• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Emmanuel Macron va-t-il dynamiter la présidentielle 2017 ? (1)

Emmanuel Macron va-t-il dynamiter la présidentielle 2017 ? (1)

« Plus l’homme acquiert de la puissance, plus il devient vulnérable. Ce qu’il doit le plus redouter, c’est le moment où, la création entièrement jugulée, il fêtera son triomphe, apothéose fatale, victoire à laquelle il ne survivra pas. Le plus probable est qu’il disparaîtra avant d’avoir réalisé toutes ses ambitions. » (Cioran). La dynamite Macron, première partie.



Depuis la fin de la "primaire de la droite et du centre" et l’abandon du Président François Hollande, la candidature de l’ancien ministre Emmanuel Macron (39 ans) semble bien tourner : une vague d’adhésions et de soutiens, les défauts d’une primaire PS particulièrement pitoyable, des meetings bondés et des sondages qui décollent. Ce qui pouvait sembler insensé en avril 2016 pourrait devenir réalité : arriver au second tour de l’élection présidentielle… et même le remporter !

La bulle n’a pas encore éclaté. Elle n’éclatera peut-être jamais. Le dernier virage à négocier sera à la fin de la primaire PS en fin janvier 2017 : l’intérêt d’Emmanuel Macron serait évidemment une très faible participation à la primaire socialiste et la désignation de Benoît Hamon (pour rester sur des candidats qui se terminent par –on !) ou encore d’Arnaud Montebourg. En revanche, la désignation de Manuel Valls rendrait plus compliquée la campagne d’Emmanuel Macron.


1. Du talent, du travail et de la chance

Comme on le sait, la réussite d’une entreprise est toujours liée à trois causes : le talent, le travail et la chance.

Le talent, Emmanuel Macron l’a évidemment : brillant intellectuellement, et c’est prouvé par ses diplômes et sa trajectoire prestigieuse (assistant du philosophe Paul Ricœur, inspection des finances, banque Rothschild, Élysée, ministre), il a également un réel charisme, celui de savoir parler aux foules, celui aussi d’être décontracté, pas comme Valéry Giscard d’Estaing (lui, c’était de la condescendance spontanée), mais une décontraction faite de simplicité, sans protocole, sans faste qui alourdit les fonctions, et enfin, chose très rare en politique, il écoute.

Le travail, il est là, à l’évidence. Il a su créer ex nihilo un nouveau parti, de nouveaux militants, une nouvelle structure, de nouvelles énergies pour sa campagne. Le risque, évidemment, c’est le destin de "Désirs d’avenir" ou du MoDem, à savoir que ce parti soit beaucoup trop lié à la personnalité de son fondateur. Le désastre annoncé du PS pourrait faire un transvasement avantageux vers En Marche. Le travail, c’est aussi d’écouter les Français, de penser que la solution vient par la base et pas par la "France d’en haut" (selon la formule de Jean-Pierre Raffarin), c’est l’humilité de dire que tout élite qu’il est, il doit écouter avant tout ceux qui sont sur le terrain, qui connaissent les choses (ses propositions sur l’école en sont un très bon exemple).

Enfin la chance, qu’Emmanuel Macron a su saisir dès le début : il a créé son mouvement en avril 2016 quand le pouvoir socialiste stagnait déjà dans l’impopularité, mais il a eu la bonne stratégie d’annoncer sa candidature avant la décision de François Hollande et aussi, avant la désignation de François Fillon. Sa candidature est donc une aventure personnelle, indépendante en théorie du contexte politique, même si elle en bénéficie beaucoup. L’absence de leadership du PS avantage à la fois Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon. Le calendrier tardif de la primaire socialiste avantage aussi Emmanuel Macron. Alors que la campagne de Manuel Valls pédale dans la semoule, celle d’Emmanuel Macron s’envole.


2. Une force militante exceptionnelle

Incontestablement, Emmanuel Macron a eu raison de ne pas participer à la primaire du PS, son mouvement a une force militante nettement plus imposante que le PS qui a pourtant la majorité à l’Assemblée Nationale, le gouvernement et l’Élysée…

Ces nombres ne signifient cependant pas grand chose pour l’élection présidentielle. Ils permettent à Emmanuel Macron de se convaincre qu’il a eu raison de partir en loup solitaire. Mais ils sont loin des 10 à 20 millions d’électeurs qu’il faudra probablement pour atteindre le second tour de l’élection présidentielle de 2017. D’ailleurs, beaucoup des participants à ses meetings sont venus plus par curiosité (car Emmanuel Macron fait partie des "curiosités" du paysage politique actuel) que par ferveur et enthousiasme.

_yartiMacronJ03

Quant aux sondages, comme Emmanuel Macron est aux portes des deux "camps" du clivage gauche/droite que tout le monde fustige (souvent avec raison), il est assez normal que des électeurs de "l’autre camp" le trouvent sympathique sans pour autant aller jusqu’à …voter pour lui. Des légions de personnalités populaires gisent massivement dans ce cimetière des présidentielles françaises : JJSS, Pierre Mendès-France, Raymond Barre, Simone Veil, Jacques Delors, Michel Rocard, Édouard Balladur, Jean-Louis Borloo, François Bayrou, Dominique Strauss-Kahn, Nicolas Hulot, Alain Juppé, etc.

On me dira que 140 000 adhérents, ce n’est pas la solitude, mais cela reste pourtant une aventure personnelle. De nombreux élus locaux ont d’ailleurs reçu de la "retape" pour faire partie de l’aventure : l’objectif d’Emmanuel Macron est d’obtenir en début février 2017 plus de mille parrainage de maires (le double du nécessaire).

De plus, les déboutés de l’investiture aux élections législatives de leur parti (PS, PRG, EELV, mais aussi MoDem, UDI, LR, etc.) pourraient aussi être tentés par une seconde chance en se frottant au sillage de la vague Macron qu’ils espéreraient alors entraînante.

En fait, même pas ! Les ralliements sont tellement nombreux parmi les élus socialistes que les responsables d’En Marche insistent beaucoup : pas question d’accepter les ralliements après le 29 janvier 2017, c’est-à-dire, après la primaire socialiste. Pas question que le soutien à Emmanuel Macron soit le plan B de députés socialistes sortants paniqués à l’idée d’être battus en juin prochain. Donc, aucune investiture aux élections législatives ne sera attribuée après le 29 janvier 2017.

Les rapports de forces ont changé en un mois puisque lors de la convention nationale des investitures du PS le 17 décembre 2016, le secrétaire national aux élections Christian Borgel avait menacé les députés PS : « Tous les candidats ont reçu copie d’un courrier du président de la commission nationale des conflits qui est un rappel statutaire et qui dit quelque chose de simple : être candidat socialiste aux législatives, c’est soutenir le candidat socialiste à l’élection présidentielle. ». Cette mise en garde pourrait concerner une quarantaine de députés PS…


3. Faire vivre la machine Macron

Plus de 100 000 adhésions électroniques et des milliers de réunions sur tout le territoire, c’était justement le démarrage du MoDem en 2007 et 2008, dans le sillage d’un autre loup solitaire, François Bayrou. On a vu ce que cela a donné. Mais à la différence de François Bayrou, qui a aiguisé sa vision et ses convictions au fil d’une longue expérience, on ne sent aucune colonne vertébrale régalienne chez le candidat Emmanuel Macron.

Bien sûr, il a une certaine vision de la vie économique et sociale, qui provient tant de son expérience de banquier que de ses travaux auprès du philosophe Paul Ricœur. Il est pour l’ouverture vers le monde, tant économique que social et même "sociétal" (vilain mot). C’est un vrai libéral, au sens de libertés, au sens du XIXe siècle.

Mais cette vision se limite à cela. Elle se limite, parce qu’il n’a pas fait "carrière" en politique (au contraire de ses nombreux concurrents), à redécouvrir le monde de la politique en ressortant de vieilles ficelles… qu’on retrouve dans la plupart des propositions "concrètes" d’Emmanuel Macron.

_yartiMacronJ02

Au contraire du MoDem de François Bayrou, Emmanuel Macron semble respecter un peu mieux ses militants. Certes, comme au MoDem, tout est décidé par lui et lui seul (investitures, thèmes, meetings, etc.), ce qui donne une idée du degré de renouveau qu’Emmanuel Macron peut porter.

Il est toutefois capable d’égayer ses plus jeunes militants (ils seraient plus de 8 000 en France), au point parfois de les infantiliser, comme le montre par exemple un courrier envoyé peu avant Noël 2016 où "l’Équipe d’En Marche" a énuméré très sérieusement cinq propositions pour donner du contenu aux militants convaincus et leur permettre de discuter et convaincre la famille pendant les fêtes de fin d’année (sur la durée du temps de travail, sur la santé, etc.).

Et puis, à la ligne qui suit la cinquième proposition, on pouvait lire : « Des débats, c’est bien. Mais avec des cadeaux, c’est mieux ! Voici le nôtre pour vous : la boutique de goodies En Marche est désormais en ligne ! » et juste après, on pouvait comprendre ce qu’étaient des "goodies" : « Pulls, t-shirts, tote bags, tous les articles sont fabriqués en France et en Europe par une start up française. Mais plus qu’un article siglé "En Marche", vous pouvez (vous) offrir un objet personnalisé à votre nom ou celui de votre ville ! ».

Comme on le voit, la comparaison qu’Emmanuel Macron s’était permise avec Donald Trump, juste après son élection surprise, avait peut-être un sens : la politique n’enlève pas le sens des affaires… Bon, je suis "mauvaise langue" puisqu’il était ensuite précisé : « Nous ne percevons aucun fonds sur cette activité. ». Mais alors, à qui ce commerce profite-t-il donc ?


Dans les deux prochains articles sur Emmanuel Macron, je proposerai le classique tableau forces et faiblesses de sa candidature.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (19 janvier 2017)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Emmanuel Macron va-t-il dynamiter la présidentielle 2017 ?
Ramasse-miettes du système politique français.
JJSS, un Macron des années 1970.
Le Centre aujourd’hui.
Manuel Valls.
Bernard Cazeneuve.
François Hollande.
Primaire socialiste de 2016.
Une colombe dans un nid de crocodiles.
Hollande démacronisé.
Michel Rocard.
Populismes.
Mystère ou Mirage Macron ?
Discours d’Emmanuel Macron le 8 mai 2016 à Orléans (à télécharger).
La vivante énigme d’Emmanuel Macron.
Le saut de l'ange.
La Charte de En Marche (à télécharger).
Emmanuel Macron à "Des paroles et des actes" (12 mars 2015).
La loi Macron.
François Bayrou.
Casser le clivage gauche/droite.
Paul Ricœur.
La France est-elle un pays libéral ?

_yartiMacronJ04

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.46/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • Hecetuye howahkan howahkan 19 janvier 09:33

    Je profite de cette page de pub pour lessive pour dire un truc bizarre

    en modération il y a un article dont le titre est : 

    combien de députés britanniques ( et français) travaillent t’ils pour Israël ?

    et bien après avoir vérifié deux fois ,c’est le seul article qui met genre 2 minutes avant de s’afficher pour le lire , pour tous les autres 2 à 3 secondes suffisent...

    étonnant non smiley


    • rocla+ rocla+ 19 janvier 09:41

      moi aussi je profite pour signaler que lorsque je clique 


       sur «  derniers commentaires  » 

      Ça  déconnecte .



      • Milieu défensif au Red Star Jade4230 19 janvier 09:45

        @rocla+

        M’Enfin !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

        LOL smiley Rizla+ est pas près de remettre la main sur mon Gaffophone smiley smiley


      • sweach 19 janvier 09:48

        Alors celle-là !!!


        Vous parlez bien d’Emmanuel Macron ?
        Le gas parachuté au poste de ministre de l’économie ?
        Un ex-banquier sorti de l’Ena ?
        Celui qui n’a jamais été élu par personne ?
        Celui qui a fait une politique de droite dans un gouvernement de gauche ?
        Celui qui a quitter le navire PS après l’avoir coulé ?
        Celui que les sondage et les médias soutiennent ?

        Non parce que à lire votre article on dirait que vous parlez de quelqu’un d’autre.

        Allez on prend les paries ^^
        1) Macron fera moins bien que Mélenchon 
        2) Macron fera moins bien que Dupont aignan
        3) Allez souillons fou Macron fera même moins bien que Philippe Poutou

        Une fois les élections passaient, regardez bien les candidats qui auront mieux fait que Macron et vous me direz avec le recul, si vous trouvez juste la médiation qu’a peu profiter Macron.

        • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 19 janvier 19:09

          @sweach

          Bonsoir,

          Macron c’est le Corn Flakes de la politique, il ne gonfle qu’avec des adjuvants : les médias mainstream et les sondages bidons !


        • François Vesin François Vesin 19 janvier 22:05

          @sweach
          ...il faut bien trouver dans le potage néo-libéral avarié

          le poireau terreux qu’on haïra s’il est élu...
          Vous souvenez vous de l’amour-haine sarkozien
          et du mou-dur hollandien qui nous firent perdre dix ans ?!!! 
          Tout cela n’est qu’une sinistre et trop longue comédie.


        • sweach 20 janvier 12:28

          @François Vesin
          Pour Sarkozi et Hollande on peut comprendre.


          Tout les deux étaient les figures de prou d’un system droite-gauche-média mit en place depuis longtemps.

          Mais bon d’un coté Sarkozi a ruiné le pays et Hollande n’a pas fait une politique de gauche, du coup ça effrite un peu les images droite-gauche qu’on avait.

          Macron c’est un OVNI, il n’a réellement aucune base ou légitimité autre que celle que les média lui donne sur un plateau. Je suis toujours sur le cul quand je vois autant de médiation autour de ce bonhomme qui va se faire défoncé au élection, un peu comme Baladur à son époque.



        • Et hop ! Et hop ! 19 janvier 09:53

          Macron n’existe pas, c’est un hologramme.


          • JL JL 19 janvier 10:00

             Le discours de Macron est le plus creux de tous les discours politiques. 

             
             C’est typiquement un discours au concours de président de Médiocratie : plaire au plus grand nombre et promettre le minimum minimorum. 
             
             Une belle et grande gueule est son meilleur atout.


            • Odin Odin 19 janvier 12:15

              La surmédiatisation de ce rothschildo-pompidoulien a pour objectif principal de faire croire aux « veautants » qu’il y a une autre alternative à celle du PS/LR, alors qu’en réalité, ils sont tous euro atlantistes. Ce Micron est une arnaque médiatique, comme PS/LR, pour que rien ne change et que les commissaires européens, à la solde de l’oligarchie financière, puissent continuer, avec de nouvelles directives, à mettre fin définitivement à notre souveraineté nationale pour le profit des multinationales qui sont à Davos en ce moment (17 au 20/01) pour suivre les orientations du CFR et de la Trilatérale.

              http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-l-industrie-40-au-coeur-du-davos-2017-67079.html

               


              • Tall Tall 19 janvier 13:40
                Attention ...mèche courte ...

                • BA 19 janvier 13:52

                  Macron et sa discrète baisse de 100 milliards d’euros des dépenses publiques.


                  Je recopie le site d’Emmanuel Macron « Vision Macron » :


                  En sa qualité de Ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique, Emmanuel Macron a œuvré pour la mise en place d’une baisse de 50 milliards d’euros des dépenses publiques afin de les ramener à 53,5% du PIB à l’horizon 2017. Il milite pour une réduction de ce ratio à 50% du PIB à l’horizon 2022, en combinant la baisse des dépenses publiques avec l’allégement des charges et une baisse de la fiscalité pour les entreprises.


                  http://vision-macron.fr/les-depenses-publiques/


                  Macron et sa discrète baisse de 100 milliards d’euros des dépenses publiques.


                  En août 2015, Emmanuel Macron proposait de les ramener à 50 % du PIB à l’horizon 2022. Soit ce que propose aujourd’hui François Fillon...


                  Discret pour n’effrayer personne !


                  Cet objectif de ramener le niveau de dépenses publiques à 50 % du PIB en 2022, contre 56,5 % en 2016, est aujourd’hui rappelé par le site Vision Macron, qui compile les idées et les déclarations d’Emmanuel Macron.


                  Il se trouve comme par hasard que ce ratio de dépenses de 50 % du PIB est également celui que propose d’atteindre à la fin de son quinquennat François Fillon, qui, de son côté, a pris la peine de calculer que, pour y parvenir, il convenait de réduire les dépenses publiques de cent milliards d’euros.


                  Autrement dit, M. Macron, s’il était élu président de la République, pourrait baisser les dépenses publiques dans les mêmes proportions que M. Fillon, c’est-à-dire de l’ordre de cent milliards d’euros en cinq ans.


                  À la différence du candidat de la droite, qui en a fait un argument de campagne pour démontrer la radicalité et le courage de son programme, M. Macron a fait montre jusqu’à présent d’une extraordinaire discrétion sur ses objectifs de baisse massive des dépenses publiques, de crainte sans doute d’effrayer « le peuple de gauche » et de subir les accusations d’ultralibéralisme de la part de ses adversaires socialistes.


                  http://www.lepoint.fr/presidentielle/macron-et-sa-discrete-baisse-de-100-milliards-d-euros-des-depenses-18-01-2017-2098249_3121.php




                  • ENZOLIGARK 19 janvier 13:59

                    Paul Giacobbi : " Avec un PS qui s ’ effondre , Macron est le bon candidat ( corsematin . com du 18 / 01 / 17 .... ) ... . ... N ’ ALLEZ PAS LIRE LES COMMENTAIRES ... . ... АФФ ИСС ... .


                    • Ratatouille Ratatouille 19 janvier 14:01


                      Pour qui voter en 2017 ? (Sagesse et fascination)

                      https://www.youtube.com/watch?v=lzXUMCyWqno

                      -
                       Les élections sont-elles démocratiques ? : https://www.youtube.com/watch?v=GbMl0...

                      -
                       chaîne Perversion narcissique : https://www.youtube.com/channel/UCgDF...


                      • Eric F Eric F 19 janvier 14:22

                        Macron cherche à apparaitre comme quelqu’un de neuf, alors qu’il a été l’un des principaux conseillers puis ministre du quinquennat. Il ressemble à un « plan B », mais sans que l’on sache si c’est celui du Medef ou du Hollandisme.
                        Droite libérale et gauche sociétale, chacun trouve ce qu’il cherche.


                        • Alainet Alainet 19 janvier 23:33

                          @Eric F La remarque est pertinente.. mais nuances. Il a refusé de s’allier ( car il n’est pas fou à lier ) aux appareils politiques (LRPS discrédité, vous l’avez deviné. .entre nous le débat PS de ce soir ne m’a rien apporté ) ! Il récuse par avance le soutien d’Hollande ( qui serait préjudiciable : mieux vaut prévenir que guérir ). En effet c’est la roue de secours pour l’Etablishment et la globalisation libérale à tous les étages ( bildelberg, FAF, UE, Medef ) et des banques dont il est le produit de chic & dechoc.
                           Ni Droite ni Gauche , mais laissez-moi rire ! EX : il aurait le soutien de l’Institut Montaigne et du Mouvement Euroopéen-France.. et dire que des naïfs, tournoyant comme des papillons nocturnes autour de sa lumière de ce showman, ne se doutent pas qu’ils iront voter contre eux-mêmes...



                          • Jeekes Jeekes 19 janvier 15:36

                            @baldis30
                             

                            Mais non il ne remboursera rien.
                            Vous n’y pensez pas, voyons un si gentil garçon tout au service de son pays !

                          • kitty-cat kitty-cat 19 janvier 15:12

                            @l’auteur Mais qu’est-ce que tu nous fais, là, encore, Rokoko ?! smiley

                            Me semble-t-il que tu essais de nous vendre un autre candidat establishment ? Cette fois si, carrément et définitivement européen !? smiley Perso, je n’en veux pas et, en prenant en compte le nombre des voix qui ont déjà évalué l’article, je ne suis pas toute seule... 
                            Recapitulons : tout d’abord, tu t’es tapé les républicains, maintenant c’est Macron : https://www.youtube.com/watch?v=0CMD7f71kRY.&nbsp ;
                            Mais si on est au niveau Macron, il ne faut pas non plus oublier Valls qui est un merveilleux candidat de Bilderberg, lui aussi. Et le peuple l’aime, en plus ! smiley ci-joint, quelques preuves : https://www.youtube.com/watch?v=Yo5P60hHhss et aussi https://www.youtube.com/watch?v=hUhnI_0px2M
                            Détend-toi un peu. Tu as, peut être, besoin de repos et de compassion. Va voir un psy (ça fait du bien). Ton boulot n’est pas simple : raconter des conneries aux gens. 

                            • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 19 janvier 15:14

                              «  »Comme on le sait, la réussite d’une entreprise est toujours liée à trois causes : le talent, le travail et la chance.«  »


                              Fausse analyse, Sylvain  ! 
                              La réussite d’une entreprise (il faut d’abord dire de quelle nature est cette entreprise) est liées à plusieurs causes !

                              - Il y a d’abord l’intelligence (ou la malice qu’on y investit) 

                              - Il y a ensuite la hargne ou la volonté ou la persévérance qu’on y met dans la pratique

                              - Il y a enfin le concours de toutes les autres circonstances qui peut amener cette « entreprise » à « sa réussite » ou à « son échec » !

                              MAIS PLUS IMPORTANT EST LA PÉRENNITÉ DE CETTE ENTREPRISE ET BIEN SUR LE BUT QU’ELLE SE DONNE : Si Hollande a réussi (ou a échoué), Macron ou un autre peut aussi « réussir » ou « échouer », il convient de dire alors quelle est cette Entreprise qui amène un homme au pouvoir et elle appartient à qui ? 

                              En vertu du leurre démocratique occidental, les populaces préalablement travaillées par la propagande sont invitées en dernier ressort à valider un « candidat » : Qui a réussi dans cette « entreprise de fabrication d’un président » ? Le président lui-même, ceux qui l’avaient jeté face à l’opinion, ceux qui ont fait sa promotion ou le peuple qui le supportera pendant tout le mandat... Contrainte de la démocratitude oblige ? 

                              Par définition une « Entreprise » fait travailler les gens tout en faisant bien sûr le bonheur du patron, dès lors qu’elle devienne une « Multinationale », elle s’oppose frontalement aux intérêts de ceux qu’elle exploite : IL Y A A PRIORI HAUTE TRAHISON : Au XXI siècles les chefs d’Etats « élus » obéissent à l’Empire de l’argent dont ils tirent privilèges et profits !

                              Plus de lecture, mes commentaires suite à l’article de verdi :

                              • arthes arthes 19 janvier 15:49

                                Macron reste le dernier recours du pouvoir « social demicrate euro peiste »que les peuples rejettent...Il fait office de « Juppe de secours » et il n y a plus que lui pour continuer avec Merkel de detruire les nations , avec une UE aux pouvoirs centralises renforces , de maniere a tenter de contrer un rapprochement US /Russie et SURTOUT maintenir l OTAN qui semble etre le socle existentiel de lUE.. UE qui ne repose donc pas sur une realite car l OTAN n a plus de raison d etre.


                                Bref, Macron est un homme du passe, a mon sens, mais les medias vont y mettre le paquet en tentant de faire croire que c est une sorte de Trump.

                                Resultat aux urnes.
                                Mais attendons quelques vrais debats, car faire la vedette avec un public acquis est une chose...

                                • Le421 Le421 20 janvier 10:08

                                  @arthes
                                  Ah ?
                                  Là, vous le voyez comme Juppé de secours...
                                  Voir mon commentaire un peu plus loin, je ne vous avais pas lu auparavant, promis, juré.
                                  Mais là, on dit la même chose, en gros...


                                • Le421 Le421 19 janvier 18:29

                                  Ca n’interpelle personne, ce type ?
                                  Bonjour, c’est moi Emmanuel (belle gueule, sourire Email Diamant) !
                                  Je sors de chez Rothschild, j’en enfumé grave le père Hollande, je n’ai jamais été élu nulle part.
                                  Mes potes d’en haut m’ont expliqué qu’il suffisait de dire aux imbéciles ce qu’ils voulaient entendre.
                                  Et roule ma poule !!
                                  Les frais, t’occupes ! On a ce qu’il faut et même les avocats si jamais ça dépasse.
                                  Pas de souci, on gère.
                                  Tu va voir tous les crevards arriver, ils vont se bousculer !!
                                  T’en as qui galèrent des années pour avoir 300 péloys aux meetings, lui, c’est 4000 direct.
                                  Compte tenu des frais pour des salles à 1000 personnes pour nous, la France Insoumise, je me dis que le type doit avoir une imprimerie à biftons pour lui tout seul.
                                  Et c’est plus Bygmalion, ça doit être Enormalion avec lui parce que comme barnum, ça se pose là !!
                                  Comme on dit, verem ben !!
                                  Pour nous, comme ça creuse chez la droite (PS, LR, FN, Modem), c’est tout bénef’.
                                  Mais chuuuut !!
                                  Y’a des cons qui disent que Macron est à gauche...


                                  • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 19 janvier 19:11

                                    @Le421

                                    4000 groupies surchauffées, croyez-vous qu’elles viennent pour entendre ce qu’il n’a rien à dire ou pour s’esbrouffrer sur son ratelier ?


                                  • arthes arthes 19 janvier 21:57
                                    @le 421 Si certains disent que Macron est a gauche et que d autres le croient, c est tout benef pour Fillon qui est franchement a droite 
                                    ..C est moins bon pour la gauche et surtout pour le modem. smiley
                                    En revanche si « Hollande la loose » appelle a voter Macron c est pas bon pour Macron smiley(pove bete)

                                    Cela dit, je me pose aussi la question de savoir qui finance ses meeting ???
                                    Soros ?

                                  • Le421 Le421 20 janvier 09:55

                                    @arthes
                                    @le 421 Si certains disent que Macron est a gauche et que d autres le croient, c est tout benef pour Fillon qui est franchement a droite...

                                    Je ne le vois pas comme ça, mais bon !!

                                    Figurez-vous que le programme déprimant* de « Voldemort » fait fuir des gens qui auraient misé sur Juppé, soit-disant plus modéré.
                                    L’option Macron, libéral assumé, devient crédible pour ces brebis égarées.
                                    Alors qu’une personne de gauche, enfin vraiment de gauche, n’ira jamais au grand jamais voter Macron !! L’UBER des autobus...
                                    *Gattaz lui-même a émis l’idée que le programme Fillon sèmerait une pagaille monstre dans la société française. Ce qui est plus que certain. D’autant plus qu’il a répété qu’il ne cèderais plus rien.
                                    Avis aux amateurs.

                                    Voyez, plus ça va, plus je pense qu’une « finale » Le Pen - Mélenchon est possible.
                                    Vu le bordel qu’il y a à droite, et comme les sympathisants NPA, LO, PCF, et même certains EELV viennent rejoindre discrètement ou ouvertement la France Insoumise, on ne sait jamais.
                                    Macron progresse ? Nous, OSEF !!


                                  • babadjinew babadjinew 19 janvier 19:21

                                    Macron le fruit de l’efficience de la stratégie des bankster ! 


                                    Voila ou le bas blesse dans notre stupide monde des dinosaures politique, le manque de stratégie sur le long terme.......

                                    Il aura certainement échappé à beaucoup qu’entre 1995 et 2005 toutes les banques du monde ont embauché massivement tous ce qui avait un BAC+7 dans tous les domaines des sciences humaines.... Pas par charité mais simplement par stratégie de formatage de haut niveau...

                                    Résultat des courses les banques réussisent aujourd’hui à placer partout leurs serviteurs reconnaissants. A la commission européenne, la tête des états, et autres organes du pouvoir. Cette stratégie est mondiale et globale, 

                                    « Les peuple unis jamais ne seront vaincu » si chère aux indignados espagnole est aujourd’hui un fait pour les banques donc l’oligarchie......

                                    Macron notre premier vrai politique du star système un peu comme les pub ultra br..... ça c’est pour les couillons qui croient aux pseudo beau discours, mais c’est surtout l’infiltré de la vaste stratégie bancaire !

                                    Maintenant ou est la stratégie des peuples pour endiguer cette charge globale et mondiale sans précédent ???? 

                                    Wake Up !!!

                                    • Jean nemare Jean nemare 19 janvier 19:24

                                      Si les Français sont prêts a élire un guignol de son espèce, qui les méprise et passe son temps a insulter ceux et celles qui ne sont pas de sa caste de privilégiés, c’est vraiment que ce sont des « vaux » comme disait le Général... 


                                      Macron, c’est la même politique brutale, anti-sociale et ultra libérale que Fillon, c’est un ancien banquier d’affaires, un type qui me pourra jamais défendre les intérêts de ceux et celles qui galèrent pour boucler leurs fins de mois, il n’appartient pas au même monde que nous...

                                      Pourquoi est-ce que les Français seraient assez cons pour porter au pouvoir un type qui est décidé, comme les autres, à mener une politique totalement contraire à leurs intérêts ??? Faut réflechir un peu... 

                                      Le seul qui peut nous sortir de l’ornière et qui veut servir les Français (plutôt que de se servir ) c’est François Asselineau de l’UPR, ne vous trompez pas de bulletin de vote !

                                      • Le421 Le421 20 janvier 10:01

                                        @Jean nemare
                                        Hélas, j’ai bien peur que votre poulain au charisme discutable ne fasse pas vraiment recette avec une hypothèse de 1% aux présidentielles.
                                        D’aucun pensent - à tort ou à raison - que l’UPR est en fait un sous marin de droite dont le seul but est de torpiller les navires de la flotte de gauche.
                                        Bizarrement, vous n’avez aucun souci de financement avec un nombre de soutiens quand même pas si mirobolants.
                                        A la France Insoumise, on commence quand même à être plus de 200.000 soutiens officiels, et ce ne sont pas des « like » sur Facebook comme l’a expliqué un peu vite votre mignonne collègue Fifi.


                                      • canard 54 canard 54 19 janvier 21:46

                                        Raz les burettes de ce Macron par ci Macron par là, comme tous les autres il a été au gouvernement et a pondu des lois scélérates ,foutons ça dehors et passons à autre chose,ils se bouffent entre eux les opportunistes tellement la soupe est bonne des promesses là s’arrête leurs compétences.


                                        • Ruut Ruut 20 janvier 06:30

                                          Étrangement je n’ai aucune confiance envers ce type.
                                          J’ai l’impression qu’il est en train de créer le parti démocrate en France en opposition a l’UMP qui a crée le camp républicain.
                                          Une France USA, je n’en veux pas.


                                          • jacques 22 janvier 17:40

                                            @Ruut
                                            il n’y a rien d’étrange à cela, quand on mesure le bordel général et que l’on voit le bonheur affiché de ce type, on ne peut s’empêcher de songer à ce que pensait le renard quand on lui aurait donné les clés du poulailler .... smiley


                                          • Taverne Taverne 20 janvier 09:29

                                            Macron sera président. Ainsi en ont décidé les médias. Mais vous pouvez quand même aller voter au premier tour pour permettre à votre candidat (s’il n’est pas Macron) de faire de la figuration démocratique.


                                            • Le421 Le421 20 janvier 10:05

                                              @Taverne
                                              Et la marmotte plie encore et toujours le chocolat dans le papier alu !!

                                              On pourrait aussi voter pour Ben Affleck, tant qu’à faire. Heu non, il est américain.
                                              Laurent Delahousse ! Tiens, je parie qu’avec un bon discours, il récupère 10% !!

                                              http://www.lemonde.fr/politique/article/2016/05/31/emmanuel-macrondevra-payer-l-impot-sur-la-fortune_4929753_823448.html

                                              Va t-on élire quelqu’un qui est « dans la gène » ? Mystère...  smiley


                                            • smilodon smilodon 21 janvier 21:00

                                              @ l’auteur : Du moment qu’il pourra foutre le « b....l » dans tout ce « barnum » !.... Qu’il le fasse !.....Adishatz.


                                              • zygzornifle zygzornifle 22 janvier 10:11

                                                Ouais faut qu’il laisse assez de mèche autrement ça va lui péter a sa tete d’Enarque bobo Rothschildien c’est le gendre idéal pour mamie Bétancourt .... 


                                                • jack mandon jack mandon 16 mars 17:09
                                                  Emmanuel MACRON est-il le « suppôt du système mondialiste » ? Lire descriptif ( Hd 720) REMIX.

                                                  Le capital en marche

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès