Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Vers une 3e Guerre Mondiale ?

Vers une 3e Guerre Mondiale ?

Pour comprendre le monde qui nous entoure, il ne suffit pas de lire les ouvrages de ses exégètes préférés. Il faut aussi sortir de son confort de secte recluse et confronter ses idées à celles qui leur sont radicalement opposées. Nous proposons ici un exercice périlleux.

http://www.les7duquebec.com/7-au-front/vers-une-3e-guerre-mondiale/

 

(Pour comprendre le monde qui nous entoure, il ne suffit pas de lire les ouvrages de ses exégètes préférés. Il faut aussi sortir de son confort de secte recluse et confronter ses idées à celles qui leur sont radicalement opposées. Nous proposons ici un exercice périlleux. Nous présentons le texte d'un "économiste" - professeur à l'université Paris-Dauphine, président du Cercle des économistes - ayant convaincu quelques hobereaux que son coeur de droite saigne à gauche. Le docteur Jean-Hervé Lorenzi est un national-socialiste universitaire sans complexe, présentant des sophismes pour des vérités révélées, et déclinant des apparences comme des évidences. D'une plume acerbe le professeur résume en quelques libelles la planification politique que cogite les ploutocrates pour les trente prochaines années, un chemin de Calvaire devant nous mené à la Troisième Guerre nucléaire (TGM), notre destiné assurée selon Hervé Lorenzi. La classe prolétarienne a intérêt à connaître ces élucubrations métaphysiques afin d'éviter d'y sombrer. Nous parsemons les allégations de l'universitaire de nos commentaires. En annexe, nous présentons un texte de Paul Craig Roberts confirmant les plans de guerre de la puissance impérialiste américaine. Robert Bibeau. Directeur, LES7DUQUEBEC.COM).

 

**********

 

Pour commencer une citation de Karl Marx à propos de l'organisation et de la consicince de classe du prolétariat : “L’organisation du prolétariat en classe, donc en parti politique, est sans cesse détruite par la concurrence que se font les ouvriers entre eux, mais elle renaît toujours, toujours plus forte, plus ferme, plus puissant.” Karl Marx.

 

 

La Troisième guerre mondiale : prédictions
 

Jean-Hervé Lorenzi

 

Une Troisième guerre mondiale, d’une ampleur probablement égale ou supérieure aux deux précédentes est en préparation et éclatera dans la première moitié de ce siècle. Voici pourquoi et voici quels seront ses protagonistes. La guerre de 1914-1918 dont nous fêtons le centenaire et qui fut une catastrophe majeure pour l’Europe était prévisible bien des années auparavant. La Seconde Guerre mondiale ne fut que son prolongement et, elle aussi, était prévisible dès la signature du Traité de Versailles et surtout dès l’arrivée de Hitler au pouvoir et du parti belliciste au Japon (1).

La Guerre froide (1945-1991) qui opposa les Alliés, sous direction américaine, au camp soviétique (et, partiellement communiste chinois) ressembla à un avortement. Parce que c’était un affrontement sans enjeux forts. L’URSS s’est effondrée comme un soufflet, sans violences. Pourquoi la guerre froide, communisme contre monde libre, n’a-t-elle jamais débouché sur une guerre chaude ? Parce qu’elle était idéologique et non ethnique, religieuse ou économique. Les trois ressorts passionnels et belliqueux de l’humanité, ceux qui donnent naissance aux guerres, sont le nationalisme ethnique, la religion et l’intérêt économique sous toutes ses formes. La sacralité et le matérialisme vital. L’affrontement communisme/capitalisme, purement idéologique, relevait d’une forme froide de conflit qui n’a jamais débouché sur une confrontation générale, mais seulement sur des guerres limitées (Corée, Vietnam). C’est cette raison, et non pas la crainte d’une apocalypse nucléaire, qui a évité la guerre généralisée entre l’OTAN et l’URSS. Dans l’Antiquité, les guerres puniques étaient prévisibles parce que Rome et Carthage étaient dans une rivalité économique vitale pour le contrôle des circuits économiques de la Méditerranée occidentale. La Première Guerre mondiale était prévisible (et tout le monde s’y préparait) à cause de l’exacerbation nationaliste des États européens et de leurs peuples, opinions publiques chauffées à blanc. De même, aujourd’hui, une troisième grande confrontation mondiale est prévisible, nous allons le voir.

 

**********

 

(Une pose s'impose. Le docteur universitaire a totalement raison d'affirmer que la Première et la Seconde Guerre mondiale étaient parfaitement prévisibles, mais les motifs qu'il invoque en sont les conséquences et non pas les contingences. Exemple, ce n'est pas la montée en puissance de ses amis nationaux-socialistes qui a entraîné la guerre, mais les nécessités de la guerre impérialiste incontournable qui ont amené au pouvoir les nazis allemands et les militaristes japonais. Par contre, l'érudit économiste ment effrontément quand il présente l'affrontement URSS - OTAN comme une bataille entre deux idéologies opposées. L'URSS était une puissance capitaliste monopoliste d'État, leader du camp social impérialiste soviétique, affrontant les États-Unis, chef du camp impérialiste occidental plus puissant économiquement et donc militairement. L'alliance impérialiste la plus puissante l'emporta comme elle l'avait fait dans l'affrontement contre l'alliance Allemagne-Italie-Japon quelques années auparavant. Une guerre, petite ou grande, est d'abord et toujours l'aboutissement d'un affrontement économique entre diverses puissances. La guerre est le prolongement du politique, qui est lui-même le prolongement des tensions dans l'instance économique. Robert Bibeau).

 

**********

 

Depuis l’Antiquité, le déclenchement des guerres est, au fond, prévisible. Il repose sur les mêmes mécanismes que les lois de la physique : une tension finit toujours par éclater en déflagration. La montée en température d’un gaz donne lieu à une explosion, la poussée de plaques tectoniques se termine en séisme, l’accumulation de cumulo-nimbus finit par provoquer un orage, des précipitations trop fortes provoquent des inondations, etc. On peut parfaitement prévoir, donc, le déclenchement des guerres. En revanche, on ne peut pas pronostiquer la forme qu’elles prendront.

Comme l’éthologie humaine le démontre, l’état de paix ne correspond pas à la nature humaine. L’agressivité intra spécifique est la règle dans notre espèce. L’idéal kantien ou chrétien moderne de la paix perpétuelle n’a jamais fonctionné. L’histoire humaine est véritablement structurée par la guerre. L’état de paix n’est qu’une transition passagère entre deux états de guerre. La guerre est très ambiguë, ambivalente plutôt, comme la fameuse innovation destructrice de Schumpeter. Elle est à la fois un facteur de destruction et d’évolution. Contrairement à une idée reçue, depuis la fin du néolithique les guerres n’ont représenté qu’une cause marginale de la mortalité. Vouloir éliminer la guerre (idéologie pacifiste), c’est aussi stupide que de vouloir éliminer la sexuation (idéologie du genre), la religion et l’économie privée (idéologie marxiste) ou le sentiment d’appartenance et d’identité ethniques (idéologie cosmopolite).

Le problème n’est pas d’éliminer les guerres, c’est de les gagner ; et le plus rapidement possible, pour que les effets positifs de la victoire l’emportent sur les effets négatifs de l’effort guerrier trop prolongé. L’auteur de cette vision de la guerre n’est ni Sun-Tzu ni Clausewitz, c’est un certain Jules César.

Pourquoi parler de guerre mondiale ? Depuis 1945, on s’imagine qu’il n’y aura plus jamais de guerre mondiale, mais seulement des guerres locales et régionales, et que l’ONU parviendra à éviter une Troisième guerre mondiale. On avait commis la même grave erreur après 14-18 qu’on appelait d’ailleurs la Der des Ders et la création de la SDN. Or, dans un environnement mondialisé, ce qui est le cas, en gros, depuis 1880, il est inévitable qu’éclatent des guerres mondiales. Dire il n’y aura plus jamais de guerre mondiale, c’est comme dire je ne mourrai jamais ou l’été durera éternellement. Étudions maintenant le scénario de la future Troisième guerre mondiale, la TGM. Les foyers de tensions sont multiples et ne cessent de s’aggraver. Jamais, dans toute l’histoire de l’humanité, d’une humanité devenue globalisée et de plus très nombreuse (9,5 milliards bientôt), sur une planète rapetissée, les risques d’un incendie général n’ont été aussi forts.

 

**********

 

(Voici que l'économiste se révèle être aussi un éthologue malthusien qui ressort de l'enfer nazi les théories eugéniques, l'arianisme, la guerre des races et le nationalisme bourgeois réactionnaire. Ceci donne un aperçu du désespoir de la classe au pouvoir pour qu'elle déterre ces rengaines éculées ayant déjà servi à provoquer les deux premières guerres mondialisées. Cependant, ne nous faisons aucune illusion, compte tenu du rapport de force des classes en présence la bourgeoisie a les moyens d'imposer sa Troisième Guerre mondiale, quels que soient les prétextes qu'elle invoquera. Il nous revient à nous communistes révolutionnaires de trouver la façon de transformer l'insurrection que cette guerre ne manquera pas d'engendrer en une révolution prolétarienne qui devrait mettre fin aux guerres de partage et de rapine. Robert Bibeau). 

 

**********

 

La globalisation est un facteur de confrontation géante, plus que de création d’un État universel qui n’aurait que des problèmes de police à régler. Cette globalisation (ou mondialisation poussée au maximum) n’est pas un facteur de paix, mais de guerre généralisée. Voici quels sont les foyers de tension qui risquent d’interagir et de provoquer un embrasement général :

1) L’immigration massive en Europe (surtout de l’ouest) sous la bannière de l’islam va progressivement dériver vers une guerre civile ethnique. L’incapacité de l’Europe à endiguer l’immigration invasive en provenance du Maghreb et de l’Afrique continentale en explosion démographique débouchera inévitablement sur un conflit majeur. (2) La présence en Europe de très fortes masses de jeunes, d’origine arabomusulmane, de plus en plus islamisées, avec une minorité formée militairement et voulant en découdre dans un djihad d’émeutes insurrectionnelles et de terrorisme, sera le facteur déclencheur d’une spirale incontrôlable.

 

**********

 

(Les communistes révolutionnaires doivent prendre acte du projet de guerre civile qui est mis de l'avant au point précédent. L'immigration massive en provenance d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient est le résultat de trois facteurs combinés soient : a) les guerres de rapines où s'affrontent différentes puissances impérialistes concurrentes en Afrique et au Moyen-Orient ; b) la crise économique systémique qui détruit les moyens de production, les forces productives, et les rapports de production capitalistes dans les pays de la périphérie impérialiste ; c) la volonté des capitalistes européens d'accroître la concurrence dans les rangs de la classe ouvrière européenne. Ce dernier objectif est toutefois difficile à rencontrer, car les travailleurs immigrés qu'ils importent ou qu'ils forcent à se déplacer sont souvent non qualifiés - catégories de salariés déjà surreprésentés sur le marché alors que les ouvriers spécialisés font défaut. Les communistes révolutionnaires devront imaginer de nouvelles tactiques de lutte insurrectionnelle. Robert Bibeau). 

 

**********

 

2) La confrontation globale entre islam et Occident (y compris Russie) en dépit de la guerre de religion entre sunnites et chiites va peu à peu dominer le paysage et prendre une forme militaire, avec conflits interétatiques. Impossible actuellement de prévoir leur forme. À l’échelle du monde, l’islam, qui est une idéologie-religion, ou idéaux-religion fortement ethnicisée, ne cesse de se renforcer et de s’extrémiser dans le monde entier. L’islam est un facteur majeur de l’explosion mondiale inévitable.

**********

 

(Les communistes révolutionnaires doivent considérer ce plan machiavélique d'agression impérialiste contre ce que le larbin appelle les "pays de l'Islam". De fait, les pays où l'Islam sévit sont sous-développés. Des pays où subsistent des restes du mode de production féodal et des rapports de production féodaux. Des pays dominés économiquement par les grandes entreprises multinationales. Des pays où sévit la pauvreté, la misère, la crise économique, et la guerre de rapine inter impérialiste. Les bourgeoisies nationalistes compradores n'ont pas la capacité ni le désir d'affronter leurs concurrents de l'Occident. Les contingents locaux de la classe ouvrière internationale devront faire face à ces agressions de l'impérialisme mondial afin non pas d'obtenir la "démocratie bourgeoise" comme les ouvriers égyptiens se le firent offrir, mais pour détruire le mode de production capitaliste localement et mondialement. Robert Bibeau).

 

**********

 

3) Le problème d’Israël, insoluble, va inévitablement déboucher sur une nouvelle guerre entre l’État hébreu et ses voisins, avec, en toile de fond la révolte contre les colons juifs intégristes de Cisjordanie et la montée en puissance des organisations terroristes islamistes. Sans oublier que l’Iran réussira très probablement à se doter de quelques têtes nucléaires. L’éradication d’Israël est une idée fixe de tous les musulmans. Y compris du régime turc d’Erdogan, néo-islamiste et néo-ottoman. L’embrasement est programmé et les USA ne pourront pas ne pas intervenir.

4) Le monde arabomusulman (à l’exception du Maroc) est entré dans une spirale de chaos qui ne va que s’accentuer, avec deux fronts entremêlés : sunnites contre chiites et dictatures militaires contre islamistes. Sans oublier la volonté de liquider tous les chrétiens. D’où l’accentuation des désordres qui ne peuvent qu’amplifier l’immigration vers l’Europe. Les actuels évènements guerriers de Syrie et d’Irak qui voient la naissance d’un État islamique sauvage (le califat) sont un pas de plus vers une confrontation.

5) Le conflit Chine-USA dans le Pacifique, choc entre deux impérialismes de nature essentiellement économique, va déboucher sur un heurt géopolitique majeur. La Chine veut ravir aux USA le statut de première puissance mondiale (3). Circonstance aggravante : la tension Chine-Japon (allié des USA) ne fait que croître et ce dernier pays, travaillé par un néo nationalisme, vient de lever l’obstacle constitutionnel aux interventions armées.

 

**********

 

(Pas de temps à perdre à déconstruire les fadaises sionistes et conspirationnistes du sherpa universitaire à propos d'Israël, de la Turquie, des sunnites et des chiites. Par contre, le loubard a vu juste en ce qui a trait au conflit opposant les États-Unis, puissance déclinante, et la Chine, puissance ascendante. De fait, ce conflit inter-puissances impérialistes est le noeud de l'écheveau des multiples conflits qui embrasent le monde capitaliste en crise systémique pour cause d'impossibilité de produire et de réaliser davantage de plus-value, ce qui laisse le capital mort, inemployé, anémié, dévalorisé. Seule la destruction rapide et massive de quantité de capitaux accumulés pourra sortir ce mode de production décadent de l'impasse dans lequel il s'étrangle. Robert Bibeau)

 

**********

 

6) Les conflits en latence Inde-Pakistan et Inde-Chine (toutes puissances nucléaires) doivent aussi être pris en compte. Il faut mentionner les facteurs aggravants, essentiellement économiques et écologiques, qui vont peser sur le climat, sur les ressources énergétiques fossiles, sur l’eau (le bien rare par excellence), sur les ressources minières. Le point de rupture physique se situe dans la première moitié de ce siècle. Sans oublier évidemment le terrorisme de grande ampleur, notamment avec des moyens nucléaires artisanaux, ce à quoi nous n’échapperons pas. L’islam est le principal facteur de déclenchement d’une TGM, dans la mesure où l’on assiste partout à la montée du radicalisme islamiste, en partie financé par l’Arabie et le Qatar, avec un ennemi implicite, mais très clairement présent dans les esprits : la civilisation occidentale, à laquelle la Russie est d’ailleurs assimilée. En gros, dans l’esprit des islamistes du monde entier, dont l’idéologie se répand comme un virus, l’ennemi c’est le monde blanc et chrétien, même si cela ne correspond à aucune réalité sociopolitique.

Les lignes de force des confrontations et des alliances seront complexes, plus encore que pendant la précédente guerre mondiale. Les zones majeures géopolitiques d’explosion sont l’Europe, l’Afrique du Nord, le Moyen-Orient et, éventuellement le Pacifique. La forme de cette guerre : elle sera à foyers multiples et additionnera les guerres civiles, les affrontements interétatiques, les guérillas et les frappes nucléaires. À ce propos, l’État d’Israël est en grand danger. Bien qu’il dispose de la dissuasion nucléaire, cela n’empêchera pas certains de ses voisins, probablement bientôt dotés de la même arme, de jouer les kamikazes et de le frapper. On imagine le carnage… il faut bien comprendre que les fanatiques islamisés ne raisonnent absolument pas comme les Russes et les Américains pendant la guerre froide, avec la retenue de la dissuasion mutuelle. Israël peut parfaitement être l’amorce de l’explosion générale.

Contrairement à ce que rabâchent tous les perroquets, la Russie ne sera absolument pas un facteur de troubles. L’impérialisme russe orienté vers l’Europe orientale et qui constituerait un danger d’agression est un mythe construit par la propagande de certains cercles de Washington. En revanche, la Russie, elle aussi, est aux prises avec l’islam. La prévisible confrontation mondiale produira bien entendu une catastrophe économique, notamment à cause de la rupture des approvisionnements pétrogaziers de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Une économie mondialisée, très fragile parce que très complexe, fondée sur les flux intenses (maritimes, aériens, numériques, etc.) tombera comme un jeu de dominos en cas de perturbation conflictuelle de grande ampleur. La principale faiblesse des Occidentaux, surtout des Européens de l’Ouest, réside dans leur vieillissement démographique et dans leur ramollissement mental, leur passivité, leur crainte de se défendre, un syndrome qui avait frappé les Romains à partir du IIe siècle. La TGM, comme la Première Guerre mondiale, pourra commencer par un évènement localement limité et se poursuivre par un enchaînement de faits incontrôlables, comme une avalanche. La TGM verra très probablement des échanges de coups nucléaires. Mais ils ne seront pas plus graves qu’Hiroshima et Nagasaki. Leurs effets seront plus destructeurs sur le plan psychologique que physiques.

 

**********

 

(Ce n'est pas la confrontation militaire mondiale qui produira une catastrophe économique comme il est écrit ci-haut. C'est la crise économique systémique, déjà en cour, qui produira la Troisième Guerre Mondiale (TGM). L'instance économique du mode de production est toujours dominante et parfois l'instance politique peut temporairement être déterminante. Voici que l'érudit nous ressasse la théorie fasciste et raciste de Samuel Huntington à propos du conflit des civilisations, la civilisation islamique (sic), puis la civilisation chinoise, affrontant tour à tour la civilisation occidentale. Comme l'économiste le constate, le monde blanc, chrétien, occidental ne correspond à aucune réalité unifiée sociopolitique, économique, ou militaire. Le seul facteur commun à toutes ces régions, à tous ces États-nations c'est le mode de production - d'exploitation - capitaliste qui unit tous ces pays bourgeois d'Orient et d'Occident déclinants. Seul le renversement mondial de ce mode de production décadent pourra inverser le déclin du monde, la destruction écologique de la planète, l'exploitation de l'homme par l'homme et les guerres interimpérialistes, unique "solution" que le système puisse "imaginer" pour sortir de l'impasse et pour relancer son processus de reproduction élargie du profit. De fait, la question cruciale et fondamentale dans tout ce carnage guerrier que prophétise le professeur est de savoir si la classe prolétarienne parviendra à reconstruire ses organisations révolutionnaires de classe afin de se doter d'une direction politique internationaliste unifiée capable de diriger son activité insurrectionnelle pour renverser l'ancien mode de production et amorcer la construction révolutionnaire du nouveau mode de production communiste. Robert Bibeau).

 

**********

 

On pourra assister à un recul global de l’humanité, sur les plans technique et démographique, pendant plusieurs siècles. Pas du tout du fait des morts de la TGM, mais à cause de l’effondrement économique et sanitaire qu’elle provoquera. L’embrasement risque de se produire vers 2025-2035. Après, les choses pourront mettre plusieurs siècles à se rétablir. Le recul de civilisation s’est déjà produit au Ve siècle quand Rome s’est effondrée. On a mis mille ans à s’en remettre. Une pichenette à l’échelle de l’histoire. Simplement, au moment où l’on va fêter, dans une euphorie feinte, le centenaire de la Première Guerre mondiale, il serait bon de se préparer à la Troisième qui se profile.

 

 

NOTES

 

(1). Thèse défendue par l’économiste Jean-Hervé Lorenzi dans son récent essai "Un monde de violences, l’économie mondiale 2015-2030." (Eyrolles). Pour le professeur de l’université Paris-Dauphine, président du Cercle des économistes, conseiller du directoire de la Compagnie Financière Edmond de Rothschild les fortes migrations en Europe occidentale, tendant à un véritable remplacement de populations, associées à un vieillissement des autochtones et à une stagnation économique, débouchera sur le retour du populisme et de la guerre. Il écrit : « ce scénario, qui paraît utopique aujourd’hui, est inéluctable et doit donc être pris en compte comme un invariant ».

(2). N’oublions pas ce qu’expliquait Carl Schmitt : "ce qui compte le plus en politique et en polémologie, ce n’est pas la définition que l’on se donne de soi-même, mais celle que donne l’ennemi de nous-mêmes, selon ce qu’il perçoit.

(3) Un rapport du Pentagone dévoile la stratégie militaire US : conquérir le monde !

Publié par Gilles Munier sur 16.07.2015. http://www.france-irak-actualite.com/2015/07/un-rapport-du-pentagone-devoile-la-strategie-militaire-us-conquerir-le-monde.html

 

Par Paul Craig Roberts (revue de presse : Le Saker francophone – 10/7/15)*

 

Le Pentagone a publié sa Stratégie militaire nationale des États-Unis d’Amérique 2015. Le document annonce un déplacement de l’accent, jusque-là focalisé sur les terroristes, vers les acteurs étatiques qui contestent les normes internationales [US, évidemment, NdT]. Il est important de comprendre ce que ces mots signifient. Les gouvernements qui contestent les normes internationales sont des États souverains qui mènent des politiques indépendantes de celles de Washington. Ces États révisionnistes sont des menaces, non parce qu’ils projettent d’attaquer les États-Unis – le Pentagone admet que ni la Russie ni la Chine n’en ont l’intention –, mais parce qu’ils sont indépendants. En d’autres termes, la norme c’est la dépendance à l’égard de Washington.

Assurez-vous de bien comprendre ce point : la menace est l’existence d’États souverains, dont l’indépendance d’action fait d’eux des États révisionnistes. Autrement dit, leur indépendance n’est pas en phase avec la doctrine néoconservatrice de la puissance unique qui déclare que Washington seul a droit à l’indépendance. L’hégémonie conférée à Washington par l’Histoire exclut qu’aucun autre pays ne soit indépendant dans ses actions.

 

**********

 

(Voilà une étrange façon de présenter les conséquences de la crise économique systémique et les conflits économiques, politiques, sociologiques, diplomatiques et militaires qu'elle entraîne. De fait, ce à quoi la classe capitaliste internationale s'objecte c'est qu'un État ou un bloc d'États tentent de se dégager de l'exploitation impérialiste mondiale. S'échapper de l'économie globalisée et de conserver ses ressources et l'usufruit de sa main-d'oeuvre exploitable pour elle-même, en faisant des difficultés aux multinationales mondiales venues exploiter et spolier leurs ressources, leur capital, et accaparer leur marché. Robert Bibeau). (4)

 

**********

 

Le rapport du Pentagone établit que les principaux États révisionnistes sont la Russie, la Chine et l’Iran. L’accent est mis prioritairement sur la Russie. Washington espère amadouer la Chine, malgré la tension à propos de la région Asie-Pacifique provoquée par celle-ci en défendant ses intérêts dans sa sphère d’influence, une défense incompatible avec le droit international (cela vu de Washington, le grand violeur du droit international), en tournant vers elle ce qui reste du marché des consommateurs américains. Il n’est pas encore certain que l’Iran ait échappé au destin imposé à l’Irak, à l’Afghanistan, à la Libye, à la Syrie, à la Somalie, au Yémen, au Pakistan, à l’Ukraine et, en étant complice, à la Palestine.

 

**********

 

(L'accord IRAN- Groupe des 5 + 1 paraphé le 14 juillet 2015 semble indiqué que l'Iran s'est rangé et que toutes les énergies des États-Unis pourront désormais se concentrer à agresser la Russie pour s'être associé à l'ennemi impérialiste chinois. Robert Bibeau.) (5)

 

**********

Le rapport du Pentagone est assez audacieux dans son hypocrisie, puisque toutes les déclarations, qui émanent de Washington, affirment que Washington et ses vassaux « soutiennent les institutions et les processus établis dont le but est de prévenir les conflits, respecter la souveraineté et promouvoir les droits de l’homme ». Cela de la part de l’armée d’un gouvernement qui a envahi, bombardé et renversé onze gouvernements depuis le régime Clinton, et qui travaille actuellement à renverser les gouvernements de l’Arménie, du Kirghizstan, de l’Équateur, du Venezuela, de la Bolivie, du Brésil et de l’Argentine.

Dans le document du Pentagone, la Russie est dans le collimateur pour ne pas agir conformément au droit international, ce qui veut dire que la Russie ne suit pas le leadership de Washington. Autrement dit, c’est un rapport de merde écrit par des néocons dans le but de provoquer la guerre avec la Russie. On ne peut rien dire d’autre sur le rapport du Pentagone, qui n’est qu’une justification de la guerre, encore et toujours plus de guerre. Sans guerre et sans conquêtes, les Américains ne sont pas en sécurité. Le point de vue de Washington sur la Russie est le même que celui de Caton l’Ancien sur Carthage. Caton l’Ancien concluait chacun de ses discours au Sénat romain, sur n’importe quel sujet, en déclarant « Il faut détruire Carthage ».

Ce rapport nous dit que la guerre avec la Russie est notre avenir, à moins que la Russie n’accepte de devenir un État vassal comme tous les pays d’Europe, le Canada, l’Australie, l’Ukraine et le Japon. Sinon, les néoconservateurs ont décidé qu’il est impossible pour les Américains de tolérer de vivre avec un pays qui prend ses décisions indépendamment de Washington. Si l’Amérique ne peut pas être la puissance unique qui dicte sa loi au monde, mieux vaut tuer tout le monde. Au moins cela donnera une bonne leçon aux Russes.

**********

 

(4) Bibeau, Robert (2015) Les conditions de la révolution prolétarienne (2e partie). http://www.les7duquebec.com/7-au-front/les-conditions-de-la-revolution-proletarienne-2/

(5) L'endiguement de l'Iran et les accords sur le nucléaire. Robert Bibeau. Le 22.07.2015.

http://www.les7duquebec.com/7-au-front/le-ralliement-de-liran-par-les-accords-sur-le-nucleaire/

 

Robert Bibeau (2014) Manifeste du parti ouvrier. Publibook. Paris. 183 pages. http://www.publibook.com/librairie/livre.php?isbn=9782924312520

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.81/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

42 réactions à cet article    


  • Alren Alren 6 septembre 2015 19:48

    La guerre extérieure (à la différence de la guerre civile) n’a lieu que si le peuple du pays agresseur l’accepte y compris dans les dictatures où une minorité de soutien est quand même nécessaire. J’estime à 30% minimum dans les régimes « forts », qu’il s’agisse des Allemands sous Hitler ou des Argentins sous la dictature de Videla (qui a attaqué les îles Malouines dont les habitants étaient unanimement fidèles à la couronne britannique) pour pouvoir déployer les efforts de toutes sortes, à commencer par le travail des producteurs de biens pour les combattants, la portion de population active qu’il est indispensable de réunir en faveur de la guerre.


    Or le pays qui occupe une place usurpée de « premier pays du monde », à savoir les USA, savent que le miracle des suicides européens de 14-18 et 39-45 ainsi que le rêve impérialiste japonais voué dès le départ à l’échec selon tous les experts, ne se reproduiront pas et que ces USA sont condamnés à « rentrer dans le rang » et peut-être pire avec la chute inévitable de cette monnaie de singe appelée dollar (le sort du dollar est scellé tout autant que le système de Law et les assignats de la Révolution du fait que les financiers pour maintenir artificiellement leur taux de profit ont fait tourner de manière insensée la planche à billets).

    Les fous qui dirigent en sous-main ce pays, ne peuvent risquer leurs vies à déclencher une guerre nucléaire avec la Russie, car après les ripostes et les premiers millions de morts ou grands brûlés et irradiés parmi leurs proches, les États-uniens se retourneraient contre les fauteurs de guerre de leur propre pays.

    Donc la guerre nucléaire, à la différence de la guerre de Troie n’aura pas lieu.

    • hunter hunter 6 septembre 2015 20:49

      @Alren

      Je suis grosso modo d’accord avec vous : le problème n’est pas de savoir si guerre ou pas il y aura (elle aura lieu et en ça Lorenzi a raison, c’est la nature humaine qui l’impliquera), mais si elle sera nucléaire où pas.

      Depuis quelques temps, je pense qu’elle ne sera pas nucléaire, car les conséquences en seraient (vues les puissances atteintes) désastreuses.

      Mais une possibilité existe toujours, ça dépend du niveau de dinguerie d’un dirigeant US ou Russe, et en ce qui concerne la dinguerie, H Clinton est bien pourvue, et c’est elle qui s’installera à Washington DC début 2017.

      Par contre, je ne suis pas d’accord avec l’hypothèse de sursauts en Europe, conduisant à des guerres civiles en réaction à l’invasion migratoire : pour les autres pays européens je ne sais pas, mais en ce qui concerne la France, la population est déjà :

      1/ complètement conditionnée depuis des décennies, à la consommation et à l’esclavage du salariat.
      2/ particulièrement vrai dans les composantes jeunes, d’origine souchienne ( les français d’origine étrangère sont plus combatifs, mais avec qui se battront-ils .... ?)
      3/ population largement acculturée suite à un long processus volontaire d’ Etat ! niveau de réflexion faible, très égoïste et individualiste.
      4/ population passive, sans aucun lien entre ses membres ;nourrie au « moi d’abord », « c’est mon droit », « c’est mon choix » ; les « vivre-ensemble » et « je suis charlie », sont des dérivatifs artificiels, ne touchant qu’une faible catégorie de population, inapte par nature, à toute résistance.

      Donc un type de population de ce genre, n’a qu’un avenir : disparaître dans une colonisation, ce qui se passera : maintenant, ils accueillent les faux pauvres migrants, qui demain contribueront à leur disparition ; les allemands font de même :les populations européennes, tellement lâches et stupides, n’ont plus qu’un destin :faire de la place aux forts !

      Il y aura des sursauts, mais tellement minoritaires, qu’ils seront vite éliminés et sous dénonciation de la masse lobotomisée, espérant encore sauver son « confort moderne », pour quelques temps.

      Il n’y aura donc en France, aucune guerre civile, la population se couchera devant des forces jeunes, soudées et dynamiques, et disparaîtra en quelques générations.

      Je pense que ce schéma peut être étendu à un grand nombre de pays européens, donc l’Europe ne connaîtra qu’un type de guerre, une invasion de type « blitzrieg » !

      L’Europe est déjà colonisée par les US depuis 70 ans, donc elle changera juste de colon, quittera les strings pour les burqa, c’est dorénavant le destin de cette région du monde, qui s’est vautrée dans la facilité du consumérisme : couplée à l’individualisme et la haine pour tout ce qui relève de l’esprit, affaiblit une population à des niveaux inconnus dans le passé.

      Donc le conflit sera l’affaire de peuples encore vaillants, ayant une identité forte, une spiritualité.......l’Europe et ses larves pousseurs de caddies ne sera qu’un enjeu (en particulier pour les terres arables), un terrain de combat certes, mais où la majorité des habitants fuiront comme des petites filles qui ont vu une grosse araignée sur le mur !

      La France est morte depuis longtemps et n’existe plus depuis longtemps. Les autres pays c’est idem ou pas loin d’être dans la même situation, donc quand le conflit viendra (laissez deux ans de mandature à Hillary), ce sera entre « grands » : Chine, Inde, Russie, et les USA, car bien qu’aussi en décadence totale (comment voulez-vous mobiliser dans une population dont 50% des effectifs sont des obèses incapables de marcher...), ils leur reste une énorme capacité de nuire au niveau militaire, et trouveront bien quelques centaines de milliers de pauvres acceptant de se battre, contre un passeport US, à la place des obèses attendant leur AVC, en ingérant leur bouffe industrielle.

      Sans parler de leur avance en robotique et en IA !

      Ce papier est bien, mais dans l’absolu, Lorenzi a raison : il y aura une guerre, c’est juste une question de temps.
      Perso je me risque à un pronostic : 2018 ! ça fera juste 200 piges après la fin de la première boucherie mondiale !

      Adishatz

      H/


    • hunter hunter 6 septembre 2015 20:53

      @hunter

      Euh désolé, 100 piges aprs WWI, pas 200 !

      Désolé !

      H/


    • Robert Bibeau Robert Bibeau 7 septembre 2015 05:06
      @Alren
      Nous connaissons bien la rengaine de l’mpossibilité pratique de la guerre nucléaire (ce que sera la 3e en effet) - Cette théorie utopiste et réformiste date du révisionnisme soviétique et maoïste bien connu. Le stalinisme avait aussi développé cette théorie pour justifier la théorie de la coexistence pacifique entre deux régimes sociaux (alors qu’il n’y avait qu’un régime social capitaliste sur le monde entier).

      La 3e guerre mondiale sera déclenché a petit pas - par une confrontation locale qui dégénérera après une montée des tensions dans les différents camps et alors que comme à la PREMIÈRE et à la SECONDE on aura d’abord connu une drôle de guerre qui n’en aura pas l’air.

      La 3e guerre mondiale ne sera pas le fait de la volonté des puissants - du patronat - des oligarques. La 3e guerre comme les deux précédentes sera le résultat de l’exacerbation des contradictions antagonistes inéluctables traversant le capitalisme et le trainant de misère en misère d’une crise économique à la suivante si bien que cette solution (sic) apparaitra comme la seule et unique permettant d’assurer la reproduction du mode de production.

      Si en 1917 la révolution bolchévique issu de cette guerre ne pouvait donner autre chose que le capitalisme monopoliste d’État - faute de prolétariat suffisant - la 3e elle pourrait donner une vraie insurrection ouvrière (je n’ai pas écrit des peuples - des petits bourgeois ou des nations vous l’aurez remarqué) qui donnerait éventuellement une révolution prolétarienne (je n’ai pas écrit paysanne ni des BOBOS, ni de la gauche caviar vous l’aurez remarqué).

      OUI la révolution POURRAIT - mais ce n’est pas certain - émerger de cette 3e guerre incontournable.

      Robert Bibeau. Directeur du Webmagazine LES7DUQUEBEC.COM



    • hunter hunter 7 septembre 2015 12:11

      @Robert Bibeau

      Dans votre réponse à Alren, je vois deux possibilités :

      1/ soit vous êtes un grand naïf, légèrement immature.
      2/ soit vous êtes un sous-marin d’une agence anglo-saxonne de propagande de « l’ordre cyber-mercantile contemporain » (copyright Gilles Châtelet, Vivre et Penser comme des Porcs, Folio , 1998).

      De plus, vos remarques quant aux conflits WWI et WWII, montrent soit une volonté de manipulation des esprits, soit une vraie méconnaissance de la chose historique.

      Adishatz

      H/


    • Alren Alren 7 septembre 2015 17:32

      @hunter


      Beaucoup d’affirmations dans votre réponse qui sont démenties par les faits. Non, les citoyens français ne sont pas aussi faciles à « conditionner » que vous croyez. J’en vois la preuve dans le « non » au référendum sur la Constitution européenne malgré l’immense battage médiatique, la propagande la plus forcenée (et la plus friquée) pour le « oui ».

      Mais revenons à une guerre classique puisque la guerre nucléaire, vous en convenez à moitié, n’est pas envisageable car aucun dirigeant de pays qui possède l’arme atomique n’est assez puissant pour la déclencher malgré son peuple ... et l’état-major de son armée ! 
      J’insiste sur ce fait que même Hitler avait besoin, malgré la gestapo et les SS, que 30% au minimum de la population allemande approuvât son projet de guerre contre la petite Pologne, guerre qui était gagnée d’avance et restaurerait la fierté allemande après l’armistice « de novembre » (1918). 
      Et néanmoins, il présenta le début des hostilités comme une agression d’un poste-frontière allemand par des soldats polonais. Bien sûr, il n’avait pas prévu la réaction britannique, soucieuse d’équilibre européen et suivie docilement par le gouvernement français. (NB le peuple britannique approuva son gouvernement d’entrer en guerre, tout comme les États-uniens après l’attaque japonaise sur Pearl Harbor. À ce propos on notera que les USA n’avaient pas en même temps déclaré la guerre à l’anticommuniste Hitler. C’est lui qui franchit le pas, espérant ainsi que les Japonais attaqueraient l’URSS depuis la Sibérie.) 

      Je ne pense pas non plus que les peuples des grandes puissances accepteraient une guerre classique entre elles. Car les pertes seraient aussitôt sans commune mesure avec celles qu’elles essuie face à de très petites puissances comme l’Irak, la Libye et les islamistes. 
      Quand on voit l’émotion que suscite la mort d’un seul soldat occidental dans ces conflits lointains, on imagine que les dizaines de pilotes abattus, les milliers de fantassins tués par un adversaire de même niveau technologique, engendrerait une opposition populaire qui mettrait bas n’importe quel gouvernement. À tout le moins ils renâcleraient à payer l’impôt de guerre qui ne serait sans doute pas voté par les assemblées.



    • aliante 13 septembre 2015 12:46

      @Aline
      ah ah ah ah minorité alevites ah ah ah

      ceux qui se battent sur le terrain sont à 80% arabes sunnites syriens ,


    • alinea alinea 6 septembre 2015 22:17

      Très pénibles, douloureuses même, à lire les élucubrations de ce garçon !
      Il s’appuie sur des vérités qui sont démenties chaque jour, impossible d’en faire la liste sans un travail sérieux que je n’ai aucune envie de faire.
      En vrac : les « démêlées » de la Russie et l’Islam ! ce qu’on nomme « islamisme » veut-il dire, je suppose !
      La grande menace de l’Iran ! on voit le gars qui est sorti de son trou !! et tout à l’avenant.
      Heureusement qu’il y a les commentaires, cependant, le seul que j’aurais envie de donner et que je n’ai pas lu : l’empire occidental va s’effondrer - cela fera peut-être une guerre, mais personne ne le suppose ici- et le seul manquant au tableau est le peuple, les peuples plutôt, alors, cette guerre nucléaire, il faut être fou, ce qui n’est pas exclu bien sûr., pour ce qui est du reste, on voit se dessiner des contre-pouvoirs à l’empire, et pas belliqueux ; dans les peuples occidentaux, si la révolution à l’ancienne ne semble pas poindre, elle en sera une autre, les citoyens étant de plus en plus informés et excédés ; pas besoin d’une majorité, comme pour les élections, pour faire basculer le pouvoir, les abus et les décisions du 1%. la non-violence est tout à fait adaptée à ce que nous avons à faire.
      Nous avons dix fois par semaine l’opportunité de prouver que nous ne sommes pas tous abrutis, endormis, consentants. Il nous faut les saisir dès demain et on verra qu’effarés par ce qui se passe chez eux, les dirigeants illicites- au regard du bon sens, de la décence et de la justice humaine- oublieront de chercher noise à leurs voisins.
      Il faut juste le comprendre et ne pas agir comme ils l’ordonnent : créer une ambiance de guerre civile en trouvant le coupable en dessous de nous mais bien montrer que nous sommes tous égaux , et que nous le savons, devant leur pouvoir. Le mot fraternité doit dominer.


      • César Castique César Castique 6 septembre 2015 23:34

        «  Simplement, au moment où l’on va fêter, dans une euphorie feinte, le centenaire de la Première Guerre mondiale, il serait bon de se préparer à la Troisième qui se profile. »¨



        Puisque tout est écrit, y compris un nouveau moyen âge de plusieurs siècles, à quoi bon se préparer, et à quoi se préparer ? 


        On pédale en pleine choucroute.

        • Robert Bibeau Robert Bibeau 7 septembre 2015 05:26
          @ tous

          Une série de remarques.
          1) Certains ne semble pas avoir compris que mon article fait la critique d’un texte d’un universitaire parisien qui l’air de rien ressuscite les théories NAZI sur la guerre des civilisations, les races supérieures et inférieures - les confrontation ethniques et religieuses... Et autres merdes idéologiques de cette espèce.

          2) Mes critiques sont placés entre ( et ) et sont en bold et italique et signé à chaque fois.

          3) Je prend note que plusieurs des commentaires semble très favorable aux thèses NAZI et s’évertuent à cracher sur les prolétaires européens (que les interlocuteurs appellent les « peuples et les nations » européennes avachies disent-ils

          4) IL EST NORMAL QUE CES IDÉES SAUGRENUES VENUES D’UN AUTRE AGE soient répandues parmi vous et fassent recette. Vous êtes tous le fruit idéologique de cette société pourrie qui nous régit qt qui préfère que vous pensiez ainsi - Vous devenez ainsi des mercenaires en puissances

          Pour ma part je ne suis pas en désaccord que vous deveniez des mercenaires puisque à mon point de vue cette 3e guerre nucléaire cette fois est inévitable Mais j’aurais préféré que vous deveniez des mercenaires prolétaires révolutionnaires plutôt que des SS ou des Kapo.

          Mais ne vous en faites pas - relisez ce texte une ou deux fois et vous parviendrez à le comprendre (y compris les commentaires - LE PLUS IMPORTANT).

          Bonne lecture à tous. Il y a des tas de subtilités dans ce texte qui ne sont pas à la portée des membres du FN ( smiley

          Robert Bibeau Directeur webmagazine LES7DUQUEBEC.COM
           

          • hunter hunter 7 septembre 2015 11:55

            @Robert Bibeau

            Euh Monsieur, c’est sympa de nous prendre pour des gros cons, et de venir nous asséner que le texte est plein de subtilités ( sous-entendu, vous êtes tellement cons que bon, vous ne pouvez pas comprendre, et surtout, je vous suis tellement supérieur....), mais on a bien compris votre démarche :vous critiquez un texte, vos critiques sont en gras, etc, etc......

            C’est parfaitement votre droit de critiquer, et d’ailleurs, comme je l’ai dit plus haut, votre papier critique n’est pas mauvais.

            Le problème Monsieur, c’est que lorsque vous parlez de l’Europe, eh bien vue votre fiche de présentation, vous n’y vivez pas !

            Quelle vision avez-vous de ce continent, sinon la propagande de vos médias stipendiés (comme les nôtres, la tendance est mondiale), voire quelques données glanées ça et là via votre bécane sur la toile !

            Je ne me permettrai pas de faire un article sur le Canada, voire le Québec, parce que je n’y vis pas, je ne sais pas ce que ces braves gens pensent !

            Le gros problème avec les gens d’obédience marxiste comme vous, c’est que vous avez trop (et mal) lu le patron (à cet égard, je vous encourage à visionner les travaux de M Francis Cousin, que vous trouverez sans peine sur youtube) ; et pas assez La Boétie par exemple, et surtout, pas assez vécu « IRL », comme on dit dans la langue d’internet !

            Parce que la sociologie, la théorie en biblio, sur des fora spécialisés, ou en causeries entre « happy few » (comme disait Stendhal), c’est bien, mais étudier des sociétés humaines, sans plonger au cœur des vraies réalités, c’est un peu limite non ?

            Maintenant, si vous évoluez parfois en Europe, mais ne côtoyez que certaines catégories de populations, vous ne pouvez pas dire que vous connaissez ce continent !

            Lors de ma précédente intervention, je prenais le soin de préciser que je me référais à mon pays, la France, car j’y vis, je regarde, j’observe, j’analyse IRL, et pas seulement via les images sur mes écrans.

            J’ai émis des hypothèses quant aux autres pays européens, mais je signalais que ce n’étaient que des hypothèses : des camarades participant à ce forum, vivent ça et là, ils pourraient éventuellement confirmer ou infirmer (si toutefois ils s’intéressent à votre texte), que les processus décrits pour la France, peuvent aussi être remarqués dans d’autres pays du continent ; attendons leurs éventuels avis.

            Oui la France est avachie (je reprends volontiers votre terminologie, que je trouve percutante et pertinente) ! Jadis grande parmi les grands, elle n’est plus dorénavant qu’une petite province mineure du « machin » !

            Je le regrette, mais c’est ainsi ! L’évolution des peuples, suivent souvent le schéma d’une courbe de Gauss (Bell Curve in english), et actuellement, nous sommes tout pret de l’axe des abscisses, c’est à dire dans la deuxième partie de la courbe, la descendante...

            Je ne vois pas en quoi je dois selon vous être assimilé à un nazi, simplement en constatant ce fait !

            Je vous rappelle que la situation mondiale est catastrophique, nous sommes depuis longtemps en surpopulation mondiale ! Les fadaises capitalistes, ont bourré les crânes depuis des décennies : l’illusion de la croissance perpétuelle, commence tout juste à être appéhendée par un trop petit nombre, comme une cagade absolue ( je vous offre là, un petit régionalisme du Sud Est) !

            Les ressources ne suffisent plus à ne telle population, qui aspire à vivre comme les plus riches, et c’est logique, on leur vend ce rêve depuis des décennies !

            Or, ces populations maintenues dans le mensonge, pour l’intérêt suprême (que les plus riches de nos pays riches, puissent continuer à se gaver, en distribuant quand même quelques miettes chez eux parmi leur populace, on appelle ça acheter la paix sociale), commencent à se rendre compte qu’elles se sont fait gentiment avoir.....

            Elles commencent à revendiquer les droits qu’on leur a fait miroiter !

            Quand aux populations locales, oui en France, elles sont en très grande majorité, totalement inconscientes de ce qui est en train de se mettre en place. Elles s’étourdissent dans les réseaux (a)sociaux, essaient tant bien que mal de maintenir leur niveau de vie, sont totalement acculturées (processus mis en place dans la durée, par des « élites » locales diplômées en haute trahison), ne s’intéressent qu’à leurs petites vies misérables (et y sont d’ailleurs bien encouragées) et représentent donc une véritable décadence et dégénérescence, par rapport à ce que furent leurs ancêtres d’il y a très longtemps !
            Elles sont divisées : nos « sociétés » ne sont qu’un agrégat d’individus divers, élevés dès l’enfance à haïr l’autre, car c’est un concurrent, un compétiteur (pour les ravages de la compétition permanente, l’ami Howahkan en parle très bien, lisez-le).

            Il est donc logique, que ces populations avachies, dévirilisées, égoïstes, égotiques, dominées par des valeurs féminines (le conflit c’est pas bien ! faut être tolérant ! c’est mon choix ! .....) qui ont été rendues complètement inaptes à se défendre contre les dangers, soient destinées à disparaître !
            Elles ne réagissent qu’à l’émotion, et ne savent plus raisonner ! (voir l’affaire du gamin sur la plage turque, ou en janvier dernier, la marche des charlies).
            Elles ne maîtrisent même plus leur langue maternelle, et s’expriment dans un sabir pauvre, ne facilitant pas la réflexion.

            Elles se tourneront vers l’État, cette racaille paternaliste, qui croient-elles, va les protéger, alors qu’il travaille à leur mise en esclavage et disparition !
            Mais elles sont tellement lobotomisées, qu’elles ne voient pas la manœuvre ! Elles croient encore que la démocrassie de marché, c’était comme il y a 300 piges, quand le Roi défendait son peuple et son pays......poltiiquement, immaturité avérée....voir « l’offre » politique en France, et les résultats des élections.....

            Expliquez-moi donc en quoi constater (et non pas cautionner) ces faits, puisse être qualifié d’idées nazies ?

            Vous mélangez un petit peu tout et n’importe quoi non ?

            Si j’étais nazi, j’en appellerai au sursaut, au nom de telle ou telle valeur, mais je sais bien que c’est vain, les seuls valeurs qui comptent dorénavant pour 90 % de la population en France, c’est d’avoir le nouvel iphone avant son voisin, avoir une plus grosse voiture que son voisin, et éventuellement culbuter sa femme (du voisin), si celle-ci est bonne !

            Tout le monde s’en fout de ce que fut ce pays ! Bientôt, en 2016, l’enseignement de l’histoire de France sera optionnelle !
            La France, c’est un peu comme une bagnole....vous voulez l’option vitres teintées... ? vous prendrez l’option Histoire .... ?

            C’est pourquoi ce pays disparaîtra, s’ll ne réagit pas !

            Et je ne crois pas que ce soit nazi de dire ça ! A part peut-être dans l’esprit torturé d’un marxiste, qui croit encore au « grand soir », mais qui ne veut pas voir la vraie nature humaine, sa veulerie, sa cruauté, son égoïsme, sa cupidité, son avidité, sa bassesse devant les puissants et sa hargne devant plus faible que soi !

            La nature humaine aime être dominée, malmenée, à condition qu’on lui offre une créature plus faible ( autre humain, femme, épouse, animaux), sur lesquels elle pourra compenser ses frustrations en leur faisant subie les pires violences......mais vous les marxistes, vous travaillez sur de la matière humaine, mais vous travaillez sur des échantillonnages faux, idéalisés...c’est pourquoi vous êtes obsolètes, d’autant plus que vous avez beaucoup lu le patron, mais vous ne l’avez pas compris, dans la majorité des cas .

            Je vous renvoie vers les travaux de M Francis Cousin, vous allez être très surpris sans doute.

            Adishatz (ça, c’est de l’occitan)

            H/


          • Robert Bibeau Robert Bibeau 7 septembre 2015 14:38
            @hunter

            Voilà ce que j’appel un commentaire... MERCI monsieur. Il y a de la matière, du contenu, un tas de cliché idéologique issu directement des médias bourgeois dans votre commentaire mais au moins ce sont des idées plutôt que des insultes frelatées.

            1) Je ne vous ai pas directement traité de NAZI mais pourtant vous véhiculez des tas d’idées du national-socialisme. Je ne crois pas avoir écrit que la France est avachie. Je ne dénonce habituellement pas un pays - une nation - en son entier. Je dénonce la classe dominante de ce pays CA OUI.

            2) Vous dites qu’il y a surpopulation sur Terre, c’est une idée malthusienne néo-nazi qui refait surface chaque fois que le mode de production se dirige vers une nouvelle guerre afin de la justifier.

            3) Vous dites que l’on manque de ressources - le complément de l’idée malthusienne néo-nazi précédente

            4) Vous braillez sur le fait de l’injuste répartition de la richesse entre quelques ploutocrates et les masses du peuple alliez-vous dire. Vous aurez noté que l’auteur que je critique - un néo-nazi braille lui aussi sur cette injustice que lui n’ait pas sa juste part du capital fictif - fumiste - sulfureux - inexistant - en circulation dans les bourses du monde. MOI JAMAIS JE NE FAIT CETTE CRITIQUE CAR TOUT CELA N’EST QUE BRAILLAGE RÉFORMISTE. La conséquence de ces jérémiades est habituellement d’appeler Robin des Bois ou Hitler ou Marine Le Pen à la rescousse. Les riches possèdent de l’argent de pacotille qui vaut de moins en moins.

            5) Vous vous apesantissez sur la division que la bourgeoisie justement sème - cultive - épand par votre bouche parfois. OUI la division est très grande parmi la classe prolétarienne (les autres classes sociales ne me préoccupe pas) Mais tous savent qu’il faut diviser pour régner. Pour unir ma classe j’écris des textes qui décortiquent les idées et les réalités vécues dans ce mod de production capitaliste.

            6) OUI je puis parfaitement écrire sur la plupart des pays capitalistes du monde. NON PAS sur leur sociologie - leur ethnicité, leurs mœurs et leurs coutumes CA j’en serais bien incapable sauf pour quelques pays que j’ai visité. MAIS je puis écrire sur le développement de leur mode de production capitaliste qui est IDENTIQUE DANS TOUS LES PAYS CAPITALISTES DU MONDE.

            7) Je termine - Vous dénoncez l’ÉTAT bourgeois = excellent MOI AUSSI afin qu’ensemble nous préparions sa destruction totale et complète.

            8) Le problème ce ne sont pas les français ou les allemands ou les immigrants, leur nombre et les ressources largement suffisante. Le problème c’est le MODE DE PRODUCTION CAPITALISTE DONT LES FORCES PRODUCTIVES sont bloquées - enrayées - dilapidées - détruites due à leur inadéquation avec les rapports de production existants (rapports de production capitaliste-bourgeois). Seul un nouveau mode de production permettra de reconstruire l’harmonie entre force productive et rapport de production communiste.
             

          • Agafia Agafia 13 septembre 2015 16:43

            @hunter


            (...) Quelle vision avez-vous de ce continent, sinon la propagande de vos médias stipendiés (comme les nôtres, la tendance est mondiale), voire quelques données glanées ça et là via votre bécane sur la toile ! (...)

            Voilà un commentaire frappé du bon sens ! Et j’avoue que c’est le reproche que je pourrais faire à certains commentateurs ou rédacteurs « fanatiques » d’Agoravox quelque soit leur couleur politique.Je suis toujours étonnée des certitudes et convictions en béton armé qu’ils nous balancent sur tel ou tel pays, peuple, ou évenement ; certitudes construites à partir de ces « données glanées ça et là via (leur) bécane sur la toile ! »

            Et toujours étonnée qu’ils ne mettent jamais en doute les données et sources allant dans leur sens, mais remettent en question systématiquement celles qui contredisent quelque peu leurs certitudes... 
            N’importe quel site sera crédité de « vérité » tant qu’il colle à leurs croyances, même le plus loufoque...

          • JC_Lavau JC_Lavau 27 avril 12:31

            @hunter. Tiens ? La reprise mot pour mot de la propagande misandre victimaire : « La nature humaine aime être dominée, malmenée, à condition qu’on lui offre une créature plus faible ( autre humain, femme, épouse, animaux), sur lesquels elle pourra compenser ses frustrations en leur faisant subie les pires violences. »

            Parce que la violence féminine, la criminalité organisée féminine, il ne serait pas politically, feministically and terroristically correct, d’en témoigner. Les témoins gênants, il est urgent de les suicider pour qu’ils ne parlent pas.
            Voir par exemple la Reine-Mère qui protège énergiquement la criminalité organisée féminine :
            http://jacques.lavau.perso.sfr.fr/Fam_Lavau/proteger_criminalite_feminine.h tml

            Ah un léger détail encore : entre autres guerres hybrides, que ce soit en Ukraine, au Brésil ou ailleurs, Gyorgy Soros finance la propagande misandre victimaire. Un vrai philanthrope !
            http://citoyens.deontolog.org/index.php/topic,2168.0.html

            Puis en plus, les misandres victimaires, c’est achetable si la CIA y met le prix. Voir par exemple comment ils s’y prennent contre Julian Assange.
            http://citoyens.deontolog.org/index.php/topic,1899.0.html

            Pion important dans la guerre hybride contre les peuples, alors en priorité contre le peuple américain, Andrea Dworkin professait que « toute mère nourrit un traître : son fils  ». Au bout de quelques décennies de guerre sexiste dans nos pays surenveloppés son slogan est renversé : Dans toute famille de culture misandre victimaire, tout fils de féministe a contre lui une félonne acharnée : sa mère. Occasionnellement sa soeur aussi, si elle est corruptible par la reine-mère, et est elle aussi toxique, malveillante et prédatrice.

            Ne soyez jamais le fils, ni le frère, ni le mari, ni le père, ni l’oncle d’une féministe ! Elle vous fera payer très cher le crime de masculinité que vous commîtes rien qu’en naissant.


          • fred.foyn Le p’tit Charles 7 septembre 2015 07:03

            Elle est commencée depuis pas mal de temps...la planète entière est à feu et à sang.. ?


            • Amiral terrestre 7 septembre 2015 08:25

              La vache ! Cet article est purement diffamatoire. Traiter de nazi à mots à peine couverts un universitaire parce qu’il ne rentre pas dans les clous de la théorie marxiste, faut vraiment être en pleine détresse mentale.
              Quant aux prolétaires de Bibeau, qu’il sorte ses fesses de son fauteuil et là je rejoins bcp de commentateurs. Qu’attendre de ce troupeau de buffles dopés à la consommation ?


              • soi même 7 septembre 2015 08:32

                ( x “L’organisation du prolétariat en classe, donc en parti politique, est sans cesse détruite par la concurrence que se font les ouvriers entre eux, mais elle renaît toujours, toujours plus forte, plus ferme, plus puissant.” Karl Marx.  )

                C’est formidable comme vous êtes un homme de paix, vous valez ps mieux que les pires capitalistes carnassiers !

                 .


                • zygzornifle zygzornifle 7 septembre 2015 08:39

                  pas besoin d’armes mais que du sperme et des ovules :

                  Comme le disait Kadhafi a Rome : C’est le ventre de nos femmes qui nous offrira la victoire


                  • howahkan howahkan Hotah 7 septembre 2015 09:03

                    ceci est une inconnu....amis terriens profitons de ce moment pour observer comme ce qui nous reste de cerveau n’arrive pas a vivre l’inconnu.....ça n’est pas dans son programme, alors il essaye de transformer l’inconnu en connu, selon le degré la déprime et la peur de celui qui émet l’opinion,

                     il y aura guerre c’est certain, il n’y aura pas guerres sinon la planète est détruite..vous remarquez que la pensée émet un avis a elle pour le futur et non pas une vérité sur le présent là de suite...

                    là de suite est , on ne sait pas........

                    pourquoi la pensée fait elle cela, ? sans connaître assez de vous meme en tant que programme ,désolé mais il n’est pas possible de saisir en profondeur tout ceci...

                    c’est un long processus tout à fait naturel totalement inconnu de l’occident sauf rares exceptions, il fut connu de l’orient il y a longtemps, et de partout il y a encore plus longtemps lorsque l’humain fut intelligent certains shamans savent cela, ceci n’a rien d’extraordinaire , il s’agit d’un phénomène naturel oublié de nous meme,car notre cerveau est coincé à l’enfance, ce qui est parfait en tant que enfant et une catastrophe en tant que adulte..

                    bon OK , mais pourquoi faire cela ? parce que la pensée ne peut analyser que ce qu’elle a auparavant mémorisé...

                    prenons la mort , normalement elle n’a rien à en dire de factuel...elle ne connaîtra même jamais ce moment, ça ne empêche pas de l’ouvrir..OK mais pourquoi l’ouvrir ?

                    si je n’ai pas vu comme dans vision que un des fondements de la pensée est la continuité ,sensée s’appliquer UNIQUEMENT aux objets, , aux outils, techniques , et moyens de survivre, le tout d’une manière relative uniquement, alors je ne vais pas savoir que en programmant alors mon futur la plupart du temps de manière non conscient du à l’absence de tous nos capacités , je vais rencontrer la mort qui met fin à toute possibilité de continuité PSYCHOLOGIQUE de « moi je suis le trou du cul de l’univers »
                    la pensée qui n’a pas d’intelligence globale du tout et est un outil vital de survie seulement, tourne alors ses capacités de relatives dans les domaines pratiques de la vie en capacités absolues dans tous les champs de la vie....

                    or cela n’existe pas, c’est une fausse proposition..........etc
                    cela dit on assiste juste à la fin de la guerre mondiale N° 2......


                    • colere48 colere48 7 septembre 2015 09:47

                      « La première cause, c’est qu’à nouveau, comme dans les années 60 et 70, on se retrouve dans une configuration géopolitique globale où, tous critères pris en compte, deux superpuissances font globalement jeu égal. La superpuissance montante, la Chine, ne supporte plus d’être encore dominée par la superpuissance déclinante, les États-Unis et les États-Unis refusent de céder leur statut de puissance dominante à la Chine. De ce fait, on est dans un scénario de confrontation, latente mais permanente, entre la Chine et les États-Unis comme cela fut le cas entre les États-Unis et l’URSS dans les années 60 et 70. Et une confrontation multidimensionnelle risque à tout moment de dégénérer en guerre ouverte. »

                      Antoine BRUNET


                      • Robert Bibeau Robert Bibeau 7 septembre 2015 14:59
                        @colere48
                        Il est agréable de lire des commentaires de contenus comme le votre monsieur. MERCI c’est utile.

                        Je dois cependant vous dire que je ne suis pas d’accord avec votre hypothèse.

                        1) Vous affirmez que le monde capitaliste se trouve aujourd’hui dans une situation similaire à celle des années 1970 et là-dessus vous avez raison. Je vous rejoins.

                        2) Cependant vous avancez que deux superpuissances s’affrontent. Vous avez tort et raison.

                        3) Le facteur DOMINANT - LE FACTEUR DE RESSEMBLANCE des situations 1970 versus 2015 c’est d’abord et avant tout que le MODE DE PRODUCTION CAPITALISTE avancé, mondialisé, globalisé est enfoncé encore plus profondément dans la crise systémique qu’il ne l’était en 1970 et que ses contradictions internes qui ont amené sa dégénérescence sont tels qu’aujourd’hui nous ne voyons pas comment il parviendra à se sortir du merdier où il est enfoncé sans déclencher une guerre À SON CORPS DÉFENDANT.

                        4) Le fait que le capital (qui n’est pas l’argent - la monnaie qui ne sont que des reflets du réal capital productif) le fait que le capital se soit massivement concentré dans trois pôles géographiques soient LA CHINE-CORÉE-JAPON - soient USA-CANADA-MEXIQUE - soient UEUROPÉENNE n’est pas déterminant dans la résolution de cette crise systémique du mode de production dans sa globalité. C’est un fait conjoncturel qui n’a pas plus d’importance historiquement que le fait que ce soit L’Allemagne qui ait lancé les premiers assauts lors de la 1ere et la 2e guerre mondiale. LE RÉSULTAT ÉTAIT CONNU D’AVANCE LES DEUX FOIS PRÉCÉDENTES.

                        5) Ce qui pourrait changer lors de cette TROISIÈME TENTATIVE du Mode de Production Capitaliste de ses sortir de sa paralysie et relancer la valorisation du CAPITAL PRODUCTIF (oubliez l’échange d’actifs fictifs à la bourse - quelle chose ridicule et superfétatoire) CE qui pourrait changer c’est que ENFIN pour une première fois de manière conséquente - et possible (la Révolution bolchévique était voué à l’échec - il n’y avait pas de prolétaire en Russie d 1917) il se pourrait que le prolétariat mondial en profite pour basculer l’ancien mode de production décadent - en guerre perpétuelle il est vrai - et construire un nouveau mode de production communiste

                        Robert Bibeau Directeur LES7DUQUEBEC.COM


                      • Robert Bibeau Robert Bibeau 7 septembre 2015 15:00
                        @colere48
                        Sorry

                      • soi même 7 septembre 2015 10:04

                        Au faite les prolétaires font du bon boulot dans l’armement, c’est visible ils savent y faire ,des munitions pour de la destruction de masse....


                        • TSS 7 septembre 2015 13:31

                          La 3ème guerre mondiale est deja en marche ,les USA qui sont dans la m...e jusqu’aux

                          narines pensent qu’il n’y a que cette solution pour garder leur suprématie  !

                          Et le nabot intellectuel qui nous sert de president veut envoyer des troupes en Syrie ,

                          il est tellement plus facile de faire la guerre par personne interposée,les rois,eux,etaient

                          en tete de leurs troupes.

                          Si les USA n’avaient pas voulu encercler la Russie avec des bases de missiles ,50% des

                          problèmes actuels n’existeraient pas... !!


                          • Jean Keim Jean Keim 7 septembre 2015 14:09
                            Toutes les belles analyses s’appuient sur ce que nous connaissons et sur rien d’autre et sûrement pas sur l’impondérable inconnu. 
                            Alors je tente une nouvelle fois de faire passer un message évident qui ne nécessite aucune explication ou analyse : pour que la guerre soit, il faut des gens pour la faire, refusons la guerre de toute notre force même si pour cela nous devons être jugés et condamnés et la guerre n’aura pas lieu. 
                            Nous devons cela aux mères, aux enfants de la terre, à la terre elle-même et à la vie qu’elle héberge.
                            Faire la guerre n’est pas un métier, ce n’est même une activité digne d’un membre de la communauté humaine.
                            Il faut être dément pour la souhaiter et œuvrer à sa venue.

                            • howahkan howahkan Hotah 7 septembre 2015 14:18

                              @Jean Keim

                              tout à fait.....Jean..

                               smiley..mais aussi bien sur smiley


                            • Yanleroc Yanleroc 7 septembre 2015 15:02

                              @Jean Keim


                               C Q F D

                            • Robert Bibeau Robert Bibeau 7 septembre 2015 15:11
                              @Jean Keim
                              Tous mon article déclame que je suis contre la guerre comme vous.

                              Je vous dirais même que les grands capitalistes ne la souhaitent pas - pas nucléaire du moins - mais pourtant ils y courent directement.

                              La guerre mondiale comme toutes ces guerres locale dans lesquelles le capital tente de régler ses contradictions sera l’aboutissement de ces contradictions ou les forces productives sont entravées dans leur développement par les rapports de production privés - Le capitaliste cherche à reproduire le capital - c’est sa fonction de classe - et plutôt que d le reproduire - dans sa quête incessante de plus-value - il (le capitaliste) ne parvient pas è le faire en quantité suffisante

                              Il avait trouvé la passe de monétarisée par avance les profits qu’il accumulerait en imprimant de l’argent, en généralisant le crédit (ce qui est l’autre façon de multiplier l’argent) en se servant de ct argent bidon pour spéculer à la bourse pour générer des profits fictifs - MAIS TOUT CECI cette fumisterie boursière-bancaire-monétaire tire à sa fin et voici que l’holocauste se présentera comme incontournable afin de résoudre l’équation sans solution.

                              JE LE REGRTTE COMME VOUS ET SI LES PROLÉTAIRES POUVAIENT FAIRE LA RÉVOLUTION COMMUNISTE AVANT LE GRAND EFFONDREMENT JE M’EN RÉJOUIRAIS MAIS JE N’AI PAS DU TOUT VOTRE OPTIMISME.

                              Robert Bibeau. Directeur LES7DUQUEBEC.COM


                            • howahkan howahkan Hotah 7 septembre 2015 17:31

                              @Yanleroc

                              juste pour te dire que j’avais bien lu ton mot l’autre jours....

                              salut


                            • Jean Keim Jean Keim 7 septembre 2015 21:58

                              @Robert Bibeau
                              Mon commentaire n’était pas en réaction contre votre article, excusez moi s’il le laisse penser et je ne suis aucunement optimiste, les forces des puissants sont telles qu’une lutte ouverte contre eux n’a aucune chance de réussir.

                              Parmi les espérances il y a une prise de conscience des militaires, gendarmes et policiers qui pourraient se retourner contre le pouvoir en comprenant que leur véritable mission et leur devoir est de protéger la population dont ils font intégralement partie, un militaire, un gendarme ou un policier est un citoyen et un père de famille qui rencontre d’autres personnes qui à une conscience et qui va par exemple lire des articles et des commentaires sur AV et échanger des idées avec des concitoyens.

                            • Yanleroc Yanleroc 8 septembre 2015 14:17

                              @Jean Keim

                              bonjour, bien sûr que l’ Armée est le gros problème ! Les armes devraient être interdites aux militaires !
                              C’ est là qu’ on peut penser que, le fait que les citoyens soient armés aux US , est un bien pour leur Démocratie. Je rêve d’ une révolution faite par le peuple Américain sur son territoire.N’ oublions pas qu’ à défaut d’ être le pays des libertés, c celui des idéaux ! 
                              et de pionniers en matière de conspirationnisme..

                            • Jean Keim Jean Keim 9 septembre 2015 08:51

                              @Yanleroc
                              Pour qu’un représentant de l’ordre se retourne contre ses maîtres il lui faut abandonner les idéaux qui occupent son esprit que ceux-là soit la sécurité matérielle de l’emploi et/ou une une certaine vision de l’ordre.

                              Agir simplement en changeant d’idéal et donc en vertu d’un nouvel idéal ce n’est que changer de maître, quand comprendrons-nous viscéralement que tous les désordres proviennent de nous et de nos idées ?
                              Quand nous faisons des choses simples que nous aimons comme jouer avec un enfant ou se balader sur un joli chemin, nous le faisons pour ce qu’elles sont et non pas en tant qu’idéologue n’est-ce pas tout au moins je l’espère.

                            • foufouille foufouille 7 septembre 2015 14:24

                              « Comme l’éthologie humaine le démontre, l’état de paix ne correspond pas à la nature humaine. L’agressivité intra spécifique est la règle dans notre espèce. »
                              mdr mais vraiment mdr !
                              dans ce cas nous n’avont jamais dépassé le stade tribal.
                              une guerre mondiale serait totalement contraire à la société de con-sommation et à la mondialistion.
                              chine et inde produisent de nombreux médicaments, nôtre énergie est nucléaire, l’essence .........
                              de plus, la plupart des français ont une vie confortable par rapport à autrefois, n’ont jamais connu la vraie privation de nourriture ou le froid longtemps.
                              et avec internet, qui voudrait se battre pour des ploutocrates ou des industriels ?
                              sauf pour avoir la nationalité comme en zunie.


                              • Mowgli 7 septembre 2015 15:16

                                Boris te conseille « bois un coup et va au lit »


                                • Herlock Sholmes Herlock Sholmes 7 septembre 2015 15:29

                                  Il faudra sans cesse le répéter à ceux qui ne savent pas décrypter en temps réel tous les événements planétaires, visibles et invisibles,et qui tendent vers un seul et même but, IL Y A 14 ANS QUE NOUS SOMMES ENTRES DANS LA 4ème GM, OUI, DEPUIS LE ... 9-11 !!!


                                  Le 9-11, « New Pearl-Harbor », fut préparé et utilisé comme détonateur par les néocons « mondialistes » du projet US nommé « PNAC », élaboré à la fin de la « Guerre froide » (= 3ème GM)....


                                  • Gandalf Gandalf 7 septembre 2015 19:13

                                    Et toutes les guerres inter-mondialistco-galactiques concurrentes.


                                    • maQiavel maQiavel 7 septembre 2015 21:15

                                      Merci pour cet article.


                                      • molloy molloy 8 septembre 2015 00:03

                                        « article » totalement diffamatoire. Je n’ai pas d’affinités avec Lorenzi mais il y a des limites à la connerie.

                                        http://www.debunkersdehoax.org/recuperation-du-livre-de-jh-lorenzi-par-les-identitaires-un-faux

                                        Si Lorenzi est Nazi, moi, je suis Mickey Mouse.

                                        Le web dans ses pires excès. Lamentable


                                        • Amiral terrestre 8 septembre 2015 09:15

                                          @molloy
                                          Excellent. C’est dire le niveau de probitude du journaleux marxiste... smiley


                                        • Robert Bibeau Robert Bibeau 8 septembre 2015 03:16
                                          @ Molloy

                                          Alors vous êtes Mickey Mouse sans le pognon de Mickey évidemment ( smiley
                                          C’est aux idées que l’on juge un home pas à sa réputation (ce que les autres pensent être ses idées)

                                          Robert Bibeau Directeur LES7DUQUEBEC.COM

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès