Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Réélu à sang pour sang

Réélu à sang pour sang

A 9 mois des présidentielles, la cote au plus bas du candidat présidentiel fait débat dans son camp, et l’on s’interroge sur la pertinence du choix du candidat, certains étant tentés de prendre le relais pour sauver une situation plus qu’incertaine, et pourtant…

Il est certain que le temps n’est pas au beau fixe pour le candidat de l’UMP, et dans les rangs même du parti, d’autres candidats pourraient être tentés par l’aventure. Lien

Il faut reconnaitre que le bilan présidentiel n’est pas des meilleurs, d’abord parce que la France n’a jamais connu un tel déficit dans son histoire : alors que l’Allemagne est positive à +153,3 milliards d’euros », la France est négative à - 33,4 milliards d’euros » et la dette publique a atteint 81,7% fin 2010. lien

On ne peut plus donc accuser « l’euro fort », mais seulement une gestion défaillante. ( p 37)

Le chômage continue sa chute libre, (lien) et on ne peut plus accuser les immigrés de cette situation, le gouvernement ayant arrêté le flux migratoire ainsi que l’a constaté l’OCDE (organisation de coopération et de développement économique). lien

Et pour finir le tableau l’économiste Philippe Dessertine, assure que la crise de la dette publique en Europe arrive en France. lien

Voilà qui tombe plutôt mal pour l’autocrate présidentiel qui avait promis en 2007 que nous allions gagner plus, et qu’il en finirait avec le chômage.

Et pourtant, certains stratèges pensent qu’il resterait un plan qui permettrait presque à coup sur de faire gagner le clan UMP.

C’est une loi récente qui lève un coin du voile.

Chaque année, on peut le remarquer, c’est au début de l’été, profitant des vacances, que des lois contestables sont discrètement promulguées.

En effet, depuis le 1 juillet, la police est autorisée à tirer à balles réelles sur les éventuels manifestants, et ce n’est pas un premier avril.

Le décret n° 2011-795 du 30 juin 2011 permettant cette scandaleuse décision a été publié, avec entrée en vigueur immédiate : l’article 3 du décret autorise l’usage de « fusil à répétition de précision de calibre 7,62 x 51 mm et ses munitions ». lien

Mais quel rapport cela pourrait-il avoir avec l’élection présidentielle ?

Pour le découvrir, revenons en 2005, alors que Nicolas Sarközi est ministre de l’intérieur. lien

Jean pierre Havrin, commissaire de police a été licencié par celui-ci pour avoir regretté l’abandon de la police de proximité, (lien) et dans une banlieue devenue zone de non droit, Sarközi va lancer quelques provocations devenues célèbres depuis, utilisant les mots « racaille  » et « karcher  », puis une course poursuite entre policiers et jeunes finit dans un transfo dans lequel deux gamins trouvent la mort.

La suite, on la connait, 12 jours d’émeutes, 10 000 voitures brulées dans 300 villes et couvre feu. lien

L’état d’urgence, déclaré le 8 novembre 2005 et sera prolongé pendant 3 longues semaines. lien

6 ans après, la situation s’est encore dégradée, et 40 % des jeunes de banlieue d’origine, même ancienne, maghrébine, sont au chômage, quelque soit leur niveau d’étude. lien

Achille Mbembe, professeur d’histoire et de sciences politiques à l’université du Witwatersrand, à Johannesburg évoque plusieurs raisons à cette situation, évoquant la banalisation du racisme : « la Bête, que dans l’ordre de la démagogie l’on déployait de préférence à l’encontre des étrangers, aujourd’hui se retourne contre le corps politique lui-même et menace de le diviser en « Français de pure souche » et « Français pas tout à fait comme les autres  ».

Il affirme que le Lepenisme a été relayé par le Sarkozysme. lien

C’est l’occasion de découvrir l’humour grinçant d’une certaine Bénédicte Frousson qui donne sa vision du racisme français. vidéo

D’autre part, dans ces banlieues abandonnées, pour subvenir à leurs besoins, les « laissés pour compte » se sont tournés vers les commerces illégaux, et notamment celui de la drogue.

On le sait, de tout temps, le commerce de la drogue a été l’une des plus importante source de revenus de la Maffia, et le refus présidentiel de légiférer sur le sujet, permet un trafic plus que juteux.

Un véritable réseau est organisé, avec des guetteurs, des vendeurs, des planques, des « nourrices » des trésoriers, des revendeurs, des règlements de compte et l’argent de la drogue permet tout : achat d’armes lourdes, grosse cylindrées… vidéo

Si l’on prend l’exemple du haschich, le kilo est vendu 250 € au Maroc, en France, il en vaut 1200 €, puis les grossistes le coupent avec des produits frelatés en fabricant 5 kg de produit fini avec 1 kg de départ : au final, une barrette de 5 gr est vendue entre 25 à 40 € ce qui met le kilo à 8000 €, multipliant ainsi par plus de 30 le prix de départ, et le marché est encore plus profitable pour la cocaïne. lien

Arrêter tout ça serait assez facile si ces drogues étaient libres à la vente, sous contrôle d’état, et surtout si les drogués étaient d’abord considérés comme des malades, plutôt que comme des délinquants.

Mais revenons au scénario hypothétique.

Nous avons donc d’un coté des gangs en banlieues, dotés d’armes lourdes, (vidéo) et de l’autre coté, un président sortant qui fait sa campagne sur l’insécurité, choix contradictoire avec la réalité, puisque c’est Brice Hortefeux en personne qui déclarait en janvier 2011 : « pour la huitième année, l’insécurité recule en France ». lien

De plus, la Cour des Comptes a critiqué avec virulence dans son rapport paru le 7 juillet dernier la politique sécuritaire de Sarközy. lien

Cet automne, à la rentrée, la situation se sera encore plus dégradée, et une simple étincelle mettrait le feu aux poudres.

La police est bien renseignée : elle connait les dealers, et ce ne sont pas tous des gamins, certains ont un casier chargé, la trentaine d’année, et sont prêts à en découdre.

De plus Claude Guéant, veut remettre en place la délation, appelée pudiquement « participation citoyenne », rappelant les pages sombres de l’occupation.  lien

De l’autre coté, il y a les forces spéciales, formées à la guerre en banlieue à St Astier, en Dordogne, (lien), armées pour une vraie guerre, et qui ont le droit de tirer à balles réelles sur les manifestants.

Sur place, le commissaire Christian Hirsoil, directeur départemental adjoint de la sécurité publique de Seine et Marne décrit le dispositif : « pour maintenir l’ordre public (…) on peut utiliser un passage d’hélico qui dispose d’un zoom énorme (…) est-ce qu’ils ont mis des bouteilles sur les toits des immeubles, est ce que les trappes d’accès sont pétées ? (…) (…) s’immerger dans le quartier en se faisant passer pendant un mois ou deux pour un ouvrier spécialisé d’une régie de quartier (…) utiliser des unités de surveillance très spécialisées de l’armée pour monter pendant plusieurs jours des surveillances physiques enterrées (…) formés pour pénétrer un dispositif ennemi en profondeur ».

La France préparerait donc son armée à intervenir contre le peuple ? lien

C’est ce que prétend David Servenay dans « Rue 89 » le 3 octobre 2010 écrivant « L’état se prépare à une guerre dans les citées  ». lien

Il a interviewé le chercheur Hacène Belmessous, lequel a d’abord remarqué que les opérations de rénovation urbaine se font sur les conseils de la police qui estime s’il faut détruire telle barre d’immeuble plutôt qu’une autre. lien

Il ajoute « 10 000 hommes ont été formés, et on trouve dans «  le livre blanc de la défense de 2008  » le détail du plan présidentiel ». lien

Il s’est interrogé sur la venue en France, en 2005, de soldats de Tsahal, spécialisés dans la guérilla urbaine, venus manifestement faire profiter aux soldats français leur expérience.

Pour Hacène Belmessous dans son livre « génération banlieues  » (éditions la Découverte) (lien) « la banlieue est un brasier qui sert le pouvoir  ».

Voyons comment cela pourrait se passer.

A l’automne, des gendarmes sont envoyés dans un quartier sensible afin de multiplier les contrôles, ça dégénère et il y a mort d’homme.

Emoi présidentiel, qui, accompagné de médias, et de ses forces spéciales va jouer au matamore dans la banlieue en question.

Faisons lui confiance pour renouveler son répertoire au-delà de « racaille » et « karcher ».

La suite est prévisible.

Emballement et émeutes en hiver dans toutes les banlieues de France et de Navarre.

Sarkozy, en « libérateur du territoire », envoie au début 2012 ses 10 000 membres des forces spéciales, et les Français terrorisés se calfeutrent dans leurs logements.

L’opposition tergiverse, Marine le Pen dénonce les 7 années perdues, jugeant la situation plus que prévisible, des bâtiments brulent, il y a des morts de part et d’autre dans une France plongée dans un long couvre feu, puis, au bout de plusieurs semaines d’une guerre acharnée, l’armée finit bien sur par triompher des gangs, les prisons se remplissent, et les immeubles se vident.

C’est le printemps, on repeint les façades, on bouche les trous, on enlève les carcasses de voitures, on plante quelques arbres, et la campagne présidentielle prend un tour nouveau dont l’issue ne fait plus de doutes.

A moins que !… car comme dit souvent mon vieil ami africain « la merde plongée dans l’eau remonte toujours à la surface ».

L’image illustrant l’article provient de « owen-75.blogspot.com »

Articles anciens sur le sujet : Sarközi, le pompier pyromane, Tout ça pour une réélection, vous avez demandé la police ?


Moyenne des avis sur cet article :  3.92/5   (59 votes)




Réagissez à l'article

200 réactions à cet article    


  • oncle archibald 18 juillet 2011 10:24

    Les méchants gendarmes et les gentils dealers, surtout lorsqu’on l’écrit bien au chaud dans ses pantoufles et loin des endroits « qui craignent » .. mouais .. Ce raisonnement bizounours de la gôôôche nous a déjà valu NS pour cinq ans et voila que certains, fort écoutés sur AV, y replongent avec délices ... Décidement .. pffff... trop cons pour donner envie de voter pour eux.


    • gaijin gaijin 18 juillet 2011 10:42

      et un état qui attise les tensions sociales pour pouvoir instrumentaliser les violences qui se produisent c’est un point de vue de bisounours où c’est a la hauteur du cynisme de celui qui a fait campagne sur la peur des banlieues : « tremblez bourgeois ! »  ?
      au fait êtes vous un vrai français ? depuis combien de générations ?
      vous avez vos papiers ?


    • oncle archibald 18 juillet 2011 10:52

      Et un PS qui serait réaliste et n’utiliserait pas une démagogie éculée pour essayer de gratter quelques voix, il ne vous plairait plus ?


    • olivier cabanel olivier cabanel 18 juillet 2011 11:05

      cher oncle
      vous me surprenez.
      dans cet article, il ne s’agit pas de vilipender la droite et de mettre la gauche sur un piedestal !
      ni d’opposer les « méchants gendarmes » et « les gentils dealers »
      c’est seulement un scénario évoqué par des chercheurs, des politologues, et qui n’est pas si irréaliste.
      on en reparle dans quelques mois ?
       smiley


    • gaijin gaijin 18 juillet 2011 11:09

      ce qui me plairait ça serait des politiques qui ne fassent pas de démagogie et qui dirigent la cité aussi dans l’intérêt des citoyens ( au moins un peu ça serait un début )
      droite gauche droite gauche droite gauche
      pour parodier brassens la pensée qui marche au pas ça ne m’ intéresse pas
      je partage l’avis d’olivier sur la question parce que ça correspond a mon analyse de la situation par parce que je suis d’un quelconque bord 

      bien sur il y à un bord du coté duquel je ne suis pas
      celui d’une droite qui a sacrifié l’industrie sur l’autel des profits a courts terme
      celui d’un président qui trahis sa fonction en n’ étant pas avant tout le rassembleur de la population

      mais je n’y peut rien je suis un incurable idéaliste


    • Kalki Kalki 18 juillet 2011 16:09

      J’aime MIEUX VOUS SAVEZ OLIVIER
      le décret

      sur le port d’arme du 1 juillet, pour les policiers qui vont juste matter la population


    • Kalki Kalki 18 juillet 2011 16:10

      « Pa s de panique » il y a les élections, piège a con


    • Kalki Kalki 18 juillet 2011 16:11

      Les fachos sont toujours là, et avec leurs gentils cerveaux


    • Kalki Kalki 18 juillet 2011 16:13

      Un jour : ils se décideront, la population ne sert à rien , en plus elle consomme

      lachons du leste

      tuons tout le monde


    • Galyana 18 juillet 2011 19:53

      Oncle archibald, j’ai une question. Avez-vous déjà imaginé éteindre un feu juste en abaissant la température extérieur ? Ne pensez-vous pas que ces violences ne sont que conséquences ? Les sources des maux sont biens plus importantes que les conséquences, car on éradique d’un coup et sans histoire toutes les conséquences si on règle le problème à la source. Ce n’est pas philosophique, c’est du bon sens.
      Maintenant permettez moi d’être plus franc. Vous parlez d’un sujet dont vous ne savez rien. Vous n’avancez que des idées reçus, biens loin des hypothèses largement admises aujourd’hui par la sphère scientifique. Vous regardez le monde par votre hublot, et ce que vous dites à un nom : du commérage.


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 18 juillet 2011 22:33

      Bien vu onc’

      allez Olivier arrête ta comédie ça ne prend plus. On sait pour qui tu travailles à rameuter les foules et préparer le terrain dans les esprits déjà chaud. Déjà en nucléaire, t’es catastrophiste y en marre de tes alertes. Qu’est ce tu crois, Sarkozy c’est une bête, c’est le plus fort, y fait peur même aux immeubles qui tremblent sous ses pas.

      Il va être obligé de prendre des fn dans son prochain gouvernement et ensembles, ils vont mettre les banlieues au pas et en file indiennes au boulot lundi matin huit heures tous à genoux à pôme emploi. Laisse tomber les conneries de narticles bidon qui sentent le souffre, va prendre des vacances à la plage et voir comment les français s’en tapent de la guerre, c’est plus d’actualité cette vieille rengaine du siècle dernier. Tu vois pas qu’on a changé d’époque et que toutes ces armes sont factices et lancent des billes...

      Bon quand même, dans le doute, après les vendanges en Pyrénées, je pars en Espagne me réfugier dans un chateaux Cathares dans le doute je t’attends là haut à Peyrpertuse...Allez hasta la vista si dios quiéré...L.S.


    • olivier cabanel olivier cabanel 18 juillet 2011 22:46

      lisa
      pas sur qu’en Espagne tu sois à l’abri
      j’en connais qui y construisent des chateaux.
      et ils sont même pas en sable , ceux là,
      ils ne sont que du vent.
      bonne vacances quand même.
       smiley


    • mike gallantsay 19 juillet 2011 07:08

      Peyrepertuse n’est pas en Espagne. C’est un château de l’Aude.
      L’Aude, pays cathare. Avec l’Ariège.
      Y’a jamais eu de cathares en Espagne.


    • olivier cabanel olivier cabanel 19 juillet 2011 08:23

      mike,
      jamais de cathares en Espagne ?
      vous êtes sur ?
      http://www.camidelsbonshomes.com/fra/fra.htm
       smiley


    • oncle archibald 19 juillet 2011 09:54

      Galyana j’ai construit plusieurs centaines de logements HLM neufs dans ma petite ville de province et la plupart sont à proximité immédiate d’anciennes cités qui datent des années 60 et dans lesquelles sont logées la plupart des familles d’origine maghrébines de la ville. J’ajoute que ces HLM neufs sont destinés à« recréer de la mixité sociale » devant être attribués pour moitié à des locataires des cités voisines et pour moitié à des « gaulois ».

       Je côtoie donc nombre de ces jeunes gens désoeuvrés et je sais de quoi je parle. Contre toute attente nous les voyons même faire ami-ami avec la forte colonie gitane, chacun sa spécialité mais on peut collaborer. Les gitans se sont les voitures volées et les maghrébins la drogue. Lorsque grâce à des investissements sans précédent dans le cadre de la loi SRU on essaye de créer des équipements sportifs, de loisirs ou culturels, il faut fixer la date de l’inauguration en grande pompe avec photos dans la presse locale juste à l’achèvement des travaux, avant que, en général dans le mois qui suit, tout ne soit dégradé, dévasté et mis hors d’usage. Et il ne s’agit que d’une ville de 40 000 habitants, autant dire un gros village, particulièrement calme. J’imagine à quoi ça doit ressembler dans le neuf cube …

      Je vois d’ici la "sphère scientifique" dont vous parlez .. Les spécialistes de la réunionite et de la « conférence de coordination », ceux qui sont capables de vous faire perdre des journées entières à enc.. ler des mouches pour in fine arriver au résultat .. voir plus haut. J’ajoute qu’il est impossible de réaliser un chantier dans ces quartiers sans qu’il soit gardienné. Les électriciens attendent le dernier moment eux aussi pour passer les cablages. Imaginez .. au prix ou est le cuivre …Idem pour les plombiers. Les lavabos, robinets, etc .. juste la veille de la réception des travaux. Les charpentiers couvreurs se font piquer tout ce qu’ils ont dans les camions dès que ces Messieurs sont sûrs que tout le monde est sur le toit et qu’ils n"auront pas le temps de redescendre. A la vue de tout le monde impassible, en plein jour,  … Voila voila.. vous avez quoi, vous-même comme expérience des banlieues ??

      Les vraies victimes dans tout ce gâchis sont les mômes qui auraient envie de s’intégrer dans une vie sociale « ordinaire » et qui n’y arrivent pas en raison de  « l’image de marque » qui leur colle à la peau grace aux « grands frères » qui roulent en BMW décapotable et regardent le reste du monde avec condescendance. Alors continuez bien à expliquer à tout le monde que vivre de rapines ou du commerce du shit n’est pas le problème. Bon courage. Et ne venez pas vous plaindre d’en avoir repris pour cinq ans de Sarko.


    • oncle archibald 19 juillet 2011 10:07

      Le château de Peyreperthuse, commune de Dulhac sous Peyreperthuse, en limite de l’Aude et des P.O. bien au Nord de Perpignan et donc loin de l’Espagne, je confirme. Même du temps de la Catalogne c’était en France. Le village dénommé « La Tour de France » est tout près.

      Mais avec Lisa c’est « touche pas à mon cannabis ».. Je comprends donc qu’elle s’entende mieux avec Olivier qu’avec moi. Moi c’est « la drogue = caca, on n’y touche pas, jamais.C’est ce que j’essaye d’apprendre à mes petits enfants C’est ce que j’ai fait en 68 malgré les sollicitations et la facilité. Un sucre au LSD plié dans du papier alu c’était 5 francs sur le boulevard Saint Germain. Un pétard, il y aura toujours un con pour t’en offrir un, tu ne le prends pas. Un comprimé de saloperie, non plus, leur dis-je. Laisse les se détruire et fais ton chemin. Certes certes, ça n’est pas » convivial« mais bon .. Peut être auront-ils quelques chances de plus qu’un autre de vivre »debout" sans se coller des boulets aux pieds à traîner dès l’adolescence. Vous croyez que je suis le seul vieux con à penser cela ?

    • olivier cabanel olivier cabanel 19 juillet 2011 10:25

      cher oncle
      et si vous essayiez de sortir le débat sur la drogue au delà de votre concept du bien/pas bien ?
      menez vous campagne contre la consommation des alcools forts ?
      menez vous campagne contre la consommation du vin ?
      menez vous campagne contre le tabac ?
      toutes ces drogues, en vente libre, est-ce que ça vous choque ?
      que pensez vous de ceux qui luttent pour sortir les dépendants de ces drogues ?
      puisque vous placez ça sur le chapitre de la morale, pourquoi ne pas le placer sur celui de la santé ?
      au nom de quelle raison il serait moins dangereux de boire un litre de whisky par jour que de fumer un joint ?
      il y avait récemment un débat très intéressant sur france culture, avec des universitaires, et vous auriez tout a gagner à l’écouter attentivement.
      http://www.franceculture.com/emission-le-bien-commun-depenaliser-le-cannabis-2011-07-16.html
      enfin, c’est vous qui voyez.
       smiley


    • oncle archibald 19 juillet 2011 11:12

      Olivier je ne serai sans doute pas en train de pianoter sur un clavier si j’avais pris goût au LSD en 68. Mon cerveau serait destroy .. vous devez penser qu’il l’est déjà et que ce ne pourrait pas être pire .. peut-être, sourire...

      J’ai préféré que mes enfants fréquentent des sportifs de haut niveau qui les ont amené à faire des choses dont ils ne se croyaient pas capables plutot que des dealers qui leur auraient appris à fumer de l’herbe qui fait rire avachis dans des fauteuils .. Je ne pense pas qu’iil soit bon pour la jeunesse de se droguer. Ah le vieux con allez vous dire .. Ne vous genez pas, chacun ses préférences.

      Les rapports des jeunes, de certains jeunes, avec l’alcool ne ressemble pas non plus à celui des « vieux cons ». Je ne vois pas très bien ce qu’il y a de commun entre un mec qui aime quelques gorgées d’un bon sauternes sur un foie gras ou un gâteau au chocolat et le jeune qui fait du « binge drinking » pour être en quelques minutes dans le même« état d’apesanteur » que s’il s’était drogué avec d’autres substances...
      Les drogués et les gourmets n’ont pas la même démarche. Et pour un écrivain qui prend un peu de « coke » pour se désinhiber avant d’écrire ou un gars qui va « se faire un joint » assis tranquille dans son fauteuil pour se détendre après une bonne journée de travail, combien y en t-il qui soient réduits à l’état d’épave avec les mêmes substances dont ils ne peuvent plus se passer. 

      Je crois très difficile d’échapper « à l’engrenage » dès lors que la recherche est une « évasion » un « trip » et non pas un plaisir simple, immédiat et éphémère. Et je plains de tout coeur les poivrots qui sont piégés par l’alcool autant que les consommateurs de toute autre drogue dont ils deviennent dépendants. Je ne pense pas souhaitable qu’il soit aussi facile qu’aujourd’hui de se procurer dans les cités, pour en revenir au sujet de votre article, des drogues qui rendent très vite dépendant. Le but de tout commerce n’est-il pas de « fidéliser » les clients, en quelque sorte de les « obliger » à revenir, le plus souvent possible, de les faire « consommer » encore et toujours plus ? Ce genre de détail vous aurait-il échappé ?



    • mike gallantsay 20 juillet 2011 23:29

      Ben... Oui... J’suis sur !
      Je suis ariègeois, les cathares je suis tombé dedans quand j’étais bébé, ma mère était une passionnée du sujet, Montsegur est moins de 60km de chez moi, j’ai lu 25 bouquins sur le sujet et c’est la 1ére fois que j’entends parler du « chemin des bonhommes ».
      A mon avis, comme « Cathare » fait rêver le touriste, on a voulu créer une concurrence au chemin de Saint Jacques.
      C’est un truc de syndicat d’initiative.
      A ma connaissance, les Cathares furent essentiellement occitans, Toulouse, Béziers Carcassonne, Lavaur, Pamiers etc...
      Si on considère les bogomiles, ou les neo-manichéens comme cathares ou apparentés, on en trouve en Bulgarie, en Allemagne du sud, en Autriche, en Lombardie où les survivants de la croisade des albigeois feront souche quelque temps, même en Corse...
      Mais en Espagne, voire en Catalogne... Première nouvelle.
      Si vous avez une vrai doc, je suis preneur.


    • chapoutier 24 juillet 2011 09:31

       ceci est un essai


    • gaijin gaijin 18 juillet 2011 10:26

      oui
      la droite décomplexée ressemble de plus en plus a une droite extrême et les mécanismes en question ont déjà été utilisés par d’autres dans le passé
      par ailleurs on peut se souvenir de certaines étapes de ce processus
       le déni de démocratie sur la question du traité européen
       « ce n’est pas la rue qui gouverne »
       les menaces a peine voilées de certains ministres a l’encontre des jeunes manifestants
      on peut aussi constater certains glissements sémantiques coutumiers des états totalitaires
      la droite sociale est elle si loin que ça du national socialisme ?
      on peut aussi se souvenir quand a l’inertie face aux dérives mafieuses des banlieues que la droite et la mafia font en général assez bon ménage
      ( la mafia n’étant rien d’autre que la forme la plus décomplexée du capitalisme )

      au final on constate une fonte progressive de la démocratie le recul de notre notation dans la liberté de la presse et les tentatives de contrôle du net devraient a elles seules nous alerter


      • oncle archibald 18 juillet 2011 10:58

        tandis que la drogue en vente libre que propose ce pauvre Cabanel redorerait le blason de la démocratie ... pauvres gens qui peuvent penser cela !


      • olivier cabanel olivier cabanel 18 juillet 2011 11:09

        cher oncle
        il s’agit plus de considérer les drogués comme des malades que de les considérer comme des délinquants.
        souvenez vous du temps de la prohibition.
        l’alcool (qui est une drogue dure) était interdit, il circulait sous le manteau, et des produits frelatés étaient quand meme vendus, à des prix défiant toute concurrence, pour le plus grand bonheur de la maffia.
        avec les drogues actuelles, c’est la même situation.
        on embastille quelques consommateurs, quelques dealers, mais le trafic ne s’arrete pas pour autant, et vous le savez bien.
        franchement je ne vous comprend pas.


      • oncle archibald 18 juillet 2011 11:46

        En gros vous voulez que le shit et la cocaine soient délivrés sur ordonnance ... Moi je crois que s’il n’y avait pas, comme à ce jour, une offre de shit quasiment en vente libre avec étal dans le hall de certains immeubles bien situés, il y aurait moins de drogués. On commence par le shit et quand ça ne suffit plus on passe à « plus sérieux ».

        Il y aura toujours des gens qui ont envie « de voyages et d’évasion » et qui ne mesurent pas les risques qu’ils prennent en choisissant de mauvais moyens de transport. Faire diminuer l’offre de drogues en demandant à la police de faire son métier me semble plus raisonnable, dans l’intérêt d’une société organisée, que de mettre à charge de la sécu le bien être des « voyageurs »...

        Mais est-ce bien là le sujet de votre billet ? Ou est-ce le sort qu’il faudrait réserver à des hors la loi qui embraseraient les cités juste parce qu’on veut les empêcher de dealer ? Auquel cas que dirait la gôôôche, actuellement bein au chaud dans ses pantoufles ? Elle laisserait bruler ou bien elle enverrait la rousse ? 

        C’est sûr qu’elle va se faire élire la gôôôche si elle propose un programme de gouvernement avec qui des flics armés de matraques en caoutchouc qui regarderont les voitures brûler en expliquant aux incendiaires que ça n’est pas bien et qu’il faut promettre de ne plus le faire. 

      • Defrance Defrance 18 juillet 2011 12:25

        Archibald, je vous suit a 100%

         On peut considérer l’alcool comme le cannabis, sauf que le cannabis est la mise du doigt dans l’engrenage qui mène a d’autre drogues attaquant directement le cerveau !

         L’alcool , a part son degré n’a pas de « matière » qui suit, un alcoolique se détruit le foie et perd le contrôle de ses neurones le temps d’une cuite, mais cela ne va pas plus loin. De plus la plupart des alcooliques ne deviennent pas méchants ni schizophrènes, bien au contraire !
         
         Par contre certaines drogues DÉTRUISENT le cerveau de manière irrémédiable et ces pauvres victimes deviennent soit des larves soit des gens incontrôlables, parfois même très dangereux !  

         Personnellement je milite depuis un certain temps pour un alcotest et un détecteur de drogues a l’assemblée , au sénat, partout ou il y a des votes ! On serait probablement surpris et il y aurait peut être moins d’erreurs ? ( ceux qui votent non en pensant oui ) ?

         Si le cannabis n’avait pas de suite chimique comme le LSD je ne serait pas contre la libéralisation, mais voila, plus d’une fois sur deux, après le cannabis il y a ces merdes qui font pire que tuer  ! Croyez moi, une famille normale avec un enfant camé vit l’enfer tous les jours !

         Je n’ai pas encore envisagé de détecteur de mensonges a l’Élysée


      • sisyphe sisyphe 18 juillet 2011 12:46

         L’alcool , a part son degré n’a pas de « matière » qui suit, un alcoolique se détruit le foie et perd le contrôle de ses neurones le temps d’une cuite, mais cela ne va pas plus loin. De plus la plupart des alcooliques ne deviennent pas méchants ni schizophrènes, bien au contraire !


         smiley smiley 

        Vous êtes marchand d’alcool ? 

        Comment oser proférer de telles énormités, quand on se renseigne un minimum pour connaître les ravages de l’alcool et de l’alcoolisme en France (et dans le monde, bien sûr)..  : 
        Avec 40 000 décès par an, l’alcoolisme est la troisième cause de mortalité en France :
        – 1/3 des accidents de la route
        – 15 % des accidents du travail
        – 50 % des crimes et délits
        – 1 lit d’hôpital sur 2 est occupé par un malade victime de l’alcool, ainsi que 55 % des lits des hôpitaux psychiatriques
        – 50 % des budgets psychiatriques et 42 % des budgets hospitaliers lui sont consacrés
        – 5 millions de Français sont des buveurs excessifs
        – 8 millions de personnes, dans notre pays, souffrent directement ou indirectement de l’alcool. L’alcoolisme est la cause principale des drames familiaux et sociaux : enfants battus, tares transmises, foyers détruits, vies gâchées…
        L’alcoolisme de la femme enceinte est la cause principale de 40 % des tares physiques ou psychiques.



        Votre discours est d’une totale irresponsabilité, et d’une méconnaissance absolue. 

        Le cannabis, des milliers de fois moins nocif et nuisible que l’alcool (et le tabac), devrait, évidemment, être légalisé et sous contrôle de l’état. De plus, une foultitude d’études ont été menées, prouvant qu’il n’est en rien une « porte » aux drogues dures. 

        De toutes les façons, les drogues les plus dures sont, de loin, par leur nombre d victimes de toutes sortes, l’alcool et le tabac qui, eux, sont parfaitement légalisés. 

        L’interdiction, la prohibition, ne conduisent, l’histoire est là pour le prouver largement, qu’à la constitution de réseaux mafieux de trafiquants, qui aggravent les problèmes et l’insécurité. 

        Renseignez vous un minimum, avant de dire n’importe quoi... 


      • gaijin gaijin 18 juillet 2011 12:56

        de france
        vous faites erreur sur les effets du cannabis
        le passage cannabis drogue « pires » est social il n’est pas chimique
        par contre il peut être un déclencheur de problèmes préexistants ( mais l’alcool aussi ) et aggraver des problèmes de comportementaux
        mais ce n’est pas le sujet si vous voulez en causer on se retrouve sur un article dédié a ça


      • olivier cabanel olivier cabanel 18 juillet 2011 13:17

        cher oncle
        désolé, mais c’est vous qui mélangez tout,
        je crois que gaijin vous a parfaitement répondu.
        mais, ardent défenseur du dialogue, je suis à votre écoute si celle ci ne vous satisfait pas.
        reprenons nos esprits, et restons dans le fil de l’article, qui n’est pas, à priori, la défense des drogues, que ce soit de l’alcool, ou du reste...
        a vous lire ?
         smiley


      • oncle archibald 18 juillet 2011 14:10

        « De toutes les façons, les drogues les plus dures sont, de loin, par leur nombre d victimes de toutes sortes, l’alcool et le tabac qui, eux, sont parfaitement légalisés. »

        Oui certes, et ceci explique cela .. Légalisez les drogues dures et refaisons les chiffres quelques années après !! ils auront changés !

      • oncle archibald 18 juillet 2011 14:57

        Olivier vous commencez votre article par « à neuf mois des présidentielles » ... il n’est donc pas surprenant que l’on puisse penser que le sujet de votre article n’est pas la drogue mais la politique . Dans ce contexte vous nous expliquez, que pour emporter l’élection, notre président en exercice :

        Que vous estimez responsable du trafic de drogue «  dans ces banlieues abandonnées, ou pour subvenir à leurs besoins, les « laissés pour compte » se sont tournés vers les commerces illégaux, et notamment celui de la drogue », comme si on avait attendu Mr Sarkozy pour vendre de la drogue dans ces lieux ...

        Qu’il suscitera des incidents dans ces mêmes banlieues , comme si la faune qui vit là et que vous décrivez avec talent : «  Un véritable réseau organisé, avec des guetteurs, des vendeurs, des planques, des « nourrices » des trésoriers, des revendeurs, des règlements de compte et l’argent de la drogue permet tout : achat d’armes lourdes, grosse cylindrées » avait attendu Mr Sarkozy pour brûler des bagnoles, caillaser les cars de flics et des véhicules des pompiers, terroriser les malheureux qui habitent avec eux parce qu’on ne sait pas les mettre ailleurs ...

        Tout cela juste pour pouvoir envoyer la troupe pour réprimer le bordel et donc apparaitre aux yeux du bon peuple hébahi comme le sauveur .... 


        Mais Olivier comment pourrait-il apparaitre comme étant le sauveur alors que son karcher ressemble au pistolet à eau de mon petit fils, que sous son règne la délinquance a augmenté et non pas régressé quoi qu’il en dise .... Vous etes vous posé la question ?? 

        Il apparaitra comme tel non parce qu’il a été efficace puisque ça n’est pas le cas, mais juste parce que « de l’autre coté » de l’offre politique on paraitra encore moins crédible que lui. Parce qu’encore et toujours on joue les bisousnours en prétendant que non non ces jeunes gens ne sont pas nuisibles, il faut consoler bercer, dorloter ces pauvres petits nenfants qui n’ont pas d’autre choix que d’aider leurs grands frères à vendre leur merde nocive.

        Moi j’attends de ceux qui prétendent être une alternative à ce mec que je n’aime pas, et vous le savez très bien, arrêtent leurs discours démagogiques et disent que oui bien sur il faut que la république existe aussi dans les cités, il faut que les mémés puissent sortir des immeubles autrement que sous les quolibets des « nuisibles », il faut que les pompiers et les flics soient accueillis pour ce qu’il sont, des gens qui risquent leur vie pour venir en aide à ceux qui sont dans la merde parce qu’il sont été agressés ou qu’on a brulé leur bagnole ou qu’ils sont tombés dans l’escalier.

        J’attends d’une opposition crédible qu’elle tienne sur la délinquance un discours réaliste et dise clairement que elle aussi combattrait le trafic de drogue, exemple hideux pour les momes. Proposez un boulot payé « au prix du marché » à ces mômes  qui gagnent plus que leur père en faisant le pet pour les dealeurs, vous les ferez hurler de rire. 

        J’attends d’une gauche crédible qu’elle dise que elle aussi enverrait des forces de police, voire l’armée si nécessaire, pour rétablir l’ordre dans les banlieues si des insurrections s’y déclaraient. Si gauche reste synonyme de bordel et quoi qu’il se passe cet automne ce sera encore un coup une élection impertable qui sera perdue.


      • oncle archibald 18 juillet 2011 19:43

        Olivier à 13h17’ vous me demandez de vous répondre et vous vous dites « ouvert au dialogue » .. A 14h57’ je vous ai fait une réponse qui visiblement ne vous inspire pas .. 

        Préférant sans doute vous congratuler entre « bien pensants », genre passe moi la rhubarbe je te passerai le séné, vous ne souhaitez pas discuter d’une question de fond primordiale pour la prochaine campagne électorale ... C’est effectivement plus facile.

      • olivier cabanel olivier cabanel 18 juillet 2011 19:48

        cher oncle,
        non, pas du tout, mais j’ai zappé votre réponse, et c’est vrai qu’il y a pas mal de commentaires, et que je ne suis pas connecté en continu...
         smiley
        je vais le lire, et je réponds
        promis


      • olivier cabanel olivier cabanel 18 juillet 2011 20:00

        cher oncle
        votre commentaire était long, et je ne l’avais pas vu.
        je vais changer donc de lunettes.
         smiley
        bon, dans l’ordre
        le sujet de mon article est effectivement le temps électoral, c’est d’ailleurs dans le titre.
        ça ne vous a pas échappé, c’est pour ça que dans un premier temps vous répondiez uniquement sur le theme de la drogue.
        si vous avez bien lu l’article, j’évoque le scénario que plusieurs chercheurs, politologues ont imaginé, et je l’ai trouvé intéressant.
        donc la situation est celle ci
        40% de personne d’origine étrangère (en france pour beaucoup depuis plusieurs générations) ne trouvent pas de travail, alors que le taux moyen de chomage moyen est de 10% environ.
        qu’est-ce que cela vous inspire-t-il ?
        hasard ? racisme ?
        la police de proximité a été enlevée...pour quelle raison ?
        la police connait les dealers, je veux dire ceux qui sont en haut de la chaine, mais elle n’arrete que quelques « consommateurs » de temps à autre...ce qu’on appelle la politique du chiffre.
        qu’en pensez vous ?
        bien sur, si demain le cannabis est considéré au meme titre que l’alcool ou la cigarette, et vendu dans les commerces, les gangs trouveront peut etre d’autres moyens de s’enrichir.
        mais en légiférant sur la drogue, et en considérant les drogués comme des « patients » plutot que comme des délinquants, on couperait le financement de ces gangs.
        et le pouvoir le sait parfaitement.
        pourquoi ne le fait-il pas ? à votre avis ?
        pourquoi 10 000 militaires ont-il été formés dans l’hypothèse d’une guerre civile ?
        pourquoi un décret vient de les autoriser à tirer a balle réelle dans la foule ?
        voila les questions posées dans l’article.
        je pensais que c’était clair.
        il ne s’agit pas de « dorloter des bisounours »
        mais d’une hypothèse destinée a remettre en selle pour 5 ans cet homme qui fait tant de mal à notre pays,
        rien de plus.


      • oncle archibald 19 juillet 2011 10:27

        Vous tapez en touche et ne répondez pas à mes questions. Vous appelez « guerre civile » des émeutes dans les banlieues, cela fait partie de vos « outrances », mais admettons. La question était : en cas d’émeutes dans les banlieues qui iraient plus loin que ce que l’on a déjà connu (et ou l’on a quand même vu des flics se faire tirer dessus au flingot), elle fait quoi la gauche si elle est au pouvoir ?

        Elle applaudit, elle envoie des « policiers de proximité » et des « ilotiers » pour leur dire « assez, arretez, c’est pas bien ce que vous faites », ou bien comme ce que d’avance vous reprochez au pouvoir actuellement en place, elle envoie des flics bien armés et bien formés pour essayer de faire cesser les émeutes, faire juger les fouteurs de merde et reprendre la situation en mains ? A quoi donc peut vous servir d’éviter cette question ? Sinon à dorloter des nuisibles, pas les bizounours qui eux sont toujours les dindons de la farce.

        Vous pensez peut être que cela ne se passerait jamais si la gauche était au pouvoir .. Ah oui, c’est sûr .. Regardez donc à Toulouse depuis qu’un maire socialiste a remplacé Douste allez ouste, plus une voiture n’a brûlé, au mirail vous pouvez vous promener avec votre portefeuille à la main sans aucun problème, etc .. Les dernières entreprises qui restaient au mirail ont foutu le camp et créé un peu plus loin un « parc d’entreprises » disons un lotissement clôturé et gardienné, avec les portes fermées, les chiens lachés dès 19heures et des patrouilles toute la nuit. Juste pour être sûrs d’avoir encore quelque chose à vendre le lendemain matin ...

      • olivier cabanel olivier cabanel 19 juillet 2011 10:29

        defrance
        total délire, excusez moi...
        en quoi il serait moins dangereux d’ingerer un litre de cognac par jour que de fumer un joint ?
        si vous faites la chasse à la drogue, pourquoi écarter délibérement les alcools forts, le vin, le tabac ?
        savez vous combien de morts ces drogues provoquent ?
        et que je sache, on ne met pas en prison pour des années un type ivre mort ?
        généralement, il est mis « en dégrisement » et relaché, afin qu’il puisse recommencer lorsqu’il le souhaitera.
        j’essaye de comprendre votre logique, puisque vous vous placez sur le terrain de la santé.
         smiley


      • Defrance Defrance 18 juillet 2011 10:56

         Bonjour Olivier Cabanel,

         Scenario possible, mais il ne faut pas oublier qu’actuellement prés de 8 français sur 10 ne veulent plus ni de Sàrközy, ni de maman minisarkozy ! et que ce ne serait pas que les banlieue qui s’enflammeraient car en province, on chasse beaucoup et il y a aussi des armes ramassées après les deux guerres, toujours en état de marche. Vous n’avez pas précisé que des nouveaux camion a jet d’eau très puissant viennent d’être livrés à la police, que des camions émetteurs de micro ondes sont aussi sur les rangs, bref la nomenKlatura à peur ! Même aux USA , les camions anti émeutes ont été rapatriés d’Irak il y a environ six mois, ce qui tend a prouver que le monde du fric à peur !
         Pour le cannabis je ne suis pas d’accord, il faut la peine de mort pendant 1 ou 2 ans pour les revendeurs et mettre en place des unités de soins pour ceux qui sont devenus dépendants !
         J’ai le cas d’un gamin initié a 12 ans par son beau père qui est passé ensuite au lsd, jusqu’au coma et qui maintenant a 37 ans est devenu complétement instable, incapable de trouver du travail !


        • olivier cabanel olivier cabanel 18 juillet 2011 11:13

          Defrance
          la peine de mort ?! pour du cannabis !
          comme vous y allez !
          alors mettons dans le meme sac toutes les drogues, le vin, les alcools forts ? ce sont des drogues qui tuent tous les ans.
          sinon, pour le reste, je suis d’accord, il y a effectivement la mise en place de dispositifs anti émeute considérables, et sophistiqués.
          j’ai vécu il y a quelques jours en italie l’expérience de gaz lacrymo paralysants, et les cartouches retrouvées ont prouvé que ces gaz étaient interdits !
          merci de votre commentaire, même si je ne le partage pas totalement.


        • gaijin gaijin 18 juillet 2011 11:13

          et quelles sanctions pour les consomateurs de cocaine
          a quand le dépistage systématique parmi les dirigeants politiques managers d’entreprise etc
          vous trouvez normal de laisser la direction d’un pays a des drogués ?


        • Gens_d_Ormesson Gens_d_Ormesson 18 juillet 2011 11:32

          Et l’argent ? Le pouvoir ? Qu’est-ce qu’on fait pour en limiter la dépendance ? Pourtant, ce sont des drogues encore plus insidieuses, qui rendent accroc même celui qui n’en possède pas...


        • Defrance Defrance 18 juillet 2011 11:58

           Oui, pendant un ans pour les « grossistes » , pas pour les consommateurs bien sur !

           Je suis bien sur contre la peine de mort, mais pour ceux qui tuent des jeunes, attention pas de guillotine, juste une consommation forcée de leur merde jusqu’à ce qu’ils ne puissent plus s’en sortir !

           

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès