Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Accord avec Chirac : Delanoë s’explique et Hidalgo menace (...)

Accord avec Chirac : Delanoë s’explique et Hidalgo menace Joly

Interview de Anne Hidalgo, Delanoë, Royal et Holande pour Acturevue

Accord UMP-Chirac-Mairie de Paris :

Le PS assume et menace !

La délinquance financière semble être à la mode. L’affaire Woerth, qui est doucement, mais sûrement occultée des médias depuis le tournant sécuritaire du gouvernement en a été un bel exemple. Et le PS alors ? Que pense-il du futur accord entre l’UMP-Chirac et la Mairie de Paris ? Pour les cadres socialistes interrogés par Acturevue, personne n’y voit rien à redire, sauf quelques-uns qui feignent de faire tomber leur langue de bois. Pourtant certains comme les verts, critiquent férocement ce « déni de justice ». D’autres, comme Eva Joly vont jusqu’à qualifier cela de « recel d’abus de confiance » de la part du maire de Paris Bertrand Delanoë et se font durement taper dessus par le PS. 

Le PS tape en cœur sur Eva Joly, Hidalgo menace ! 

Interview Anne Hidalgo, première adjointe à la Mairie de Paris

Acturevue 

Que répondez-vous à Eva Joly qui parle « de recel d’abus de confiance » et critique l’accord entre la Mairie de Paris, Chirac et l’UMP ?

Anne Hidalgo

 Je n’ai rien à lui répondre. Je pense que ce que l’on fait à la Mairie de Paris est vraiment respectueux de l’intérêt des parisiens, de la politique, de la morale, du droit. Si j’ai un commentaire à faire, c’est qu’Eva joly ne continue pas trop sur cette lancée, car cela finira par nous causer quelques soucis.

Eva Joly et les Verts disent que le contribuable est volé deux fois et parlent de « déni de justice », vous réfutez cela ?

Anne Hidalgo

Oui, car c’est une procédure de droit. Elle a été reconnue et le dédommagement sera fait au centime près pour les parisiens. C’est une procédure transparente avec un vote au conseil de Paris. Ceux qui veulent laver plus blanc que blanc devraient être un peu plus humbles et modestes et revenir à des cours de droit pour se rendre compte qu’ils racontent un peu des conneries.

Jean-marc Ayrault prend la défense de cet accord et estime que le plus important est que « en acceptant l’accord, Chirac reconnaît sa culpabilité ».

Il n’y a donc que Jean-Louis Bianco qui admet être « embêté » et trouve cela même « gênant » car selon lui « cela donne l’impression d’un arrangement entre ami et peut accréditer l’idée que les élus s’entendent même si la Mairie de Paris n’a rien à se reprocher ». Il remet tout de même à sa place Eva Joly et ne trouve « qu’elle ne choisit pas les bons adversaires ». Lorsqu’ Acturevue lui demande s’il « vaut mieux se taire quand cela concerne le PS », Bianco répond seulement qu ‘il « faut dire les choses avec le sens des nuances ».

 

Chirac : un français à part ?

Il apparaît finalement étonnant que Jacques Chirac soit traité ainsi, c’est à dire différemment. Face aux multiples scandales qui éclaboussent le gouvernement, le PS peut-il se permettre de laisser une fois encore planer le doute ? Comment nous faire croire que Chirac est logé à la même enseigne que n’importe quel français au vue des déclarations de Delanoë et de Royal l’an dernier qui veulent tous deux éviter un acharnement. Delanoë confond même dans notre interview "vengeance" et "procès équitable et contradictoire". La volonté pour la Mairie de Paris de se faire rembourser est louable en soit. Ce qui l’est moins, c’est que le Maire abandonne ses poursuites alors même qu’il sait que le Procureur ne poursuivra pas notre ancien Président. 

 

Circulez, il n’y a rien à voir !

Quel est votre sentiment à propos de l’accord probable entre l’UMP, Chirac et la Mairie de Paris ?

David Assouline :Je ne connais pas le dossier. Ce n’est pas un accord déjà avec l’UMP. La ville de Paris veut récupérer l’argent qu’on lui a volé et que la justice passe. Pour le reste je ne vois pas de lien entre le contribuable et l’UMP.

 

François Hollande, député PS

Acturevue

Quel est votre sentiment à propos de l’accord probable entre l’UMP, Chirac et la Mairie de Paris ?

François Hollande :C’est la preuve que l’UMP qui a succédé au RPR avait bien bénéficié des emplois fictifs.  

Certains parlent de déni de justice et de vol du contribuable, cela ne pose-t-il pas de problème au Parti Socialiste ?

Et alors ? L’UMP va le reverser à la mairie de Paris, c’est déjà un bon usage. Il aurait financé autrement des colloques, des manifestations…

 

Ségolène Royal, elle, ne se mouille pas

Que pensez-vous de l’accord entre l’UMP-Chirac et la mairie de Paris ?

Ségolène Royal : Ce n’est pas le moment, ni le lieu pour s’exprimer sur cela.

 

Interview Bertrand Delanoë qui explique sa démarche à Acturevue

JPEG - 16.9 ko

Acturevue 

Que répondez-vous à Eva Joly qui parle « de recel d’abus de confiance » et critique l’accord entre la Mairie de Paris, Chirac et l’UMP ?

Bertand Delanoë

Il y a vraiment des gens qui, surtout quand ils sont compétents , théoriquement, à moins qu’ils aient oublié -comme Eva joly en matière de droit- devrait réfléchir à ce qu’ils disent. Depuis neuf ans, la Mairie de Paris a été extrêmement dynamique pour démolir le système qui existait avant nous. Simplement, il faut se rappeler l’affaire Blondel (secrétaire général de Force ouvrière mis en cause dans une affaire de corruption qui a passé un accord similaire). Quand une personne est mise en cause et le reconnaît, la vérité est établie et la faute est réparée. De la même manière qu’Eva Joly dit une bêtise, pas très excusable parce qu’elle est juriste, je ne peux que le réfuter. Quand elle dit que l’UMP ne peut pas rembourser, car la Mairie de Paris est victime du RPR, il faut savoir que c’est faux car c’est la justice qui a condamné l’UMP à payer.

Imaginez, une fois que nous aurions obtenu aveu et réparation, que je veuille -juste pour Jacques Chirac- m’acharner et qu’il aille en prison. Non, vous auriez critiqué cet acharnement et l’on aurait dit que je veux la peau d’un homme qui a été douze ans Président de la République. Je ne confonds pas, moi, justice et vengeance. Je ne dois pas avoir des principes qui s’appliquent selon les personnes. On dirait que pour Force Ouvrière j’accepte juste la réparation et que pour Chirac, je m’acharne.

Vous pensez donc qu’un procès avec constitution de partie civile, c’est une vengeance ?

Non, il y aura un procès même s’il n’y a pas de partie civile. Je pense tout de même qu’il sera dit dans ce procès qu’il y a eu des manquements à la loi.

Que répondez-vous à ceux qui disent que les contribuables sont volés deux fois ?

C’est un gros mensonge et Madame Joly le sait. D’abord parce que ce sont les juges qui ont établi que l’UMP devait payer les dettes du RPR. L’UMP est l’ayant droit du RPR. Et c’est l’UMP qui, avec son argent public, va enlever 1,7 million d’euros de son budget pour les verser aux contribuables parisiens. La vérité c’est cela. Ce qui est scandaleux c’est que tout cela a été dit dix fois (l’an dernier par exemple). De plus, les Verts avaient approuvé l’accord concernant Blondel. Je crois qu’il peut y avoir dans la tête de certains, l’idée selon laquelle ces sujets doivent être traités dans un esprit politicien. J’essaye, moi, de me dégager de cela. Je suis maire de Paris depuis 9 ans après 25 ans de fraudes du RPR. Qui est-ce qui a démantelé ce système ? Eva Joly ou moi ?

Vous dîtes qu’il ne faut pas s’acharner sur Chirac qui a été Président de la République et qui a plus de 70 ans. Ségolène Royal avait déclaré également cela l’an dernier. Jacques Chirac est-il véritablement logé à la même enseigne ?

Je comprends qu’il puisse y avoir de l’incompréhension. La morale, c’est d’abord la vérité. On pourrait dire que Jacques Chirac a un traitement différent des autres, s’il n’y avait pas la même procédure que pour Blondel. Or, ce n’est pas le cas. Je vous signale qu’il y a d’autres dossiers sur Chirac qui vont venir où la mairie de Paris est partie civile.


Moyenne des avis sur cet article :  4.77/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

50 réactions à cet article    


  • paoum 30 août 2010 10:31

    en prison, chirac le voleur !qu’il soit ruiné et médite ses traîtrises à l’ombre !

    en prison blondel !

    en prison woerth, sarko élu illégalement !

    socialistes, sociaux-traîtres ! à la lanterne !

    marre de ces gens qui jouent avec nos thunes.


    • jakback jakback 30 août 2010 16:57

      L’indignation générale est normale. Ce qui n’empêche rien et, ce dans la majorité des communes, l’abus de bien sociaux, l’abus de pouvoir. L’électoralisme est fait de ce bois la, quelque soit la couleur de l’élu.

      1

    • frugeky 30 août 2010 10:45

      C’est Eva Joly qui a raison.
      Détournement de fonds de L’UMP pour couvrir les abus du citoyen Chirac et non pas ceux du RPR.
      L’UMPS s’arrange trop bien des lois.
      Delanoë croit moral de récupérer du pognon venant de l’UMP même si ce remboursement est un détournement de la loi et trahi la confiance, mal placée, des adhérents de ce parti.
      Eva Joly présidente !


      • Indépendance des Chercheurs Indépendance des Chercheurs 30 août 2010 12:45

        Eva Joly a raison, mais le problème institutionnel est plus profond et général. Nous l’avons évoqué au passage dans ces deux articles :

        CNRS, élections, abstention... (IV)

        Le 26 août, d’après l’AFP, Eva Joly a qualifié de « très grave » la démarche de l’UMP en vue d’une prise en charge par ce parti de trois quarts des dettes générées par l’affaire des emplois fictifs de la mairie de Paris. Mais sans doute, le véritable problème de fond réside dans le fonctionnement institutionnel qui a permis qu’une telle situation ait pu se produire échappant au contrôle direct des citoyens. Comment garantir une réelle transparence des administrations ? Le 26 août également, l’affaire de la surfacturation imputée à GDF Suez par des usagers renvoie au problème de la transparence des factures. D’après Le Parisien, le médiateur national de l’énergie Denis Merville a estimé que « les calculs de facturation sont tellement compliqués, qu’il faut avoir fait Polytechnique pour les comprendre ». Il paraît évident que les pouvoirs effectifs, publics et privés, de la société actuelle s’écartent de plus en plus du respect de certaines règles de précaution déontologique qui, si elles étaient appliquées, éviteraient de nombreux risques d’aboutir à des situations conflictuelles. S’agissant de la France, une organisation peu suspecte de « penchants révolutionnaires » comme Transparency International formule de nombreux avertissements. Jusqu’à rappeler la nécessité de la liberté de la presse et de l’indépendance de la justice dans l’affaire Woerth - Bettencourt, ou avancer des « propositions et pistes de réflexions pour remédier à l’absence de code de déontologie et d’autorité de surveillance encadrant l’activité des élus, des ministres et de leurs collaborateurs ». Dans un tel contexte, nos recours en Conseil d’Etat évoquant, sans formuler aucune accusation personnelle, la question de l’apparence d’impartialité et d’indépendance de l’actuelle ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche ne nous paraissent pas déplacés. Encore moins, diffamatoires ou abusifs. La question des apparences a été un sujet central d’un mémoire du 26 août à l’adresse de notre recours récent (requête 342681) contre les élections de 2010 aux Conseils Scientifiques du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) et des dix Instituts du CNRS, et demandant en même temps l’annulation du Décret 2010-911 relatif à l’Etablissement public de Paris-Saclay et de la convention intitulée « Investissements d’avenir, convention Etat-ANR. Action : « opération Campus » » récemment parue au Journal Officiel. Les interventions volontaires soutenant nos recours en Conseil d’Etat sont les bienvenues.

        (...)

        [la suite, sur le lien http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2010/08/26/cnrs-elections-abstention-iv.html ]

        CNRS : message aux personnels des laboratoires (29 août 2010)

        Le dimanche 29 août, dans un article intitulé « Emplois fictifs : Betrand Delanoë justifice son accord avec Jacques Chirac », La Tribune fait état de cette déclaration d’Eva Joly : « C’est un mauvais ’deal’ au très haut niveau qui traduit une fois encore un mépris de la justice ». L’arrangement défendu par le maire de Paris, sur le remboursement proposé par l’UMP et l’ancien président de la République, comportera notamment l’abandon des poursuites par la mairie. Il s’agit, de toute évidence, d’une transaction de nature à mettre en cause devant l’opinion publique l’apparence d’indépendance et l’image globale du monde politique. Répondant à Eva Joly, l’ancien trésorier du Parti Socialiste Michel Sapin a estimé d’après France 2 que le financement public des partis dépend de leurs résultats électoraux mais qu’ensuite les partis sont libres de l’usage de cet argent. Une étonnante analyse, s’agissant en l’espèce de secourir un ancien maire mis en cause dans une affaire d’emplois fictifs. Tel est le comportement majoritaire d’un monde politique qui depuis vingt-cinq ans n’a cessé de pousser la recherche publique française vers une perte progressive de son indépendance et vers une soumission accrue aux intérêts du secteur privé. A présent, les organismes publics comme le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS) se heurtent à une offensive gouvernementale visant à leur démantèlement définitif au profit d’un dispositif lié au secteur privé. Quels intérêts sert cette politique, et que penser de l’apparence d’indépendance de Valérie Pécresse dont la proche famille exerce des fonctions dirigeantes dans des groupes privés (Bolloré, Imerys) avec des intérêts directs dans le domaine de la recherche ? Et comment comprendre le surprenant silence systématique des organisations syndicales de la recherche par rapport aux « suivis post-évaluation » par des « spécialistes des ressources humaines » imposés depuis trois ans à un nombre croissant de chercheurs du CNRS ? Tel est l’inquiétant contexte de notre message du 29 août aux agents des laboratoires du CNRS.

        (...)

        [la suite, sur le lien http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2010/08/29/cnrs-message-aux-personnels-des-laboratoires-29-aout-2010.html ]


        Cordialement

        Le Collectif Indépendance des Chercheurs
        http://science21.blogs.courrierinternational.com/
        http://www.mediapart.fr/club/blog/Scientia


      • Gourmet 2012 30 août 2010 13:43

        En effet, la question de fond est plus globale. Et d’emblée, cette énorme difficulté pour les « citoyens de base » quand il s’agit de contrôler des administrations qu’ils nourrissent de leurs impôts.

        Pour obtenir communication d’un seul document administratif, il faut souvent des années de procès. Et si vous cherchez à « en savoir trop », vous serez amenés à demander « trop de documents » et votre demande sera jugée abusive. Force est de constater que les grosses « affaires » des administrations éclatent en général très a posteriori, ce qui met en évidence la quasi-impossibilité d’un contrôle citoyen en temps réel. Dans son état actuel, le droit administratif protège excessivement les administrations au détriment des administrés.

        D’ailleurs, critiquer ou dénoncer quand on est dans l’opposition est une chose, mais ce qui compte c’est ce que l’on fait lorsqu’on gouverne. En l’occurrence la « majorité présidentielle » et le maire de Paris se sont prononcés. Des « membres de l’opposition » dénoncent l’arrangement ayant en perspective les présidentielles de 2012. Mais après ?

        Ceci étant dit, Eva Joly pose tacitement une question intéressante : un parti politique est-il juridiquement habilité à aider financièrement de cette façon un ancien maire poursuivi pour des pratiques financières illégales ?

        Gourmet 2012
        La cuisine électorale de 2012
        http://gourmet2012.wordpress.com/


      • Indépendance des Chercheurs Indépendance des Chercheurs 30 août 2010 14:32

        A Gourmet 2012,

        En effet, c’est très difficile pour les « petits citoyens » de contrôler le fonctionnement réel des administrations. Pas seulement en France, d’ailleurs. L’essence même de la « flexisécurité » à la mode dans l’Union Européenne est d’obéir et de se taire en échange du bol de riz quotidien. Dans l’Union Européenne, si vous avez (ou avez eu) du pouvoir, vous êtes quelqu’un de « prestigieux ». Si vous n’avez pas, ni n’avez jamais eu, du pouvoir, vous n’êtes rien.

        Quant à votre remarque : "Eva Joly pose tacitement une question intéressante : un parti politique est-il juridiquement habilité à aider financièrement de cette façon un ancien maire poursuivi pour des pratiques financières illégales ? " avec laquelle nous ne pouvons qu’être d’accord, voici ce que nous avons écrit dans le deuxième des articles cités plus haut :

        CNRS : message aux personnels des laboratoires (29 août 2010)

        http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2010/08/29/cnrs-message-aux-personnels-des-laboratoires-29-aout-2010.html

        (...)

        Il paraît difficile de nier l’existence d’un problème global du fonctionnement institutionnel français.

        Au point que Transparence International France en arrive à formuler des « propositions pour remédier à l’absence de code de déontologie et d’autorité de surveillance encadrant l’activité des élus, des ministres et de leurs collaborateurs » :

        http://www.transparence-france.org/ewb_pages/div/Les_conflits_dinterets_dans_la_vie_politique. php

        La controverse suscitée par le projet d’accord avec Jacques Chirac et l’UMP défendu par Bertrand Delanoë devant le Conseil de Paris relève-t-elle vraiment d’une autre problématique ?

        Pour rappel, l’article 2 des statuts de l’Union pour un Mouvement Populaire (UMP) précise :

        http://www.lemouvementpopulaire.fr/Shared/Documents/Les-statuts.pdf

        L’Union a pour objet de concourir à l’expression du suffrage universel dans le respect des valeurs de la République, Liberté, Egalité, Fraternité, des principes fondamentaux consacrés par la Constitution, de l’unité de la République et de l’indépendance de la Nation.

        Elle entend promouvoir, au service de la France et des Français, la liberté de conscience et la dignité de la personne, la diffusion de la culture et de l’instruction, le développement de la libre entreprise, l’Etat de droit, la justice sociale, le dialogue social, les droits, devoirs et solidarités fondamentales, l’égalité des chances, la sécurité des personnes et des biens, la protection de la nature et de l’environnement, la responsabilité individuelle, l’épanouissement de la famille, l’autorité de l’Etat, la libre administration des collectivités locales.

        Elle agit pour le rayonnement de la France dans le monde, pour la pérennité de la nation française, de son identité et de sa culture, pour le développement de la francophonie, pour la construction d’une Europe libre et démocratique et pour le progrès de la démocratie dans le monde.

        L’Union rassemble tous les Françaises et les Français qui partagent ces objectifs. Elle garantit la libre expression des sensibilités politiques qui la composent. Elle veille au respect du principe de parité entre les femmes et les hommes dans la vie du parti et l’accès aux responsabilités électives.

        (fin de citation)

        Quel rapport avec un quelconque soutien financier à Jacques Chirac dans l’affaire des emplois fictifs de la mairie de Paris ?

         

        (fin de l’extrait de notre article)

        A noter que Transparency International est très loin d’être une organisation « contestataire ».

        Cordialement

        Le Collectif Indépendance des Chercheurs
        http://science21.blogs.courrierinternational.com/
        http://www.mediapart.fr/club/blog/Scientia


      • Indépendance des Chercheurs Indépendance des Chercheurs 31 août 2010 09:22

        A propos du baratin diffusé hier par la Ville de Paris, voir aussi notre article :

        L’UMP a-t-elle le droit de payer les dettes de Jacques Chirac ?

        Le 30 août, la Ville de Paris diffuse un « document de synthèse » à propos du « dossier des emplois fictifs » et de ce qu’elle appelle "les « affaires » héritées du système RPR". A propos de l’accord envisagé avec Jacques Chirac et l’UMP, la mairie affirme notamment : "exiger de la Ville qu’elle remplisse le rôle du Parquet qui doit agir au nom de la société, c’est commettre une grave confusion, y compris d’un point de vue démocratique« . En clair, l’action pénale de la mairie s’arrêtera avec cette transaction. La déclaration bétonne ensuite :  »la perspective de voir l’UMP participer à ce remboursement n’a rien de contestable. Sur le fond, il faut rappeler que la chambre de l’instruction de Versailles évoque bien «  des financements illicites au profit d’une famille politique » alors que dans son ordonnance de renvoi, Madame Xavière Simeoni (la juge qui a instruit ce dossier) a estimé que les faits devaient « servir ses propres intérêts ou ceux de son propre parti  ». Il est donc parfaitement logique que l’ex RPR, devenu UMP en 2002, participe à la réparation des préjudices subis par les Parisiens". La Ville de Paris rappelle aussi que "c’est d’ailleurs ce qui s’est également vérifié dans « l’affaire Juppé », l’UMP remboursant alors 900 000 euros à la collectivité parisienne. A l’époque, au Conseil de Paris, en avril 2005, tous les élus, à commencer par les Verts, avaient approuvé ce principe...". On peut, cependant, penser que l’UMP en tant que parti et personne morale assume avec une grande facilité des responsabilités dont il serait a priori essentiel d’établir dans la transparence celles qui incombent vraiment au parti politique et celles qui sont imputables à des personnes ou à des groupes restreints. Et un parti politique qui assumerait officiellement de telles responsabilités, pourrait-il valablement ne pas être sanctionné par l’Etat ?

        [la suite, sur le lien http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2010/08/30/l-ump-a-t-elle-le-droit-de-payer-les-dettes-de-jacques-chira.html ]

        Cordialement

        Le Collectif Indépendance des Chercheurs
        http://science21.blogs.courrierinternational.com/
        http://www.mediapart.fr/club/blog/Scientia


      • COVADONGA722 COVADONGA722 30 août 2010 11:09

        demonstration éclatante de la consanguinité UMPS nos élites procedent du meme milieu des memes grandes ecoles des memes cabinets des memes grandes entreprises ils sont les larbins des memes prévaricateurs pratiquent les memes coucheries journaloartistique, les memes turpitudes et passe droits c’est le regne de la démocrasouille qui se prolongera automatiquement avec le larbin du FMI DSK.


        • COLRE COLRE 30 août 2010 11:15

          C’est dingue comme les politiques n’apprennent RIEN ! smiley

          Ces déclarations sont de la pure langue de bois. S’il y a des conclusions certaines à tirer de cette pantalonnade : 

          - c’est que ce deal s’apparente à un contrat entre mafiosi.

          - c’est que Chirac qui a organisé, pratiqué et couvert l’escroquerie à grande échelle pendant tous ses mandats va être une fois de plus BLANCHI !

          - c’est que Delanoe (qui s’en fout, il s’en va) et Hidalgo (qui n’en est pas à sa première boulette) font une ÉNORME connerie en notre nom, Parisiens, Français, démocrates, et même socialistes (révoltés !)

          - c’est que nous, justiciables comme les autres, allons assister à une parodie de justice À CAUSE d’une décision socialiste !

          - c’est qu’ils ne l’emporteront pas au paradis électoraliste et qu’ils ne viennent pas pleurnicher après quand leurs électeurs (dégoûtés ! comme moi) se tourneront vers Eva Joly pour nettoyer les écuries d’Augias, et d’autres vers des votes populistes comme Le Pen : merci les gars !!

          - qu’ils ont oublié que si Jospin n’est pas arrivé au 2è tour, c’est aussi parce qu’il a coupé les ailes à Montebourg qui voulait traduire Chirac devant la Cour de Justice ;

          - Qu’ils sont cons à mourir de ne pas se rendre compte, qu’en pleines affaires crapouilleuses (Woerth et compagnie, Karachi…), les Français en ont MARRE, d’où, entre autres, la montée en popularité d’Eva Joly. Aveugles et cons… ça fait beaucoup.

          Les socialistes auraient intérêt à RÉFLÉCHIR à deux fois avant d’accuser Eva Joly de dire ce que l’ensemble des citoyens républicains a envie de dire.
          OUI, c’est un déni de justice, OUI, c’est un petit arrangement entre amis, OUI c’est une justice de caste, et OUI, cette décision est inique, scandaleuse et révoltante, et c’est une socialiste qui le dit !!!! 


          • COLRE COLRE 30 août 2010 12:04

            Gelone, vous avez été mis en examen par la juge d’instruction, ou qqu’un de vos proches ?… Je comprendrais qu’elle vous ait laissé de mauvais souvenirs.

            Je ne sais ce qui est le plus con dans votre post : sexisme ? xénophobie ? bêtise ? 

            Je répète, pour les sourds et malentendants dans votre genre : il y en a qui rêvent de l’homme providentiel à qui confier les clefs du pays avant de marcher au pas, mais ce n’est aucunement le goût des Républicain(e)s et qui n’ont ni la lâcheté ni la crétinerie de se contenter d’une appréciation frelatée sur le soi-disant « charisme » de leurs responsables politiques. 
            On veut juste qu’ils soient compétents, bosseurs et honnêtes…



          • @distance @distance 30 août 2010 18:14


            Salut COLRE d’accord avec vous


            je rajouterais :
            C’est dingue comme les « citoyens » n’apprennent RIEN !

            car ce genre de « contrat » n’est pas nouveau entre certains élus de droite et de gauche


          • Lefumiste Lefumiste 30 août 2010 11:21

            Tout simplement R I D I C U L E et H O N T E U X !!!!!

            Mme JOLY a clairement raison, mais elle ne sera soutenu par aucun des politiques des 2 parties majoritaires français... La langue de bois leur va si bien !!!!

            Est-il réaliste de penser que la justice de notre pays soit assez puissante pour passer outre ces ententes, limite mafieuse ?

            Est-il réaliste de penser que des politiques, qu’ils soient de n importe quel partie, réussissent à passer outre leur démarche électoraliste, afin de s’indigner de certaines pratiques politico financière ?

            Pour ma part la réponse est cclairement NON.

            Mr Delanoe ose nous dire que « Quand une personne est mise en cause et le reconnaît, la vérité est établie et la faute est réparée » !! Ha bon........ Avec cette phrase ce cher Mr réinvente la justice en France !!! Il suffit de reconnaitre sa faute et de rembourser sa faute (avec de l’argent plus ou moins public dans ce cas là... donnation de l’état à l’UMP) pour que l’affaire soit classée !!! INCROYABLE !

            Allez dire ça aux petits dealers qui se tape 6 mois de taule pour s’être fait attrapper ! Allez dire ça aux braqueurs de banques ou de fourgons blindés ! Aux voleurs de tout poils !

            Cette démagogie est caractéristiques de nos politiques. Ils évoluent dans une dimension différente du citoyen lambda et le retour de baton risque d’être très douloureux si la majorité des français se réveillent et ouvre enfin les yeux sur les mécanismes que mettent en place ces voleurs en col blanc !

            Comme le dit Ekoué (La Rumeur) : Est-ce que les plus grands voleurs ont connu le commissariat ?
            J’ai beau me creuser la tête..... la réponse est définitivement non !!!


            • colza 30 août 2010 11:30

              Delanoe dit : "Et c’est l’UMP qui, avec son argent public, va enlever 1,7 million d’euros de son budget pour les verser aux contribuables parisiens"
              On va donc prendre de l’argent public, donc provenant de vous et moi, contribuables, pour le reverser aux contribuables ? Et Chirac serait blanchi ? et Delanoe trouve ça normal ?
              Je l’ai déjà dit ici, et je le redis, en 2012, GREVE DU VOTE avec regroupement des électeurs-grévistes devant les bureaux de vote , pour dire à tous ces tordus qu’on ne veut plus d’eux, qu’on n’a plus confiance et qu’il faut qu’ils dégagent.
              Là, vraiment ras la casquette !


              • xbrossard 31 août 2010 10:10

                @colza


                et si tu votes pas, ce sera les quelques péquins qui auront votés pour l’UMPS qui rafleront la mise

                plutôt que de passer le temps à pleurnicher, pourquoi tous les contestataires ne votent pas pour des partis différents comme Mélenchon ? parce que comme d’habitude, les pleurnicheurs diront « ça ne sert à rien de voter pour lui puisqu’il ne va pas faire plus de 5% » alors qu’en fait TOUT LE MONDE se dit la même chose et renonce à vouloir changer les choses....

                relisez la Boetie et reflechissez la prochaine fois...

              • earth75 earth75 30 août 2010 11:38

                Bonjour,
                 En taule bande de ripoux de la bande du Fouquét’s !!!! En taule, les politiciens de l’UMPS, ce parti unique qui ne roule que pour les riches.

                 Vive EVA JOLY, une des rares politiciennes qui soit honnête, qui n’ai pas de casier judiciaire, qui veut du changement au bénéfice du peuple et non seulement pour quelques riches parasites, qui ne servent à rien sinon à piocher dans les caisses de l’état.

                 Les français veulent du changement ! Donnons-nous cette chance.


                • Massaliote 30 août 2010 13:05

                  Eva Joly est un pétard mouillé qui fera pschiiit smiley


                • MKL 2 septembre 2010 15:42

                  Contrairement à d’autres, Eva JOLY ne fait pas que de la gesticulation, elle travaille à un vrai projet de société, et pour ce faire elle sait s’entourer.

                  Voir par exemple le prochain ouvrage de Pierre Larrouturou, qu’elle a préfacé :

                  « Avant Qu’il ne Soit Trop Tard » - sortie imminente.

                  PL est économiste en charge des questions d’emploi à EE (bien que sa réflexion soit bcp plus globale sur la métamorphose à faire accomplir à notre société...) et a été élu conseiller régional d’Ile de France cette année dans les Hauts de Seine, fief de Sarkozy, où il a réussi l’exploit d’y faire gagner la gauche, pour la 1ère fois depuis 30 ans, tous types d’élections confondus.


                • SALOMON2345 30 août 2010 11:50

                  En plus de la crise - la vraie qui s’ajoute à l’incurie de chez nous - et toutes ses conséquences psychologiques et sociales, les sophismes et contorsions verbales reviennent en force, la langue de bois à l’exclusive d’aucun parti (même le mien) retrouve toute sa place et faute d’arguments solides comme la pierre, on recommence à comparer (ce fut le cas du brave Maurois lors de l’affaire URBA et qui, en voulant défausser le PS, argua que la droite avait fait pire : comme si le « moins pire » était indolore, tant pour la morale que pour le civisme de ceux qui vont signer les lois...) !

                  Comparaison n’est pas raison - dit le sage - et il devient plus que jamais insupportable lorsque « A » est accusé de s’entendre dire que « B » est encore bien plus noir, et ensuite et pour défense, d’avancer masqué derrière le vocable de vengeance dont on jure l’abjection en se parant de l’unique souci « justice » ! Cela apparaît vertueux, généreux, mais cela l’est-il ou à quelle obédience cela correspond-il ?....

                  Au 21e siècle, beaucoup plus de citoyens aujourd’hui comprennent « les petits arrangements » et une certaine blonde, fifille à son papa, se réjouit « hélas » des dégâts provoqués par ces fausses « raisons d’Etat », surtout en cette période cruciale où beaucoup s’inquiètent chaque jour pour remplir la gamelle famillale ! Un vrai boulevard s’ouvre pour elle, les mêmes causes (ou presque) produisant toujours les mêmes effets...un futur 2002 ?


                  • patroc 30 août 2010 11:52

                    Bravo à Eva Joly pour enfin dénoncer ces magouilles et arrangements sur le dos des contribuables.. UMPS, même combat pour le fric dans cette affaire où delanoé n’a rien compris..


                    • fwed fwed 30 août 2010 12:04

                      Avec les nouvelles lois, Delanoe, Hidalgo et Ayrault doivent ils être destitués de leur nationalité ?


                      • steve 30 août 2010 12:08

                        le geste amical envers Sarkozy, sur la photo, ne me plait pas - on ne peut pas lutter politiquement et ensuite faire copain, copain, c’est pas ma conception - car ces deux hommes représentent des idéologies complètement opposées, en principe, ensuite quand on dira gauche et droite c’est pareil, il faudra pas s’étonner


                        • Emmanuel Aguéra LeManu 30 août 2010 14:45

                          ... quant à la photo de Delanoë, éloquente et cruelle, elle m’en rappelle une de Keith Richard, faciès défiguré par les années d’excès en tous genres... Je ne sais pas à quoi il marche, le petit coco, mais faudrait penser à ralentir, gamin, va !


                        • Yvance77 30 août 2010 12:20

                          D’Anne Hildalgo je cite : "Je pense que ce que l’on fait à la Mairie de Paris est vraiment respectueux de l’intérêt des parisiens, de la politique, de la morale,"

                          Powhhaaa Powhhaaa Powhhaaa ... respect de la morale. Que c’est bon en début de semaine de rire.

                          Quand les encul*s se donnent la main ... on efface toutes les ardoises possibles. Surtout si elles concernent un des gars qui a le plus dévalisé la mairie de Paris.

                          Ces des centaines de millions qui ont été détournés ... et les magiciens entre en scène, et font leur numéro de disparition.

                          Que des Pasqua, Chirac, Dumas etc ... s’en soient sortis sans égratignure démontrent à quel point le système judiciaire français est vicié.

                          Farid qui avait besoin de bouffer et à piqué au Carrouf du coin, a pris bien plus cher.

                          Elle est pas forcément parfaite la Eva, mais je voterai pour elle, elle a le mérite d’être une femme honnête, et moralisera la justice ... j’en suis convaincu.

                          Marre de ces énarques UMPS qui pillent la France. Il est temps de passer à autre chose ...

                          A peluche


                          • Chris du Fier Chris du Fier 30 août 2010 19:12

                            FARID !!!!! Qui piquerait dans les magasins pour pouvoir bouffer ?...
                            Mais vous prenez vraiment vos concitoyens pour des cons, vous. Et en plus vous insultez cette nouvelle race de français....Espèce de raciste, bas du front...

                            Ou alors il y a longtemps que vous n’ habitez plus dans des quartiers, des banlieues et des centre-villes monopolisés par les Farid et ses congénères. On y a jamais vu autant de Mercedes, d’ Audi, de WW, etc.... Et certainement pas en piquant dans les magasins.. Les petits vieux, c’est plus sur. Ils sont pas cons quand même.

                            Sortez un peu de votre petite tour d’ ivoire. A moins que vous ne tentiez de nous bourrer le mou !!!! Ce que je crois d’ ailleurs.



                          • Killy 30 août 2010 12:44

                            Ca derange personne que ce montage cache probablement l’achat de la voix de Chirac au Conseil Constitutionel ? 


                            Comme ca Sarkozy aura une voix de plus au CC dans 2 ans.



                            • Carl 30 août 2010 13:00

                              Quoi d’étonnant dans cette affaire ? Delanoë et toute sa clique « caviar et champagne » sont pathétiques mais ils ont raison car un « acharnement » contre Chirac pourrait en effet froisser leur électorat parisien, la droite. Quant à Eva Joly, elle marque des points et va devenir dangereuse pour l’UMPS, alors attendons nous à un lynchage tout azimut très prochainement.


                              • Emmanuel Aguéra LeManu 30 août 2010 13:49

                                Petit conseil gratuit (car je suis bon) et de la plus élémentaire prudence, par les temps qui courent... :
                                Commander fissa un audit sur les comptes de la ville et faire un rapprochement entre train de vie & comptes en banques de Delanoë ...


                                • franchamont franchamont 30 août 2010 14:09

                                  Face à ces corrompus et menteurs de gauche comme de droite, Eva Joly, quant à elle, parle franc et sait ce qu’est la justice.

                                  Elle ne fait pas partie des -ni n’a participé aux- groupe Bildeberg, French Institute for International Relations* et autres organisations du pouvoir de l’empire atlantiste. Elle ne soutient les intérêts d’aucune multinatiionale et s’est toujours levée contre la corruption et les abus des soit-disant « élites ». Elle ne s’est jamais compromise dans aucune lutte partisane. Quel meilleur Président pour notre peuple et notre République ?

                                  * organisation liée aux Council on foreign relations, Center for Strategic and International Studies (CSIS), Carnegie endowment for international peace entre autres.

                                  • Guido Falxius 30 août 2010 14:14

                                    Quelle mascarade... Delanoë, celui qui continue de louer des HLM à ses amis, celui qui fait des affaires fructueuses avec le promoteur louchissime GECINA (notamment les ultra-magouilles du centre Beaugrenelle et les innombrables reventes à la découpe), celui qui a fait un pacte avec Chirac, puis avec Sarko (dont l’affaire qui nous occupe en ce moment n’est qu’une conséquence), celui qui recouvre Paris de panneaux publicitaires JC Decaux pour nous asséner son Vélib (attention, d’ici fin octobre, plus un seul vélo dans Paris jusqu’à avril prochain), ce Delanoë-là, celui qui a fait 2 fois des travaux bd Saint-Marcel parce que les premiers occasionnaient trop d’accidents...


                                    Ce Delanoë-là, donc, vient nous expliquer qu’il n’y a pas de différence de traitement puisque Chirac est traité comme Blondel, c’est à dire comme un privilégié ! Il se moque de nous ! En prison, tous, puisqu’ils ne méritent que ça ! Et si les parisiens laissent la mascarade continuer avec un mandat supplémentaire de l’autre cinglée du 15e (l’insupportable Anne Hidalgo) c’est que cette ville est foutue pour de bon.

                                    Qu’on me comprenne bien, les années Chirac-Tiberi ont été une gabegie infecte. Delanoë fait presque pareil, mais avec les leçons de morale en plus ! C’en est trop !

                                    • Chris du Fier Chris du Fier 30 août 2010 19:15

                                      Les salauds. Ils mériteraient d’ être encartés au PS.


                                    • kiouty 30 août 2010 14:44

                                      Mdr pour le PS, au moment ou ils sortaient tous motivés de leur université d’été de mes couilles avec tout plein de promesses de définir un futur programme pas encore défini mais qui va en tout cas ca c’est sur déchirer sa mère et bouleverser la France... Et là : PATATRA !! Delanoe qui précipite son parti par terre sans avoir la MOINDRE notion de l’impact électoral monstrueux de sa collusion avec la majorité.

                                      Vous me direz, les élections, c’est que dans deux ans... On a le temps d’oublier...

                                      Eva Joly marque des points, elle jour sur son cheval de bataille, bien joué, je suis très content ! Dommage qu’elle soit à Europe Ecologie, un parti politique pro-européen...


                                      • Martin D 30 août 2010 14:45

                                        Eva JOLY présidente maintenant !!!!!!!!!!!!!!!!


                                        • Chris du Fier Chris du Fier 30 août 2010 19:27

                                          Pétard. Mais il y a des malades.
                                          On a déjà des Zafricaines plein les ministères, un Magyaro-juif au pouvoir, des manouches plein autour, un issu d’ Arménien qui fait la loi au sénat, et voilà que monsieur veut maintenant une Norvégienne comme président  !!!

                                          Et pourquoi pas PAPE DIOUF Président ?.. Hein, je vous le demande.

                                          C’est quoi la France pour vous ? :: Une poubelle ?.


                                        • foufouille foufouille 30 août 2010 18:14

                                          le bobo, il devrait savoir que la gôche ca existe plus
                                          pour demian bien sur


                                        • foufouille foufouille 30 août 2010 18:46

                                          comme tu es de « droite » ca fait bobof


                                        • Gary Gaignon Gary Gaignon 30 août 2010 21:29

                                          Gauche !... Droite !... Rompez !...


                                        • Traroth Traroth 30 août 2010 18:12

                                          Depuis le temps qu’on dit qu’entre le PS et l’UMP, il y a l’épaisseur d’un papier à cigarette, on s’aperçoit que quand les choses deviennent serrées, ils se protègent tous les uns les autres. C’est ignoble...

                                          L’UMP aurait été condamné à rembourser dans tous les cas, mais le PS, pour une raison qui ne peut pas être légitime, cherche visiblement à lui éviter une condamnation, ainsi qu’à son ancien chef, Chirac.

                                          Le reste, c’est du baratin !


                                          • Traroth Traroth 30 août 2010 18:13

                                            J’ajoute que la personne dont j’aimerais connaitre l’opinion sur cette histoire, avant tout, c’est Martine Aubry !


                                          • Chris du Fier Chris du Fier 30 août 2010 19:31

                                            Ah non. Ne l’ embêtez pas.

                                            Elle est trés occupée à distribuer des repas hallals dans les cantines municipales de Lille et faire la police dans les piscines islamisées de la même ville.

                                            Alors, foutez lui la paix.


                                          • ELCHETORIX 30 août 2010 18:21

                                            Que dire de tout cela , un grand dégoût , une réalité morbide , ces chiens qui nous gouvernent sont des escrocs , des imposteurs !
                                            4 solutions lors des élections de 2012 , toutes anti-système actuel :
                                            EVA JOLY , si elle quitte EE
                                            MELENCHON
                                            Marine le PEN
                                            Ou ABSTENTION MASSIVE , dès le 1er tour
                                            A chacun de voir !
                                            RA .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès