoin d’en rajouter... L’objectif poursuivi par cette « flotille » est politique et non humanitaire. Il s’agit moins de venir en aide aux palestiniens que de mener une campagne anti-israelienne.


                • Free Palestine Free Palestine 27 mai 2010 12:18

                  @Sébastien
                  On connait la musique ! Israël éternelle victime aux yeux des siens,tes amis ont absorbé pratiquement 90 % de la Palestine historique,se sont rendus coupables de crimes de guerre depuis la création de cette entité artificielle,à part vos quelques soutiens dans les chancelleries occidentales,les journaux et intellectuels pro sionistes plus personne en ce bas monde ne peut cautionner vos dérives et vos crimes sanglants.


                • Céphale Céphale 27 mai 2010 12:36

                  @Sebastien

                  Vous donnez comme source d’information le porte-parole de l’armée israélienne. C’est comme si dans une affaire de viol on faisait confiance à la parole du violeur. Les chiffres de l’UNRWA (agence des Nations Unies à Gaza) sont dignes de confiance : aucune marchandise n’est arrivée par les check-points israéliens depuis six mois, sauf la semaine dernière. 

                • Sébastien Sébastien 27 mai 2010 13:08

                  Free Palestine : la palestine historique incluait aussi la Jordanie. Tu devrais le savoir, non ? C’est aujourd’hui la Jordanie qui prend la majorite du territoire. Curieusement, on ne t’entend pas sur ca...

                  Cephale : tu peux me donner un lien s’il te plait ? Parce que l’aide israelienne est acheminee par l’UNRWA donc je me demande bien comment ils peuvent pretendre qu’ils ne recoivent rien. De plus la comparaison avec un violeur est totalement stupide.


                • Free Palestine Free Palestine 27 mai 2010 13:18

                  @Sébastien
                  Qui a tracé les frontières du moyen orient( le pape ?


                • Céphale Céphale 27 mai 2010 21:28

                  @kronfi

                  « gesticulation d’idiots utiles sur cette coquille de noix »

                  Je comprends que ça ne vous plaise pas, mais 10.000 tonnes de marchandises et 800 passagers, ça ne tient pas sur une coquille de noix. En outre, vos idiots utiles sont des Anglais, des Irlandais, des Américains... 

                • marc 30 mai 2010 16:16

                  Kronfi

                  je ne me fais aucun soucis pour ces marchandises... elles arriveront a bon port par les moyens legaux ISRAELIENS

                  c’est a dire par la terre ferme....

                  Ce qui est légal, c’est de respecter les eaux territoriales palestiniennes de la bande de Gaza ; arraisoner et couler les bateaux a un nom selon la loi internationale : piraterie

                  La piraterie n’a jamais été légale ; la piraterie israelienne est simplement impunie , ce qui n’est pas la même chose. Les complices sont aussi coupables que les criminels mais cela n’innocente pas ces derniers.

                  Criminels vous êtes et tout ou tard, il faudra rendre des comptes, comme l’Afrique du Sud blanche a été obligée de le faire malgré les soutiens israeliens.


                • Frédéric 11 27 mai 2010 12:05

                  Parlez de génocide alors que la population dite palestinienne (alors qu’une grosse parte sont aussi des immigrés venus d’autre pays de la région dans la 1ere moitié du siècle) ne cesse de croitre sans arrêt me fait rire jaune  :->

                  Demandé aux Rwandais ou au Cambodgiens ce que c’est qu’un génocide smiley

                  Rappelons une Xe fois qu’il y a eu encore plus de juifs expulsé du Monde Arabe que de Palestiniens ’’en exil’’ en 48/49. Et ces chiffres sont infinitésimal par rapports aux grands mouvements de populations en Europe et en Asie de l’Est suite à la seconde guerre mondiale.

                  Pourquoi donc l’Occident ’’capitaliste’’ ’’colonisateur’’ doit donc payer l’immense majorité de l’aide à une population qui à 60 ans à déstabilisé tout le moyen orient de la Jordanie, ce qui à conduit au ’’Septembre Noir’’, au Liban ce qui à conduit à la guerre civile au Koweït ou ils ont trahi leur pays d’accueil ?

                  En 2008, le budget de l’UNRWA est de 545 millions de dollars . Les États membres de l’Union Européenne versent collectivement 59% du montant total du budget régulier, les États-Unis 185 millions de dollars et les États de la Ligue Arabe... 4 %, moins que la Suède...

                  Et quelqu’un peut me dire quel honneur les palestiniens qui ne sont le seul peuple en danger dans ce monde de fous (Saharouie, Tibétains, Kurdes, Karens peuvent en témoigner) disposent ils d’une agence de l’ONU pour eux tout seul alors qu’il existe déja le HCR au niveau mondial ?


                  • Sébastien Sébastien 27 mai 2010 13:09

                    Remarque le genocide des palestiniens est unique en son genre : c’est le seul ou la population augmente de maniere spectaculaire...


                  • AniKoreh AniKoreh 27 mai 2010 23:42


                    Hin hin hin... Et ça vous semble spirituel, ma parole !

                    Un cadavre dans la bouche !



                  • King Al Batar King Al Batar 27 mai 2010 12:56

                    VOus ne pouvez pas dire cela.

                    Il y a des gens qui souffrent et les conditions de vie y sont tout bonnement scandaleuse.

                    A par naitre là bas, la pluspart des Gazaoui n’ont commis aucun crime, et ce qui leur arrive est tout simplement une honte internationale. Car nous ne réagissons pas !

                    Imaginez vous que parce que vous naissez à un endroit qui était auparavant votre jardin mais qui ne l’est plus. Que vos parents ont été mécontent de s’être fait prendre leur terre se sont battus pour la récupérer, et ont perdu. Vous grandissiez dans un espace clos ou quasiement rien ne rentre, et ou les conditions de vie sont très proche de l’extrème précarité. Et bien c’est le cas de plus de 50% de la population de Gaza, car plus de 50% de la population de Gaza est mineure....

                    Qu’ont ils fait, en quoi sont ils reponsables (si tant est que les malheureux palestiniens ssoient responsables de quoi que ce soit...) ? Rien ce sont des gosses qui vivent dans la merde. Faudra pas s’etonner de découvrir qu’ils sont devenus des boules de rage à l’age adultes, avec la jeunesse qu’ils ont passé. A côté d’eux, nos gosses de cités sont de petits enfants gatés, et de la grande bourgeoisie....


                  • Sébastien Sébastien 27 mai 2010 13:12

                    Effectivement les jeunes palestiniens sont a plaindre. Mais ce sont leurs parents qui ont « vote » pour un gouvernement extremiste qui s’est empresse de lancer des roquettes sur son voisin plutot que d’essayer de faire de Gaza un modele. Ils en avaient toute l’autonomie.

                    Et oui les palestiniens emmerdent le monde entier. Tout le monde s’en fout et les aides ne servent qu’a se donner bonne conscience. Les palestiniens ne sont qu’un pretexte pour certains pays qui menent des campagnes anti-israeliennes. Quelle qu’ait ete l’occupation de cette terre, personne n’a rien dit jusqu’a ce que des juifs arrivent... Curieux, non ?


                  • AniKoreh AniKoreh 27 mai 2010 23:17



                    De l’usage des guillemets sionistes !

                     

                  • AniKoreh AniKoreh 27 mai 2010 23:32

                    Fort intéressant, ma foi.. 

                    Mon post se référait aux termes les « palestiniens » de JUNIOR / JIM..

                    Entretemps, Sébastien se fend d’un : ont « voté » pour le Hamas..

                    Même mépris, même négation, dans ces guillemets !

                    Eh bien, ne vous en déplaise, les Palestiniens de Gaza ont voté ! Et le Hamas en effet a remporté ces élections.


                  • AniKoreh AniKoreh 27 mai 2010 23:38

                    Je vous plusse, Al Batar.

                    Pour autant que je sache, il vous en a déjà fallu, il vous en faut en ce moment, et il vous en faudra, du courage !



                  • AniKoreh AniKoreh 28 mai 2010 00:06

                    Avigdor Lieberman en tandem avec Netanyahu, la belle bande de petits fachos de qualité que voilà. Ce gouvernement lui aussi est le résultat d’élections démocratiques.

                    Ca grince des dents à la Maison Blanche. Et pas que..



                  • pallas 27 mai 2010 12:53

                    La nation Israël dans le cas de figure actuel n’a absolument aucune chance de perdurer.

                    Il ne s’agit pas de guerre, mais de la pauvreté qui ravage ce pays, ainsi que le manque de tout.

                    La Diaspora, même en France semble se détacher de plus en plus de la politique israélienne.

                    Israël est en conflit direct avec l’Iran pour le contrôle de la région.

                    Israel a un double probleme, le Jourdain totalement a Sec, et la Mer Méditerranée, totalement pollué et du coup stérile, donc Israël, ne peut compter que sur sa Diaspora pour survivre.

                    Mais la Diaspora est extremement affaibli, aux USA notamment, la crise économique a ravager les USA, qui est devenu vrai pays du Tiers Monde, c’est Mad Max dans beaucoup de secteur du territoire, avec une sécession des états qui ce fait de plus en plus vivace, le Président Obama, se retrouve a gouverner le radeau de la Méduse en perdition.

                    Israël est seul au monde, donc devient violente, le gouvernement en place, obliger d’empêcher une guerre civil, ainsi qu’un exode massif est d’obliger une idéologie nationaliste a outrance, mais cela sait ce tiré une balle dans le pied.

                    En France, il n’y a pas de probleme avec les communauté maghrébine, nos quartiers sont pauvre, avec trafic de drogue, d’arme, pauvreté, et chômage, mais la Paupérisation amène toujours a ce genre de chose, sa n’est pas nouveau.

                    L’Égypte a de très grave probleme intérieur, une pauvreté immense qui ravage le pays, le gouvernement Égyptien a du mal conserver son pays en dehors d’une guerre civil, ce pays manque de tout, surtout, qu’avec le Conflit du Nil, ce pays est au bord de la guerre avec les autres nations riverains du Nil, donc elle ne peut pas ouvrir un front avec Israël.

                    L’Egypte s’enfonce dans l’horreur, tout comme l’Angleterre, qui voit arriver la sécession quasi immédiate de l’Écosse, de l’extrême communautarisme, avec guerre quasi ouverte entre les Pakistanais et les Indiens.

                    L’inde et le Pakistan sont au bord de la guerre, leurs troupe sont en formation, la Corée du Nord et la Corée du Sud sont au bord de la guerre, et leurs troupe sont en formation.

                    Le monde part en guerre, l’Espagne et le Maroc, l’animosité ce fait de plus en plus forte, et la limite de la guerre est proche, les Marocains réclament leurs villes qui sont sous tutelle Espagnol.

                    La France est pris entre des feux Croisés.

                    Frédéric 11, que tu le veuille ou non le conflit Israël et Palestine, nous concerne directement, car nous avons des populations Hébraïques et Maghrébines.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès