Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Le pape François en rajoute

Le pape François en rajoute

Non aux guerres commerciales et à leur prolifération.

Non seulement il fait appel à toutes les personnes de bonne volonté et aux dirigeants de monde pour que tous s’engagent sur la voie de la paix et contre la guerre, mais il dénonce, maintenant, ces guerres qu’il qualifie de guerres commerciales.

Le diagnostic qu’il pose sur ces guerres nous sort des généralités auxquelles on nous avait habitués. Il prend sur lui de nous révéler les véritables dessous de ces nombreuses guerres. Il nous invite tous et toutes à renoncer à ces guerres commerciales et à leur prolifération.

 « Cela implique, entre autres, de dire non à la haine fratricide et aux mensonges dont on se sert, à la violence sous toutes les formes, à la prolifération des armes et à leur commerce illégal. »

Il évoque les mensonges, les intérêts recherchés. Il sait qu’il s’écarte d’une longue tradition dont le silence des pontifes ou leurs interventions enveloppées de tournures de phrases à ne plus rien dire couvraient tous ces artisans de guerre. Il sait qu’il met sa vie en danger, mais il rappelle que comme chrétiens nous ne devons pas craindre de risquer jusqu’à notre vie pour servir la paix.

« Devant une foule particulièrement dense qui remplissait la place Saint-Pierre pour la prière de l’Angelus, le pape a demandé aux chrétiens de « combattre le mal » en « payant de leur personne. » « Cela implique, entre autres, de dire non à la haine fratricide et aux mensonges (...), à la violence sous toutes les formes, à la prolifération des armes et à leur commerce illégal », a-t-il souligné. »

Voilà bien un pape qui répond à un autre maître que ceux qui dirigent le monde. Ses ordres, il les prend du plus profond de sa conscience et de sa foi. Rien ne saurait l’en détourner.

La papauté ne sera plus jamais la même. Avec le pape François c’est la rencontre de la conscience des peuples avec celles du Nazaréen, libres des pouvoirs et de leurs puissances.

Oscar Fortin

Québec, le 8 septembre 2013

http://humanisme.blogspont.com

N.B. Je n’ai pu mettre la main sur le texte intégral du pape. Je vous donne quelques références de sources « meanstream » qui en relèvent les points les plus significatifs. Le premier qui trouve l’original nous en communique la référence. Merci

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-orient/syrie-le-pape-francois-denonce-les-guerres-commerciales-pour-vendre-des-armes_1279599.html#wAJhmUTv46gd3kbZ.99

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/fdd01218-1878-11e3-b834-7ef9f2f8dc6f/Syrie_Le_pape_François_dénonce_les_guerres_commerciales_pour_vendre_des_armes#.UiyCDuBbqcg

http://actualites.ca.msn.com/international/le-pape-redit-non-à-la-guerre-en-syrie

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-orient/syrie-le-pape-francois-denonce-les-guerres-commerciales-pour-vendre-des-armes_1279599.html

http://www.corsematin.com/article/monde/le-pape-redit-non-a-la-guerre-en-syrie.1137235.html


Moyenne des avis sur cet article :  4.59/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • Tall 9 septembre 2013 13:14

    C’est quand qu’on aura une jolie papesse ?


    • oscar fortin oscar fortin 9 septembre 2013 13:36

      Je vois que vos préoccupations sont de distraire de manière à détourner l’attention sur autre chose de ce dont parle l’article. Votre jolie papesse n’a absolument rien à voir avec le texte que vous êtes invité à commenter. Je m’excuse, mais là je ne vous suis pas.


      Avec tout mon respect

    • Tall 9 septembre 2013 15:57

      ah oui ça, dès qu’il s’agit de sexe, la censure s’abat chez les cathos

      z’ont pas changé ... smiley

    • oscar fortin oscar fortin 9 septembre 2013 18:13

      @Tall : si vous jugez avoir été brimé dans votre droit, vous n’avez qu’à vous adresser à la direction du site.Ils seront en mesure d’apprécier si votre intervention était une réaction au contenu de l’article et si vos références répondait à la politique du site.


      Vos commentaires sur l’article sont bienvenus.

      Avec tout mon respect

    • Tall 9 septembre 2013 18:27

      Une brimade, ça .... ?  .... plutôt une erreur de com’ de votre part, mais peu importe ...

      Je vais vous dire ... malgré que je pourrais vous retourner comme une crêpe tous les jours, tant je connais bien votre boutique, je ne le ferai pas ... pourquoi ?

      Parce que vous êtes loin d’être les pires ... question de priorité ...



    • Anaxandre Anaxandre 9 septembre 2013 13:38

        Très bien ! Bravo au Saint Père ! Content de voir que la soumission de l’Eglise au peuple de l’Ancienne Alliance qui va crescendo depuis Vatican II n’est pas encore totale. Mais saura-t-il aller plus loin que la vague dénonciation des marchands d’armes en nommant les vrais fauteurs de guerre ? J’en doute...


      • Neymare Neymare 9 septembre 2013 13:50

        Moi qui ne suit pas un grand fan des cathos (bien que né dedans), j’avoue que ce nouveau pape marque des points : tolérance, objectivité, indépendance, prise de recul avec le sacro saint dogme, je pense qu’il a du suivre des cours du soir (ceux qui peuvent comprendre comprendront).

        Quand à votre phrase « c’est la rencontre de la conscience des peuples avec celles du Nazaréen », il faut savoir que Jésus (qui d’ailleurs ne s’est jamais appelé Jésus, pas plus qu’il n’était le messi attendu par les juifs) n’était absolument pas nazaréen, Nazareth (la ville) n’existant pas à l’époque.

        Il était plutot Nazoréen, une secte (sans la connotation péjorative actuelle) proche des esseniens (si ce n’est les esseniens eux memes) : quand il est dit dans les évangiles qu’il va dans le désert ça sous entend qu’il retourne dans cette communauté (qui était dans le désert).


        • Neymare Neymare 9 septembre 2013 15:47

          @Gollum

          Dans l’ancien testament, le messi est censé etre un chef de guerre (ou religieux) qui prendrait le pouvoir et libèrerait Israel de ses oppresseurs. On voit bien que le Christ ne correspond pas à cette définition, d’ailleurs lorsqu’on lui demande « es tu le messi ? » il répond que non (et il ne se présente jamais comme tel.)
          Tout le travail des scribes des évangiles a constisté à faire coincider l’histoire du christ (la vraie), avec les prophéties de l’ancien testament (et éventuellement par la suite avec des mythes comme celui de Mythra). Alors que ces histoires n’ont rien à voir entre elles.
          Le Christ est simplement un homme qui s’est réalisé : il est devenu son ame et a pu avoir accès à la sensation de l’ame qui correspond à ce qu’il en rapporte (c’est subjectif évidemment, le cerveau interprétant les perceptions, l’interprétation peut varier selon les individus).
          Je ne pense pas qu’il soit aller jusqu’au bout du chemin (s’il y en a un) comme l’ont fait certains grands maitres de l’indouisme ou du bouddhisme car il n’en parle pas (le grand samadhi, qui est l’identification à notre véritable nature, c’est à dire l’unique)


        • Gollum Gollum 9 septembre 2013 18:51

          Je ne suis pas vraiment d’accord quant au Christ, la perception que vous en avez..


          La phrase célèbre : Avant qu’Abraham fut, Je suis... en dit long sur son degré de réalisation, puisqu’il s’identifie à Yahvé lui-même qui se qualifie ainsi dans la Torah.. d’où l’extrême fureur des Pharisiens pour lesquels il s’agit d’un blasphème, avec les tentatives de minimisation : Celui-ci n’est que le fils du charpentier... sous entendu et non pas le Fils du Père. Bref..
          Quant au Royaume dont il parle abondamment il se confond avec le Nirvana, il parle d’ailleurs de l’eau qu’il donne et avec laquelle on n’aura plus jamais soif, image là aussi suffisamment évocatrice pour ne pas insister..

          Quant au Messie guerrier, eh bien Jésus l’était puisqu’il faisait partie de la caste royale en étant fils de David, comme le note les textes.. Jésus d’ailleurs cumule les deux fonctions, sacerdotale et royale, comme l’a toujours dit la tradition ecclésiale, puisque celle-ci affirme qu’il est Prêtre et Roi, selon l’ordre de Melkitzédeq, seul personnage de la Bible à cumuler les deux fonctions...

        • jullien 9 septembre 2013 21:08

          @Neymare
          Dans l’ancien testament, le messi est censé etre un chef de guerre (ou religieux) qui prendrait le pouvoir et libèrerait Israel de ses oppresseurs. On voit bien que le Christ ne correspond pas à cette définition, d’ailleurs lorsqu’on lui demande « es tu le messi ? » il répond que non (et il ne se présente jamais comme tel.)
          Il n’est pas étonnant que Jésus ai répondu par la négative à cette question puisque Messi est un footballeur argentin qui joue actuellement pour le Barça.
          Quant au MessiE avec un e à la fin, il est écrit noir sur blanc qu’il sera un messager de paix, « l’arbitre d’un grand nombre de peuples » (Isaïe II 4) et que les armes de guerre seront détruites (Ezéchiel XXXIX 9 : "Alors les habitants des villes d’Israël sortiront, Ils brûleront et livreront aux flammes les armes, les petits et les grands boucliers, les arcs et les flèches, Les piques et les lances ; Ils en feront du feu pendant sept ans"). Lisez la Bible vous-même au lire de dire n’importe quoi.


        • oscar fortin oscar fortin 9 septembre 2013 21:23

          Lorsqu’on lit l’Évangile de Luc, au chapitre 22, versets 66 et suivants, On ne voit pas en quoi Jésus nie qu’il est le Messie :




        • Neymare Neymare 10 septembre 2013 09:15

          « Avant qu’Abraham fut, Je suis... » : ici il parle de son ame, Jésus s’identifie clairement à son ame, et fait nettement la distinction entre le père et le fils
          Aux derniers stades (connus) de la réalisation il n’existe plus de différence entre le père et le fils : l’Esprit revient à ce qu’il est réellement, c’est à dire le père, or nulle part cette prise de conscience n’apparait (pas meme dans la phrase que vous citez, après, chaque interprétation peut varier)
          Le royaume dont il parle est celui qui est perceptible par l’ame
          Quand au messie, en cherchant bien il n’y a pas de Juifs qui ne puisse se revendiquer descendant de David, et d’ailleurs vous savez bien qu’il est absolument impossible de prouver une telle descendance.
          Cette histoire (à mon sens, je ne prétends pas détenir la vérité) est l’histoire de la réalisation d’un homme qui est Jean Baptiste, devenu Christ, et qui dit bien « je ne suis pas le messie », quand il dit « je dois me faire tout petit pour qu’il puisse grandir » il parle du principe meme de la réalisation, aucun homme ne parlerait comme ça de quelqu’un d’autre ça serait stupide.
          Les hommes qui ont écrit la suite de l’histoire n’ont simplement pas compris qu’il s’agit de la meme enveloppe charnel ayant été JB puis le christ, ils ont alors séparé le personnage en 2 personnes distinctes (ce qui explique aussi l’extreme similitude entre les vies des 2 personnages)
          Je vous rappelle aussi ce que dit Flavius Joseph de JB : « un homme ayant un tel charisme que les foules le suivait et lui obéissait »  : un homme comme ça dirait il « il faut que je me fasse tout petit ... » ?
          Après ils ont essayé de faire coller ça aux « prophétises » de la Bible, mais celui qui cherche sait que le Dieu de la bible n’a rien à voir avec l’image du grand Esprit que donne la perception extrasensorielle, l’ancien testament est donc un fourre tout melant mythes, prophéties, propagande etc... ayant servi à unir sous une meme bannière le peuple Hébreu


        • Pierre Régnier Pierre Régnier 10 septembre 2013 10:43

          Merci jullien de rappeler ces précieux versets.

          Mais le problème - gravissime - est dans l’actuelle, la durable, la persistante interprétation des mauvais bergers qui dirigent l’église catholique - et plus généralement les églises chrétiennes - selon laquelle les appels à massacrer qui, dans l’Ancien Testament, sont attribués à Dieu sont bien « Parole de Dieu ».

          C’est cette interprétation qui, reprise par le prophète Mohamed, fait toujours, aujourd’hui, la violence islamique (dont le pape François ne semble que très peu se soucier).

        • oscar fortin oscar fortin 10 septembre 2013 11:32

          Neymare, vous élaborez une interprétation des écritures que vous sortez de vous-mêmes comme par exemple que Jean-Baptiste et Jésus sont la même personne. Je pense que si chacun interprète l’écriture comme il veut sans en démontrer les fondements historiques et exégétiques, nous allons vite nous retrouver avec une nouvelle tour de babelle. Lorsque j’ai étudié quelque peu les textes de l’Ancien et du Nouveau Testament, j’ai appris que ces textes devaient se comprendre à travers l’étude des langues, les contextes historiques, les cultures des peuples etc...


          De nombreux ouvrages à teneur scientifique et exégétique permettent une approximation de l’intelligence de tous ces textes, mais aucun n’arrivent encore à en dégager, hors de tout doute raisonnable, la quintessence de ce qu’ils révèlent pleinement. 

          Je vois, par votre commentaire, que vous vous en tenez à une intuition que vous présentez, évidemment comme une opinion, mais avec toute la certitude de votre conviction. Je ne pense pas, dans le cadre de cet article et de ces commentaires, pourvoir aller plus loin sur ces sujets d’interprétation de la bible et des histoires de violence qu’on y retrouve. 

          Je vous recommande de nous écrire un texte documenté sur le sujet que les lecteurs et lectrices d’Agoravox pourront alors commenter à la lumière de leurs connaissances.

          Avec tout mon respect

          Avec tout mon respect.

        • Gollum Gollum 10 septembre 2013 15:20

          A Neymare : je ne crois pas que nous arriverons à un accord sur ce sujet.. 


          La citation de Luc évoquée par Fortin est suffisamment claire il me semble.. Vous vous leurrez et tombez dans une sorte de rationalisme malgré vous. 

          Quant à ceci : l’ancien testament est donc un fourre tout melant mythes, prophéties, propagande etc... ayant servi à unir sous une meme bannière le peuple Hébreu

          Sans doute qu’il y a tout cela. Je penche personnellement sérieusement pour la thèse de Sabbah qui fait des hébreux des descendants des disciples hérétiques d’Akhénaton. Donc oui il y a une grande part de réécriture, de mythes dans la Bible.. Et c’est là où vous tombez dans le rationalisme, car amha il n’y a pas que ça... il y a même beaucoup plus que cela car le surnaturel a le don de se cacher dans le naturel et les erreurs apparentes..

          Et c’est ce qui trompe beaucoup de personnes.

        • Gollum Gollum 9 septembre 2013 15:32

          Sinon pour en revenir au texte je suis très sceptique malgré de bons points évidents..


          Je ne serai pleinement convaincu que le jour où Rome annoncera officiellement que nous sommes dans les derniers temps, conformément d’ailleurs à ce qu’annonce la geste mariale depuis 1830, et que le Dragon de l’Apocalypse se trouve à l’Ouest, incarnée par la ploutocratie de Wall Street..

          D’ici là l’eau a largement le temps de couler sous les ponts.. Mais sait-on jamais, nul n’est à l’abri d’un miracle..

          • almodis 9 septembre 2013 16:26

            qui parlera enfin de MAALOULA ?

            ce bourg de 5000 âmes , chrétien , catholique où l’on parle encore l’araméen est pris par les « rebelles » depuis 2 jours ! 
            Combien de morts , de destructions ?
            Bizarrement , silence radio dans les merdias ; on préfère -depuis UNE SEMAINE !- parle du Congrès américain ; c’est un fait les journaleux parlent de ceux qui parlent , et non des faits . 

            je précise que je ne suis pas catholique ni de naissance , ni de conviction. ( ni d’aucune autre re---ligion !

            • oscar fortin oscar fortin 9 septembre 2013 18:16

              Merci pour votre information et votre commentaire. Nos informateurs et les médias qui les soutiennent sont plutôt sélectifs et souvent trompeurs.


              Merci

            • oscar fortin oscar fortin 9 septembre 2013 18:05

              Je n’ai que respect pour ce que vous croyez et pour ce que vous ne croyez pas. Dans la foi, il y a quelque chose de très personnelle et aussi, de très mystérieux.


              Merci pour votre commentaire

              • OMAR 9 septembre 2013 19:09

                Omar 33

                Bonjour oscar ::« Voilà bien un pape qui répond à un autre maître que ceux qui dirigent le monde. ».

                Je crois qu’il répond à chaque être humain sur terre, quelque soit sa religion, la couleur de sa peau ou sa situation sociale ou physique...
                Car derriere cet appel, il nous rend l’espoir....

                Il est de la même lignée que Jean Paul II, qui plein de mansuétude a pardonné et surtout, discuté avec un musulman qui avait attenté à sa vie...

                Oui, ce pape mérite tout mon respect pour son courage et son réel engagement pour la tolérance, la fraternité et l’Amour du prochain..


                • Daniel MARTIN Daniel MARTIN 9 septembre 2013 19:56

                  N’étant pas croyant, j’ai un avis assez défavorable sur les institutions religieuses, mais je reconnais, face à la folie homicide des Franco - Américains qui s’apprêtent, en violation du Droit international, de commettre l’irréparable En Syrie les désastres humains sociaux et écologique que cela va entraîner. Il est d’une grande importance que le pape fasse entendre la voix de la raison .

                  Samedi soir devant 100 000 personnes : «  » Je voudrais demander au seigneur, ce soir, que nous chrétiens, fréres des autres religions , chaque homme et femme de bonne volonté crie avec force : la violence et la guerre ne sont jamais la voie de la paix, que chacun s’applique à regarder au fond de sa conscience et écoute cette parole : sors de tes intérêts qui atrophient le coeur , dépasse l’indifférence envers l’autre qui rend le coeur insensible , vaincs tes raisons de mort et ouvre toi au dialogue , à la réconciliation .. Que se taisent les armes ! La guerre marque toujours l’échec de la paix , elle est toujours une défaite pour l’humanité’’’’.

                  J’espère que la très pieuse christine Boutin et ses manifestants entendrons le message Il est important tout de même de noter que seule la religion chrétienne fait appel à la conscience individuelle.

                  Mais hélas, Il est très probable que cet appel ne soit pas entendu par le très chrétien, prix nobel de la paix, Obama...ainsi que par celui du locataire de l’Elysée et de son Ministre des affaires étrangères, plus sensible aux injonctions de Tel Aviv que de la place St. Pierre à Rome.


                  • oscar fortin oscar fortin 9 septembre 2013 20:28

                    Merci pour votre commentaire. Vous n’êtes pas seul à vous démarquer des institutions religieuses. Même moi, comme croyant, je garde une distance entre la foi et la religiosité, cette dernière étant plus près des cultes que de la vraie vie.


                    Merci et bonne fin de journée

                  • jullien 9 septembre 2013 21:12

                    Il est très probable que cet appel ne soit pas entendu par le très chrétien, prix nobel de la paix, Obama
                    Pardon ? Très chrétien ? Êtes-vous au courant que Obama est un tiède en matière religieuse, évite le plus possible les références au christianisme (il est vrai que c’est surtout pour apaiser l’aile anti-cléricale du parti démocrate) au point qu’on a pu le faire passer aux yeux des Américains pour un musulman ?


                  • jullien 9 septembre 2013 21:14

                    Cela étant dit, il y a une question à laquelle j’aimerais avoir une réponse : que pense aujourd’hui le comité Nobel de Barack Obama ?


                  • oscar fortin oscar fortin 9 septembre 2013 21:29

                    @Julien : Je pense que lorsque la conscience a été sacrifiée à l’ambition, la logique des décisions ne répond plus à la conscience, mais aux intérêts liés à cette ambition. Le va en guerre du prix Nobel de la paix donne l’impression d’une personne pour qui la logique de la paix entre peu en jeu dans sa poursuite de la logique de la guerre.


                    Seul le destin saura nous le révéler sous son vrai visage, même si la réalité nous en inspire les principaux traits.

                  • Pierre Régnier Pierre Régnier 10 septembre 2013 10:58

                    Comme Hollande et avant lui Sarkozy, et comme le pape François, Obama sous-estime la dangerosité de l’islam parce que, comme eux aveugle ou lâche il ne veut pas regarder la durable cause de la violence religieuse.

                    Ceci dit nous ne devons pas oublier qu’en Syrie la guerre actuelle oppose des barbares à d’autres barbares. C’est là le plus grand drame des syriens pacifiques, qui aimeraient bien pouvoir éviter la prise du pouvoir par les islamistes mais aussi vivre en démocratie.


                  • oscar fortin oscar fortin 10 septembre 2013 11:48

                    @Pierre Régnier : les va-en-guerre sont un peu tous des barbares. Je dis bien les va-en-guerre. Je ne parle des paysans qui défendent leurs terres contre des envahisseurs ou des peuples qui se défendent contre des prédateurs. Je parle de ceux dont les machines de guerre sont huilées pour envahir, tuer, détruire et dominer, Vous parler des islamistes comme je pourrais vous parler des capitalistes qui n’en ont jamais assez pour assouvir leur désir d’en avoir toujours plus. 


                    Chacun a sa raison pour faire la guerre, mais, là, un pape dit non à toute guerre et en cela, il est suivi par des islamistes, des capitalistes, des croyants et des non croyants. C’est à cela que je m’arrête et sur lequel j’attire l’attention. Le pape François n’est aucunement assimilable à Sarkosy ni à Obama, pas même à ses prédécesseurs sur le siège de Pierre. Par mes articles je m’efforce d’en donner les faits qui me conduisent à une telle affirmation.

                    Il s’agit d’une perception qui repose sur un certain nombre de faits et que je partage sur ce site. J’apprécie toujours les commentaires qui illustrent par des faits les opinions émises. Ça permet d’en comprendre les fondements et le sens à leur donner.

                    Merci pour votre commentaire et bonne journée

                  • baldis30 10 septembre 2013 14:54

                    Daniel Martin a écrit « le très chrétien prix Nobel de la paix, Obama »
                    je n’ai qu’une question à poser :
                    « Compte tenu de la position d’Obama est-il digne de conserver son prix Nobel de la Paix ou devons nous lancer une pétition - ou une autre forme de protestation non violente- pour que ce prix lui soit retiré »

                    un sondage sur la question pourrait donner des résultats intéressants.

                    Sur l’intervention du Pape : elle est en plein dans ce que l’éthique chrétienne possède de mieux, quelle que soit la position personnelle que l’on puisse avoir vis-à-vis des différents dogmes


                  • cardom325 cardom325 9 septembre 2013 21:35

                    Cher Oscar

                    l’ Eglise a beaucoup à se faire pardonner , haine de l’intelligence au profit de l’obéissance, haine de l’ici bas au profit d’un au delà magnifié , le Paradis des monothéistes ressemble bien à la félicité de l’imbécile heureux. Par chance Eve a croqué la pomme et mit un peu de piment dans la fadeur de la voûte céleste et rendu à l’homme un libre arbitre qu’on ne lui concédait pas .
                    Alors, que François soit un peu moins pire que Monseigneur Panzer , çà semble évident, mais y’a du boulot pour que notre cher pape ne nous fasse pas prendre sa vessie pour une lanterne


                    • oscar fortin oscar fortin 9 septembre 2013 22:00

                      Je suppose que le François de votre dernier paragraphe ne se réfère pas à François Hollande qui dispose du libre arbitre que lui ont accordé Ève et Adam en croquant la pomme. Un libre arbitre qui nous permet toutefois, à tout le moins pour un certain nombre, de ne pas ravaler l’humanité au libre arbitre des plus forts et des plus puissants. Au-delà du libre arbitre de ces derniers, il y a celui de tous ceux qui croient en la justice, en la vérité, en la bonté, en la compassion. Vous et moi, dans ces échanges civilisés et sans mépris, nous témoignons de notre libre arbitre pour parler du destin de l’humanité et des voies par lesquelles elle peut se retrouver dans un paradis terrestre qui lui ressemble. 


                      Merci pour votre intervention

                      • Pierre Régnier Pierre Régnier 10 septembre 2013 10:21

                        Vous vous trompez, Oscar Fortin. Le pape François ne favorise pas "la rencontre de la conscience des peuples avec celles du Nazaréen".

                        Ce sera le cas seulement lorsque, en plus de la condamnation du commerce des armes il aura - il aura surtout - condamné tout aussi clairement l’adoption, par son église il y a plus de quinze siècles, de la croyance en une prétendue bonne violence prétendument voulue par Dieu à l’époque de l’Ancien Testament et qu’il faudrait seulement savoir, aujourd’hui encore, « bien interpréter ».

                        Cette adoption des Pères de l’Eglise et cette actuelle « bonne interprétation » constituent une trahison du Nazaréen dont les chrétiens se veulent et se prétendent les disciples.

                        C’est avant tout dans le ferme rejet de cette trahison qu’est le devoir du nouveau pape. 

                        http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-nouveau-pape-devra-supprimer-la-130677

                         

                        • oscar fortin oscar fortin 10 septembre 2013 11:08

                          Lorsque le pape François dit « plus jamais la guerre », que « la guerre n’engendre que la guerre, la violence que la violence », je comprends qu’il condamne, sans restriction , toutes les guerres et toute violence comme voie pour résoudre les conflits. Il le dit, après que l’eut dit le pape Paul VI aux Nations Unies, le 4 octobre 1965. 


                          Ce positionnement est pour moi un tournant significatif de la papauté par rapport à Jean-Paul II qui s’est fait un collaborateur de Reagan dans la guerre des contras au Nicaragua et à Benoît XVI qui bénissait les soldats qui se rendaient en Afghanistan pour combattre les terroristes.

                          Je puis évidemment me tromper, mais je maintiens et signe que le pape François vient de donner un coup de barre transcendant aux orientations de la papauté en prenant l’initiative de s’opposer ouvertement à toute intervention militaire en Syrie et partout dans le monde.

                          Reste à voir, jusqu’où les évêques et cardinaux et nonces apostoliques vont le suivre sur cette voie. Ici au Québec nos évêques ont été bien timides pour mobiliser leurs ouailles en solidarité avec l’appel du pape. Ils sont encore dans la lignée guerrière humaniste des interventions des États-Unis et de l’OTAN en Libye, en Irak, en Afghanistan. 

                          En tout état des choses, il ne suffit pas toujours uniquement de condamnations qui restent « lettres mortes », mais d’initiatives qui mobilisent et qui fait mal aux va-en-guerre et aux industries militaires qui en vivent. Avec le pape François, des engagements suivent.

                          Une histoire à suivre

                        • Lumiere Lumiere 10 septembre 2013 10:27

                          mon cher François ; a réagit a ma lettre de 2010 au Vatican, accompagnée «  »des mêmes textes«  »« que je dénonce sur de nombreuses choses..... !! »« et d’une photo miracle »« 4 boules de Lumière en croix »«   »«  » réelles «  »«  », j’ai fourni l’originale donc pour expertise, et preuve «  »« que j’ai enregistré en Juin 2008, j’en dis pas plus ! , cela me plais sur le fond, même si l’humain livré a lui même de source sure , n’ira pas bien loin dans le futur, pour des raisons »«  »biennnn trop longues a expliquer !«  »" et même totalement inutiles de ce fait, désolé ! beaucoup ont eux peur du 21.12. 2012 , alors que le pire n’est pas encore arrivé ! je vous laisse réfléchir !!


                          • Pierre Régnier Pierre Régnier 10 septembre 2013 15:45

                            @ Oscar Fortin

                            (et aussi aux autres encenseurs, chrétiens ou pas, du pape François tels que baldis 30)

                            Vous êtes un croyant pacifique et vous vous voulez, en plus, croyant pacifiste, croyant pacifiant. Je ne doute pas de la sincérité de vos intentions et de votre engagement militant. Mais ne vous laissez pas entraîner dans le négationnisme nouvelle manière, tellement à la mode et tellement trompeur, cachant le plus grave de la stagnation religieuse.

                            En ce début de troisième millénaire, plus d’un demi-siècle après Auschwitz - et 2000 ans après le message de Jésus de Nazareth ! - le scandale des scandales, en matière religieuse, c’est que les églises chrétiennes continuent de confirmer et justifier que Dieu a bien appelé à massacrer massivement, a commettre même un très explicite génocide.

                            Ratzinger / Benoît XVI a une particulière responsabilité dans cette horreur doctrinale. Je dis qu’il est "le premier reponsable actuel de la violence religieuse" parce que le pape est celui qui a, sur ce point, le plus de pouvoir de faire changer les choses. Je ne l’accuse évidemment pas d’avoir appelé à égorger, lapider, jeter des homosexuels du haut des immeubles… comme font toujours des islamistes, je dis qu’il a continué de cultiver les bases théologiques qui conduisent ces musulmans à commettre ces crimes.

                            C’est maintenant le pape François qui a le devoir de mettre fin à cette horreur théologique. Mais les chrétiens ont aussi une part importante de responsabilité dans son maintien s’ils ne demandent pas à leurs institutions de la rejeter très clairement et très publiquement.

                            Les interventions politiques des papes ne sont pas à négliger et c’est très bien s’ils interviennent pour la paix, mais à condition que ce ne soit pas là une manière de fuir leur propre et principale responsabilité.

                            Le capitalisme - ou plus précisément l’économisme, sous sa forme « socialiste » aussi bien que sous sa forme capitaliste - est bien l’une des plus terribles causes des guerres de notre époque, comme vous le dites Oscar et comme le dit le pape François, mais c’est seulement l’une des deux plus terribles causes. L’autre est la théologie criminogène, que les institutions religieuses s’entêtent à faire perdurer éternellement.

                            Bien cordialement.

                            Les références que vous souhaitez, Oscar, sont ici :

                            http://centpapiers.com/benoit-xvi-premier-responsable-de-la-violence-religieuse-1/

                            ou ici :

                            http://www.blog.sami-aldeeb.com/2011/09/18/benoit-xvi-premier-responsable-de-la-violence-religieuse/ 


                            • oscar fortin oscar fortin 10 septembre 2013 16:25

                              Pierre, beaucoup de ce que vous dites trouvent écho en moi, mais de là à vous suivre sur ce passage : «  c’est que les églises chrétiennes continuent de confirmer et justifier que Dieu a bien appelé à massacrer massivement, a commettre même un très explicite génocide » je dois vous dire que je ne vous suis pas.


                              D’abord vous globalisez les églises chrétiennes comme si elles étaient homogènes, faites sur un même modèle et sans la diversité des diverses communautés et sans les témoignages de vie de plusieurs de leurs membres. Cette manière de généraliser est injuste pour tous ceux et celles qui s’affirment dans leur foi tout à l’opposé de ce que vous dites.

                              J’ai bien connu en Amérique latine les communautés de bases et les prêtres, les religieux, et certains évêques tels Elder Camara, Oscar Romero, Don Ruiz etc, qui n’ont absolument rien à voir avec ce que vous dites tout en étant profondément des croyants en Jésus de Nazareth et membres d’une église chrétienne. 

                              Je crois important, en ces matières, circonscrire de plus près ceux et celles qui confirment votre énoncé à l’effet « que Dieu a bien appelé à massacrer massivement, a commettre même un très explicite génocide » Que faites-vous des paroles de Jésus qui dit, entre autres, que si quelqu’un vous frappe sur une joue, présentez l’autre. Nous sommes loin du Dieu qui incite au génocide et au massacre.

                              Il doit y avoir une justice dans la manière de traiter certaines questions. Il ne faut pas mettre tout le monde dans le panier des terreurs. Nos analyses doivent être plus raffinées et plus enracinées dans les faits historiques qui en marquent l’étendue et la profondeur.

                              Voici ce que j’écrivais après la démission de Benoît XVI et avant l’élection du nouveau pape. 


                              Merci pour votre intervention et ces échanges civilisés

                            • Pierre Régnier Pierre Régnier 12 septembre 2013 20:04

                              Oscar

                              Les chercheurs de Dieu ne sont pas Dieu. Tant que les chrétiens ne l’auront pas compris ils trahiront leur modèle, le merveilleux prophète juif Jésus de Nazareth, réformateur dans la lignée d’autres prophètes hébreux comme Jérémie ou Ezéchiel. Qu’ils en aient fait un Dieu, le même que celui de l’Ancien Testament, n’est pas en soi un problème. Ça en devient un, terrible, quand, constatant qu’il n’a pas explicitement rejeté l’attribution à Dieu des appels à massacrer qui sont dans l’Ancien Testament en concluent qu’il faut, aujourd’hui encore, les considérer, comme le demande le nouveau catéchisme, comme émanant réellement de Dieu.

                              J’ai lu votre très beau texte que vous rappelez ici, publié lors de la démission de Benoît XVI. Il est vraiment très beau, porteur d’une très belle espérance mais, dans la situation ecclésiale telle qu’elle est encore aujourd’hui, il faut bien constater que vous y preniez vos désirs pour des réalités. Que le pape François fasse demain que ces désirs deviennent vraiment la réalité, j’en serai le premier ravi, et rassuré pour nos enfants, petits-enfants, croyants ou pas qui les suivront. En attendant, c’est toujours la théologie criminogène qui est source - directe dans l’islam, indirecte dans les autres monothéismes - des pires violences commises au nom de Dieu.

                              Je suis de l’avis de ce commentateur qui vous reprochait de dissocier l’Eglise et le Vatican. Si l’Eglise comprend bien de très nombreux véritables disciples de Jésus de Nazareth, dont en effet les admirables Elder Camara et Oscar Roméro, elle n’en est pas moins une institution qui s’est attribué le devoir de dire la doctrine. Le Vatican n’est qu’une instance, la plus haute de cette Eglise qui dit « la bonne croyance ».

                              Elle le fait toujours terriblement mal et se rend ainsi complice des massacreurs de Syrie (dans les deux camps qui s’affontent). Et, puisqu’il est ici, dans les commentaires, question du prix Nobel Obama, aujourd’hui tenté de participer à une guerre épouvantable que personne ne sait arrêter - et non pas, comme on le dit injustement, de « partir » en guerre - je voudrais rappeler l’article dans lequel je faisais le plus directement le lien entre la croyance criminogène des chercheurs de Dieu hébraïques et la réelle violence religieuse actuelle. J’y évoquais un bel appel d’autres prix Nobel... qui ne furent pas entendus. Le beau projet d’une Décennie pacifiante en fut gâché :

                              http://centpapiers.com/la-decennie-au-profit-des-enfants-du-monde-va-finir-en-catastrophe/

                              Je ne mets pas, Oscar, »tout le monde dans le même panier des terreurs". Je dis que nous sommes tous, croyants et non croyants, « dans le même panier » d’un monde qui entretient la violence par l’économisme et par la théologie criminogène. Je dis aussi qu’il n’est nullement fatal qu’on en reste là.

                              Comme vous le disiez en commençant votre beau texte évoqué plus haut : l’humanité ne peut plus se raconter des histoires. La pire histoire que se racontent les membres de la communauté multiforme des croyants c’est celle qu’ils tiennent à prendre pour intervention historique de Dieu dans la vie des hommes. Ils avilissent ainsi, en même temps que la spiritualité des chercheurs de Dieu qu’étaient les hébreux, leur propre recherche spirituelle.



                            • Pierre Régnier Pierre Régnier 13 septembre 2013 09:21

                              Une précision, Oscar : c’est depuis longtemps que je dis qu’il n’est nullement fatal qu’on en reste là :

                              NEUF PROPOSITIONS POUR SORTIR DE LA VIOLENCE RELIGIEUSE

                               

                              1/ La violence religieuse effective est toujours à la fois épouvantable ET BANALE puisque les religions continuent d’enseigner que Dieu la commande ou l’a commandée

                               

                              2/ Ce sont les institutions religieuses qui continuent de croire FONDAMENTAL de maintenir INTÉGRALEMENT sacrés leurs textes contenant les bases de la violence religieuse

                               

                              3/ La nécessaire désacralisation de la violence religieuse suppose une radicale révision, PAR LES INSTITUTIONS RELIGIEUSES, de leur propre interprétation de leurs propres textes sacrés

                               

                              4/ Le maintien de la conception criminogène de Dieu, jadis sacralisée, et celui de la théologie criminogène qui la dogmatise ne sont nullement fatals

                               

                              5/ La paix et la protection des Droits de la personne humaine sont impossibles sans le rejet de la théologie criminogène

                               

                              6/ Les sociétés défendant les Droits humains doivent exiger des institutions religieuses qu’elles rejettent officiellement et sans ambiguïté la théologie criminogène

                               

                              7/ Le combat pour la désacralisation  de la conception criminogène de Dieu N’EST PAS un combat CONTRE LE TOUT des religions

                               

                              8/ Le CHOC DES CONCEPTIONS (pacifiste et criminogène) AU SEIN DES RELIGIONS est le plus sûr moyen d’éviter le CHOC DES CIVILISATIONS

                               

                              9/ C’est en exigeant d’abord la désacralisation de la violence dans leur propre religion que les croyants pourront entraîner les pacifistes des autres religions dans la même exigence.

                               

                              décembre 2006

                              Pierre Régnier, ancien militant de la JOC

                              (si j’apporte cette dernière précision c’est parce que c’est toujours au nom des valeurs apprises à la Jeunesse Ouvrière Chrétienne, celles du merveilleux Jésus contenues dans les Evangiles, jamais par moi rejetées, que je milite aujourd’hui contre le théologie criminogène)


                              • oscar fortin oscar fortin 14 septembre 2013 12:47

                                Bonjour Pierre, je m’excuse de n’avoir pas pris connaissance que maintenant de vos deux derniers messages qui sont plutôt substantiels en contenu. Il y a là des points que nous pourrions discuter longtemps, mais je pense que sur l’essentiel nous nous retrouvons dans l’esprit des Évangiles et de Jésus. Son témoignage et son discours qui semblent être de retour au Vatican avec le pape François sont de nature à changer bien des choses. 


                                Faisant allusion à la JOC, je vous dirai que j’ai fait ma thèse de maitrise en science politique sur la Mouvement des travailleurs chrétiens (MTC). Un sujet qui m’avait alors beaucoup intéressé.

                                Merci pour votre intérêt et je ne doute pas que nous nous croiserons de nouveau à l’occasion d’autres articles.

                                Bonne journée et merci

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès