Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Actualités > Médias > Chavez-Obs-AFP : quatre ans plus tard, la scandaleuse désinformation (...)

Chavez-Obs-AFP : quatre ans plus tard, la scandaleuse désinformation continue !

Alors que la campagne gouvernementale On te manipule bat son plein, et que la traque aux désinformateurs sur le Net semble être à la mode, j'ai décidé de me mettre au service de mon gouvernement et de dénoncer "vidéos truquées" et "fausses informations" qui "abondent", nous dit-on, "sur internet". Voici donc les résultats de ma première journée de chasse sur la Toile.

JPEG - 36.5 ko
Romain Pigenel et Thomas Huchon

Tout a commencé par le visionnage d'une récente vidéo de Public Sénat, datée du 12 février, où l'on entend le "traqueur en chef" Thomas Huchon tirer les leçons de l'expérience anti-complotistes qu'il a menée ; une phrase m'a interpellé :

"On a réussi à démontrer que, ce que ces gens prétendaient être, à savoir des réinformateurs, des parangons de la vertu et de la vérité, eh ben en fait c'était faux : à aucun moment ils n'ont cherché à vérifier, ni même à prendre contact pour voir si ce qu'on disait était vrai."

Tel était donc le portrait-robot du désinformateur, prétendument réinformateur, qui sévissait en ligne : il ne vérifiait pas les informations qu'il diffusait, et ne cherchait même pas à contacter la source de ses informations pour les valider. Armé de ces quelques indications, je pouvais enfin entamer ma traque. Et je n'allais pas tarder, dans ce marécage à rumeurs et autres hoax qu'est le Net, à mettre la main sur du gros gibier...

Voici d'abord quelques éléments contextuels afin de bien saisir l'importance de ma prise.

Jour de gloire pour les journalistes citoyens

Le 9 janvier 2012 éclatait l'une des plus retentissantes affaires de désinformation dont le web citoyen ait eu à s'emparer, et avec succès. Il suffit de taper les mots clés "chavez afp ahmadinejad 2012" dans votre moteur de recherche pour vous apercevoir de ce qui fut produit en ce temps-là.

C'était à l'occasion de la rencontre entre Chavez et Ahmadinejad à Caracas. L'AFP avait fait tenir au président vénézuélien des propos belliqueux parfaitement imaginaires ; il menaçait, ni plus ni moins, les États-Unis de les attaquer, aidé de son compère iranien, avec des canons et des missiles ! Une quasi déclaration de guerre.

Il s'agissait en fait d'une énorme erreur de traduction de l'AFP, si ce n'est (tant l'erreur semblait incompréhensible) d'une manipulation, dénoncée par Vincent Lapierre (aujourd'hui membre d'E&R, mais qui ne l'était pas encore), qui traduisait alors tous les discours de Chavez sur Dailymotion afin de parer justement contre la désinformation occidentale qui frappait, selon lui, son champion politique.

En fait, Chavez ironisait sur les journalistes - "perroquets" et "laquais" de l'Empire - qui lui prêtaient ce genre d'intention absurde. Jamais il n'avait menacé les États-Unis, ni même ironisé sur une possible attaque qu'il aurait pu porter contre eux. Son ironie portait exclusivement, répétons-le, sur les journalistes qui lui prêtaient ces intentions.

Pour ceux qui n'ont pas suivi l'affaire à l'époque, le mieux est que vous regardiez la vidéo qui suit, qui permet en 9 minutes de tout comprendre. Elle est le fait de Vincent Lapierre et fut (parmi d'autres du même auteur, qui furent, elles, censurées) à l'origine de la dénonciation massive en ligne de cette désinformation. Elle avait conduit l'AFP à corriger par deux fois sa vidéo, d'abord en ne rectifiant que le titre, avec maladresse d'ailleurs, puis en s'alignant sur le travail de traduction du militant.

Deux grands médias s'étaient fait duper lorsque l'AFP avait fait paraître sa première vidéo : Libération, puis le Nouvel Observateur.

Libération avait repris l'information, pourtant d'une extrême gravité, sans la moindre vérification. Le jour même, l'intox avait été retirée du site suite aux protestations des internautes dans les commentaires.

Le Nouvel Observateur avait aussi repris, sans aucune vérification, cette information majeure et mensongère.

La rectification sur ce média n'avait pas été faite dans l'immédiat... Au bout de longues semaines, la vidéo se trouvait encore sur son compte Dailymotion, puis elle avait fini par être supprimée ; c'est du moins l'impression qu'on avait.

AFP-Obs : un refus obstiné de se corriger

Impression fautive. Voilà que je découvre, stupéfait, aujourd'hui même, que cette vidéo de pure désinformation est toujours en ligne, à la fois sur le compte YouTube de l'AFP, sur le compte Dailymotion de l'Obs, et dans deux articles de l'Obs ! La vidéo de l'Obs est inaccessible au public sur Dailymotion (d'où l'impression qu'elle avait été retirée), mais nous la retrouvons sur les deux articles.

Commençons par la vidéo de l'AFP. Publiée le 12 janvier 2012, et intitulée "Chavez ironise en disant qu'il va attaquer les USA", il s'agit de la deuxième mouture de la vidéo de l'AFP, suite aux plaintes des internautes, dont seul le titre a été changé (la première vidéo publiée ne parlait pas d'une quelconque ironie). Dans cette vidéo, visible via YouTube, le journaliste prétend citer Chavez, mais déforme en réalité complètement ses propos :

"Ahmadinejad et moi, depuis le perron du palais présidentiel, viseront Washington avec des canons et des missiles, parce que nous allons attaquer Washington."

Une pluie de commentaires, datant d'il y a quatre ans, dénoncent encore aujourd'hui la désinformation que constitue cette vidéo. Sans résultat. Elle est toujours en ligne.

L'étonnant est que l'on trouve sur le compte de l'AFP une autre vidéo relatant l'événement, datant du 13 janvier 2012, qui reprend presque mot à mot la traduction de Vincent Lapierre, et qui, pour le coup, constitue un travail honnête (il s'agit en fait de la troisième mouture de la vidéo de l'AFP, après une seconde correction plus substantielle). Elle est sobrement intitulée "Ahmadinejad vient compter ses soutiens en Amérique latine" (et visible, encore une fois, uniquement en allant sur YouTube).

Dans les commentaires, datant aussi d'il y a quatre ans, tantôt on insulte les journalistes de l'AFP, tantôt on remercie le journaliste citoyen qui a permis de rétablir la vérité.

On s'étonne que seule cette dernière vidéo n'ait pas été maintenue en ligne.

En outre, deux articles de l'Obs propagent aujourd'hui encore la désinformation. Ils sont tous deux parus à la mort de Chavez, le 6 mars 2013, soit plus d'un an après que la désinformation a été repérée, disséquée, dénoncée. Les deux articles, sensationnalistes, sont signés Elena Brunet et s'intitulent : "VIDEOS. Hugo Chavez, entre coup d'Etats et provocations" et "EN VIDEOS. Les 5 phrases choc de l’agitateur Chavez".

Voici ce qu'on peut lire dans les deux :

"Les deux chefs d’Etat se rencontrent en janvier 2012 pour louer leur alliance anti-impérialiste, plaisantant même sur une éventuelle attaque de Washington "avec des canons et des missiles", en pleine crise avec l'Occident sur le programme nucléaire iranien."

Et voici la vidéo de l'AFP qui illustre l'épisode, hébergée par l'Obs, dont le commentaire est absolument fautif, et ce plus de quatre ans après que la désinformation a été dénoncée sur AgoraVox TV et d'autres sites alternatifs :


Janvier 2012 : Chavez reçoit Ahmadinejad par LeNouvelObservateur

On ne peut que s'étonner de cette obstination dans l'erreur et de ce refus entêté d'accepter l'aide bienveillante des citoyens vigilants.

Une désinformation peut en cacher une autre

Ma besace était déjà bien pleine pour cette première journée de traque, mais, comme si cela ne suffisait pas, la sérendipité allait me mettre sur la piste d'une autre désinformation durable sur la Toile.

Le 20 septembre 2011, Agathe Logeart publiait dans le Nouvel Obs, un article "exclusif", où elle se moquait de Gilbert Collard, qui aurait enregistré une chanson ridicule à l'occasion des élections municipales de 2008, dans la ville de Vichy. J'avais démontré à l'époque que le chanteur était en réalité Gérard Berliner, et non pas Gilbert Collard.

Dans les jours qui avaient suivi, deux journaux qui s'étaient fait berner, La Montagne et Sud Ouest, avaient reconnu leur erreur et fait leur devoir en retirant leurs articles erronés. Mais pas le Nouvel Obs.

Ce 15 février 2016, soit près de quatre ans et demi plus tard, l'article mensonger est toujours en ligne, et ce en dépit de plusieurs signalements déjà anciens.

Un commentaire, datant du 4 mai 2012, signale l'erreur. En vain.

J'avais moi-même signalé l'erreur via un commentaire sur le compte Dailymotion du Nouvel Obs, avant d'être censuré. Désormais, les commentaires sont désactivés pour cette vidéo.


Quand Gilbert Collard chantait pour gagner Vichy par LeNouvelObservateur

"Rectifier toute information publiée qui se révèle inexacte." Il paraît que c'est le sixième devoir du journaliste, parmi les dix que compte la Charte de Munich.

Amateurs et pros dos-à-dos ?

Au terme de cette chasse, pourrions-nous reprendre à notre compte les mots à peine modifiés de Thomas Huchon pour les appliquer à l'Obs et - dans une certaine mesure - à l'AFP ?

"On a réussi à démontrer que, ce que ces gens prétendaient être, à savoir des journalistes, des parangons de la vertu et de la vérité, eh ben en fait c'était faux : à aucun moment ils n'ont cherché à vérifier, et même ils ont refusé le contact que nous avons cherché pour leur montrer que ce qu'ils disaient était faux."

Comparons en effet les deux expériences.

Huchon a piégé, il le dit dans son film, deux sites, qui ont repris son faux documentaire : Réseau international et Wikistrike. Le premier de ces sites y a consacré un article, le second n'a fait que reprendre (copier-coller) cet article. Dans mon expérience (sur l'affaire Chavez), un média a produit la fausse information (l'AFP), et deux médias ont été piégés : Libération et le Nouvel Obs. Dans les deux cas, nous avons donc une source trompeuse et deux médias piégés.

Dans la première expérience, une fois que l'auteur du hoax a révélé le pot aux roses, l'un des deux sites (RI) a publié cette précision en tête de son article :

"Vidéo envoyée par Thomas Huchon alias Lionel Perrottin qui affirme avoir passé beaucoup de temps à faire ce travail, pour, dit-il, piéger ceux qu’il appelle les « complotistes ». Si ce qu’il dit est faux, ce n’est, ni plus ni moins, que de la fausse information délibérée de la part de Thomas Huchon, surtout s’il insiste pour qu’elle soit publiée."

L'autre site (WS) n'a rien fait, il a laissé l'article en ligne, sans ajout ni modification. Dans la seconde expérience, l'AFP a corrigé sa vidéo, mais a aussi laissé en ligne la vidéo fautive ; Libération a supprimé sa fausse information ; le Nouvel Obs n'a rien corrigé, n'a pas tenu compte des alertes dans les commentaires, et a même reproduit l'intox dans deux articles parus un an plus tard.

Au final, dans cette confrontation, les médias traditionnels ne peuvent sérieusement prétendre faire la leçon aux médias alternatifs. En gros, le Nouvel Obs s'est conduit comme Wikistrike, en ne corrigeant rien, voire pire, en démultipliant l'intox. L'AFP n'a fait qu'une demi-correction, en maintenant en ligne une vidéo trompeuse en compagnie d'une vidéo véridique, de même que Réseau international, qui a maintenu en ligne la fausse information, mais en l'assortissant d'un avertissement au lecteur. Enfin, l'article de Libération et le film de Thomas Huchon se sont tous deux auto-détruits, le premier le jour même, le second au bout de plusieurs semaines.

La danse des oeillères

Thomas Huchon, sur Public Sénat, a prononcé une autre phrase qui a retenu mon attention, lorsqu'il évoquait l'intérêt que l'on diffuse son documentaire dans les écoles :

"... les jeunes comprennent qu'on leur ment aussi sur Internet et que, du coup, la méfiance qu'ils ont par rapport à ce qu'ils appellent les "médias officiels", que nous allons qualifier de "médias professionnels", eh bien il faut porter cette défiance ailleurs que sur leur télé ou dans les journaux, il faut aussi la porter devant leur smartphone et devant leur écran d'ordinateur."

Heureux aveu, peut-être involontaire : effectivement, on nous ment aussi sur Internet, aussi bien que dans les médias traditionnels. Et la raison principale de ce mensonge généralisé, ou, plutôt, de cette tromperie qui n'est pas nécessairement volontaire, c'est Romain Pigenel, directeur adjoint chargé du numérique du Service d’information du gouvernement (SIG), et autre invité de l'émission, qui va nous la donner, peut-être là encore à son insu :

"Les théories du complot partent plutôt d'un bon fond, d'une bonne volonté, une volonté d'avoir un sens critique et de ne pas croire tout ce qu'on dit ; jusque-là, tout le monde est d'accord. Après, là où ça déraille, c'est que les adeptes de ces théories (...), ils pratiquent un doute à la fois obsessionnel, c'est-à-dire que c'est un doute qui se focalise sur certains sujets [11-Septembre, problématiques médicamenteuses, les Juifs...], et puis un doute obsessionnel à sens unique, c'est-à-dire que ceux qui relaient ce genre de discours doutent de tout, sauf des thèses qu'ils relaient, et c'est là qu'on sort du cadre de ce qui serait un exercice bien compris de raison critique, parce qu'on est avec des personnes qui ont des oeillères et qui, tout d'un coup, s'accrochent à une vérité, tout en rejetant tout le reste."

Si l'on décontextualise ses propos, en dehors du cadre restreint du "complotisme", Pigenel remarque que certaines personnes ont des obsessions, et qu'à leurs sujets elles ne doutent pas, mais affichent leurs certitudes, et qu'elles ne peuvent s'en émanciper parce qu'elles ont des oeillères, qui leur interdisent de regarder ces fameuses obsessions sous un autre angle. Tout cela est bien vrai.

Mais qu'avons-nous vu, de notre côté, dans nos deux exemples de désinformation ? Que des journalistes avaient commis d'incompréhensibles erreurs (une traduction aberrante et la non reconnaissance d'une voix pourtant très reconnaissable), concernant des sujets de défiance et d'obsession pour eux (Chavez et Ahmadinejad, d'une part, le Front national, d'autre part), et qu'avec leurs oeillères ils avaient parfois refusé de reconsidérer leur point de vue, s'accrochant à leur vérité. Leurs oeillères leur ont permis de croire, en dépit du bon sens, que Chavez et Ahmadinejad menaçaient de lancer des missiles sur les États-Unis, ou que Gilbert Collard avait chanté pour Vichy, la ville de la collaboration avec les nazis. C'était tellement tentant d'y croire. Nos journalistes adhéraient dur comme fer à la thèse selon laquelle ces acteurs politiques étaient du côté du Mal, et ils l'ont étayée avec les fausses informations qu'ils ont eux-mêmes fabriquées (sans qu'on puisse savoir s'ils étaient pleinement conscients de leur manipulation ou pas).

Les humains portent tous des oeillères, et c'est précisément pourquoi nous avons besoin les uns des autres. Sans le regard irritant de l'autre, nous ne trouvons pas la force de soulever l'oeillère qui pèse sur notre lourde paupière. Vouloir se débarrasser de cette irritation, c'est se préparer un avenir totalitaire. Mais si l'Internet intensifie l'irritation, et l'agitation, on ne peut pas attendre du pouvoir autre chose qu'un effort pour contenir ce mouvement. Car, à la vérité, lui préfère l'ordre et sa sauvegarde. Le pouvoir joue son rôle en commençant à traquer sur le Net les empêcheurs de penser en rond ; il ne nous reste qu'à continuer à jouer le nôtre. Par la conversation, faisons voleter nos oeillères !


Moyenne des avis sur cet article :  4.91/5   (57 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • frugeky 15 février 09:44

    Pigenel et Huchon voient des complotistes partout ! smiley


    • lsga lsga 15 février 10:52

      Oui enfin : ce le côté systématique de la chose du côté de la presse complotiste qui est affligeant. Je me souviens encore de Soral expliquant sérieusement que Julian Assange bossait pour la CIA et qu’il avait fait semblant de se réfugier’ à Londres... 

      De manière générale, les sites complotistes n’ont rien à voir avec du journalisme citoyen. Ils se contentent de reprendre la propagande des médias russes. Comme dans 1984, aujourd’hui, les impérialismes russe, US, et européens fonctionnent main dans la main pour maintenir leur domination sur l’Amérique du Sud, l’Afrique, et l’Asie mineure. Leurs propagandes sont faite pour s’imbriquer les unes dans les autres, et les pseudo antisystemes ne font que jouer une partition écrite pour eux.

      • chapoutier 15 février 11:03

        @lsga

        le troll de l’OTAN est de retour !!!!!

        pôôôôvre type


      • lsga lsga 15 février 11:27

        @chapoutier
        Retourne te nourrir de propagande Russe en espérant échapper à la propagande US. 



      • chapoutier 15 février 11:38

        @lsga
        pôôôvre bouffon


      • Doume65 15 février 11:53

        @lsga
        « les sites complotistes [...] se contentent de reprendre la propagande des médias russes. »

        Ce serait intéressant s’il y avait un fond de vérité dans ce que tu dis. Es-tu capable de donner des exemple de thèse « complotiste » initiée dans la presse russe ?


      • lsga lsga 15 février 12:34

        @Doume65
        T un grand rigolo toi hein ?

        Thierry Meyssan ne fait que ça sur le réseau voltaire. D’ailleurs, il bosse très officiellement pour les médias syriens.
        Les sites conspis (dont agoravox.tv) regorgent de vidéo de Russia Today.
        Soral comme une bonne partie de la discidence est très officiellement financé par Assad ou Poutine....
        Entre la propagande Russe ou US, je préfère encore celle de Daesh. 

      • frugeky 15 février 14:27

        @lsga

        Quelle pitié vous inspire de venir donner l’unique bonne parole sur un site « conspi ». Merci.

        Que les sites « conspi » utilisent des documents de Russia Today ne valide pas que ces documents soient conspirationnistes.

        De plus une partie des analyses de Meyssan sur le conflit syrien se sont avérées justes. Donc, est-il encore conspirationniste ?


      • mac 15 février 14:36

        @lsga
        Conspi contre conspi qu’est-ce qui vous dérange que l’on fasse la moyenne entre les deux propagandes ?
        Ce qui est gênant c’est que les médias officiels ne diffusent généralement qu’une seule propagande...et si celle qui est diffusée parfois ici vous dérange pourquoi ne vous contentez-vous pas des chaînes d’ « information » officielles ?


      • joaopessoa 15 février 16:24

        @mac

        Pourquoi ?parcequ il est rémunéré pour troller ici.qu imaginez vous ?


      • Feste Feste 15 février 23:25

        @lsga

        Tiens revoilà Miss OTAN avec son joli bonnet phrygien, qui vient faire ses claquettes smiley


      • lsga lsga 15 février 23:33

        Les propagandes US, Russes, et Européennes sont conçues pour s’imbriquer les unes dans les autres. Ces puissances impérialistes sont certes en concurrence, mais elles partagent un intérêt commun : préserver leur domination sur leurs anciennes colonies (Amérique du Sud, Afrique, Asie mineure)


        Si vous voulez vraiment lire de la propagande qui soit en contradiction avec les discours des UE-US-RUSSIE, allez lire la seule propagande a être interdite dans ces 3 puissances simultanément : CELLE DE DAESH.

      • Doume65 18 février 10:21

        @lsga
        « allez lire la seule propagande a être interdite dans ces 3 puissances simultanément : CELLE DE DAESH. »

        Je viens de signaler ici ton encouragement au terrorisme. J’espère pour toi que tu passes par un proxi.


      • hervepasgrave ! hervepasgrave ! 15 février 11:56

        Bonjour,
        Très bon article.Qui a le mérite de faire réfléchir.Surtout après coup !
        Car à l’époque l’information et la désinformation ne se percevaient pas !car assimilés a des jeux de guerres .
        Mais cela doit nous mettre sur nos gardes ,car si nous pouvions revisiter l’histoire ,nous aurions certainement froid dans le dos.Comprendrions les erreurs« aie ». Alors ,imaginons comment sera perçu notre histoire contemporaine demain ?


        • maQiavel maQiavel 15 février 15:39

          C’est marrant , je parlais justement hier de cette épique manipulation. Enormissime. smiley


          • maQiavel maQiavel 15 février 15:52

            Très bon article.


            • doctorix doctorix 15 février 16:09

              On te manipule.

              Ce titre espère être accrocheur, le chef d’oeuvre des zintelligents du gouvernement, c’est digne d’un énarque...
              Mais on peut bien plutôt le considérer comme un aveu, ou une profession de foi !

              Et c’est bien ainsi qu’il faut le comprendre.
              Oui, petit con de bouseux français, le cul devant ta télé, jour après jour, media après media, discours après discours, mensonge après mensonge :
               
                   ON TE MANIPULE !

              C’est gentil de prévenir, mais on était au courant.

              • doctorix doctorix 15 février 17:18

                Pour ceux qui n’y ont pas encore eu droit, « on te manipule » est le titre de la campagne gouvernementale pour essayer de décourager les candidats complotistes, qui commencent à être sérieusement majoritaires en France...

                Tout citoyen qui se pose des questions : le cabanon ou la SIBERIE.
                C’est marrant, j’adhère à toutes les thèses dénoncées. Serais-je manipulable ?
                Ou bien cette petite entreprise gouvernementale ne serait -elle pas une manipulation pour couvrir ses propres manipulations ?
                Je prévois à cette campagne un échec monumentale, avec en plus un tas de gens supplémentaires qui vont enfin se poser des questions...
                On n’en demandait pas tant.

              • izarn 15 février 17:22

                Déja le mec se nomme Huchon...C’est comme le fils de Pétain qui vient nous donner des leçons...
                Aprés bon !!!
                Mort de rire...C’était de la merde meme avant de l’ouvrir.
                Pub de Hara Kiri sur la soupe...
                 smiley
                T’affoles pas vu le mec... smiley Déja tu imagines la suite ! smiley
                Non mais tu crois que ce gugusse est crédible ?

                Evite de nous servir de la soupe en poudre pour nous parler de journalisme :
                On sait ! Evitons de faire de la pub pour des crétins...
                Ca salit....


                • JBL1960 JBL1960 16 février 20:54

                  @izarn Excellent résumé. Maintenant, des vrais universitaires argentins ont tiré le signal d’alarme il y a peu, relayé par médiapart (qui ne peut pas être taxé de complotiste lui, si ?) que j’ai appuyé dans ce billet ; https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/02/13/buenos-aires/ Et concernant les mensonges merdiatiques tout est décortiqué dans ce billet ci ; https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/02/16/et-merdia/ C’est pas gagné, hein ? smiley


                • damocles 15 février 17:22

                  « on te manipule » 


                  je crois que ces « conferenciers » peuvent s’appliquer ce slogan à eux-mêmes ....et je crois que les jeunes à qui ils s’adressent vont le comprendre comme ça !

                  • TSS 15 février 19:11

                     Thomas Huchon devrait faire une enquète sur son père pour determiner

                     si ses prises illegales d’interêt sont du complotisme ou non .

                     pour @isga

                     Le gvt français a pris des images de raids russes pour imager ses

                     propres raids en Syrie ... !!


                    • HELIOS HELIOS 15 février 19:25

                      @TSS


                      ... Thomas Huchon, Thomas Huchon, ce ne serait pas le petit copain -ou le mari, je n’en sais rien- de cette française embauchée sur ses -qualités- par un musée de Santiago du Chili auquel le père venait d’offrir 400 000 euros sortis de la poche des contribuables d’Ile de France ???

                      Ah, mais c’est peut être un hoax....

                    • vesjem vesjem 15 février 23:43

                      @TSSle
                       fils huchon ressemble au fils de flambi ; qui des 2 a fauté ?


                    • doctorix doctorix 15 février 19:55

                      Maintenant, des hopitaux sont attaqués.

                      Accusons les Russes, on démentira dans 6 mois.
                      Qui a intérêt à ces frappes ?Qui avait intérêt à bombarder la Gouta avec des armes chimiques ? à descendre un avion malaisien ?
                      Toutes ces opérations visent à montrer du doigt les russes.
                      Et ça fonctionne !!! sur arte ce soir, plein pot sur la Russie et le pouvoir syrien.
                      Finalement, les frappes occidentales n’ont jamais visé Daesh et ça commençait à se savoir.
                      Par contre, bombarder des hopitaux en accusant les russes, c’est très payant.
                      Trop, peut-être...

                      • eau-du-robinet eau-du-robinet 15 février 21:13

                        Bonjour Taïké Eilée,
                        .
                        « On a réussi à démontrer que, ce que ces gens prétendaient être, à savoir des réinformateurs, des parangons de la vertu et de la vérité, eh ben en fait c’était faux : à aucun moment ils n’ont cherché à vérifier, ni même à prendre contact pour voir si ce qu’on disait était vrai. »
                        .
                        Cet argument colle parfaitement aux journalistes « perroquets » et « laquais » de la France voire de l’Empire !
                        .
                        La très grande majorité des journalistes français prenant leurs informations à l’AFP et répètent comme les « perroquets » ses informations sans mener leurs propres enquêtes... !
                        .
                        l’AFP dépend de l’État, et présente une façade de neutralité bienveillante, alors qu’il n’en est rien. Il s’agit donc d’un problème de démocratie grave, et d’autant plus grave que l’AFP nourrit environ 80% de l’information fraîche dans ce pays !
                        .
                        Penchons nous sur l’AFP !
                        .
                        Nominations à l’AFP : les liaisons dangereuses entre le pouvoir et les médias
                        http://www.valeursactuelles.com/politique/nominations-a-lafp-les-liaisons-dangereuses-entre-le-pouvoir-et-les-medias-54282
                        .
                        Un nouveau statut pour l’AFP

                        La réforme, inspirée d’un rapport du député socialiste Michel Français d’avril 2014, prévoit donc d’allonger le mandat du PDG de trois à cinq ans, et un élargissement de ses conseils d’administration et supérieur. Le premier doit ainsi intégrer cinq personnalités nommées par le conseil supérieur de l’agence « en raison de leur connaissance des médias et des technologies numériques et de leurs compétences économiques et de gestion ». Quant à ce conseil supérieur, dont le rôle est renforcé, il accueille désormais en son sein un député et un sénateur.
                        .
                        Des énarques proches du pouvoir

                        Pour mettre en application ce nouveau statut entré en vigueur, le Conseil d’état a donc désigné Christine Maugüe comme nouvelle présidente du nouveau conseil supérieur de l’AFP. Cette énarque qui a longtemps travaillé au sein du Conseil d’état fut nommée directrice de cabinet de Christiane Taubira le 22 mars 2013 avant d’en être évincée le 2 avril 2014 après la polémique autour de la mise sur écoute de Nicolas Sarkozy. Elle avait, en effet, été accusée de n’avoir transmis le rapport du parquet sur ces écoutes à Christiane Taubira que le 11 mars, lendemain du passage de la Garde des Sceaux sur TF1. Décision arbitraire ou véritable faute professionnelle ? Une négligence dont il n’a, en tout cas, manifestement pas été tenu rigueur à la femme de Bernard Rullier, membre du PS, conseiller parlementaire et proche de François Hollande qu’il soutient depuis 2012.
                        .
                        La présidence de la commission financière revient à une autre énarque, issue du PS : Laurence Engel. Cette compagne d’Aquilino avait travaillé à la Cour des Comptes, au cabinet de la ministre de la culture Catherine Tasca puis à celui de Bertrand Delanoë à la mairie de paris où elle devient directrice des affaires culturelles. Elle intégra ensuite le cabinet de d’Aurélie Filippetti : d’après Le Monde elle y aurait été imposée par David Kessler, conseiller à l’Elysée et également ancien membre du cabinet de Delanoë. La ministre de la culture projetait à l’époque de nommer Agnès Saal (ce qui aurait peut-être évité le scandale des taxis !). Laurence Engel démissionna de ce poste en mai 2014 suite au scandale qui entachait son compagnon poussé à la démission de son poste de conseiller à l’Elysée pour des soupçons de conflit d’intérêt et trafic d’influence.
                        .
                        « Doit-on ajouter que Laurence Engel est la compagne d’Aquilino Morelle, conseiller spécial de François Hollande, et très engagé dans le mouvement sioniste de France ? Aquilino Morelle, qui fut happé à l’ENA par Pierre Moscovici, son mentor, est considéré par certains comme membre du CRIF. »
                        https://www.youtube.com/watch?v=H7R1Gdf2emA
                        .
                        L’indépendance des médias

                        Deux énarques proches de l’Elysée viennent ainsi d’entrer en fonction dans des postes clefs de l’une des plus grosses agences mondiales d’information suite à une réforme de statut censée garantir l’indépendance du média. L’ironie est certaine, surtout quand on se rappelle l’une des énièmes déclarations de François Hollande : « Moi président de la République, je n’aurai pas la prétention de nommer les directeurs des chaînes de télévision publique, je laisserai ça à des instances indépendantes. »
                        http://www.valeursactuelles.com/politique/nominations-a-lafp-les-liaisons-dangereuses-entre-le-pouvoir-et-les-medias-54282
                        .
                        Il existe pour les journalistes un équivalent du serment d’Hippocrate, l’une des bases de la déontologie médicale dans de nombreux pays. Pour les médias, il s’agit de la Charte de Munich. Comprenant dix devoirs et cinq droits, elle est un guide indispensable pour tous les journalistes. Malheureusement, cette charte est non seulement méconnue du grand public, mais elle l’est tout autant des journalistes.
                        https://fr.wikipedia.org/wiki/Charte_de_Munich
                        .
                        Les dix devoirs de la charte

                        - Respecter la vérité, quelles qu’en puissent être les conséquences pour lui-même, et ce, en raison du droit que le public a de connaître la vérité.
                        .
                        - Défendre la liberté de l’information, du commentaire et de la critique.
                        .
                        - Publier seulement les informations dont l’origine est connue ou les accompagner, si c’est nécessaire, des réserves qui s’imposent ; ne pas supprimer les informations essentielles et ne pas altérer les textes et les documents.
                        .
                        - Ne pas user de méthodes déloyales pour obtenir des informations, des photographies et des documents.
                        .
                        - S’obliger à respecter la vie privée des personnes.
                        .
                        - Rectifier toute information publiée qui se révèle inexacte.
                        .
                        - Garder le secret professionnel et ne pas divulguer la source des informations obtenues confidentiellement.
                        .
                        - S’interdire le plagiat, la calomnie, la diffamation, les accusations sans fondement ainsi que de recevoir un quelconque avantage en raison de la publication ou de la suppression d’une information.
                        .
                        - Ne jamais confondre le métier de journaliste avec celui du publicitaire ou du propagandiste ; n’accepter aucune consigne, directe ou indirecte, des annonceurs.
                        .
                        - Refuser toute pression et n’accepter de directives rédactionnelles que des responsables de la rédaction.
                        .
                        Ensemble libérons la France, restaurons la démocratie et retrouvons notre souveraineté !
                        .
                        .


                        • Shawford Shawford 15 février 21:16

                          Bonsoir Taïke Eilée,

                          ça fait plaisir de revoir un article de votre part par ici


                          • Feste Feste 15 février 23:27

                            Oui excellent article, merci Taike Eilee


                            • maQiavel maQiavel 15 février 23:34

                              Pour ceux qui ne se souviennent pas du contenu de leurs discours :https://youtu.be/6WhSf969R1A


                              La fin de la vidéo m’émeut à chaque visionnage, j’en ai la chair de poule, quel magnifique moment d’humanité !!!

                              • doctorix doctorix 16 février 09:11

                                @maQiavel

                                Deux personnes magnifiques, diabolisées bien sur, comme Poutine aujourd’hui.
                                Il faut aussi écouter leurs discours à l’ONU.

                              • lloreen 21 février 10:52

                                Une information primordiale est passée sous silence en Occident.
                                L’ Uruguay a refusé l’ équivalent du traité TAFTA.
                                http://news360x.fr/silence-radio-luruguay-fait-limpensable-et-rejette-le-tisa-equivalent-du-tafta/

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Taïké Eilée

Taïké Eilée
Voir ses articles







Palmarès