Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Sécurité, l’Esprit des lois...

Sécurité, l’Esprit des lois...

Nicolas Sarkozy s’est montré fort disert quant aux mesures qu’il escomptait prendre pour juguler la délinquance. A vrai dire, de nombreux aspects de ses déclarations m’ont laissé perplexe. J’ai du mal à imaginer que l’on revienne sur une nationalité une fois acquise. J’avais proposé ici-même une phase transitoire (nationalité à points), mais, une fois cette dernière obtenue, elle devrait être irrévocable quel que soit le délit ou le crime commis si crime ou délit il doit y avoir. D’ailleurs, aucun pays n’accepterait ensuite de récupérer des criminels ou des délinquants qu’on aurait déchu de leur nationalité. Une fois devenu français, l’individu délinquant devient notre problème à nous, Français.

On peut en revanche éviter d’en arriver là en conditionnant l’obtention de la nationalité française. Elle ne devrait en effet plus être automatique à la majorité, c’est mon avis depuis longtemps.

Plusieurs rapports concordent pour observer la part prépondérante d’individus d’origine immigrée (mais de nationalité française) dans les phénomènes de délinquance. Rien qu’en Isère, un rapport de 2004 établissait que deux tiers des mineurs délinquants étaient d’origine étrangère alors même que la proportion d’immigrés n’était en 2004 que de 6.1% dans le département. Toutefois, même ainsi, et sans verser dans l’angélisme anti-stigmatisation des diverses organisations des droits de l’homme (largement discréditées, par ailleurs), ne pas oublier que la délinquance demeure le fait d’une petite minorité, y compris au sein de la population immigrée. Il ne faudrait pas faire payer aux gens tranquilles les exactions de la racaille.

Nicolas Sarkozy ne semble avoir de yeux que pour les seuls dépositaires de la force publique, puisqu’il ne réagit qu’aux seules agressions contre ces derniers. Et les autres Français ?

Je pense, comme Bayrou, que l’on pourrait obtenir des résultats satisfaisants simplement en appliquant les lois existantes. Bayrou soulève par ailleurs des objections pertinentes :

On n’a pas besoin de lois nouvelles chaque semaine, ou de propos guerriers non suivis d’effet, on a besoin de faire appliquer les lois qui existent déjà et qui sont bafouées tous les jours. Les Français savent bien que la délinquance qui progresse, les agressions, les incivilités, les vols, les voitures brûlées, ne relèvent pas de lois d’exception. Elles relèvent d’un État présent, proche, qui se fait respecter, d’un retour du sens civique, d’une prévention efficace, de sanctions rapides, dissuasives, éducatives quand on le peut encore, d’un retour de l’État partout où s’installent des zones de non-droit, d’une police, d’une gendarmerie et d’une justice qui aient sur le long terme les moyens de leur action.

[...]En focalisant sur la seule immigration le discours sur l’insécurité, on cherche à introduire un signe « égale » entre l’une et l’autre. Au risque de bien des dérives : qu’est-ce qu’un Français d’origine étrangère ? À partir de quelle génération ? Que fait-on de ceux qui sont nés en France ? Pour nous, la loi et la sanction, même rigoureuses, doivent être les mêmes pour tout le monde, sans distinction d’origine, ou de situation sociale.

Le Président du MoDem me paraît parler le langage de la raison et du bon sens, celui-là même qui émane également de l’ouvrage majeur de Montesquieu, l’Esprit des lois. Plus que d’une justice à deux vitesses, c’est d’une justice efficace dont la France a besoin.


Moyenne des avis sur cet article :  3.46/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • jako jako 3 août 2010 10:49

    Tout à fait, de plus :
     ARTICLE 15
    1)Tout individu a droit à une nationalité.
    2)Nul ne peut être arbitrairement privé de sa nationalité, ni du droit de
    changer de nationalité.


    • VOXPOPULI 3 août 2010 10:53

      Qu’allons nous faire d’un FOFANA une fois dehors ?
      Payer encore et encore pour le réinserrer en attendant la récidive ?
      Non, il faut l’expulser dans le pays qu’il a choisit pour refuge. Le sien !


      • JL JL 3 août 2010 11:41

        Que faire d’un Dutroux ? Et de bien d’autres encore ?


      • dawei dawei 3 août 2010 11:52

        qu’allon nous faire d’un dutroux
        Le laisser ou il est ... dans on pays .... en belgique !! smiley


      • JL JL 3 août 2010 18:14

        Davei, ai-je dit : « qu’allons-nous faire d’un Dutroux » ?  smiley


      • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque 3 août 2010 16:59

        « IL FAUT ÊTRE ATTENTIF À NE POINT CHANGER L’ESPRIT GÉNÉRAL D’UNE NATION »

        Montesquieu, De l’Esprit des lois, Livre XIX, chapitre 5.

        Or c’est cet « esprit général » que l’immigration incontrôlée, l’islamisme et la sur-délinquance étrangère mettent en péril.


        • paul 3 août 2010 17:35

          « de nombreux aspects de ses déclarations m’ont laissé perplexe »
          Ah bon, pas tous ? attention le Modem va se réveiller ....


          • Bulgroz 3 août 2010 17:35

            Article 23-7 du Code Civil créé par Loi n°93-933 du 22 juillet 1993 - art. 50 JORF 23 juillet 1993

            Section 1 : De la perte de la nationalité française.

            « Le Français qui se comporte en fait comme le national d’un pays étranger peut, s’il a la nationalité de ce pays, être déclaré, par décret après avis conforme du Conseil d’Etat, avoir perdu la qualité de Français. »

            http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do ;jsessionid=902A067CB923B564A9F50047F6DD11F0.tpdjo09v_3?cidTexte=LEGITEXT000006070721&idArticle=LEGIARTI000006420004&dateTexte=20100427&categorieLien=cid#LEGIARTI000006420004

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès