Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Petit à petit Big Brother fait son nid

Petit à petit Big Brother fait son nid

Mercredi 1er février, à 19h30, l'Assemblée Nationale a adopté à la majorité de la petite dizaine de députés présents la loi dite de la protection de l’identité.


http://www.assemblee-nationale.fr/13/dossiers/protection_identite.asp

JPEG - 9.8 ko
i am a free man

Cette loi institue en France et pour la première fois depuis le régime de Vichy, un fichier dans lequel figureront à terme tous les Français sans exception, ce qui lui a valu le sobriquet de « Fichier des Gens Honnêtes ».

La volonté du gouvernement est de faire figurer dans ce fichier les données présentes dans les futures Cartes Nationales d’Identité biométriques. Ce mêmes cartes seront équipées de deux puces stockant les informations individuelles et les données biométriques du porteur.

Cette loi fait partie de tout un arsenal législatif déployé en France mais faisant partie d’une normalisation internationale poussée par les USA et l’UE visant à généraliser le fichage numérique et biométrique des populations.

Un peu d’histoire.

La préfecture de police de Paris a commencé à utiliser les photographies pour repérer les criminels dès les années 1850.

En 1917, un décret instaure une carte d'identité obligatoire pour les étrangers. En effet quand la préfecture de police a tenté d'imposer une carte d'identité obligatoire pour tous, elle a dû renoncer devant la résistance des élites intellectuelles et des syndicats.

Depuis 1955, la carte d'identité est généralisée à tous mais reste facultative. Le saviez-vous ?

Le fichage généralisé des population est une spécialité des régimes autoritaires. Vichy, en établissant le fichage systématique des Français en 1940 n’a fait que suivre l’exemple d’Hitler en Allemagne ou de Franco en Espagne.

Cette obsession de l’identification et du flicage de la totalité de la population n’est d’ailleurs pas une spécialité fasciste.

JPEG - 49.2 ko
Merkel consultant son dossier Stasi

La Stasi est-allemande comme le régime des colonels en Grèce tenait un registre complet de la population dans lequel chaque citoyen avait une enveloppe.

Jusqu’à présent, ce type de fichage était manuel, ce qui limitait considérablement sa dangerosité. Le premier régime à avoir élaboré une optimisation par la numérisation des fiches a été le régime nazi grâce à une invention d’IBM : la fiche perforée.

JPEG - 20.9 ko
carte perforée IBM Nazie

Via sa filiale allemande Dehomag, IBM fournira au 3e reich des machine de poinçonnage et de lecture de cartes perforées Hollerith destinées d’abord au recensement de la population allemande, puis à la gestion des prisonnier des camps de travail.

JPEG - 32.5 ko
n° IBM tatoué sur le bras

Chaque individu est numéroté selon le n° de sa carte perforée. Se pose alors la question du lien « dur » ou pas entre la fiche et l’individu. Un thème qui a justement été longuement débattu lors du vote de la loi établissant notre « fichier des gens honnêtes ».

La biométrie n’étant qu’à ses balbutiement, les Nazi résolvent le problème avec une efficacité toute germanique : on tatoue sur le bras des prisonnier leurs n° de carte IBM et on le coud sur leurs vêtements. Pas d’échappatoire possible. Quand vous n’êtes plus qu’un numéro, êtes vous encore un homme libre ? se demandera bien plus tard Numéro 6 dans la série « Le prisonnier ».

La biométrie, nouveau tatouage nazi ?

Aujourd’hui, la biométrie permet de reconnaître sans coup férir les empreintes digitales d’un individu. Mais sans certains cars le contact des mains est problématiques. Ainsi à Singapour l’accès au dortoir des ouvriers d’une usine se faisait par lecteur d’empreinte digitale. Or les mains sales des travailleurs immigrés gênait la lecture et provoquait l’usure prématurée des lecteurs. On a donc déployé des lecteurs de pupille qui ne nécessitent aucun contact.

http://hainedeschaines.free.fr/IMG/mp3/Controle_des_travailleurs_immigres_a_Singapour.mp3

Cependant la technologie avance de plus en plus et désormais, l’identification biométrique peut se faire à des distances de plus en plus grande, sans même que la personne identifiée n’en ait conscience.

A l'heure actuelle, plusieurs aéroports dans le monde (Francfort, Londres...) et des terminaux de paiement exploitent ces technologies pour reconnaître le visage d'une personne au milieu d'une foule.

Certaines caméra haute résolution permettent même de procéder à l’identification de l’iris à l’occasion du passage de à vitesse de marche normale et ce à une distance de plus de deux mètres.

A cela s’ajoute la multiplication des puces RFID (Identification par Radio Fréquence) que nous utilisons déjà quotidiennement dans nos cartes de transport mais qui vont maintenant intégrer nos cartes d’identité.

Les nazis aujourd’hui n’auraient même plus besoin de tatouer leurs prisonniers : Ces puces RFID existent désormais en version nanotecnologique de quelques microns injectables en sous-cutané, à l’occasion d’une vaccination par exemple.

Oui mais nous ne sommes pas sous le 3eme Reich mon bon monsieur !

Quand on écoute les arguments des promoteurs de la loi instaurant le « Fichier des Gens Honnêtes », le fichage serait une initiative visant à défendre la liberté des Français en protégeant leur identité contre les usurpations.


Cette présentation limitative des usages potentiels de ce fichage généralisé est contredit par les circonstances dans lesquelles il est mis en place.


Circonstance historiques : paranoïa sécuritaire.

Depuis les attentats du 11 septembre 2001, les USA, l’Europe et la France ont tous déployé un arsenal dit « de lutte antiterroriste » qui a aboutit à des considérable restrictions des libertés individuelles, de la protection des droits humains assurés par les conventions internationales et de la protection de la vie privée.

Aux USA.

L’état d’urgence y a été proclamé le 12 septembre 2001 et n’a jamais été levé depuis. C’est la période la plus longue d’application de l’état d’urgence dans l’histoire moderne.

Les Patriot Acts et la récente loi NDAA permettent aux autorités de mettre au secret quiconque est soupçonné d’activité portant atteinte à la sécurité nationale, sans procès, sans recours légal.

Je ne reviendrais pas sur la légalisation de la torture, le contournement des conventions de Genève et sur Guantanamo.

En Europe.

Cette mise en avant de la sécurité nationale n'a pas épargné l'Europe. Le fichage des individus par l’Union européenne pour des motifs de sécurité, de justice ou de flux migratoires repose sur trois systèmes de fichage :


Système d’Information Schengen (SIS)
EURODAC (base de données d’empreintes digitales )
VIS, le système d’information sur les visas.

L’UE propose de mettre en place une agence pour la gestion opérationnelle des systèmes d’information à grande échelle, c’est à dire de regrouper ces trois systèmes en un seul « dans la perspective du développement et de la gestion opérationnelle d’autres systèmes potentiels dans le domaine de la liberté, de la sécurité et de la justice. »


Autrement dit, ce noyau central est destiné à être raccordé aux systèmes nationaux de fichage biométriques. Ca sera le cœur de Big Brother pour l’UE.


 http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=CELEX:52009PC0293:FR:NOT
 
  
En France.

Le temps est fini où la CNIL avait un rôle de garde fou. Rabaissé au rang d’organisme consultatif, ses avis négatifs n’empêchent plus la multiplication des fichiers publics et privés.
En voici quelques uns (aperçu non exaustif) :


PHAROS (plate-forme d’harmonisation, d’analyse, de recoupement et d’orientation des signalements), base de délation anonyme des infractions spécifiques à l’Internet. Votre voisin ne vous plais pas ? En 40 vous l’auriez dénoncé comme juif, aujourd’hui vous le balancer comme pirate !

JPEG - 101 ko

Base-éleves (BE1D) : fichage des élèves de maternelle et d’école élémentaire. http://fr.wikipedia.org/wiki/Base_%C3%A9l%C3%A8ves_1er_degr%C3%A9


SCONET idem pour les élèves du second degré. Les deux utilisent le n° INE (Identifiant National Élève)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Sconet


EDVIGE fichier de police (renseignement généraux) dénoncé par le comité des droits de l’Homme de l’ONU comme attentatoire au pacte international relatif aux droits civils et politiques. Modifié depuis pour donner l’ EDVIRSP
http://fr.wikipedia.org/wiki/Exploitation_documentaire_et_valorisation_de_l%27information_g%C3%A9n%C3%A9rale


EDVIRSP est mis en place par les lois LOPPSI qui déploient tout un arsenal policier, vidéosurveillance, surveillance du Web, prélèvement d’ADN des témoins, couvre-feu des mineurs mais aussi autorise la commercialisation du fichier des cartes-grises !
http://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_d%27orientation_et_de_programmation_pour_la_performance_de_la_s%C3%A9curit%C3%A9_int%C3%A9rieure


FNAEG fichier national des empreintes génétiques. Fichage génétique par l’ADN.
http://fr.wikipedia.org/wiki/FNAEG

JPEG - 49 ko

L’ensemble de ces fichiers ont été mis en place en France dans les dix dernières années, avec un accélération notable depuis 2007.

Mais il ne s’agit évidemment pas d’une spécificité Française. Des lois similaires sont promulguées aux USA, en Grande-Bretagne, en Suède... bref un peu partout.

A l’instar de ce qui s’est passé pour les plaques d’immatriculation, ces fichiers sont mis en place dans le cadre d’une politique d’harmonisation permettant à terme la « gestion opérationnelle » au niveau international selon le jargon technocratique de l’UE.

Alors, devons nous croire que le « Fichier des Gens Honnêtes » soit destiné uniquement à nous protéger contre l’usurpation de notre identité ?

Personnellement, j’ai comme un doute. Mais vous pouvez attendre de voir où cela va nous mener si vous ne me croyez pas. 
 


Moyenne des avis sur cet article :  4.71/5   (55 votes)




Réagissez à l'article

103 réactions à cet article    


  • Aldous Aldous 10 février 2012 14:44

    J’ai oublié de parler du traité ACTA mais il se trouve qu’un article sur AVTV le fait très bien :


    http://www.agoravox.tv/actualites/societe/article/acta-et-l-instauration-du-nouvel-33734



    • Aldous Aldous 10 février 2012 15:01

      Jeu non c’est pas voulu.


      C’est un lapsus : c’est comme si c’était hier !

      Effectivement si la mode peut corriger cette bourde.

    • Aldous Aldous 10 février 2012 15:09

      Merci lgcontact.


      La principale différence avec les années 1930-1940, c’est qu’à l’époque on n’y allait pas morceau par morceau et sournoisement en se cachant derrière des prétextes fallacieux.

      J’aurais volontiers ajouté un paragraphe sur le Continuity of Gouvernement et la FEMA aux USA, et les renversemment des gouvernements Italien et Grec par l’UE, mais je me suis dis que ça ferait trop long.

      Mais Finalement ça manque : 

      En effet comment peut on avoir confiance dans le fait que de tels fichiers ne seront pas utilisés à des fins abusives quand on voit que partout, des dispositifs de renversement des représentants élus sont mis en place ?

    • Aldous Aldous 10 février 2012 17:04

      J’ai déjà fait un article sur la FEMA à l’occasion du 10 e anniversaire de l’état d’urgence aux USA.


    • Zang Zang 10 février 2012 15:38

      Bien vu (encore que ce ne soit que la partie émergée de l’iceberg). Bon article en tout cas.
      Cf. Vidéo Le programme


      • Aldous Aldous 10 février 2012 17:13

        Merci Zang.


      • HERR SARKO METTRA LA FRANCE AU PAS.......
        ...AU PAS DE L’OIE.......

        il pactise avec le FN ..EIN VOLK EIN FURHER..........


        • Aldous Aldous 10 février 2012 17:12

          En effet tous ensemble, la normalisation du FN n’est qu’une illusion d’optique.


          Ce sont les partis ’républicains’ qui, à force d’appliquer un programme Orwellien, transformer les élections en parodie et contourner les référendums qui font apparaître les frontistes comme fréquentables.

          D’ailleurs si ça continue comme ça, le FN va pouvoir jouer les remparts de la démocraties face à l’autoritarisme financier.

        • JL JL1 10 février 2012 17:40

          Je crois, aldous, que vous commettez une grave erreur en écrivant, je cite : "Ce sont les partis ’républicains’ qui, à force d’appliquer un programme Orwellien, transformer les élections en parodie et contourner les référendums qui font apparaître les frontistes comme fréquentables".

          Parce que, même avec des guillemets, je doute que les vrais républicains dont je suis acceptent cette formulation.

          Vous pourriez nous expliquer ça qui mérite d’être clarifié ?


        • Aldous Aldous 10 février 2012 18:18

          Je fais allusion a tous le hommes politiques UMP, Centre, PS, ecolos qui nous font la promotion de la gouvernance mondiale comme seule issue possible.


          Ces gens ont transformé les partis républicains en Paris Orwelliens.

          Je parle du discours de Nicolas Sarkozy dans lequel il nous a expliqué que ’nous irons ensemble vers ce Nouver Ordre Mondial’ qu’on le veuille ou non.

          Peu à peu l’autoritarisme de la ’gouvernance mondiale’ c’est a dire financière et technocratique se dévoile : autoritaire, antidémocratique, inhumaine.

          J’en conclue que ce n’est pas le FN qui se démocratise, ce sont les partis de gouvernement qui font la promotion d’un modèle qui écrase les peuples.

          Marine Lepen n’a plus qu’à patienter, elle sera bientôt la modérée de l’histoire.

        • JL JL1 10 février 2012 18:22

          Aldous,

          selon vous, reste-t-il encore des partis républicains ? A part le FN qui lui, est un parti à la fois ultralibéral et nationaliste.


        • Aldous Aldous 10 février 2012 21:06

          Bonne question.


          Il reste des groupuscules républicains comme debout la république, le parti d’Asselineau (UPR ?) et Cheminade (Solidarite et progrès ?)

          Sinon il reste sûrement des courants républicains dans les partis gouvernementaux comme celui de Montebourg au PS. 


        • JL JL1 10 février 2012 23:43

          Je pense que les républicains de gauche se retrouvent autour du FDG.


        • Aldous Aldous 11 février 2012 08:28

          Oui, j’oubliais le FDG. 


        • JL JL1 11 février 2012 08:54

          ! !! Et selon vous, Aldous, le FDG est ’républicain’ ?


        • Aldous Aldous 11 février 2012 09:37

          Pas entièrement, mais Melanchon tient un discours républicain.


          Cependant je ne prétends pas décerner des brevets de républicanisme !

          Mon avis sur ce sujet, et je l’ai déjà dit dans de nombreux commentaires, est que nous devrions faire un comité de salut public regroupant les républicains de toutes obédiences pour faire barrage au coup d’état globalisé financier.

          Des républicains sincères il y en a de tous bords, mais isolés car les partis ont été verrouillés par les vendus.

          Soient ils s’excluent : Melanchon, Dupont-alignant...

          Soient ils dépriment : Montebourg, Séguin en son temps... Chevenement...

          En réalité l’urgence est de dépasser le clivage idéologique pour faire ressortir le clivage entre républicains et mondialistes.

        • JL JL1 11 février 2012 09:47

          Mélenchon s’exclue ? Qu’est-ce qui vous fait dire ça ?


        • Aldous Aldous 11 février 2012 19:29

          Il s’est exclu du PS...


        • JL JL1 11 février 2012 19:35

          Aldous,

          ce que vous faites, là, ça s’appelle jouer sur les mots, ou bien jouer au chat et à la souris ?

          Mois je joue carte sur table : je dis que Mélenchon est républicain.

          Et vous ?


        • Aldous Aldous 12 février 2012 08:24

          Ha mais si ça vous fait plaisir je le dis comme vous le formulez : Melanchon est républicain.


          J’ai même acheté son bouquin « Qu’ils s’en aillent tous ! »

          Satisfait ? smiley



        • JL JL1 12 février 2012 08:29

          Aldous,

          mais non, vous ne le dites pas comme moi ; j’ai écrit : Mélenchon est républicain ; pas vous.

           smiley


        • Aldous Aldous 12 février 2012 15:07

          J’avoue. Goulag ?


        • foufouille foufouille 10 février 2012 16:50

          http://www.lemonde.fr/societe/article/2011/07/08/pas-encore-adoptee-la-carte-d-identite-biometrique-est-deja-critiquee_1546615_3224.html

          si elle est facile a copier, ca va etre la joie pour les escrocs

          si un « bourgeois » commet un crime, on peut facilement lui trouver un remplacant


          • Aldous Aldous 10 février 2012 17:20

            Vous soulevez un problème réel foufouille : 


            Les technos numériques finissent toujours par être crackées.

            Le code de CB par exemple à été craqué et aurait dût être abandonné depuis belle lurette.

            Mais les banques préfèrent que les clients courent des risques plutôt que de financer le changement du système.

            Le citoyen, privé de l’expertise suffisante pour évaluer les risques, est juste prié de faire confiance.

            C’est le cas en particulier avec les systèmes de vote numérique qui sont de évitables machines à bourrer les urnes sans que le citoyenne puisse rien contrôler.

            Vous verrez que les prochains référendums se feront au vote électronique.




          • foufouille foufouille 10 février 2012 17:53

            autre exemple
            le radar ne flashe plus les « bonnes » voitures
            la police ne controles plus certains
            il suffit d’ajouter un code ou de faire parti de la bonne liste


          • Scorsonère noire géante de Russie 10 février 2012 19:05

            Oui, très juste. Cela me rappelle la puce « kiss my ass », évoquée par Aaron Russo dans son entretien avec Alex Jones. 


          • Aldous Aldous 10 février 2012 21:09

            L’interview d’Aaron Russo est un des témoignages les plus indispensables pour comprendre le processus.


          • JL JL1 10 février 2012 17:36

            "Alors, devons nous croire que le « Fichier des Gens Honnêtes » soit destiné uniquement à nous protéger contre l’usurpation de notre identité ?"

            Je crois pour ma part que ce fichier a surtout un rôle de menace en faisant de chacun d’entre nous son propre flic chargé de le surveiller : ce fichier lui fait savoir que tout manquement à l’ordre à un instant donné de la vie pourrait lui être facturé très cher tôt ou tard. Et même si ce fichier est source d’erreurs, ce que l’on a vu autour de Gantanamo prouve que cela ne les arrêtera pas.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès