Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Anticipédia, l’encyclopédie du futur

Anticipédia, l’encyclopédie du futur

Il y avait Wikipédia, il y a maintenant Anticipédia, l’encyclopédie du futur.
L’idée est originale et, si elle s’apparente à la science-fiction, elle répond néanmoins à un besoin concret qui est ressenti par tous ceux que les nécessités de leur activité contraignent à imaginer ou à faire des paris sur les cheminements de l’avenir. Chercheurs bien sûr, mais aussi entrepreneurs, journalistes, responsables politiques et plus généralement tous les professionnels engagés dans l’action.
Le site qui a l’ambition, à l’image de son grand ancien, de devenir collaboratif, comporte déjà une cinquantaine d’articles, inspirés de sources diverses, mais écrits pour l’instant par une seule auteure, Anne-Caroline Paucot.

 

Voici un extrait des actualités de demain, telles que les présente Anticipédia :
Google et CNN créent Earth News
Un tsunami tue un million de personnes en Chine, un lézard est trouvé mort dans la cour de l’école primaire, un vaccin contre le sida a été trouvé, un enfant a été enlevé, une nouvelle marque de pâtes à l’épicerie du coin... Chaque jour, nous sommes assaillis par une avalanche d’informations. Pour nous aider à faire le tri tant entre celles qui ont une portée locale, nationale ou internationale, Goodyear et CNN viennent de créer Earth News.
La mort joue les vedettes
Avec les émissions télévisées raclant dans les boues des intimités, on croyait avoir atteint le fond. Erreur, dans le pire, il y a encore mieux. Deux émissions le prouvent en donnant la vedette à la mort.
Plus belle ma vie
Depuis une vingtaine d’années, la télévision se conjugue au mode interactivité. Si hier le spectateur s’affalait devant un écran et, telle une vache d’avant la crise, regardait passer les images sur les écrans, aujourd’hui il monte dans le train, voire le conduit.
Grandeurs et décadences du journal à la carte.
Le journal à la carte connaît un succès sans précédent. La sociologue Amandine Mitelki explique les raisons de cet engouement et s’inquiète de ses conséquences.
Quand la famille Mikee fait le journal.
Ce soir, c’est le fils Mikee qui compose le menu du journal télévisé. Comme le présentateur n’est plus un humain robotisé mais un robot humanisé, les actualités seront présentées par Marilyne Monroe.
Le décloneur de presse
Boulimique d’actualités, vous utilisez des infoMap qui agrégent les informations diffusées par les différents médias. Avec la prolifération de sources d’informations, la surinformation commence à vous peser sur l’estomac. Avant de faire une indigestion, mettez-vous au régime décloneur de presse..
Le site mérite d’autant plus d’être visité qu’il envisage aussi le débloggage, ou la fin du journalisme individuel. Il n’est en effet pas trop tôt, alors que selon l’auteure, cette activité qui nous réunit approche en 2009 de son apogée, de se préparer à son déclin et peut-être, pourquoi pas, de trouver de nouveaux modes d’expression.
Anticipédia offre aussi des dossiers complets sur des sujets encore plus importants et sérieux, tels, par exemple, les transports, le management, ou encore l’édition de demain.
Ceux qui se sentent concernés directement par ces sujets auraient tort d’ignorer ces contributions à la réflexion. On ne peut que souhaiter qu’Anticipédia trouve sa place sur la Toile et que nombreux soient ceux qui aient l’envie d’y collaborer pour redonner du lustre à la prospective, démarche moins reconnue de nos jours qu’elle ne l’était dans le passsé, mais qu’il est pourtant nécessaire de réhabiliter et de relancer.


Moyenne des avis sur cet article :  4.61/5   (41 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • Sganarelle (---.---.44.252) 16 mars 2007 13:16

    Ah, cher Monsieur, l’avenir, prédire l’avenir... Vieille hantise qui remonte jusau’aux fonds des temps. Prophètes, chamanes, devins de toutes sortes s’y sont essayés, souvent par tous les moyens, même les plus cruels.

    De nos jours le rationalisme a remis les pendules à l’heure, si l’on peut dire. Si gouverner c’est prévoir, la prospective, les plans quinquénaux, sont des aides précieuses. Les événements de tous ordres se succédant à des rythmes de plus en plus effrénés, il est rassurant d’anticiper. Et l’avenir étant, comme chacun sait, de plus en plus incertain, chacun y va de ses visions et on anticipe à tours de bras.

    Bah, il en restera bien quelque chose. Et plus le nombre de « pré-voyants » est élevé, il s’en trouvera bien deux ou trois pour nous sortir : ben, j’vous l’avais bien dit, après les faits.

    Pour ma part, ce ne sont pas les très beaux récits de Jules Verne qui ont permis de construire les sous-marins atomiques, mais bien les efforts admirables de savants et d’ingénieurs.

    Laissons la science-fiction aux doux rêveurs qui enchantent ou inquiètent notre quotidien, c’est selon.

    Pour ma part, j’ai toujours eu un faible pour les cartomanciennes, l’atmosphère des lieux où elles exercent est si pleine de mystère.


    • (---.---.249.142) 16 mars 2007 14:26

      @Sganarelle

      « Pour ma part, ce ne sont pas les très beaux récits de Jules Verne qui ont permis de construire les sous-marins atomiques, mais bien les efforts admirables de savants et d’ingénieurs. »

      Ne confondons pas tout, si les ingénieurs conçoivent les technologies, il n’y pas mieux placés que les auteurs de SF (livres, mais surtout BD actuellement) tels Jules Verne pour imaginer le futur sans avoir de freins technologiques ou autres dans leur réflexion. C’est bien les ingénieurs d’aujourd’hui qui sont les moins bien placés pour savoir ce que sera fait le futur, même technologique. Car pour anticiper l’avenir il ne faut pas avoir de cadre de réflexion mais bien nu esprit ouvert et un regard très large sur l’actualité.C’est bien Jules Verne qui a imaginé des hommes sur la lune bien avant qu’il ne soit même concevable techniquement de le faire.

      « Laissons la science-fiction aux doux rêveurs qui enchantent ou inquiètent notre quotidien, c’est selon. »

      Quel dommage ! une telle phrase laisse penser qu’il n’y a rien de pire que de rêver ! Suis vraiment attristé par un tel rationalisme, que racontez-vous à vos enfants ?! Qu’il n’y rien de plus dangereux que de rêver, la vie c’est le travail c’est ça ? « travailler plus pour gagner plus » ? Merci pour eux...

      Le rêve devrait être plus que permit : promu ! Il est sain de rêver, de se donner des objectifs non pas rationnels ni rentables mais bien de joie et de bonheur. Quel doux rêveur que je suis à croire qu’il est nécessaire dans la vie de rechercher le bonheur ! Alors qu’une personne « normale » devrait plutôt veiller à se trouver du travail, prévoir sa retraite et gagner de l’argent... Je préfère m’accorder quelques rêves, quitte à vivre sans écran plat.

      Nisco


    • faxisa (---.---.127.45) 16 mars 2007 18:04

      Vrai, les scientifiques et les ingenieurs qui inventent ce genre d’objet sont souvent inspiré par leur lecture et leur reves. Moi je suis inspiré par des films comme Blade Runner, Star War et autre film de science fiction et consort pour travailler, et la realité depassera la fiction, sans que l’on s’en rende compte.


    • Sganarelle (---.---.186.52) 16 mars 2007 19:29

      @249.142

      Merci de votre réponse. Je suis désolé de vous voir une réaction si enflammée à propos de science-fiction, discipline que je ne prends manifestement pas au sérieux. Contrairement à ce que vous pensez, j’estime que la rêverie dépasse de loin la science-fiction que je considère comme une discipline (?) très limitée. Même si les anticipations scientifiques peuvent être excitantes pour un temps. Enlevons à l’expression « science-fiction » le mot science, et nous aurons des dimensions pour l’imaginaire bien plus vastes.

      Je dis que la science-fiction est une rêverie (parmi tant d’autres et j’aurais dû le préciser), mais que toute rêverie ne se limite pas à la science-fiction. Heureusement. C’est de cette rêverie que je veux parler à mes enfants, si vous le permettez.

      Vous me faites là un mauvais procès .

      Cordialement


    • LaEr (---.---.126.214) 16 mars 2007 13:49

      Il me semble que Bernard Werber (http://www.bernardwerber.com/) a initié un projet similaire, avec l’arbre des possibles (http://arbredespossibles2.free.fr/). Mais cela bien avant :D .

      « L’Arbre des Possibles est un projet initié par Bernard Werber pour rechercher ou imaginer les futurs possibles de l’humanité. Futurs pessimistes, neutres ou optimistes, à court-terme ou à plus long-terme... »

      D’ailleurs, l’arbre des possibles est aussi un livre de Werber, à dévorer d’urgence ;) .


      • Regis (---.---.72.233) 16 mars 2007 16:06

        Je ne trouve pas les numeros de l’euromillion de ce soir dans les archives d’anticipedia... A l’aide !

         smiley


        • aurelien (---.---.149.230) 17 mars 2007 00:09

          Sarkozy ne sera pas présent au second tour des élections présidentielles smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès