Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Chantage à l’Elysée

Chantage à l’Elysée

« Comment ? Vous envisagez de refuser de voter la confiance à MON gouvernement VALLS II ? Vous voulez que je change MA politique ? Pour qui vous prenez-vous ? Moi, Président, je vous somme de rentrer dans le rang. Si des membres de la majorité prennent la responsabilité de renverser le gouvernement par des votes négatifs, je vous préviens : je dissous l’Assemblée ».

Le Premier ministre, voulant aussi affirmer son autorité, ajoute : « Je dirai même plus. Si je le pouvais, je dissoudrais aussi ! »

 

Evidemment, ces termes et attitudes sont le fruit de mon imagination, mais la réalité, elle, est bien celle-ci : pour obtenir que les fameux « frondeurs » votent la confiance, on leur a fait comprendre que la dissolution était sur l’autre plateau de la balance. Quel mot autre que « CHANTAGE » peut définir cette attitude ?

 

La dissolution est une arme que notre constitution de 1958 a voulu donner au Président de la République face à l’Assemblée Nationale. Par contre, il ne peut plus l’utiliser dans l’année qui suit, ce qui montre bien qu’il s’agit d’une possibilité qui doit être réservée à des situations exceptionnelles. En plus de soixante ans, elle n’a été utilisée que 5 fois, notamment pour éviter une cohabitation trop difficile lorsque les élections présidentielles et législatives ne coïncidaient pas dans le temps. Le Général de Gaulle s’en est servi une fois en 1962 après un vote de défiance des députés : au lieu de changer le gouvernement, il a dissout la chambre et nommé le même premier ministre à la tête du nouveau gouvernement. Ce ne fut pas à son honneur et les professeurs de droit constitutionnel y font encore allusion comme une de ses rares fautes dans le respect de l’esprit des institutions. En brandissant cet article comme une menace pour faire taire ses « opposants internes à la majorité », François Hollande banalise cette mesure exceptionnelle, confirmant par la même occasion la nécessité d’une sixième république et d’une constitution adaptée à notre temps, œuvre d’une assemblée constituante indépendante.

 

En fait, dans les conditions actuelles, en quoi consiste la menace pesant sur les députés socialistes si une dissolution suivait un vote de défiance :

 

  • à l’évidence, le risque de perdre leur siège (donc leur travail), étant donné la renommée dont jouit le P.S. grâce à la politique libérale assumée, l’apparente médiocrité et les mensonges du Président, soulignés par ailleurs par la brutalité et l’autoritarisme de Manuel Valls,

 

  • mais il y a pire pour ceux qui ont de vraies convictions de gauche. En effet, quelle nouvelle chambre pourrait sortir d’un prochain scrutin ? La Gauche, même la plus sincère, est aujourd’hui déconsidérée comme le PS, la Droite est divisée et désorganisée. Les médias ont favorisé le parti, sûrement ex-diabolique, puisqu’il est dit qu’il a réussi sa dédiabolisation, par un « look » différent, mais le costume ne faisant pas le moine, la mentalité n’a sûrement pas changé. Plusieurs éléments en font foi : les votes à l’assemblée européenne, les scandales racistes incessants, les attaques contre les associations de défense des Droits de l’Homme, les décisions des élus dans les quelques villes tenues par l’extrême droit, les diminutions ou suppressions des aides aux démunis etc… C’est le peuple que le FN fait souffrir. L’homme providentiel enfin, un Sarkozy bien connu, sorti par les citoyens avec un gros soupir de soulagement en 2012, élu en 2007 sur la base d’un compte de campagne falsifié. Il n’y aurait pas mieux en magasin selon les médias…

 

Ainsi, en choisissant la défiance au gouvernement Valls, les socialistes frondeurs, s’ils devaient croire la menace de l’exécutif, risqueraient d’abandonner la France et les Français aux mains d’une droite défaite ou tricheuse, ou pire d’une extrême droite qui ne cache pas toujours ses liens avec le fascisme : idéologie xénophobe, populisme dans son sens le plus abject et symbole conservé, même stylisé, fidèle au modèle de celui du MSI, le parti italien ouvertement Mussolinien.

 

 

ADRESSE À MONSIEUR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

 

 Monsieur le Président de République, 

 

Moi, citoyenne française, je vous supplie instamment, pour l’honneur de notre pays et de votre charge, d’annoncer publiquement votre promesse de ne pas dissoudre l’Assemblée Nationale, quelle que soit la réponse à la question de confiance que le Premier Ministre entend poser aux parlementaires.

Convaincue du respect que vous portez aux élus de la Nation et à leur nécessaire liberté dans l’exercice de leur mandat, certaine par ailleurs que j’exprime là un souhait partagé par une grande partie des électeurs de Gauche, je vous remercie par avance de bien vouloir examiner ma requête avec bienveillance.

 

Je vous prie de croire, Monsieur le Président, à l’expression de mes sentiments profondément républicains. Danièle Dugelay.


Moyenne des avis sur cet article :  3.55/5   (47 votes)




Réagissez à l'article

121 réactions à cet article    


  • zygzornifle zygzornifle 14 septembre 2014 12:29

    Après le mensonge le chantage est la deuxième matière enseignée à l’ENA ......


    • claude-michel claude-michel 14 septembre 2014 13:21

      Pour recevoir leur chèque en fin de mois..nos politiciens se prostituent devant la pensée inique du PS...« MOI-JE »


      • claude-michel claude-michel 15 septembre 2014 10:49

        Les gauchistes (en fait les cocus de la gauche) d’Agora sont sur tout ce qui bouge.. ?


      • karibo karibo 14 septembre 2014 13:30

        Bonjour .

        Encore une qui fait partie des 13% , décidément il y en a qui comprennent vite , il faut juste leur expliquer longtemps ...
        Inutile de vous accrocher à votre bouée, elle est percée, mais merci à vous pour continuer à faire grandir ce que vous prétendez combattre le populisme et d’ agiter votre épouvantail FN, qui ne convainc plus que des bobos de votre espèce, Mussolini Staline Mao, Castro, HITLER, WHAT ELSE !
        Nous sommes en 2014 madame, 1940, comme Capri !

        • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 14 septembre 2014 20:15

          @ Karibo. Je n’ai pas besoin d’agiter l’épouvantail FN, la simple logique démontre bien que les idées ne changent pas dans un parti maintenant âgé de plusieurs décennies d’un simple coup de baguette magique. Dois-je vous rappeler la belle envolée de la Châtelaine de Montretout pour aller valser dans les bras d’un charmant néo-nazi assumé dans la belle ville de Vienne en Autriche ? Dois-je vous rappeler ses mauvaises fréquentations dévoilées lors de l’enquête qui a suivi la mort d’un jeune anti-fa de 18 ans ? Dois-je vous rappeler toutes les rencontres entre les partis d’extrême droite afin de constituer une ligue européenne « nationaliste » ou « patriote », joli mot et belle valeur ne pouvant être assimilé à la xénophobie et aux injures racistes qui ont si souvent amené les adhérents du FN devant les tribunaux. Le vrai populisme, c’est l’amour du peuple et on ne le trouve pas dans cette organisation et les actions de ses élus .


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 septembre 2014 07:35

          Danièle Dugelay
          Dois-je vous rappeler que c’est Mitterrand qui a propulsé le FN dans les médias et la vie politique ?
          Dois-je vous rappeler que la Gauche en perdition se sert du FN comme épouvantail ?


        • karibo karibo 15 septembre 2014 16:02

          Inutile de faire de doublon, au regard des votes manifestement les bobos ne sont pas encore en voie de disparition.

           Devant les exemples que vous avez énumérés, certains parmi vous seraient les premiers à dire : « pas d’ amalgame », ce que vous faites avec délice .
          Ce n’ est pas que vous mais l’ UMPS qui a pour seul programme : se maintenir au pouvoir, et barrer la route au FN, désolé mais plus que maigre le programme, si non à la manoeuvre, entre 15 années du 1er françois, et les 2 années du second, à part leurs prouesses féminines, merci pour la sodomie pour tous, on vous la laisse, et vivement les boites auto .

        • karibo karibo 15 septembre 2014 16:03

          Inutile de faire de doublon, au regard des votes manifestement les bobos ne sont pas encore en voie de disparition.

           Devant les exemples que vous avez énumérés, certains parmi vous seraient les premiers à dire : « pas d’ amalgame », ce que vous faites avec délice .
          Ce n’ est pas que vous mais l’ UMPS qui a pour seul programme : se maintenir au pouvoir, et barrer la route au FN, désolé mais plus que maigre le programme, si non à la manoeuvre, entre 15 années du 1er françois, et les 2 années du second, à part leurs prouesses féminines, merci pour la sodomie pour tous, on vous la laisse, et vivement les boites auto .

        • Garance 14 septembre 2014 14:04

          Elle est marrante l’ Auteur



          Elle stigmatise le chantage de Hollande-Valls avec raison puisqu’il y a effectivement chantage

          Mais surtout elle supplie les compères de ne pas dissoudre

           « Ben oui ; vous comprenez ; dissoudre c’est scier la branche sur laquelle vous êtes tous assis ( Nullos, Gouvernement et dépités ) à vous goinfrer à la santé des Sans-Dents dont vous n’avez rien à secouer »

          N’ayez aucune crainte l’auteur : il ne dissoudra rien et le chantage va fonctionner

          Comme les députés ; Il est pourri mais pas con

          Le temps fera son oeuvre , suffit d’attendre un peu que la poire talée tombe toute seule de son arbre smiley

          • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 14 septembre 2014 20:23

            Cher Garance, vous m’êtes sympathique car, comme moi, vous êtes un « sans-dents », au moins sur votre logo. Je vais donc vous donner un conseil : apprenez à lire, Garance, apprenez à y consacrer le temps nécessaire pour vous éviter de dire des bêtises. Je n’ai jamais jamais supplié les compères de ne pas dissoudre, comme vous le dites. J’ai supplié le Président de notre République de promettre de ne pas dissoudre, simplement pour que la crainte d’une dissolution ne vienne pas entraver la sincérité du vote des députés. Vous saisissez la nuance, j’espère ?


          • goc goc 15 septembre 2014 10:30

            si j’étais député PS, je me dirais que de toute façon, c’est cuit, et que tenir encore 3 ans, pourrait bien être bien plus difficile qu’on le pense
            Donc je n’hésiterais pas un seul instant à voter contre la confiance et en plus, à le crier haut et fort afin que mes futurs électeurs sachent bien que je ne cautionne pas cette politique.
            Ce qui me permettrait d’être ré-elu, voir de devenir ministre du prochain gouvernement (compte tenu de l’absence programmée de majorité), en cas de nouvelles élections legislatives.
            l’autre avantage est de prolonger de 2 années supplémentaires mon mandat.
            Enfin dernier point (mais pas le plus important pour beaucoup de députés) c’est de pouvoir dormir la conscience tranquille en sachant que je respecte mes convictions.


          • miha 15 septembre 2014 10:56

            Je rejoins le raisonnement de Goc : si les frondeurs étaient sincères ET intelligents (ou vice-versa), ils passeraient outre ce chantage et voteraient contre la confiance au gouvernement (pas d’abstention !) en sachant que si l’assemblée est dissoute, ils auraient de grandes chances d’être réélus en récompense de leur courage... un courage si rare chez les politiciens de tous bords.


          • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 15 septembre 2014 12:00

            BIEN DIT BOUFFI

            JE PROPOSE UNE ALLIANCE BONNETS ROUGES-SANS CULOTTES- SANS DENTS !!!

            ca ira les PARLEMENTEURS A LA BASTILLE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


          • Gnostic GNOSTIC 14 septembre 2014 15:35

             


            Mais BORDEL qu’est-ce que vous avez foiré VOUS les enseignants ?

             

            Vous nous avez pourtant lavé le cerveau pendant des décennies à l’édoucation nasionale en nous affirmant que la droite c’était caca et la gauche c’était très beau !

             

            Et le résultat est là

             

            POUAHHHHHHHH


             smiley


            • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 14 septembre 2014 20:32

              Les enseignants de l’Education Nationale ne travaillent certainement pas de cette manière. Ce sont les gens de droite qui véhiculent cette légende, sans qu’il y ait jamais eu un procès pour tentative d’influencer un enfant par des opinions politiques. Le gouvernement actuel n’est pas de gauche et continue la même politique que les gouvernements de Sarkozy. Par contre, vous avez raison : Pouah !
              mais il faut ajouter qu’il existe toujours une vraie gauche sincère et fidèle à ses valeurs.


            • rocla+ rocla+ 14 septembre 2014 20:50

              Les enseignants devraient juste enseigner .


              L’ école  est là pour apprendre à l’ enfant à penser par lui-même .

              A devenir autonome . 

              Et non à être endoctriné . 

            • hgo04 hgo04 14 septembre 2014 21:23

              attention rocla, vous devenez frondeur la...

              Et cela risque de mettre le FN aux pouvoirs, hein ?? allez les frondeurs, dans le rang !!!


            • rocla+ rocla+ 14 septembre 2014 21:40
              . hgo04

              Juste je voulais faire face à l’ endoctrinologie  … smiley

            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 septembre 2014 07:39

              Vous voulez sans doute parler de cette Gauche radicalement européiste qui invente une VI e République pour éviter de parler de la sortie de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN ?

              « Une nouvelle escroquerie politique : la VIe République »


            • doctorix doctorix 14 septembre 2014 15:56

              Hollande et Valls sont ficelés par l’Europe, qui prive tous les gouvernements de la moindre initiative.

              De plus, ce sont deux europhiles convaincus, qui ont été mis à cette place en trafiquant le vote populaire par voie médiatique. Les dés étaient d’ailleurs pipés, car sarko sort du même moule, et peu importe qui sortait du chapeau, puisqu’ils étaient programmés pour faire la même politique.
              C’est un viol de démocratie, mais dans les règles.
              Ils font ce qu’on leur a dit de faire.
              Seule solution, en finir avec l’Europe, et avec le diktat américain sur le moindre aspect de notre vie nationale.
              Le seul candidat convenable reste Asselineau.
              Vous avez raison, Madame : il ne faut pas dissoudre : il faut lui laisser le temps de grandir dans l’espace médiatique.
              Je regarde avec attention l’Ecosse : ce n’est pas parce qu’elle sortira du Royaume-Uni qu’elle se jettera dans les bras de l’Europe. Elle n’a surement pas envie de changer ses chaînes contre d’autres. Ce pourrait être une première claque.

              • Peretz1 Peretz1 14 septembre 2014 17:34

                Si la Constitution citoyenne www.citoyenreferent.fr était instaurée, ce problème n’existerait pas. Le Président n’aurait pas tous les pouvoirs. La légitimité que donne le suffrage universel appartiendrait àl’Assemblée nationale comme c’est le cas dans toute démocratie normale.


                • bernard29 bernard29 14 septembre 2014 17:58

                  Vous voulez qui comme nouveau premier ministre ? Aubry ? Etes vous sûre qu’elle aura la confiance de la majorité de gauche, sans même parler de la majorité de l’assemblée nationale ? si ce gouvernement Aubry demande la confiance, ne sera t’il pas obligé de faire le chantage à la dissolution pour avoir sa majorité de gauche. ? Surement même que ce nouveau gouvernement devra faire face à une motion de censure ! .

                  Don c’est clair, pour le gouvernement actuel le chantage à la dissolution est obligatoire !.

                  au fait De Gaulle en 62, avait fait face à une motion de censure, des députés qui n’acceptaient pas l’élection du président au suffrage universel. C’est pour cela qu’il y avait eu des élections législatives anticipées.


                  • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 14 septembre 2014 20:41

                    Bonjour, Bernard29. Je ne pensais pas forcément à Aubry, il y a encore au PS et hors du PS des personnalités de gauche honnêtes, les compétences ne manquent pas, ce qui manque parfois c’est le courage chez certains. Martine Aubry est-elle de ceux-ci ou ceux-là ? J’aimerais surtout qu’elle nous précise ses opinions sur les idées de son père, Jacques Delors, et sur le genre d’Union Européenne qu’il a participé grandement à mettre en place.


                  • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 15 septembre 2014 01:20

                    @ Bernard29 - J’ai oublié de vous dire que j’étais d’accord avec vous pour la dissolution décidée par De Gaulle en 1962 : le désaccord portait bien sur le projet de faire élire les présidents de la république dorénavant par le suffrage universel. Il faut reconnaître que cela modifiait complètement la constitution : d’une république essentiellement parlementaire, on passait à une république présidentielle. C’est vraiment le différend-type qui puisse opposer le législatif et l’exécutif.


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 septembre 2014 07:45

                    Danièle,
                    Le précédent régime parlementaire, c’était la IVe république : 24 gouvernements en 12 ans, incapable de décider quoi que ce soit, empêtrée dans la guerre d’Indochine et d’ Algérie..
                    Vraiment, une vrai merveille, le régime parlementaire !!


                    On se demande bien pourquoi autant de Gouvernements de GÔooche depuis 1981, s’y sont trouvés si bien qu’ils ont gardé cette Constitution ?
                    • Et que Poutine en a fait un copié/coller pour la Russie...

                  • bernard29 bernard29 15 septembre 2014 12:41

                    Bonjour Danièle. Oui je crois que Hollande devrait maintenant poser la question au peuple par référendum, pour savoir quel statut il faudrait donner au Président. voir ; http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/hollande-le-revolutionnaire-ou-le-156568 


                  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 14 septembre 2014 18:42

                    Ce « vote de confiance » dont tout le monde parle est une absurdité, une de plus dont s’alimente le LEURRE DÉMOCRATIQUE !

                    Quand l’ensemble du peuple, quand l’entourage même du « président élu », quand l’ensemble des institutions ne sont plus en phase avec Hollande et avec son Valls, alors il n y a personne à qui voter la confiance puisque cette confiance elle-même s’est évaporée !

                    Une autre valse toujours à zero temps peut être envisagée mais pour l’intéret de la France, il vaut mieux DISSOUDRE ET CHANGER LES ÉQUIPES, mais n’allez pas vous pencher automatiquement vers la Droite du Pendule fatigué... ENTREPRISE INUTILE !


                    • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 14 septembre 2014 20:47

                      Je ne suis pas sûre que les citoyens souhaitent un gouvernement de droite, d’autant plus qu’ils l’ont déjà en la personne de Hollande et son ami Valls. La vérité est plus simple : François Hollande s’est fait élire sur un programme qui comportait des mesures de gauche importantes, mais il fait une politique contraire à son programme. Il a menti pour se faire élire. A mon avis, ce devrait être du domaine de la trahison.


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 septembre 2014 07:52

                      Ce que veulent les Français, ce sont des Politiques qui s’occupent de la France et des Français.
                      Pas de la BCE, de Merkel, des guerres pétrolifères des USA, des soutiens aux néos nazis de Kiev, des intérêts de banksters et de la dette illégitime !


                      Dans l’ UE, il n’est plus possible de faire des politiques intérieures nationales.

                      ll faut appliquer les politiques économiques européennes, c’est ce que fait Hollande.

                      Si vous n’êtes pas d’accord avec ce programme, il faut être cohérente et sortir de l’ UE.
                      Car l’UE n’est pas réformable.

                    • karibo karibo 15 septembre 2014 16:32

                      Merci Fifi, et de rajouter, que le Mali, L’ Egypte, la Syrie et l’ ukraine, avec les défilés de majorette du toutou d’ Obama, on s’ en tape !

                      Qu ’il s’ occupe de la France et des Français, au lieu de nous pondre des augmentations systématiques entre deux inaugurations, promenade à scooter, et obstination.
                      Français : je vous ai entendus, ( compris : prévoir 1 délai ) on ne change rien, : on kon-tinue !
                      De toutes façons, en plus de savonner la planche, la terre brulée en prime ne gâchera rien ...


                    • TREKKOTAZ TREKKOTAZ 14 septembre 2014 18:55

                      Moi président, je vous chie à la gueule bandes ce cons !!


                      • karibo karibo 15 septembre 2014 16:33

                        Voilà un langage débridé que l’ on pourrait qualifier de châtié : quelle élégance ...


                      • Jean nemare roiubu77 14 septembre 2014 19:04

                        Eh bien moi je souhaite vraiment que le Parlement fasse son boulot, c’est-à-dire refuse la confiance au Gouvernement Valls, et ejecte le PS du pouvoir, c’est une question de survie et des alubrité publique pour la France et les Français.


                        Evidemment, ce n’est pas pour remettre en scelle l’UMP, l’autre parti mafieux, et nécrosé, ni pour offrir le pouvoir à la grosse truie blonde, mais il existe UNE alternative crédible UNE SEULE : c’est l’UPR de François Asselineau ! 

                        Le seul parti qui dit la vérité aux Français et qui peut nous sortir de la catastrophe en nous faisant quitter l’UE, l’Euro et l’OTAN. La France ne pourra s’en sortir qu’à cette condition. Et aucun autre parti que l’UPR ne propose de rendre sa souveraineté à la France, et surtout pas le F-haine, qui roule pour le système !

                        • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 14 septembre 2014 21:41

                          @roiubu - Messieurs les adhérents de l’UPR, adorateurs de M. Asselineau, je vous prie instamment de faire en sorte de publier vous-mêmes un article pour faire de la publicité pour votre parti et son représentant et ne pas utiliser l’espace des commentaires des autres. Pour moi, votre président qui se dit ni à gauche, ni à droite, je considère qu’il n’est donc nulle part et ne présente aucun intérêt. Merci.


                        • rocla+ rocla+ 14 septembre 2014 21:47

                          Chère Madame Danièle , 


                          Vous n’ êtes pas sans ignorer  ( non je rigole ha ha ha ) 

                          Un certain Pierre Dac  a créé en son temps le Parti d’en Rire . 

                          Pourquoi refuserait on à ce nouvel humoriste de créer son Parti 
                           de Nulle Part ? 

                          On a actuellement le Parti droit dans l’ Mur .

                           


                        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 septembre 2014 08:02

                          Danièle Dugelay,
                          Ben voyons !

                          En plus de trouver normal que le FN ait 500 signatures (le FN a 500 Maires ? d’où viennent les 500 signatures ?)


                          Et trouver normal que l’ UPR soit censurée depuis 7 ans, vous voulez en plus nous interdire Internet ?
                          Et vous espérez qu’on va voter pour vous un jour ? Même pas en rêve !

                          Vous n’avez pas compris que depuis 2005, et la forfaiture de la Gauche avec Sarkozy, il y a de plus en plus de gens qui ne votent plus du tout ?

                          Le FN a gagné aux européennes, à cause des 60% d’abstentions, pas parce qu’il a augmenté son audience. 25% des votants, mais 11% des inscrits.

                        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 septembre 2014 13:19

                          Daniele Dugelay,
                          Merci de vos bons conseils...
                          Voici le dernier document publié par l’ UPR la semaine dernière, sur la mondialisation. sur Agoravox.


                        • bernard bernard 15 septembre 2014 16:04

                          @ Danièle Dugelay,


                          « Pour moi, votre président qui se dit ni à gauche, ni à droite, je considère qu’il n’est donc nulle part et ne présente aucun intérêt. Merci. » (sic)

                          Excusez moi, mais j’ai une question idiote à vous poser à laquelle vous allez donner, j’en suis sûr, un réponse intelligente.

                          Doit-on obligatoirement d’être de droite ou de gauche pour présenter un intérêt...même quelconque ?

                        • vesjem vesjem 14 septembre 2014 19:10

                          @daniele
                          je te plains :
                          1) d’avoir subi pendant 50 ans le matraquage FN= diable
                          2) d’en avoir gardé de profondes et ineffaçables séquelles
                          3) de t’être laissée abuser , tromper , escroquer , trahir par tes faux amis ;
                          4) de diffuser des mensonges dont tu as toi-même été victime

                          va écouter asselineau , vote la merluche , mais arrête de pleurer et de nous bassiner sur les bons à rien et mauvais en tout qui occupent la scène depuis 50 ans ;
                          les autres , soit , ne vaudront pas mieux après avoir pris leurs marques , mais un coup de pied dans la fourmilière me semble le salut (et le tient)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès