Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Les reportages des JT, à quoi servent-ils ?

Les reportages des JT, à quoi servent-ils ?

Après les habituels titres sur les sempiternels morts et autres accidents ou catastrophes, les journaux télévisé nous passent une série de « sujets » ou « reportages » sur des thèmes d’actualité et d’information. Hier soir je suis tombé sur un de ces reportages concernant les ondes ; diffusé durant le JT de France 2. Le bilan est consternant.

Nous baignons dans les ondes, un reportage passé durant le JT de 20H de France 2 du lundi 16 mars. www.france2.fr
 
Parole donnée à un membre d’une association militante qui nous explique sans rire que la pièce où il effectue des « mesures » est remplie d’ondes électromagnétiques et que les systèmes de téléphonie nous arrosent de micro ondes pulsées  ; ainsi que d’ondes très basses fréquences. Il possède un mesureur large bande, appareil totalement incapable de différencier l’onde émise d’un téléphone mobile de celle d’un bistouri électrique ou de la radio. Appareil encore plus incapable, par construction, de mesurer des ondes très basses fréquences (inférieures à 300Hz) et très mauvais pour ce qui est de la mesure de vraies ondes pulsées.
 
Le plus intéressant reste l’espèce de « boîtier mystère » qu’il trimballe pour faire du bruit, façon compteur Geiger (l’analogie avec le nucléaire n’est pas anodine) et mettre en évidence, sûrement la présence de fils électriques (quel logement ne possède pas d’électricité ?), du moins des ondes dont on ne saura pas si elles sont micro, pulsées, très basse fréquence ou quoi que ce soit. Le bruit suffit plus qu’un long discours, qu’importe le fait que ce bidouillage électronique doit sûrement émettre plus de bruit radioélectrique qu’en mesurer… Et puis s’il existe des vrais appareils de mesures adaptés et raccordés aux étalons internationaux d’unité, ce n’est sûrement pas pour être « montrés à la télé » ; il faut dire qu’ils sont moins sexy…
 
Après tout, à matériel d’amateur, discours de novice… il faut utiliser des termes qui marquent, à défaut d’être justes. Tenez, par exemple, les ondes pulsées… ça vous impressionne ? mais en réalité, présenter un GSM et un téléphone DECT comme émettant des microondes pulsées c’est juste de la fumisterie. Le DECT est en fréquence entre 1880 et 1900MHz, en modulation GFSK, même modulation pour le système GSM ; en gros il s’agit de modulation de fréquence à enveloppe constante avec multiplexage temporel permettant de passer 8 communications simultanées sur une porteuse (et ouais c’est tout de suite moins sexy pour un journaliste télé). Rien à voir avec des systèmes pulsés de type radar par exemple ; où l’on envoi une forte impulsion crête (6000 W pendant 40µs) à une fréquence de récurrence (600Hz) en laissant des temps dédiées à l’écoute sans aucune émission (chiffres donnés à titre d’exemple).


Quant aux extrêmement basses fréquences (typiquement le 50Hz du réseau électrique), on se demande bien en quoi ça peut concerner des systèmes HF alimentés par de petites puissances. A ce niveau là, le socle du DECT rayonne bien moins que n’importe quel équipement électroménager.
 
Après des effets spéciaux dignes des envahisseurs (bruits et cercles d’ondes inclus), le journaliste (un bien grand terme pour une personne répétant en voix off ce que raconte le type filmé sans avoir a priori rien cherché à comprendre ou vérifier) ; nous avons le droit à la personne électrosensible du moment qui, grâce à un déménagement et des nouveaux rideaux se sent bien mieux dans sa vie. A la rigueur le seul moment véritable du reportage, un témoignage particulier inclus dans un sujet de 3 minutes sur les ondes ; façon tranche de vie ou « vous voyez que y’a plus malheureux que vous qui regardez ce journal ». Après, niveau intérêt, c’est le degré zéro du journalisme, comme le micro trottoir en quelque sorte. Notez qu’au moins les rideaux sont plus efficaces que la plante verte censée absorber les ondes qu’on avait vu chez Jean-Pierre Pernaud.
 
Passage sur un cancérologue qui a pour combat de prouver que les ondes sont cancérigènes. Notez que pour l’instant il n’a rien prouvé. Mais son discours est parfait comme troisième témoignage à charge, on a eu le militant-mesureur, le quidam électro sensible et maintenant voici le scientifique engagé. (vouloir obtenir un résultat n’est sûrement pas le meilleur moyen d’avoir une approche scientifique juste et objective mais bon...). Le discours est à l’avenant mais torché en 10 secondes. Pas de quoi comprendre le moindre truc. On reste néanmoins impressionné par l’angle d’attaque et le traitement du sujet qui en dit long sur la qualité de ce qui sort des écoles de journalisme.
 
Finalement nos journalistes ont quand même fait preuve d’objectivité et d’équilibrage dans leur sujet puisqu’on a le droit à la voix officielle de la science, sous l’égide d’un gus en blouse blanche et lunettes façon lessive le chat, nous expliquer, non les enzymes gloutons, mais le fait que il y avait 4 milliards de mobiles sur terre et que si ça tuait ça se saurait. Fantastique.
 
Bref, après 3 minutes de sujet qui a dû occuper 7 personnes pendant 3 jours, Pujadas nous présente déjà le reportage suivant. On n’a pas le temps de réfléchir au fast food de l’info.
 
Mais voilà justement… était-ce de l’information ?
 
Non car il n’y avait aucune actualité ni rattachement à l’actualité dans le reportage, qui aurait très bien pu être tourné il y a 6 ans et remonté pour cette édition histoire de remplir.
Non plus car l’information technique et scientifique donnée en si peu de temps est forcément tronquée. On y ajoute un choix contestable du point de vue de l’équilibrage des intervenants et leurs dires, on obtient en plus du tronquage, de la falsification.
 
Mais alors à quoi ce genre d’intermède de 3 minutes sert-il ? Tout simplement à raconter une histoire. Des saynètes, quelques acteurs et une narration qui raconte ce que les gens veulent bien entendre. Le storytelling appliqué aux faits de société et servant à combler le besoin d’émission continue de « l’information » de la télévision, qui émet elle aussi des ondes électromagnétiques à partir d’émetteurs des milliers de fois plus puissants que ceux des antennes relais mais ça, le reportage a tout bonnement oublié d’en parler…

Un histoire c’est comme un roman, peur importe le choix des acteurs, si les personnes sont caricaturales, peut importe si les faits sont édulcorés ou remaniés, les scripts revus, peu importe la vérité puisqu’il s’agit tout simplement d’une histoire.
 
Le danger est de faire passer cela pour de l’information hélas.


liens utiles :



Recherche sur le cancer

ANFR

technologie GSM suivant wiki

Documents joints à cet article

Les reportages des JT, à quoi servent-ils ? Les reportages des JT, à quoi servent-ils ?

Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • Antoine Diederick 18 mars 2009 13:54

    ils ne servent à rien, balancez votre récepteur par la fenêtre..... !!!!!

    ai vu ce reportage, du remplissage....c’est l’exemple type de la non information....


    • mcm 18 mars 2009 13:57

      Excellent article, qui mine de rien et avec un humour caustique, démonte les fondements de l’endoctrinement pseudo-scientique des médias d’informations.

      Merci à l’auteur d’ouvrir un peu plus les yeux des télespectateurs, pour ma part, depuis bien des années.
      je n’ai plus de télévision chez moi, et jamais je ne l’ai regrettée.

      Tant d’émissions pseudo-scientifiques où j’avais entendu les pires absurdités, m’avaient convaincu de jeter cette grosse machine à endoctriner, je ne regrette qu’une chose, c’est ne pas l’avoir fait plus tôt.


      • HELIOS HELIOS 18 mars 2009 14:27

        ah, ah... je ne peux pas m’en empecher...

        Vous dites que ce genre de reportage, c’est de l’intox, et qu’en plus cela prépare le terrain et la consience citoyenne... voui, voui, voui... on a déjà donné !

        Tiens, un exemple qui va m’attirer plein de moins..
        Vous vous souvenez, de ces reportages en début de vacances, dans la queue des péages a Fleury ou bien n’importe où ailleurs en France... La prévention routière qui nous faisait l’article sur la sécurité...
        Oui, oui, oui, rappelez vous, l’espèce de micro-trottoir des journalistes...


        — - " et vous faites souvent des fautes de conduite..." demandait le journaliste, par la fenètre, au conducteur alors que la maman tentait de contenir les petits derriere...

        — - " non, tres peu", répondait le bon conducteur, "... je roule quelquefois trop vite..." rajoutait-il entre deux coups d’oeil sur la voiture de devant, plus soucieux de perdre sa place que de répondre au porteur du micro.

        On nous a tant bassiné sur la vitesse, que même aujourd’hui, il y a encore toute une population qui est persuadée que c’est la vitesse qui est le vrai danger de la route. Les feux, les stops, les déboitements intempestifs et l’irresponsabilité associée a un irrespect des autres occupants de la voie publique n’y sont pour rien...

        En ce moment, le professionnalisme fout le camp. Il n’y a plus de professionnels nulle part. Ce n’est pas Pujadas qui va relever le niveau, qu’il le veuille ou non, il est incapable de poser une question qui n’apparait pas sur son prompteur. Toute la chaine de l’info est gangrénée... et ce n’est pas qu’a la télé... partout c’est pareil, et c’est pour cela que ce genre de reportage est possible.

        J’ajouterai, pour bien enfoncer le clou, que du coté des operateurs téléphonique (par exemple), ce n’est pas leur communication qui va aider, ils sont nuls à chier évidement, comme les presentateurs télé... ou les "banquiers" employés derriere leur guichet.

        Allez vous etonner maintenant que tout le monde soit payé au smic... vu le niveau, on comprend bien. La médiocratie... (ça vient de médiocre)... elevée au rang d’objectif final !

        Qui va secouer le cocotier ?
        Quand la conscience professionnelle va-t-elle revenir ?
        Quand est-ce que nous allons nous reveiller de ce mauvais cauchemar ?
        et enfin, quand l’être va-t-il reprendre le dessus sur le paraitre (et que le bling bling va être enterré...commentaire complementaire, smiley )


      • Antoine Diederick 18 mars 2009 17:08

        Ah...mediacratie irait aussi bien mais pour dire autre chose.....


      • Astidiel 18 mars 2009 14:12

        Bien bel article, qui même si je n’ai pas la connaissance permettant de vérifier les corrections scientifiques apportés, soulève un point primordial : l’information distillée dans les JT télévisés n’est pas de l’information : c’est de la communication : l’objectif c’est l’audience et la rentabilité, pas d’informer.

        A ce sujet dire " 3 minutes de sujet qui a dû occuper 7 personnes pendant 3 jours" est faut, ce sera franchement pas rentable de faire ça... smiley ici c’est plus 3 min de sujet qui a demandé 1 journée de travail à 3 personnes (1 "journaliste", 1 preneur de son et 1 cameraman)... et encore...

        Le pire, c’est lorsque vous connaisez bien un sujet (vous les ondes, moi l’informatique), et que vous voyez à quelle point les médias en les politiques sont à cotés de la plaque sur ces sujets, incapables d’analyser en profondeur et d’en tirer leurs propres conclusions.
        Lorsque l’on remarque cela on se dit et : à propos des autres sujets, c’est la même chose ? quid de ce que l’on nous dit sur l’économie, les chiffres du chomage, la politique, l’environnement ?


        • Lapa Lapa 18 mars 2009 16:57

          "Lorsque l’on remarque cela on se dit et : à propos des autres sujets, c’est la même chose ? quid de ce que l’on nous dit sur l’économie, les chiffres du chomage, la politique, l’environnement ?"

          Oui c’est une reflexion terrible sur la validité de ce qui est raconté. Presque tout le monde a pu témoigner de cette interrogation à un moment donné.


        • Kalki Kalki 18 mars 2009 14:28

          Les journalistes veulent du sensationnel, il veulent de la mort (c’est l’instinct de mort) , il veulent du dangereux, du mortel, du tabou, de la peur.

          Il ne veulent pas forcément mentir concernant la santé, meme si il y a tendance à exagerer.

          C’est à dire que le probleme sanitaire n’est pas forcément faux, meme si il est passé dans les informations avec sensationnalisme.


          • MagicBuster 18 mars 2009 14:45

            Commencer le JT par la neige en hivers et par le chaud en été ... par la victoire (ou le plus souvent la défaite) du PSG ... la mort de truc ou machin qui avait le cancer depuis 10 ans . .. 

            Franchement c’est une vision trop pessimiste .
            Pourquoi n’y a t-il jamais de sujet sur des gens sympa qui filent du boulot par trop dur, bien payé ?? ?

            A ouai c’est la crise.... c’est la France .... C’est SarkoLand .
            Putain encore 2 ans.


            • Antoine Diederick 18 mars 2009 14:56

              a Magic Buster, comme cela va Sarko va se représenter smiley....je vous plains vu de Belgique, quoique nous avons aussi les nôtres....


            • Christoff_M Christoff_M 18 mars 2009 16:47

               pourquoi plaindre des gens qui plébiscitent Pernaud ou Drucker qui regrettent PPDA...

              il y a visiblement des heureux du JT à la mode résumés pour journaux gratuits !!

              faut pas trop fatiguer le français cérébralement, faut lui donner des pillules, du foot et des jeux...

              loisirs loisirs, surtout pas trop reflechir et militer en politique c’est parfait !!


            • Lapa Lapa 18 mars 2009 16:59

              "Franchement c’est une vision trop pessimiste .
              Pourquoi n’y a t-il jamais de sujet sur des gens sympa"

              le journal des bonnes nouvelles avait été tenté par Karl Zero et vite abandonné...


            • Reinette Reinette 18 mars 2009 16:52


              Les reportages des JT, à quoi servent-ils ?
              A NOUS ENFUMER !



              • Lapa Lapa 18 mars 2009 17:02

                je précise pour signaler que la pub pour étui anti onde en fin d ’article n’est pas de mon fait et que ce type de produit est généralement une grosse arnaque. :)


                • Antoine Diederick 18 mars 2009 17:12

                  a Tomasi,

                  ben je trouve qu’en France, vous l’ouvrez bien et c’est tant mieux.....cela secoue un peu...

                  mais en Belgique ou en Allemagne faut pousser les gens dans le dos pour qu’ils réagissent....


                • Reinette Reinette 18 mars 2009 17:15

                  La télé est à la fois  :


                  -  une machine à mystifier (définition du dico : abuser de la crédulité de quelqu’un pour s’amuser à ses dépens, tromper en donnant de la réalité une idée séduisante mais fausse),


                  -  une machine à manipuler (définition du dico : amener insidieusement quelqu’un à tel ou tel comportement pour le diriger à sa guise, transformer les faits par des opérations plus ou moins honnêtes, trafiquer).

                  Pour asseoir son pouvoir, la télé utilise tout un arsenal de techniques de communication : le mensonge (par mission ou par omission), la falsification, la supercherie, la mascarade, le bidonnage, la mauvaise foi, l’enfumage, le lavage de cerveau, le chantage affectif, la dramatisation à outrance, la connivence, la complaisance, la diversion, la censure et l’auto-censure, la partialité sournoise, le pluralisme à une voix, le promotionnisme, le propagandisme, le vessies-pour-des-lanternisme, etc. Exercez-vous à déjouer chacun de ces pièges. Et demandez-vous, par exemple, quelles sont les archétypes véhiculés par les films et télé-films des grosses chaînes. C’est effrayant. Le catéchisme, à côté, c’est un truc d’enfants de chœur.
                  Traquer le non-dit. Saviez-vous que les faiseurs de programmes passent plus de temps à discuter de ce qu’il ne faut pas dire que de ce qu’il faut dire ? Imaginez la complexité d’un processus d’élimination qui aboutit à ce que tous les jours tous les J.T. de toutes les chaînes parlent exactement des mêmes choses dans les mêmes termes et dans le même ordre  ! C’est tout simplement phénoménal, d’autant plus que cela se produit spontanément, sans concertation. À ce niveau de rigueur, on peut parler de science du conditionnement, à l’école de laquelle ils ont tous été formés et formatés.

                  Comment réussissent-ils de concert à occulter tant d’événements pour réduire le monde à une si pauvre représentation, elle-même totalement erronée ou insignifiante ? « Coupez-moi ça, ça n’intéresse pas les gens » est le cri de ralliement des directions de programmes.
                  Le non-dit de la télé est ainsi devenu plus important que son misérable dit.




                  • Marsupilami Marsupilami 18 mars 2009 17:25

                     @ Lapa

                    Les reportages des JT, suffit de ne pas avoir de télé pour ne pas les voir. Malheureusement presque tout le monde a la télé et se fait entuber par ces conneries. Que faire ? Interdire la télé ? Mais alors on assistera à un déchaînement de violences, de sexe-baby-boom et de mortels ennuis. Que faire ?


                    • Lapa Lapa 18 mars 2009 19:35

                      je peux me passer facilement de télévision et suis plutôt un adepte d’internet. Je fuis les JT de manière générale, il se trouve que je suis tombé sur ce sujet qui m’a accroché, étant légèrement dans le domaine.


                    • masuyer masuyer 22 mars 2009 11:01

                      Salut Marsu,

                      le dynamitage de l’émetteur du Roc’h Trevezel dans les années 70 par des militants bretons avait privé une grande partie de la Basse-Bretagne de télé pendant plusieurs mois. Très bénéfique pour le taux de natalité et renouveau d’une réelle vie sociale.

                      Faut-il y réfléchir ? smiley


                    • homosapiens homosapiens 18 mars 2009 19:56

                      Excellent article.
                      J’ai vu ce reportage aussi en étant consterné par le vide sur le fond, les pratiques habituelles
                      douteuses de journalistes qui n’y connaissent rien mais traitent de tout.
                      La présence de la mémère Rivasi qui nous avait bien monté le bourichon du temps
                      de la criirad..
                      et comme vous dites fort bien : un hurluberlu avec un appareil digne de tintin, un parano,
                      une partie pris, et un savant en tenue de "gros naze sans coeur qui ment", le seul qui sera dépeint
                      comme ayant un intéret à défendre...sous entendu les précédents n’en n’avaient pas.

                      Bref comme vous le signaler ce n’est pas de l’info, c’est de l’intox....vous comme moi ne sommes pas
                      les dupes de manoeuvres aussi nulles, mais combien le seront...

                      Merci pour cet éclairage technique.

                      A+


                        • Lapa Lapa 18 mars 2009 21:20

                          excellent lien tout à fait idoine.
                          merci !


                        • Jojo 18 mars 2009 21:31

                          Bonsoir Zen,
                          Mais comment vous faites ?
                          Le site dont vous donnez le lien renvoie aussi (dans les thèmes associés), vers ça : http://www.syti.net/SilentWeapons.html
                          Et évidemment, il fallait que ce soit le paranoïaque que je suis, qui tombe dessus. Pas grave, je sens que je vais me régaler merci. smiley


                        • PtitLudo PtitLudo 19 mars 2009 10:02

                          Lire encore "Les nouvelles censures" de Paul Moreira ou encore "150 expériences de psychologie des médias" de Sébastien Bohler, 2 ouvrages qui mettent parfaitement en évidences ces mécanismes.


                          • ddacoudre ddacoudre 18 mars 2009 23:32

                            bonjour politoblog

                            c’est du gaspillaige que de payer des gens aussi cher pour être aussi mauvais,

                            c’est toujours bon de le rappeler qu’un J.T. qui doit se "vendre" dans un espace temporel limité par des clips publicitaires ..., et face à la désespèrence des jt, les télé spectateurs se remèmorent le bonheur des pubs.

                            cordialement


                            • Christoff_M Christoff_M 19 mars 2009 00:54

                               les JT sont un exemple de ce que l’on obtient quand on ne tient compte que des taux d’audience...

                              de meme la presse people dns la presse écrite qui cherche à faire du tirage sur le modèle des tabloids anglais !! l’info est secondaire... ce qui compte c’est le fait divers le plus graveleux, le sexe la violence...
                              il n’y a meme plus d’érotisme la dedans juste du silicone ou un étalage de boucher...

                              tres loin de l’esprit paillard ou libertin provocateur... maintenant on nous sert de la chair brute ou du hachis au moment ou on est à table !! bon apétit... et bonne débandade !!


                            • Christoff_M Christoff_M 19 mars 2009 01:06

                               Elyse Lucet et les radiations... un régal dans la mesure des Becquerels...
                              le type de substance émettrice compte autant que la mesure... plus les erreurs de mesures et de l’appareil...


                            • chmoll chmoll 19 mars 2009 08:21

                              vous avez mis 4 graphiques

                              i en manque 1 ....l’encephalograme plat de l’élysée tv 2


                              • JONAS JONAS 21 mars 2009 00:42

                                @ L’Auteur :

                                Si le reportage était nul, votre article l’est tout autant !

                                Vous noyez les lecteurs avec des copiés collés au petit bonheur la chance, sans rien démontrer.

                                Votre CV, annonce la couleur " Paraître sans connaître ", démonstration réussie !  smiley

                                Les micro ondes sont des radiations et c’est le terme donné à l’énergie transmise au moyen de particules ou d’ondes.

                                Les particules en question sont des électrons qui ont un effet ionisant, comparable à ceux émis par la fission nucléaire. Seule l’intensité ou énergie transmise les différencient. Il n’en demeure pas moins, que l’exposition à ces ondes est dangereuse à long terme.

                                La distance, la puissance d’émission et le temps d’exposition sont des facteurs fondamentaux.

                                Aucune exposition n’est anodine, même celles des téléphones portables !

                                Heureusement, que nos cellules ont des capacités de réparations ! Mais, je pense que leurs renouvellements accélérés et les mutations possibles dans ce cas, peuvent en conséquence, induire des cancers.

                                J’espère que l’ouverture d’esprit dont vous vous faites le chantre, vous permettra d’accepter ma critique justifié.  smiley

                                Bien à vous.

                                 


                                • Lapa Lapa 22 mars 2009 10:51

                                  Bonjour,

                                  votre critique ascerbe se heurte à certaines réalités hélas :

                                  1/ ais-je seulement écrit dans cet article que l’exposition due à un téléphone mobile était anodine ? Je ne crois pas.
                                  2/ les ondes aux fréquences de 900Mhz(GSM) et jusqu’à 2200MHz (UMTS) sont des rayonnements non ionisants. relisez la définition je pense que vous êtes suffisamment intelligent pour comprendre que vous vous fourvoyez.

                                  je peux faire un article techniquement exact sur la propagation des ondes et l’exposition humaine aux rayonnements électromagnétiques mais ce n’est pas le but de cet article ; il sera bien plus long et complexe.

                                  Au cas où vous n’auriez pas remarqué le principe de l’article était de dénoncer les reportages TV non comme de l’info mais comme du storytelling en partant d’un exemple récent et concret.



                                  Bien à vous.


                                • Ranjo 22 mars 2009 19:12

                                  article consternant par sa nullité, un pulse tout les 1/8 du temps par le mutiplexage temporel ce n’est pas pulsé ?? il y a des coup de pied au cul pulsés qui se perdent


                                  • Ranjo 23 mars 2009 08:27

                                    l’auteur se ridiculise completement car il décrit ce qui se passe a l’intérieur d’un "time slot" qui correspond a un pulse , s’il avait la moindre notion de ce que veut dire multiplexage temporel en radio il saurait qu’il n’y a pas de données de "bourrage".

                                    concernant la mesure de champs par sonde isotropique elle est utilisée en première intention par le Protocole anfr pour évaluer une pollution électromagnetique globale et trouver les zones les plus exposées ce n’est qu’en deuxieme intention que le protocole ANFR utilise un analyseur de spectre pour isoler les sources dans l’espace et les frequences.

                                    Vous noterez que la décision d’adopter une moyenne spatiale (diminuant artificiellement le niveau en faisant une moyenne sur trois points espacés d’un metre) dépendra de cette première mesure


                                    Vous essayez d’argumenter en racontant n’importe quoi ,page 19 du document de l’anfr (pas connu pour etre a la solde des ecolo) vous allez voir les pulses a une recurence de 217 hertz .
                                    autre source ecolo terrorriste l’université de Metz qui ecrit page 8 de ce document :

                                    "Cela veut dire qu’en réalité, on change environ 1733 fois de fréquence par seconde, et que nous avons 8 fréquences différentes, que l’on peut qualifier de pulsées, émises chacune 216,68 fois dans la même seconde"

                                     Pour retrouver de la BF comme le 217 Hz ( recurrence des burst ) dans un signal HF , ce n’est pas la peine de la mesurer ,la moindre non linearité du milieu va la demoduler ! 

                                     (si la radio ne transmettait pas les signaux BF elle ne pourrait transporter aucune information)

                                    pour les sous doués comme l’auteur : un pulse = un burst en GSM = ce que vous avez dessiné pour le radar.

                                     il est clair que je ne vous confierais pas la mission d’aller chercher de l’eau a la mer 


                                    • JFC JFC 27 mars 2009 02:40

                                      Je suis globalement d’accord mais je souhaite préciser un point :

                                      Tu décris parfaitement la modulation lorsqu’il s’agit des "données" pendant 1/8 du temps, OK.
                                      Mais :
                                      Si les paquets de données sont bien émis pendant un slot (1/8 du temps) LE RESTE DU TEMPS le GSM cesse completement d’émettre. Et c’est cette alternance émission/ réception qui fait que l’émission est belle et bien "pulsée", contrairement à ce que tu écris .

                                      Par contre le résultat de cette émission pulsée n’est en aucun cas une émission sur une fréquence électromagnétique basse (contrairement aux carabistouilles que les militants racontent, dont encore récemment maitre Forget sur le site du nouvel obs) mais une modulation d’amplitude. C’est cette Modulation d’Amplitude qui est audible parfois sur les appareils électroniques environnants par effet de "detection AM" dans les circuits.

                                      Par ailleurs ce sont les portables qui émettent de cette facon et pas les "antennes relais", puisqu’elles travaillent sur les 8 slots à la fois. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès