Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > #Hollande : le président qui réhabilite #Sarkozy

#Hollande : le président qui réhabilite #Sarkozy

Depuis peu, il n’est pas un média, pas un journaliste, pas un éditorialiste qui ne relaient pas cette nouvelle insensée : Sarkozy reviendrait en 2017. Les fidèles parmi les fidèles du président perdant n’avaient jamais cessé de plaider sa cause. Mais ils étaient trop peu, la mayonnaise ne prenait pas. C’était juste impossible. Car jamais un président n’avait à ce point perdu une élection sur la seule dynamique du rejet. Alors pourquoi, depuis ce début d’année 2013, le retour d’un Sarkozy au sommet de l’Elysée devient-il à ce point crédible ? La réponse à cette question n’est pas à chercher du côté de son propre parti. Fillon, Copé, Raffarin et quelques autres n’en veulent surtout pas et ne font rien pour promouvoir le retour de Nicolas. Mais alors, où peut-on, où doit-on chercher pour obtenir la réponse à cette énigme ? Tout simplement du côté du locataire actuel du palais.

Dès l’été, la politique sécuritaire et xénophobe en matière d’immigration de Nicolas Sarkozy avait été validée par le ministre de l’intérieur de François Hollande. Les Roms, maltraités et pourchassés par l’ancien chef de l’état, au point de voir la France condamnée par l’Union Européenne en raison de circulaires et de pratiques incompatibles avec les droits de l’homme, ont été maltraités et pourchassés de la même manière, absolument la même. Pourtant, que n’avait-il pas protesté le parti socialiste lorsqu’il ne détenait que les pouvoirs locaux et pas encore les pouvoirs nationaux. Mais le ministre de l’intérieur ne s’est pas contenté de cibler les Roms. Il a établit des quotas de reconduites à la frontière, à l’unité près, identiques à ceux que ses prédécesseurs avaient édicté. Et fin 2012 le bilan chiffré est tombé : Valls a fait mieux que Guéant avec plus de 32 000 expulsions. Sur ce thème privilégié de la droite la plus réactionnaire le changement n’a pas eu lieu, la continuité a oeuvré.

Toujours durant l’été, puis durant tout l’automne, la politique des privilèges accordés au Medef s’est intensifiée. Tout a commencé par le défilé en grande pompe du gouvernement de Jean-Marc Ayrault aux universités d’été de l’organisation patronale. Et pour leur dire quoi aux patrons ? On vous a compris. Alors, les exonérations de cotisations, les allègements fiscaux se sont accumulés. Avec pour point d’orgue cette incroyable TVA anti sociale et ce non moins incroyable crédit d’impôt de 20 milliards accordés à toutes les entreprises de France, y compris celles du CAC 40. L’instauration d’une TVA anti sociale avait été le dernier acte économique de Nicolas Sarkozy. Sur ce thème privilégié de la droite la plus réactionnaire le changement n’a pas eu lieu, la continuité a oeuvré.

A la fin de l’automne, les députés socialistes ont voté avec les députés de l’UMP le TSCG, puis la loi organique instaurant la règle d’or. Dès lors, François Hollande est parti à la chasse “aux dépenses inutiles”, le leitmotiv récurrent d’un Nicolas Sarkozy enragé contre les services publics. Les collectivités locales dépensent trop, donc on leur sucre 3 milliards. Les chômeurs sont trop indemnisés, alors le président socialiste de la cours des comptes préconise une baisse des allocations. Ce même président de la cours des comptes, un certain Migaud nommé par Sarko, qui tel un fayot un peu nigaud plaide maintenant pour la taxation des allocations familiales dans une période où les familles n’ont jamais été autant surendettées. Sur ce thème privilégié de la droite la plus réactionnaire d’un état qui vit au dessus de ses moyens le changement n’a pas eu lieu, la continuité oeuvre encore.

Au début de 2013, plutôt que de venir en soutien aux salariés licenciés en masse, le ministre du travail annonce que son gouvernement adoptera à la lettre l’accord Medef de précarisation du salariat signé le 11 janvier. Le 31 décembre 2011, rappelez-vous, Nicolas Sarkozy promettait la fin du code du travail, ce petit livre rouge qui entrave la liberté des patrons selon les mots de Laurence Parisot. Les salariés protestent, ripostent, manifestent, font grève. Manuel Valls leur envoie les gendarmes mobiles, les matraques et les gaz. Parce qu’un salarié qui manifeste, parce qu’un salarié syndiqué, c’est un salarié qui casse l’outil de travail. Alors que les patrons, eux, font ce qu’ils peuvent dans cette période difficile…Sur ce thème privilégié d’une droite réactionnaire qui raille le syndicalisme ouvrier le changement n’a pas eu lieu, la continuité fait rage.

La société et ses pratiques politiques allaient changer. Le parlement ne serait plus insulté en permanence par un hyper président qui le musèlerait. Il n’est pourtant pas un jour où les quelques députés socialistes qui voudraient voter en leur âme et conscience contre un projet qui va à l’encontre des intérêts populaires ne soient rappeler à l’ordre. Hier, Sarkozy était accusé d’instrumentaliser la guerre pour regonfler son maigre 37% d’adhésion à sa politique, aujourd’hui Hollande n’arrive pas non plus à regonfler son maigre 37% à lui. La chasse aux cumulards serait menée. La chasse aux cumulards est reportée. Le droit de vote aux élections locales des étrangers non communautaires deviendrait réalité, cela restera une chimère pour tenter de mobiliser les troupes socialistes qui ne savent plus où elles habitent depuis le 6 mai 2012.

Même sur les questions sociétales, le changement n’a pas eu lieu, la continuité continue encore et encore…Heureusement pour ces troupes socialistes, le mariage pour tous leur permettra de tenir encore quelques semaines, peut-être même quelques mois. Pourtant, elles ont senti le vent glaciale du renoncement ces troupes socialistes lorsque le président Hollande avait évoqué un droit de retrait possible pour les maires récalcitrants.

La politique de Sarkozy ne marchait pas, donc celle de Hollande ne marche pas. Les plans sociaux se multiplient, le chômage explose, la croissance bien qu’implorée boude une Europe plus austère que jamais. Sauf qu’avec Sarkozy il n’y avait pas tromperie sur la marchandise. L’homme se revendiquait de droite, ultra libérale, pour les puissances d’argent et le grand patronat. Il n’hésitait pas à insulter d’un “cass toi pauv’con” des ouvriers en colères, leur dépêcher des CRS. Et il savait instrumentaliser les peurs, les utiliser pour apparaître comme un rempart. Alors faites ce petit pas de côté et regardez comme nous le faisons A gauche pour de vrai ! ce début de quinquennat de François Hollande. Vous découvrirez alors à quel point l’actuel président réhabilite les errements de l’ancien président. Et sans aucun doute favorise-t-il, tout comme son prédécesseur, la banalisation du brun le plus agressif

Sydne93


Moyenne des avis sur cet article :  4.32/5   (47 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 21 février 2013 09:16

    Bonjour,Sydney.

    En appliquant une politique qui ne se démarque quasiment pas de son prédécesseur, Hollande ne réhabilite pas Sarkozy, mais fait le jeu de l’extrémisme populiste.


    • jmdest62 jmdest62 21 février 2013 12:29

      Ode à Nicolas de la part de ses amis :

      Carla , Bernadette et nadine (couplet)

      "....Voilà combien de jours, voilà combien de nuits,
      Voilà combien de temps que tu es reparti
      Tu m’as dit : « Cette fois, c’est le dernier voyage »
      Pour nos coeurs déchirés, c’est le dernier naufrage
      "Au printemps, tu verras, je serai de retour
      Le printemps, c’est joli pour se parler d’amour
      Nous irons voir ensemble les jardins refleuris
      Et déambulerons dans les rues de Paris !"

      (Refrain  : brice , françois (les deux) claude et les autres.....)

      Dis, quand reviendras-tu ?
      Dis, au moins le sais-tu
      Que tout le temps qui passe
      Ne se rattrape guère...
      Que tout le temps perdu
      Ne se rattrape plus !......."
        smiley

      @+


    • Alpo47 Alpo47 21 février 2013 09:22

      Tragique bilan, déjà, mais réaliste et cela ne fait que commencer.

      Pour ma part, Sarkozy m’horripilait complètement. L’homme n’avait aucune des qualités qui devraient faire un vrai président.
      Hélas, c’est peut être encore pire avec Hollande. On est passé d’un excité sans culture ou qualités intellectuelles, à ... « Flamby », personnage inconsistant et dévoué aux mêmes maîtres.

       Pour ma part, je n’avais jamais imaginé que les choses, notamment la politique économique changent vraiment. Sarkozy et Hollande ne sont que les deux faces de la mêmes pièce. Un choix illusoire pour nous maintenir dans l’hébétude et ... le servage. J’espérais toutefois naïvement que les intérêts des plus modestes soient davantage pris en compte, une vraie réforme fiscale, la mise au pas des banques ... etc... Rien de tout cela ne se passera !

      Hollande et ses acolytes sont peut être encore pires car ils avancent « masqués », immensément hypocrites. Prétendument « socialistes », ils reprennent effectivement la défense des intérêts des possédants, les « rentiers-actionnaires de Sarkozy, mais sans le dire. Et toutes les réformettes sociétales ne sont qu’une nouvelle application de la technique de l’écran de fumée. Détourner l’attention de la catastrophique réalité et politique économique. Et toujours »diviser pour régner«  pour continuer dans le libéralisme et la mondialisation effrénée.

      Cette politique des prétendus socialistes convertis au libéralisme, est donc encore plus décevante car pratiquée dans une totale et immense hypocrisie. La marque de fabrique de cette »gauche caviar", formée aux mêmes écoles, déconnectée des réalités du pays profond et d’abord soucieuse de garantir ses avantages et prébendes et ... de servir les mêmes maîtres.

      Non, il n’y a déjà plus rien à attendre de Hollande et ses acolytes.


      • Dwaabala Dwaabala 21 février 2013 09:46

        On attend la suite des dégâts.

        Réunis en colloque à la Maison de la chimie à Paris ce mercredi, l’association des Amis de Nicolas Sarkozy s’est donnée une journée pour louer les mérites de l’ancien président.

        http://www.humanite.fr/politique/hymne-l-amour-en-sarkozie-515796

        Le changement, c’est pas maintenant ! C’est peut-être même jamais.

        Bien sûr, on est content de ne plus subir les mollets de Sarkozy faisant son footing, l’ostentation de ses montres et de ses lunettes de soleil, les aléas de sa vie privée, son obsession du flouze, la brutalité de sa politique sécuritaire, sa haine du service public et des fonctionnaires, j’en passe et des meilleurs.

        Fioraso ne revient sur rien de fondamental mis en place par l’homme du Fouquet’s. Elle envisage même d’aggraver certains aspects de sa politique.

        http://www.legrandsoir.info/http-bernard-gensane-over-blog-com.html


        • Traroth Traroth 21 février 2013 12:29

          Cette « association des Amis de Nicolas Sarkozy » semble avoir de gros moyens. J’aimerais vraiment savoir qui paie...


        • nicolas_d nicolas_d 21 février 2013 13:45

          @Traroth
          Les amis de hollande peut être ? smiley


        • eric 21 février 2013 10:46

          Il y a quand même une grande différence. Sarkozy avait une politique.

          Vous le lui avez assez reproché. Il disait un truc, le faisait, et vous vous accordiez a reconnaitre qu’il y avait des effets. « Désastreux catastrophiques, destructeurs » tous ce que vous voulez, mais enfin, il se faisait quelque chose dans le cadre d’un projet.

          Pénélope, le président qui retricote la nuit ce qu’il detricote le jour, subit en apparence.

          Il dit un truc, en fait un autre, dément les deux, explique un troisième machin, et on est en droit de se demander si ce qu’il pense n’est pas une quatrième version. Il est aide en cela par un gouvernement a la communication ternaire. Le matin un ministre évoque un truc qui contredit ce qu’avait promit le président, il est immédiatement démentit par un second, avant qu’un troisième ne se prononce comme le premier. Au bout de quelque jour, Hollande intervient pour confirmer.
          Nous n’irons pas au Mali, nous iront peut être au Mali, pas question d’aller au Mali, nous allons au mali, nous avons été au Mali. Je promet qu’on tiendra les 3%, on arrivera pas a 3%, je confirme, l’objectif de 3%, finalement nous seront contraint a ne pas faire 3%, on renonce au 3%

          La est la supériorité de Sarkosy, qui est reconnue entre les lignes par les premiers commentaires et par l’article. Mieux vaut une vraie politique a laquelle ont peu éventuellement s’opposer que le fil de l’eau bordélique et inconséquent qui fait la même chose en pire et sans le dire, sans le choisir, sans l’organiser.

          Mais cela, ce sont les apparences. Quand on regarde de prêt, hollande a une politique. Il arrose sa base électoral et ses copains au détriment du reste de la population. Et la, il n’y a pas de flou pas d’hésitation, pas de faiblesse. Com. ternaire sur la nationalisation de Florange et il ne se passe rien. mais on trouve 42 milliards pour que son ex et son ex ancien copain puissent faire joujou. 500 millions pour les plus pauvres, mais 60 millions tout d’un coup pour épargner un jour de carence a sa base. La, il ne fait pas d’erreurs techniques comme pour les 75%. Le texte mariage pour tous est une improvisation totale et dangereuse, sauf sur la primordiale question des avantages consentis aux futurs conjoint dans la fonction publique ou l’étude d’impact est très très détaillée.

          Sarko avait une politique, libérale, réformatrice, tous ce que l’on veut, pour réagir a une crise. On pouvait être pour ou contre. Hollande aussi. Mettre sa clientèle électorale a l’abri des ajustements que subit la population en le cachant le plus possible et sans rien faire d’autre.

          Ils ont réussi a vous faire voter pour cela, pour cela pour « ne plus voir les mollets de Sarkozy ». Vous êtes contents ? Vous l’avez mérité.


          • Fergus Fergus 21 février 2013 11:37

            Bonjour, Eric.

            « Sarkozy avait une politique », écrivez-vous. Permettez-moi d’en rire, car cet aventurier cynique et égocentrique a fait tout et son contraire tout au long de son quinquennat dans la plupart des domaines. Hollande est plus constant : il s’est engagé dans une voie libérale et s’y tient. Le problème est que ce sont les classes populaires qui trinquent !


          • eric 21 février 2013 13:23

            Bonjour Fergus. Non, les classes populaires, les vraies, ne sont pas celles qui souffrent le plus de la politique de Hollande, ou alors indirectement en ce sens que sa politique détruit l’emploi. Mais cela, ça touche tous le monde hors public. Dans le décile inférieur la moitie des revenus sont du transferts monétaire et non monétaire, et hollande y a peu touche jusqu’ici pas beaucoup plus que Sarkozy en tous cas.
            Ceux qui souffrent ce sont les classes moyennes. C’est voulu. Mais comme ce gouvernement est incompétent, il ne parvient pas totalement a épargner la partie de la classe moyenne qui est son soutient naturel, même si ce n’est pas faute d’essayer. Comme je l’avais prévu, il s’attaque aux retraites parce qu’il croit qu’ils votent mal, sans se rendre compte que les retraites de la fonction publique, avec en moyenne 60% de plus de retraite vont être les premiers touches. Il s’attaque aux famille parce qu’il a du oublier qu’il a pu élever ses propres gosses,notamment grâce aux part fiscales supplémentaires du fait qu’il n’était pas marie. Mais tous cela était prévisible a la lecture de son programme. http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/absence-de-changement-les-116951

            Cynique et égocentrique ? Ce sont les qualités nécessaires pour être Président en France ! Citez moi un contre exemple...En revanche, je vous concède que hollande n’est pas un aventurier, c’est le moins que l’on puisse dire....


          • eric 21 février 2013 18:51

            Allez, je vous le mets aussi

            http://leplus.nouvelobs.com/contribution/787135-journee-de-carence-des-fonctionnaires-prof-j-estime-que-c-etait-une-mesure-absurde.html

            Contre toute attente, et alors que la ministre des Affaires sociales Marisol Tourraine a encore affirmé très récemment que la journée de carence pour les fonctionnaires serait maintenue, voilà qu’elle serait en passe d’être abrogée

             La, comme cela, 240 millions d’euro de couts directs sans compter les indirects. Pour 5 millions d’agents publics d’État. Pour les 11 millions de pauvres, 500 millions d’augmentation, parce que voyez, vous, on a plus d’argent...




          • Aldous Aldous 21 février 2013 11:08

            J’ai moissé l’article car les htag m’horripilent.


            Vivement un filtre pour suprimer les # des titres sur AV !

            • Aldous Aldous 21 février 2013 11:56

              pas lu.


              Ca fait un moment que je me suis debarassé du clivage droite/gauche.

              Depuis que dans le traité constitutionel/lisbonne il etait indiqué que l’UE est libérale.

              Choisir entre Libéralisme de droite ou libéralisme de gauche c’est comme choisir entre une corde de chanvre ou de nylon pour etre pendu.

              Le clivage c’est entre l’hyperclasse et les autres.

              Et ce qu’ils on prevu pour les’’autres’’ c’est l’extinction des 2/3.

              Donc hollanski ou sarkollande... bof...



            • nicolas_d nicolas_d 21 février 2013 13:49

              C’est null votre réaction Aldous


            • Luxum Luxum 22 février 2013 23:31

              Ca fait un moment que je me suis debarassé du clivage droite/gauche.

              Pourtant le clivage politique droite/gauche n’est pas illusoire. Encore faut il s’entendre sur ce que ces termes désignent réellement. Historiquement parlant la gauche est l’ensemble des parlementaire siégeant dans la partie gauche. Ceux-là luttaient, lors de la Révolution Française, pour l’abolition des privilèges de la minorité oligarchique et défendaient les intérêt du peuple. Au passage ils prônaient également une démocratie (réelle donc) tout comme les Sans-Culotte. La droite c’est le contraire. Mais aujourd’hui chacun met dans ces deux mots les valeurs qui lui sont chères de sorte qu’on trouve aujourd’hui des « gauchistes » et des « droitistes » partageant les même doctrines car luttant pour défendre des intérêts identiques ou presque.

              Choisir entre Libéralisme de droite ou libéralisme de gauche c’est comme choisir entre une corde de chanvre ou de nylon pour etre pendu.

              Non. Le libéralisme économique tel qu’il est pratiqué aujourd’hui (c’est à dire de manière forcené ou « néo-libéralisme ») nuit à l’intérêt général et sert par conséquent une politique dite « de droite ». Le libéralisme (économique) de gauche n’existe pas. C’est un oxymore.

              Le clivage c’est entre l’hyperclasse et les autres.

              Donc entre la droite et la gauche au final ?

              Et ce qu’ils on prevu pour les’’autres’’ c’est l’extinction des 2/3.

              Dites moi, comment vont-ils s’y prendre pour provoquer un tel génocide ? Est ce par la putréfaction de nos précieux fluides corporels grâce à un empoisonnement au fluor de l’eau courante ?

              Toutes les spéculations semblent permises puisque vous ne développez pas votre propos.


            • Traroth Traroth 21 février 2013 12:27

              Le « retour de Sarkozy » est une pure construction médiatique. De plus en plus, les médias ne commentent plus les événements, ils les font. Je trouve cette tendance très inquiétante.


              • TSS 21 février 2013 13:18

                Hollande emploie le même système que sarkho en montant les gens les uns contre les autres

                la journée de carence des fonctionnaires est supprimée alors que dans le privé c’est 3 jours... !!


                • Dzan 21 février 2013 14:56

                  4 jours dans les Epahd de la croix rouge !


                • Fergus Fergus 21 février 2013 20:00

                  Bonsoir, TSS.

                  3 jours de carence dans le privé, cela n’existe que dans un nombre réduit d’entreprises, certains journalistes ayant parlé de moins de 20 % des salariés. Dans toutes les autres, les conventions collectives couvrent ces 3 jours et les salariés ne perdent rien en cas de maladie. 


                • Le421 Le421 21 février 2013 20:59

                  Depuis que j’ai quitté l’armée, j’ai travaillé dans plus de quinze entreprises. J’ai pas mal voyagé. Aucune, je dis bien aucune n’a pris en charge ces trois jours de carence. A ma connaissance, dans mes relations, cela n’existe pas dans les TPE-PME, principaux employeurs du pays. Pire !! Les entreprises qui pratiquent cela ont généralement les moyens financiers et cela concerne des gens bien payés, pas des smicards ou des temps partiel, sans parler des CDD, intérims et autres précaires qui tombent en plus souvent malades de par leur mauvaise situation.
                  Totalement injuste.


                • Yohan Yohan 21 février 2013 23:07

                  Exact, dans le privé, très peu d’entreprises de production prennent à leur charge les jours de carence pour la simple raison qu’elles ne peuvent pas se permettre de payer quelqu’un qui est absent. Trois jours, c’est 1/7ème du salaire chargé. Pour celles qui ne produisent rien comme les associations, la manque à gagner est quasi nul et c’est pourquoi les employeurs les prennent en charge le plus souvent. Ceci dit, dans les associations, les gens pratiquent très peu l’arrêt maladie bidon, sauf quand le climat est mauvais dans la boite. Les fonctionnaires eux considèrent que les arrêts maladie serve à compenser pour leur traitement qu’ils jugent insuffisant, au point que certains n’hésitent pas à considérer les 8 jours autorisés pour enfant malade comme des RTT, avec des reliquats à prendre obligatoirement s’ils ne sont pas consommés.


                • leypanou 21 février 2013 13:29

                  @sydne93 :

                  Arrêtez de parler à chaque fois des Roms comme si c’était vraiment un problème prioritaire pour les Français. Je dirais même que beaucoup de Français en ont plus qu’assez d’entendre régulièrement parler de çà sur les chaînes de télévision.
                  Une paupérisation de masse est en train de se mettre en place (la future augmentation des tarifs d’EDF aui est allé acheté x sociétés à l’étranger dont au Royaume Uni), en faisant payer le maximum de gens, mais sans beaucoup toucher les rentiers et autres classes favorisées. Modifier le système de réévaluation des pensions, je l’espère, fera prendre conscience à beaucoup de Français à quel point le gouvernement de F Hollande est le pire qu’ils puissent espérer, sans parler bien sûr de tous les autres sujets (LRU, réforme des banques, Santé, etc, etc).

                  Sur la réforme des banques, lisez ceci, c’est du petit lait (pour ceux qui boivent du lait). Même chez Alternatives Economiques, qui ne sont pas des gauchistes, sont étonnés de la timidité des modifications (cf L’Economie politique n°57).

                  Le social-libéralisme est foutu, mais est-ce qu’une vraie gauche va gagner ?


                  • mario mario 21 février 2013 13:46

                    a un moment ou un autre la situation ne serra plus tenable. les avaleurs de couleuvres du ps vont en avoir assez de suivre un chef-ton sourd et sournois qui veut faire des économies sans toucher aux privilèges des plus favorisés et de leurs niches fiscales.

                    le seul volontarisme de hollande c’est d’appliquer sans broncher les directives antisociales de bruxelles.

                     

                     


                    • kettner 21 février 2013 14:06

                      Depuis le temps qu’ils en mangent de la couleuvre s’il n’aimaient pas ça on l’aurait su depuis un bail .
                      Ils peuvent passer à l’anaconda sans problème .


                    • alanhorus alanhorus 21 février 2013 13:55

                      Les socialistes ils me font marrer, ils ont un un projet pour reprendre par l’impôt ce qu’il donnent par le social, il faudrait rebaptiser le parti et l’appelé le parti impôcialiste cela irait bien avec le nombre d’imposteurs qu’il contient.
                      En plus le changement c’est maintenant mais la guerre continue et toujours sous la même fraude soit disant la démocratie.
                      Petit retour en arrière.

                      http://www.youtube.com/watch?v=bXmdj6X4IPQ&feature=share&list=UU9PqTVNko6heXTR1HXvpGNw

                      Si nous sommes vraiment en démocratie alors faisons un vote de tous les pays du monde par internet pour savoir qui est pour les OGM et qui est contre. Je connais déjà la réponse.

                      Je prédit un grand changement ou il n’y aura plus de politiciens pourquoi ne pas aller vers une démocratie directe ou le citoyen voterait lui même les lois par internet , je vous parle pas des économies.


                      • Yohan Yohan 21 février 2013 22:51

                        impôcialistes, impôsteurs et impôtents smiley


                      • nicolas_d nicolas_d 21 février 2013 13:57

                        Berlusconi est bien revenu. plusieurs fois il me semble non ? avant les histoires de monti

                        Je vois déjà les arguments :
                        « Moi j’ai été surpris par la crise, j’ai improvisé, alors que vous, dans l’opposition, vous avez eu le temps de réfléchir, et vous avez fait la même chose que moi. Maintenant moi j’ai réfléchi : il faut changer de politique. etc etc »

                        Le PS n’aura plus aucun argument.
                        A croire que Hollande est un espion de l’UMP.


                        • Dzan 21 février 2013 14:53

                          Pour Copé, on se disait bien

                          Les poux du poisson, des copépodes parasitaires


                          • ETTORE ETTORE 21 février 2013 15:16

                            Tant qu’à faire, autant laisser la photo des deux jumeaux trôner côte à côte dans les mairies.

                            Si sous le règne du « quand je serais Président....] »on nous martèle déjà, à peine 8 mois, que le « casse toi p’auv con ».....va revenir....
                            la belle Marianne va en avoir un torticolis .
                            Je ne sais pas qui va remplacer la photo actuelle, et je crains que le cadre ne reste vide dans bien des Mairies, pour cause de fermeture des locaux de la République, vu le peu d’engouement [et le cumul des responsabilités] à être Maire d’une commune.
                            il y aurait bien un local où ces portraits en pied de nos illustres VRP de la République seraient à leur place... c’est dans un commissariat de Police .
                            Seulement voilà, c’est eux qui payent la tapisserie, alors........




                            • joelim joelim 21 février 2013 15:39

                              Hier les principales « infos » du journal propagandiste de France Inter :


                              1) la réunion des soutiens de Sarkozy et leur état d’esprit du moment

                              2) le communiqué du CRIF sur l’augmentation de l’« antisémitisme » en France

                              On perd des soldats au Mali ? On perd des emplois en France ? France Inter s’en fout. 

                              Sarkoléon et le CRIF, voila les VRAIES « infos », selon ces désinformateurs...

                              • alanhorus alanhorus 21 février 2013 16:05

                                Une info importante qui aura mal a passer, : http://www.egaliteetreconciliation.fr/Nicolas-Sarkozy-avait-commandite-l-assassinat-d-Hugo-Chavez-15773.html Sarkozy apprenti assassin de dirigeants, maintenant on sait ou va l’argent de nos impôts.


                                • julius 1ER 21 février 2013 17:04

                                  c’est la suite dans la continuité, les politiques sont usés jusqu’à la corde, les philosophes n’éclairent plus le chemin, les français et les syndicats n’ont que des revendications matérielles à formuler, rien comme projet audacieux ou mobilisateur qui puissent fédérer les Français hors sans projet une nation se meurt, n’avoir comme objectif pour une nation que les 3%de déficit, c’est la mort au bout du chemin quelque soit le résultat d’ailleurs !


                                  • chmoll chmoll 21 février 2013 19:19

                                    pas la peine qu’il revient rase motte , depuis 10 mois on a le nouveau zarko
                                    mais alors celui là il fait franch’ment peur


                                    • Le421 Le421 21 février 2013 20:51

                                      Hier, sur une antenne de radio nationale, j’écoutais Jean-Paul Kauffmann. Sa remarque, avec une rapide analyse de son vécu d’homme prenais une dimension qui m’a frappé. Une petite phrase parmi tant d’autres :« Les hommes méchants ne boivent jamais de vin ».
                                      Suivez mon regard.


                                      • soi même 21 février 2013 22:04

                                        C’est bien fait pour vos gueules, aux élections ils faillaient s’abstenir en masse !


                                        • Luxum Luxum 22 février 2013 23:28

                                          Tu es au-dessus de la mêlée peut être ?


                                        • soi même 24 février 2013 03:28

                                          @ Luxum, visiblement le congres de Versailles de 2007 t’as pas mis la puce à l’oreille.


                                        • Thucydide Thucydide 21 février 2013 22:42

                                          Bien comprendre que l’alternance PS / UMP (ex RPR) n’est qu’un leurre destiné à nous rouler dans la farine pour la même recette.
                                          La seule différence c’est le marmiton qui s’y colle.

                                          Comme le poste est juteux et assure une retraite dorée, il y a beaucoup de candidats.
                                          Comme la recette est rédhibitoirement inacceptable, il ne faut pas un an pour que le marmiton fasse fuir la clientèle.

                                          L’alternance sert à ça : faire un bonne rotation des stocks de politiciens qui se bousculent au portillon tout en enfumant les électeurs par un faux semblant de changement.

                                          Malheureusement, les peuples n’ont jamais su (jamais pu ?) développer une quelconque stratégie pour défendre leurs intérêts.
                                          Témoin la Gréce qui s’est livrée pieds et poings liés à ceux-là même qui l’ont conduite à la ruine, l’Espagne qui s’est jetée dans les bras fatals d’un escroc payé au noir, et tant d’autres...

                                          Ce qui serait intéressant, ce serait qu’un prochain dernier mercredi du mois, le peuple de France s’invite à un dîner du Siècle, comme le peuple de Paris s’était invité à Versailles.

                                          Le peuple de France...
                                          Car compter sur celui de Paris serait aujourd’hui une dramatique naïveté.


                                          • joelim joelim 21 février 2013 23:33

                                            tiens, ce soir, C dans l’air (je n’ai pas mis le son rassurez-vous) il y a le bandeau « CDansL’air sarkozy reviendra-t’il ?  » depuis près d’une heure...


                                            proposer une telle alternative, alors qu’ils (les médiatico-ultra-libéro-politiks, s’il faut essayer de les nommer smiley ) gagnent déjà sur tous les tableaux... smiley

                                            et ça s’appellerait la « liberté d’expression, la démocratie et les droits de l’homme » ... (smiley interrogatif)

                                            les Droits de l’homme, ce n’est pas cette dénaturation suprémaciste et coloniale, proposée par... 

                                            la plupart des partis politiques : UMP, PS, EELV, FN ett partis de gauche, parfois. Franchement c’est l’auberge espagnole : on trouve de tout, des anti-fas à Sapir... quasiment tout l’éventail politique quoi. 

                                            Illisible. Confusionniste (oui je retourne le concept contre ses créateurs les « antifas », plutôt bien décrits par E Chouard vers le milieu de cette vidéo). Bref, la gauche fièrotte de ses idéaux... mais qui rechigne à la rupture épistémologique initiée par E Chouard, en n’hésitant pas à le traiter de fasciste...

                                            Pour en revenir à C dans l’air, France Inter et les autres copains, ça ressemble à un truc genre : « on a quelqu’un aux commandes (Hollande) et la bonne »« stratégie d’entreprise »« (c’est à dire acte immoral le plus performant pour nous) est de :

                                            remplir l’espace médiatique avec cette pseudo-alternative entre »Hollarko« et »Sarkande".

                                            même à droite sarkoléon ipass pas... Donc ils programment ça ? C’est le « « service public » »...

                                            Donc je me plains, leur propagande est trop transparente, il s’agirait de mériter son salaire... Mais non, ce sont des tire-aux-flancs, ils ont perdu le pouvoir de conviction (ah, l’ORTF...).

                                            Ils orientent le « « débat » » (je mets deux paires de guillemets quand le mot est dénaturé jusqu’au mensonge) vers les pires options (même à droite sarko il y a pas pire).

                                            Le bon « débat » c’est celui qui ne dérange pas voire qui favorise le système fasciste.

                                            Système qui je le rappelle accapare toutes les décisions ainsi que le système médiatique.

                                            • joelim joelim 21 février 2013 23:40

                                              Ça fait bien 1h30 maintenant... avec un nouveau bandeau genre « la presse manque-t’elle d’imagination ».


                                              Et C dans l’Air, manque-t’il d’éthique ?
                                              D’éthique professionnelle ?
                                              Ou même, tout simplement, d’éthique humaine ?

                                              Et pour finir, peut-on parler d’humanité, 
                                              concernant de tels systèmes de connivence partisane ?

                                              Systèmes qui se drapent de tant d’oripaux de «  »démocratie«  » ?
                                              Ce qui est si évidemment, et si outrageusement, mensonger. 

                                            • Hijack Hijack 22 février 2013 02:08

                                              Je ne vais pas soutenir Hollande, même si
                                               ... j’avais voté contre Sarko en priorité et donc par défaut pour celui que j’ai honte de citer ...
                                              .
                                              Cela étant ... si Sarko avait été là ... la France et in fine le monde entier, serait engagé dans une guerre destructrice : rappelons-nous les protestations de Sarko quand Hollande avait refusé de s’engager en Syrie, comme lui l’avait fait en Libye (160 000 morts en grande majorité civils, un pays détruit, des terroristes islamistes takfiro/salafistes et alquaïdistes ... armés par la France et que la France bombarde au Mali) ... 
                                              Si Sarko avait été là ... avec zèle, (car les USA à présent se désistent petit à petit, de même que les soutiens financiers que sont l’Arabie S. + Qatar), il aurait engagé l’armée française dans un conflit sans fond ... mais qui nous aurait mené droit devant une 3ème et dernière guerre mondiale ... la fin de notre monde, ou presque !
                                              .
                                              A l’intérieur, on attendait de Hollande d’être au moins un peu plus social pour ceux dans le besoin ... d’être plus actif pour sortir la France de la merde à tous les niveaux, économiques, au niveau de l’emploi ... enfin, de rendre à la France son honneur, perdu avec Sarko ...
                                              .
                                              Conclusion : c’est mal barré ... nous avons évité une guerre qui aurait été le dernier acte et baisser de rideau ... nous avons le mariage gay, ce qui d’une autre manière, contribue à plus longue échéance à la destruction de notre civilisation. Tout le reste est foireux ... jamais vu de gouvernement plus ridicule que l’actuel.
                                              .

                                              .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès