Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Israël est d’abord une démocratie

Israël est d’abord une démocratie

Ce ne sera donc pas forcément "bye bye Bibi", comme certains l’espéraient. Pas sûr que la paix y gagnera, mais la démocratie, elle, est bien là.



Oui, Israël est une démocratie, et il faut bien reconnaître que c’est assez rare dans la région ; entre une Autorité palestinienne et un Liban à l’assiduité électorale incertaine, une Syrie, une Jordanie et une Égypte où la sincérité des élections reste plus que sujet à caution, et d’autres pays pas très gâtés par les libertés politiques, Israël fait figure d’électron libre privilégié de la démocratie au Proche-Orient.

Un peu plus de 4 millions d’électeurs ont voté en Israël sur un total de 5,9 millions d’inscrits, soit une participation de 68,4%. Les lendemains d’élections sont toujours assez crispants en Israël. Les élections législatives du 17 mars 2015 sont ainsi fidèles à la tradition, la confusion.

D’abord, au décomptage des bulletins, une sorte de coude à coude entre le Likoud (parti de droite) et la coalition de centre gauche menée par Isaac Herzog (54 ans), chef de l’opposition et président du Parti travailliste depuis le 22 novembre 2013 (allié à Tzipi Livni du Kadima).

_yartiIsrael02

Puis, une nette avance du Likoud (qui aurait 23,3% des voix), contre toute prévision puisqu’il était question d’une défaite du Premier Ministre sortant Benyamin Netanyahou (65 ans), à la tête du gouvernement israélien du 18 juin 1996 au 6 juillet 1999 et depuis le 31 mars 2009. Tous les résultats sont donnés à titre indicatif, les résultats officiels ne devraient pas être proclamés avant le 19 mars 2015.

Mais cette surprise serait à tempérer puisque le Likoud, avec 30 sièges sur 120, malgré son gain de 12 sièges, serait loin d’avoir la majorité absolue à la Knesset. L’Union sioniste (la coalition de centre gauche d’Isaac Herzog) ne ferait finalement que 18,7% et n’obtiendrait que 24 sièges. Benyamin Netanyahou aurait donc des chances de rester Premier Ministre même si rien n’est joué. La position de son ancien ministre Moshe Kahlon (54 ans), qui gagnerait 10 sièges (avec 7,4% des voix) sera évidemment déterminante.

En effet, l’absence de parti majoritaire nécessite une coalition gouvernementale, elle peut se faire soit en s’alliant avec des partis extrémistes ou populistes qui font de la surenchère, soit, comme le demande maintenant le Président de l’État d’Israël, Reuven Rivlin (en fonction depuis le 24 juillet 2014, successeur de Shimon Peres), en faisant comme en Allemagne avec Angela Merkel, un gouvernement d’unité nationale, une grande coalition qui a déjà été réalisée en Israël en 1984. Benyamin Netanyahou l'a proposée à Isaac Herzog qui l'a refusée.

_yartiIsrael04

La vie politique israélienne est particulièrement complexe (plus que la politique italienne ou belge) et provient en partie d’une population très hétéroclite, issue de plusieurs vagues migratoires. De plus, le scrutin proportionnel fait exploser en mosaïque éclatée la représentation politique, en empêchant l’élection d’un bloc majoritaire monolithique et rend le pays difficilement gouvernable. Heureusement que la France n’a pas ce mode de scrutin. Et encore ! La Knesset avait voté le 11 mars 2014 un rehaussement du seuil pour avoir des élus, de 2% à 3,25%.

Mais au moins, au contraire de ses voisins, Israël est une démocratie, réelle, vivante, avec ses défauts, les surenchères électoralistes et la démagogie. La fréquence des élections nationales est d’environ trois ans depuis plus d’une quinzaine d’années, ce qui est remarquable. Comparons depuis 1999. Il y a eu sept élections nationales majeures en Israël : le 17 mai 1999, le 6 février 2001, le 28 janvier 2003, le 28 mars 2006, le 10 février 2009, le 22 janvier 2013 et le 17 mars 2015. Et il n’y a eu que trois élections nationales majeures en France pendant la même période de seize ans : printemps 2002, printemps 2007 et printemps 2012 (je couple présidentielle et législatives).

En France, depuis que l’institution du quinquennat, et surtout la simultanéité de l’élection présidentielle et des élections législatives, la fréquence est passée à cinq ans (ce qui était rare à l’époque du septennat sauf lors de dissolution au début du mandat comme en 1981 et en 1988). De plus, les deux outils constitutionnels d’appel au peuple ont été cassés après des conséquences politiques désastreuses pour le Président de la République qui les a utilisés les deux dernières fois : la dissolution du 21 avril 1997 et le référendum du 29 mai 2005. En ce sens, Jacques Chirac a été le "fossoyeur" du retour fréquent aux urnes au contraire d’un De Gaulle malgré un mandat plus long. Il serait nécessaire en France, pour appeler le peuple à se prononcer plus souvent, de dissocier de nouveau les élections présidentielle et législatives en changeant la durée des mandats associés. Comme il serait difficile de revenir au septennat car sept ans sont devenus une période bien trop longue à l’heure des textos et des tweets, peut-être faudrait-il alors songer à réduire la durée du mandat des députés ?

Mais les enjeux politiques en Israël sont bien plus graves qu’en France puisqu’il s’agit de l’intégrité même du pays et de la sécurité de ses habitants dont il est question à chaque élection israélienne.

Ariel Sharon avait compris, certes tardivement, que l’intérêt du peuple israélien passait par deux États séparés et sécurisés, car il avait compris que la démographie désavantagerait à terme les Israéliens. Les partis arabes sont devenus la troisième force politique en Israël et il y a des chances que cette progression se poursuive dans les années à venir. La liste arabe unifiée (dont Hadash) aurait 14 sièges avec 11,0% des voix.

Il est clair que, malgré des institutions très démocratiques (trop, même si l’on en juge par l’efficacité politique), il manque cruellement une personnalité de grande valeur, de la stature d’un Yitzhak Rabin, d’un Ariel Sharon ou même d’un Shimon Peres, pour enfin régler définitivement le conflit israélo-palestinien par la reconnaissance d’un État palestinien, la reconnaissance réciproque de la sécurité d’Israël et la création d’un statut international original de Jérusalem. Et il faut bien une personnalité hors du commun pour pouvoir l’imposer à une population qui, à court terme, est restée très rétive à tout compromis et surtout, à toute concession.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (19 mars 2015)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Shimon Peres.
Ariel Sharon.
Ehud Olmert.
Benyamin Netanyahou.
Yasser Arafat.

_yartiIsrael03


Moyenne des avis sur cet article :  1.44/5   (82 votes)




Réagissez à l'article

110 réactions à cet article    


  • bibou1324 bibou1324 19 mars 2015 13:07

    Ouvrez un dictionnaire à D, comme démocratie. Vous y trouverez ceci :


    Le terme démocratie (du grec ancien δημοκρατία / dēmokratía, aujourd’hui souvent interprété comme « souveraineté du peuple », combinaison de δῆμος / dêmos, « peuple » et κράτος / krátos, « pouvoir », ou encorekratein, « commander »), est le régime politique dans lequel le peuple a le pouvoir

    Si le peuple a le pouvoir, cela signifie que le gouvernement, qui n’est pas le peuple, n’a pas le pouvoir. Une démocratie, c’est un régime dans lequel les décisions ne sont pas prises par le gouvernement, mais par des citoyens ordinaires. Vous avez vu un boucher, un boulanger au parlement israélien ? Non ? Alors Israël n’est pas une démocratie. La France non plus d’ailleurs. C’est ce qu’on appelle une oligarchie, c’est à dire un pays dirigé par un ou plusieurs partis politiques, aucun parti politique n’étant représentant du peuple.

    • soi même 21 mars 2015 20:52

      @bibou1324, elle est bien jolie ta définition, elle est juste d’un point de vue historique du temps de l’Ancienne Grèce où l’âme du peuple fessait un tout, aujourd’hui, et bien c’est bien différent, à par faire un totalitarisme avec la Démocratie vous trouvez personne qui aura la même idée du sens du devoir, de la responsabilité , c’est devenue une abstraction marqué par le fait que l’on est devenue personnel et individualiste à outrance, à chacun à une idée de la démocratie et il est bien connue aujourd’hui c’est son opinion personnel qui prime ......


    • Jelena 19 mars 2015 13:16

      Non seulement Israel est une démocratie exemplaire, mais de plus, il est normal qu’ils veuillent récupérer leurs terres illégalement occupées par les palestiniens.


      • Dom66 Dom66 19 mars 2015 13:25

        @Jelena
        1er ou 2ème degré ??


      • Le Poilu Le Poilu 20 mars 2015 09:45

        @Dom66
        Là, c’est au moins du 3 ème... smiley


      • berry 19 mars 2015 13:20

        Je découvre la bobine d’Isaac Herzog, le chef du parti travailliste : un blond aux yeux bleus !
         
        C’en est risible.
        Si lui, il est sémite, moi, je suis le pape.
         

         


        • Daniel Roux Daniel Roux 19 mars 2015 13:24

          Une démocratie ? A la mode US ou Russe ou UE ?

          Vols d’eau potable et de terres, invasions de colons armés jusqu’aux dents, crimes de guerres, bombardements de civils, meurtres d’enfants par les tireurs d’élites, arrestations arbitraires, détournements de taxes.. et bien d’autres actes illégaux qui verraient leurs auteurs arrêtés et jugés dans une vraie démocratie.

          La complicité objective des pays occidentaux des US à l’UE, de la « communauté internationale » aux valeurs à géométrie variable est une honte pour tous les citoyens humanistes, à la hauteur des crimes couverts.

          Non ! Pas en notre nom.

          Il n’y aura pas de fin à ce scandale international qui détruit le peu qui reste de l’autorité de l’ONU, tant que les dirigeants des US et de l’UE protégeront les criminels de guerre, ne mettront pas en place les sanctions économiques et politiques indispensables pour faire plier une théocratie raciste, mettre fin à l’expansion militaire de ce pays et à la folie de ses dirigeants.

          Il est vrai que ce qui se ressemble s’assemble. Les US s’arrogent le droit d’aller assassiner au moyen de drones, d’emprisonner et de torturer,, des opposants à sa politique agressive.

          A quand le tour des opposants français ?


          • Daniel Roux Daniel Roux 19 mars 2015 13:34

            J’ajouterais que Valls à révélé sa vraie nature autoritariste, qu’il s’est déshonoré et disqualifié en tant que représentant du Peuple français en faisant l’amalgame entre l’opposition au sionisme et l’anti sémitisme.

            http://leplus.nouvelobs.com/contribution/632264-antisemitisme-et-antisionisme-une-confusion-malsaine-qu-il-faut-dissiper.html

            Non ! Pas en notre nom.


          • oncle archibald 19 mars 2015 19:43

            @Daniel Roux 


            Avant de commenter commencez par apprendre le sens du mot démocratie. 

            Le peuple Israélien a le pouvoir de choisir ses dirigeants pour qu’ils mettent en oeuvre une politique clairement annoncée. 

            Vous pouvez comme moi déplorer cette politique, mais vous ne pouvez pas nier l’élection démocratique de celui qui va diriger le pays.

          • soi même 20 mars 2015 00:26

            @oncle archibald, vous savez très bien que ce n’est que de l’apparence, pensez vous réellement que ce pays veut la paix ?


          • oncle archibald 20 mars 2015 09:30

            @soi même


            Vous non plus ne comprenez le sens du mot. Les électeurs Israéliens ont choisi librement leur dirigeant, c’est une élection parfaitement démocratique. Effectivement il semble qu’il y ait en Israel une majorité de citoyens qui ne souhaitent pas voir exister à coté d’eux un pays arabe palestinien. Leur choix ne vous plait pas, à moi non plus, mais c’est un autre problème. 

          • Daniel Roux Daniel Roux 20 mars 2015 10:40

            @oncle archibald

            La réalité est cruelle mais les honnêtes hommes en tiennent compte :

            "En Israël, une cour de justice de Netanya, près de Tel-Aviv, a ordonné à une femme de faire circoncire son fils, et l’a condamnée à payer l’équivalent de 100 euros d’amende par jour de retard jusqu’à ce que l’opération soit effectuée.
            Ce jugement sans précédent a été délivré par un tribunal rabbinique, qui a autorité en Israël sur toutes les questions relatives au mariage et au divorce."

            http://www.fait-religieux.com/israel-un-tribunal-rabbinique-ordonne-a-une-femme-de-circoncire-son-fils

            J’appelle cela de la théocratie, ne vous en déplaise.


          • oncle archibald 20 mars 2015 11:16

            @Daniel Roux


            J’ai eu la curiosité de suivre votre lien …. C’est une sinistre histoire de divorce et de vengeance entre ex-époux …. Un fait divers, rien d’autre. Un droit qui doit être aussi usité que la possibilité de dénoncer un blasphème en Alsace, dans la France laïque et démocratique elle aussi

          • Daniel Roux Daniel Roux 20 mars 2015 11:32

            @oncle archibald

            En France, qui n’est plus une démocratie officiellement depuis 2007, date de la forfaiture de la ratification du Traité de Lisbonne par les Versaillais, Sarkozy & Hollande Cie, il n’existe pas de tribunaux religieux ayant seuls autorités en matières familiales.

            Si vous êtes-vous un honnête homme, vous reconnaitrez que Israël est une théocratie.

            En Russie, aux USA et dans l’UE, on vote aussi, mais qui peut soutenir qu’il s’agit de démocraties ?


          • oncle archibald 20 mars 2015 15:17

            @Daniel Roux : moi qui peut sans doute prétendre au qualificatif « d’honnête homme » je prétend que partout ou l’on peut voter pour élire ses dirigeants, à condition que le choix soit possible et que les urnes ne soient pas bourrées, on est en démocratie. En Israel, en France, dans les pays de l’UE et aux USA comme dans le royaume uni, on est en démocratie et beaucoup dans le monde aimeraient pouvoir en dire autant. Vous êtes un enfant gâté même pas capable de voir ce qui est bon dans ce dont vous disposez.


          • Daniel Roux Daniel Roux 20 mars 2015 15:32

            @oncle archibald

            Je crains que vous ne confondiez la démocratie et l’illusion démocratique.

            Mais qui suis-je pour prétendre ouvrir les yeux à celui qui ne veut pas voir.

            Bonne journée.


          • oncle archibald 20 mars 2015 16:17

            @Daniel Roux : 


            L’illusion démocratique c’est croire que voter pour la gauche remplira les poches des « pauvres » en vidant celles des « riches » mais en omettant de préciser que dès qu’on gagne 1,2 smic on est un de ces « salauds de riches ». 

            Sinon relisez un dictionnaire et vous verrez que lorsqu’à l’aide d’un bulletin de vote on peut choisir qui va vous diriger on est bien en démocratie. C’est juste qu’il faut faire le bon choix ou en cas de choix impossible par ce que les élus sont soupçonnés de ne pas faire ce qu’ils devraient une fois élus, qu’il faut renouveler l’offre. 

            Présentez vous, j’aime bien les roux. Enfin, plus exactement, depuis ma lointaine adolescence je fantasme sur les rousses. Suggérez à votre femme de se présenter à une élection.

          • Ouallonsnous ? 24 mars 2015 02:33

            @Daniel Roux

            Pour faire simple, l’entité sioniste colonisant la Palestine est la négation de la démocratie et du respect de l’homme !!!


          • Alexis_Barecq Alexis_Barecq 19 mars 2015 13:25

            Cette démocratie totalitaire pue jusqu’au ciel...


            • Dom66 Dom66 19 mars 2015 13:27

              Israël est une démocratie smiley smiley  smiley  smiley  smiley  smiley des Enc....lés de sionistes
              Une chose est clair, c’est ce que je pense depuis longtemps
              Les Palestiniens sont cuits, dans l’os, dans l’« foin-dom » il n’y aura hélas jamais d’état palestinien
              Tous en camp de concentration à gaza
              Pauvre monde smiley


              • Gnostic Gnostic 19 mars 2015 13:32

                RAS LE BOL

                 

                Comment se fait-il que l’auteur de ce nartic même pas drôle passe la modération SANS AUCUN PROBLEME ????


                Il fait toujours l’unanimité contre lui et pourtant ses articles neuneu passent deux heures après avoir été soumis à la modération ???

                Si encore il poireautait 3 ou 4 jours avant d’être publié !

                Magouille ?


                • berry 19 mars 2015 13:55

                  @Gnostic
                  C’est la démonstration du pouvoir que peut obtenir un petit groupe ou une petite communauté bien organisée et solidaire, par rapport à une foule désorganisée.
                   
                  C’est pareil en politique.


                • Doume65 19 mars 2015 14:47

                  @Gnostic

                  En tant que fidèle à l’idée de Voltaire, je trouve normal que ce point de vue ait pu être publié. Tu as la possibilité de répliquer avec tes arguments. Fais-le, plutôt que de pleurnicher.


                • OMAR 19 mars 2015 18:14

                  Omar21

                  @Gnostic

                  Ça m"étonne énormément que ton commentaire ne soit pas encore censuré...


                • MisterA 20 mars 2015 09:19

                  @OMAR

                  Revoilà les pleureuses.

                • Le Poilu Le Poilu 20 mars 2015 09:54

                  @Doume65
                  Concernant Voltaire, je ne saurais trop vous conseillez de regarder les vidéos de Marion Sigaut sur cet ignoble personnage...

                  http://www.tvlibertes.com/marion-sigaut-sur-tv-libertes-voltaire-etait-un-menteur/

                  Il y en a bien d’autres sur Youtube et DailyMotion.... Recherchez :

                  Marion Sigaut « Voltaire, le personnage et l’homme, qui trompe qui »


                • Doume65 25 mars 2015 10:32

                  @Le Poilu

                  Mais je me fous de Voltaire ! j’ai parlé de son idée bien connue : « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire ». Ne fais pas semblant de ne pas comprendre !

                  Je constate que sur AV on préfère la censure, puisque sur 13 votes, 10 sont négatifs à cette idée que je soutiens. C’est d’autant plus curieux que dès que le gouvernement cherche à faire taire des voix trop discordantes, AV s’émeut avec vigueur (et raison).

                  Demander la liberté d’expression uniquement pour les propos qui nous conviennent s’apparente à du fascisme.

                  Donc je maintiens que Gnostic ferait mieux d’argumenter contre cet article plutôt que d’en appeler à la censure. Maintenant, c’est vous qui voyez...


                • Le Poilu Le Poilu 29 mars 2015 18:19

                  @Doume65
                  Sauf que cette phrase il ne l’a jamais dite...

                  http://www.projet-voltaire.fr/blog/actualite/voltaire-na-jamais-dit-je-ne-suis-pas-daccord-avec-vous-mais-je-me-battrai

                  Et calmez-vous donc que diantre, un moins sur un com n’a RIEN a voir avec de la censure...
                  Laissez aux autres le droit de ne pas apprécier ce que vous écrivez... C’est pour ma part, tout vu.


                • antyreac 19 mars 2015 14:12

                  Israël est incontestablement une démocratie qui se bat contre un pouvoir fasciste de gaza

                  et en tant qu’occidental démocrate je soutiens ce gouvernement.
                  Tout ceux qui ne soutiennent pas ce état sont des faschos en général de gauche.

                  • devphil30 devphil30 19 mars 2015 17:45

                    @antyreac

                    Le fascisme est à droite.
                    Quand la droite ne peux plus asservir par le capitalisme.

                    Quand le capitalisme arrive à ses limites d’exploitation financière alors le fascisme vient suppléer par la force et les armes pour mieux exploiter.

                    Vous allez bien sûr dénigrer ce que j’ai indiqué mais vous aurez l’occasion de voir ce fascisme monter.

                    De grands groupes capitalistes attisent les braises que l’on croyait éteinte depuis 1945 pour renouer avec les destructions et profits de guerre.

                    Philippe 


                  • Baasiste 2 20 mars 2015 20:05

                    @devphil30
                    inculture historique : le capitalisme vient de la guache libérale à la base vs la droite féodale, cléricale et monarchiste. 


                    concernant le fascisme, politique socialiste de mussolini : « Le programme économique du fascisme à son origine est très social. Si la volonté de Mussolini de transformer le fascisme en parti politique et d’accéder au pouvoir le conduit à rassurer les milieux patronaux, il parvient néanmoins dans les années vingt à mettre en place une politique sociale avancée : la journée de travail de huit heures et la semaine de quarante heures sont adoptées en 1923, le travail de nuit est interdit aux femmes et aux mineurs. En 1927, l’État fasciste contraint les entreprises à des mesures d’hygiène beaucoup plus strictes. Avec l’INFIL, Institut national fasciste pour les accidents du travail, chargé de la prévoyance et de l’assistance sociale, le régime met en place un vaste programme de santé publique. Enfin, la multiplication des colonies de vacances et des centres sportifs sont des éléments clés d’un ambitieux programme de loisirs, notamment pour la jeunesse, existant bien avant les réformes sociales apportées par le Front populaire en France. Toutes ces avancées ont pour conséquence une amélioration réelle du quotidien des couches sociales urbaines1. »

                    travail de nuit interdit aux enfants et femmes, 40h, couverture maladie universelle, assurance pour les accidents de travail, colonies de vacances et centres sportifs et programmes de loisirs pour les pauvres, mesures d’hygiène dans les entreprises...

                    « Mussolini décide de rompre avec les idées de la classe dirigeante traditionnelle, qui l’a trahi, afin de revenir aux idéaux révolutionnaires de la naissance du fascisme15. Le manifeste anti-bourgeois en 18 points adopté par le Parti fasciste républicain en novembre 1943 fonde sa politique15. Le régime décide notamment :

                    • la politique économique est la « socialisation » sur la base de l’abolition du travail employé ;

                    • la propriété n’est garantie qu’assortie de réserves15 ;

                    • la nationalisation de secteurs clés de l’économie15 ; la nationalisation des entreprises de plus de 100 employés16 ;

                    • l’expropriation partielle des terres15.

                    Au terme de l’application de son programme, la République ne laisse que le fruit des efforts du travail aux propriétaires : il est ainsi prévu la reprise par les ouvriers agricoles des terres laissées à l’abandon17.

                    La politique de socialisation et la propagande sociale de la RSI ont particulièrement été incarnées par la personnalité de Nicola Bombacci, ancien cofondateur du Parti communiste italien, qui avait rompu avec le Parti communiste entre 1927 et 1930 avant de rejoindre progressivement le fascisme à partir de 1933. En 1945, La République Sociale nationalise un certain nombre d’entreprises lombardes, dont la Fiat18. »


                    en gras : nationalisation de toutes les entreprises dans un secteur important pour mussolini et des entreprises de plus de 100 salariés, les gros bourgeois ont leur entreprises prises par l’Etat.

                    expropriation partielle de certaines terres, rien de bien pour les proprios fonciers.

                    les gens n’ont même plus leur propriété garantie. du quasi-bolchevisme.

                    mussolini refuse de rembourser la dette publique : http://www.dailymotion.com/video/x1...

                    http://www.les-annees-noires.fr/persos-axe/mussolini-pouvoir.html

                    mussolini a fait les allocs familiales, les allocs chômage et la retraite par répartition(http://italie.blog.lemonde.fr/2013/...).

                    plein de réformes sociales majeures de mussolini :

                     »Benito Mussolini, en partie fidèle à son passé socialiste, entreprend d’importantes réformes sociales en faveur des classes défavorisées. La journée de travail est limitée à huit heures et la semaine à quarante heures. Le travail de nuit est interdit à toutes les femmes et aux garçons de moins de 18 ans. De nombreuses dispositions sont prises concernant l’hygiène du travail dans toutes les entreprises. L’assurance contre les risques du travail est mise en place, ainsi que les allocations familiales, celles du chômage et l’assurance contre les maladies. Dans le cadre de la Santé publique, Mussolini crée les premières colonies de vacances pour les enfants pauvres, les terrains de camping et de jeux, les vacances populaires. La dépense annuelle des allocations familiales est fixée à 344 millions de lires, dont 215 millions sont à la charge des patrons. Cette politique sociale très avancée est appréciée par toute la population.« 

                    avec tous ça mussolini est un ultra libéral capitaliste peut être, tu rigoles ?


                    programme d’hitler socialiste :

                     il généralisera à toute la population l’assurance vieillesse (aux artisans et artistes en particulier), pour les accidents et celle pour la santé (réservé avant que pour les vieux et fonctionnaires) où il rendra l’accès aux soins illimité. 


                    Hitler aussi aura augmenté de 15 % les pensions de retraite en pleine 2nd gm et multipliera les contraintes sur l’employeur pour licencier, sécurité de l’emploi assuré. Il créa les toutes premières allocs familiales allemandes, interdiction des exports de capitaux, fin quasi totale du commerce avec les autres pays, autarcie anti-libérale, avec en plus des crédits d’impôts pour les familles à enfants, ainsi que la congé maternité. 


                    Hitler étendra considérablement le système de protection social et finalisera l’Etat-providence allemand commencé par Bismarck. Il aura créé des dizaines de prestations différentes aux plus démunis, et fait des baisses d’impôts pour la classe moyenne et populaire. Hitler de plus ne pas oublier a fournit l’électricité gratuitement à toute la population et pris en charge par l’Etat l’assurance-automobile ainsi que les congé payés. 


                    Des millions de logements sociaux seront construits et pris en charge par l’État et parfois par les entreprises, il y a eu aussi la « voiture du peuple« ou »coccinelle » offerte par l’État aux plus démunis. 


                    Le taux marginal de l’impôt sur le revenu passera même de 50 à 65 %, des tonnes d’autres taxes sur le capital apparaîtront. Celui sur les bénéfices des sociétés de 10 % à 45 %. Un plafond de 6 % de bénéfices des entreprises distribués en dividendes, sera imposé. Des cantines, repas chauds, la médecine, aménagements hygiéniques, des loisirs, ect... seront mis en place dans les lieux de travail. Les prix, les salaires, les circonstances de vente, les méthodes de production, les taux d’intérêt et les sources d’importation des entreprises étaient contrôlés et dirigés par l’Etat. 0 liberté d’entreprise.

                    http://www.persee.fr/web/revues/hom...

                    http://www.cleiss.fr/docs/regimes/r...

                    http://www.globalsecurity.org/military/world/europe/de-drittes-reich-economy.htm

                    http://fff.org/2012/08/15/the-other-side-of-hitler/

                    http://wiki.mises.org/wiki/Inflation_in_Nazi_Germany

                    http://www.ndf.fr/poing-de-vue/06-10-2012/le-socialisme-en-chemise-brune

                    http://stop-obama-now.net/hitlercare/

                    lien montrant plus en détail el socialisme hitlérien : http://ben.lp.free.fr/lesocialismee...

                    d’autres liens que je ne retrouve plus.

                    et le Larousse « Histoire du monde de 1918 à aujourd’hui


                    c’est vrai que le grand capital a au début soutenu hitler et mussolini mais avec l’urss soutenu par le programme lend lease et les anglo-américains faisant la guerre aux fachos, ce n’était plus le cas après. 


                    je prend pas la défense d’hitler et mussolini c’est juste que les gauchistes par « fachos » visent les simples patriotes conservateurs anti-mondialistes or déjà 1) nous ne sommes pas fachos comme le fn et de 2) dire que le fascisme=allié du capital=simplification et caricature




                  • Alex Alex 19 mars 2015 15:10

                    Une démocratie au sens que ce mot a en Europe, mais dans un pays d’extrême-droite :


                    « Quand on compare l’Europe et Israël en 2013, il est difficile d’éviter la conclusion que, parmi les pays occidentaux, Israël est le pays où l’extrême-droite est la plus puissante (et encore au pouvoir), et où la gauche est la plus faible... Il est encore plus difficile d’éviter la conclusion que la droite israélienne est très loin à droite du Front National de Marine Le Pen. Comparée à la plupart des ministres et des membres de la Knesset, Le Pen ressemble à une dangereuse gauchiste. » (Ha’aretz, 1-11-2013)


                    • fred.foyn Le p’tit Charles 19 mars 2015 15:27
                      Israël est d’abord une démocratie.. ?..heu plutôt une dictature qui assassine les Palestinien depuis 1948... !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès