Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Jean-Pierre Pernault, combien il nous coûte ?

Jean-Pierre Pernault, combien il nous coûte ?

Quand Jean-Pierre Pernault, pourfendeur de la dépense publique, se retrouve avec un sponsoring de 200 000 euros du Conseil général des Alpes-Maritimes, voilà qui a de quoi étonner le fameux contribuable auquel il tient tant !

Comme exemple de l’argent public investi de manière, dirons-nous, douteuse, il y a un excellent cas pour l’émission "Combien ça coûte ?" révélé par Le Canard enchaîné et confirmé par l’émission "Arrêt sur images" de France 5. Le problème, c’est que ce cas concerne l’animateur vedette de l’émission, l’inénarrable Jean-Pierre Pernault.

Ce dernier avait besoin d’un sponsor pour participer au Rallye Andros et couvrir les frais, notamment l’achat d’un véhicule de course. Peu gêné, JPP est donc allé quémander fortune au... Conseil général des Alpes-Maritimes, ce qui, pour un pourfendeur de la dépense publique, est plutôt fort de café. Bon prince, le président du conseil, l’UMP Christian Estrosi (par ailleurs ministre délégué au Commerce et aux PME) a donc sorti 200 000 euros de la poche du contribuable local pour mettre plein de jolis autocollants sur la voiture de Jean-Pierre Pernault : "Isola 2000", "Parc du Mercantour", etc. Que les contribuables du 06 se rassurent : Jean-Pierre Pernault s’est engagé à rendre l’investissement rentable. Pas en cassant la baraque au Grand Prix Andros, duquel il est actuellement bon dernier, mais en consacrant ses premiers reportages aux stations de ski qui ouvrent enfin leur porte à... Isola 2000 et dans le Mercantour où "l’enneigement est exceptionnel en cette saison". Presque autant exceptionnel que leurs subventions. Et autant que la mauvaise foi des pourfendeurs d’impôts qui jouissent souvent de subventions publiques plus importantes que le contribuable moyen.

Enfin, ce n’est pas un gâchis d’argent public, vu que JPP a fait en plein JT la promo de la région d’Estrosi, mais on peut se demander si Estrosi aurait été aussi généreux avec un anonyme pilote de rallye... et surtout, si, quand JPP se déclare journaliste indépendant*, il ne se fout pas un peu de la gueule du contribuable qui entretient son fond de commerce.

*Dire qu’à France Télévisions, les journalistes qui vivent en couple avec un membre de l’équipe gouvernementale sont mis à l’écart, alors qu’à TF1, Jean-Pierre Pernault peut se faire sponsoriser par un membre de cette même équipe gouvernementale sans que personne ne remette en cause son objectivité - s’il en a une...


Moyenne des avis sur cet article :  4.71/5   (653 votes)




Réagissez à l'article

81 réactions à cet article    


  • pierrarnard (---.---.86.85) 20 décembre 2006 11:12

    Je crois que dans la presse ecrite ce genre de pratique doit etre légalement acompagnée de la mention publireportage !!!!!


    • Jaimz (---.---.101.8) 20 décembre 2006 17:20

      Il conviendrait arrêter de regarder la télévision et de payer une redevance télévisuelle qui finance aussi ce genre de campagne publicitaire à caractère politique. Il me semblait que les lecteurs d’Agoravox l’avaient déjà compris...


    • LE CHAT LE CHAT 20 décembre 2006 11:45

      Chouette alors , un reportage sur la cueillette des myrtilles dans le mercantour , trop bien pour entamer la sieste avant les feux de l’amour ! ah ah


      • bb (---.---.134.117) 20 décembre 2006 11:53

        Monsieur Pernault. spécialiste de l’information sur : les santons, santonniers, et autres sujets d’importance nationale et internationales : la fleuriste du coin de la rue,la maison de retraite de x et autres sujets d’une actualité brulante est un journaliste dont le courage des sujets laisse pantois. Que risque t il en effet ? voir le puissant syndicat des santonniers lui faire des misères sur sa carrière et quelques autres petits corporatismes artisanaux le bouder. .. Enfin un journaliste d’investigation proche de la réalité. Vivement qu’ils soient tous pareils,plus de guerres plus de scandales financiers,Monsieur pernault nous invente un monde parfait tous les jours et comment le remercier de tout cela, A mon avis le mieux est de le virer. bb


        • Dragoncat Dragoncat 20 décembre 2006 18:50

          Le virer ? Ok !

          Mais il faudrait virer avec lui tout le staff info de TF1 qui pensent que le sabotier du Gers est plus important que le terrorisme international ou les scandales financiers... C’est un travail d’équipe de produire des « informations » aussi proche du foutage de gueule...


        • bb (---.---.134.117) 20 décembre 2006 23:15

          Comme tu le dit c’est du foutage de gueule et notre charité chrétienne nous empêche de devenir grossiers Mais à la question combien nous coute t il ? : trop cher pour ce qu’il fait. bb


        • Cochonouh Cochonouh 21 décembre 2006 00:06

          Moi, j’aime bien les reportages sur les collectionneurs de moulins à café, ça me change du nucléaire iranien et du bikini de Pimprenelle...

          Il faut un peu de tout ds la vie.

          Touche pas à mon santon !

          Je revendique le droit d’être niais et d’aimer « mon incroyable fiancé » et les reportages du journal de JPP


        • franck (---.---.102.30) 3 mars 2007 10:02

          tu as raison virer le ,car il ne sais pas qu’en france il existe une region qui s’apelle LE SUD


        • toto 20 décembre 2006 12:00

          De toute façon, quand un reportage est fait sur une station de ski, c’est parce que les journalistes y ont été invité.


          • mathieu (---.---.188.187) 20 décembre 2006 12:14

            Cette article parle de la meme chose que l’article parlant de la Ploutocratie editée aujourd’hui meme, ces 2 articles se completent l’un et l’autre. Notre societe est totalement sclerosé et corrompu


            • Cris Wilkinson Cris Wilkinson 20 décembre 2006 12:16

              C’est bien beau de raler, mais est-ce que quelqu’un à porter plainte pour détournement de fond public ?

              Jusqu’à nouvel ordre : non !

              Le conseil général des Alpes-Maritimes, c’est juste payer une tranche de publicité à 13h30, pendant le journal le plus regardé. Arpès c’est au CSA, de s’occuper de se problème d’avoir planqué une pub au milieu du journal télévisé.


              • Jaimz (---.---.101.8) 20 décembre 2006 17:21

                Le directeur du CSA est un ami de Chirac (notre Menteur National) qui il me semble appartient à l’UMP aussi ; il serait malvenu de faire une enquête à quelques mois des élections...


              • UGH (---.---.29.92) 20 décembre 2006 12:27

                Et ben... si à chaque fois qu’il y a un reportage sur un patelin de la France profonde dans le 13H, JPP s’est fait sponsorisé une voiture, il va pouvoir ouvrir un ENORME garage ! smiley


                • angelo (---.---.204.252) 20 décembre 2006 12:46

                  Ouah !!! 200 000 euros ! Je téléphone tout de suite à J.P Pernault ! C ’est un super sujet pour une émission sur le gaspillage ! On pourrait titrer : « un journaliste de TF1 , comment ça croute ? »


                  • chiffo (---.---.86.34) 20 décembre 2006 13:28

                    Aucune réaction de la part de la hiérarchie de TF1.


                    • parkway (---.---.18.161) 20 décembre 2006 15:40

                      y sont pas fpous à TF1 !

                      vaut mieux pas faire de vagues sur de tels sujets. C’est ce qui perdra ce genre de personnage, la vague du tsunami de l’info-citoyenne !


                    • T.B. T.B. 20 décembre 2006 13:33

                      JPP. Combien il « gagne » ? Environ 50 000 euros par mois (Source Le Canard) pour ne pas informer.

                      Chaque jour, depuis dix-huit ans, la même litanie des petits métiers agonisants comme un monument aux morts perpétuel. Chaque jour, depuis dix-huit ans, la même leçon de morale dispensée par de vertueux ancêtres : ne pas oublier les traditions, ne pas oublier d’aider Mémé, ne pas oublier ses vieilles recettes. Chaque jour, depuis dix-huit ans, la même récitation ânonnée : ces atolls - petits villages, petits ports, petits chemins - préservés, mais pour combien de temps encore ? Chaque jour, depuis dix-huit ans, la même prophétie de l’apocalypse du porte-monnaie : la baguette qui augmente, encore, les fournitures scolaires qui augmentent, encore, les factures, les tomates sur le marché, encore, encore.

                      Chaque jour, à 13 heures, depuis dix-huit ans, plus de sept millions de téléspectateurs - plus de la moitié de l’audience à cette heure-là - ingurgitent la bonne soupe du journal télévisé de Jean-Pierre Pernaut. Devant Pernaut mais surtout devant TF1. Et chaque jour, depuis dix-huit ans, la même question : à quoi sert Pernaut ? Ah bah, vous rétorquera-t-on au zinc, fait de l’audience, plaît aux publicitaires, z’achètent des écrans, payent cher, Pernaut, y rapporte de l’argent, y fait monter le cours de l’action, y fait rentrer les stock-options. Oui mais pas seulement. Au détour d’un de ces improbables grimoires relatant la pensée profonde de patrons français, Les Dirigeants face au changement (de quoi ?), publié par d’improbables Éditions du Huitième Jour, Patrick Le Lay, président-directeur général de TF1, a vendu la mèche :

                      « À la base, le métier de TF1, c’est d’aider Coca-Cola, par exemple, à vendre son produit [...]. Or pour qu’un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible. Nos émissions ont pour vocation de le rendre disponible : c’est-à-dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. Ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible [...]. Rien n’est plus difficile que d’obtenir cette disponibilité. C’est là que se trouve le changement permanent. Il faut chercher en permanence les programmes qui marchent, suivre les modes, surfer sur les tendances, dans un contexte où l’information s’accélère, se multiplie et se banalise. »

                      Rendre le cerveau du téléspectateur disponible. Le préparer à être bien réceptif aux messages publicitaires qui encadrent chacune des émissions de TF1. Comme « Star Academy », comme « l’Île de la tentation », comme « Attention à la marche » qui le précède et comme Les Feux de l’amour qui le suivent, Jean-Pierre Pernaut sert à préparer le cerveau du téléspectateur à recevoir les écrans de pub qui ouvrent et ferment son journal télévisé. Une fonction facile pour « Star Academy » : reposé par du divertissement, détendu par de la chansonnette, l’émotion l’attendrissant comme un boucher attendrit une viande, le cerveau du téléspectateur est une éponge quand les trois caractères de TF1 s’entrecroisent et s’entrelacent, annonçant une quinzaine de spots de pub.

                      Mais Pernaut, comment fait-il pour assouplir le cerveau ? Car l’info, ce sont des grèves, des explosions de voitures piégées dans le centre de Bagdad, des cours du baril qui s’envolent ou s’effondrent, des guerres et des référendums européens. De quoi vous traumatiser sérieusement un cerveau et l’empêcher de remplir la mission fixée par Patrick Le Lay : acheter du Coca-Cola. Pourtant, Pernaut y parvient puisque, depuis dix-huit ans, il est l’un des héros de TF1, chaîne impitoyable qui n’anoblit ses employés qu’au-dessus de 40% de parts de marché. Depuis dix-huit ans, Pernaut remplit sa mission, il divertit, détend, vend à Coca-Cola du temps de cerveau humain disponible.

                      Source : lien Wikipédia à droite près des chiottes au fond du couloir.


                      • michel (---.---.7.48) 20 décembre 2006 14:16

                        Mais de quoi se plaint on ? Pernault fait de l’audience depuis 18 ans, les veaux de Français le regardent et l’écoutent annoner ses inepties comme leurs mères les vaches regardent passer le train. Ce Monsieur si comme il faut qui aurait tendance à moins maltraiter notre belle langue que ces petits garnements de canal ou de la 6, qui s’exprime dans un langage compréhensible de tous au contraire de ces prétentieux de Arte dont on ne comprend pas toujours ce qu’ils veulent dire avec leurs mots compliqués, ce porte parole de la France d’en bas a bien le droit de se distraire de temps en temps, après tout le mal qu’il se donne pour bien nous informer, bien nous expliquer comment qu’il faut qu’on pense et comment qu’il faut qu’on vote. Pourquoi le virer alors que la France profonde en veut et en redemande ? Les téléphages ont les « journalistes » qu’ils méritent. S’ils méritent du Pernault, qu’ils en aient, ne les en privons pas, qu’ils en bouffent jusqu’à l’indigestion jusqu’à l’encélopathie, le décervèlement total, la lobotomie finale. Que la médiocrité soit louée, la connerie sanctifiée, le sens critique sacrifié. TF1 que ton règne arrive que ta parole par le Pernault soit répandue et que les masses éblouies de ton grand prêtre suivent les préceptes.


                      • pasbonpasbon (---.---.146.254) 20 décembre 2006 17:45

                        ouais et aprés ? Marcher au pas de l’oie ?


                      • Rage Rage 21 décembre 2006 11:36

                        Si les français regardent TF1 ?

                        Vous savez comment fonctionne l’audimat ? Vous savez que mettre votre télé en bruit de fond, comme énormément de personnes agées, c’est considéré comme de l’écoute ? Vous savez que 5000 personnes sont l’échantillon pour 60 millions d’autres et font la pluie et le beau temps ? Vous savez qui sont ces 5000 personnes vous (cf pressions-lobbies ?) La liste pourrait être longue pour dire qu’on nous vend les chiffres qu’on veut bien nous vendre...


                      • Rage Rage 20 décembre 2006 14:02

                        Ah ! Jean Pierre Pernault et télé vieux ! Je pense que tout est dit : no comment.

                        Pour ma part je propose un GRAND coup de pied au cul, de lui foutre la gueule dans le purin (celui dont il parle tous les jours au nom des autres) et d’afficher au 13h pendant 20 minutes en écran figé sa position au classement du rally Andros...

                        Et après ça OSE parler de « développement durable » (on pollue joyeusement sur la neige), de déontologie et de gaspillages ?

                        Ce type de saltimbanque cristallise toute l’hypocrisie de télé-chiottes-1 et de ces « journalistes » au grand coeur dont l’éthique s’est arrêté d’exister au moment même où ils ont foulé le sol de cette terre.

                        Je suis dur ? Il(s) ne mérite(nt) pas mieux. Surtout quand ils nous font la morale.

                        Quant à Estrosi, c’est un mafieux : de toute façon pour être élu dans les alpes maritimes - bouches du rhône, c’est impossible d’être quelqu’un de bien net.


                        • parkway (---.---.18.161) 20 décembre 2006 15:34

                          Rage je suis avec toi pour les coups de pieds aux culs !!!!!!

                          contre les 3 P.... de la raie pudique ( pernaut, poivre d’,pujadas) !

                          A la fosse , les salopards !


                        • Bernard Dugué Bernard Dugué 20 décembre 2006 17:25

                          «  »« Ah ! Jean Pierre Pernault et télé vieux ! »«  »

                          C’est vilain de se moquer des vieux, bon, c’est vrai, ils ont le trophée andropause pour s’amuser,

                          Quant à escrozy, on connaît bien ses oeuvres au CG du 06, les 200 000 euros pour Pernod, c’est de l’argent de poche à côté des sommes investies dans les stations des copains. Ceux qui connaissent Valberg savent de quoi je parle.


                        • Alex06 (---.---.107.14) 21 décembre 2006 15:23

                          De quel droit tu te permets d’insulter les électeurs des Alpes Maritimes ? Et qu’est ce que tu connais à la situation politique de ce département ? Encore un parisien qui se permet de nous mépriser mais qui n’hésite pas à venir passer ses vacances sur la Côte. Je rappelle quand même, que depuis qu’Estrosi est à la tête du Conseil général 06, les impôts destinés au département n’ont JAMAIS été augmenté contrairement à la plupart des départements français. Dans le même temps, dans les Alpes-de-Haute-Provence, le président socialiste du conseil général a augmenté les impôts de 21% depuis 2001. Qui est le plus gaspilleur des deux ?


                        • perlin (---.---.40.128) 24 décembre 2006 08:17

                          Le département 06 fait partie de ceux qui connaissent les meilleurs taux de croissance démographique en France, Estrosi et ses copains n’ont pas besoin d’augmenter les impôts par tête, puisque le budget du dpt augmente tout seul, par le nombre des habitants... Ce qui ne doit pas être le cas des Alpes de Hautes Provence. A partir de là, y’a pas de bons ou de mauvais gestionnaires. Pas la peine de s’emporter là-dessus. smiley


                        • (---.---.229.236) 20 décembre 2006 14:18

                          Chic, il récupére une parti des impots, taxe et autre débilité que l’Etat lui à extorqué !


                          • bb (---.---.134.117) 20 décembre 2006 14:56

                            D’ailleurs une question doit se poser : Avec des jounalistes aussi bidons et des programmes aussi niais comment se fait que les annonceurs ne demandent pas une baisse de tarifs PUB. Car c’est la que le bas et le « bas » blesse,qui est certain de la réalité de leur soi-disant audimat qui à mon avis doit être légèrement gonflé pour que des annonceurs continuent de payer. Car c’est bien cette sanction que redoute TF1 .... a méditer BB


                            • parkway (---.---.18.161) 20 décembre 2006 15:37

                              BB, tu touches là, une plaie, béante à mon avis.

                              Quand un journaliste fera le pas pour enquêter la-dessus ?

                              les salopards des sondages, autres coups de pieds aux culs !


                            • Patrick (---.---.30.12) 20 décembre 2006 15:47

                              Vous avez tout à fait raison, ils sont actionnaires de Médiamétrie. Juge et parti, elle est pas belle la vie des puissants dans cette douce France.

                              Avant de déposer votre bulletin de vote en 2007, regardez bien tous ces profiteurs de notre belle démocratie et surtout comme ils vous le disent tous : « ne tombez pas dans le populisme ». Mince quoi c’est leur train de vie qui est en jeu. Et on ne rigole pas avec l’argent. Alors votez Bayrrou, Sarko Ou Royal ! Et la France continuera à bien s’occuper de ces SDF, Rmistes, chômeurs...


                            • oulala (---.---.146.254) 20 décembre 2006 17:49

                              Je connais un endroit où l’on détruit des dizaines de palettes de journaux invendus bourrés de pub....Il doit y avoir un lézard !


                            • parkway (---.---.18.161) 20 décembre 2006 15:51

                              à ludo,

                              sur JPP,

                              « je hais sa répugnance et je le ferais tuer pour que nous puissions nous exprimer »

                              Pensée anti-voltairienne provocatrice de parkway ;


                              • (---.---.106.76) 20 décembre 2006 16:19

                                Jusqu’a preuve du contraire, tous les participants de tous les rallyes du monde sont sponsorisés, le plus souvent d’ailleurs par les offices de tourisme des villes, des régions et des pays. La couverture médiatique de ces événements est énorme, et le fait d’avoir une célébrité (car s’en est une pour bon nombre de français) dans son écurie ne peut que la renforcer. Après, on peut ne pas aimer les rallyes, mais on ne peut pas décider a la place d’autres personnes ce qu’elles aiment ou pas, et s’ils veulent voir des rallyes, ils peuvent. Donc, les alpes maritimes ont payés 200000 euros pour sponsoriser un homme public sur un rallyes regroupant bon nombre de célébrité, et faisant de plutot bonnes audiences auprès des personnes interessées. Je sais pas pourquoi, mais je trouve ça plutôt bien joué de leur part. Ca s’appelle communiquer, rien de plus.


                                • michel (---.---.7.48) 20 décembre 2006 16:52

                                  Vous avez raison, communiquer avec votre fric et sous vos applaudissements.

                                  Pas un peu maso des fois ????


                                • oulala (---.---.146.254) 20 décembre 2006 17:50

                                  Homme public,fille publique !


                                • (---.---.5.114) 25 décembre 2006 23:18

                                  ca fait plaisir de lire des choses de bon sens parmis tous ces commentaires, merci


                                • Ark (---.---.85.6) 20 décembre 2006 16:46

                                  Pernault nous farcis son poujadisme dans son ramassis de dechets de « combien ca coute » et pas sur son JT (enfin je pense pas je n’ai jamais regarde). Endroit meme ou il denonce (le mot est un peu fort) le gaspillage de l’argent publique..endroit meme ou il a toujours refuser de donner son salaire. Bravo l’integrite de pernault. Aujourd’hui monsieur veut se faire un petit plaisir au trophee confiote et n’est pas capable d’investir les 200 000 balles. Ira t-il jusqu’a denoncer son gaspillage d’argent public dans son emission Pauvre con de pernault !


                                  • (---.---.5.114) 25 décembre 2006 23:23

                                    en faisant un petit calcul, à raison de 50000 euros par mois (cf info dans l’un des commentaires, personne ne sait si c’est véridique !) vous pourrez aisément calculer que son rally d’andros il se l’ai payé environ 25 fois en impots diverses depuis ses 18 ans de journal ...


                                  • alainbernard (---.---.129.110) 20 décembre 2006 17:14

                                    Est-ce légal ? OUI. Est-ce moral ? ENCORE OUI. Pauvres jaloux ! A vous lire, il faudrait supprimer tout le sponsoring ! Plus un seul sport, plus un seul spectacle et vous seriez heureux d’aboyer dans le NEANT ! Que de petitesses...


                                    • Jaimz (---.---.101.8) 20 décembre 2006 17:25

                                      Là il ne s’agit pas d’un sponsoring sportif... perso je suis fan de Rally automobile et je n’ai jamais vu Mr Pernault dans les championnats même nationaux ! Dans le cas exposé par l’auteur de l’article il s’agit bel et bien d’un financement de campagne politique détourné.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Brady


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès