Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Nicolas Sarkozy, ou l’indécence du conférencier de Goldman (...)

Nicolas Sarkozy, ou l’indécence du conférencier de Goldman Sachs

Mais sur quelle planète vit Nicolas Sarkozy ? Comment l’ancien président de la République, seul président sortant battu avec Valéry Giscard d’Estaing, peut-il espérer une seconde être de nouveau élu en 2017 par les Français après avoir donné une conférence payée 100 000 dollars par Goldman Sachs  ?

 
Et il gagna beaucoup d’argent…
 
Beaucoup de journalistes avaient rapporté ces propos : après la politique, Nicolas Sarkozy voulait gagner de l’argent. Et après tout, c’est son droit, du moment qu’il paie ses impôts en France. Mais on peut trouver très indécentes les sommes déboursées par les multinationales pour faire parler quelques minutes d’anciens chefs de l’Etat ou de gouvernement. On peut aussi également se poser la question de l’éthique de dirigeants qui acceptent d’être rémunérés aussi largement par des multinationales qui étaient affectées par les décisions qu’ils prenaient quand ils étaient aux affaires.
 
Mais la plupart du temps, ce sont des dirigeants en retraite politique définitive qui donnent ces conférences. Or, ici, comme le rapporte le Monde, il semblerait que Nicolas Sarkozy envisage très sérieusement un retour en politique. Certes, il prend soin de dire « qu’il reviendrait ‘si l’on avait besoin de lui  » ou « qu’il reviendrait par devoir ». Mais pour qui se souvient de la période précédent l’annonce de sa candidature en 2012, il s’agit exactement de la même rhétorique. En outre, l’état désastreux de l’UMP après la guerre de l’automne dernier entre Copé et Fillon facilite son éventuel retour.
 
Malgré tout, il y a quelque chose qui cloche. Comment un homme politique un tant soit peu raisonnable (mais l’est-il seulement un minimum ?) peut-il imaginer que les Français voudront élire en 2017 un candidat qui aura amasser des fortunes pendant cinq ans à faire des discours parfois payés par les multinationales les plus honnies de la planète comme Goldman Sachs ? Comment peut-il imaginer une seconde que le candidat de la fameuse banque d’affaire étasunienne pourra réunir une majorité de Français au second tour, et même potentiellement passer le cap du premier tour ?
 
L’oligarchie décomplexée
 
En outre, dans le cas de Nicolas Sarkozy, empocher cent mille dollars de Goldman Sachs est encore plus indécent. En effet, l’ancien président avait sans doute été le dirigeant le plus critique à l’égard des excès du capitalisme, porté par les analyses et les mots d’Henri Guaino. Il avait promis de moraliser le capitalisme, avait soutenu que le temps du laisser-faire était fini, que les parasites fiscaux, c’était terminé. Le problème est que la dernière année a démontré qu’autant ses mots avaient été forts (et souvent justes), autant ses actes avaient été dérisoires, pour ne pas dire inexistants.
 
Les parasites fiscaux ont poursuivi leurs activités sans rien ne change après les mesurettes du G20 présidé par l’ancien président. Les rémunérations des banquiers sont toujours aussi indécentes, même si elles ont été légèrement écornéess par les aléas des marchés et les banques n’ont pas eu à subir les conséquences de la crise qu’elles ont largement provoquée. Du coup, il devient particulièrement gênant pour le chef de l’Etat d’être rémunéré par la banque qui symbolise toutes les dérives du système. Il est difficile de ne pas y voir une forme de gratification pour service rendu.
 
Bien sûr, il n’y a sans doute pas de liens directement attachés à cette somme, mais comment ne pas voir un conflit d’intérêts majeur entre l’activité politique et l’activité très lucrative de conférencier pour des entreprises hautement dépendantes des décisions de l’Etat. Si jamais Nicolas Sarkozy venait à se présenter (ce qui supposerait sans doute qu’il ne soit pas inquiété dans les nombreuses affaires où son nom est évoqué, notamment celle de l’arbitrage de Bernard Tapie), un soupçon bien légitime se porterait sur celui qui a accepté de toucher cent mille dollars de Goldman Sachs.
 
Comme il l’avait annoncé, Nicolas Sarkozy gagne de l’argent après la politique, bien plus qu’il ne pouvait le faire dans sa précédente fonction. Mais il est difficile de ne pas voir que ce faisant, il hypothèque sans doute définitivement toute possibilité de retour gagnant en politique. Tant mieux.

Moyenne des avis sur cet article :  4.44/5   (57 votes)




Réagissez à l'article

51 réactions à cet article    


  • devphil30 devphil30 5 juin 2013 15:44

    Merci de ce rappel d’éthique et de moralité mais visiblement cette personnage n’a aucune de ces qualités 


    Philippe 

    • Line Yoblin d’Hividu 5 juin 2013 15:54

      Il n’a, cela a toujours été évident, aucune de ces qualités.
      Mais les Français sont suffisamment cons pour l’élire à nouveau si jamais il se représentait. C’est encore ça le plus triste.


    • Mr Dupont 5 juin 2013 17:50

      Mme Line

      Le plus horrible encore étant que vous-même voterez pour lui s’il se représentait

      Pour la même raison que vous avez voté pour Mr Chirac en 2002

      Commencez à y penser sérieusement ; cela vous permettra de pouvoir relativiser quand vous devrez le faire : le choc sera moindre


    • Anaxandre Anaxandre 6 juin 2013 11:53

       « ...l’ancien président avait sans doute été le dirigeant le plus critique à l’égard des excès du capitalisme... »

        smiley smiley smiley

       Et l’ennemi « sans visage » d’Hollande c’est la finance...

        smiley smiley smiley

       N’avez-vous toujours pas compris que la démocratie représentative ne représente que certaines élites, autrefois nationales, de nos jours transnationales ; que ce pouvoir démocratique s’exerce de plus en plus contre le peuple ; qu’il faut être un menteur de grand talent pour parvenir au poste de chef de l’État ; qu’enfin ces conférences (et tout ce qu’on ne sait pas) grassement payées le sont obligatoirement pour services rendus du temps de leur règne (Blair, Schöder, Sarkozy, etc).


    • simir simir 6 juin 2013 14:34

      Le pire dans ce que dit Monsieur Dupont c’est qu’il ne connait même pas ses classiques.

      C’est bien le vieux qui disait : « Je préfère mon frère à mon oncle, mon oncle à mon cousin, mon cousin à mon cousin germain...... »
      Alors de la même manière si par malheur un 2eme tour ne devait laisser en lice que l’UMP et le FN oui je voterais UMP, en me pinçant le nez, certes mais jamais l’extrême droite dont on voit aujourd’hui qu’elle relève la tête et vient d’assassiner un jeune sympathisant du FdG

    • Anaxandre Anaxandre 6 juin 2013 14:50

       Traduction : « quoiqu’il arrive je voterai toujours pour les Partis de la Banque et des puissances étrangères contre mon peuple »...

       Merci à la gauche de nous dire si clairement quand on sait écouter ce qu’elle est profondément.


    • simir simir 6 juin 2013 16:15

      Parce que le FN ce n’est pas la banque ???

      Penninque qui fait planquer l’argent en Suisse il n’est pas à l’UMP ou auPS que je sache !!!!

    • simir simir 6 juin 2013 16:19

      Je formule autrement et pas besoin d’une traduction c’est clair.

      Le parti de l’argent c’est le FN
      Jean-Marie Le Pen est extrêmement riche. Il possède une immense propriété à Saint-Cloud dans le parc de Montretout, une maison familiale à la Trinité, un portefeuille d’actions, des liquidités et la moitié des parts d’une société de champagne. Pourtant, à en croire sa déclaration d’impôt, il ne paierait que 1643 euros d’ISF, correspondant à un patrimoine de 1 million d’euros. C’est plus que Ségolène Royal, certes, mais bien moins que le président de la République, Nicolas Sarkozy. La somme est dérisoire lorsque l’on calcule les différentes sources de richesse du président du Front National. Dans son numéro daté du 21mars 2007, Le Canard Enchaîné avait mené l’enquête pour savoir d’où vient la fortune de Jean-Marie Le Pen et la raison pour laquelle il paye si peu d’impôts. Selon le journal, celui-ci doit tout simplement beaucoup d’argent au fisc.
      Donc milliardaire et voleur !!!! 
      Et faudrait voter pour cela ?

    • Luc le Raz Luc le Raz 9 juin 2013 13:33

      —> Simir
      Vous me rappelez les élections de 2002 où j’ai mis dans l’urne mon bulletin « Chirac » avec des gants en caoutchouc. smiley


    • Mr Dupont 5 juin 2013 15:58

      Une chose est sur  : quand Mr Hollande se sera fait éjecté qui voudra aller l’écouter ?

      Une seule reconversion possible pour lui : le cirque Medrano

      En Gugusse : il ferait fureur :

       «  Bonsooooirrrrr...les petits n’enfants..... !!!!  »

      Il leur raconterait ses blagounettes qui font tant rire les socialistes

      Ou alors ; il a encore cette possibilité :

      http://www.youtube.com/watch?NR=1&v=0oOi5qAtZrA&feature=endscreen

      Retrouver ce qu’il n’aurait jamais du quitter "


      • CE TYPE ETAIT VRAIMENT POURRI

        IL SE FAIT RACHETER PAR GOLDMANN SACHS c’est vrai que sa grand mère y avait un compte


      • Mr Dupont 5 juin 2013 19:06

        Mr Tousensemble

        Alors que la votre avait des Bons de la Semeuses dont vous n’avez pas pu profiter , périmés qu’ils étaient

        C’est trop injuste


      • tmjrc2008 10 juin 2013 08:16

        Mais une grande partie des dirigeants de ce monde sont au pouvoir car ils sont membre de l’Ordre nouveau.

         La seule diffèrence c’est que peu de gens ignore les relations entretenues entre les èlus et l’Organisation mondiale.
         Le but est pourtant simple : la ruine des Etats pour mettre en place le fèodalisme du Capital !.
         Sarkosy est comme Bush : obèissant et sans vergogne. Cependant il n’est pas aussi riche que lui et il en est très complexé !Il reçoit mainenant sa rècompense...


         Alors qu’il a ruiné l’Etat, vendu notre Or, sa principale mission ( qui n’etait pas ècrite dans son projet prèsidentiel) ètait d’ètre èlu pourp ouvoir intervenir au momment de la crise financière parfaitement planifiée depuis des dècennies. Il a joué la comédie, sachant qu’il n’y aurait rien au bout... Un vrai acteur dont encore aujourd’hui on nous fait croire comme importante...Le sauveur . Un Traite contre les européens au service des amèricains qui espère la ruine politique de l’Europe...

         La nature humaine a toujours cette naiveté, de penser que nous sommes libre c’est par notre choix. Nous sommes libre parceque c’est plus profitable que nous faire faire la guerre.

         Pour l’instant nous apprenons que nous alons perdre nos acquis sociaux, car notre dette, engendrée par la perte du controle de l’argentpar l’Etat, au profit des banques privées qui elles sont sous le controle des mondialistes.

         Alors nos gouvernements accusent l’évasion fiscale comme une cause aussi à la ruine des Etats. En fait c’est parceque ces Etats taxent trop la rèussite que l’argent disparait.

         Alors que le problème principal vient de la corruption des èlus qui ne cessent d’engendrer des dettes pour souvent des raisons de copinage sinon d’enrichissement sur des magouilles. Les exemples sont nombreux et nos dèmocraties portent que le nom, car ce système politique est viable si et seulement si il est vertueux....

      • Akerios 5 juin 2013 16:32

         @ Mr Dupont :

        Tu as raison !

        Mais pour rigoler un peu je te cite «  Une chose est sur : quand Mr Hollande se sera fait éjecté qui voudra aller l’écouter ?  » 

         

         

        .........................c’est 

        Goldman Sachs et  le cirque Medrano

        En Gugusse : il ferait fureur :

         « Bonsooooirrrrr...les petits n’enfants..... !!!! »

         

        Il est comme cela le monde du spectacle !

         

         

         

         

         

         

         

         


        • Luc le Raz Luc le Raz 6 juin 2013 13:59

          Goldman Sachs et il est rigolo le Sarko !

          Surtout s’il fait ses conférences en anglais. Mais pas grave personne ne comprend ce qu’il essaie de dire ! A moins que....

          « Laidize ande geantlemane, Aille ame veri glade tou mit you baille ze inde of zis deille. Aille vould prifeur to laiye aune maille bitch.... » Avec une bourde pareille, tous les spectateurs doivent pisser de rire. smiley


        • S.antonio 5 juin 2013 17:29

          moi je me demande comment goldman sachs peut faire une conférence avec sarkozy, ils ont des cerveaux psycopates dix ciels au dessus de lui.
          non, je penserai plutot a un reliquat qu’il fallait métre a jour,et peut etre encore quelques conférence de prévus pour soldé le compte.
           smiley


          • noelle steve 5 juin 2013 21:21

            Amoquez vous de Hollande, qui essaie avec toutes ses qualités de remettre la France sur le bon chemin après tous les dégâts causés par la politique de sarkozy, un pays au bord de la ruine, pensez qu’il a même vendu 600 tonnes de notre or, qu’en a-t-il fait ?? maintenant il va donner des pseudo conférences, pour leur dire quoi, mystère, je crois plutôt que ces messieurs de la finance ont trouvé un moyen dele remercier pour ce qu’il a fait pour eux !! alors vous pouvez vous moquer de hollande qui a fait brillamment les plus grandes écoles françaises avec succès, rien ) à voir avec un petit avocaillon, qui a peiné pour avoir ses petits diplômes !!
            HOLLANDE vous vaut tous !!!!!


            • Anaxandre Anaxandre 6 juin 2013 12:09

               Que c’est triste d’être encore dans l’illusion du choix démocratique...


            • emphyrio 9 juin 2013 13:24

              oui il est encore long le chemin pour ouvrir les yeux de nos concitoyens


            • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 5 juin 2013 22:32

              Quand Sarkozy sera en taule il pourra toujours essayer d’organiser des conférences devant ses amis codétenus de Fleury-Mérogis. Pas sûr qu’il fasse un tabac.


              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 5 juin 2013 22:37

                Sous la douche ,ils inspecterons sa tabatière ...


              • Constant danslayreur 5 juin 2013 22:57

                Si ça se trouve ils trouveront que dalle Aita, souviens toi de Coluche : Ceux qui l’ont dans le fondement... ben c’est ceux qui en ont un... et j’ai comme qui dirait l’impression qu’il ne fait pas du tout partie du lot... contrairement à toi et à moi... entre autres...


              • Mr Dupont 6 juin 2013 11:06

                Ah  !!! Mr Peachy  !!!

                Je me doutais bien

                Je vous cherchais : vous êtes là

                Bonjour Mr Peachy


              • robin 6 juin 2013 12:37

                « Quand Sarkozy sera en taule »

                Parce que vous avez la naiveté de croire qu’il rendra des comptes ?!
                 smiley


              • Valas Valas 6 juin 2013 15:49

                Le jour où un politicien à la solde des financiers sera en taule, les poules auront des dents de lapin sans l’aide de Monsanto


              • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 9 juin 2013 14:53

                c’est vrai qu’ils doivent se rassurer à lire vos commentaires, garants du status-quo.

                D’ailleurs, les autistes de tous poils qui nous illuminent ici de leurs lumières ne disent mot des décisions de l’assemblée cette semaine... la déclaration ce patrimoine ? hop ! à la trappe ! les activités professionnelles « incompatibles » ? hop ! à la trappe !

                Et on est là, à discuter du sexe des anges. Il est évident que le simple fait de « représenter » le Qatar, ou celui de faire le clown 1/2h devant des banquiers contre $100.000, cela devrait suffire à éliminer ce type de faire toute forme d’activité publique, même au guichet où il serait foutu de vous arnaquer sur la monnaie.

                Tiens ? salut Peachy.

                Et vu ce qui est arrivé l’un de ceux qui l’ont arrosé, à sa famille, ses amis, à son pays et à la population de son pays, à mon avis, ses amis banquiers devraient se méfier avant de lui filer du fric. Il plaisante pas, le nabot.


              • Spider 6 juin 2013 04:35

                Ce qui est bien plus choquant dans cette histoire, c’est déjà qu’il se fasse encore entretenir par le contribuable, loyer de ses bureaux à 15.000€/mois, indemnités de 6000€ d’ex-président, 11.000€ du conseil constitutionnel auquel il n’a sans doute pas renoncé même si momentanément il n’y siège plus à cause de ses comptes de campagnes, plus la palanquée de gardes du corps, plus les voitures de fonction avec chauffeur alors qu’il donne ses pseudos conférences .. Mr se déplace aussi en avion privé, payé par qui ?
                Ce qui est absolument indécent, ce sont les petites remarques qu’il ne se prive pas de distiller et ses critiques incessantes sur le gouvernement actuel Français à l’étranger, alors qu’il devrait être soumis à un devoir de réserve.
                Ce qui est choquant est qu’il continue à se faire recevoir par des gouvernant toujours en place à l’étranger.
                Il est en tout cas extrêmement nuisible à la France, à tous points de vue et PERSONNE NE DIT RIEN, c’est profondément choquant pour un ex-président.


                • jeanpeuplus 6 juin 2013 06:55

                  Ce discours prouve une fois de plus sa complicité avec le capitalisme outre atlantique.

                  http://www.voltairenet.org/article157210.html


                  • chmoll chmoll 6 juin 2013 08:37

                    goldman aime bien détruire ,donc man mytho vas leurs expliquer comment il a détruit la frenchie
                    quand à l’baroin il a été classé comme « ministre » le plus nul par des pointures mondiales


                    • Cedric Citharel Cedric Citharel 6 juin 2013 09:10

                      Il a servi les intérêts de cette institution pendant cinq ans, il est normal que Goldman Sachs lui renvoie l’ascenseur.

                      Nos représentants ne sont plus que des représentants de commerce, et les lois sont maintenant élaborées dans les salles de réunion des multinationales.

                      Quant à ceux qui font le lien entre les vrais puissants et leurs sbires, élus par le peuple, on les croise parfois.

                      • Denzo75018 6 juin 2013 09:53

                        Si l’on veut combattre les problèmes financiers ou de compétitivité, ne vaut-il pas mieux un Président qui comprend ces milieux plutôt qu’un Président qui hait les riches !?
                        Parce que pour endiguer la pauvreté ou répartir la richesse, encore faut-il d’abord avoir de la richesse à partager ......


                        • gegemalaga 6 juin 2013 10:07

                          quels commentaires !! et , haineux pour la plusparts ... ;


                          et quoi alors ? tous jaloux ??

                          ce n’est pas parce que les français ne l’ont pas réelu qu’il ne vaut rien ; regardez ce qu’ils ont élu .. ;

                          pauvre France .

                          • rosaluxe 6 juin 2013 15:23

                            Haineux ? Jaloux ?

                            Vous renversez les rôles, c’est quand même votre chouchou qui le feu au derrière propage sa haine de la France et sa détestation d’un peuple, qui démocratiquement a élu un gouvernement de gauche, jugé usurpateur par ses hommes de main. Qu’il s’agisse de soi-disant modérés comme Raffarin ou Barouin ou de nervis comme John François Copé ou Buisson


                          • ecolittoral ecolittoral 6 juin 2013 12:04

                            Je ne vois pas ce qui vous choc ! Quand Sarkozy c’est présenté aux élections présidentielles, il avait annoncé la couleur et il a continué pendant son mandat.

                            2007 « Les Français ne sont pas assez endettés. Ils peuvent hypothéquer leur bien immobilier pour emprunter ». « Un chômeur qui ne trouve pas de travail au bout de six mois, c’est qu’il n’a pas fait d’effort ».
                            Un mi temps mal payé : « C’est mieux que rien. »
                            « Personne, je dis bien personne ne peux échapper à la mondialisation ».
                            « L’écologie, ça commence à bien faire ».
                            Anniversaire du 6 juin en Normandie et en présence d’Obama. Dans le discourt de Sarkozy : « Aujourd’hui, les Français se sentent un peu plus Américains » (? ??). Etc, etc.

                            Pour qu’un individu « dégage et sécurise » le chemin en utilisant la fonction présidentielle d’un pays « récalcitrant », il faut le payer ! Le travail a été fait, donc, il faut signer le chèque.
                            Et c’est d’autant plus rentable que beaucoup de Français sont prêts à revoter pour lui parce qu’ils ont vu « l’ennemi » accéder à TOUS les centres de pouvoir.

                            L’auteur de l’article n’a pas l’air de comprendre les notions de fidélité aveugle, de sentiment d’usurpation et donc de revanche, l’admiration de certains pour l’apparat et l’argent.
                            L’empereur tient son rang, loin des bassesses partisanes et dans le faste qui lui est dû.
                            Vive l’empereur ! A bas les bonnets rouges !

                            • ecolittoral ecolittoral 6 juin 2013 12:15

                              J’ajoute en complément que c’est une analyse.

                              Je ne partage aucunement ce genre de comportement.
                              Et, comme beaucoup, j’attends, depuis longtemps...très longtemps un vrai chef d’état et, à tous les étages, des responsables politiques capables de redresser le pays !
                              Par conséquent, j’exclus d’office le gang Lepen.

                              • robin 6 juin 2013 12:35

                                Conférencier de Goldman Sachs après avoir été président de la France pour la Goldman Sachs, je trouve ça plutôt cohérent à défaut d’être moral...... smiley


                                • Luc le Raz Luc le Raz 6 juin 2013 13:33

                                  Goldman Sachs à qui notre Sharko a donné l’autorisation par décret le 19 janvier 2010 de nous vendre du gaz.... Retour sur l’investissement de cette grande banque toute propre dans la poche du « candidat naturel à la présidence » pour l’UMP ?
                                  Vous allez voir, le moment venu, il va déclamer, sur la scène politique, sa tirade du « J’ai changé ! ». Quel cabotin !


                                  • Daniel MARTIN Daniel MARTIN 6 juin 2013 13:36

                                    Ce qui est choquant c’est il bénéficiedes avantages octroyés par la République, donc les contribuables, aux anciens chefs d’Etat. D’abord, il percoit une indemnité de 6.000 euros brut. Ensuite, en tant qu’ancien Président il est membre d’office du conseil constitutionnel et s’il accepte d’y siéger, il bénéficie, à ce titre, d’une indemnité de 11.500 euros net par mois.

                                    HOLLANDE doit supprimer cette disposition qui permet aux anciens Présidents d’être nommés à vie dans cette institution, mais si elle est approuvée par le Parlement, cette remise en cause ne devrait pas avoir de caractère rétroactif. Par ailleurs, l’Etat accorde à ses anciens présidents des primes de « sujétion spéciale », pour "compenser les contraintes subies dans l’exercice des fonctions (sic)" dont on ne connaît pas le montant.

                                    Dans sa grande masuétude la République grâce à la générosité des contribuables leur offre toute une série d’avantages matériels, détaillés dans une « décision » signée par Laurent FABIUS en 1985, lorsqu’il était Premier ministre de François MITTERRAND. Un appartement de fonction « meublé et équipé », deux fonctionnaires de la police nationale pour assurer leur protection rapprochée, une voiture de fonction avec deux chauffeurs et pas moins de sept collaborateurs (un chef de cabinet, deux assistants, un fonctionnaire des archives nationales et trois secrétaires).

                                    En plus, Nicolas Sarkozy peut voyager gratuitement, grâce à deux cartes de circulation illimitées, l’une sur Air France en classe affaires, l’autre en première classe à la SNCF. Enfin, lorsqu’ils se déplacent à l’étranger, les anciens chefs de l’Etat sont accueillis par l’ambassadeur de France, qui doit faciliter leur séjour et assurer "leur hébergement dans les résidences de l’ambassadeur ou des consuls".

                                    Pour l’Etat, la facture de ces nombreux avantages est salée : La charge financière -que personne ne connaît compte tenu de la dispersion des financements- peut être estimée à 1,5 million par an et par ancien président, souligne le député René DSIERE dans son livre « L’argent de l’Etat » (Seuil).

                                    La moralisation de la vie politique implique de supprimer immédiatement tous ces avantages dont bénéficie SARKOZY, ce qui est scandaleux quand on prend connaissance des rémunération qui lui sont attribué par GOLDMANN SACHS...Pour financer sa réelection...


                                    • spartacus spartacus 6 juin 2013 13:45

                                      L’auteur nous fait aussi des articles idylliques sur Chavez, un autocrate assassin (276 morts lors de ses 2 putchs) et voudrait nous donner des leçons de bienséance.


                                      Franchement y’en a qui vivent dans le monde parallèle post marxiste.

                                      Quelle pauvreté argumentaire et de n’importe quoi. 

                                      Encore une leçon de morale d’un type qui n’a jamais rien dit sur les zozos qui se baladent dans nos rues avec le drapeau faucille et marteau, symbole de 100 millions de morts.

                                      Au moins Sarkosy « gagne son pain », exporte des discours, fait rentrer des impôts et nous fait pas chier avec des leçons de morale à 2 balles ! 

                                      • simir simir 6 juin 2013 14:44

                                        Et l’autre illuminé qui la ramène... On fait un putch et faudrait que l’on accueille les putchistes avec des fleurs !!!!!

                                        Ca c’est de l’argumentaire !!!!
                                        Tout comme les 100 000 000 de morts que des historiens russes ayant étudié les archives de l’URSS affirment faux.
                                        Le capitalisme a beaucoup plus tué sur la période et continue encore de tuer de nos jours par la faim, le désespoir qui induit les suicides ou es diverses répressions. 
                                        Alors ou vive a faucille et e marteau et c’est même en ex-URSS ou ce symbole a le plus de succès !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès