• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > La drogue, ce tabou...

La drogue, ce tabou...

En France, nombreux sont ceux qui demandent la dépénalisation du cannabis et récemment, Vincent Peillon, ministre de l’éducation nationale à jeté un pavé dans la mare, provoquant une polémique, infructueuse, une fois de plus.

Le premier ministre a tout de suite éteint l’incendie, et l’incident est donc clos. lien

On se souvient que le 5 juin 2012 sur l’antenne de RMC, Cécile Duflot, ministre de l’égalité des territoires et du logement, avait rappelé qu’elle et son parti étaient toujours favorables à la dépénalisation du cannabis. lien

Ajoutant « je sais que ce n’est pas la position du gouvernement », elle préconisait cette solution « afin d’en faire baisser le trafic, et d’avoir une politique de santé publique ».

Tout vient d’une grossière hypocrisie qui veut mettre d’un côté les drogues légales, et de l’autre celles qui ne le sont pas.

En effet, l’alcool et le tabac ne sont rien d’autre que des drogues, avec seule différence qu’elles sont autorisées.

La définition du mot drogue est pourtant claire : « composé chimique, biochimique ou naturel, capable d’altérer une ou plusieurs activités neuronales et/ou de perturber les communications neuronales ». lien

Or, l’alcool ou le tabac ne répondent-ils pas à cette définition ?

On se souvient qu’aux USA, entre 1920 et 1933, la loi Volstead avait fixé les règles qui donnaient un cadre à l’interdiction de vente et de consommation d’alcool. lien

Ce qui n’a rien empêché, mais qui, par contre, à fait grimper les prix, et enrichi la maffia.

C’est le même mécanisme qui se passe aujourd’hui avec la drogue concernant entre autres le cannabis : il permet un trafic illicite qui enrichit les réseaux maffieux, et d’après les experts, la drogue est devenue dans le monde le principal mode de financement du terrorisme.

C’est en tout cas la conclusion à laquelle est arrivé en 1994 Iqbal Hussain Rizvi, officier en chef de la lutte contre les stupéfiants d’Interpol. lien

Il faut savoir que la valeur du commerce mondial des drogues, représente, d’après le Bureau du contrôle et de la prévention du crime des Nations Unies, environ 400 milliards de dollars par an, même si le magazine « the Economist » ne l’estime qu’à 150 milliards.

Or, en ce qui concerne le cannabis, la valeur du produit est beaucoup plus modeste, et ce n’est que son interdiction qui en fait monter le prix.

Mais en 2007, la France a adopté la « tolérance zéro » en se basant sur le modèle américain.

La loi de 1970 punit d’une année de prison, celui qui détient de la drogue, et de 10 ans pour usage et détention.

Ce qui ne tient pas debout, car il faudrait mettre en prison des millions de personnes, puisqu’il est admis que dans notre pays, 4 millions de personnes fument du cannabis, 1,2 millions de français le consommant régulièrement, et plus de 500 000 en fumant tous les jours. lien

Déjà, en France, nos prisons surpeuplées ont déjà atteint un record historique avec déjà près de 70 000 incarcérés, (lien) et sur 6 personnes emprisonnées, une l’est pour des motifs liés à la drogue, ce qui représente 8000 incarcérations par an, nombre en augmentation exponentielle. lien

Certains, pour crédibiliser l’interdiction du cannabis évoquent des atteintes à la santé de ceux qui en consomment, affirmant qu’il diminuerait les capacités de mémorisation et d’apprentissage, provoquant des hallucinations, anxiété, fatigue physique, difficulté de concentration, voire même humeur dépressive.

Récemment une étude néo-zélandaise, à prendre avec précaution selon l’addictologue Alain Rigaud, indique que le cannabis aurait un impact néfaste sur le QI des consommateurs, et qu’un homme de 38 ans, ayant régulièrement consommé de la marijuana pendant la puberté, perdrait jusqu’à 8 points de QI. lien

Pourtant d’autres prennent le contrepied, comme le docteur Guillermo Velasco, professeur à l’université Complutense de Madrid, et ses collègues, qui a affirmé début 2009 que le principe actif du cannabis agirait contre les tumeurs du cancer et la maladie d’Alzheimer.

Cette découverte publiée dans « le journal of clinical Investigation  » se base sur le fait que le THC (tétrahydrocannabinol), principe actif dans la marijuana, pourrait résoudre la croissance des tumeurs cancéreuses. lien

Un autre scientifique, le docteur Joshua-Haim, du Meridian Institute for Aging de New Jersey a évalué l’effet du dronabinol (version synthétique du THC) sur 48 patients souffrant de la maladie d’Alzheimer, et a découvert qu’après un mois de traitement, les 2/3 des patients avaient amélioré leur mobilité, et que 100% des patients diagnostiqués comme anorexiques avaient retrouvé l’appétit, et repris du poids. lien

Déjà en 1997, le Docteur Ladislav Volicer avait observé de sérieuses améliorations de l’état de ses patients atteints de la maladie d’Alzheimer en utilisant le THC.

Les applications médicinales du cannabis ne datent pas d’hier, et des Chinois, aux Indous, en passant par les civilisations amérindiennes, tous ont largement utilisé le cannabis pour se soigner.

2737 avant notre ère, l’empereur Shen Nung expliquait déjà tous les bienfaits du cannabis, notamment pour soigner les rhumatismes, la goutte, les « absences mentales », le paludisme, le béribéri…

Plus tard, Hua T’o, un chirurgien célèbre et chinois l’utilisait comme anesthésiant, mélangeant vin et résine de cannabis.

Raphael Mechoulam, de l’université hébraïque de Jérusalem l’évoque comme médicament contre la lèpre, et comme vermifuge.

Le docteur Franjo Grotenhermen raconte dans ce long document de 176 pages toutes les applications connues, et moins connues, du cannabis depuis des siècles.

Mais d’autres pistes existent.

En 2009, un parlementaire californien, Tom Ammiano, plaidait pour la légalisation du cannabis afin d’atténuer les effets de la crise.

Ce marché, évalué à hauteur de 15 milliards de dollars par an, permettrait en autorisant la vente de cigarettes au chanvre, de faire rentrer dans les caisses de l’état, au moment ou selon un sondage, 40% des américains seraient favorables à la légalisation du cannabis. lien

Et début novembre 2010, la Californie a fini par lancer une campagne sur la légalisation du cannabis, dans une campagne menée tambour battant sur le thème de « yes we cannabis  », (lien) campagne qui s’est soldée par un échec relatif, puisque avec 44% de oui, elle n’a finalement pas abouti. lien

Le réel problème étant le contrôle du produit vendu, car si l’on veut bien se souvenir des pratiques concernant la vente de l’alcool, au moment de la prohibition, il circulait sous le manteau des produits dangereux, sans le moindre contrôle possible.

Il en va de même avec les drogues aujourd’hui interdites en France.

Une analyse portant sur l’une de celles-ci permettrait sans doute de découvrir que des produits autrement dangereux sont mélangés au produit d’origine, faisant courir un risque bien plus important aux consommateurs.

Pour en rester au chanvre, il ne faut pas oublier qu’il a aussi de multiples usages, notamment dans le bâtiment, puisqu’on en fait des briques très isolantes, (lien) et divers matériaux isolants, remplaçant efficacement, la laine de verre de plus en plus contestée. lien

Mais ce n’est pas tout, le chanvre permet la production d’une huile riche en oméga 3 et 6, (lien) et le papier produit avec du chanvre donne 4 à 5 fois plus de cellulose à l’hectare que l’exploitation du « bois à papier », en permettant un produit beaucoup plus résistant. lien

Mieux, il est une bonne alternative à l’amiante dans la fabrication de plaquettes de freins. lien

Sur la question alimentation, le chènevis (nom donné à la graine de chanvre) contient autant de protéine que le soja, tout en étant plus digeste, permettant de faire du lait, ou du tofu et de plus il a la faculté de constituer des immunoglobulines qui agissent comme anticorps pour combattre les maladies.

Ajoutons que ces graines sont tout à fait légales, à la différence des feuilles de chanvre, puisqu’il s’agit de chanvre « industriel » et non de celui qui a des propriétés psychotropes ou médicinales.

Les pousses de chènevis sont délicieuses en salade, et les graines moulues peuvent servir à la confection de toutes sortes de pâtisseries. lien

Nos voisins outre-quiévrain ont même lancé l’an dernier un « hamburger au cannabis ». lien

Alors il faudrait être logique et, soit interdire toutes les drogues, l’alcool, le tabac, tout comme le cannabis, ou alors tout autoriser, ce qui en permettrait un contrôle, et serait une source de revenus non négligeables pour l’état, ce qui par ces temps de crises tomberait plutôt bien.

Mais apparemment, ce n’est pas, ni pour ce nouveau gouvernement, ni pour le monde politique français, à l’ordre du jour. lien

Comme dit mon vieil ami africain : « même si le gnou mange l’herbe, elle continue de pousser ».

L’image illustrant l’article provient de « cannabissativa.com »

Merci aux internautes pour leur aide précieuse.

Olivier Cabanel

Articles anciens

Cette herbe qui fait rêver les banques

Mourir pour un peu de chanvre


Moyenne des avis sur cet article :  4.14/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

186 réactions à cet article    


  • ARMINIUS ARMINIUS 19 octobre 2012 08:52

    Et ce matin sur France Inter on soulignait les effets bénéfiques du cannabis sur les douleurs de la sclérose en plaques. Certains médecins le prescrivent à leurs patients obligés d’aller se fournir ...aux Pays-Bas ( en gélules , pas dans les Coffee !)
    Les gangs de trafiquants menacent de pousser leurs consommateurs à passer aux drogues plus dures...c’est dire dans quel état de panique ils seraient, d’autant que leur pactole se réduirait comme peau de chagrin : ce n’est pas parce qu’on aime boire du vin qu’on à envie de se défoncer à l’eau de vie !
    Par contre beaucoup de petits dealers, guetteurs etc...se retrouveraient sans ressources ...alors que les artisans ne trouvent pas à embaucher et que les centres d’apprentissage regorgent de place il y a peut-être, encore ici, une piste à suivre pour ceux qui nous gouvernent...mais rien ne se fera sans une remise à plat d’un système qui a trop mal vieilli ( je parle de l’apprentissage). La aussi, regardons vers l’Allemagne, même si ça énerve certains...


    • olivier cabanel olivier cabanel 19 octobre 2012 11:17

      Arminius

      ça ne m’étonne pas !
      si vous en avez le temps, vous devriez lire les 175 pages de l’étude que j’ai proposé dans l’article.
      au delà du chanvre dans l’histoire, l’auteur décrit longuement toutes les avancées thérapeutiques permises par le chanvre.
      c’est passionnant.

    • Deneb Deneb 19 octobre 2012 09:11

      Mais vous êtes fou, Olivier !
      Si l’on légalise, que ferez vous de tous ces jeunes des cités HLM qui vendent du shit coupé au pneu et alimentent ansi les caisses de la mafia ? Que ferez vous de ces pauvres caïds qui seront obligés de pointer au chômage ou pire, chercher un travail pour pouvoir mettre de l’essence dans leur gros 4x4 ? Vous n’avez donc pas de coeur ?
      Voulez-vous vraiment rendre cette substance légale alors que tout le monde sait qu’elle rend sourd, aveugle, vous fait marcher tout nu dans la rue et peut-être même voter écolo ?
      Que ferez vous de tous ces viticulteurs qui perdront une partie de la clientèle qui troquera le gros rouge qui tache et donne mal aux cheveux le lendemain, pour les cigarettes qui font rire.

      Justement, les cigarettes qui font rire, est-ce bien raisonnable ? A-t-on besoin de rire ? Jesus a-t-il ri une seule fois ? Et Mahomet ? Le rire, ni la bible ni le coran n’en font mention, c’est bien la preuve d’une activité diabolique. Nous ne sommes pas ici-bas pour rigoler, mais pour faire la tête, c’est évident. Si les gens se mettent à rire, que deviendra l’autorité, l’Etat, l’Eglise...

      Vraiment, Olivier, ressaisissez-vous, ou on sera obligé de vous mettre aux anxiolytiques, antidépresseurs, antipsychotiques et autres régulateurs d’humeur, avec la bénédiction de la sacro-sainte industrie pharmaceutique. Faites-moi confiance, vous n’aurez plus le coeur à rire !


      • L'enfoiré L’enfoiré 19 octobre 2012 09:45

        « Vraiment, Olivier, ressaisissez-vous, ou on sera obligé de vous mettre aux anxiolytiques, antidépresseurs, antipsychotiques et autres régulateurs d’humeur, avec la bénédiction de la sacro-sainte industrie pharmaceutique »


        Ce n’est pas d’aujourd’hui que l’on peut le remarquer.
        Quand on devient extrémiste, c’est ce qui arrive. 

        Tiens, l’industrie pharmaceutique, je vais bientôt lancer une fiction sur le sujet, mais ce ne sera pas sur cette antenne. smiley 

      • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 19 octobre 2012 10:35

        Jésus rigolait souvent :

        « Si un aveugle guide un autre aveugle, ne tomberont-ils pas tous les deux dans un trou ? »

        Evidemment, les Evangiles ne mentionnent pas l’éclat de rire général qui devait immanquablement succéder à des sorties pareilles, mais n’en doutez pas, il savait être drôle comme tout le monde smiley


      • L'enfoiré L’enfoiré 19 octobre 2012 10:49

        Pierre-Marie,

         « Evidemment, les Evangiles ne mentionnent pas l’éclat de rire général  »
        Je ne sais pas ce qui s’y trouve dans la Bible et les Évangiles. Le catéchisme, j’ai oublié.
        Je suis devenu « auto-immune », c’est tout.
        Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de règles de conduite que l’on nomme aujourd’hui par un mot que l’on a sorti du chapeau « l’éthique ».
        Quelque chose qu’on apprend sur le tas et pas dans les livres.
        On ne me mets pas dans un coin, avec une caricature, aussi facilement.
        Mon « à propos » était assez clair. Mais qui lit encore, un à propos ?
        La plupart du temps, il y en a pas sur cette antenne.
         

      • Rounga Roungalashinga 19 octobre 2012 11:02

        Justement, les cigarettes qui font rire, est-ce bien raisonnable ? A-t-on besoin de rire ? Jesus a-t-il ri une seule fois ? Et Mahomet ? Le rire, ni la bible ni le coran n’en font mention, c’est bien la preuve d’une activité diabolique. Nous ne sommes pas ici-bas pour rigoler, mais pour faire la tête, c’est évident. Si les gens se mettent à rire, que deviendra l’autorité, l’Etat, l’Eglise...

        Rire ou ricaner ?


      • olivier cabanel olivier cabanel 19 octobre 2012 11:19

        deneb

        merci de cet humour bienvenu.
        vous n’ignorez pas que justement la légalisation permettra de surveiller la qualité des produits, 
        quand aux dealers de banlieue, désolé, ils perdraient ce job nourrissant, mais je suis sur qu’ils trouveront d’autres solutions.
         smiley

      • Deneb Deneb 19 octobre 2012 11:32

        Pierre-Marie Baty : « Jésus rigolait souvent  »Si un aveugle guide un autre aveugle, ne tomberont-ils pas tous les deux dans un trou ?«  »

        Que deux aveugles tombent dans un trou, ça vous fait rire, vous ? C’est bien la conception chrétienne de la rigolade : le malheur des autres ... Bien fait pour leur pomme, ils n’avaient qu’à écouter Jésus, n’est-ce pas ?


      • Rounga Roungalashinga 19 octobre 2012 11:41

        Alors que la conception denebienne de l’humour, c’est le ricanement sur le bonheur des autres.


      • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 19 octobre 2012 14:17

        @Deneb : qu’est-ce que c’est que cette hostilité et ce mépris dans votre réponse ? C’est la situation décrite qui est drôle, pas le handicap des gens. Si j’avais su que vous étiez d’aussi mauvaise foi, je ne me serais même pas donné la peine de participer à la discussion. Désagréable personnage.


      • Deneb Deneb 19 octobre 2012 14:40

        Avec des bigots prosélytes et donneurs de leçons de votre genre, Pierre-Marie, je n’ai aucune envie d’être agréable. Ca fait 2 millénaires que vous empêchez les gens normaux de respirer. Heureusement que votre posture ridicule, votre idéologie censé perpétrer un empire qui s’est, il y a 14 siècles, réduit à un peau de chagrin, mais dont les valeurs, comme par exemple l’éloge de la souffrance, continuent à polluer une morale rationnelle qui toutefois est en train de s’en défaire, heureusement.


      • Pyrathome Pyrathome 19 octobre 2012 15:04

        Si l’on légalise, que ferez vous de tous ces jeunes des cités HLM qui vendent du shit coupé au pneu et alimentent ansi les caisses de la mafia ?

        Ils pourraient se « requalifier » en agriculteur et entreprendre la culture du chanvre bio.....


      • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 19 octobre 2012 17:12

        Vous me prenez pour ce que je ne suis absolument pas, mon pauvre Deneb. Vous me prenez pour un catholique parce que j’ai cité un bout de phrase d’un évangile ?

        Mais mon pauvre ami, vous saurez pour votre gouverne que je suis agnostique et que peux en citer autant dans la Bhagavad-Gita, dans le Bardo Thodol, dans le livre des morts égyptien et même certaines sourates du Coran s’il en est qui me viennent à l’esprit. Ca s’appelle de la culture générale.

        Je prends néanmoins bonne note de votre hostilité, croyez-moi elle n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd et je saurai bien mieux maintenant à qui j’ai affaire.


      • Pierre-Marie Baty Pierre-Marie Baty 19 octobre 2012 18:00

        Quant à ma « posture ridicule » qui est censée faire « l’éloge de la souffrance », si vous aviez la correction de vous renseigner davantage sur vos interlocuteurs avant de leur jeter l’anathème, vous vous seriez aperçu que ma position est exactement le contraire.

        http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/petit-vocabulaire-personnel-5-123700#forum3492769

        Brillante démonstration de votre stupidité, en plus de votre intolérance. Je n’attends pas d’excuse, j’espère seulement que vous vous en rendrez compte, si tant est que cela soit à votre portée.


      • tf1Goupie 19 octobre 2012 20:19

        Le Cannabis ne rend pas agressif ... contrairement à l’alcool.
        Mais c’est rarement spécifié dans la notice des effets secondaires de l’alcool.

        Fumer un joint est donc plutôt recommandé avant de poster sur Avox : ça limite les insultes smiley


      • Neg8 Neg8 19 octobre 2012 09:17

        Cela devient lassant, c’est le nième article sur le sujet ! MAIS qu’attendez-vous pour soutenir ce Peillon & les autres en manifestant dans la rue ?? Les articles d’agoravox ou les discours d’un Peillon ou d’un autre ne changerons rien !! (à l’inverse il a du bien se faire taper sur les doigts). WAKE UP !! Cette dépénalisation aurat d’autant plus l’avantage de boucher l’trou d’la sécu .. préférez-vous cela ou de nouveaux impôts ?!?


        • L'enfoiré L’enfoiré 19 octobre 2012 09:42

          Exact. Le dernier qui disait pas de quartier.


        • olivier cabanel olivier cabanel 19 octobre 2012 11:21

          Neg

          j’en suis conscient, mais j’ai surtout voulu insister sur le coté thérapeutique de la chose, qui avait été évoqué que brièvement par les auteurs précédents, 
          un article complémentaire en quelque sorte,
          en tout cas, je partage votre opinion.
          15 milliards dans les caisses de l’état, ça vaut la peine d’y réfléchir avant de continuer à s’entêter.

        • L'enfoiré L’enfoiré 19 octobre 2012 09:37

          « Une analyse portant sur l’une de celles-ci permettrait sans doute de découvrir que des produits autrement dangereux sont mélangés au produit d’origine, faisant courir un risque bien plus important aux consommateurs. »


          Quelle connerie de dire ça...
          On mélange tout. 
          Alors là, c’est le top des tops.
          Mais puisqu’on y est, allons-y.
          Mercredi, Question à la une reprenait une autre question « Pour ou contre les vaccins »
          A voir, donc avant de répondre.

          • L'enfoiré L’enfoiré 19 octobre 2012 09:38

            Pourquoi continue-t-on à cultiver le pavot et les drogues ?

            Simple parce que c’est utilisé en médecine.

          • olivier cabanel olivier cabanel 19 octobre 2012 11:24

            l’enfoiré

            vous semblez mal connaitre le sujet, 
            le fait que les drogues soient coupées avec d’autres produits afin de faire plus de volume, ce n’est pas une nouveauté, 
            la dépennalisation permettrait donc d’assurer un controle de la qualité du produit.
            tout comme lorsque l’alcool frelaté se vendait aux temps de la prohibition.

          • L'enfoiré L’enfoiré 19 octobre 2012 14:07

            « vous semblez mal connaitre le sujet, »

            Ben voyons.
            N’ai-je pas écrit un jour « Le prestige d’être simplement »con"
            Mais je ne me shoot pas, je ne bois pas, je ne fume pas.Je bois de l’eau. smiley


          • olivier cabanel olivier cabanel 19 octobre 2012 16:52

            l’enfoiré

            nous envoyer régulièrement sur vos articles ne change pas ce que je pense sur le sujet.
            apparemment, vous le connaissez mal.


          • Gollum Gollum 19 octobre 2012 09:54

            Je suis de plus en plus convaincu que la lutte « vertueuse » contre la drogue n’est qu’un alibi pour entretenir des réseaux financiers maffieux et parallèles très utiles à certaines personnes..


            De la même façon d’ailleurs que la lutte « vertueuse » pour la sécurité routière n’est qu’une opération là aussi de renflouement des caisses de l’état, de travaux inutiles sur les routes afin de faire baisser le taux de chômage et d’enrichir certaines entreprises spécialisées dans ces travaux.

            • olivier cabanel olivier cabanel 19 octobre 2012 11:15

              Gollum

              j’ai oublié de préciser dans l’article que l’interdiction du chanvre a étrangement coïncidé avec l’apparition du pétrole, et le lobby pétrolier est fortement soupçonné d’être responsable de la pénalisation du cannabis.
              le chanvre faisait de l’ombre aux dérivés du pétrole : le nylon etc...

            • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 19 octobre 2012 09:59

              Bonjour Olivier.

              Oui, une « polémique infructueuse » notamment alimentée par le banc et l’arrière-banc de l’UMP. La conjuration des réactionnaires anti-herbe qui se fracasse au Ricard...

               smiley


              • gaijin gaijin 19 octobre 2012 10:19

                « La conjuration des réactionnaires anti-herbe qui se fracasse au Ricard... »
                euh non ça fait vulgaire
                plutôt a la coke et au chivas


              • olivier cabanel olivier cabanel 19 octobre 2012 11:26

                Peachy

                c’est bien d’avoir évoqué le pastis !
                cet alcool qui attaque les centre nerveux, peut avoir une influence sur notre vue, devrait être interdit...

              • keiser keiser 19 octobre 2012 10:28

                "P.S. - L’alcool n’est pas une drogue, puisque la grande majorité de ses consommateurs ne recherchent pas un état second les libérant des affres d’une médiocrité très mal vécue."

                J’adore ! smiley

                Ma journée commence bien , même pas la peine de fumer un truc qui fait rire .
                Quel grand humoriste .
                Vous , vous n’avez pas besoin de fumer où de boire pour vous liberer de la connerie , c’est déjà ça .


              • olivier cabanel olivier cabanel 19 octobre 2012 11:32

                schweitzer

                vous dites « l’alcool n’est pas une drogue »
                vous déraisonnez !!!
                non seulement il est une drogue, mais surtout une drogue dure.
                Culturellement intégré à notre mode de vie et totalement légale, l’alcool est pourtant classé en drogue dure par les experts en toxicologie et addictions. 
                S’il est très difficile de placer des curseurs dans la dépendance, et que chacun d’entre nous est inégal devant ce problème, il peut être intéressant de se poser quelques questions avant de passer « de l’autre coté ».

              • paoum 19 octobre 2012 12:17

                l’alcool, comme toute drogue dure, crée une dépendance physique, à partir du moment ou il est pris de façon régulière, il n’est qu’à voir les ravages de l’alcoolisme, les vies détruites et cela n’a rien à voir avec une quelconque disposition à la dépendance, c’est l’éthanol, rien d’autre...
                Si on boit trop, on tombe dedans, comme toutes les drogues dures...


              • gaijin gaijin 19 octobre 2012 12:47

                schweizer
                «  j’éprouve autant de mépris à l’égard du mec qui boit pour oublier, que pour l’adepte de la fumette. »

                 ?! vous existez vraiment ou c’est juste un personnage que vous jouez ?


              • keiser keiser 19 octobre 2012 13:00

                Votre propension à raconter n’importe quoi est hallucinante smiley

                L’alcool , les opiacés n’activent pas les mêmes récepteurs :
                Gaba = alcool
                Kappa = opiacés

                Pour le THC = récepteurs CB-1 .
                Qui contrairement aux deux autres ne sont pas un précurseur de la dopamine et serotonine = n’entrainant pas de dépendances physique .

                A moins qu’un délirium trémens ne soit pas un signe de manque , l’alcool est une drogue dure .
                Pas besoin de AA pour voir les dégâts physique et sociaux de l’alcool .

                L’abus de fumette est très mauvais pour l’équilibre psy , c’est certain .
                Mais les gens que je connais qui fument où , comme moi ont fumés , sont parfaitements insérés dans la société et n’ont pas plus l’air d’abrutis que les mecs qui picolent .

                Alors votre mépris , je pense que vous savez où vous pouvez vous le mettre .


              • 1984 19 octobre 2012 16:26

                "un produit dont la seule et unique vocation est de permettre à des êtres faibles, lâches et passifs, de se soustraire, momentanément, aux réalités de la vie quotienne, est indéfendable."

                Pauvre débile attardé porté sur l’alcool !


              • tf1Goupie 19 octobre 2012 16:29

                On voit que Schweizer n’est pas médecin...
                Qu’il en parle avec Jhonny, Depardieu (et son regretté fils), Renaud, pour les plus célèbres.

                Mais Schweizer, comme tout bon conservateur un tantinet âgé (= réac ?), défend sa bibine, à l’instar d’un cocaïnomane qui arrive à se gérer.


              • olivier cabanel olivier cabanel 19 octobre 2012 16:40

                tf1

                pourtant ce schweitzer a un homonyme célèbre...
                pour lequel il était toujours minuit... lien
                 smiley

              • olivier cabanel olivier cabanel 19 octobre 2012 16:50

                paoum

                je pense que là dessus, tout le monde, sauf schweitzer est totalement d’accord.
                 smiley

              • tf1Goupie 19 octobre 2012 20:22

                Schweitzer est l’exemple du mec qui montre l’utilité publique du Cannabis : s’il fumait il serait certainement plus ouvert d’esprit ... en tout cas il serait moins déprimant.


              • olivier cabanel olivier cabanel 19 octobre 2012 23:32

                schweitzer

                vous achetez tous les mois une bouteille d’une valeur de 100 € ?
                rien n’est crédible dans ce que vous nous avez proposé jusque là
                et ça s’arrange pas.
                la valeur monétaire d’une bouteille ne veut pas dire grand chose.
                j’ai trouvé il y a peu une « lacryma christi » de 1965 pour 2 euros...
                un peu mytho cher docteur... ?
                 smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès