Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > Les Additifs Alimentaires : Ces Poisons Qui Nous Tuent à Petits (...)

Les Additifs Alimentaires : Ces Poisons Qui Nous Tuent à Petits Feux

Les additifs alimentaires sont présents en grande quantité dans les produits alimentaires que l’on consomme au quotidien mais ne sont pas considérés et reconnus comme dangereux pour la plupart alors que nombre d’études devraient inciter à leur interdiction au moins par précaution, car ce n’est pas parce qu’un produit n’est pas interdit ou qu’aucune étude n’a démontré sa dangerosité qu’il ne l’est pas, sans compter sur les études qui montrent la dangerosité extrême de certains comme l’Aspartame mais qui est toujours autorisée !

Ce livre permet de voir un état des lieux des dangerosités connues des additifs les plus répandus dans notre alimentation quotidienne.

 
Le livre de Corinne Gouget "Additifs Alimentaires" en est à sa 10ème édition et malheureusement ni les pouvoirs publics, ni les médias n’ont décidé de dénoncer ces produits autorisés pourtant connus comme étant très dangereux pour certains comme l’aspartame qui remplace le sucre dans les produits dits "lights" par exemple.
 
Ce livre est une liste d’additifs avec leur effets nocifs indiqués, classés en trois groupes, verts, oranges et rouges. Mais vert ne veut pas dire que c’est sans danger, seulement qu’aucune étude à ce jour n’a montré la dangerosité du produit, les oranges sont ceux où les avis divergent et les rouges sont ceux où les études ont démontré au 3/4 d’entre elles au moins la dangerosité du produit.
 
Mais comme vous vous en doutez, la plupart des produits oranges ou rouges de ce livre ne sont pas interdits dans l’alimentation industrielle, ni même déconseillés, il n’existe pas non plus de campagne informant des dangers de ces produits, les pouvoirs publics considèrent comme les industriels que du moment qu’ils sont autorisés, c’est qu’ils sont sans dangers (!), et bien entendu, ces mêmes industriels oublieront de vous citer les études indépendantes qui montrent la dangerosité de tel ou tel produit. On peut consulter par exemple ce document racontant comment l’aspartame a été autorisée aux USA malgré les études défavorables démontrant sa dangerosité :
 
"L’aspartame n’a été autorisé qu’en 1981, pour les aliments solides. Pendant plus de 8 ans, la FDA refusa son autorisation à cause des crises d’épilepsie et des tumeurs cancéreuses du
cerveau provoquées par ce produit sur des animaux de laboratoire. La FDA continua à refuser cette autorisation jusqu’à l’arrivée de Ronald Reagan à la Maison Blanche (un ami
de Searl) qui démit de ses fonctions le Commissaire de la FDA responsable de cet état de fait. Le Dr. Arthur Hull Hayes fut alors nommé Commissaire. Cependant, il y avait alors tellement d’opposants à l’autorisation qu’un Commission d’Enquête fut créée. La commission statua : "Il ne faut pas autoriser l’aspartame." Le Docteur Hayes REJETA les conclusions de sa propre Commission d’Enquête."
 
Source et suite :
http://www.dorway.com/badnewsf.pdf
 
Ou encore :
L’amère vérité sur l’aspartame 
 
Pétition pour le retrait de l’Aspartame :
http://www.mesopinions.com/Retrait-de-l-Aspartame-petition-petitions-20764f17036325a1f083b41a5d194507.html
 
On parle aussi de l’intoxication des GI pendant la guerre du golfe à l’aspartame à cause du coca qu’ils consommaient souvent dans des conditions terribles dans un environnement très chaud.
 
Certains médicaments contiennent de l’aspartame, consulter la liste du vidal des médicaments contenant de l’aspartame pour la liste de ceux-ci.
 
Vidéo Conférence de Corinne Gouget :
Note : si la vidéo de fonctionne pas, regardez là directement sur la page d’origine.
 
 
A la fin de la vidéo, elle raconte que ses enfants lui ont été enlevés par son ex mari qui était cadre dans une grande industrie agro alimentaire, au prétexte qu’elle protégeait ses enfants des produits dangereux et de l’aspartame. Son mari est même le sujet d’une enquête pour violence et l’on a pas hésité à lui confier ses enfants en garde exclusive, et en déracinant ses enfants d’où ils vivaient pour les faire enlever et partir avec leur père. Une fois encore, on ne tient pas compte des enfants mais seulement des parents car dans ce cas, elle était du côté de ses enfants qu’elle protégeait et on l’a traité de folle. Elle lance un appel aux dons pour l’aider à financer sa défense.
 
 
Interview de Corinne Gouget :
 
Source et Liste de Produits avec de l’Aspartame (non exhaustive) :
http://www.noslibertes.org/dotclear/index.php?post/2008/05/24/110/Monsanto-et-lAspartame 
 
Ce livre évoque aussi les aliments irradiés ou encore les OGM qui sont présents en France contrairement à ce que l’on croit, on consultera cette liste de produits avec et sans OGM établie par greenpeace par exemple. On remarquera qu’un arrêté récent permet de rajouter des produits radioactifs dans tout et n’importe quoi, même la nourriture.
 
Concernant les OGM, on peut consulter cet article qui explique que la diversité naturelle est menacée par les grandes entreprises qui veulent des OGM pour pouvoir avoir la propriété de la plante et donc refuser le droit de chaque être humain à vivre de ses propres récoltes, car le but caché des entreprises qui fabriquent des OGM est de contaminer tout le vivant par ses OGM, de sorte que l’on soit ensuite obligé de leur payer des royalties à chaque fois que l’on cultivera une plante qui sera étiquetée OGM, propriété de telle ou telle entreprise...
 
On trouve le même discours rassurant de la part de l’Etat envers les médicaments génériques qui sous prétexte qu’ils sont autorisés ne seraient pas dangereux, alors que c’est tout de même un peu plus compliqué que ça ! Encore une fois, on ne montre que la partie positive, en cachant soigneusement les effets secondaires néfastes et en ignorant les mises en garde sur la dangerosité de ces produits.
 
Elle évoque aussi les aliments pour animaux qui ne sont pas mieux que les aliments pour humains, et dans les deux cas elle explique qu’il vaut mieux des aliments d’origine biologique, que ce soit pour les gens ou les animaux de compagnie.
 
Peut-être qu’on verra bientôt comme sur les paquets de cigarettes la mention "Manger Tue" ou "Produit Nocif à la Santé" sur les emballages des aliments !
 
On trouvera sur son site internet différents dossiers détaillant les effets nocifs de l’Aspartame par exemple et bien d’autres sujets liés à l’alimentation. Au moment de la rédaction de cet article, son site ne compte même pas encore 40 000 visites selon le compteur indiqué sur celui-ci, malheureusement :
 
Site Officiel de Corinne Gouget :
http://www.santeendanger.net/
 
Référence du Livre :
"Additifs Alimentaires", de Corinne Gouget, Editions Chariot d’Or
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • Mmarvinbear mmarvin 6 janvier 2010 13:36

    C’est du grand n’importe quoi. Déjà c’est encore une pub cachée et franchement la modération ferait mieux de se montrer plus vigilante à ce sujet. Ou alors qu’elle crée alors une section « pub », ce sera plus franc.

    Deuxièmement la visite du site de cette personne vaut le détour : la liste des 92 effets supposés de l’aspartame est assez croquignolesque. Il faudrait m’expliquer comment UNE molécule peut avoir des effets aussi variés que le saignement de nez, maux de têtes, insomnies, cernes sous les yeux, troubles de la vue, prise de poids, dépression, douleurs articulaires, douleurs thoraciques, asthme, etc, etc... En regardant la liste par ailleurs (qui incluent les troubles de la menstruation tiens...), je me rends compte qu’elle est à peu près la même que celle dont se plaignent les gens qui vivent près des antennes relais (parfois pas encore branchées...)... C’est curieux quand on y pense...

    Troisièmement, le site se targue de relayer la thèse sur la nocivité de l’aspartam formulée par le Dr Blayblock. malheureusement, si ce neurochirurgien aujourd’hui retraité a bien formulé une telle hypothèse, il n’a jamais été capable de la démontrer.

    C’est d’ailleurs le point faible du site et de cet article d’ailleurs.

    AUCUNE étude sérieuse n’a JAMAIS pu prouver la nocivité de l’aspartame. L’étude de Bologne à laquelle se réfèrent les contradicteurs et qui semblait montrer une nocivité est rejetée par la communauté scientifique en raison de GROS PROBLÈMES DE PROCÉDURES ET D’ÉCHANTILLONAGE.

    Découvert en 1965, l’aspartame est autorisée en 1974. La FDA suspend la molécule peu après en raison de suspiscions légitimes car un certain Donald Rumsfeld (déjà, oui...) avait autorisé la mise en vente de la molécule juste avant de démissionner de son poste pour prendre la tête d’une société vendant cette molécule... L’usage est rétabli en 1981 après que de nombreuses études aient CONFIRMÉ l’innocuité de la molécule.

    En 1994 et en 2002 le caractère innoffensif de la molécule est réaffirmé en Europe et par l’AFFSA.

    Que faut-il de plus ?


    • JL JL 6 janvier 2010 13:46

      « Il faudrait m’expliquer comment UNE molécule peut avoir des effets aussi variés que le saignement de nez, maux de têtes, insomnies, cernes sous les yeux, troubles de la vue, prise de poids, dépression, douleurs articulaires, douleurs thoraciques, asthme, etc, etc » (mmarvin)

      « Il faudrait m’expliquer comment le tabac peut tuer » (Jean Nicot, clone)

      mmarvin n’a pas dû lire souvent les listes d’effets secondaires de médicaments. Ceci dit, la différence entre un médicament et un additif alimentaire c’est que pour le premier, des « études statistiques » délivrent un certificat qui dit en subsstance que « en général, ça fait tout de même plus de bien que de mal ». Pour le second, c’est la pub qui s’en charge.


    • roblin 6 janvier 2010 16:37

      Vous vous contentez de reprendre la propagande habituelle des fabricant de l’aspartame, vous ne faites que dire le contraire que ce que je dis dans l’article.

      Je prépare un article sur un autre petit livre consacré à l’aspartame et qui n’est pas sponsorisé par les fabricants d’aspartame, il raconte la vrai histoire de l’autorisation de l’aspartame, qui est due à une administration corrompue par les fabricants d’aspartame, tout simplement...

      Vous croyez encore que sous prétexte qu’un gouvernement ou une administration autorise quelquechose, alors c’est bien ? C’est surtout sans danger pour le porte monnaie des fabricants de l’aspartame...


    • Mmarvinbear mmarvin 6 janvier 2010 18:43

      Revenu de la Lune ? :)

      « la différence entre un médicament et un additif alimentaire » : est que le médicament est une molécule (ou un ensemble de molécules) dont la présence aide l’organisme à vaincre une infection bactérienne ou virale. Sa prise est ponctuelle dans la plupart des cas et sa mise sur le marché est une procédure longue et couteuse pour éviter d’éventuels effets indésirables (ce qui n’est pas toujours réussi...)

      Un additif alimentaire est une molécule (ou un ensemble) rajoutée à un aliment solide ou liquide dans le but
      - de préserver plus longuement sa conservation et limiter la prolifération bactérienne
      - d’améliorer l’aspect visuel du produit pour le rendre plus attractif (au niveau de l’odeur, du gout ou simplement de l’aspect)

      Ces additifs sont également testés mais comme ils n’ont aucun effet métabolique ou très limités, aucune limite de prise n’est indiquée (sauf cas très exceptionnel).

      L’aspartam a été testé comme tous les produits par des laboratoires de certification américains et européens. Comme il n’est pas métabolisé, il est estimé n’avoir aucune action autre que de donner l’illusion du goût sucré à l’aliment ingéré. Aucune étude n’a pu démontrer le contraire.

      Cette illusion à faire de l’aspartam le « nouveau poison moderne qui va tous nous tuer maintenant que la Grippe A est presque morte » est à mettre sans doute en rapport avec le Tract de Villejuif.

      Dans les années 70, un document ronéotypé a circulé rapidement, donnant une liste d’additifs alimentaires que l’hopîtal de Villejuif avait soi-disant identifié comme étant fortement cancérigène. La liste présentait les produits sous la forme normée, à savoir E 101, E480 etc...

      Le soucis est que dans cette liste figuraient l’acide citrique ( E 330, totalement innoffensif) et la vitamine C ( E300), une vitamine bien connue je pense...

      Cela a rapidement mis la chose sur la piste du canular, mais elle ressort régulièrement, avec des variantes.

      Gageons que nous y voyons là le nouvel Avatar à la mode...


    • Mmarvinbear mmarvin 6 janvier 2010 18:47

      "Vous vous contentez de reprendre la propagande habituelle des fabricant de l’aspartame, vous ne faites que dire le contraire que ce que je dis dans l’article." : Vous ne donnez aucun lien vers une étude sérieuse prouvant vos dires, en vous contentant d’aligner des affirmations gratuites. Moi je me réfère aux tests effectués par des laboratoires de certifications.

      Techniquement, c’est vous qui êtes dans la propagande...


    • JL JL 6 janvier 2010 19:46

      ’Revenu de la Lune ?" (mmarvin)

      Je doute que quelqu’un en revienne avant longtemps !  smiley


    • JL JL 6 janvier 2010 19:56

      Un grand pas pour l’humanité qu’ils disaient !  smiley

       smiley


    • JL JL 6 janvier 2010 19:57

      « Aristote disait : L’homme est un animal qui désire le savoir, c’est faux. L’homme n’est pas un animal qui désire le savoir. L’homme est un animal qui désire la croyance, qui désire la certitude d’une croyance, d’où l’emprise des religions, d’où l’emprise des idéologies politiques. … » (Cornélius Castoriadis, 1996, Mermet)

      Merci Zen, pour le lien


    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 9 janvier 2010 14:40

      Bonjour, ce petit complément pour expliquer le rôle de la politique dans la dispersion de produits industriels douteux.

      « La société Red Bull a introduit un contentieux devant le Conseil d’Etat, fondé sur le décret n°2006-1684 du 16 octobre 2006, qui prévoit, conformément au droit européen, qu’un produit qui circule légalement dans un Etat membre ne peut être interdit par un autre Etat membre que si ce dernier apporte la preuve de sa nocivité. »


    • Lapa Lapa 6 janvier 2010 15:24

      [...]devraient inciter à leur interdiction au moins par précaution, car ce n’est pas parce qu’un produit n’est pas interdit ou qu’aucune étude n’a démontré sa dangerosité qu’il ne l’est pas,[...]

      Cette phrase est à elle seule un résumé de la connerie abyssale du principe de précaution foutu à toutes les sauces. Interdisons tout, on ne sait jamais !

      mmarvin a raison, cet article n’est qu’une pub mal déguisée.


      • roblin 6 janvier 2010 16:31

        Pourriez vous m’expliquer de quoi cet article ferait la pub  ? De ce livre ? Dans ce cas, on ne pourra plus parler de livres au prétexte que cela en ferait la pub ?

        Je parle d’interdire ces additifs parce que la plupart n’ont soit jamais été testés soit les études indépendantes ont démontrés au moins des risques. On ne gagne rien avec ces additifs, ils ne sont fait que pour permettre au grandes compagnies d’augmenter les bénéfices, et ils n’ont pour la plupart rien de naturel... Il existe pour la plupart des doutes, d’autres sont démontrés comme étant néfastes, mais bien sûr, ces études étant réalisées par des gens indépendants, elle ne sont pas entendues, comme si seuls ceux qui fabricaient cette molécule pouvaient certifier de son innocuité, ce qu’ils font toujours, curieusement, même si la plupart des autres études indépendantes démontrent le contraire, n’y voyez vous pas un problème ?

        On pourrait aussi dire, n’interdisons rien, défois que ces produits soient inofensifs, mais ne les testons pas et surtout si une étude démonter ses dangers, ignorons là ! Ha mais je suis bête, c’est déjà la politique actuelle dans ce domaine !

        En ce qui concerne les études qui démontrent l’innocuité de l’aspartame, ce sont celles effectuées par les fabricant eux même d’aspartame, elle ont été biaisées depuis le début et toutes les autre autorisations découlent de l’autorisation par la FDA aux USA, on trouve dans l’article un extrait et un lien vers l’article cité qui parle de comment l’aspartame à été mis sur le marché.

        Les promoteurs de l’aspartame ne tiennent compte que des études qui ont prétendument montré sa non dangerosité. Ils ont le même discours que les fabricants de tabac qui savaient que leurs cigarettes étaient toxiques, mais ne l’on jamais rendu public...


        • Lapa Lapa 6 janvier 2010 16:50

          Vos études indépendantes sont elles réalisées dans le cadre de revues scientifiques internationales à comité de lecture pour avoir le minimum recquis afin d’être crédibles :

          protocole rendu public
          répétabilité
          reproductibilité
          analyse contradictoire
          lecture contradictoire par des pairs

          Si ce n’est pas le cas, renvoyez-les de là où elles viennent.

          Je ne soutiens en rien les additifs. Mais votre discours est simpliste. Et peut tourner vers des idées dangereuses pour le progrès de l’Homme : interdire par suspicion.
          La non tolérance du risque, à mettre en parallèle avec le risque zéro sécuritaire et la détection des risques avant leur arrivée (détection des délinquants) mène à de sombres avenirs dans une société paralysée par la peur.
          Le principe de précaution est à utiliser avec précaution car il peut justifier tout et n’importe quoi.

          bonne journée !


          • sentinelle 6 janvier 2010 19:47

            @ lapa

            «  »Le principe de précaution est à utiliser avec précaution car il peut justifier tout et n’importe quoi.«  »

            c’est au nom de ce meme principe de precaution que la ministre de la maladie et des labos nous a endoffé de deux millards d’euros....pour une gripette

            vous emmargez a quel labo ?


          • Lapa Lapa 8 janvier 2010 19:19

            oui tout à fait !
            merci de fournir un argument récent à mes propos. C’est justement a nom de ce principe de précaution (et vous verrez qu’il sera sorti pour justifier de l’immense arnaque de ces commandes de vaccins) au nom de ce sacro saint principe de « c’est mieux que de rien faire » ou « ça peut sauver des vies » ou « tolérance zéro morts » que nous avons assisté à la dilapidation en 6 mois de dizaines (centaines ?) de millions d’euros qui n’ont servi à rien pour le concitoyen (mais rassurez vous, l’argent n’est pas perdu pour tout le monde ! ). Exemple parfait et frappant de ce que j’avance.

            Quant à vos insinuations bas du crâne sur mon employeur, technique habituelle pour diaboliser son interlocuteur, elles ne caractérisent que votre petitesse d’esprit . Si vous êtes un jour au chomâge, recevant l’argent de l’état, cela sera-t-il un changement dans votre comportement vis à vis du gouvernement ? vous allez vous mettre à louer Sarko ? Car il vous paie ?
            La suspiciion de malhonnêteté qu’on retrouve chez la plupart des personnes ne provient que de leur propres travers malhonnêtes et d’un manque total d’arguments. Et pour votre information, je suis très loin du secteur pharmaceutique ou agroalimentaire, dans une association, sans actionnaire ; sans pressino. Heureux travail. : )

            ET VOUS ?


          • roblin 9 janvier 2010 11:11

            Si j’ai bien compris, vous nous dites d’utiliser avec précaution le principe de précaution ?

            Et Quel rapport avec la vaccin ?

            Ce n’est pas ma faute si les gouvernements sont les succursales des labo pharmaceutiques, les additifs alimentaires sont pour la plupart des produits non naturels rajoutés par les industries sans jamais avoir été vraiment testé et si l’on découvre qu’un produit peut être dangereux, elles se contentent d’étouffer l’affaire !

            Il est vrai aussi que vous répondez exactement comme ceux qui dépendent financièrement des industries des additifs alimentaires, comprenez notre méfiance à votre égard !

            Et le fait que vous travaillez dans une association ne veut rien dire, parce que nombre d’associations et autre fondations sont justement des succursales cachées de l’industrie agro alimentaire qui prétend se soucier de notre santé !


          • zelectron zelectron 6 janvier 2010 17:48

            sans oublier les effets cocktails
            et ça peut aller loin.


            • catastrophy catastrophy 6 janvier 2010 18:51
               On survit grâce à cette chimie mais aussi on en crève :


              Le problème c’est la quantité incroyable d’aspartam ingurgitée par les enfants... là c’est une autre histoire dont il convient d’être très rigoureux :
              http://julientap.free.fr/travail_fichiers/htm/aspartame-risque.htm

              • Mmarvinbear mmarvin 6 janvier 2010 19:04

                « http://julientap.free.fr/travail_fi... » : Ou comment on apprends qu’un poulet roti et un verre de jus de raisin (bio ?) contiennent plus de molécules formant l’aspartame que les boissons lights...


              • Augustule pipo 6 janvier 2010 19:14

                Rien que ca devrait vous mettre la puce à l’oreille :

                Une première autorisation de mise sur le marché fut accordée à l’aspartame par la FDAÉtats-Unis) en juillet 1974. Cette autorisation fut l’objet d’une polémique, car Donald Rumsfeld, qui était alors secrétaire général de la Maison Blanche, devint ensuite directeur général de G. D. Searle & Company, qui fabrique et vend l’aspartame sous le nom de NutraSweet.

                Source : wikipedia

                Vous remarquerez que dans certains sphères (politique et affaires) les coïncidences sont toujours très nombreuses !


              • Mmarvinbear mmarvin 7 janvier 2010 00:08

                Tu crois avoir découvert ça ? J’en ai parlé dans mon premier post !


              • sentinelle 6 janvier 2010 19:42

                @ l’auteur

                bonsoir

                merci d’attirer l’attention sur ce fleau que sont les additifs alimentaires...dont l’aspartame, le glutamate et le fluor....etc.

                ps : bizzard ce sont les memes qui defendent la vaccination du h1N1, qui decredibilise les medecines dite douce...qui soutiennent les criminels et leurs exactions (si vous voyez ce que je veux dire) bizzard.....bizzard


                • roblin 6 janvier 2010 20:05

                  Je prépare un article sur le livre de Sylvie Simon « Aspartame, Sucre ou Poison ? », qui détaille plus les effets nocifs de l’aspartame et de son histoire de mise sur le marché, ou il est établi que les dossiers présentés à la commission en amérique d’approbation de mise sur le marché étaient truqués, il ont même fait parait il revenir à la vie sur le papier des animaux de labos morts durant l’expérience !

                  Moi, je pense qu’il faut se méfier de ses produits industriels et privilégier le bio, parce qu’en définitive, nous n’avons pas besoin de tous ces produits non naturels ajoutés à la nourriture, ce sont les compagnies alimentaires qui les utilisent pour mieux manipuler le consommateur.


                • sentinelle 6 janvier 2010 21:53

                  @ robin

                  ok ...je programme une conf sur le sujet pour cette année...

                  par contre evitons le bio...mais privilegeons le naturel et le local....le qualificatif bio est repris par les marques industrielles dans un but marketing, bien entendu les produits vendus sous se label n’ont de bion que l’etiquette....

                  ps : pour les malades et les biens portants...profiter des bienfaits de la graine de nigelle...et de son huile......gogol vous en dira bien plus que moi....lol


                • sentinelle 6 janvier 2010 21:56

                  « En ces temps d’imposture universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire » Gorges Orwell


                • roblin 7 janvier 2010 10:55

                  Je ne suis pas d’accord, il existe de nombreuses petites marques bio et des magasins bio qui sont intéressées par les produits bio et non que le fric, mais il est vrai qu’il existe peut être aussi des fraudeurs qui disent que c’est bio et que ça ne l’est pas ! En tous cas, les produits bio que je consomme sont bien meilleurs au goût, ils ne sentent pas le plein de gras ou le sucre, mais on sent le gout de l’aliment, comme les fruits ou légumes de mon jardin, donc cela doit quand même être signe qu’ils sont naturels.

                  J’ai d’ailleurs décidé de ne consommer que des jus de fruits bio, j’évite maintenant toutes les boissons diverses et variées non bio même connues qui contiennent plein de produits polluants pour la terre et notre corps !


                • roblin 6 janvier 2010 20:11

                  Pour plus d’infos sur l’aspartame, consultez le site http://dorway.com/dorwblog/ en anglais malheureusement.


                  • pierre60 pierre60 7 janvier 2010 05:54

                    Ou l’on retrouve de vieilles connaissances.

                    Une première autorisation de mise sur le marché fut accordée à l’aspartame par la FDA (États-Unis) en juillet 1974[10]. Cette autorisation fut l’objet d’une polémique, car Donald Rumsfeld, qui était alors secrétaire général de la Maison Blanche, devint ensuite directeur général de G. D. Searle & Company, qui fabrique et vend l’aspartame sous le nom de NutraSweet.

                    En 1985, Monsanto fit l’acquisition de GD Searle et sépara Searle Pharmaceuticals et The NutraSweet Company en filiales distinctes[10].

                    De janvier 1997 jusqu’à ce qu’il devienne le 21e secrétaire à la Défense en janvier 2001, Donald Rumsfeld était président du conseil d’administration de Gilead Sciences qui a développé le Tamiflu, utilisé dans le traitement de la grippe aviaire. D’après le numéro du 31 octobre 2005 du magazine Fortune, M. Rumsfeld aurait possédé à cette époque entre 5 et 25 millions de dollars d’actions dans la société.[2] À la suite à cette révélation, le journal Libération rapporte qu’il a indiqué avoir déjà pensé vendre ses actions en début d’année, lorsque la question d’une pandémie possible commençait à se poser. Puis, après avoir consulté le Comité d’éthique du Sénat, les services juridiques de la Maison Blanche et le département de la Justice, il avait décidé de ne pas vendre et, mardi, de s’abstenir de toute participation aux décisions concernant la grippe aviaire. La moindre des prudences quand on sait que le Pentagone a déjà commandé pour 58 millions de dollars de Tamiflu pour les soldats US dans le monde.[3

                    Aucun rapport avec Roselyne, evidement.


                    • andqui 7 janvier 2010 08:48

                      Eh oui, ça nous tue à petit feu ! Et avec l’allongement de l’espérance de vie, cela dure encore plus longtemps. Quelle misère !
                      Cela me rappelle ce suplice du moyen âge où l’on ébouillantait les condamnés à l’eau froide parce que cela durait plus longtemps (San Antonio)


                      • Ropi 7 janvier 2010 09:22

                        Merci pour cet article.

                        « Sujet encore tabou dont les médias traditionnels ne parlent pas... » dites vous dans votre présentation...
                        Très vrai ! (hélas)...

                        Une raison de plus pour allez voir vers d’autres média, comme par exemple L’Ecologiste, ou encore Silence ! (et j’en passe...)


                        • catastrophy catastrophy 7 janvier 2010 10:42

                          Mmarvin vous devriez être un peu plus sérieux pour une affaire qui est quand même assez préoccupante...



                          • roblin 7 janvier 2010 16:02

                            Vous pouvez envoyez cet article aux associations de consommateurs de votre région, à la dgccrf et au gouvernement pour attirer l’attention sur ce problème ainsi qu’aux médias, régionaux et nationaux :

                            http://www.gouvernement.fr/premier-ministre/ecrire

                            http://www.dgccrf.bercy.gouv.fr/dgccrf.htm

                            http://www.60millions-mag.com/footer/contact


                            • roblin 7 janvier 2010 16:22

                              Voici le courrier que j’ai envoyé à france 2 et france 3 :

                              "J’aimerais savoir pourquoi on ne parle si peu dans les médias des additifs alimentaires et de leurs dangers, pourquoi les médias se contentent ils de reprendre la pub et la propagande des industries qui répètent que leurs produits sont sans dangers, exactement le même discours que les cigarettiers, alors qu’on sait maintenant qu’ils mentaient.

                              En refusant de parler des études indépendantes qui n’ont pas pour but de faire la promotion de l’aspartame et autres produits dangereux et non naturels, vous vous faites les complices de cet empoisonnement.

                              Les études indépendantes n’ont rien à gagner à falisifer les résultats pour faire croire que l’aspartame par exemple serait dangereux alors que ce ne serait pas le cas, par contre les études financées par les grandes compagnies d’aspartame on tout intêret à faire croire que l’aspartame est sans danger...

                              On vous paye avec les deniers publics, vous ne pouvez même pas invoquer le fait de dépendre de la pub de ces industriels pour vous défendre !

                              voir article :
                              http://www.agoravox.fr/actualites/sante/article/les-additifs-alimentaires-ces-67501"


                              • roblin 7 janvier 2010 16:52

                                Une vidéo sur tous les produits rajoutés inutilement dans les produits de consommation courante, pas seulement les aliments :

                                http://www.dailymotion.com/video/x99s29_additifs-alimentaire-poisons-mortel_news

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès