Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Le Topinambour, un légume oublié... de nouveau sur les étals (...)

Le Topinambour, un légume oublié... de nouveau sur les étals !

Le Topinambour,... un légume oublié,..de nouveau sur les étals !

Dans notre vie moderne, chansons, vêtements et bien d’autres choses ont au gré du temps leurs périodes de modes, celles -ci vont et viennent.

Il en va de même pour certains les légumes, ainsi ceux que l’on trouvait sur les étals il y a une centaine d’années s’ils avaient petit à petit disparus reviennent peu à peu dans le vent.

L’un d’eux revient en force, il se nomme :le topinambour, dit aussi : :artichaut de Jérusalem ou artichaut du Canada.

Vraisemblablement originaire d’Amériques du Nord, ce tubercule ( c’est un légume racine ) à cause de ses rhizomes tubérisés il est extraordinairement fécond et envahissant, à tel point qu’au Canada ( son pays d’origine ) on évoque le terme infection ( voir la rubrique :possibilités d’infection.

Ce légume nous fut rapporté du Canada par M. Lescarbot au début du XVIIème siècle, son nom familier semble avoir été emprunté à une peuplade indienne du Brésil particulièrement friande de ce légume : les Topinamboux.

Cette tribu aux mœurs cruelles pratiquait un cannibalisme rituel, allant même jusqu’à "engraisser " leurs victimes avant de les consommer !

Aujourd’hui en évoquant ce légume, je pense aux anciens ( à ma vieille maman, et mes vieilles tantes,( qui heureusement sont toujours en vie ) et quelques paysans et paysannes de la montagne Bourbonnaise ) je les ai interrogés, ce légumes leurs rappellent les heures pénibles et difficiles des années noires entre 1940 et 1945, c’est-à-dire la douloureuse période des restrictions et de pénuries alimentaires.

Pour ces raisons, on peut dire que dans la mémoire collective, ce légume n’a pas bonne presse, comme à cette époque il été plus facile à trouver que les patates, par force sa consommation c’est souvent imposée, en outre un autre aspect de cette mauvaise réputation, c’est que les topinambours ont un certain effet sur les intestins,.. et en période de disette en manger plusieurs fois par semaine et avoir les intestins fragile, n’était pas une chose disons .. agréable !

Les désagréments ( ou les bienfaits ) intestinaux !

Une des caractéristiques des topinambours est l’abondante de ses fibres, ces dernières sont très efficaces pour accélérer le transit intestinal, et lutter contre la tendance à la constipation, .. donc pendant la guerre, il est facile d’imaginer ce que cela pouvait entraîner si on en mangeait plusieurs fois par semaine !

De nos jours, je conseille aux personnes sensibles des intestins de « tester » leurs réactions, c’est-à-dire de commencer leurs consommations avec seulement un seul topinambour ( voir la moitie ),... et d’attendre le résultat, .. car ne l’oublions pas le topinambour est aussi un excellent légume pour lutter contre la constipation ! (voir la rubrique Intérêt)

Un conseil : Attention, les topinambours doivent être consommés rapidement après cuisson et ne jamais être réchauffés sinon ils deviennent indigestes et provoquent des flatulences, et le topinambour es beaucoup plus digeste s’il est accompagné de feuilles de sauge

.

Vous avez remarquez que le topinambour est aussi nommé : artichaut de Jérusalem ou artichaut du Canada, si le mot artichaut est employé c’est en raison de son goût qui peut être confondu .... à celui du cœur de l’artichaut,.. et ces deux légumes ont une propriété en commun à savoir : une bonne santé de la flore intestinale.

Les propriété du topinambour et celle de l’artichaut !

Pour le topinambour, vous trouverez ici et ses propriétés principales ( vitamines et minéraux ) .... et pour l’artichaut, c’est et ici.

Vous avez parcouru les lignes des liens cités plus haut, et vous avez constaté que le topinambour est un trésor pour la bonne santé intestinale, cela est dû à ces deux composants principaux : l’inuline et l’oligofructose et les caractéristiques de ces deux composants ont la réputation de stimuler la croissance des bomme bactéries les bifidobactéries .

Le nombre de bifidobactéries aurait tendance à diminuer avec l’âge, voir en bas de cette page la rubrique : Les bifidobactéries de précieuses alliées.

Beaucoup de choses sont dites sur ces bifidobactéries, qui contiennent des pre-et pro-biotiques.

A voir également les probiotiques sur Wikipédia., et sur d’autres sites : - 1 - 2 - 3

Sur les pré- et les pros- biotiques, vous trouverez ici un long dossier de l’AFSSA ( Agence Française de Sécurité Sanitaire de Aliments )

.. et pour les curieux, d’autres infos dans Google : en tapant : bifidobactéries, et aussi d’autres infos avec : les bienfaits des topinambours

Sa conservation !

Le topinambour se conserve au réfrigérateur pendant une à deux semaines dans un sac de papier ou de plastique perforé. ( d’autres façons rubrique conservation )

Recettes pour les topinambours !

Sur le web, vous trouverez facilement votre bonheur en tapant ces chiffres :

1 - 2 - 3 .. a noter que les topinambours se mangent également en salade crus râpés .

Les topinambours en décor floral !

Dans un jardin les plants de topinambours peuvent très bien servir de décor floral, en effet les topinambours produisent en quelques mois ( 3 à 4 mois ) une tige qui peut atteindre jusqu’a 2,50 m de hauteur, avec de belles feuilles vertes voir également , et ses fleurs 1- 2 - 3- qui ressemblent à des petites fleurs de tournesols, ce qui fait que les topinambours se prêtent bien à la construction d’une haie annuelle et qui pousse vite. ...en région ventée, et il est prudent d’utiliser des tuteurs.... et votre haie aura de grande chance de repousser l’année suivante,... grâce aux nombreux petits rhizomes que vous aurez laissés involontairement en terre !

Sa plantation !

Voir : 1 - 2 - 3 - finalement les topinambours sont des plantes faciles à cultiver et s’adaptent partout, ( voir la rubrique culture dans sa page sur Wikipédia ) personnellement j’en ai planté en montagne Bourbonnaise, et .. également ( avec succès à Saint-Tropez !

Gilbert Spagnolo dit P@py


Moyenne des avis sur cet article :  4.78/5   (74 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 20 février 2007 12:46

    Mon petit rajout,

    A noter que le célèbre restaurant Troisgros, propose dans son menu avec ce légume un velouté à la fourme et aux amendes.

    « Les frères Troisgros » à Roanne. Trois étoiles au Guide Michelin depuis 1968 et 19/20 au Gault-Millau. Ils ont la réputation internationale d’être les meilleurs parmi l’élite de la cuisine française avec une continuité sur trois générations. Leur restaurant « Les frères Troisgros » de Roanne est qualifié par le Gault-Millau de « meilleur restaurant du monde ».... (source wikipédia),

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Troisgros

    Juste une anecdote perso : Roanne est ma ville natale, quand j’avais 16 à 17 ans, aux Troisgros, je leur vendais des grenouilles ( chut ! souvent avec une lampe électrique ! ) et des écrevisses, et plus tard vers la trentaine ça était des ceps de bordeaux ! ( là aussi j’ai une anecdote cocasse avec les deux frères ( malheureusement l’u n deux est décédé depuis ) si elle vous intéresse je la place plus tard

    @+ P@py


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 20 février 2007 13:28

      La recette du velouté fourme et amandes.

      http://www.troisgros.fr/francais/table/ligue-topinambour.htm

      Le site de la Maison Troisgros.

      http://www.troisgros.fr/

      @+ P@py


    • Marsupilami Marsupilami 20 février 2007 14:20

      @ P@py

      Vite, narres-nous l’anecdote à propos des frères Troigros !

      A noter : pour les gastronomes et cuisineurs comme moi inconditionnels des fruits et légumes de saison, le topinambour est un légume de décembre. Il va très bien avec les trompettes de la mort, champignons de décembre eux aussi.


    • Marsupilami Marsupilami 20 février 2007 12:55

      @ Gilbert

      Super article sur le topinambour, pauvre légume injustement oublié pour avoir un peu trop alimenté la France occupée pendant la IIe Guerre Mondiale. Traumatisée et dégoûtée par des overdoses de topinambours, ma mère refusait d’en cuisiner, comme la majorité des cuisiniers et cuisinières de cette époque.

      Je l’ai découvert par moi-même bien plus tard et c’est vrai que c’est délicieux quand on sait bien le cuisiner. Tu donnes d’ailleurs de bonnes recettes.

      Bravo Papy !


      • pepin2pomme (---.---.199.74) 20 février 2007 13:47

        J’ai découvert ce légume récemment à 45 ans. Il était boudé par toute une génération : inutile de proposer ce légume à mes parents, ils ont connu la guerre. J’en ai planté dans le jardin. C’est pratique : ça pousse sans entretien, et ça revient automatiquement, parce que forcément quand on récolte, on en laisse (involontairement ou pas) en terre. Pour un fainéant comme moi, il n’y a pas mieux. Zéro-entretien, même pas besoin d’arroser ou de désherber, c’est increvable. Peut-être que le jour où je voudrai m’en débarrasser,j’en parlerai en termes moins élogieux, mais on n’y est pas encore.

        Par contre, je ne suis pas tout à fait d’accord sur la durée de conservation annoncée plus haut, même au frigo, il se conserve mal. Au bout de quelques jours déjà, le topinambour ramollit et devient dur à peler (et c’est déjà pas facile quand il est frais). L’idéal, c’est de l’avoir au jardin, et de le récolter au fur et à mesure. C’est d’ailleurs la saison idéale pour en planter, et pour cela, pas besoin d’aller dans une jardinerie, n’importe quel tubercule du commerce fera l’affaire. Encore un dernier avantage qui aura échappé à l’auteur de cet article : le topinambour fleurit au bout d’une longue tige (1,5 à 2m). La fleur ressemble à un petit tournesol, on peut en faire un bouquet, comme quoi, même un légume péteur peut avoir beaucoup de charme.


        • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 20 février 2007 13:58

          Salut Pépin,

          Dis,.. j’ai comme l’impression que dans mon article , ben que tu n’as pas lu la rubrique :Décor floral !

          J’en cause, et en plus « la topine » comme disaient mes paysans de la Montagne Bourbonnaise , ben j’connais bien,....en ayant cultivé moi-même en Auvergne ,.. et chez les milliardaires à Saint-Tropez.

          @+ P@py


        • pepin2pomme (---.---.199.74) 20 février 2007 14:03

          Oops.

          Pardon Gilbert, j’ai lu ton article un peu trop vite.

          Et merci pour ton article qui nous change de toute cette actualité un peu trop politique.

          Une soupe de topinambour et un cognac. C’est ça le bonheur !

          A+


        • aurelien 20 février 2007 13:52

          Merci Gilbert, ça c’est un article Agora Vox digne de ce nom !


          • aurelien 20 février 2007 14:05

            Par contre la tribu des Topinamboux a-t-elle réellement un rapport avec les topinambours ?

            « Les Tupinambas, francisé en Topinamboux[1] tribus guerrières redoutables d’Amazonie qui mangeaient leurs victimes. »

            Je me pose la question ! smiley


          • aurelien 20 février 2007 14:18

            « Le nom de « topinambour » résulte de la francisation du nom d’une tribu du Brésil, les Topinamboux (Tupinambas), dont plusieurs membres furent amenés comme curiosité à Paris en 1613, ce qui conduisit Linné à croire à l’origine brésilienne de la plante, introduite en France à peu près à la même époque. »

            D’après le wikipédia « Topinambour », ce n’est pas sûr : la plante aurait été observée la première fois au Canada par Champlain, et est une espèce d’Amérique du Nord.


          • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 20 février 2007 14:42

            Salut Aurélien,

            D’après mes recherches sur le web, le nom de « topinambour » résulte de la francisation du nom d’une tribu du Brésil, les Topinambour (Indiens « Tupinamba » et grand amateurs de topinambours), dont plusieurs membres furent amenés comme curiosité à Paris en 1613 pourêtre présentés à la Reine , mais ce nom n’a aucun rapport avec son aire géographique d’origine qui est l’ Amérique du Nord et non Amérique du Sud.

            @+ P@py


          • aurelien 20 février 2007 14:08

            un super article, la classe !


            • Thucydide (---.---.101.8) 20 février 2007 14:25

              Article sympathique malgré une certaine insistance sur les flatulences et le transit intestinal. J’avoue aussi m’être souvent posé la question du goût de cet aliment (que je ne connais toujours pas) qui provoque encore des moues d’aversion chez les anciens. Peut-être reviendra-t-il en force dans nos assiettes, à moins que ses faibles valeurs de conservation ne le desservent.

              A noter qu’en tant que rhizome, le topinambour, qui est effectivement du même genre que le tournesol, n’est pas une racine mais une tige souterraine, contrairement à la patate. L’un comme l’autre sont l’organe de stockage des réserves de la plante.


              • Marsupilami Marsupilami 20 février 2007 14:31

                @ Thucydide

                Pour renifler le goût du topinambour dans le cyberespace, voir cet article.

                Mais le vrai goût dans la vraie vie est plus difficile à trouver, vue la rareté de ce produit...


              • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 20 février 2007 15:03

                Salut Thucydide,

                « Article sympathique malgré une certaine insistance sur les flatulences et le transit intestinal.

                Le but de mon article c’est quand même l’effet de ce légume .... sur les intestins , .. et comme ce dernier suivant les individus peut être assez fort,... ben il est normal que j’insiste un peu sur celui-ci !

                Perso je connais des personnes qui sont capables d’en manger un plat sans avoir de gênes, .. et d’autres qui ont des dérangements juste avec un seul topinambour, et ça c’est mon devoir de le souligner !

                Sur wikipédia :

                Le topinambour est une plante vivace de la famille des Astéracées, cultivée comme légume pour ses tubercules .

                http://fr.wikipedia.org/wiki/Topinambour

                Tubercule : http://fr.wikipedia.org/wiki/Tubercule

                @+ P@py


              • aurelien 20 février 2007 15:04

                On peut en trouver sur certains marchés et dans des coopératives, principalement bio.

                En lien avec l’article, je recommande la vidéo mise en ligne aujourd’hui sur Agora Vox Tivi sur Vandana Shiva et son association pour la libération (et non la libéralisation) des semences : http://www.agoravox.tv/article.php3?id_article=16811


              • aurelien 20 février 2007 15:07

                Question goût c’est entre la pomme de terre et l’asperge, enfin, c’est un point de vue papillaire personnel.

                C’est très bon de varier les légumes.

                A noter que l’industrie des semences et le GNIS ont condamné l’association Kokopelli en début d’année pour vente illégale de semences de variétés anciennes : c’est totu simpoement écoeurant.

                Leplus risible dans l’histoire est que ces industriels se sont porté « partie civile » ! smiley


              • LE CHAT LE CHAT 20 février 2007 15:05

                salut p@py , je confirme , la consommation de ces tubercules te transforme en véritable flatulator ! smiley ce n’est guère étonnant d’une plante qui sert aussi à fabriquer des biocarburants . Sinon , le goût est très fin , en vinaigrette encore meilleur que le coeur d’artichaud !un point faible , c’est pas facile à éplucher quand c’est cuit !ça a tendance à se briser en petits morceaux...merci pour ce sujet 100% bio et sans adjuvants politiciens

                Bien à toi


                • (---.---.109.153) 21 février 2007 12:47

                  Se dit aussi « Artichaut de Jérusalem » (à cause du goût d’artichaut) il en existe de plusieurs sortes de goût légèrement différent, certaines de forme plus régulière sont plus faciles à éplucher. Excellents aussi cuit à la vapeur en salade, mélangés avec des pommes de terre également cuites à la vapeur (pour en atténuer l’effet « accélérateur » du transit. Il y en a toujours dans mon jardin, et je vais les chercher à mesure des besoins. Ceux que l’on laissent en place renouvellent la plantation pour l’année suivante. Ne demande aucun soin. C’est un légume tout à fait vivace qui pousse dans toutes les régions.


                • eugène wermelinger eugène wermelinger 20 février 2007 15:26

                  Merci Papy Gilbert de remettre à l’honneur ce tubercule. Mais attention, il risque d’être dévoré par un certain chat qui fosse dans la région ! Plante une touffe de valériane à côté ça lui calmera ses ardeurs,(salut minou !) LOL. Chez moi j’en ai trois haies, assez envahissantes, mais tout l’hiver nous avions du légume frais du jardin, à la guerre comme à la guerre. Il vaut mieux en replanter chaque printemps : les tubercules redeviennent plus gros. On n’a pas d’artichauts, mais des tobinambours à profusion et le goût est le même. Bonan apetiton (histoire de vous rappeler à l’espéranto que je cultive aussi dans mon jardin secret).


                  • LE CHAT LE CHAT 20 février 2007 15:37

                    salut eugène , pour les amateurs je te signale que la cantinière fait lever les topinambours ...... ( pour les amateurs de contrepeteries)


                  • Thucydide (---.---.101.8) 20 février 2007 15:34

                    Si je comprends bien, cet aliment n’est pas près d’un retour en grâce : après le souvenir des années de guerre, il y a la perspective du réchauffement climatique. Ben, oui, parce que le méthane, c’est bien pire que le gaz carbonique pour l’effet de serre. Le topinambour consommé par des milliards et des milliards d’individus en cas de disette due à la surpopulation, ça risque de faire du dégât.

                    Etait-ce le message subliminal de cet article ? smiley


                    • (---.---.109.153) 21 février 2007 12:50

                      Avec le réchauffement climatique, on va bientôt cultiver le manioc dans le nord. Alors il y a de l’espoir.


                    • ZEN zen 20 février 2007 15:43

                      J’en ai trop mangé dans les années 40..Beurk !

                      Mais c’était sans doute mal cuisiné. Je vais revoir mes préjugés, mais où trouver des tubercules à planter ?


                      • Marsupilami Marsupilami 20 février 2007 16:04

                        Supercool ce fil sur les topinambours...

                        @ Zen

                        C’est pas facile. En Bourgogne ça revient (la preuve, j’en trouve et j’en bouffe dans mon coin). Je ne sais pas ce qu’il en est dans ta région. Un lien quand même...


                      • LE CHAT LE CHAT 20 février 2007 16:37

                        ça pousse aussi très bien dans le pas de calais ! il y en avait dans le jardins de mes parents et mes narines s’en souviennent ! smiley une nouvelle arme biologique de destruction massive ? Qu’en pense debeulyou ? smiley


                      • jerome (---.---.103.19) 20 février 2007 17:09

                        @ l ’ auteur :merci de nous parler de ce délicieux rizhome ! Une astuce pour éviter quelque peu les flatulences :
                        - ne pas les peler ,mais les brosser énergiquement sous le robinet
                        - couperen rondelles épaisses ( 1 cm )
                        - blanchir 2 à 3 M. maximum
                        - faire rissoler , en surveillant en permanence ,à feu vif . C ’ est un régal !!!

                        Ts autres modes de cuisson sont utilisables,préférer les « bio » , ils sont moins creux etbien meilleur en gout ! Voila, bon appétit, Jérome


                        • clairette (---.---.199.84) 20 février 2007 17:16

                          @ P@py :

                          Bonjour et merci pour ce délicieux article ! J’ai connu, moi aussi, ce légume très tard, et par hasard et j’ai trouvé ça très bon à la dégustation (quant aux réactions de l’intestin, c’est terrifiant ! peut-être qu’on arrive à maîtriser quand on en mange très souvent ?).

                          Mes parents ne pouvaient supporter d’entendre prononcer son nom, tout comme les rutabagas, dont ils avaient dû faire leur plat de résistance pendant quatre ans !

                          Je vais aller voir votre site et la recette, peut-être une bonne occasion de régaler la famille pour un repas d’anniversaire ! suivi de bons moments de rigolade... jeux en plein air à prévoir exclusivement !


                          • Marsupilami Marsupilami 20 février 2007 17:20

                            @ Jérôme

                            1) Pourquoi vouloir à tout prix éviter les flatulences, même pour les raisons écologiques ci-dessus très bien décrites par Thucydide ?

                            2) Je m’insurge contre ton dogme des 1cm. Coupés beaucoup plus fins avec des trompettes de la mort et de l’ail, c’est le top !

                            Rogntudjuuu...


                            • Thucydide (---.---.101.8) 20 février 2007 17:46

                              Décidément, pour relever un plat, je ne sais pas ce que valent les topinambours, mais ce qui est sûr, c’est que ça ne relève pas le niveau d’Agoravox. A quand les révélations sur son usage intensif au concours des plus belles vesses enflammées de la foire agricole de Crotchizy-le-Morvandiau ? smiley


                            • Romain Baudry 20 février 2007 19:56

                              Merci pour cet article original et intéressant ! J’aimerais en voir davantage de cette veine sur AVox (et si ça se faisait au détriment des articles sur Sarkozy, Royal et Bayrou, ça ne me gênerait pas plus que ça...).


                              • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 20 février 2007 20:27

                                Salut Romain,

                                Merci du compliment, pour info, sur le chocolat , je pense avoir fait un article du même tonneau, mais manque de pot ce dernier a pas été édité sur Agoravox,... juste chez le petit frère Naturavox !( la connexion est assez difficile )

                                http://www.naturavox.com/spip.php?article147

                                Il est aussi visible sur mon blog

                                http://spagnolo.unblog.fr/dossier-chocolat/

                                @+ P@py


                              • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 20 février 2007 20:06

                                Alez comme vous avaient été patients, v’la l’anecdote de P@py chez les Troisgros !( allez comme je suis en forme ce soir , pour le même prix vous allez en avoir trois !)

                                1er)

                                J’avais une quarantaine d’années, jedemeuraise nMontagne Bourbonnaise, et j’étais cueilleur de champignons ( ceps d bordeaux ),.. que j’ai de temps en temps revendu chez Troisgros !

                                Un jour je me pointe chez eux ave une cagette de très beaux ceps, je file ma caget à un apprenti cuistot, ce dernier va la peser dans un coin, revient vide les champignons , et m’indique un poids, moins la tare de la cagette qu’il estime lui-même sans la peser !

                                Je proteste, et je lui indique qu’il n’a pas le coup d’œil, car je pense que cette cagette est bien moins lourde !

                                Un adulte cuisinier qui suivait nos échanges, et s’adresse à moi, « alors vous n’avez pas confiance à mon gars » qu’il me dit. Je lui rétorque, ce n’est pas que je n’ai pas confiance a votre apprenti,mais ce persiste à dire que votre gars n’a pas le coup d’œil, une cagette comme ça , est bien moins lourde ! Eh ! bien, si vous n’êtes pas content gardez vos champignons qu’il me répond ! .. et de lui répondre sur le champ , pas de problème ma femme va se faire un plaisir de me les cuisiner , et s’il en reste , je les ferais sécher ou stériliser en bocaux,.. puis je rajoute, j’ai une preuve que cette cagette ne fait pas ce poids, vous voyez ce chiffre marqué sur un ce ces cotés, et bien ce dernier a été marqué par Pierre Troisgros ici dans cette cuisine il y a quelques jours !

                                Ce que je n’avais pas remarqué , .. c’est que le Pierre Troisgros ( celui qui était au fourneau ) avait suivi toute la scène de loin , au bout d’un moment il est venu vers moi, et il m’a dit , c’est exact, et je vous achète vos champignons, à l’avenir svp, venait directement me voir moi. Le Pierre Troisgros, c’est lui qui est en photo sur la page de wikipédia.

                                http://fr.wikipedia.org/wiki/Troisgros

                                2eme)

                                Flicard au commissariat de Roanne, comme horaires de service je faisais ce qui est coutume d’appeler les 3 X 8 ( matin, après-midi et nuit) Une nuit vers les 2 heure du mat, que nous étions de service,en passant devant Troisgros, nous remarquons que le véhicule de la BAC stationne dans la cour des cuisines du Resto, ... et L’P@py et ses deux collègues décident de faire une farce aux mecs de la BAC !

                                Pour cela nous nous arrêtons vers une cabine téléphonique, et l’un de mes collègues ( en déguisant sa voix ) fait un appel sur le 17 se présente comme étant le gardien d’une usine pour signaler un cambriolage !

                                ... Alors que nous étions planqués, nous voyons la bagnole de la BAC avec le gyrophare en action se diriger dare dare du coté ou est implanté l’usine, et peu de temps après , dans notre radio , nous entendions le chef d la BAC dire au central « sommes devant l’usine tout est éteint, ... et nous voyons pas de veilleur de nuit, et au central le gars de la radio qui insistait, portant c’est le veilleur qui a appelé, même que ce dernier a un accent portugais !

                                3eme, Troisgros de la nuit du réveillon.

                                De mon temps , il y avait une coutume, la nuit de la Saint Sylvestre les restaurants , les pâtissiers nous appelaient pour leurs petits repas cadeaux ! Je peux témoigner qu’ente le repas de Troisgros et ceux des autres restros ,ben comme on dit il n’y avait pas photo !

                                Allez je vous donne en mile ce qui avait dans ces repas,... du poulet, mais le poulets de Troisgros,.. une sacrée différence avec les autres restos !

                                @+ P@py


                                • maxim maxim 20 février 2007 22:26

                                  salut Papy......ah les topinambours,pendant la guerre j’etais trop petit pour m’en rappeler...mais après jusqu’à la fin des tickets de ravitaillement ,vers 48-49 je me souviens que ça revenait à table assez souvent ,c’etait pas mauvais.....

                                  on etait obligés de bouffer ce machin ,meme à la campagne vu qu’on trouvait pas de plans de patates , et puis à la campagne il aurait fallu quelqu’un en surveillance dans les jardins...les gens crevaient tellement de faim qu’ils venaient piller la nuit......pour ce qu’il y avait de comestible.......

                                  quand aux topinambours ils en servent en potage chez Georges Blanc à Vonnas dans l’Ain.....une cantine pas dégeu.... non plus.....j’avais gouté dans l’assiette de ma femme qui l’avait commandée,c’etait extra ,mais bon, préparé chez une pointure de la bonne bouffe.....

                                  si j’en trouve au marché ,je vais en prendre ,tu m’as donné une bonne idée......


                                  • ChefAlain (---.---.129.110) 21 février 2007 04:37

                                    @ Auteur

                                    Très intéressant article sur ce légume de moins en moins oublié par les producteurs « bio ». Cependant il me semble qu’il y a une confusion en ce qui concerne le légume de rationnement de la seconde guerre mondiale : il s’agissait généralement du rutabaga, sorte de navet au goût plus fade et très différent du topinambour.


                                    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 21 février 2007 08:34

                                      Salut ChefAlain,

                                      Pour ce qui me concerne ( comme je connais ces deux légumes ) il n’y a aucune confusion entre eux deux !

                                      Dans quelques jours, il se peut que le rutabaga fasse l’objet d’un prochain article.

                                      @+ P@py


                                    • Marsupilami Marsupilami 21 février 2007 10:55

                                      @ ChefAlain

                                      En fait, c’étaient à la fois les rutabagas et les topinambours.


                                    • Calmos (---.---.247.228) 24 février 2007 13:25

                                      Salut Papy....sympa ton article....

                                      Mais moi je ne peux pas m’empecher de penser que ce nouvel amour pour le topinembour est inquiètant....

                                      Topinambours dans son labour... Merdes aux alentours....

                                      Ne cherche pas ..c’est de moi....lol....


                                      • maxim maxim 24 février 2007 14:20

                                        avec le topinambour ,plus besoin de dragée Fuca.......

                                        ça guerit meme les quintes de toux vu qu’on ose plus tousser.....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès