Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Actualités > Politique > François Hollande, grand calculateur et petit remanieur

François Hollande, grand calculateur et petit remanieur

« Alors que le naufrage électoral de la gauche est annoncé pour 2017, ceux qui ont été nommés aujourd’hui sont soit des fidèles qui se préparent à la défaite, soit des inconnus qui ont eu la chance de leur vie d’entrer dans un gouvernement. (…) Comment pourraient-ils incarner quelque chose ? » (Thomas Guénolé, politologue, le 11 février 2016).



Il était assez fâcheux pour l’Élysée d’annoncer un pseudo-remaniement ministériel le triste jour de l’accident de car à Rochefort qui a coûté la vie à six lycéens (au lendemain d’un autre accident de car qui a coûté la vie à deux collégiens à Montbenoît, dans le Doubs). C’est peut-être pour cette raison que, sortant des habitudes des institutions, ce remaniement ministériel n’a pas été annoncé oralement par le Secrétaire Général de l’Élysée mais simplement par un communiqué de presse publié ce jeudi 11 février 2016 trois heures avant l’intervention télévisée du chef de l’État.

Heureusement pour le pouvoir, les journalistes ne sont pas exigeants et se nourrissent de ce qu’on leur donne. Pourtant, il faut vraiment se forcer pour imaginer un instant que ce remaniement est la composition d’une dream team qui rendrait heureux enfin les Français. Ce serait plutôt le Retour des momies qui faudrait imaginer. Un élu a même dit que ceux qui sont nommés sont là pour éteindre la lumière avant de partir…


Un remaniement ministériel insignifiant

L’une des deux principales informations, c’est le retour de Jean-Marc Ayrault qui succède à Laurent Fabius au Quai d’Orsay. Les diplomates sont soulagées, car Ségolène Royal avait été annoncée. Les commentaires journalistiques sont assez pitoyables. Sous prétexte qu’il parle allemand, il infléchirait alors la politique étrangère dans le sens d’un rapprochement franco-allemand. Pourquoi donc ? Laurent Fabius était-il germanophobe ? Impossible de savoir ! Ce serait aussi une revanche de l’ancien Premier Ministre. Ah bon ? Quelle revanche ? sur Manuel Valls qui lui a "chouravé" Matignon et qui reste encore à ce poste ? Certains journalistes ont vu dans cette nomination une nouvelle règle, celle de nommer au Quai d’Orsay un ancien Premier Ministre, puisque ses deux prédécesseurs directs, Laurent Fabius et Alain Juppé, ont été également anciens Premiers Ministres (en oubliant d’ailleurs qu’Alain Juppé avait été aussi à ce ministère avant d’avoir été nommé Premier Ministre). D’autres journalistes ont même cru y voir une première, celui du retour d’un ancien Premier Ministre dans un gouvernement d’un même Président de la République… en oubliant que Michel Debré, ancien Premier Ministre de De Gaulle, fut nommé Ministre des Affaires étrangères le 31 mai 1968 dans le dernier gouvernement de Georges Pompidou. Enfin, quelle cohérence y a-t-il d’un retour de Jean-Marc Ayrault au gouvernement ? Aucune. C’est juste le recasage d’un ami de l’Élysée : il voulait la Présidence du Conseil Constitutionnel, à défaut le perchoir, le voici chef de la diplomatie française… à titre intérimaire ("quatorze mois", a répété François Hollande).

_yartiFH2016021102

L’autre information du remaniement, c’est le retour des écologistes. Vraiment ? En tout cas sur le papier. Pas besoin de quitter EELV pour avoir le poste. L’exécutif a réussi à hameçonner trois écologistes, ce qui donnent quelques titres plaisants comme "Trois Verts et bonjour les dégâts" ou "Les Verts pour la route" !

Emmanuelle Cosse, secrétaire nationale d’EELV (très vite remplacée par David Cormand dans la soirée), est nommée Ministre du Logement. Deux dissidents EELV, Jean-Vincent Placé (qui rêvait d’un poste ministériel depuis quatre ans) et la très charmante Barbara Pompili (sans doute la plus travailleuse des trois) héritent chacun d’un sous-ministère aux attributions baroques. Rien pour François de Rugy (sans doute trop habile), et un bon coup d’épée dans le dos de Cécile Duflot. Tout cela par défaut puisque l’idée avait été de nommer Nicolas Hulot qui avait écarté l’idée le 4 février 2016 (tout comme Martine Aubry avait rejeté l’idée d’être elle-même nommée au Quai d’Orsay). Pas de changement de politique gouvernementale ou alors dans un sens plus sécuritaire, alors, où est la cohérence des écologistes à partir du moment où il n’y a pas de différence entre leur départ du gouvernement en avril 2014 et maintenant ? Aucune, c’était juste pour profiter au maximum de la dernière année du quinquennat…

Et dans ce gouvernement, on profite bien. Rappelez-vous lors de la nomination de Manuel Valls à Matignon. La communication s’était portée sur un "gouvernement resserré". Sauf qu’au fur et à mesure qu’on ajuste, qu’on remanie, loin d’élaguer, on élargit. En tout, il y a désormais 38 membres du gouvernement, au lieu des 32 précédents. Là encore, la seule cohérence, c’est de nommer des amies. Plutôt au féminin à cause de la parité. Jean-Michel Baylet, un vieux routard de la politique cassoulet, qui rêvait de redevenir ministre depuis quatre ans, fait enfin son retour au gouvernement dans un ministère plein axé sur le territoire (lui qui a été renvoyé par les électeurs de sa présidence du conseil départemental en mars 2015).

_yartiFH2016021103

Aux côtés Laurent Fabius et Sylvia Pinel, sortants volontaires, deux ministres ont été froidement remerciées : Fleur Pellerin, remplacée par Audrey Azoulay à la Culture et à la Communication (poste stratégique en pleine campagne présidentielle), et Marylise Lebranchu, remplacée par Annick Girardin à la Fonction publique. Laurence Rossignol est aussi promue comme ministre de plein exercice, tandis que des secrétaires d’État font leur entrée : la charmante Juliette Méadel, Ericka Bareigts, Estelle Grelier et Hélène Geoffroy renforcent la féminisation du gouvernement à des attributions improbables ("Égalité réelle", "Aide aux victimes", etc.). Ce casting n’est pas forcément mauvais : il faut noter ainsi la présence au Ministère de la Ville d’Hélène Geoffroy, jeune et dynamique députée-maire de Vaux-en-Velins), qui a la particularité d’être une docteur en mécanique (les scientifiques sont assez rares dans la classe politique), mais il faut bien reconnaître qu’aucune de ces personnalités n’est vraiment connue et n’est un poids lourd national de la majorité présidentielle.



Parmi les quelques autres changements, le plus notable est André Vallini, qui aurait été un excellent Ministre de la Justice, et qui reste Secrétaire d’État mais auprès de Jean-Marc Ayrault au Développement et à la Francophonie.

Enfin, précisons aussi que si Hélène Geoffroy s’est opposée à la déchéance de la nationalité, Jean-Marc Ayrault, qui était contre, a voté pour le 9 février 2016 au Palais-Bourbon, ainsi que Barbara Pompili. Peut-être en rapport avec leur prochaine nomination ?


Une prestation présidentielle pour du beurre

Pour expliquer l’insignifiant remaniement ministériel, le Président de la République François Hollande s’est cru obligé d’inviter dans un salon de l’Élysée deux journalistes vedettes, un de France 2, un de TF1, pour une émission de quarante minutes ce jeudi 11 février 2016 à 20 heures.

_yartiFH2016021105

Comme il n’avait rien de nouveau à dire, il n’a rien dit. Sinon une dénégation qui semble être un déni de réalité : selon lui, il ne calculerait rien, il ne penserait jamais à l’élection présidentielle de 2017, il resterait Président de la République jusqu’au bout, et agirait en tant que tel… et s’il y a besoin d’appuyer un peu son argumentation, il n’hésite pas avec un argument massue qui efface tous les doutes, ces attentats qui ont fait 130 morts… On avait presque l’impression d’entendre du Nicolas Sarkozy… En fait, chez lui, tout est calcul, jusqu’à la nomination de Laurent Fabius à la Présidence du Conseil Constitutionnel, poste stratégique pour une campagne présidentielle.

Le tableau est surréaliste. François Hollande a parlé comme s’il démarrait son quinquennat. Son action sera avec trois priorités : la sécurité (la lutte contre le terrorisme), l’emploi (en assouplissant le marché de l’emploi et en sécurisant la situation des salariés), et l’environnement (en appliquant la COP21).

Pour la sécurité, il a la mauvaise foi de trouver les débats un peu long sur son inutile projet de loi constitutionnelle et, comme l’a fait remarquer Gérard Longuet, il n’a donné aucun argument sur l’intérêt de constitutionnaliser la déchéance de la nationalité et l’état d’urgence alors que l’application de la Constitution se fait par des lois et que sur ces sujets, les lois existent déjà !

Pour l’emploi, on a l’impression qu’il découvre que le chômage a encore progressé (650 000 demandeurs d’emploi de la catégorie A supplémentaires entre 2012 et 2015 !), et imagine un plan de formation pour 500 000 demandeurs d’emploi qui pourront être ainsi soustraits aux statistiques (cette fameuse "inversion de la courbe" pourrait donc avoir lieu de manière totalement artificielle juste avant la campagne présidentielle).

_yartiFH2016021104

François Hollande a fait quand même deux annonces concrètes. Pour les agriculteurs, une baisse des charges sociales.

Enfin, sur l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (près de Nantes), dont les travaux devraient commencer en octobre 2016, il a dit qu’il était temps de …décider. Et quelle décision ? De ne rien décider et d’organiser un référendum local. On serait tenter de croire que c’est un moyen coquet pour éviter toute prise de responsabilité. Mais qui votera ? Après tout, si l’aéroport propose des lignes Nantes-Paris, ne serait-il pas normal que les Parisiens participent eux aussi à la "votation" ?! Le choix de l’aire territoriale dont la population donnera son avis sera la clef évidemment du résultat du scrutin qui, de toute façon, ne sera que consultatif : plus la zone est élargie, plus l’approbation paraîtra évidente…

Parlant très brièvement de politique étrangère, et surtout de la situation en Syrie où la Russie aide très activement et très militairement Bachar El-Assad, François Hollande est resté sur une position intenable de souhait d’élections démocratiques dans un pays où l’opposition démocratique est quasi-inexistante.

Tant d’intelligence pour de si petits résultats, c’est la pensée qu’on pourrait avoir après avoir écouté le Président de la République… à moins que le seul résultat qui compterait soit finalement à ses yeux, et malgré ses dénégations, ce qui l’a obsédé depuis le début de sa carrière politique en 1988, à savoir l’élection présidentielle.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (12 février 2016)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
La déchéance de la République française.
Le livret citoyen.
François Hollande, le grand calculateur.
François Hollande et le grand méchant loup.
François Hollande et le manque d’ambition.
François Hollande et Angela Merkel.

_yartiFH2016021106


Moyenne des avis sur cet article :  1.93/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

65 réactions à cet article    


  • zygzornifle zygzornifle 12 février 09:04

    le petit poussah a semé ses ministres .....


    • cardom325 cardom325 12 février 09:06

      j’ai écouté le président à propos du référendum de ND des Landes. Il a dit " Si la réponse est oui, l’aéroport se fera, si c ’est non, l’état devra en tirer toutes les conséquences (alors qu’il aurait pu dire ; l’aéroport ne se fera pas). La même arnaque que le référendum de 2005 sur la constitution . Donc ne pas se faire d’illusions, si c ’est non, ce sera simplement remis
      Alors, le tube de vaseline, on se l’achète tout de suite ?


      • Fergus Fergus 12 février 09:31

        Bonjour, cardom325

        A ce détail près que, sauf à organiser le référendum à... Notre-Dame des Landes, il est probable que la réponse sera OUI à la construction de l’aéroport, tant les populations et les élus de l’Ouest sont majoritairement favorables au projet.


      • izarn 12 février 16:14

        @Fergus
        Oui et avec quel argent ? Encore des dettes ? Payées par quels impots ?
        Vous raisonnez à une autre époque....
        Bien sur si on augmente de 40% les billets d’avions.... smiley

        Les français sont des cons....D’élire de tels abrutis.
        Pas étonnant que l’économie se casse la gueule...


      • Fergus Fergus 12 février 16:37

        Bonjour, izarn

        « Vous raisonnez à une autre époque »

        Heu... je ne me sens pas concerné. Je transcris là ce que je ressens lorsque je parle de la question avec les Nantais.

        Johanna Rolland, la maire de Nantes, très favorable au projet, souhaite que le référendum soit organisé sur la seule Loire-Atlantique, et ce n’est évidemment pas par hasard : la majorité des Nantais sont favorables à l’aéroport de ND des Landes. Pour différentes raisons, et notamment pour préserver l’environnement de la réserve naturelle du lac de Grand Lieu, située à moins de 2 km de l’actuel aéroport, de même que la tranquillité des habitants de l’ouest de l’agglomération, à commencer part ceux de Bouguenais.

        N’oublions pas non plus que l’écrasante majorité des élus de l’Ouest sont favorables eux aussi à ce projet pour des raisons économiques.

        Personnellement, je n’ai jamais réussi à prendre parti sur ce dossier, tant les arguments des pro et des anti sont recevables à mes yeux. Quant à prendre l’avion à Nantes, cela ne m’est arrivé qu’une seule fois, tous mes autres voyages à l’étranger ayant eu Paris pour lieu de départ.

        A suivre... Je crains toutefois que le résultat du référendum, quel qu’il soit, ne permette pas la sortie de crise tant les opinions se sont cristallisées du fait de l’incurie des pouvoirs publics à décider une bonne fois dans un sens ou dans l’autre ! 


      • chantecler chantecler 12 février 16:58

        @cardom325
        Oui, mais N. Sarkozy se demande s’il va dire oui ou non .
        Le F. Mitterrand a proposé l’abandon de l’extension du Larzac comme cerise sur le gâteau .
        C’était un grand écolo et antimilitariste forcené , comme chacun sait .


      • Frédéric Van der Beken Frédéric Van der Beken 12 février 18:08

        @cardom325
        Peu importe le résultat d’un référendum possible ou pas, au périmètre incertain et décidé comment, à la question formulée comment et par qui : la patate chaude est pour les suivants ...


      • zygzornifle zygzornifle 12 février 09:06

        le retour des pom pom girls qui vont se trémousser devant le spectacle du grand metteur en scène Hollande .....


        • Fergus Fergus 12 février 09:28

          Bonjour, Sylvain

          Vous n’avez rien compris : comme l’a montré La Dépêche du Midi, ce remaniement est le signe de l’autorité retrouvée d’un grand président qui pourra compter sur l’arrivée au gouvernement de femmes et d’hommes d’une grande valeur.

          Dont un certain Jean-Michel Baylet, patron de ce journal. Simple coïncidence. smiley


          • amiaplacidus amiaplacidus 12 février 10:39

            @Fergus
            Bonjour Fergus,

            En tout cas, Jean-Vincent doit être ravi, cela faisait si longtemps qu’il rêvait d’être placé.


          • Fergus Fergus 12 février 11:09

            Bonjour, amiaplacidus

            En effet, Jean-Vincent est enfin « placé » au gouvernement ; il en rêvait jusqu’à l’obsession, Hollande l’a fait.

            Hélas pour Fleur Pellerin, malgré un effectif pléthorique, les quotas interdisaient la présence de plus d’un Coréen : la ministre de la Culture en a fait les frais, ce qui va lui laisser du temps pour lire enfin quelques livres de nos grands auteurs. smiley


          • Trelawney Trelawney 12 février 12:24

            @Fergus
            Hélas pour Fleur Pellerin, malgré un effectif pléthorique, les quotas interdisaient la présence de plus d’un Coréen 

            La scène au sénat était quand même pathétique. On y voyait une Fleur sereine qui expliquait à tous les journalistes qu’elle avait l’expérience des remaniements puisqu’elle en avait vécu 4. Puis 1 heure avant la publication officielle de la liste de nouveaux ministres, elle apprend par téléphone et devant les journalistes qu’elle est débarquée. Moment de flottement, quelques larmes et elle fini par défaillir. Des journalistes la font assoir et c’est Le Drian qui vient la secourir.

            On savait que Hollande n’avait aucun sentiment, mais à ce niveau on est dans la grossièreté la plus abjecte


          • amiaplacidus amiaplacidus 12 février 14:50

            @Trelawney
            F. Pellerin n’était certainement pas, et de loin, le meilleur ministre de la culture que la France ait produit.

            Mais la virer comme une malpropre, c’est effectivement assez grossier.


          • Fergus Fergus 12 février 16:42

            @ amiaplacidus

            En l’occurrence, Hollande a voulu se payer Valls, Pellerin étant l’une de ses protégées.

            On peut comprendre les bisbilles internes de l’exécutif, mais le procédé s’apparente effectivement à une manifestation de plus de la goujaterie hollandiste.

            A propos de Pellerin, il était aberrant de l’avoir déplacé de l’Innovation numérique où elle était compétente pour la placer à la Culture où elle n’avait pas sa place.

            Bonne journée.


          • troletbuse troletbuse 12 février 16:50

            @amiaplacidus
            Ben quoi, avec Valerie, Hollandouille avait appliqué la même méthode. Il fallait s’y attendre, lui et la diplomatie, ca fait deux. Il a nommé quelques jeunes poulettes, pour lui, au cas où il aurait quelques besoins urgents.


          • Frédéric Van der Beken Frédéric Van der Beken 12 février 18:18

            @Fergus
            Vous êtes méchant avec Fleur Pellerin. Elle n’était pas (ben oui, c’est du passé) la meilleure ministre de la culture mais l’avait elle demandé ce poste qu’elle n’a pas refusé. Par contre, elle était appréciée au numérique par ceux qui font cette économie. Moi pas président, je ne changerais jamais un ministre apprécié, qui ne me fait pas d’ombre, qui compte dans mon quota niveau parité, qui me donne une image multi-culturelle de par ses origines, etc ...
            Quant à Modiano ? NVB a enseigné ? Ayrault a un avis international ? Le Drian a été parachutiste ?


          • Fergus Fergus 12 février 23:12

            Bonsoir, Frédéric Van der Beken

            Vous m’avez mal lu : je soulignais justement sa compétence au numérique. Jamais elle n’aurait dû être nommée à la Culture, mais maintenue dans son poste précédent.


          • aimable 13 février 08:50

            @Fergus
            bonjour
            tous ces partis politique sont des paniers et ils ne contiennent que des crabes , tous , aussi vorace les uns que les autres  !!!!
            et pendant ce temps la rien n’avance !
            que d’énergies perdues je suis donc pour la chasse aux gaspi


          • Frédéric Van der Beken Frédéric Van der Beken 15 février 10:21

            Bonjour @Fergus
            Désolé, je m’en suis aperçu après postage : c’était pour le message précédent. J’aurais pu le signaler ... mais je ne l’ai pas fait. Milles excuses.


          • flourens flourens 12 février 09:43

            j’aime assez l’oxymore, « assouplir le marché de l’emploi en sécurisant les salariés », il faut m’expliquer comment on fait, un peu comme sur la route en fait, on renforce la sécurité routière en mettant plus de bus et de camions


            • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 12 février 10:20

              @flourens
              Voici ce à quoi Hollande se réfère (peut-être). smiley

              Le Projet Socio-Économique ci-dessous bénéficie de
              l’accord intellectuel et du soutien moral de
              Jacques SAPIR,
              Économiste.

              Refondation du Capitalisme & Instauration d’un Dividende Universel financées ​par l’Épargne.

              INTRODUCTION :

              Depuis la fin des Trente Glorieuses, vers 1975, soit depuis 39 ans, nous avons dû nous accommoder du chômage massif.
              Il serait peut-être enfin temps de remettre en question notre paradigme sur le « Plein-Emploi » qui est devenu une sorte d’Arlésienne...
              Sans doute faut-il adopter un nouveau paradigme en la matière qui éradiquerait définitivement le concept même de chômage.

              ¿ Et si la majorité des Français(es) adoptait un paradigme SOCIO-ÉCONOMIQUE réellement innovant et véritablement progressiste ?

              Cependant, au
              Revenu de Base financé par la Fiscalité, sans Refondation du Capitalisme
              on peut préférer le
              Dividende Universel financé par l’Épargne, avec Refondation du Capitalisme

              ​​Refondation du Capitalisme & Instauration d’un Dividende Universel financées ​par l’Épargne.

              Lire le lien, SVP :

              Refondation du Capitalisme & Instauration d’un Dividende Universel ​financées ​par l’Épargne.
              http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/40/47/56/Refondation_du_Capitalisme_et_Dividende_Uni versel_Sincerite.pdf

              Refondation du Capitalisme & Instauration d’un Dividende Universel financées ​par l’Épargne.

              RÉSUMÉ :

              Le Parti Capitaliste Français ( PCF ) propose une synthèse socio-économique permettant d’instaurer une authentique compatibilité entre compétitivité et cohésion sociale ; entre compétitivité et solidarité.

              Ce projet de « Refondation du Capitalisme et de création d’un Dividende Universel » se compose d’un Objectif Principal et de deux Objectifs Spécifiques qui découlent de l’objectif principal.

              Objectif Principal :
              Acquisition Citoyenne & Collective du Pouvoir Économique
              Par un effort préalable d’épargne soutenu, les « démunis » (par opposition aux « nantis ») acquerront collectivement des actions du capital des entreprises du secteur marchand, banques incluses.
              Cette participation au capital pourra être minoritaire (minorité de blocage) ou majoritaire.

              Objectifs Spécifiques :
              I)
              Transformer le « capitalisme ordinaire » en un véritable Capitalisme Écologique, Anthropocentrique, Philanthropique et Équitable.
              Les représentants des « démunis », démocratiquement élus, géreront ce patrimoine financier de manière à infléchir Recherche, Développement, Production & Commercialisation des entreprises contrôlées : Refondation du Capitalisme.
              II)
              Faire bénéficier chaque citoyen, même mineur, d’un Dividende Universel évolutif qui, de facto, éradiquera définitivement le concept même de chômage ainsi que celui de la « lutte des classes ».
              II.1)
              À terme, les profits des entreprises sous contrôle des « démunis » seront partiellement distribués à l’ensemble des « démunis » sous forme de Dividende Universel.
              II.2)
              a) Ceux qui le souhaiteraient pourraient s’arrêter de travailler et se satisfaire du Dividende Universel.
              b) Ceux qui souhaiteraient gagner plus que le seul Dividende Universel pourraient travailler dans l’économie marchande et, éventuellement, y gagner des rémunérations faramineuses sans plus jamais être accusés d’exploiter qui que ce soit.
              II.3)
              Si plus personne ne souhaitait travailler dans l’économie marchande, celle-ci s’effondrerait totalement et, avec elle, le patrimoine accumulé des « démunis » deviendrait stérile et interdirait le bénéfice du Dividende Universel (Auto-régulation automatique : Activité économique / Dividende Universel).

              ​On n’ose imaginer que l’Humanité serait si stupide pour se lancer dans cette dernière voie suicidaire ! ! !​

              = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = =

              L’addendum ci-dessous apporte la preuve, a contrario, de la pertinence du projet ci-dessus.

              ​Addendum :
              À partir de 1989, la Russie aurait pu mettre en œuvre le projet ci-dessus en s’évitant la phase d’épargne incluse dans cette proposition puisque tout le « capital social » des entreprises était depuis longtemps la possession de l’État et, donc, du peuple russe.

              Lire le lien, SVP :
              Pauvre peuple russe : Spolié en 1917 et en 1991 !
              http://www.sincerites.org/2014/08/pauvre-peuple-russe-spolie-en-1917-et-en-1991.html

               = = = = = = = =
              ​Post-scriptum :
              ​Fondation Capitaliste Virtuelle : Bilan 2001 - 2014

              http://www.sincerites.org/2015/02/fondation-capitaliste-virtuelle-bilan-2001-2014.html

              = = = = = = = =
              La chance de Cuba : son Économie d’État !
              http://www.sincerites.org/2015/05/la-chance-de-cuba-son-economie-d-etat.html


            • Kostic 12 février 11:49

              @Jean-Pierre Llabrés :

              Le paradoxe des suppôts de cet enfumage permanent, c’est qu’ils se prétendent généralement ’démocrates’’, alors même que de toutes les décisions finales de leurs politiciens verrouillent l’accès des citoyens à l’expression démocratique et à ses conséquences qui sont de devoir suivre la volonté exprimée.

              Juste le modèle Suisse suffit pour référence, vu qu’il y a peu de démocraties réelles dans le monde. Cela pour éviter que des esprits vasouilleux et sectaires veuillent lire dans mes propos autre chose que ce que j’y présente, c’est à dire le droit à l’expression égale de tous, en lieu et place de la soumission à des idéologies imposées et mortifères par des idéologues intéressés à la confiscation du pouvoir, toujours pour les mêmes.

              Ici, c’est ’’Sapir’’ qui intoxique, et ce commentaire reprend les mots abrutissants de la nouvelle propagande : ’’nouveau paradigme’’ - ’’refondation’’ - etc.
              + Le même verbiage insensé : ’’véritable Capitalisme Écologique, Anthropocentrique, Philanthropique et Équitable’’
              + Les mêmes vaines promesses de lendemains qui chantent : ’’Le dividende universel’’ - ’’Le profit sous contrôle des démunis’’ - etc.

              Mais en aucun cas de donner le droit aux citoyens de pouvoir se prononcer démocratiquement sur les sujet qui leur importent ! Il s’agit donc bien d’une énième vision technocratique, version totalitaire, destinée à donner une apparence de vertu à un système oppresseur des libertés.

              Jean-Pierre Llabrés, avec vos billevesées, vous vous êtes révélé pour ce que vous êtes, c’est à dire un chaud partisan de solutions antidémocratiques et un supporter de doctrines absconses. Bravo et merci !


            • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 12 février 12:02

              @Kostic

              Commentaire caractéristique d’une personne qui n’a ni lu ni compris l’intégralité des textes proposés et qui, de surcroît, se laisse aller au contresens le plus absolu.

            • Kostic 12 février 15:13

              @Jean-Pierre Llabrés :
              Bien que me doutant d’une dénégation et pour cette même raison, je crois avoir pris la précaution de vous présenter par des exemples précis les points les plus saillants de ce qui me paraît, très sincèrement, être des énormités (pour rester poli !). 

              Donc, si vous êtes bon et juste, ainsi qu’à l’aise pour me présenter en quoi, selon vous, je n’aurais rien compris et fait un contresens majeur, ne vous en privez pas.

              Avec la réserve suivante : J’ai donc été, quoique incisif, très précis dans mes termes. Alors que vous alléguez en retour sans la moindre démonstration ni argument ou exemple pour vos lecteurs ma ’’très grande faute’’. J’en conclus que vous les prenez vraiment pour des billes. Ce qui valide donc mes appréciations initiales !

              Ne vous gênez pas pour rétorquer à nouveau, vu que vous donnez l’impression de devoir être cru sur parole. Toute opposition ne pouvant alors être ’’qu’incompréhension’’... Je me gausse !

              P.S. : juste pour rire un peu, expliques-nous en quoi une micro-répartition de dividendes serait ’’écologique’’ et ’’refondateur du capitalisme’’ ! :)


            • izarn 12 février 16:21

              @flourens
              Je vous traduis :
              Assouplir le marché de l’emploi : Cacapicité à foutre à la porte ses employés sans indemnité ni chomage....
              Simple non ?
              « J’aime les entreprises »
              M.Valls.

              Le MEDEF applaudit. Le FN est devenu trop socialiste.
              Avant ils étaient anti-communistes, désormais ils sont anti-FN...

              Bon aprés, on les sécurise les employés :
              « Mais tout ira trés bien, un stage de formation gratuit payé par la dette, et hop ! Pour reprendre du travail qui s’annonce grace à la Reprise ! »
               smiley smiley
              Pov’couillons !


            • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 12 février 17:02

              @Kostic
              « Mais en aucun cas de donner le droit aux citoyens de pouvoir se prononcer démocratiquement sur les sujet qui leur importent ! Il s’agit donc bien d’une énième vision technocratique, version totalitaire, destinée à donner une apparence de vertu à un système oppresseur des libertés. »


              Pour vous, le référendum (pas de type 2005) prévu pour décider de la mise en œuvre du Projet de refondation du capitalisme et d’instauration d’un dividende universel financées par l’épargne, constituerait-il une manière de donner le droit aux citoyens de pouvoir se prononcer démocratiquement sur un sujet qui leur importe ?
              Ou bien, un tel référendum ne serait-il qu’une énième vision technocratique, version totalitaire, destinée à donner une apparence de vertu à un système oppresseur des libertés.

              « en quoi une micro-répartition de dividendes serait ’’écologique’’ et ’’refondateur du capitalisme’’ ? »
              Bien évidemment, je ne perdrai pas de temps à essayer d’expliquer cela à l’inculte que vous êtes d’autant plus que tout cela est expliqué en détail dans les fichiers joints à mon premier commentaire que vous n’avez sans doute pas lus et certainement pas compris.

            • Kostic 12 février 17:53

              @Jean-Pierre Llabrés
              Cest ça, vautrez-vous dans le discrédit au lieu de répondre à la seule question posée, cas de ceux dépourvu d’arguments discursifs. Vous êtes tellement arrogants que vous prenez vos propositions pour le nombril du monde et n’envisagez même pas que votre présentation initiale suffit à les situer. ce que j’ai pourtant fait. Pauvre de vous !

              Quant à vos allusions déplacées sur ce que serait ma position sur le référendum, celle de la Suisse vous a été donnée. Mais, imbu de vous même (bis), vous cherchez un moyen de me discréditer (bis) au lieu de répondre au fond, après avoir pris en compte ceci ! Pauvre de vous ! (bis). 

              Je rappelle donc aux lecteurs, ce qui est tout de même le B.A BA d’un référendum démocratique.
              C’est, d’une part qu’il doit être précédé d’une consultation ayant recueilli un taux minimal de voix.
              D’autre part qu’en aucun cas le sujet n’en est déterminé ’’d’en haut’’.

              Bref, munissez-vous déjà d’honnêteté intellectuelle, ensuite on verra ... :) 


            • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 12 février 19:09

              @kostic

              « vous cherchez un moyen de me discréditer »

              Absolument pas ! ! ! Vous y parvenez fort bien par vous-même ! ! !...


            • Le p'tit Charles Le p’tit Charles 12 février 09:55

              Hollande touche le fond de son infamie, et comme Hitler il mourra dans son bunker de l’élysée... !

              Il y a des ordures comme cela, que les éboueurs oublient de ramasser sur le trottoir... ?

              • amiaplacidus amiaplacidus 12 février 10:43

                @Le p’tit Charles

                Ce qui est excessif est insignifiant.

                Que Hollande soit arriviste et incompétent, cela ne fait pas l’ombre d’un doute, mais de là à parler d’infamie, il y a une marge.

                En plus rappelons que pour la plupart de « ses » électeurs, il a été « choisit » par défaut, plutôt pour ne pas revoir Sarközy.


              • Le p'tit Charles Le p’tit Charles 12 février 10:57

                @amiaplacidus...Action infâme, honteuse, indigne d’un honnête homme. C’est un malhonnête homme, il a fait cent infamies.Après cette infamie es-tu digne de vivre ? [CorneilleNicomède]mensonges à répétition depuisSes mensonges à répétition sont un exemple de son infamie...


              • Fergus Fergus 12 février 11:22

                @ amiaplacidus

                100 % d’accord avec le commentaire de 10:43.

                Sarkozy et Hollande auront été de très mauvais présidents de la république, particulièrement sourds aux attentes des Français, mais cela ne justifie pas les récurrents propos haineux et insultants qui sont utilisés à leur encontre par quelques intervenants.

                Une telle constance dans les anathèmes excessifs - notamment lorsqu’ils sont émaillés de références au fascisme - dessert à l’évidence les propos de leurs auteurs.


              • Saltz Saltz 12 février 11:52

                @Fergus

                Une telle constance dans les anathèmes excessifs - notamment lorsqu’ils sont émaillés de références au fascisme - dessert à l’évidence les propos de leurs auteurs.

                Vous avez mille fois raison.


              • ZenZoe ZenZoe 12 février 11:54

                @Le p’tit Charles
                Infâme est peut-être un peu excessif, pour autant comme le p’tit charles je pense que Hollande n’est pas seulement incompétent comme président,il est aussi très dangereux sous ses airs bonhommes. Dangereux parce qu’il appartient à cette espèce d’homme politique qui place sa carrière avant toute autre considération.
                Même si le résultat est de rendre la pays exsangue, même s’il est à feu et à sang. Qu’importe, puisque la couronne sera toujours sur sa tête. Des fois, je me demande s’il ne bat pas Sarkozy à ce jeu honteux.


              • Le p'tit Charles Le p’tit Charles 12 février 12:42

                @Fergus..commentaire de collabo du pouvoir qui tue le peuple de France...Bravo pour cette infamie de plus de votre part.. !


              • Le p'tit Charles Le p’tit Charles 12 février 12:44

                @Saltz...oupssssss...un Pétainiste de plus sur Agora.. !


              • julius 1ER 12 février 14:55
                En plus rappelons que pour la plupart de « ses » électeurs, il a été « choisit » par défaut, plutôt pour ne pas revoir Sarközy

                @amiaplacidus

                voilà le problème on a élu ce type par défaut alors on ne va pas dire qu’il est pire que Sarko, il n’est pas pire mais il ne vaut guère mieux et par extension j’ajouterai tous les guignols de la famille Le Pen à mettre dans le même panier de légumes avariés produit par la société !!!

                nous citoyens sommes -nous condamnés à être définitivement représentés par les mêmes sinistres acteurs de série B ou devrions nous mériter mieux que çà ????

                la question est posée et j’espère qu’avant 2017 un mouvement va se dessiner dans ce pays avec de nouveaux acteurs et surtout que les vrais enjeux soient enfin débattus et surtout que l’on dise enfin vers quoi nous devons aller collectivement et surtout quel rôle chaque citoyen doit assumer pour y contribuer sinon j’ai bien peur que cela ne soit que la spirale de la décadence !!!!!!!!!!!!!!! 

              • Laulau Laulau 12 février 15:15

                @Fergus
                Le moins que l’on puisse dire c’est que Hollande a trahi son mandat. On peut résumer son action en disant qu’il a accentué la politique de Sarkozy. Est-ce une infamie ? Oui mille fois oui. Parce que s’il a été un mauvais président pour la majorité des français, sa politique a régalé les patrons et autres privilégiés. Alors si Sarko a été mauvais Hollande lui a été infâme.


              • izarn 12 février 16:31

                @Fergus
                « Al Nosra fait du bon boulot »
                Bal tragique à Paris : 130 morts.

                Ca vous suffit pas ? Non ?

                Moi si !!!

                Et je ne vous parle pas des centaines de milliers de Syriens et de Libyens tués indirectement par ces enfoirés...
                Saddam Hussein à été pendu pour moins que ça....
                Je dis ça sans meme parler des un millions de chomeur en plus....De familles détruites...

                Propos haineux ?
                Non...Normaux !
                En fait vous etes comme les gens qui défendaient Pétain...


              • troletbuse troletbuse 12 février 16:55

                @Le p’tit Charles
                Je te soutiens. Hollandouille est un salopard.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès