Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Actualités > Santé > Le Pr. Luc Montagnier déclare qu’il ne se fera pas vacciner contre le (...)

Le Pr. Luc Montagnier déclare qu’il ne se fera pas vacciner contre le virus de la grippe A H1N1

Dans une interview accordée au quotidien romain « La Repubblica » du samedi 17 octobre 2009, Le Pr. Luc Montagnier, co-inventeur du virus HIV en 1982 et prix Nobel de Médecine 2008 pour cette découverte, déclare qu’il ne se fera pas vacciner contre le virus de la grippe A H1N1.

Dans son édition du samedi 17 octobre 2009, le quotidien romain La Repubblica a consacré plusieurs colonnes à l’interview du PR. Luc Montagnier par le journaliste italien Pietro del Re qui l’interrogeait sur la nouvelle grippe 1 H1N1.
 
Le Pr. Montagnier compare l’épidémie à un « cyclone dont on ne parvient pas à connaître la trajectoire et savoir où il frappera »
 
Interrogé sur la dangerosité du virus H1N1, le PR. Montagnier a déclaré que le virus H1N1 n’était pas encore aussi mortel que celui de la grippe espagnole ou que celui de la grippe aviaire (Combien de victimes humaines recensées à ce jour ????), mais que ce nouveau virus était très contagieux bien qu’il ne provoque que des grippes bénignes qui toutefois se révélaient graves dans certains pays en particulier tels que les USA, le Canada ou la Grande-Bretagne.
 
A la question sur l’origine de cette disparité géographique, le Pr. Montagnier explique cette originalité soit à cause de la pollution chimique rencontrée dans ces pays, soit à cause d’une alimentation pauvre en anti-oxydants des populations de ces pays.
 
Puis le journaliste demande au Pr. Montagnier s’il à l’intention de se faire vacciner, le lauréat du Prix Nobel répond : « Je n’ai aucune raison de le faire, je suis vieux, d’ailleurs, je n’appartiens à aucun des groupes considérés comme population à risque. Et puis les anciens ont un sorte de mémoire immunitaire qui les protège contre ces types de virus »
 
Puis s’ensuit un certain nombre de questions sue le virus HIV et la situation actuelle du sida.
 
A la question « où en est la recherche du le vaccin contre le sida ? » le Pr Montagnier répond que les essais n’ont pas apporté de grands résultats et qu’il préconisait de rechercher plutôt une molécule en mesure d’éliminer totalement l’infection et capable de stimuler la réponse immunitaire des patients que de tenter d’identifier les formes de virus qui résistent aux thérapies.
 
En conclusion, le journaliste demande :
Récemment, certains ont déclaré que l’humanité du troisième millénaire devra se battre contre des virus toujours plus féroces. Partagez vous ces sombres prévisions ?
 
« Je crois que nous ne débarrasserons jamais des virus, parce que l’être humain continue à créer les conditions nécessaires à l’apparition de nouvelles épidémies. Regardez ce qui se passe au sud de la planète où la démographie échappe quasiment à tout contrôle et où des mégalopoles se développent en englobant d’immenses poches de pauvreté. Regardons l’Afrique : comment sera-t-il possible d’améliorer l’économie globale de ce continent, donc des conditions sanitaires, s’il est vrai qu’en 2050 on comptera 2 milliard d’habitants ? Voyez les perspectives d’un virus dont l’objectif est de se multiplier le plus rapidement possible. Si nous lui offrons les conditions pour le faire, il continuera à en profiter. »
 
Cette interview est riche de sous-entendus que chacun interprètera selon ses sensibilités sur la question. Toutefois, il est certain que la guerre contre les virus est loin d’être gagnée.
 
Vacciner devient aussi dérisoire que de vouloir réaliser un rempart comparable à la muraille de Chine.
 
Vacciner toujours transforme l’être humain en champs de bataille dévasté et meurtris par le conflit inégal entre la science actuelle et les germes. Dans ce combat les germes auront toujours un tour d’avance sur la science.
 
Vacciner encore et la victime assurée de ce combat sera celui qui aura accepté de s’offrir en sacrifice sur le champ de bataille.
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.35/5   (49 votes)




Réagissez à l'article

78 réactions à cet article    


  • liebe liebe 23 octobre 2009 12:57

    @ l’auteur ,
    article interessant qui donne une autre vision de la vaccination , si les pontes reconnus de notre pays refusent de se faire vacciner ... Même si la seule raison invoquée est « je n’appartiens pas aux groupes à risques ». Sachant que la campagne de vaccination des personnels de santé est vraiment en train de pédaler dans la semoule , ne remportant pas le franc succés espéré par Roselyne Bachelot ; montrant par là même que les plus réticents sont les personnels les plus exposés.... nous pouvons nous poser des questions sur le fait que les scientifiques ne proposent toujours qu’une seule réponse à toute maladie : la vaccination. En effet, c’est la seule qui permettrait , lorsqu’elle n’entraine pas des effets secondaires neurologiques graves ; de préserver l’économie d’un pays...


    • Gourmet 23 octobre 2009 15:39

      Bah ... Les scientifiques ont besoin de moyens. ET ils ne trouvent ces moyens que chez les labos pharma.
      Ils se sentent donc obligés de renvoyer l’ascenseur.
      Et tant pis pour les éventuels dégâts collatéraux.
      Eux sont au courant, ils ne risquent rien.
      db


    • jps jps 23 octobre 2009 13:22

      @ auteur
      Attention : Le professeur Luc Montagnier n’est pas co-inventeur du virus HIV. Il n’a pas inventé le virus, il a découvert avec ses collaborateurs le virus agent causal du SIDA.


      • JL JL 23 octobre 2009 13:24

        Ne devrait-on pas dire plutôt : HIV le virus cofacteur du Sida ?


      • non666 non666 23 octobre 2009 14:25

        Oui cela m’a fait rire aussi.
        Ceci dit, les sous-entendus du professeur montagnier sont directement a mettre en rapport avec les virus CREES.
        Si l’on reflechi à la polemique naissante sur une origine articielle de ce virus, aux affaires des 2000 fioles d’agents biologiques quii ont dispariues dans les labos US, les declarations de montagnier sont savoureuse.
        Le Virus n’est pas encore aussi virulent et dangeureux que la grippe espagnole.....
        ce qui sous-entend qu’il pourrait tres vite le devenir...à la demande ?

        rajouter 100 millions de chomeurs dans le monde et une contestation du leadership US et vous verrez qu’il va muter juste avant les emeutes, ce virus !


      • Pascalou 23 octobre 2009 15:11

        Non ! Il s’agit bien de l’inventeur. Du latin « inventum », supin du verbe « invenire’ qui signifie »rencontrer, trouver". D’où par dérivation de sens : découvrir.


      • Gourmet 23 octobre 2009 15:36

        Ce serait effectivement inquiétant qu’il soit l’inventeur du virus !
        Il serait directement responsable de millions de décès.
        db


      • sisyphe sisyphe 23 octobre 2009 16:33

        Pascalou a raison ; dans les cas de découverte scientifique, on parle, effectivement, d’inventeur, aussi bien que de découvreur.

         Sinon, une nouvelle fort intéressante, qui risque de faire tâche d’huile :

        " Grippe A : première plainte contre le vaccin

        Neuf habitants de l’Isère ont déposé plainte contre X vendredi à Grenoble, dénonçant la campagne de vaccination contre la grippe H1N1 comme « une véritable tentative d’empoisonnement » de la population, une première en France qui sera suivie d’autres plaintes, a annoncé leur avocat, Me Jean-Pierre Joseph

        Cette plainte avec constitution de partie civile, également déposée pour « tentative d’administration de substances (...) de nature à entraîner la mort », a été remise au doyen des juges d’instruction du tribunal de grande instance de Grenoble. Ce dépôt de plainte a été confirmé de source judiciaire, selon l’AFP.

        A suivre avec intérêt...


      • appoline appoline 23 octobre 2009 19:10

        @ Très cher Non,

        « Ceci dit, les sous-entendus du professeur montagnier sont directement a mettre en rapport avec les virus CREES »

        Co-inventeur, on pourrait presque sourire. Bon, ils se sont bien tirés la bourre avec le CDC d’Atlanta mais de quel tiroir sortait le virus ? Après avoir lu tous les bouquins de Montagnier, je me demande bien à quel moment il a commencé à se foutre de notre gueule.
        Alors que le vieux choisisse de ne pas se faire vacciner, pas fou, qu’est ce qui sera le plus néfaste, la molécule ou l’adjuvant ?


      • JL JL 23 octobre 2009 13:31

        Bravo pour cet article. La guerre aux virus est comme la guerre au terrorisme : sans fin.

        L’une comme l’autre ne font qu’aggraver et radicaliser les conlits, pour le plus grand profit des industries des armes et des poisons.


        • janequin 23 octobre 2009 15:40

          Luc Montagnier n’a jamais dit qu’il avait découvert le virus responsable du sida, du moins pas lorsqu’il a publié en 1983. Il a dit avoir trouvé quelque chose de nouveau, qu’il avait fallu un travail de romain pour le mettre en évidence, et qu’il fallait encore montrer sa responsabilité dans le sida.

          C’est gallo qui a déclaré cela, au terme de la fraude que l’on connaît.
          puis tout le monde a embrayé, parce que cela arrangeait « tout le monde » :
          les cathos, les évangélistes, les homosexuels, les gouvernements blancs, les industries pharmaceutiques.

          Mais Montagnier a toujours été à la frange, disant ni oui, ni non,.. ce qui en langage diplomatique veut bien dire NON. Et puis Kary Mullis, l’inventeur-découvreur de la PCR, prix Nobel de chimie pour cela, n’a jamais trouvé, lui non plus, de preuve expérimentale in vivo que le VIH ou ses clones font apparaître le Sida.

          Sur le H1N1, il se démarque prudemment des autres virologues, n’ayant pour sa part plus rien à perdre, ayant tout reçu, et pouvant enfin dire la vérité. Ce qui l’intéresse - c’est aussi mon « truc » - c’est le stress oxydatif. Et c’est bien de chimie environnementale dont il s’agit.


          • herbe herbe 23 octobre 2009 23:02

            Votre argumentation est intéressante, je souhaiterais des sources, pouvez vous en donner svp ?


          • Philou017 Philou017 24 octobre 2009 07:16

            Cherchez dans les précédents commentaires de Janequin.


          • herbe herbe 24 octobre 2009 16:06

            Merci pour le conseil, mais vous vous doutez bien que si il s’agit de rechercher dans la masse des commentaires cette solution n’est pas la plus pertinente.

            Par contre j’ai vu que Janequin a écrit un article sur le sida, je m’en vais le lire en espérant trouver l’information « sourcée » que je cherche...
            Si mon pressentiment est juste,ce serait encore un domaine où dire la vérité c’est pour se faire lapider et que beaucoup serait tenus par les c.. par une forme de contrôle liée à leur dépendance économique ...


          • janequin 24 octobre 2009 16:32

            Excuse-moi, Herbe. Je n’avais pas lu ta demande de sources. Lesquelles cherches-tu.
            En ce qui concerne le papier de Luc Montagnier, et de bien d’autres, la conclusion de l’abstract n’est pas qu’ils ont découvert le virus du sida, mais bien un retrovirus qui a un tropisme pour les lymphocytes T, et qui pourrait bien être impliqué dans divers syndromes pathologiques, y inclus le Sida.

            Par ailleurs, la protéine antigénique interne est une P25 pour le groupe de l’Institut Pasteur, semblable à la P24 du HTLV découvert plusieurs années auparavant par Gallo.
            Par ailleurs, Ils indiquent que ce « LAV » est un C-virus avec un cœur sphérique, alors que tout le monde admet aujourd’hui que c’est un lentivirus avec un cœur en forme de cône.


          • herbe herbe 24 octobre 2009 17:09

            Merci beaucoup pour ces informations, j’ai été lire ton article sur le Sida, VIH, stress oxydatif et j’ai trouvé aussi les infos et les liens que je souhaitais, et les pistes que tu donnes pour sortir du modèle tout viral...

            Je fais en refaire une deuxième lecture plus approfondie quand je pourrai et croiser avec d’autres sources.

            J’ai un pressentiment que là encore comme pour le cancer ( choix assumé de soigner une maladie sous une forme chronique... ), le modèle colle trop bien à certains intérêts...

            Si on veut une approche à mon sens vertueuse qui s’attaque aux causes, on détruits deux piliers essentiels du cercle vicieux mis en place : une économie de saccage (ou gâchis) qui pourrit l’environnement et l’économie symétrique qui s’’attache à tenter de faire le traitement curatif du gâchis ( c’est un systéme de type pompier pyromane mais qui va comme un gant avec un indicateur comme le PIB qui n’a rien a foutre de la nature ou de la morale de l’activité...)


          • JL JL 24 octobre 2009 17:21

            Ces considérations sont à mettre en parallèle avec le projet de procéder à un dépistage systématique des personnes « infectées ». Quand on connait la fiabilité, pour ne pas dire, l’aspect subjectif et controversé de ces test, ça promet.


          • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 23 octobre 2009 15:48

            Vous faites dire à l’autorité médicale le contraire de ce qu’elle dit : la vaccin reste le seul moyen de se protéger efficacement contre le virus dans les populations à risque. Fallait-il refuser la vaccin contre la variole ?

            C’est du détournement de sens.


            • liebe liebe 23 octobre 2009 16:12

              non, de nombreux médecins ont bien noté que cette vaccination n’était pas le meilleur moyen de se protéger


            • JL JL 23 octobre 2009 18:10

              « L’autorité médicale dit : la vaccin reste le seul moyen de se protéger efficacement contre le virus dans les populations à risque » (Reboul)

              C’est bien cela le danger : peu importe ce que disent les médecins, puisque l’autorité médicale est aussi l’autorié qui a le droit de précéder à la vaccination de masse dans les écoles, puisque les parents ont déjà donné leur accord. Voir mon post précédent ci-après.

              Peu importe aussi ce que cette phrase veut dire : comme toujours en pareil cas, le doute profite à l’autorité.


            • janequin 23 octobre 2009 18:11

              Autorité ? LOL !


            • JPE 23 octobre 2009 18:56

              Monsieur,

              Il est urgent de comprendre que c’est justement l’arrêt de la vaccination systématique qui a permis de juguler puis d’éradiquer la variole dans le monde.

              Cette stratégie d’isolement endiguement a permis de rompre la chaîne de transmission du virus entretenue par la vaccination.

              Un document de l’OMS le déclare solemnellement. je ne retrouve pas le document immédiatement mais consultez le lien suivant :

              http://www.alis-france.com/download/variole.pdf

              Quant au terme « inventeur » utilisé dans l’article, a été utilisé à dessein.

              Divers commentaires à cet article donnent des pistes d’investigation.

              Sachez toutefois que Robert Gallo, Luc Montagnier et Mirko Beljanski ont participé à un séminaire de virologues qui s’est déroulé les 8 et 9 juin 1972 à l’Ecole de Médecine John Hopkins de Baltimore aux USA.

              Le thème de ce 6ème Symposium International de biologie moléculaire avait pour thème : « La modification cellulaire et la transformation génétique par l’action d’acides nucléiques exogènes ».

              Suite à l’intervention du Dr L Dmochowski (M.D. Anderson Hospital, Houston) qui rapportait la découverte d’un « facteur de transformation » dans des cultures mixtes de cellules de tumeur humaine (Media of co-cultivated human solid tumor cell) et de cellules leucémiques de moelle osseuse.... le Pr Montagnier (Fondation Curie) présentait ensuite ses travaux sur la transformation de l’ADN de cellules de poulet par l’action de la souche virale Schmidt-Ruppin du virus du sarcome de Rous (RSV).. Puis le Pr Beljanski de l’Institut Pasteur est intervenu pour présenter ses travaux sur les transformations génétiques d’« Agrobacterium tumefaciens » responsable de tumeurs chez les plantes.... et enfin le Pr Gallo de (NIH) présentait des résultats similaires sur des lymphocytes humain normaux stimulés par de la phytoheamagglutinin (PHA).

              Nombre d’entre vous connaissent le sort qui a été réservé au Pr Beljanski. No comment !

              L’article intitulé de l« ’Episome au Cancer »peux être retrouvé in extenso en page 33 de la revue Nature New Biology Vol 238 du 12 juillet 1972.

              Ceci tente d’expliquer que ces divers chercheurs travaillaient à cette époque sur la compréhension des mécanismes de transformation des ADN et ARN. Techniques qui ont permis l’avènement des OGM et la compréhension, pour peu que l’on s’y intéresse, des agressions possibles sinon probables de l’action des virus d’origine vaccinale sur le système génétiques des patients vaccinés.

              A l’échelle d’une population de millions d’individus, si le risque de perturbation n’est que de 0,2 pour mille (soit 12000 pour 60 millions d’individus) , le risque de dommages génétiques suite à une vaccination n’est pas nul. (Cf origine du sida suite à des programmes expérimentaux de vaccins anti-hépatite B sur des homosexuels volontaires en 1978).

              Et ici, je ne tiens pas compte des dommage liés aux adjuvants.

               


            • janequin 24 octobre 2009 09:13

              Ah, ces négationnistes de l’histoire !! Ils la réinventeront encore et encore, pour que leurs confvictions ne puissent être ébranlées.
              Et pourtant, les registres anglais et allemands - qui, eux, sont consultables - montrent bien que la variole a flambé à chaque vaccination générale.


            • JL JL 24 octobre 2009 10:00

              « Un jour des citoyens raisonnables vous traineront devant les tribunaux pour apologies de doctrines conduisant à de la non-assistance à personnes en danger. » (léon)

              Cette phrase est exactement la même que les souteneurs de la VO utilisent pour faire taire les curieux :

              Par chantecler (xxx.xxx.xxx.222) 18 octobre 19:08 : « Ce qui me ferait rire c’est qu’une association de citoyens américains vous demande des comptes en justice pour diffamation...  »

              Ces propos sont lourds de sens en ce que leurs auteurs laissent entendre que bientôt la liberté d’expression sera muselée sur les sujets du 11/9, de la vaccination, et probablement d’autres encore.

              A croire que chantecler et léon ont fait un stage à la RAND corporation.

               «  Léon se fait donc le parfait écho de la RAND Corporation, une « think tank » américaine plus que droitiste, sans état d’âme. » (Sisyphe, en conclusion d’une parfaite démonstration sous l’article du dénommé léon)


            • JL JL 24 octobre 2009 10:49

              @ furtif, total mépris.


            • JL JL 24 octobre 2009 10:57

              Ha, puisqu’on tient les deux larrons ensemble !

              furtif écrit « Les hallucinantes variations sur l’ésotérisme et le droit de chacun à disposer de son corps ne sont qu’enfumage soigneux masquant une entreprise très méticuleuse.. ».

              Outre ce mélange des genres de la part de celui qui parle d’enfumage, que dites-vous à propos du droit à disposer de son corps ? N’est-ce pas léon qu a écrit que la revendication du droit à disposer de son corps était équivalente à celle de disposer du corps de l’autre ? !!!

              Il a écrit en toutes lettres que le refus de se faitre vacciner était de l’ultra libéralisme, le même que celui qui conduit à revendiquer le droit à la pédophilie.

              Plus fou tu meurs !


            • JL JL 24 octobre 2009 11:16

              Mais léon, je peux chercher. Sauf erreur, je crois même que vous avez dit que c’était une idée à Michéa.


            • janequin 24 octobre 2009 12:09

              La tuberculose éradiquée par le BCG ? Que nenni !

              Le retrait de l’obligation vaccinale a été justifié par un taux relativement faible de tuberculose pulmonaire, mais la véritable justification réside en trois points :

              Étude grandeur nature en Inde, qui a montré l’inefficacité du BCG.

              « Randomized controlled trial of single BCG, repeated BCG, or combined BCG and killed Mycobacterium Leprae vaccine for prevention of leprosy and tuberculosis in Malawi » Karonga prevention trial group The Lancet 348, July 6, 1996, 17-24

              Je tiens le document complet au format pdf à votre disposition.

              Et surtout le fait que tous nos voisins ont abandonné depuis longtemps cette vaccination, voire l’ont déconseillée (allemagne)


            • sisyphe sisyphe 24 octobre 2009 13:53

              Ca y est ; les truffes sont sorties du bois, pour abonder, comme toujours, dans le sens du discours pseudo-rationaliste, renvoyant, comme d’habitude, aussi, tous ceux qui ne suivent pas la colonne au pas, aux gémonies, sous les anathèmes usuels.

              Je dis bien pseudo-rationnaliste, parce que les faits ont prouvé, tant et tant de fois , que des injonctions thérapeutiques (sous l’égide des labos pharmaceutiques) ont conduit à de véritables catastrophes sanitaires.
              La thalidomide, ça vous dit encore quelque chose , peut-être ?
              Et les vaccins contre l’hépatite B ?
              Et celui contre le col de l’utérus ?
              Et le problème de l’héparine ?
              Sans compter les maladies nosocomiales, qui ont fait sortir les pieds devant des patients entrés dans des hôpitaux et cliniques, pour des problèmes bénins, et les nombreux médicaments brusquement retirés de la vente, pour effets secondaires « imprévus »...

              Mais non ; selon les truffes, toute question posée sur le discours officiel des labos pharmaceutiques, ne saurait être le fait, là aussi, que d’illuminés, bien sûr..

              Alors les truffes Léon, furtif, et compagnie, si vous avez envie d’aller vous faire vacciner, allez-y, et grand bien vous fasse, mais, une bonne fois pour toutes, arrêtez de vous poser en donneur de leçons, et d’injurier ceux qui, contrairement à vous, ne tombent pas dans tous les panneaux ; ça commence vraiment à bien faire.

              Personnellement, j’estime que cette histoire de vaccin contre la grippe H1N1 est une énorme fumisterie, pour ne pas dire plus, et que vous soyez d’accord ou non je m’en bats l’oeil, et je vous EMMERDE.


            • sisyphe sisyphe 24 octobre 2009 14:00

              Ca y est ; les truffes sont sorties du bois, pour abonder, comme toujours, dans le sens du discours pseudo-rationaliste, renvoyant, comme d’habitude, aussi, tous ceux qui ne suivent pas la colonne au pas, aux gémonies, sous les anathèmes usuels.

              Je dis bien pseudo-rationnaliste, parce que les faits ont prouvé, tant et tant de fois , que des injonctions thérapeutiques (sous l’égide des labos pharmaceutiques) ont conduit à de véritables catastrophes sanitaires.
              La thalidomide, ça vous dit encore quelque chose , peut-être ?
              Et les vaccins contre l’hépatite B ?
              Et celui contre le col de l’utérus ?
              Et le problème de l’héparine ?
              Sans compter les maladies nosocomiales, qui ont fait sortir les pieds devant des patients entrés dans des hôpitaux et cliniques, pour des problèmes bénins, et les nombreux médicaments brusquement retirés de la vente, pour effets secondaires « imprévus »...

              Mais non ; selon les truffes, toute question posée sur le discours officiel des labos pharmaceutiques, ne saurait être le fait, là aussi, que d’illuminés, bien sûr..

              Alors les truffes Léon, furtif, et compagnie, si vous avez envie d’aller vous faire vacciner, allez-y, et grand bien vous fasse, gavez vous, même, d’OGM si ça vous chante (on vous garantit que ça ne pose aucun problème), mais, une bonne fois pour toutes, arrêtez de vous poser en donneur de leçons, et d’injurier ceux qui, contrairement à vous, ne tombent pas dans tous les panneaux ; ça commence vraiment à bien faire.

              Personnellement, j’estime que cette histoire de vaccin contre la grippe H1N1 est une énorme fumisterie, pour ne pas dire plus, et que vous soyez d’accord ou non je m’en bats l’oeil, et je vous EMMERDE.


            • sisyphe sisyphe 24 octobre 2009 16:24

              @ Leon

              A mon avis, Si-sy n’a jamais vu de près un cancéreux en phase terminale et n’a jamais perdu quelqu’un dans sa famille d’un hépatite. Je me trompe ?

              Perdu, connard ; j’ai perdu mon père d’un cancer, et ma mère d’une erreur médicale commise dans une clinique.

              Et arrête de continuer dans tes dénis de réalité ; tu te ridiculises de plus en plus, mon gars.
              J’ai donné tous les liens en ce qui concerne les vaccins contre le col de l’utérus, et celui de l’hépatite B, dont un ami est mort.

              Là aussi, il ne faut pas dévier de la VO ?

              Pauvre truffe !


            • sisyphe sisyphe 24 octobre 2009 18:45

              Oui ; un connard, et un vrai !

              Et pour ce qui est de me faire aller à la niche, mon gars, il faudra y venir ; tu peux toujours essayer.

              Allez, maintenant de l’air ; j’ai assez perdu de temps avec un abruti.


            • Joeking 30 octobre 2009 17:24

              « les registres anglais et allemands - qui, eux, sont consultables »

              Ou ça ? Sous quelles cotes ? Dans quelles bonnes librairies ?

              Merci d’avance pour ta réponse...


            • ELCHETORIX 23 octobre 2009 15:55

              cette « grippe » ne serait pas dans la stratégie du NOM , dans le cadre de certaines élites mondiales qui prônent la dépopulation , pour sauver la planète et la rendre plus vivable !
              ce sont des "suppositions , bien que j’ai lu pas mal d’articles en passant sur des sites que vous découvrirez , en cherchant bien ; je vous précise que ces sites ont exposé les versions de personnalités éminentes .
              wait and see  !


              • eugène wermelinger eugène wermelinger 23 octobre 2009 17:36

                Mail Groupé

                Donc nous savons. L’autorité nous a informés.

                Nous ne connaissons pas le jour et l’heure mais ça risque d’être un détail pour les organisateurs de l’opération. La circulaire http://www.sante-sports.gouv.fr/IMG//pdf/Circulaire_vaccination_090824.pdf 

                décrit l’opération 

                "La vaccination des élèves et de toute la communauté éducative sera assurée par des équipes mobiles dans les établissements scolaires"
                Des équipes mobiles aux horaires imprévisibles et qui débarqueront plus ou moins à l’improviste dans un établissement. C’était ainsi dans les années 50. Si le directeur est scrupuleux il téléphonera à sa hiérarchie pour dire que les familles n’ont pas été prévenues. Mais nous sommes dans l’urgence, les équipes ne peuvent se permettre de faire chou blanc et de toute façon les familles savent, il faut aussi le reconnaître, alors, que répondra la hiérarchie ?
                Roselyne a déclaré il y a quelques jours que les parents n’auront à s’occuper de rien pour la vaccination de leurs enfants. De RIEN, pas même de signer un papier ?
                La circulaire sur l’organisation de la vaccination et destinée aux préfets ne parle pas de l’accord parental préalable. Un oubli  ? 
                A ce niveau là l’oubli ne peut être que volontaire. Les préfets n’ayant pas d’instructions à ce sujet, les directeurs n’en auront pas non plus et seront pris de court par l’arrivée plus ou moins inopinée des équipes mobiles. Qui a entendu un ministre dire que l’accord des parents sera demandé ? Certains sites l’écrivent mais sans citer leurs sources. Ils pensent sans doute que cela va de soi puisque la vaccination ne sera pas obligatoire mais c’est oublier que ce serait pratiquement ingérable dans des délais aussi courts pour des équipes mobiles et qu’il y a le risque pour les autorités d’un refus important, cette vaccination n’étant pas très populaire semble-t-il.

                Tant mieux si un accord explicite est demandé ou si l’absence de désaccord vaudra accord (c’est le mieux qu’on puisse espérer). 

                Mais en l’absence de toute information officielle à ce sujet, ce qui est très surprenant et devrait interpeller, il vaut mieux penser qu’il n’y aura pas de papier perso préalable et considérer que le papier préalable c’est l’info disponible pour tous à la télé : les enfants vont être bientôt vaccinés dans les écoles et autres (peut-être aussi ceux de plus de 6 mois).
                Cette information, qui n’est pas un scoop, vaut avis pour tous. Qui ne dit mot consent.
                Donc, si vous ne voulez pas que votre enfant soit vacciné H1N1, c’est maintenant qu’il faut manifester votre refus.
                 
                On m’a demandé s’il existait une lettre type. J’ai trouvé ceci :

                http://www.lepost.fr/article/2009/09/28/1716744_les-parents-face-a-la-vaccination-a-h1n1-quelle-liberte-quelle-decision.html

                 

                DÉCLARATION d’OPPOSITION au VACCIN H1N1 (ou autre)

                à M., Mme, Mlle : …….…………………………………..……………….

                Responsable de direction de l’établissement scolaire de :

                (école, collège, lycée, université… ) ……………………………..………………….………………………….

                Nous, soussignés :

                ……………………………………………………..………………………………………………(parents, tuteurs, responsables…) de l’élève : ………………………………………………………………

                refusons sa vaccination « contre » la grippe saisonnière et le virus dit « A/H1N1 » (ou autre), programmée par la campagne « sanitaire » qui doit avoir lieu à partir du mois d’octobre 2009. Nous exprimons ici notre désaccord par écrit afin qu’il soit officiellement pris en compte.

                Nous demandons par ailleurs d’être avertis des dates et conditions de cette opération vaccinale dans votre établissement, afin de pouvoir nous assurer du respect de notre décision. Et cela quelle que soit l’évolution des protocoles d’urgence.

                Nous tiendrons la direction de votre établissement pour civilement responsable de tout manquement à cette exigence qui relève de notre droit fondamental devant la loi française et européenne, et sommes résolus à assumer nos propres responsabilités.

                À ……………………….………, le …………….……… Visa de la direction  :

                (ayant valeur de reçu )Signature :

                Car ATTENTION  : si on nous dit que la vaccination ne sera pas obligatoire, la vaccination SYSTEMATIQUE des enfants dans les écoles est prévue SANS avertir les parents auparavant ni leur demander leur accord. De plus, la vaccination systématique des personnes hospitalisées serait aussi prévue. Pour ma part, j’ai une contre-indication, je suis très allergique aux oeufs sur lesquels les vaccins Pandemrix et Focetria de GSK et Novartis sont cultivés ainsi que celui de Sanofi quand il sera disponible.

                Pour les enfants informer le directeur d’école de 


                • JL JL 23 octobre 2009 18:05

                  @ Ernest Wermelinger, « Tant mieux si un accord explicite est demandé ou si l’absence de désaccord vaudra accord.  »

                  Je crois que la décharge signée en début d’année par les parents risque d’être utilisée. Sauf erreur, par cette décharge les parents autorisent l’établissement à faire appel aux services de santé en cas de nécessité.

                  La nécessité qui sera invoquée c’est la lutte contre la pandémie et dans une telle circonstance, les pouvoirs publics ont autorité. Les personnels scolaires n’auront pas droit à la parole. Aujourd’hui quand on évoque ce pb avec eux, c’est tout juste s’ils ne vous regardent pas comme si vous étiez parano.

                  Ils n’ont pas acheté 95 millions de doses pour les fourguer au tiers monde : ce serait gâcher , vu que là-bas le suivi médical d’une telle quantité d’individus est impossible, ça foutrait par terre cette « expérience » .


                • JPE 23 octobre 2009 19:03

                  @alchimie

                  En effet, je ne recommande pas la vaccination aux membres de ma famille. Ne vous en déplaise.

                  Voir mon commentaire plus haut :

                  ...L’article intitulé de l« ’Episome au Cancer »peux être retrouvé in extenso en page 33 de la revue Nature New Biology Vol 238 du 12 juillet 1972.

                  Ceci tente d’expliquer que ces divers chercheurs (Montagneir, Beljansjki et Gallo) travaillaient à cette époque sur la compréhension des mécanismes de transformation des ADN et ARN. Techniques qui ont permis l’avènement des OGM et la compréhension, pour peu que l’on s’y intéresse, des agressions possibles sinon probables de l’action des virus d’origine vaccinale sur le système génétiques des patients vaccinés.

                  A l’échelle d’une population de millions d’individus, si le risque de perturbation n’est que de 0,2 pour mille (soit 12000 pour 60 millions d’individus) , le risque de dommages génétiques suite à une vaccination n’est pas nul. (Cf origine du sida suite à des programmes expérimentaux de vaccins anti-hépatite B sur des homosexuels volontaires en 1978).

                  Et ici, je ne tiens pas compte des dommage liés aux adjuvants.


                  • sentinelle 23 octobre 2009 22:20

                    il existe cher monsieur du dentifrice a l’argile sans fluor

                    vendu en magazin bio au prix modique de 5 euros...pour les muslim le swek et toujour recommandé......

                    la prochaine fois je vous parlerai de l’asparthame....encore un rumsfeld dans le coup....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès