Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > 18 juin : Napoléon De Gaulle (1/3)

18 juin : Napoléon De Gaulle (1/3)

« Il fallut donc songer à établir un chef suprême qui fût l’enfant de la Révolution, un chef en qui la loi corrompue dans sa source, protégeât la corruption, et fît alliance avec elle. Des magistrats intègres, fermes et courageux, des capitaines renommés par leur probité autant que pour leurs talents s’étaient formés au milieu de nos discordes ; mais on ne leur offrit point un pouvoir que leurs principes leur auraient défendu d’accepter. On désespéra de trouver parmi les Français un front qui osât porter la couronne de Louis XVI. Un étranger se présenta : il fut choisi. » (Chateaubriand, 1814).



Ce jeudi 18 juin 2015 rappelle deux dates essentielles de l’Histoire de France. Il y a soixante-quinze ans, ce fut le fameux appel du 18 juin 1940 du Général De Gaulle au micro de la BBC à Londres qui encouragea tous les Français à poursuivre les combats contre les nazis. Mais aussi, il y a deux siècles exactement, a eu lieu la désastreuse bataille de Waterloo, dernière tentative de l’empereur Napoléon Ier à reprendre le dessus sur une Europe coalisée qui ne l’avait pas attendu pour se figer dans une posture contre-révolutionnaire.

Napoléon et De Gaulle. De Gaulle, selon le mot d’André Frossard, qui est « un Napoléon qui aurait fait carrière à l’envers à partir d’une île anglaise ».

C’est un hasard des dates mais cela permet d’amener le parallélisme entre deux géants qui ont façonné la France et l’Europe. De ces deux événements, l’un est venu en réaction contre la future politique de collaboration de Philippe Pétain, et c’est le début de la grande épopée gaullienne qui a fini le 28 avril 1969 dans le discrédit démocratique. L’autre a été la conséquence désolante de la volonté belliqueuse et mégalomaniaque du prince de l’île d’Elbe (il n‘était plus que cela), et c’est la fin de la grande épopée napoléonienne qui avait commencé le 2 mars 1796 avec son génie militaire dans la campagne d’Italie.


La bataille de Waterloo

Napoléon a réussi à reconquérir en vingt jours le pouvoir après être remonté de Golfe-Juan à Grenoble, puis jusqu’aux Tuileries à Paris. Le 20 mars 1815, il délogea le roi Louis XVIII en fuite à Gand et redevint empereur des Français pour les Cent-Jours. Son objectif, comme toujours, était à la fois personnel et mondial, ses intérêts et sa vision géostratégique. Ne pas rester sous-employé et surqualifié à l’île d’Elbe (et éviter une déportation plus lointaine) et ne pas faire perdre à la France les territoires qu’elle avait conquis pendant ses campagnes.

Avant d’être une gare TGV à Londres (!), Waterloo était d’abord une commune belge (jumelée maintenant avec Rambouillet, ville de Gérard Larcher) située quelques kilomètres au sud de Bruxelles. La bataille se déroula un peu plus loin, sur une « morne plaine » (selon Victor Hugo dans "L’Expiation", poème inclus dans "Les Châtiments" publié en 1853) et la bataille prit le nom de la commune parce que Wellington avait installé son quartier général dans la commune.

« Waterloo ! Waterloo ! Waterloo ! Morne plaine !
Comme une onde qui bout dans une urne trop pleine,
Dans ton cirque de bois, de coteaux, de vallons,
La pâle mort mêlait les sombres bataillons.
D’un côté c’est l’Europe et de l’autre la France.
Choc sanglant ! des héros Dieu trompait l’espérance ;
Tu désertais, victoire, et le sort était las.
Ô Waterloo ! je pleure et je m’arrête, hélas ! »

_yarti18juin02

Waterloo fut donc le dernier chant du cygne avant extinction napoléonienne. En face de l’armée française (72 000 hommes) commandée par Napoléon et le maréchal Ney, l’armée prussienne du maréchal Blücher (33 000 hommes) et les autres armées coalisées contre l’empereur (25 000 Britanniques,17 000 Néerlandais et 26 000 Allemands) commandées par Wellington, que certains historiens ont décrit comme un Churchill avant l’heure, militaire, politique et diplomate.

Préférant prendre l’initiative de l’affrontement, Napoléon s’avança en Belgique et voulait séparer Blücher et Wellington. Il parvint à prendre le dessus sur l’armée prussienne mais une erreur de Ney l’empêcha d’être définitivement victorieux sur les Prussiens. Après leur retraite, les Prussiens ont en effet pu rejoindre l’armée de Wellington sur la fameuse plaine devenue boueuse à cause de fortes pluies. Les renforts prussiens ont permis à Wellington de repousser l’offensive française. À la fin, ce fut un désastre pour l’armée française, une véritable débandade malgré sa légère supériorité (en canons notamment). La bataille coûta la vie à environ 10 000 hommes (plus 4 000 disparus), et les quatre jours de campagne de Belgique ont coûté au total la vie de 24 000 hommes (dont 12 000 soldats français).

La légende a voulu que Cambronne (1770-1842) fût commandant du dernier carré de la Vieille Garde et répondit à Colville, le général britannique qui le somma de se rendre : « La Garde meurt mais ne se rend pas ! » puis, après l’insistance du Britannique, ajouta son fameux mot. Néanmoins, cette double réplique fut contestée par Cambronne lui-même : « Je n’ai pas pu dire "la Garde meurt mais ne se rend pas", puisque je ne suis pas mort et que je me suis rendu ! ». C’est surtout Victor Hugo qui conforta cette rumeur : « Cambronne à Waterloo a enterré le Premier Empire dans un mot où est né le second. » et aussi dans "Les Misérables" : « Dire ce mot, et mourir ensuite. Quoi de plus grand ! car c’est mourir que de le vouloir, et ce n’est pas la faute de cet homme, si, mitraillé, il a survécu. (…) L’homme qui a gagné la bataille de Waterloo, c’est Cambronne. Foudroyer d’un tel mot le tonnerre qui vous tue, c’est vaincre. » (30 mars 1862).

De nombreux écrivains et humoristes se sont emparé de cette (probablement fausse) anecdote et j’en citerai volontiers deux parmi eux, Tristan Bernard : « Cambronne, on y pense avec peine, Ne se montra pas bien français : Crier aux ennemis le mot qui porte veine, C’était fatalement assurer leur succès. » et Jean Yanne : « Cambronne ne mâchait pas ses mots. Heureusement pour lui. ».

_yarti18juinB02

La conséquence immédiate fut l’abdication définitive de Napoléon Ier le 22 juin 1815 et sa déportation à l’île Sainte-Hélène. Quant aux frontières de la France, elles ont été revues à la baisse, mais le Congrès de Vienne n’avait pas attendu cette campagne de Belgique pour finaliser le partage de l’Europe puisque l’Acte final fut signé le 9 juin 1815. Le Traité de Paris signé le 20 novembre 1815 replaça la France dans ses frontières de 1790 (à l’exception de quelques anciennes enclaves).


Dans le prochain article, j’évoquerai l’appel du 18 Juin.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (18 juin 2015)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Le Congrès de Vienne.
Victor Hugo.
De Gaulle.
Les valeurs du gaullisme.
L’héritage du gaullisme.
Péguy.
Pétain.
Hitler.

_yarti18juin05


Moyenne des avis sur cet article :  1.22/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 18 juin 2015 11:18

    Aucun lien entre Naboléon et De Gaulle...Le premier était un assassin le second à sauvé la France...La nuance est d’importance il me semble...Le premier à piller l’Europe le second a remis notre pays au premier rang dans le monde..relancer l’économie l’industrie..pas de chômage..du pouvoir d’achat et surtout dit MERDE aux USA.


    • Laulau Laulau 18 juin 2015 12:31

      @Le p’tit Charles

      Oui, aucun rapport, même si le terme de sauveur de la France est un tantinet excessif. La France a été sauvé du nazisme par tout ceux qui ont contribué à le détruire en France et ailleurs. Il est vrai aussi que de Gaulle a essayé de s’affranchir de la domination américaine, mais en s’appuyant sur la droite anticommuniste il n’a pas put pas aller assez vite et les USA ont eut sa peau en 1968..


    • andromerde95 18 juin 2015 19:57

      @Le p’tit Charles
      tu peux arrêter tes coms de beauf ?


    • izarn 19 juin 2015 10:15

      @Le p’tit Charles
      Vous avez raison, au Panthéon, au coté de l’assassin Napoléon, on enterre désormais tous les autres assassins qui ont osé salir notre honneur.
      Signalons que de Gaulle n’est justement pas au Panthéon.
      Hahahaha !


    • andromerde95 19 juin 2015 18:35

      c’est rigolo tous ces « patriotes » qui crachent sur napoléon mais qui oublient que napoléon est le symbole par excellence (dans le monde d’ailleurs) de la domination fr, de la grandeur fret puissance fr.


    • jef88 jef88 18 juin 2015 12:38

      Le nombre de morts dus à napoléon ...... ! ! ! ! ! ! ! ! + + + + +
      De Gaule n’a pas sauvé la France seul mais en comparaison avec ses successeurs on pourrait presque le qualifier de génie !


      • izarn 19 juin 2015 10:17

        @jef88
        Vous oubliez les morts en Algérie et en Afrique...


      • jef88 jef88 19 juin 2015 10:27

        @izarn
        De Gaule a « hérité » de la guerre en Algérie, débutée en 1954 sous un régime socialiste SFIO
        En ce qui concerne l’Afrique j’aimerais des précisions ...
        si mes souvenirs sont exacts il a donné l’indépendance sans combats ....


      • soi même 18 juin 2015 14:06

        Gare à tes fesses Sylvain , quand mono la seringue tombera, cela sera votre tour ... !


        • soi même 18 juin 2015 14:12

          A pars l’analogie de deux Généraux, De Gaulle ea toujours été à la hauteurs de la situation c’est a dire au service du Peuple à lors que Bonaparte quand il est devenue N’Apollon , il a oublié pourquoi il est venue et n’a eu que de cesse de restauré l’ancien régime au font comme l’UE aujourd’hui qui nous plonge dans le néo moyen age de la féodalité.....


          • L'enfoiré L’enfoiré 18 juin 2015 17:03

            @soi même,


            Analogie ?
            C’est une plaisanterie ?

          • soi même 18 juin 2015 17:23

            @L’enfoiré, Analogie dans le fait d’avoir été général et d’avoir tous deux agit à cet instant dans l’intérêt du pays, l’analogie s’arrête là .... !


          • izarn 19 juin 2015 10:25

            @soi même
            Ha bon ? Parcequ’à Waterloo ce n’est pas l’ancètre de l’UE qui a battu la France ?
            La bataille de l’Europe germano-britannique contre la France ?
            Si il y a analogie. Napoléon ne pouvait pas concevoir une Europe non dominée par la France. De Gaulle ne pouvait pas concevoir une France dominée par l’Europe américanisée.
            Ce qui fait qu’il y aussi analogie entre la France et la Russie. Il y a ce destin qui fait que jamais ces deux pays ne seront dominés par qui que ce soit.
            L’Europe ? De l’Atlantique à l’Oural. Sinon rien.


          • jef88 jef88 19 juin 2015 10:34

            @izarn
            « De Gaulle ne pouvait pas concevoir une France dominée par l’Europe américanisée »
            a l’époque de De Gaule l’Europe au sens actuel n’existait pas !
            les américains agissaient en direct , par exemple ils occupaient l’Allemagne et avaient des troupes sur le territoire Français .
            De Gaulle les a viré ! Il a quitté l’OTAN ! peut on lui donner tort ?
            Par contre il a rétabli de bonnes relations avec Adenauer !
            Il faudrait réviser votre histoire ........................


          • zygzornifle zygzornifle 18 juin 2015 17:40

            Un dictateur, un assassin, un équarrisseur comme César, Attila, Hitler ..... Des centaines de milliers de morts a sur son CV, des femmes en pleurs, des gosses orphelins, des soldats des civils et des chevaux qui crèvent les tripes a l’air et on ose fêter ce monstre ....


            • L'enfoiré L’enfoiré 18 juin 2015 18:43

              @zygzornifle


               Tout à fait...
               Et pourtant on fête aujourd’hui la reconstitution de la bataille près de chez moi.

            • mmbbb 18 juin 2015 19:09

              @L’enfoiré le general Ney un abruti ecervele et un napoleon malade n’ayant pas reconnu le terrain comme il le faisait , entaina l’armee francaise au desastre Je rejoins Jospin qui dans un de ces livre affirma que napoleon plomba l’avenir de la France qui dut payer une dette de guerre alors qu’elle avait tous les atouts Notre pays retomba dans les erreremets monarchiques.


            • L'enfoiré L’enfoiré 18 juin 2015 19:38

              Mittal ?

              T’es pas un peu con l’enfoiré 
              Mittal il n’en à rien à cirer de Napoléon
              Il s’agit de Frédéric Mitterand

            • izarn 19 juin 2015 10:28

              @zygzornifle
              Je regrette que Napoléon n’ai pas écrasé tout ces connards de prussiens, allemands et anglais à Waterloo. Ce qui aurait évité de lire de telles inepties.


            • izarn 19 juin 2015 10:33

              @mmbbb
              Au Panthéon entre la mouche Brossolette et le géant Napoléon Bonaparte il n’ y a pas photo.
              Désormais le Panthéon est l’antre des médiocres.
              Ce pauvre Jospin, la vieillesse est un naufrage, aurait du remarquer que c’est le général Bonaparte qui sauva la République face à ces pseudos gentils anglais et prussiens....


            • L'enfoiré L’enfoiré 19 juin 2015 15:15

              @izarn

               Où est l’ineptie ?
               Si ce n’est de croire et faire croire que l’on gagné quand on a des hémorroïdes

               smiley

            • asterix asterix 20 juin 2015 06:27

              @izarn

              Apprenez d’abord à lire les liens qu’on vous propose, cela vous permettra de répondre sans être à côé de la plaque.
              Moi, Napoléon, je l’emmerde. C’est à cause de lui que les grandes puissances ont créé un pays bâtard appelé Belgique. La France en revanche y a gagné.
              Gagné quoi ?
              La Corse, tiens !


            • L'enfoiré L’enfoiré 20 juin 2015 13:39

              @asterix Bonjour,


              J’ai en horreur des gens qui s’immissent avec leurs fantasmes dans la tête des autres et les entraînent dans leurs rêves de conquêtes. 
              Que ce soit Napoléon, Hitler @ CO
              Il y a tellement de choses à faire ensemble en temps de paix, à rêver ensemble dans un partage d’idées. 
              Internet pourrait en être le moteur et l’outil aujourd’hui, mais encore faut il en comprendre la toile dans sa finalité 
              Napoléon est un défaut, une erreur de l’histoire qu’il vaudrait jeter dans le poubelles de l’histoire. 
              La plupart des Allemands l’ont compris pour Hitler.
              Pour qui la plupart des Francais ne l’ont pas fait et s’en rappellent comme une gloire du passé ?

            • andromerde95 18 juin 2015 19:57

              c’est incroyable les anti fr qui vomissent sur l’empire, qui ont honte que leur pays ait dominé militairement la planète et qui ont honte que leur pays fut tout-puissant.


              • izarn 19 juin 2015 10:36

                @andromerde95
                Les « sans couilles » adorateurs de l’euro, de l’UE et de l’OTAN se manifestent sur Napoléon : Retenez les noms, ils sont grillés.
                On saura ou se trouvent les vrais patriotes.


              • andromerde95 19 juin 2015 18:22

                @izarn
                c’est sur ça sur sa défaite que manifestent les européistes, nuance. juste un truc au cas où : la france de napoléon c’était le contraire de la France sans souveraineté, vassale et soumise.


              • andromerde95 18 juin 2015 21:57

                ah juste un truc : les hostilités c’est les anglais qui les ouvraient pas napoléon.


                • izarn 19 juin 2015 10:44

                  @andromerde95
                  Les anglais étaient contre Louis XVI qui les a vaincu à Yorktown, donnant l’indépendance aux Etats Unis d’Amérique, ex Nouvelle-Angleterre.
                  Les anglais ont attaqué la République, et furent battus par Bonaparte.
                  L’aristocratie britannique détestait Bonaparte, mais le peuple anglais l’aimait bien, preuves historiques à l’appui.
                  Ce modèle anti-français est toujours à l’oeuvre, réunissant toujours les memes : Anglo-saxons et allemands. Eternel recommencement.


                • Mugiwara 19 juin 2015 02:05

                  oui, napoléon ne mérite pas d’être traité au même titre que De Gaulle ou Brossolette, Bollaert, voire même De Lattre De Tassigny, pour ce qui s’agit des époques de guerre. inutile donc pour les chefs d’Etat en temps de paix de vouloir imiter ces personnages, n’en déplaise à Poutine qui ne vit pas dans un pays en guerre comme à l’époque de Staline. l’on dit que napoléon a sauvé la démocratie. mais la démocratie française n’a jamais existé. l’on dit qu’il a sauvé la république, mais il n’était pas du tout républicain, puisqu’il était empereur, et donc, c’est un titre encore plus élevé que celui d’un roi. je suis évidemment pour qu’on inflige à napoléon le même traitement que péteux, euh, pétain, c’est à dire qu’on l’efface de l’histoire. je suis étonné que les monarchies Européennes fêtent la défaite Française de Waterloo et non pas l’incendie de la Maison Blanche en 1812. c’est appréciable que les chefs d’Etat Français passés ne cherchassent plus à commémorer un nabot pareil... il n’aurait même pas fallu envoyer un diplomate, il ne fallait envoyer personne. c’est pareil pour le pape qui s’étonne qu’on ne l’accueille plus comme il se doit, et pourtant, il faudrait d’abord qu’il répudie, ou excommunie les inquisiteurs tel que Torquemada, et peut être après, le christianisme pourrait être reconnu comme une bonne religion, mais ça, avec le nazi devenu pape, sans oublier le butin de guerre stocké dans le monte dei pachi... il en aura pas fini de baver... Il songe même à dissoudre cette religion de merde et il faudra penser à s’excuser auprès des sud américains, africains ou asiatique (et vite...) pour les torts qu’ils ont pu leur causer. que dire du roi d’outre quièvrain qui assassine presque tout le congo au début des années 1900... juste pour le plaisir, en plus ... Il ne les cautionne pas. 



                  • izarn 19 juin 2015 11:04

                    @Mugiwara
                    On comprends votre détestation des USA n’est-ce pas ? Encore un cerveau embué par les assertions de Soral ?
                    Comme je l’ai dit plus haut Bonaparte fait partie des personnages hais par les anglo-saxons et les prussiens.
                    Les anglais ne s’interessent pas à la monarchie mais au fait qu’en 1788, la France était une grande puissance mondiale qui avait battu les britanniques sur mer à Yorktown. Et ainsi avait fait perdre la Nouvelle-Angleterre, colonie justeuse, à la couronne.
                    Les victoires de Bonaparte en défendant la République, montrent encore la supériorité militaire de la France sur le reste de l’Europe d’alors. Il suffit de lire Tolstoi « Guerre et Paix »
                    Cette puissance c’est déchainée avec Napoléon Ier. Il fallait écraser cette monarchie déja bouffée par le capital, car sans cesse, elle fomentait des guerres contre la France.
                    Bonaparte, malgrés les guerres a importé l’idéal révolutionnaire et républicain dans toute l’Europe, jusqu’en Russie, meme s’il perdit la bataille.

                    En clair, le résultat fut globalement positif. Sans Napoléon, l’Europe serait resté archaique, avec ces vieilles tetes couronnées, masque vampiriste du capital qui se cache derrière...
                    Ca fait belle lurette que les monarchies n’ont plus aucun pouvoir. Le seul roi qui à osé affronter le libéralisme d’alors, Louis XVI, a été condamné à mort par la bourgeoisie. Une vengeance à la Pyrus. Ce qui est la marque des crétins. Ce qui n’a pas empeché la République de survivre et de faire des émules, jusqu’en 1917 en Russie...


                  • andromerde95 19 juin 2015 18:32

                    @Mugiwara

                    1) on s’en tape de la « démocratie »
                    2) on s’en tape de la "république
                    3) la france se résume pas à la république
                    4) l’inquisition a fait presque aucun morts et largement moins que la rév fr http://www.linquisitionpourlesnuls.com/2012/07/386/combien-linquisition-a-t-elle-fait-de-victimes/
                    5) tous les allemands de la génération de benoit xvi sont allés dans les jeunesses hitleriennes, ça fait d’eux tous des nazis ?
                    6) en Amérique il y a aucune conversion forcée quasiment, tous les morts dans les Amériques c’est pas à cause de la religion.
                    7) le petit haineux qui crache sur le mec qui a fait dominer la nation fr sur le monde entier, le contraire de la situation actuelle : tu es un anti patriote. tu ceux effacer des manuels cette gloire fr que tu n’aimes pas, mais c’est déjà fait et tous les larbins du NOM qui nous gouvernent n’ont pas fêté Austerlitz non plus et oublient napoléon.


                  • L'enfoiré L’enfoiré 19 juin 2015 19:54

                    @izarn
                     Lisez mon billet, si ce n’est déjà fait ( http://vanrinsg.hautetfort.com/archive/2015/06/21/waterloo-une-si-morne-plaine-5583190.html )

                     Surtout la partie qui commence par le mot « Belgique »
                     C’est une toute autre vision des choses de ce pourrait être une bataille parmi tant d’autres.
                     smiley


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès