Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Éric Bougaud : « Cette réforme est complètement débile ! »

Éric Bougaud : « Cette réforme est complètement débile ! »

Entretien avec Eric Bougaud lors de la manifestation de ce mardi 19 octobre. Délégué de Debout la République pour Marseille, il nous parle du projet de loi sur les retraites et des positions de son parti vis-à-vis de celui-ci.

Je suis surpris de vous voir manifester...

On a été dans toutes les manifestations depuis le mois de juin. On n’est pas pour la taxation des profits, mais on est contre cette réforme parce qu’elle est complètement débile. On veut bien travailler plus longtemps, mais pour quoi faire ? En France, on n’a plus d’emplois, on ne produit plus rien. Alors, travailler pour quoi ? Pour toucher le RSA ?

Vous êtes contre le RSA ?

Non, mais on dit simplement qu’on va tous se retrouver au RSA puisqu’il n’y a plus d’emplois.

Je suis quand même étonné que la presse ne parle pas d’un amendement rejeté par la totalité des députés, aussi bien de Gauche que de Droite, qui alignait le régime de la retraite des élus sur celui des retraites de la société civile.

Puisque vous enchainez vous-mêmes sur les médias, pouvez-vous me dire ce que vous pensez de leur façon de traiter ce mouvement de contestation ?

Correcte et réaliste. Assez proche du terrain et de la réalité.

Vous ne trouvez pas qu’ils mettent la violence en avant ?

Depuis le mois de juin, il n’y a pas eu beaucoup de violences. La violence vient du Gouvernement qui bafoue la souveraineté du Peuple.

C’est une violence antidémocratique ?

C’est dans la Constitution : à partir du moment où vous reniez la souveraineté du peuple, vous êtes antidémocratique.

Donc c’est un gouvernement antidémocratique ?

On associe ce Gouvernement à un gouvernement de collabos. On est sous Vichy II.

 

(À ce moment-là de l’interview, le cortège s’éloigne dans la rue de la République. Je m’étonne que les militants de DLR ne le suivent pas.)

Vous vous arrêtez sur le Vieux-Port, pourquoi ?

Parce que ces journées sont celles des syndicats et des travailleurs. On est là pour se montrer, les soutenir, mais pas prendre leur place.

Vous n’appelez pas à la grève générale ?

Non, nous préférons donner rendez-vous aux Français dans les bureaux de vote.

Vous croyez que c’est suffisant pour faire plier le Gouvernement ?

Il suffit de voir que les députés UMP commencent à lâcher le Gouvernement par peur de ne pas être réélus.

Vous appelez à un référendum ?

Le référendum, c’est la seule solution pour que les Français s’expriment, mais je ne pense pas que le Gouvernement les écoutera plus que le Traité de Lisbonne. On peut toujours faire un référendum, mais ils en feront ce qu’ils voudront après.

Pour un Gaulliste, ça fait quoi de manifester aux côtés de certains qui espèrent que ce sera un nouveau Mai 68 ?

On est à notre place. La France est en danger. Et à chaque fois que, dans l’Histoire, la France fut inquiétée, elle ne vit son salut que dans l’alliance des Gaullistes et des Communistes.

Je sens que vous ne trouvez pas le PS crédible...

Il y a un problème avec le PS puisque la réforme est passée au Sénat. C’est donc que le PS la soutient. Je ne crois pas qu’ils reviendront dessus s’ils arrivent au pouvoir en 2012.

Mais ils ne sont pas majoritaires au Sénat...

Ils n’ont rien fait pour la bloquer.

Tout à l’heure, nous parlions de violence. Samedi, j’ai senti des manifestants très remontés. Aujourd’hui, j’ai l’impression qu’ils manifestent uniquement contre la réforme des retraites. Peut-être donc que les manifestations s’enchaînent, mais ne se ressemblent pas. Vous m’avez dit qu’il n’y avait pas eu de violence depuis le mois de juin. Est-ce que de ce côté-là, le pire est à venir ?

La société actuelle n’est plus celle de 68. En 1968, c’étaient des babyboomers. Aujourd’hui, nous sommes dans une société de papyboomers. La situation peut très vite dégénérer, mais n’ira pas jusqu’à l’émeute.

Pour finir, pouvez-vous me donner votre position sur les réquisitions de salariés ?

On ne peut pas forcer quelqu’un à travailler contre son gré. On ne peut pas accepter les réquisitions. Le droit de grève doit être modifié pour être dépoussiéré, mais c’est un droit chèrement acquis et inaliénable.

Dépoussiéré ?

Ça date de 1863 : il faut l’actualiser !

Propos recueillis par Richard Patrosso


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 20 octobre 2010 10:38

    a paris, des faux maifestants ont ete vu descendant de plusieurs cars de flics


    • zelectron zelectron 20 octobre 2010 10:53

      Quelque soit le système d’allongement de la durée du travail il faudrait qu’à priori il y ait du travail hors ce n’est pas le cas, donc ce sont les moyens de prélevement qui sont à étudier (énergie, tva sociale, impôt sur le capital, transactions financières, objets de luxe (luxure ?) ainsi que les spéculations diverses et variées, jeux et sports (football, tennis etc...) avec TVA à 33%, publicités en dehors des objets de 1ère et seconde nécessité) ...etc....


      • JL JL 20 octobre 2010 10:54

        « à chaque fois que, dans l’Histoire, la France fut inquiétée, elle ne vit son salut que dans l’alliance des Gaullistes et des Communistes. » (Eric Bougaud, cité dans l’article)

        Une phrase à afficher partout, et à méditer.

        L’UMPS est l’alliance anti communiste et anti gaulliste. Et quand des persinnalités comment à se faire entendre, tels Mélenchon et Mintebourg, ils sont boycottés et ridiculisés par les journalistes de la pensée unique.

        Denisot organise le procès de Montebourg et MélenchonA coup de pièces tronquées


        http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=3465

        • JL JL 20 octobre 2010 10:57

          Oui, je sais, Montebourg est encore au PS, mais le PS comme l’UMP commence à se lézarder sérieusement. C’est peut-être de ces ébranlements que viendra le salut.


        • JL JL 20 octobre 2010 11:44

          amaury watremez qui parle sans cesse d’en appeler à la justice, pourrait-il nous dire comment est puni le délit de harcèlement ?

          Ps. Voilà un post pas trop scatologique : je ne dois pas oublier que je m’adresse à un professeur de catéchisme !

           smiley


        • JL JL 20 octobre 2010 11:50

          Couché, AW AW !

          Aux autres : il veut se venger de l’humiliation que je lui ai fait subir hier. C’est extraordinaire comment ce type projette sa haine et ses turpitudes. Hier il me disait que je ne tolère pas que les autres expriment une opinion différente de la mienne. Je lui ai mis le nez dans sa m. pardon, dans ses contradiction, vu qu’en modération, il refuse deux fois et demi plus d’articles qu’il n’en accepte cependant que moi, je fais l’inverse : j’en accepte deux fois et demi plus que je n’en refuse.

          @ Amaury : je ne vais pas recommencer comme hier, vos post ts minables n’en valent pas la peine.


        • foufouille foufouille 20 octobre 2010 11:56

          autre nanar de droite DW
          ca fait une paire


        • JL JL 20 octobre 2010 12:06

          Bonjour Foufouille. Curieusement j’ai noté que RADIX s’était adressé à un certain amaury sous un post de DW alors que AW n’était pas présent.

          J’ai fait deux suppositions : ou bien DW et AW sont une seule et même personne, et RADIX le sait, ou bien le post de AW a été supprimé par la modération.


        • Jean 20 octobre 2010 20:15

          Reprenons calmement le problème origine :

          Il arrive qu’ on parle et qu’ on anticipe une réplique future.


        • Radix Radix 24 octobre 2010 14:47

          Bonjour JL

          Je n’accusais pas DW d’être AW, je faisait de l’humour sous la réponse d’Anonymous, car il avait repris une des expression favorite de AW !

          Je ne suis pas d’accord avec DW mais il écrit mieux et a plus d’humour que AW.

          Radix


        • JL JL 24 octobre 2010 15:03

          Bonjour Radix. C’est le fait que ce post était adressé à amaury qui m’a induit en erreur. Quel amaury, cela ne me regarde pas, et puisque vous précisez qu’il ne s’agissait pas de DW je n’ai pas de commentaire à faire.

          à+


        • Radix Radix 24 octobre 2010 17:03

          Bonjour JL

          Je n’aime pas que mon humour soit cause de malentendu.

          Bonne journée

          Radix


        • JL JL 20 octobre 2010 12:09

          AW aura peut-être raison si la meute vient en masse moinsser Kerjean !  smiley

          Bon je m’égare, j’ai mieux à faire que de commenter ce parano.

          Mais tout de même, le lien entre DW et AW est intéressant : mêmes méthodes, mêmes ténacité dans le harcèlement. Typiquement paranos l’un et l’autre, et de fait, ce pourrait bien être la même personne.


        • Traroth Traroth 20 octobre 2010 14:42

          Debout la République, ou le retour de la droite qui tient un discours de gauche pour se faire élire, avant de bien sûr faire une politique de droite si élue...


          • Papybom Papybom 20 octobre 2010 15:14

            Bonjour Monsieur Richard Patrosso,

            Sachant que vous ne répondez jamais, je m’adresse aux lecteurs.

            « Négociez, monsieur le Président ! »

            Par LAURENT JOFFRIN Directeur de « Libération

            En même temps, un autre article : Sarkozy ordonne le déblocage des dépôts de carburants  !

            La politique est prise au piège de son autoritarisme. Je veux, donc j’ordonne. Mais la situation est complexe. Le pouvoir ne veut pas faire preuve de faiblesse. Les syndicats ne peuvent pas reculer sans perte de prestige. L’amour (de la France) ce n’est pas de se regarder dans les yeux, c’est de regarder dans la même direction. L’avenir !

            La retraite n’est que le catalyseur de la colère. Colère devant le pillage de nos institutions. Pillage de notre laïcité. Pillage de la justice qui ne protège que les puissants. Pillage de ce qui fut, un jour, la constitution  !

            En cas de maladie, les médecins ordonnaient une saignée pour vaincre les humeurs. Mais pour vaincre notre mauvaise humeur, il n’est plus temps de rependre le sang. C’est juste une question de bon sens.

            La cour du Roi, lui conseil la fermeté. Mais c’est Louis xvi qui sera décapité !

            Ce peuple qui garde une origine des sans-culottes, veut mettre le monarque en slip. Avant de paraître au G 20, il ne serait pas vain de changer de garde-robe. L’habit ne fait pas le Chanoine de Latran, mais cette fois, il semble trop grand pour le personnage.

            Je n’irais pas scander : Debout la République, je préfère Debout les Hommes de bonnes volontés.

            N.B  : Pour JL et Amaury Watremez, donnez vous rendez-vous sur le pré ! Votre duel permanent est saoulant et stérile  !

            Cordialement


            • Agora 22 octobre 2010 09:08

              pas de grève générale
              « nous préférons donner rendez-vous aux Français dans les bureaux de vote. »

              quelle stratégie brillante !!


              • JL JL 24 octobre 2010 18:58

                « Il y a pire que la perspective de la déconfiture annoncée de la (future) retraite capitalisée. Car la captation par les marchés des retraites n’a pas seulement pour conséquence leur fragilisation financière mais, bien plus profondément, un effet structurel de verrouillage définitif de la libéralisation financière. Par les masses d’épargne qu’elle concerne, la retraite capitalisée pousse l’implication financière du salariat à son comble et, par là même, lie objectivement les intérêts des salariés aux bonnes fortunes de la finance… laquelle prospère précisément de les opprimer. Un sophiste libéral qui passerait par là objecterait sans doute que si les salariés souffrent un peu, les pensionnés qu’ils seront plus tard en profiteront. On lui répondrait d’abord que les appels à la patience pour 40 ans sont bien le propre des nantis d’aujourd’hui (qui font miroiter aux autres leur improbable nantissement de demain). Mais on l’enverra surtout paître en lui faisant observer, expériences désormais suffisamment nombreuses à l’appui, que les fonds de pension DC font et les salariés exploités et les retraités miséreux tout simplement parce que les très nombreux intermédiaires de la division du travail financier se payent sur la bête en prélevant d’effarantes commissions. S’ils allaient y voir de plus près, les pauvres pensionnés britanniques en auraient les yeux qui dégringolent des orbites à découvrir les proportions phénoménales dans lesquelles se sucrent les principaux gestionnaires de leurs fonds, le pompon revenant à HSBC qui pour 40 années de versements mensuels de 200£, soit un total de 120.000£ (96.000£ plus les avantages fiscaux) se sert sans mollir une commission de… 99.900£, soit un modeste 80%. » (Frédéric Lordon, Le point de fusion des retraites, 23/10/10)

                Ps. Un article fondamental pour comprendre quelque chose à ce qui se prépare.


                • JL JL 24 octobre 2010 19:22

                   

                  La rue est le contre pouvoir des lobbies.


                • raissa 25 octobre 2010 15:43

                  Les manifs contre la réformettes ? oui un peu, mais derrière ça, un profond ressentiment contre nos soi-disant élites, qui chaque jour nous enferment un peu plus dans une prison invisible, mais bien réelle , Nos libertés les plus élémentaires sont restreintes et disparaîtront. Nous sommes en dictature, la dictature mondialiste de l’argent et du profit. La terre appartient aux spéculateurs qui nous exploitent et sont devenus maîtres de nos destins. Il est temps de penser à la révolution.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès