Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > 25 vérités de Valéry Giscard d’Estaing sur la crise russo-ukrainienne

25 vérités de Valéry Giscard d’Estaing sur la crise russo-ukrainienne

 Dans une récente interview, l’ancien président français a fait part de son analyse au sujet du conflit entre la Russie et l’Ukraine[1].

 

  1. L’annexion de la Crimée par la Russie constitue un acte de justice historique. Elle est « conforme à l’Histoire ».

 

  1. La Crimée « a toujours été peuplée que par des Russes » depuis sa conquête au XVIIIe siècle, qui s’est faite au détriment « d’un souverain local qui dépendait du pouvoir turc ».

 

  1. Pendant la Guerre froide, Nikita Khrouchtchev a voulu « accroitre le poids de l’URSS au sein des Nations unies ». Il a donc créé l’Ukraine et la Biélorussie afin d’avoir « deux voix de plus » dans le concert des nations et a rattaché la Crimée à la nouvelle Ukraine.

 

  1. « A l’époque, déjà, je pensais que cette dépendance artificielle ne durerait pas ». L’annexion était donc prévisible.

 

  1. « Le retour de la Crimée à la Russie a été largement approuvé par la population ».

 

  1. « La méthode de Vladimir Poutine aurait pu être différente. Mais, aujourd’hui, la question de la Crimée doit être laissée de côté ».

 

  1. « La Crimée […] a vocation à rester russe ».

 

  1. L’Ukraine a longtemps été russe et Kiev fut la capitale de la Russie. « Lorsque, ministre des Finances, je suis allé en Union soviétique à la demande du général de Gaulle, j'ai été reçu par Khrouchtchev à Kiev ».

 

  1. « Quel rôle la CIA a-t-elle joué dans la révolution du Maïdan ? »

 

  1. « Quel est le sens de la politique systématiquement anti-russe menée par Barack Obama ? »

 

  1. « La transition ukrainienne a un aspect peu démocratique. Ce sont des clans dirigés par des oligarques qui mènent le jeu ».

 

  1. Les Etats-Unis « ont probablement soutenu et encouragé le mouvement insurrectionnel ».

 

  1. La politique de sanctions contre la Russie viole le droit international.

 

  1. « Qui peut s'arroger le droit, en effet, de dresser une liste de citoyens à qui l'on applique des sanctions personnelles sans même les interroger, sans qu'ils aient la possibilité de se défendre et même d'avoir des avocats ? »

 

  1. Les sanctions contre la Russie portent atteinte aux intérêts de l’Europe et de l’Occident.

 

  1. « Il serait irresponsable de souhaiter que l’économie russe s’effondre ».

 

  1. « Pour l'Europe, les Russes sont des partenaires et des voisins ».

 

  1. « L’Ukraine telle qu'elle est n'est pas en état de fonctionner démocratiquement ».

 

  1. La solution à la crise ukrainienne doit passer par la création d’une confédération multiethnique « sur le modèle suisse des cantons, avec une partie russophone, une partie polonaise et une partie centrale. Un système à la fois fédéral et confédéral, sponsorisé par les Européens et soutenu par les Nations unies ».

 

  1. Il est impossible que l’Ukraine entre dans le système européen.

 

  1. « Les aspirations européennes de Kiev étaient un songe ».

 

  1. « En tant qu’ancienne partie de la Russie, l’Ukraine ne peut pas être dans l’Union européenne ».

 

  1. La place de l’Ukraine« est entre deux espaces, la Russie et l'Union européenne, avec lesquels elle doit entretenir des rapports normaux ».

 

  1. Il est hors de question que l’Ukraine adhère à l’OTAN et la France a raison de s’y opposer.

 

  1. L’Ukraine risque la faillite financière et sollicitera l’aide du FMI car l’Europe ne pourra pas lui apporter son concours.

 

Docteur ès Etudes Ibériques et Latino-américaines de l’Université Paris IV-Sorbonne, Salim Lamrani est Maître de conférences à l’Université de La Réunion, et journaliste, spécialiste des relations entre Cuba et les Etats-Unis.

Son nouvel ouvrage s’intitule Cuba, parole à la défense !, Paris, Editions Estrella, 2015 (Préface d’André Chassaigne).

Contact : lamranisalim@yahoo.fr ; Salim.Lamrani@univ-reunion.fr

Page Facebook : https://www.facebook.com/SalimLamraniOfficiel

 

 

[1] Isabelle Lasserre, « Entretien avec Valéry Giscard d’Estaing », Politique internationale, juin 2015. http://www.politiqueinternationale.com/revue/article.php?id_revue=146&id=1346&content=synopsis


Moyenne des avis sur cet article :  4.72/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 6 novembre 2015 07:47

    Giscard..(bonjour madame..) est une enflure de première..(bonjour mademoiselle..) magouilleur de l’extrême (bonjour monsieur).


    • colere48 colere48 6 novembre 2015 08:49

      @Le p’tit Charles

      est une enflure de première.....

      Certes le p’tit Charles, certes, on ne va pas vous contredire sur ce point !

      Malgré cela, sa capacité à analyser et à gérer les problèmes géopolitiques furent incomparablement plus pertinente que l’incompétence crasse des duettistes Sarko/Hollande .

      ça donne le vertige ce constat , non ?


    • MAIBORODA MAIBORODA 6 novembre 2015 09:05

      @colere48


      Lu et approuvé.
      Ajoutez le petit marquis Fabius.
      J’oserai même dire que le Sarko, sur ce plan (géopolitique) est « moins pire » que Hollande.

    • fred.foyn Le p’tit Charles 6 novembre 2015 09:11

      @colere48...Il est le « Renifleur » de ces dames..coureur de jupons et surtout incompétent en politique..C’est le propre des hommes politiques d’êtres le néant des gouvernances..Regardez donc ou nous en sommes pour vous en convaincre...c’est hyper facile de le constater...sauf bien sur à défendre les incapables mordicus en appartenance avec leurs dogmes dépassés..d’une autre époque...Il y a deux catégories de gens..les honnêtes et les autres.. !


    • fred.foyn Le p’tit Charles 6 novembre 2015 09:12

      @MAIBORODA++++

      Nous sommes au Panthéon de l’incompétence en effet...


    • colere48 colere48 6 novembre 2015 09:23

      @Le p’tit Charles

      je ne vous contredirai en aucune façon. Je me souviens très bien de l’ère « Giscard » .... C’est d’ailleurs sous son règne que le déclin de la France s’est accéléré. ( Le « France » en fut le triste symbole)

      Quand à l’honnêteté et la moralité, ces termes sont inconnus dans son dico.
      Des renifleurs aux diam’s .... Menteur et vantard, ses histoires de fesses sont absurdes, faut dire qu’avec sa tronche .....


    • egos 6 novembre 2015 10:02

      @colere48


      Mitterand peut être rajouté à la liste ss risque d’erreur ou partialité, la plupart du temps tétanisé par la soudaineté des évènements ou mesurant mal les implication de ses décisions (cf dossiers réunification allemande, putsch de Moscou, Rainbow Warrior, soutien à la 1ère guerre du Golfe, création de l’Euro, tournant atlantisme-libéral , grand ordonnateur du repli industriel national etc)

      nonobstant son parcours politique méandres qui l’a conduit tt au long de sa vie des antichambres de Vichy aux marches de l’Elysée,
      avec escale au ministère de l’Intérieur lors de la guerre d’Algérie.

      En comparaison, les mandats de Chirac paraissent bien ternes, si ce n’est son acte d’indépendance bravache lors la seconde guerre d’Irak, 
      par contre le Chiraquisme , dernier avatar en date du Gaullisme, ramolli , a accouché de Sarkozy,

      grandeur et décrépitude de la droite bonapartiste.


      Quelle place accorder à Hollande ds le tableau ? 
      celle d’1 erreur de casting dont l’histoire est coutumière, 
      ss pr autant que cette dernière n’ait pas de conséquences immédiates et futures déterminantes et décisives .

      Exit donc les droites nationalistes, les gauches et leurs illusions-intentions trompeuses, 
      la Nation, la Fraaaaance chère au Grand Charles : 

      sujet dépassé , hors d’actualité, 
      subsidiaire !

    • Gasty Gasty 6 novembre 2015 10:58

      Sur ce coup là, VGE marque 25 points d’affilés. Bravo !


    • colere48 colere48 6 novembre 2015 17:44

      @egos

      sujet dépassé , hors d’actualité, 
      subsidiaire !

      Et d’après vous l’essentiel c’est qui, c’est quoi ?


    • Dom66 Dom66 6 novembre 2015 19:06

      @colere48

      Comme « Maiboroda »

      Lu et approuvé

      L’avenir de « Nous » c’est avec la Russie


    • V_Parlier V_Parlier 7 novembre 2015 18:14

      @Gasty
      En effet, en France comme aux USA, ce sont toujours les politiques à la retraite qui osent l’ouvrir !

      Juste une correction sur ce point :
      « Les aspirations européennes de Kiev étaient un songe »
      Moi je dirais carrément qu’elles consistaient en une tromperie délibérée organisée par l’UE elle-même pour exciter la foule, motivant et dédouanant ainsi les putschistes.


    • EL MATI 11 novembre 2015 18:06

      @colere48
       Non monsieur sujet toujours d’actualité non parlant pas des conséquences éco.géo.L’histoire ne pardonnera jamais ceux en ont mauvais usage.


    • MAIBORODA MAIBORODA 6 novembre 2015 08:25

      Résumé limpide et clair de l’interview de VGE (dont par ailleurs l’on peut penser ce que l’on veut) à propos de la problématique russo-ukrainienne.

      Félicitations et remerciements à l’auteur.


      • amiaplacidus amiaplacidus 6 novembre 2015 08:28

        Tiens, au moins une fois dans sa vie, VGE fait preuve d’une certaine lucidité.


        • roman_garev 6 novembre 2015 08:29

          Merci l’auteur pour cet article.

          Chose curieuse, c’est que seuls les « ex- » en France (aussi qu’en Allemagne, en Étas-Unis, etc.) peuvent se permettre aujourd’hui parler franchement et nommer un chat un chat.

          • MAIBORODA MAIBORODA 6 novembre 2015 09:02

            @roman_garev


            C’est un fait.

          • Dom66 Dom66 6 novembre 2015 19:23

            @roman_garev

            Oui en effet

            Sans doute les laisses qu’ils avaient au collier ont disparus


          • izarn 6 novembre 2015 21:48

            @roman_garev
            Il n’y a qu’un ex qui parle franchement aux US, c’est Carter.


          • zygzornifle zygzornifle 6 novembre 2015 09:28

            IVG pardon VGE et sa complicité dans le mitraillage de De Gaulle , ses diamants de Bokassa , ses visites chez les dictateurs, ses safaris en Afrique ou quand il chassait le tigre il devait penser chasser un ouvrier, ses chasses a cours en France , et ça coute au minimum plus de 2 millions d’€ par an au contribuable et ça ose ramener sa fraise, l’Égypte a sa momie Toutankhamon la France a la sienne VGE ........


            • asterix asterix 6 novembre 2015 09:43

              Si on m’avait dit qu’un jour je serais d’accord avec LAMRANI, j’aurais répondu  : c’est impossible.
              Et bien non, c’est possible...


              • Taras 6 novembre 2015 11:37

                25 vérités, 25 mensonges. Le peuple Ukrainien a toujours été depuis les tsars (tsar origine de césar de l’empire Byzantin) opprimer par le peuple sanguinaire russe. Les actes d’agression russes actuels sont bien la preuve qu’historiquement le peuple ukrainien a toujours été en résistance.

                Vive les Gaulois d’Europe de l’Est smiley)


                • izarn 6 novembre 2015 21:53

                  @Taras
                  Le peuple ukrainien, dont vous parlez, n’existe pas.
                  C’est comme de dire, la Vendée, c’est un peuple.
                  La Crimée n’a jamais été « ukrainienne » sauf par voie administrative soviètique.
                  C’est quand meme rigolo, que les russophobes primaires, les anti-soviètiques acharnés, mettent en avant la juridiction de l’URSS....
                  Vous vous foutez du monde ?


                • Parrhesia Parrhesia 6 novembre 2015 13:17

                  VGE deviendrait-il sur le tard comme le bon vin ? Exceptionnellement, tout n’est pas à jeter dans ces 25 vérités.

                  Néanmoins, et puisqu’il cite de gaulle, il est permis de se demander si la voix de la France serait ce qu’elle est malheureusement devenue s’il n’avait pas cru bon de placer son malencontreux « oui, mais ! », et s’il n’avait pas cru bon de soutenir l’essor mondialiste par ambition personnelle !

                  De plus, sa « vérité » n° 19 relative à la création d’une « confédération multi-ethnique sur le modèle suisse des cantons » semble bien témoigner d’une fatigue grandissante. L’Ukraine ressemble déjà à « Règlement de compte à OK Coral ». Si sa solution était adoptée, cela deviendrait carrément « Trente secondes sur Tokyo ! »


                  • troletbuse troletbuse 6 novembre 2015 16:14

                    C’est là que l’on voit que l’on est en dictature. Il faut attendre d’être à la retraite pour pouvoir critiquer sinon, c’est la perte de son job. Bientôt, la suppression de la retraite pour ceux qui pensent mal. smiley


                    • jean-marc D jean-marc 6 novembre 2015 17:43

                      Vingt dieux, v’là Giscard qui sort de son hibernation et se prend pour Madame Soleil........



                      • antyreac 6 novembre 2015 18:27
                        @ l’auteur


                        Il y aura toujours des crétins qui sont à contre sens du courent général

                        • Montdragon Montdragon 6 novembre 2015 18:51

                          Pour qui ça intéresse, j’ai une table ronde en cerisier..en exclu on fait la dernière interview de Pompidou sur la conquête de Mars.
                           smiley


                          • tf1Groupie 6 novembre 2015 22:30

                            Voici une vérité selon l’auteur :
                            "« Quel rôle la CIA a-t-elle joué dans la révolution du Maïdan ? »

                            Il vient d’inventer une vérité qui est une question !!

                            Je ne suis pas surpris que les étudiants baissent de niveau.


                            • MAIBORODA MAIBORODA 7 novembre 2015 09:22

                              @tf1Groupie


                              j’ose penser qu’il est simplement prudent, car la réponse va de soi.

                            • soi même 7 novembre 2015 00:04

                              A se Valéry si il pouvait se payer le tombeau de Toutankhamon , il y a pas de doute cela serait l’apothéose de sa merditude politique.

                               


                              • eric 8 novembre 2015 11:49

                                1 cela commence mal...d’un point de vue historique, ce n’est pas une annexion, c’est une réunification...la première leçon de l’histoire, c’est qu’il n’y a pas de justice , mais une loi du plus fort, ou du plus malin. Au cas précis, la réunification de la Crimée à la Russie constitue sans doute paradoxalement un affaiblissement de la position russe dans cette zone.

                                Pour faire très vite, avant, l’électorat ukrainien était divisé en deux moitiés assez équivalentes , l’une sensible au rapprochement avec la Russie, l’autre moins. On voyait le balancement entre dirigeants plus ou moins pro russes ou européens, avec toutes les ambiguïtés et les jeux de bascule d’un pays à cheval. Personnellement, à part dans l’extrême ouest, j’aurai tendance à penser que la division passait aussi au cœur de chaque Ukrainien. Après tout Ianoukovtich, pro russe, mais ethniquement plus ukrainien que Timoshenko, a bossé sur la question du rapprochement avec l’Europe, pendant qu’elle, de mémoire, s’entendait avec gazprom...Comme la Crimée constituait une part importante des électeurs pro- russe ( pour faire simple) en tendance, cela signifie que les éléments pro russes en Ukraine sont désormais, et sans doute très durablement, minoritaires.

                                Un peu comme en Géorgie. Pays tellement ami de la Russie qu’on aurait eu du mal à distinguer. Après les exploits de Poutine, certes, l’Ossétie et l’Abkhazie restent à proximité, mais les gosses géorgiens cessent d’apprendre le russe. Est ce vraiment un progrès pour l’amitié entre les peuples et l’influence russe ?

                                9) sans doute un peu le même que le FSB dans l’autre camps. A chaque élection en Ukraine, les ingérences russes étaient très massives, et les télés nationales russes, très regardée par la force des choses à l’époque en Ukraine ne faisaient pas dans la dentelle, c’est le moins que l’on puisse dire.
                                Sur le 11, c’est pareil dans les deux camps et en Russie..

                                Sur Obama et Hollande, ils sont nuls et ne comprennent rien à ces pays, mais pas non plus à la diplomatie à l’international, voir au national. Le ministre du travail de Hollande ne sait pas ce qu’est un contrat de travail, vous ne vous attendez pas a ce qu’il aient des idées différentes de celle de son principal sponsor lors de son élection ? C’est pas chez Lucette qu’il apprendra ce qu’est la Ruthénie subcarpatique...

                                Les sanctions, cela marche un peu, mais ce n’est rien par rapport au cours du pétole. Il y a crise en Russie. Les sanctions ? Et bien chez azbouka fkus (la chaine de supermarché qui résiste à part Auchan), il y a du camembert, hallal, made in Maroc et qui porte le nom de « délice des alpes.... »Les huitres viennent de sakhaline, les truites du Sevan et le yoghourt pétillant au lait de Chameau du Kazakhstan..

                                Sur les questions 19 20 21, etc...la réponse est pourquoi ? Pourquoi les ukrainiens n’auraient pas le droit d’être européens sous prétexte qu’ils sont voisins des russes ? Qui a décidé qu’ils devaient se cantonaliser à la suisse ? Bref, de quoi je me mêle ?

                                Au final, ce qui va se passer, c’est que vu le poids intellectuel, démocratique, économique, de l’Europe, et la diminution quantitative de l’élément pro russe, bien sur que la masse de l’Ukraine va dériver à l’ouest, mais comme nos dirigeant sont nuls, que cela ne les intéresse pas, que cela peut couter cher, cela se fera lentement et dans la douleur. Comme les russes sont beaucoup plus concernés, au courant, prêt à payer, il parviendront certainement à ralentir très durablement ce mouvement inexorable. Qui gagnera quoi que ce soit à tous cela , J’aimerai bien qu’on me le dise...


                                • Garibaldi2 9 novembre 2015 09:14

                                  Il est stupide de mener contre Giscard des attaques ad hominem. Ce qui est important c’est ce qu’il dit. Ses analyses sont -elles correctes, ses rappels historiques sont-ils exacts ? C’est ça qui est important.


                                  • roman_garev 9 novembre 2015 10:50

                                    @Garibaldi2

                                    Exact. Mais on voit bien que plusieurs ici font justement l’inverse. Peu importent pour eux les idées et les analyses. La question majeure, c’est toujours la personne qui les a énoncés.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès