Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Il n’y a plus de travail, de retraite, de soins. Votez FN puisque le (...)

Il n’y a plus de travail, de retraite, de soins. Votez FN puisque le pacte républicain est rompu !

Il fut un temps, pas si reculé, où par on ne sait quel miracle social, moral, politique, industriel et conjoncturel, les pays avancés parvenaient à intégrer presque toute la population en élevant son niveau de vie. Cette période a été appelée les Trente glorieuses, appellation trompeuse car on ne voit pas trop de gloire ni d’héroïsme mais plutôt une sorte de conjonction qui ne reviendra plus, avec des pays avancés ne subissant pas la concurrence, une profusion d’emplois disponibles et un monde à bâtir et à équiper. Les ouvriers ont vu leur niveau de vie s’améliorer considérablement. Aux Etats-Unis, les familles composées d’un travailleur dans l’industrie et d’une employée de bureau accédaient à un pavillon et pouvaient même offrir à leur progéniture une automobile pour aller s’encanailler au ciné drive ou bien aller squatter le festival de Woodstock. J’ai le souvenir d’avoir pris en stop (ça se faisait beaucoup à l’époque) un jeune de Saint Etienne qui me raconta un peu de sa vie. Ses parents, tous deux ouvriers, étaient devenus propriétaires et avaient même acheté un T2 du côté de la Grande Motte pour les vacances. Ce processus d’ascension sociale s’explique très bien et je n’ai pas l’intention de me substituer aux sociologues patentés. Ni d’ailleurs pour expliquer la suite qui arrive. Car 1980, le rideau est tombé. Déjà deux « chocs pétroliers » et la rigueur de Raymond pendant un été 76 caniculaire.

Entre 1980 et 2010, le modèle de l’ascension social s’est effrité. Le pacte républicain est pour ainsi dire déchiré. Juste quelques éléments pour aider à comprendre. La technique est inversée, elle « bouffe » nos énergies et notre argent. La morale s’est estompée. La politique a perdu de vue le pacte républicain. L’économie est globalisée. C’est simple, les facteurs vertueux et complémentaires des Trente glorieuses se sont inversés, d’où le constat qui va suivre.

I. Plus de travail. Ce constat ne signifie pas que le travail a disparu mais qu’il n’y a plus assez d’emploi pour absorber les chômeurs, qu’ils soient jeunes ou vieux. Les écarts de revenu et de situation se sont aggravés progressivement pour atteindre des niveaux insupportables. Parmi les trentenaires, une partie s’en sort (cadres, professions libérales, fonctionnaires) alors que d’autres n’ont enchaîné que périodes de stage, de chômage, de formation et de CDD. Il y a des écarts énormes dans le départ de la vie professionnelle et vers 50 ans, les écarts se sont accentués. On peut raisonnablement penser qu’il n’y a plus de travail. Et la globalisation ne va pas arranger l’affaire, pas plus que la technique et la bureaucratie européenne. Les pays de l’Europe ont créé un véritable boulet qui s’appelle commission européenne et qui en plus coûte de l’argent. Le chômage massif a une cause structurelle. Il ne pourra pas être résorbé en l’état actuel du système.

II. Plus de retraites. Le gouvernement peut s’afficher socialiste sans que ses membres ne soient saisis d’un quelconque remord ou plus sérieusement, d’un fou rire, en annonçant que la piste des 44 ans de cotisation est envisagée comme étant juste et équitable. Pour un taux plein à 62 ans, il faut commencer à travailler à 18 ans. Et ne pas connaître le chômage durable. La mesure la moins injuste aurait été de repousser l’âge de la retraite, à 63 ou 64. D’ailleurs, les Français qui parfois sont moins cons qu’on ne l’admet iraient dans cette voie. Néanmoins, on peut comprendre le choix du gouvernement car reculer l’âge de la retraite risque de créer un embouteillage pour l’entrée des jeunes sur le marché de l’emploi. Vous avez donc compris. Quand François Hollande parle de chercher la réforme la plus juste possible, il faut traduire par : qu’est-il préférable de sacrifier, l’entrée dans la vie active des jeunes ou alors les pensions de retraite ? Parce c’est ça qui nous pend au nez. C’est fini l’époque où le contrat social(iste) se signe avec des clauses cachées. Augmenter la durée de cotisation, c’est réduire, pour ceux qui n’auront pas assez d’annuités (et dieu sait si leur nombre va augmenter, avec les anciens d’Arcelor, de Virgin, de Petit-Couronne, de Continental, de la Fnac…) le montant des pensions. Cette politique a un principe, celui du sacrifice et du délestage.

III. Plus de soins. Là aussi, il faut lire en filigrane ce qui se trame derrière cette terrible sentence. La Sécu tient encore et on peut se faire soigner. Sauf que cet accès aux soins est très inégal et que de plus en plus de Français sont obligés de reporter voire d’annuler des soins. Ces faits concernent notamment les soins dentaires, la correction visuelle et sans doute, selon les situations, des soins allant de la simple visite chez le médecin généraliste jusqu’à une opération. Faut-il rappeler que les soins ne sont pas remboursés à 100 %, excepté les cas prévus au titre des ALD, affections de longue durée, ou alors avec une mutuelle mais sachez que des millions de Français n’ont pas de mutuelle. Exemple, une couronne dentaire vous en coûtera entre 400 et 500 euros alors que la Sécu ne rembourse que sur la base de 107 euros, tarif de base auquel vous devez soustraire 30 %. Pour les lunettes de correction, la situation prêterait à rire si elle n’avait pas de si funestes conséquences. Pour des corrections moyennes ou fortes, le tarif sécu de base va de 2 à 4 euros par verre (retranchez en plus 40%). Demandez à votre opticien si un fabriquant peut fournir à ce prix un verre classique, corrigeant astigmatisme et myopie à 7 dioptries. Même pas en Chine ce serait possible. Je n’ose même pas évoquer le remboursement de la monture. Oui, car il faut bien une monture sinon les verres correctifs, ça ne sert à rien. Le tarif n’a pas changé depuis quarante ans. C’est 2.85 euros et au final, un peu moins de deux euros pris en charge par la sécu.

Néanmoins, comme le clament dans la pub les mutuelles, vous n’avez rien à débourser, même pour des verres progressifs, tout aussi progressifs que les tarifs des lunettes et le prix des mutuelles. Selon votre âge, il vous en coûtera entre 60 et 120 euros par mois pour une mutuelle. Faites le calcul, ce n’est pas avantageux sauf si votre boîte en paye la moitié. Ce qui crée des inégalités. Madame ou Monsieur qui travaille et dispose d’une mutuelle peut changer tous les deux ans sa paire, sans rien justifier si ce n’est une ordonnance, même si sa vue n’a pas changé. Et choisir dans les produits griffés, avec même une paire offerte pour le fun. Tchin tchin, les opticiens se réjouissent et les recalés du système trinquent. Ceux qui n’ont pas de mutuelle peinent à acheter une paire qui elle, s’avère nécessaire. Un conseil pour ceux qui n’ont pas de mutuelle, négociez 25 % sur les verres et la monture, un opticien sérieux vous l’accordera au vu des marges. Pour une opération chirurgicale, c’est pareil, parfois 500 voire 1000 euros ou plus de dépassement, avec une mise doublée car il y a le chirurgien et l’anesthésiste. Le forfait hospitalier, une paille à côté ! Après, vous pouvez toujours tenter l’Inde. Même avec le voyage et l’hébergement, vous rentrez dans vos frais. Soyez quand même prévoyant, si vous clamsez sur place, le rapatriement de la dépouille est hors de prix et n’est pas remboursé par la sécu alors pensez à vos héritiers. Cela dit, la question des mutuelles se pose et il faudra bien un jour songer à supprimer ces officines qui ont favorisé le dévoiement du système de santé et vivent le dos des assurés avec des tâches non pas médicales mais bureaucratiques.


On ne peut plus se mentir, sauf quand on dîne en ville entre journalistes parisiens et élus de la république. L’accès au travail, à la retraite décente, aux soins nécessaires, n’est plus assuré pour une bonne minorité de la population française, autrement dit autour de dix millions d’âmes. Les solutions tirées d’une boîte de bricolage ne peuvent pas fonctionner. Sans changement radical du contrat social, il n’y aura point de salut. Car pour l’instant, le pacte républicain se déchire et pour un nombre croissant de Français, le pacte républicain est rompu. On se demande ce que deviendra une société si des millions d’individus pensent qu’il n’y a plus de pacte et que la société n’est pas pour eux. Nous sommes entrés depuis plus d’une décennie dans une zone périlleuse. La rupture du pacte républicain ne se résume pas à ce théâtre de petites affaires de fraude fiscale et autres arbitrages douteux qu’on veut bien nous faire croire comme explication du vote FN. C’est la société entière qui se fracture. Les élus pratiquent souvent le déni. Mais l’affairement des gouvernants du G8 sur l’évasion fiscale traduit une prise de conscience de la gravité de la situation.

Finalement, le vote FN pourrait devenir la seule solution pour les recalés du pacte républicain. Oui je sais, ce n’est pas correct mais comme ni le PS ni l’UMP n’ont pris les mesures radicales pour restaurer le pacte républicain et ont même aggravé la situation, alors il n’y a pas d’autres solution que de faire honte à la politique française en votant FN, non pas par espoir mais par la volonté de faire entendre un sentiment de désespoir et de colère. Surtout contre ces élus, ces intellocrates et ces gouvernants qui pratiquent le déni et vivent à l’écart des gens. Un remake du 21 avril 2002, ça pourrait faire du bruit. Au cas où les citoyens voudraient changer le pacte, le vote FN peut-être utile du point de vue stratégique car il met la « pression démocratique » sur des dirigeants pour l’instant sourds et enfermés dans le déni. Rendez-vous en avril 2017.

Les verrous idéologiques sautent. Le vote FN n’est plus une faute morale. Il est même devenu un outil stratégique pour les vrais démocrates. La fin justifie les moyens. Ce sujet aurait pu être proposé au bac philo, tant il est d’actualité. Et puis ce n’est pas en considérant les sympathisants du FN comme des malades qu’on fait avancer la société, n’est-ce pas Monsieur Stiegler ? Dans les rouages du pouvoir n’il y a-t-il point d’autres malades, des fous, des pervers narcissiques ? Ce sont peut-être ces « malades du pouvoir » qui vous assurent un confort matériel Monsieur Stiegler, alors on comprend pourquoi vous êtes si docile pour jouer les mercenaires d’un moralisme républicain qui est devenu impossible parce que le pacte républicain est rompu. Il n’y a aucune honte ni crainte à voter pour le FN. Peut-être devrais-je songer à m’adresser à François Hollande pour lui expliquer la situation depuis la France qui bien que profonde pourrait s’avérer être plus éclairée que les salons élyséens enfumés depuis des lustres.


Moyenne des avis sur cet article :  3.75/5   (83 votes)




Réagissez à l'article

111 réactions à cet article    


  • Le printemps arrive Le printemps arrive 18 juin 2013 08:52

    Bonjour,

    I : du travail, il y en a plein, ce sont les emplois qui manquent ! voir B.Friot (ne pas se contenter que de cette excellente vidéo)
    II : les retraites : voir aussi B.friot !

    III : la santé. Oui le système de sécurité sociale a été une avancée, mais est devenu un monstre à la solde des labo avec un mode de réflexion (la maladie s’attrape et il faut tuer tout les microbes) complètement obsolète et inefficace (pour l’amélioration de la santé du patient).
    Un exemple pour les lunettes, QUI vous expliquent que (à part quelques rares exceptions) l’on peut s’en passer ? bon ! cela demande de la réflexion, de l’abnégation c’est peut-être trop difficile ?
    Des solutions il y en a, seulement elles vont à l’encontre des conditionnements de certains et des intérêts d’autres !


    • credohumanisme credohumanisme 18 juin 2013 09:19

      Voilà une bonne idée ! Me passer de lunettes ! Il me faudra recruter un chauffeur, ça va créer de l’emploi. Je peux aussi me passer de lunettes ET de chauffeur : à moi seul je vais faire exploser le chiffre d’affaire des assureurs et des garagistes.
      J’ai, à l’évidence, un problème d’abnégation et de réflexion.


    • LE CHAT LE CHAT 18 juin 2013 10:00

      @crédohumanisme

      Tu peux aussi embaucher un porteur de portable ! smiley


    • Bernard Dugué Bernard Dugué 18 juin 2013 09:45

      Bonjour à tous

      Oui, d’accord à 200 %, le travail ne doit plus être la seule source, non pas de salaire, mais de revenu. Je ne parle pas du capital qui sert aussi des revenus, mais d’un revenu complémentaire citoyen qui nivelle en montant les bas revenus. C’est la seule piste pour la justice sociale, comme aussi une retraite plancher sans conditions pour tous. Pour le reste, les grandes transformations du système ne pourront pas venir des partis en place qui défendent des clans et des partisans. D’où mon option FN qui devrait alimenter un débat j’espère. Bon débat alors


    • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 18 juin 2013 14:55

      lol.... Bernard... tu viendras balayer après !


    • gogoRat gogoRat 18 juin 2013 15:12

      ... d’autant que la polysémie du mot ’travail’ entretient tous les quiproquos (intentionnels et manipulateurs ... ou pas ! ).

       alors qu’il serait beaucoup plus clair et honnête de distinguer la nécessité d’une part de partager les corvées et d’autre part d’assurer à chacun des revenus décents.

       Même la notion de ’loisir’ est pervertie : la marchandisation des temps de congé ayant fini par galvauder l’illusion que toute interruption d’un asservissement tarifé est enviable ... Pourtant, qui envie le sort qui nous attend dans les mouroirs de fin de vie ? ...
       Quant à l’ennui, c’est une idée reçu qu’il faille absolument s’en préserver. Blaise Pascal ne nous avait-il pas mis en garde contre le divertissement ? ... Ce n’est au contraire qu’en démocratisant l’ennui que l’Homme arrivera à se regarder en face !


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 18 juin 2013 17:53

      @ Bernard Dugué


      Entre le premier degré et le deuxieme il y a la mezzanine. C’est l’espace psycho-médiatique où l’on apprivoise les idées qui dérangent jusqu’à ce quelles soient montrables en public. 

      C’est ici que Dieudonné devient Coluche et qu’on VOIT quu’au fonc l’on pense tous la même chose, seulement ajusté un peu pour tenir compte du fric qu’on a et de ce que veut Humpty Dumpty qui a le pouvoir. 

      Consensus établi, Il reste a se convaincre qu’on l’a TOUJOURS pensé - les médias nous y aideront - et à se souvenir que, depuis le temps que "ca change’,’ il n’y a vraiment aucun risque ce soit ou devienne autre chose.... Bernard, il faudrait que vous veniez écrire aussi sur les 7 du Québec smiley

      Pierre JC Allard


    • Karol Karol 18 juin 2013 18:59

      En accord avec vous. Un revenu complémentaire, véritable dividende universel est la seule solution pragmatique pour donner un peu d’air à ce système totalement bloqué et ainsi faire remonter dans le train ceux qui ont décroché et qui sont prêts à voter FN.


    • devphil30 devphil30 18 juin 2013 09:46

      Le FN ne propose rien que la démagogie et le populisme.


      Dans d’autres temps on sait ou cela à mener l’Europe , ce n’est pas parce que le FN est représenté par des blondes qui cherche à conquérir le pouvoir pour proposer quoi ??

      Le vrai programme du FN ,c ’est quoi ? 

      Instaurer des cartes de travail pour les vrais Français ?

      Regrouper les ethnies , les étrangers dans des centres ( comme le père avait proposé de créer des centres pour les malades du sida dans les années 90 ) ?

      Le vote de désespoir conduira à l’abîme , c’est un suicide d’état , d’autres pays ont tenté cette voie il y a 80 ans , un dictateur surfant sur le désespoir à conduit son pays à la destruction ne l’oublions jamais malgré l’augmentation du nombre de nostalgique du nazisme.

      Philippe 



      • LE CHAT LE CHAT 18 juin 2013 09:57

        Et toi à part postuler au Guiness pour le Godwin de l’année , tu proposes quoi ?????


      • LE CHAT LE CHAT 18 juin 2013 12:05

        @Démosthène

        l’Histoire m’enseigne que les peuples qui se laissent envahir et dicter les lois par les nouveaux arrivants disparaissent


      • LE CHAT LE CHAT 18 juin 2013 15:31

        @demosthène

        quand même le resto chinois affiche viande hallal pour complaire aux barbus , c’est qu’il y a franchement un problème ! je vois ce que je vois , et t’étonne pas que dans ma ville le FN fait 45% en pleine vague rose , avec ancien maire socialo condamné à 2 ans ferme pour corruption en plus .....


      • HELIOS HELIOS 18 juin 2013 16:49

        /mode pervers ON

        dites-moi, Demosthene...
        l’expression « la valise ou le cercueil », vous en pensez quoi ?

        /mode pervers OFF


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 18 juin 2013 22:29

        @ Devphil 30


        Si vous croyez que quiconque aujourd’hui, dans une démocratie à l’occidentale, fait autre chose que de la démogagie et du populisme, c’est que vous ne lisez pas les journaux ou que vous êtes dans le déni. Ce que ferait Marine est EXACTEMENT ce que ferait Hollande, lequel a fait EXACTEMENT ce qu’aurait fait Sarkozy. Les experts savent ce qui est bon pour la France - le 0,0001% qui compte bien sûr - et le font. Le reste est un divertissement. 


        Le Systeme est en équilibre, mais en mouvement, comme une bicyclette. Il peut y avoir une embardée - et statistiquement il est bien probable qu’il y en aura une - le Système s’écroulant, détruit par une révolution des individus.... ceux-ci éperonnés par l’ennui plus que par quoi que ce soit d’autres. 


        On fera alors table rase, mais ne pavoisez pas trop. Les choses, pour un temps, ne seront pas alors meilleures, mais bien pires. Ceux qui vivront cette révolution regretteront qu’elle n’ait pas été faite par leurs grand’parents ou que la corvée n’en ait pas été laissée à leurs petits enfants.


        PJCA


      • povmillet 19 juin 2013 02:22

        J’ai beau enlever ce qu’il y a entre les virgules smiley

        "Et non, je ne mange pas de halal, mais pas parce que c’est ’ censé ’ être abattu selon quelque rite religieux que ce soit, mais parce que cela permet de ne pas respecter des normes sanitaires beaucoup plus strictes que quelque abattage religieux que ce soit."

        Je dis donc : j’ai beau enlever ce qu’il y a entre les virgules et néanmoins ça veut toujours rien dire. Juste le besoin de faire des sortes de phrases ?


      • wesson wesson 19 juin 2013 02:24

        bonsoir le chat,


        « quand même le resto chinois affiche viande hallal pour complaire aux barbus [...] »

        C’est amusant car c’est une question que vous ne vous êtes certainement pas posé lorsque les Macdo et autres KFC sont arrivés et ont colonisés la France.

        Au passage, ce style de bouffe est en train de devenir le problème de santé majeur aux USA, devant la clope.

        Et demain, lorsque les accords sur le grand marché transatlantique auront été validés, c’est truffé d’hormones que vous le boufferez, votre steak du big mac.

        Alors désolé, le danger le plus immédiat, c’est clairement pas la bouffe hallal. 
        Quand aux restau dit « chinois » (que les vrais chinois qualifient de Coréens), j’en ai pour l’instant pas vu un seul qui affichait de manière ostensible « hallal », pas plus que je n’y croise de clients barbus.

      • wesson wesson 19 juin 2013 02:34

        bonsoir Helios,


        « l’expression « la valise ou le cercueil », vous en pensez quoi ? »

        Je ne suis pas démosthène toutefois je vais tenter une réponse : Pour vous l’histoire de l’Algérie commence en 1954 et se termine à l’indépendance. Si toutefois vous regardiez un petit peu l’histoire d’avant, comme par exemple en 1945 lorsque les Algériens voulant fêter leur participation à la victoire des alliés sous leur propre couleur vous les aviez laissé défiler sans les réprimer et en tuer 20.000, peut-être que les choses auraient été différentes. 

        Et lorsque de 1959 à 1961 l’OAS a commis 13.000 attentats et a tué environ 12.000 Algériens, peut-être que le choix n’aurait pas été la valise ou le cercueil.

        Ce sont pour certains des terroristes qui sont revenus d’Algérie, et mon regret est qu’ils aient tous été amnistié. 

        En tout cas, c’est ces anciens de l’OAS qui sont à l’origine de la création du FN. Et c’est leur descendance pour une certaine partie (exemple : Louis Alliot) qui continuent dans ces politiques qui n’ont créé que le malheur.

      • povmillet 19 juin 2013 02:49

        Wesson, permettez moi de vous dire que vous pourriez faire plus subtil dans vos glissement rhétorique  smiley

        A la fois tout çaet si peu pour maladroitement dériver sur le FN. Vous espérez convaincre qui de manière si gauche ? smiley  ?


      • LE CHAT LE CHAT 19 juin 2013 09:16

        @WESSON

        c’est gentil de t’inquiéter pour ma santé ,mais je ne mange jamais au MC DO

        @demosthène

        chaque kg de viande certifié hallal ramène du pognon dans les caisses des barbus , je ne veux pas sponsoriser cette religion de haine ni aucune autre par ailleurs


      • LE CHAT LE CHAT 18 juin 2013 09:52

        Vu comment ça agite le monde politicomédiatique « l’horreur » que constituerait l’election d’un député FN en plus , il est évident que c’est la seule solution pour que les choses bougent !

        et pourtant , les electeurs FN ne demandent qu’une juste représentation à l’assemblée nationale ! comment peut on faire avancer un pays si 20% des electeurs ont l’impression d’être mis au ban de la société ??????


        • Antifa75 18 juin 2013 10:37

          20 % de fachos. A mettre au trou jusqu’à ce qu’ils soient guéris


        • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 18 juin 2013 10:43

          c’est parce qu’ils entrent en concurrence direct avec les néofachos de gauche que vous voulez faire place nette ? on voit qui attise les haines, fachos et neofachos (la milice à méchancon, la voiture balaie du PS) ensemble pour détruire le pays sous les ordres de l’oligarchie. Idiots utiles ?


        • Antifa75 18 juin 2013 10:47

          les néo-fachos de gauche


          Si tu veux voir du natio-bolcho, c’est là

        • LE CHAT LE CHAT 18 juin 2013 11:08

          @antifa75

          vous voulez créer des goulags ? les prisons actuelles sont déjà remplies à 120% et 67000 taulards , alors loger une dizaine de millions de français qui ne veulent pas de votre Europe néolibérale , ça va pas être facile !


        • foufouille foufouille 18 juin 2013 12:16

          si nationalistes = fachos, c’est quoi larbin europeiste esclavagiste et assassin ?


        • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 18 juin 2013 15:02

          Bof, le nationalisme est au facisme ce que l’eau est à la soupe. Mais c’est un lieu commun, passons.
          Là où ça devient rigolo, c’est les « internationales fascistes ».
          Je vous laisse développer sur ces convergences, rencontres, meetings, etc entre nationalistes de tous poils et de tous pays...
          On fait quoi avec le drapeau, dans ces cas-là, merde... ?


        • jeanpiètre jeanpiètre 18 juin 2013 18:09

          c’est le maitre caché du nationaliste


        • berry 18 juin 2013 18:28

          A Antifa 75

          http://www.egaliteetreconciliation.fr/L-extreme-gauche-francaise-vue-par-une-journaliste-grecque-18632.html

          Il y a une journaliste qui vous a démasqué malgré votre foulard et votre bonnet
           


        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 18 juin 2013 23:07

          @ Antifa



          Stop it. Se définir comme "anti quoi-que-ce soit est la preuve que l’on n’est rien d’autre. Je suis un homme de gauche - voyez sur google - et ce que vous faites ici est nuisible. La violence n’a de sens qu’en légitime defense et l’affaire Meric n’a pas aidé. Nous n’avons pas besoin d’un Horst Wessel sur le podium : je crois que vous avons assez de Jaures comme icone et martyr.
           
          Si vous êtes de bonne foi, cessez ; prenez un autre avatar et contribuez au débat. Sinon, j’invite tous ceux qui le sont a ne pas vous répondre. Que vous soyez troll de gauche ou de droite, vous êtes un saboteur et vous ne devriez pas être ici.

          Pierre JC Allard

        • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 18 juin 2013 23:53

          Ne vous énervez pas Jean-Claude, les antifafs sont des fafs comme les autres. Comme une sorte d’anthropophagie. Il y a même peut-être une sorte de sublimation de l’opposant là-dedans. Très intéressant psychanalytiquement parlant. A ça on rajoute la notion de groupe, l’appartenance au groupe, le boost de l’égo par l’émulation (encore !) collective.
          De la belle politique, quoi...


        • loph loph 19 juin 2013 01:35

          Ben dites donc démosthène, comme vous y allez !

          Pour ma part, je ne suis pas trop gêné d’être un con, un débile ou ce que vous voudrez parce qu’à regarder les comportements des élites réputées très brillantes, on s’est quand même bien fourré dans une sacré mouise. Un peu comme un gamin ayant démonté un beau jouet, et qui ne sait plus le remonter... Sauf que là, le gamin a fondé un empire sur le dos du pétrole, un autre sur les parts de marché acquises dans telle activité lucrative ou telle autre, et cætera. Il y en a quelques millions comme ça, pétant la baraque tant que le pognon, l’influence et autres sont au rendez-vous.

          Est-ce parce que nos capacités dites intellectuelles ont été justement utilisées à édifier des systèmes qui finalement nous infantilisent ?
          Tiens je t’élis à tel mandat, fais du bon boulot, la collectivité compte sur toi. Mais oui, bien sûr, je vais te gérer ça aux petits oignons, et tant pis pour la cohérence du milieu ambiant éradiqué par la CROISSANCE.

          La croissance ? C’est quoi ce machin là ? J’sais pas trop, une idéologie quelconque comme il y en a eu d’autres. Mais celle-ci pourrit le support vital même, y a qu’à regarder la civilisation pour s’en rendre compte, ça pète de partout dès qu’une représentation élue (ou plutôt élitiste) ou d’influence s’empare des commandes, et impose sa manière de voir les choses. PS, UMP, RPR, EELV, FN, al-qaïda, la CIA, la CEE, les lobbys, ce sont bien toutes les mêmes entités collectives aspirant à tenir les rênes ou à exercer une certaine influence. Elles entraînent après les foules dans leur sillage.

          Pour ma part, je m’en démarque car venu au monde en solo, j’en repartirai de la même manière. Alors la collectivité et ses incohérences, je trouve bien dommage qu’on mobilise autant de savoirs, de compétences, de capacités à simplement se pourrir la vie avec des idéologies déséquilibrant le contexte vital ! Croissance dites-vous ? Ouais, sûrement pas celle aboutissant à devenir mature et équilibré dans sa tête et dans son corps.

          Alors démosthène, merci mille fois de traiter vos semblables de cons, élitiste que vous vous faites. Il n’empêche, ça ne gênera nullement ni la terre, ni la réalité et que sais-je encore, de suivre leur cours, et que nous n’accompagnons finalement que pour un temps sommaire... dont les derniers moments nous rendent parfois débiles au sens premier du terme. J’espère pour vous que vous n’en serez pas conscient, car comme beaucoup vous pourriez en concevoir une amertume et une nostalgie vous rendant encore plus acerbe, ce qui jouera surtout contre vous et plus indirectement sur votre proche environnement, j’en sais hélas quelque chose, et l’humain empathique que je suis s’en désole...

          Bon vent quand même, prenez soin de vous

          loph


        • povmillet 19 juin 2013 01:44

          Ah un troll facho cet antifa 75 ? Et pourquoi pas.

          L’inverse aussi est valide : un troll facho pas troll réellement antifa mais néanmoins facho. Ouais font chier ces cons d’antifas ?

           V’là t’y pas que nos grands penseurs citoyens commencent à comprendre que c’est blanc bonnet et bonnet blanc smiley pour des penseurs prescripreurs thérapeutes de la vie politique on ne dira pas que sont des flèches. Y’a du retard à l’allumage smiley


        • loph loph 19 juin 2013 02:34

          Non merci. La nature, ce spectacle grandiose m’offre plus de profondeur que des paramilitaires (de gauche ou de droite) s’exposant comme d’autres exhibent toutes sortes d’accoutrement.

          Je les laisse à ceux qui veulent se chagriner... smiley


        • loph loph 19 juin 2013 02:39

          Message en réponse à celui-ci : "Par Antifa75 (---.---.---.225) 18 juin 10:47"

          Dans un souci de lisibilité...


        • JL JL 18 juin 2013 10:04

          Réclamer un RU c’est pérenniser ce système qui laisse sur le carreau des millions de travailleurs potentiels, pendant qu’il exige de ceux qui bossent, des rendements et des durées de travail de plus en plus épuisants.

          Le Medef et les syndicats ont fait le choix délibéré du chômage, le premier pour faire pression sur les salaires, les seconds pour protéger leurs revenus : un choix de dupes.

          Le mal dont on souffre n’est pas les pertes d’emploi, le travail ne manquera jamais, ; le mal ce sont les dividendes et les hauts salaires exorbitants.

          du travail, il y en aura toujours, et c’est tant mieux : « Le travail éloigne de nous trois grands maux : l’ennui, le vice et le besoin. »

          Ce sont les gangsters qui ont volé le travail, puis l’ont délocalisé. Nous avons le devoir de le leur reprendre, pas leur demander une aumône qu’ils ne nous donneront pas. Quand saisirez vous, à la fin, qu’un RU serait ponctionné sur les ruines du travail qui demeure en France ?

          La fin du travail, un mythe démobilisateur : ’’Le sociologue Robert Castel s’élève contre ceux qui diagnostiquent la fin du travail et montre comment ce dernier constitue toujours le mode dominant d’insertion sociale. Selon lui, c’est dans le cadre d’un renouvellement de la société salariale que devrait se penser la lutte actuelle contre le chômage et la précarité’’. (publication des bonnes feuilles de sa contribution à un ouvrage collectif, « Le Monde du travail », sous la direction de Jacques Kergoat et Danièle Lienart aux éditions La Découverte).

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article

FN


Palmarès