Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Arnaud Montebourg dans la lignées de Bernie Sanders et Jérémy Corbyn (...)

Arnaud Montebourg dans la lignées de Bernie Sanders et Jérémy Corbyn ?...

Alors que le PS français, après les travaillistes anglais et ses collègues d'outre Pyrénnées est au prises avec les retombées du "blairisme", voilà que sort du bois un Jérémy Corbyn à la française (Le Journal du Dimanche + Europe1). Arnaud Montebourg, qui n'écarte pas une collaboration avec le PCF, se propose, contre le "hollandisme sous toutes ses variantes" de conserver la "vieille maison", qui trantole dangereusement, dans l'orbite du socialisme traditionnel.

"Il y a un défaitisme à gauche. Mais je ne partage pas cette neurasthénie. Je vois bien dans ma campagne de terrain que, pour peu qu’on ait des propositions, cela rencontre un réel écho populaire. La gauche peut l’emporter. J’y crois dur comme fer". Dans une longue interview donnée au Journal du dimanche, Arnaud Montebourg l'assure : tout n'est pas perdu pour la gauche. A condition qu'elle fasse le choix de l'élire à la primaire.

"Plus personne ne veut donner sa confiance à cette gauche de gouvernement-là. Elle a échoué sur le terrain des valeurs – qu’elle a abandonnées – et sur le terrain de l’efficacité. Pourtant les Français qui se reconnaissent dans les aspirations de gauche ne se sont pas évaporés, ils sont en colère et se sentent bernés. Ils veulent une alternative ancrée dans nos convictions, réaliste et raisonnable, mais aussi sincèrement audacieuse. Elle existe, c’est la démarche que je propose", martèle l'ancien ministre de François Hollande. 

Mélenchon, "radicalité et isolement". Selon Arnaud Montebourg, le président de la République semble avoir perdu d'avance. "Il a coupé en morceaux ses propres soutiens et son Premier ministre a fait la théorie des gauches irréconciliables", tacle-il, mettant en avant sa "cohérence rectiligne". "Mes idées n’ont pas été mises au pouvoir. C’est là mon échec. Alors qu’il aurait fallu inventer une politique alternative à l’austérité ou nationaliser les hauts fourneaux de Florange, c’est, à chaque fois, le choix du conformisme ou, pire, du conservatisme qu’il l’a emporté", assène-t-il encore. Déchéance de nationalité, loi Travail… Arnaud Montebourg dénonce des "réformes qui ont laissé des fracture encore ouverte dans ce qui reste de majorité". Quant à Jean-Luc Mélenchon, il ne représente pas non plus une alternative crédible. "Ce qui sépare Mélenchon du reste de la gauche, c’est sa radicalité et son isolement", assène Arnaud Montebourg. 

"Mon programme est socialiste mais pas seulement". Arnaud Montebourg avance pour gagner. "Je ne suis pas dans la candidature de témoignage. J’ai déjà fait cela et j’en ai épuisé les charmes", assure-t-il. Que propose-t-il pour cela ? Un "patriotisme économique", qui commencera par l'abrogation de la loi El Khomri. "Je propose une stratégie de redécollage économique en mettant fin à l’austérité, par un investissement de 20 milliards dans les infrastructures. Et de 100 milliards en cinq ans pour la rénovation thermique, avec de l’argent public et privé. Je défends également un patriotisme économique du made in France qui consiste à protéger nos entreprises, nos emplois et nos savoir-faire de la concurrence déloyale. Réservons 80 % de la commande publique pour les PME. En outre, je souhaite que 10 % de l’assurance-vie – l’épargne des Français – financent les PME. Et je propose un Code du travail différent pour les PME, négocié branche par branche", énumère le surnommé "chantre du Made in France", qui défend également "des baisses de la CSG", cet "impôt injuste". 

"La situation du pays est extrêmement grave. Je construis un projet de rassemblement des Français. Je préfère bannir tout ce qui peut empêcher l’accès des Français au sérieux et au caractère innovant de mes propositions", rétorque également Arnaud Montebourg, à ceux qui l'accuse de faire une campagne trop discrète. Et de conclure : "Mon programme est socialiste mais pas seulement  : il est aussi républicain, écologiste, et même gaulliste social".


Moyenne des avis sur cet article :  2.15/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • Aristoto Aristoto 31 octobre 18:31
    Bernie Sanders

    C’est celui qui s’est rangé derrière Clinton c’est bien ça !

    ça veut dire que Montebourg se rangera en cas de défaite derrière le parti plutot que derrière celui qui calque son programme !

    Dites je suis débile ou y a un aspect relevant de la mecanique quantique que j’arrive pas à saisir dans la vie des parti politique français.


    • JMBerniolles 31 octobre 19:13
      @Aristoto

      Oui c’est l’infiniment petit.... et l’impossibilité de totalement localiser et définir une particule quantique..

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 31 octobre 19:04

      Encore faudrait-il que Montebourg fasse l’effort de lire les Traités européens...
      Le TFUE, ça s’appelle... Il n’a tiré aucun enseignement des ses échecs, c’est navrant. Et tout ce qu’il propose est interdit par les Traités européens.


      Voici la liste des principaux articles des Traités qui expliquent ses échecs quand il était Ministre, et qui vont l’empêcher de faire autre chose, s’il est un jour Président.

      Les 27 pays ne doivent faire que des politiques européennes.
      Il est interdit de faire des politiques intérieures nationales ! Les Gouvernements doivent appliquer les GOPé, les Grandes Orientations de Politique économique.
      Dont voici la feuille de route pour la France.

      Il y a deux variétés de candidats :
      ** Ceux comme Montebourg qui cachent la réalité politique européenne aux Français, en faisant croire qu’ils peuvent faire « autre chose » que les politiques européennes.

      ** Et les autres, comme Mélenchon, qui parlent de l’ Europe, mais pour faire croire qu’avec leurs petits bras musclés, ils peuvent « changer l’ Europe ».... Une autre arnaque, qui suppose que les 26 autres pays soient d’accord avec son programme, à l’unanimité, ce qu’ils n’auront jamais.
      L’Europe n’est pas réformable.

      • Alren Alren 1er novembre 12:38

        @Fifi Brind_acier

        Et les autres, comme Mélenchon, qui parlent de l’ Europe, mais pour faire croire qu’avec leurs petits bras musclés, ils peuvent « changer l’ Europe »...

        Toujours la même ritournelle de Fifi Brind-acier qui feint d’ignorer la position réelle de Jean-Luc Mélenchon (laquelle est pourtant rappelée sur son site et sa chaîne Youtube) : faire des propositions pour une Europe des peuples souverains et en cas de refus (prévisible)) de l’Allemagne, quitter l’UE, mais seulement à ce moment-là après avoir dénoncé le CETA et le TAFTA après référendums, et bien entendu quitté l’OTAN d’emblée.

        L’avantage de faire des propositions de changement plutôt qu’un « frexit » a priori, c’est que ces propositions peuvent avoir l’agrément d’autres peuples européens qui pourraient alors signer des accords avec la France, isolant l’Allemagne et ses féaux de l’Est et du Nord (qui à travers elle veulent être les féaux des USA). C’est de l’habileté politique, voyez-vous Fifi !

        Avoir des alliés dans la guerre de propagande et de pressions de toutes sortes qu’exerceraient les USA contre la France - surtout si c’est la Clinton présidente - serait pour la deuxième puissance européenne (qui a des bras suffisamment musclés si elle s’en sert pour le bien de son peuple, rassurez-vous !), très bienvenu .


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er novembre 19:01

        @Alren
        « faire des propositions pour une Europe des peuples souverains et en cas de refus (prévisible)) de l’Allemagne, quitter l’UE » 


        Ce n’est pas ce que dit Mélenchon dans ses 10 propositions.
        « La « refondation démocratique » des traités européens et, à défaut, l’application d’un « plan B » prend la quatrième place »

        Pour un plan B en Europe, c’est celui qu’il a présenté fin 2015.
        Nulle part, il n’est question de Frexit .

        PS : Il y a combien de versions différentes du programme de Mélenchon ?

      • Alren Alren 2 novembre 19:33

        @Fifi Brind_acier

        programme de Mélenchon

        Ce n’est pas « le programme de Mélenchon » mais celui de la France Insoumise.

        Réduire ce formidable mouvement à une personne aussi brillante soit-elle est une tactique permanente des journalistes hostiles. Mais c’est une malhonnêteté.

        Au cas où vous reviendriez d’une exoplanète, nous sommes, sur Terre, en novembre 2016 pas en 2015 !!!


      • Clofab Clofab 31 octobre 21:20

        « La situation du pays est extrêmement grave »


        Votez Marine ou fermez-la à jamais !

        • zygzornifle zygzornifle 1er novembre 09:25

          @Clofab


           Haaa les gars de la Marine c’est les meilleurs ...... Les autres ne sont que des Staphylocoques dorés sur le battant des toilettes ....

        • Jean Pierre 2 novembre 11:52

          @Clofab
          Soyez précis dans vos commentaires. Ce que vous devriez dire c’est « Votez Marine ET fermez là à jamais ! » 


        • binnemaya 1er novembre 02:08

          Comment peut-on croire ce mec qui a autoriser la réouverture des Mines sur tout le territoire français, le gaz de schiste qui dès l’élection terminée sera autorisé, le nucléaire qui sent le roussit et va sans aucun doute provoquer au moins une cata...
          C’est le genre de politicien style Hollande,Sarko,Le Pen qui n’a aucune parole se vend au plus offrant en nous berçant d’illusion !
          Actuellement le seul qui a un programme démocratique,écolo c’est Mélenchon !


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er novembre 07:33

            @binnemay
            Pour appliquer un programme écologique, il faut sortir de l’ UE... C’est la Commission européenne qui a l’initiative des lois. Elle passe 90% de son temps avec les lobbies industriels et ses décisions sont tout, sauf écologiques !


            Mélenchon ne pourra rien faire d’autre, car il est interdit à un pays européen de faire une politique intérieure nationale. Dans l’UE on ne peut faire que des politiques européennes.

            Si l’Europe ne convient pas à Mélenchon, ce qui se comprend, il n’a qu’à faire alliance avec l’ UPR pour le FREXIT.

          • CN46400 CN46400 1er novembre 08:02

            @binnemaya
             Pour compenser la production aléatoire des ENR (éolien+solaire) il faut disposer d’une source thermique (charbon ou fioul). Le France, pour cela, dispose de 5 centrales charbon qui totalisent 3 000 MW de puissance (= 3 Réacteurs Nuc). Le charbon consommé est importé alors qu’il y a encore en France des gisements exploitables.....


          • Donato Di Cesare Donato Di Cesare 1er novembre 08:16

            @Fifi Brind_acier
            Mélenchon pourra faire une « politique intérieure nationale ». Il suffit, pour cela, de supprimer l’article XV intitulé « droit européen » qui donne la primauté aux lois Européennes sur les nôtres et on retrouve notre souveraineté. Pour faire ça, il est impératif d’avoir des députés différents de ceux qui sont à l’assemblée en ce moments, mais je ne doute pas qu’en 2017, l’assemblée sera composée d’Insoumis, de Nuits debout, d’UPR... 


          • binnemaya 1er novembre 09:01

            @CN46400
            Non « Pour compenser la production aléatoire des ENR (éolien+solaire) il faut » investir(subventioner) dans le stockage d’énergie, isoler les maisons et surtout permettre aux gens d’être autonome en énergie car quand vous êtes autonome vous êtes LIBRE .
            Nous sommes entraint de détruire l’équilibre fragile qui a permis notre évolution et donc toutes nos ressources intellectuelles financères doivent être investit dans le sauvetage de notre écosystème


          • Ar zen Ar zen 1er novembre 09:02

            @Donato Di Cesare

            Merci de citer le titre XV de la constitution française. Vous écrivez que les articles liés à ce titre donne la primauté aux lois européennes. Mais n’oubliez pas trop vite le titre VI « des traités et accords internationaux » dont l’article 55 : « Les traités ou accords régulièrement ratifiés ou approuvés ont, dès leur publication, une autorité supérieure à celle des lois, sous réserve, pour chaque accord ou traité, de son application par l’autre partie ».

            Je vous rappèlerai que de 1958 à 1992, en 34 années, la constitution française a été modifiée à 4 reprises. De 1992 (depuis Maastricht) à 2008 (Lisbonne), en 16 années, elle l’a été à 19 reprises. Vous pouvez le vérifier sur le site du conseil constitutionnel. La constitution française a été modifiée parce que les dispositions des traités européens étaient « anticonstitutionnelles ». Il fallait donc modifier notre constitution pour pouvoir appliquer les traités européens. Des transferts massifs de souveraineté ont été réalisés vers l’Union européenne.

            Ceci pour vous dire que n’importe quel changement de constitution en France, et pas seulement la suppression du titre XV, rendra « inconstitutionnelles » de nombreuses dispositions des traités européens. Il est donc « im-pos-sible » de ré-écrire une constitution en France en ayant la prétention de rester dans l’UE. Ceci n’est pas cohérent et ne passe pas le cap d’une analyse rationnelle. Mélénchon le sait. Il ment à son électorat.

            Surtout ne me croyez pas. Essayez de mettre en perspective une nouvelle constitution française et l’appartenance de notre pays à l’UE. Cela ne fonctionne plus. La seule issue, c’est, effectivement, de ré-écrire la constitution mais en doublant cette initiative du retrait de la France de l’UE. Il faut un « Frexit » pour retrouver les manettes de notre destin. Tout discours politique qui ne propose pas une sortie de l’Union européenne est une mascarade. Rien ne sera possible en restant dans l’UE. Mélénchon nous vend des illusions.


          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er novembre 12:17

            @Donato Di Cesare
            Mais non, Monsieur yakafokon ! La France n’a pas signé les traités avec Merkel ou Junker ! Les Traités européens sont des Traités internationaux, que chaque pays a signé avec chacun des autres.


            On ne divorce pas avec 26 pays, en claquant la porte comme un malotru, et en laissant 250 accords et Traités sans solution. Certains doivent être dénoncés, d’autres conservés. Il faut faire un tri. Pourquoi voulez vous que la France renonce aux accords internationaux avec la météo ou l’aviation civile, signé au nom de la France ?

            - En sortir est un droit acquis. Pourquoi violer les Traités, alors qu’on peut en sortir légalement ?

            - Si vous violez les Traités, vous allez direct au conflit avec les 26 autres pays avec lesquels la France a signé les Traités. Vous voulez ensuite signer des accords de coopération avec eux ? Rêve ! Quelle confiance peut-on avoir dans un pays qui viole les Traités ?

            - Vous perdez le solde des milliards d’euros que la France verse chaque année au budget européen.

            - Vous laissez sans solution, dans la nature, les milliers de fonctionnaires français qui travaillent à Bruxelles et à la BCE.

            - Vous entrez en conflit avec la Commission européenne, qui va porter plainte auprès de la Cour de Justice européenne et /ou du Tribunal Pénal International.

            - Puisque la France sera en tort, elle sera condamnée à payer de lourdes amendes, et à appliquer ... l’article 50 ! On aura perdu des années pour rien, avec plein de conflits avec les autres pays, pour rien.

            Il n’y a que les dictatures qui violent les Traités qu’elles ont signé.
            Hitler a signé 18 Traités et violé 17. Merci de nous proposer autre chose.

          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er novembre 12:27

            @Ar zen
            Merci pour ces précisions. Effectivement le Droit communautaire est supérieur aux Droits des Etats.On peut changer la Constitution d’un pays, ce sont toujours les Traités européens qui s’appliqueront.


            La primauté du droit européen

            " Selon le principe de primauté, le droit européen a une valeur supérieure aux droits nationaux des États membres. Le principe de primauté vaut pour tous les actes européens disposant d’une force obligatoire. Les États membres ne peuvent donc pas appliquer une règle nationale qui serait contraire au droit européen.

            Le principe de primauté garantie la supériorité du droit européen sur les droits nationaux. Il est un principe fondamental du droit européen. Tout comme le principe d’effet direct, il n’est pas inscrit dans les traités mais a été consacré par la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE)." (...)


            Il ne faut pas prendre ceux qui ont construit cette usine à gaz, pour des demeurés, ils ont tout prévu pour en faire une prison... ! La seule échappatoire, c’est l’article 50, que nous devons, merci à eux , à des juristes anglais, qui ont imposé une clause de sortie.



          • Alren Alren 1er novembre 12:43

            @Fifi Brind_acier

            Si l’Europe ne convient pas à Mélenchon, ce qui se comprend, il n’a qu’à faire alliance avec l’ UPR pour le FREXIT.

            C’est le tout petit UPR qui peut faire alliance avec la France Insoumise, si elle accepte le volet social (abrogation de la loi El Khomri et rétablissement d’une code du travail protecteur du salarié) et écologique de son programme. Ce qui est loin d’être évident.


          • JP94 1er novembre 17:39

            @binnemaya
            En Allemagne , on voit très bien ce que ça donne : pour chaque MW de puissance en éolien ou solaire, existe un autre MW produit par le charbon ou pire le lignite, qui sont très polluants, mais très rentables ( c’est là toute la raison d’être de ce système : le fric). Et le kWh électrique y est deux fois plus cher qu’en France.

            De plus tous ces MW qui traversent l’Allemagne du Nord au Sud, la couvrent de lignes électriques pour alimenter les lieux de consommation...

            C’est pareil pour le solaire en France : il est excessivement coûteux à produire et n’existe que parce qu’il est subventionné. Sinon qui le paierait à son coût de revient réel . 

            Pour en revenir à l’Allemagne, elle est donc dans une situation fort peu écologique ni rationnelle de surproduction permanente et il lui faut donc exporter à tout prix son excédent de production structurel, quitte même à e fourguer à un prix négatif, plus intéressant que le coût d’arrêt d’une centrale.

            Quant à exporter le système allemand, n’en parlons pas ! tous les pays exporteraient, mais à qui ? et pour le CO2 et les suies de charbon, on aurait une Europe dans un nuage de particules fines et létales ...

          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er novembre 19:07

            @Alren
            L’UPR a plus d’adhérents que le Parti de Gauche ! Et son programme est celui du Conseil National de la Résistance rédigé en grande partie par le PCF. Vous l’avez lu, au moins ?

            Donnez-nous plutôt le programme officiel de Mélenchon ! Il semble qu’il y en ait plusieurs, lequel est le bon ?


          • Ar zen Ar zen 2 novembre 00:16

            @Alren

            Vous savez, c’est très simple. Pour faire alliance avec un autre parti, l’UPR n’exprime qu’une seule condition : sortir de l’UE et sortir de l’OTAN. Mélenchon n’indique jamais sa volonté de sortir ni de l’UE ni de l’OTAN, à moins que vous veniez, par un texte, une vidéo, nous montrer le contraire. L’UE c’est la prison des peuples voulue par les puissances de l’argent. Il n’y a pas d’autre solution pour libérer ceux ci que de sortir de l’UE et de l’OTAN. 

            Par ailleurs, l’UPR c’est aujourd’hui plus de 12.600 adhérents. Quels sont donc les autres partis en France ayant davantage d’adhérents ? Avez vous la réponse ? 

            Soyez critique et ne croyez pas les « merdias ». Il y a une technique, simple, pour vérifier le nombre d’adhérents d’un parti politique. Il vous suffit de visiter le site de la Commission Nationale des Comptes de Campagne et des Financements Publics -CNCCFP- pour constater les sommes versées par les adhérents. C’est, évidemment, une approximation, mais celle ci vous permet de tenir compte d’une certaine réalité. 

          • taktak 2 novembre 11:23

            @Ar zen
            Combien de signature d’élu a actuellement Asselineau ?


          • Donato Di Cesare Donato Di Cesare 2 novembre 19:25

            @Ar zen
            « Mélenchon n’indique jamais sa volonté de sortir ni de l’UE ni de l’OTAN, à moins que vous veniez, par un texte, une vidéo, nous montrer le contraire »

            ... et sortir de l’OTAN, il le répète lors de chaque intervention médiatique.

          • fred.foyn fred.foyn 1er novembre 07:58
            Arnaud Montebourg en politique ?
            C’est la « FARCE » pour 2017..Un PLOUC en campagne..

            • zygzornifle zygzornifle 1er novembre 09:23

              Plutôt dans la lignée de Bernie le superbe film de Dupontel .....


              • franck milo franck milo 1er novembre 09:33

                Enfin CN46400 nous annonce l’arrivée tant attendue du messie....wouaw !
                j’aurai jamais pensé qu’il avait cette gueule de faux jeton, de celui qui a prit les employés de florange, goodyear, alsthom etc pour des cons...qu’il serait l’Elu...
                non mais sérieusement Monde de bourge, le young leader représentant en chaussette candidat de « toute » la gauche.. ??
                désolé je sors vomir !


                • CN46400 CN46400 1er novembre 09:48

                  @franck milo
                   Pour le foie, je conseille épathoum, et pour espérer voter pour autre chose que Juppé ou Lepen le 7 mai 2017, je préconise d’élargir l’assiette d’un candidat de gauche à tous les socialistes qui contestent la loi El Khomri......


                • JP94 1er novembre 17:43

                  @franck milo

                  Effectivement Montebourg est un young leader, donc atlantiste, par définition, et par conséquent, européiste, puisque l’un implique l’autre.
                  Alors qu’en attendre à part une tactique à la Yes we can change ?

                • Ar zen Ar zen 1er novembre 10:12

                  Arnaud Montebourg : son discours et la réalité politique économique.

                  Des mots, de la propagande, rien de plus. Parce que la réalité des traités européens est implacable.

                  Il a vraiment la mémoire courte, très courte. 5 petites minutes pour lui rappeler « la foudre européenne ».

                  https://m.youtube.com/watch?v=6HyoJNojJRE


                  • zygzornifle zygzornifle 1er novembre 14:48

                    C’est un des rares politiques a n’avoir pas fait imprimer son livre en France mais en Italie , pour le défenseur du « made in France » ce n’est pas bien réfléchi ,un de plus qui peu aller partager les petits pains au chocolat de Copé ......


                    • taktak 2 novembre 11:24

                      Lol. CN46400 qui fait la pub de Montebourg. Vous savez le gars qui a liquidé Alstom pour remplir les poches de Bouygues. Celui qui était dans le gouvernement Ayrault qui a fait le CICE et l’ANI sous les ordres de UE MEDEF !
                      Mais il faut ouvrir les yeux : Montebourg, c’est la droite !


                      • CN46400 CN46400 2 novembre 12:59

                        @taktak

                        Entre le social démocrate Mélenchon, pour qui roule le PRCF et le social démocrate Montebourg la différence principale est dans le fait que le second peut viser le 2° tour tandis que le premier ne vise qu’à doubler le « hollandiste » de service, c’est à dire la 3° place....Ce qui n’empêche pas Mélenchon d’annoncer que les candidats député, pour obtenir son investiture, devront s’engager à cotiser chez lui et à voter comme lui.....Bonjour le caporalisme !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès