Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > La Peste brune

La Peste brune

Aujourd’hui l’extrême droite a une face publique, parfois policée, c’est le cas du Front National qui arrive à faire oublier aux plus naïfs ses buts, sa nature et son projet.

Certains « républicains » arrivent à fréquenter, voire fraterniser avec des groupes comme les « identitaires »qui forment une organisation xénophobe….Cela conduit à la dérive de Riposte laïque, dérive mortifère.

L’extrême droite a aussi une face cachée qui prend la forme de groupes violents liés aux fondamentalistes et intégristes catholiques.

L’enquête menée dans le cadre d’une infiltration par deux journalistes constitue un document fort utile, glaçant et terrifiant.

 

Voyage au cœur

D ’une France fasciste et

catholique intégriste »

de Matthieu Maye et de Rémy Langeux

éditions Cherche midi

334 pages

Octobre 2013

18 €

Effrayant car à notre porte

 

JPEG - 5.5 ko

Le groupe authentiquement fasciste implanté à Bordeaux infiltré par ces deux journalistes n’est pas un groupe de marginaux, insignifiants.

Il dispose de soutiens institutionnels ou du silence de politiques bordelais et de l’aide peu discrète de l’Institut du Bon Pasteur.

On y retrouve l’abbé Laguérie, ancien curé de l’église Saint-Nicolas du Chardonneret à Paris ;

Ces traditionnalistes possèdent en toute légalité leur église depuis que le pape Benoit XVI a ouvert sa porte aux ex excommuniés, amis de Monsieur Marcel Lefebvre.

Les deux journalistes d’investigation réussissent chacun de leur côté à se faire accepter par ce petit monde, à filmer grâce à une caméra cachée de nombreuses scènes et rencontres de ces militants et militantes.

Certaines « révélations » ne font que confirmer ce que je savais, notamment que ces groupes s’entraînaient militairement et entretenaient des relations étroites avec les prêtres traditionnalistes, voire même intégristes : les groupes et cet église se nourrissant mutuellement.

D’autres assertions prouvées par le reportage filmé et reprises dans ce livre montrent qu’une partie de l’armée-des militaires de l’active- soutient ces groupes et notamment ce groupe DI .

Ce qui est étonnant et effrayant, c’est de voir que ces gens sont capables d’exprimer un antisémitisme violent et à montrer une fascination pour Mussolini et même Hitler.

La dernière partie du livre consacrée aux ramifications éducatives de ce mouvement est particulièrement intéressante.

Ainsi ces groupes peuvent participer directement ou indirectement à l’encadrement scolaire d’enfants dans le cadre d’écoles privées hors contrat où l’enseignement de l’histoire fait plus que friser le révisionnisme.

Certains discours de pré-adolescents manipulés font froid dans le dos…C’est la haine et le racisme qui suintent et même s’expriment.

Honte aux parents qui envoient leurs enfants dans de tels établissements et qui d’ailleurs complètent l’embrigadement obscurantiste.

Dire que des écoles comme celle décrite ici existent et se développent.

La discipline dure qui y règne ne respecte pas les droits de l’enfant :

« Une jeune étudiante, qui est souvent enseignante dans l’établissement, me confirmera en effet que la grande majorité des parents ont donné l’autorisation de taper leurs enfants si nécessaire. Elle trouve, elle aussi, cela normal. »

Ce livre reportage est une œuvre maîtresse non par l’écriture- le texte est fluide, très correct mais événementiel-mais par son contenu : « un document rare et glaçant ».

Jean-François Chalot

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.17/5   (96 votes)




Réagissez à l'article

115 réactions à cet article    


  • La mouche du coche La mouche du coche 3 novembre 2013 09:35

    Article goldwin. Les vieux grabataires de la pensée qui font là où on leur dit de faire. Gauche-droite, gauche-droite. On leur a dit de taper sur l’Eglise, alors ils tapent sur l’Eglise. Ils sont aux ordres. Malgrès internet, ils n’ont toujours pas compris, c’est triste. smiley


  • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 2 novembre 2013 17:53

    On peut en lire la préface de l’abbé de La Morandais et qq bonnes pages sur Google books


    • julius 1ER 2 novembre 2013 18:01

      Le ventre de la Bête immonde est encore fécond !!! aucun doute sur ce sujet c’est pourquoi il appartient à tous les républicains de rester vigilants.

      Cette fascination de l’homme suprême continue de traverser les époques, à se demander si nos contemporains savent encore raisonner ..........

      • jymb 2 novembre 2013 18:52

        @Chalot
        Bonsoir,
        Je ne puis argumenter sur le livre que je n’ai pas lu.
        Notons simplement que l’exemple inverse est tout aussi vrai. Beaucoup de francais sont écoeurés de voir leur progéniture soumise à la propagande de l’éducation nationale ( + la télé et le reste) et doivent, soir aprés soir, reprendre les manuels, expliquer le vrai de la propagande et des regards biaisés, et ré apprendre les bases aux enfants : chronologie, état d’esprit du moment lors des événements passés, remise à leur place d’événements infimes qui ne sont montés en épingle que pour flatter des minorités etc
        Dans les « ramifications éducatives » que vous dénoncez, la gauche, l’ultragauche et l’ultra politiquement correct nauséabond sont hélas largement représentés .
        Tiens un exemple. ma fille rentrant du collège aprés un cours sur le sexisme « c’est les hommes qui rabaissent les femmes »
        J’ai eu toutes les peines du monde à lui faire comprendre que cela fonctionnait dans les deux sens. Le méchant était pré désigné, de même que la victime. 
        Et tout à l’avenant en particulier l’histoire de France à la sauce jeux vidéos gauchos , les « bons » contre les « méchants »
        Je ne m’étonne pas que certains adoptent des réactions radicales à cette purée éducative militante.


        • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 2 novembre 2013 23:25

          @ Jymb 
          Vous voulez défendre cette vue de la droite et de l’extrême-droite sur l’enseignement public fondement de l’éducation à la pensée gauchiste, mais vous illustrez vos propos avec des arguments qui ne ne sont pas du tout convaincants.
          Je suis bien d’accord avec vous pour affirmer que l’Histoire a peu de sens si on la détache de la chronologie, du principe de causalité, notamment en ce qui concerne les institutions et les faits sociaux. Par contre, avez-vous remarqué que cette façon d’enseigner notre passé commun ne dépend pas de la couleur politique du gouvernement et qu’elle n’est ni de droite, ni de gauche. Par ailleurs, en ce qui concerne les cours sur l’égalité des sexes, vous n’y êtes pas du tout et il est heureux que votre fille n’ait pas voulu vous croire. Si la domination avait été partagée entre femmes et hommes depuis des siècles, les postes de pouvoir dans l’entreprise ou dans la politique seraient également partagés. Vous ne pouvez quand même pas dire qu’on en est arrivé à ce point ? Si votre fille n’a pas besoin d’user ses chaussures pour obtenir le droit d’avoir en propre un compte en banque sans accord du mari, de partager le droit de résidence de la famille, de voter etc..., c’est parce que d’autres ont manifesté avant qu’elle naisse et il est bon qu’elle le sache. Si vous êtes un homme battu, évidemment on peut comprendre votre réaction et vous avez toute ma compassion.


        • J-F LAUNAY J-F LAUNAY 3 novembre 2013 11:42

          Quelques calomnies et mensonges sur l’éducation nationale montrent l’évidente malhonnêteté intellectuelle - pour autant que cet adjectif puisse s’appliquer ici - de ce commentaire.
          Un con-centré !


        • eric 3 novembre 2013 20:09

          Jymb, je partage votre impression et je crois qu’il faut ajouter un element determinant. Dans le prive hors contrat, ce sont les parents qui financent. dans public, ce sont nos impots qui financent l’endoctrinement.


        • Robert GIL ROBERT GIL 4 novembre 2013 11:07

          Jymb,
          ça fait longtemps que vous n’avez pas du fréquenté l’ecole...


        • berry 2 novembre 2013 19:05

          C’est incroyable que vous nous ressortiez ça.

          Il s’agit d’un bidonnage diffusé dans l’émission de France 2 « Les infiltrés », présentée par David Pujadas.

          http://www.dies-irae.fr/actualites-n149-les-infiltres-le-nazi-de-pujadas-est-un-gauchiste-revele-minute.html

          L’affaire est en cours devant la justice, (depuis 2010 !) et 3 personnes sont mises en examen, dont Mathieu Maye.
          En plus il a le toupet de sortir un livre.

          http://www.christianophobie.fr/breves/affaires-les-infiltres-sur-france-2-trois-mises-en-examen


          • Féraud 2 novembre 2013 20:04

            Mr Berry, les fachos pnt porté plainte mais en vain car le dossier des journalistes est sérieux.

            Alors arrêtez Mr d’infirmer pour défendre ces fachos

            • berry 2 novembre 2013 20:56

              Les éléments tendant à prouver qu’il y a eu manipulation sont sérieux puisque les journalopes sont mis en examen par la justice.


            • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 3 novembre 2013 00:18

              @ M.Berry
              Alors là, c’est flagrant : Vous avez probablement été élève dans une école de Jésuites ! Vous rappelez que des journalistes, et même le Journal Sud-Ouest, ont été mis en examen et vous avez raison, mais vous ne précisez pas pour quels motifs. Alors, il est évident que nous allons penser que tous les journalistes, même les auteurs du livre, ont raconté des sornettes. Eh bien, non, le reportage a révélé ce qu’il se passait réellement dans le collège Saint-Projet.

              Je suis allée chercher la vérité. Sud-Ouest, à la suite d’une plainte en diffamation en 2010, a été condamné parce qu’il avait ajouté un détail qui ne figurait pas dans le reportage et c’était peu de chose par rapport à l’évènement lui-même.
              Les autres journalistes sont en examen depuis avril 2013 pour atteinte à la vie privée, publication d’un montage de propos et images obtenus en ayant fait usage d’une fausse qualité. Ce qui est reproché aux journalistes, ce n’est pas le contenu, mais la manière dont ils en ont recueilli les éléments.

              Hélas, les faits semblent bien véridiques et la meilleure preuve, c’est que le rectorat a fait en sorte que le collège soit fermé. Actuellement, il ne reste plus que le primaire et la maternelle qui sont étroitement surveillés.

               


            • berry 3 novembre 2013 08:11

              « Le nazi de Pujadas était un gauchiste »

              Allez sur les 2 liens que j’ai mis !

              Il y a bien eu manipulation et désinformation volontaire dans l’émission « les infiltrés ».

              La personne qui tenait les propos les plus choquants n’était pas un facho mais un militant d’extrême-gauche qui se faisait passer pour un facho, sous un faux nom.
              D’autres propos choquants étaient tenus par des enfants, manipulés longuement et provoqués jusqu’à obtenir les bonnes réponses.

              C’est des méthodes staliniennes.
               


            • soi même 2 novembre 2013 21:04

              Entre la Peste brune et la Rage rouge, qu’est est ton choix chamalow ?


              • France Europe République Fabien Marcel Bonaparte 2 novembre 2013 22:46

                L’église St Nicolas du Chardonnet appartient à la ville de Paris, pas à des groupes privés. Maintenant les messes tradies sont très belles... il n’y a pas de peste brune, juste un système, celui de la finance et des banques qui a réduit le peuple à l’état d’usagers passifs et abrutis par les medias. Au moins le FN, Dieudonné, Soral et quelques autres font réagir les gens. Le FN n’est pas un danger, c’est une coquille vide (peu de militants, 20000 maximum), avec des cadres qui visent des places ; point barre.


                • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 3 novembre 2013 00:28

                  @ Bonaparte (diminutif)

                  Pour les banques et la finance, je suis d’accord avec vous, mais si, pour amener les gens à réagir, il faut leur insuffler la haine contre d’autres êtres humains, alors là je dis NON ! Le FN, FauxNez avec sa Marine-qui-mène-en bateau, et tous ses groupuscules soraliens ou dieudonnéens sont tous des ennemis de la République et de la démocratie.


                • Oliver HACHE Oliver HACHE 3 novembre 2013 00:36

                  Cher auteur,

                  J’attends désormais avec impatience votre prochain coup de gueule à l’encontre des chancres rouges qui distillent régulièrement sur ce site leur fiel laborophobe et patronicide et louent les vertues de la révolution populaire synonyme de chaos, de mort et de misère...
                  Bien cordialement,
                  Oliver Hache

                  • J-F LAUNAY J-F LAUNAY 3 novembre 2013 11:53

                    De telles çonneries, c’est du Xième degré !


                  • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 3 novembre 2013 00:42

                    ... Et il y a pire : Nous sommes tous complices. En effet, l’an dernier il existait deux fondations destinées à financer l’enseignement privé, dont l’une s’occupait surtout ou exclusivement des établissements hors-contrat. Il était prévu alors d’en créer d’autres.
                    Ces fondations, parce qu’elles sont liées aux cultes, bénéficient des mêmes règles fiscales que les associations reconnues d’intérêt public (Loi de Séparation, ils t’en font voir ces ministres cathos !). Ainsi, tous les dons bénéficient d’une diminution fiscale de 66%, voire plus pour les donateurs les plus fortunés). Cet argent qui est rendu et qui repart ensuite dans le circuit de l’enseignement hors-contrat, c’est celui des impôts, de notre Trésor Public, c’est le nôtre et c’est donc nous qui devrons payer en plus le manque-à-gagner de l’Etat. Donc, nous sommes complices malgré nous.


                    • Constant danslayreur 3 novembre 2013 21:02

                      "Ainsi, tous les dons bénéficient d’une diminution fiscale de 66%, voire plus pour les donateurs les plus fortunés). Cet argent qui est rendu et qui repart ensuite dans le circuit de l’enseignement hors-contrat, c’est celui des impôts, de notre Trésor Public, c’est le nôtre et c’est donc nous qui devrons payer en plus le manque-à-gagner de l’État. Donc, nous sommes complices malgré nous.« 

                      AV confirme le taux que vous donnez :
                       »Obtenez une réduction fiscale de 66% avec un e-reçu. Un don de 10 € ne vous coûte que 3€40."

                      En clair et même si à ce jour je n’ai encore rien donné à AV, vous me devez quasi tous, 6 euros 60 chacun. Je m’en contenterai.


                    • CHALOT CHALOT 3 novembre 2013 08:32

                      Berry ! Les liens mis viennent de l’extrême droite qui naturellement attaque en justice les auteurs.

                      Dommage pour eux les enregistrements sont là et non seulement les journalistes-non en examen- ne risquent rien, ils viennent de publier leur brûlot.
                      Lisez ce livre et vous serez édifiés

                      • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 3 novembre 2013 21:46

                        A ce stade-là, cher Chalot, toute tentative de (ré) éducation intellectuelle me semble bien présomptueuse...
                        Merci de votre article.
                        Ah oui, et j’oubliais : merde à vous, bande de petits fachos branleurs.
                        (c’est bien mon nom, les planqués, vous pouvez m’écrire)


                      • Julien30 Julien30 3 novembre 2013 08:51

                        Le camp et les idées qui résistent vraiment à la marche du monde dirigé par la haute finance salie comme d’habitude par un suppôt du système de gôche, sur la même ligne que le premier animateur télé venu, on se croirait devant le Petit journal.

                        Quant à parler d’obscurantisme, vous ne comprenez même pas de quoi vous parlez, ça ne peut pas être pire que les cours de l’éducation nationale.


                        • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 3 novembre 2013 09:35

                          Tiens ! Pour une fois Chalot n’est pas taxé d’islamophobie !


                          On ne peut pas non plus le taxer de christianophobie : le bouquin dont il parle est préfacé par l’abbé de la Morandais, qui fut sous Lustiger aumônier des parlementaires !

                          Il est vrai qu’il y a plusieurs demeures dans la maison du père et que celle de la Morandais n’est pas celle de Romain Marie (un vieux copain de Le Pen qui avait sa conception particulière de l’Evangile) !

                          Alors, c’est entendu : ce bouquin résulte d’un bidonnage... Cela n’empêche pas de le lire : on lit bien parfois de la science fiction ou de la fiction tout court.
                          En ayant à l’esprit ce qu’écrit D. Dugelay en même temps les Berry, Hache, Julien 30...

                          PS/ Personnellement, je ne le lirai pas : il y a longtemps que ma religion est faite !




                          • CHALOT CHALOT 3 novembre 2013 09:44

                            Julien 30
                            L’obscurantisme c’est quand ces gens de l’extrême droite font l’apologie de Mussolini et d’Hitler et qu’ils conditionnent leurs enfants.
                            L’obscurantisme c’est quand ces gens dénoncent les droits de l’homme.


                            • Julien30 Julien30 3 novembre 2013 09:50

                              Je ne suis pas sûr qu’il y ait beaucoup de ces gens qui fassent l’apologie d’Hitler, la réalité est sans doute beaucoup plus nuancée que ça. 

                              Et sinon vous vous insurgez quand on apprend aux gamins que les bouchers haineux qui ont conduit la Révolution française sont des héros nationaux ?

                               

                              Pour les droits de l’homme, vous parlez de cette tartufferie au nom de laquelle on bombarde des populations à travers le monde depuis des décennies, entre autre, pour leur piquer leurs ressources ? 

                               


                            • Oliver HACHE Oliver HACHE 3 novembre 2013 13:15

                              Alors que la pensée moderne, c’est l’apologie du communisme, de Staline, Castro, Mao, Kim Jung-Un, ... Tous ces fervents défenseurs des libertés et des droits de l’homme qui vous sont si chers.

                              Que de dire de ces charmantes têtes blondes qui défilent avec les parents, portant même parfois de jolis drapeaux rouges. Mais à gauche, on ne parle pas de conditionnement. Non, non, non... C’est l’éducation.. !

                            • matador matador 3 novembre 2013 18:56

                              l’obscurantisme, c’est vous avec vos archétypes, vos schémas mentaux, et surtout votre manque de lucidité .....suppôt de merluche non ?


                            • Oliver HACHE Oliver HACHE 3 novembre 2013 20:53

                              @ Matador

                              J’aimerais juste qu’on m’explique pourquoi la droite dure, c’est mal, alors que la gauche radicale ne mène que de nobles combats...

                            • epicure 3 novembre 2013 21:59

                              @Par CHALOT (---.---.103.213) 3 novembre 09:44
                              pour compter les fachos qui ont lu ton message, il suffit de compter les moins.
                              Les partisants du camps de l’obscurantisme qui traite les progressistes, les humanistes d’obscurantiste, c’est le monde à l’envers.
                              Bah c’est tout ce qu’ils ont comme argument, essayer d’attribuer aux autres leurs propres défauts.
                              La pensée d’extrême droite repose sur l’ignorance, les préjugés, le refus de la vrai nature humaine, donc l’obscurantisme est l’outil de l’extrême droite.
                              Pour rappel l’éducation pour tous, la mise en avant de la science, ça été un combat de la gauche.
                              La droite a d’abord défendu la main mise de l’éducation par l’obscurantiste église catholique aux ordres du vatican ( voir la liste de l’index librum pour voir son obscurantisme).


                            • CHALOT CHALOT 3 novembre 2013 10:02

                              Non ce n’est pas nuancé.

                              La révolution française est notre patrimoine et en plus, à l’école républicaine on n’oublie pazs la terreur, ses erreurs et ses excès.
                              L’histoire de France c’est toute l’histoire, y compris ses rois mais aussi son peuple.


                              • Oliver HACHE Oliver HACHE 3 novembre 2013 13:31

                                On parle de la terreur, ses erreurs et ses excès...

                                Doux euphémismes qui pourraient prêter à rire si les temps n’avaient pas été si graves. Parle-t-on des massacres (génocide) de 1793-1794 orchestrés par la Raie-Publique... ? Peu de traces dans les livres d’histoire de nos collèges et lycées.
                                A l’époque, il ne pouvait être question de chambres à gaz. Mais la jeune République fourmillait d’idées. On a inventé les chambres à eau. Des femmes, des vieillards, des enfants, entassés par dizaines dans des bateaux qu’on coulait au milieu de la Loire en dansant la carmagnole... C’était chouette la révolution.. ! Ce sont ces valeurs que vous défendez.. ?
                                Sont-ce des erreurs.. ? Des excès.. ? 


                              • epicure 3 novembre 2013 22:23

                                Ce que tu décrit, ce sont des initiatives personnelles de certains officiers, qui ont été condamnés et rappelés par Robespierre en personne, et par la convention.

                                Maintenant si on compare ce qui avait avant la révolution, et l’héritage de la révolution après la seconde république, le bilan est sans commune mesure à l’avantage de la révolution.
                                En 1848 ce n’est pas l’ancien monde monarchique absolu, réactionnaire que les peuples réclamaient, mais les idées portées par les révolutionnaires de 1789 et 1792.
                                Tout ce que les sinistres nazis et l’extrême droite revencharde en france (vichy) on voulu détruire ensuite.
                                C’est quoi l’héritage philosophique des adversaires de la révolution ? la monarchie absolue, l’esclavage et le racisme, le féodalisme,l’intolérance religieuse comme règle de société ( pas mieux que les islamistes chez les musulmans ), le contrôle des vies par les traditions, les privilèges , les guerres de conflits familiaux etc...


                              • Oliver HACHE Oliver HACHE 4 novembre 2013 06:55

                                @ Epicure

                                On ne vous a pas appris les charmantes tribulations des 12 colonnes dites infernales de Turreau, ce bon général républicain à qui le comité de salut public avait demandé de raser la Vendée de la carte.. ? C’est dommage... Une belle page de la révolution française.. ! On en a écrit des bouquins sur le sujet. Mais il faut un peu de patience, et parfois de chance, pour en trouver...

                              • epicure 5 novembre 2013 00:02

                                "La destruction des maisons, des récoltes, du bétail, l’exécution des paysans pris les armes à la main, étaient, hélas, les méthodes utilisées par tous les pouvoirs, monarchistes ou non, qui faisaient face à des insurrections paysannes dans un « pays » difficile d’accès. Le caractère atroce des massacres perpétrés par les armées républicaines ou par l’Armée catholique et royale n’était en rien inédit. Les mêmes massacres se répètent en bien d’autres circonstances, par exemple l’insurrection sanfediste à Naples en 1798."

                                1) Donc les colonnes infernales ne sont pas une méthode républicaine.
                                2) 6 février 1794, la convention rappelle Tureau puis lui rappeler que la chasse aux brigands ne concerne pas les femmes ou les égarés désarmés.
                                3) il devait évacuer les neutres et les républicains dans ses ordres initiaux

                                Par conséquent ce que tu décris est bien une initiative personnelle comme je le disait, et non une volonté des dirigeants de la révolution, qui eux menaient une guerre contre des combattants qui n’étaient pas des anges non plus.
                                Il n’y avait donc pas de motivation génocidaire de la part de la convention, mais une classique position de guerre contre des ennemis militaires, les brigands.
                                Si Turreau a dépassé les ordres, il en est donc le seul responsable.


                              • Oliver HACHE Oliver HACHE 10 novembre 2013 02:16

                                Petit extrait d’un discours de Barère, « Ange » bien connu de la période révolutionnaire :


                                Ici le comité, d’après votre autorisation, a préparé des mesures qui tendent à exterminer cette race rebelle, à faire disparaître leurs repaires, à incendier leurs forêts, à couper leurs récoltes, et à les combattre autant par des ouvriers et des pionniers que par des soldats. 

                                La loi du 1er Août 1793 sera alors votée, avec les suites qu’on connaît. Ou qu’on ne connaît d’ailleurs pas.

                                Ne vous en déplaise, Turreau a agi sous les ordres de la convention. Et si lui et ses divisions meurtrières ont été rappelées, ce n’était pas pour épargner la Vendée, mais parce que la République avait besoin de viande fraîche pour se battre aux frontières.

                              • Xenozoid Xenozoid 3 novembre 2013 12:31

                                cést sur le pouvoir ?ok je vous laisse le bac a sable


                                • herope herope 3 novembre 2013 15:54

                                  Il est bien de faire des « piqures de rappels » car l’extrême droite a réussie a banaliser son image, car derrière le « fond de commerce » est très sombre : en juin mort du jeune Clément Méric.....sur Lyon constitution de groupe de « sécurisation » l’hiver dernier soupe aux SDF français etc....
                                  Soyons vigilant !

                                  www.fa-heropelyon.fr.gd


                                  • soi même 3 novembre 2013 16:18

                                    Bel exemple d’un casseur, ce jeune Clément Méric .

                                    J’aurais préférer que tu me site Jaurès !


                                  • Julien30 Julien30 3 novembre 2013 17:15

                                    Ce qui est plus inquiétant c’est l’extrême-gauche et son cortège d’idéologies, de loin les plus meurtrières de l’humanité, qui a une image bien plus banalisée que celle de l’extrême-droite dont les représentants se font toujours crachés à la gueule sur les plateaux télé, milieu très sain dont vous partagez, vous gauchistes, les valeurs (qu’est-ce qu’ils ont fait sur Canal +, entre autre, pour la mort de Méric !).

                                    J’ai des qualificatifs qui me viennent à l’esprit vous concernant mais je vais rester poli.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès