Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > A quoi servent les vieux ?

A quoi servent les vieux ?

A rien ou presque serait-on tenté de répondre, quelle que soit l’approche amenant une réponse à cette question. Ou alors, il faut considérer qu’un vieux n’est intéressant qu’avec une bonne retraite, une possibilité de transmission de patrimoine, euphémisme pour dire héritage, et qu’il soit en suffisamment bonne santé physique et mentale pour ne pas être à charge des siens ou de la société.

Mais avant de définir à quoi servent les vieux, il faudrait définir quand commence la vieillesse. Afin d’éviter la mièvrerie, les propos édulcorés et une certaine hypocrisie, il ne sera pas employé dans cet article les termes euphémiques de seniors, de troisième âge, de personnes âgées ou de « nos anciens » et des sortis de la vie active. Le mot vieux s’impose, car il exprime un ressenti à la fois chez ceux qui ont atteint cet âge et chez ceux qui regardent ces vieilles poires fripées. Pas d’euphémisme et de tartufferie !

Un vieux, qui du fait de la pyramide de âge en France est plutôt une vieille a grossièrement l’âge de la retraite, mais comme les socialistes avaient décidé que l’on était vieux à 60 ans, peut-on maintenir cet âge comme limite raisonnable ? Ou doit-on redonner un sursis de jeunesse de 5 ans comme le voudrait le gouvernement Sarkozy en repoussant l’âge de la retraite ? Que non diront les responsables des ressources humaines qui n’engagent quasiment plus personne après 55 ans !

55 ans, ce serait donc le bon âge pour entrer en vieillesse, s’il n’y avait l’entrée en concomitance dans le chômage, appelé quelquefois pudiquement préretraite. 55 ans, ce serait plutôt l’âge idéal pour mourir, si l’on suit les statisticiens, les économistes et les compagnies d’assurance.

Mais avant d’aller plus loin, disons que l’auteur de ces lignes approche dangereusement de la soixantaine et que cet article ne peut être considéré comme un délire de jeunot irrespectueux et outrancier.

 

Pourquoi faudrait-il mourir à 55ans ? Pour de multiples raisons :

A 55 ans, on a travaillé et cotisé pour les prestations sociales sans avoir trop perçu d’indemnité de chômage, de maladie ou d’infirmité. C’est aussi à partir de cet âge que l’on tombe plus souvent malade et que le coût des soins augmente. On a aussi produit du PNB en travaillant jusque là, donc de la richesse, et l’on a largement remboursé en impôts et taxes les frais de sa scolarité et de sa formation professionnelle y compris les recyclages. C’est à partir de cet âge que l’on devient moins rentable en coûtant plus cher ; c’est donc le moment de passer l’arme à gauche, même si cela peut faire couler quelques larmes à gauche.

Un assureur, calculette à la main, entouré de graphiques et de statistiques, vous expliquera d’un ton neutre mais convaincant qu’il vaut mieux pour la société qu’un automobiliste écrase un retraité, puis un enfant de moins de 6 ans, ou un employé sous-qualifié, sans-papiers ou non. Le pire étant de faire passer sous les roues de son véhicule un jeune diplôme de l’enseignement supérieur âgé de 25 ans, qui n’a encore rien cotisé, qui n’a rien produit et dont les études ont coûté cher à l’état, surtout s’il s’agit d’un boursier. Et en plus, il bénéficie encore du tarif étudiant ! Car écraser le vieux est presqu’une œuvre pie et cette période de déficit budgétaire, quant au bambin, il n’aura pas trop coûté en école maternelle et ses parents auront pu cependant profiter de la demie-part le temps de sa brève existence, avant d’avoir véritablement dépensé. Ne parlons même pas du sous-qualifié qui allait coûter en formation onéreuse bien que peu rentable, à moins que découragé par le chômage et la galère, il ne soit passé à la délinquance elle aussi ruineuse pour la société. Et s’il s’agit d’un sans-papier, cela épargne le prix du vol charter.

Le vieux ne sert à rien socialement de nos jours, mai en plus il engendre de plus en plus de dépenses sociales. Il ne se contente plus de purée de châtaigne du fait de son absence de dents comme le vieux péquenaud d’autrefois. Il ne casse plus des noix au coin du feu de la cheminée tout en fermant sa gueule. Jadis il racontait des histoires aux gamins en se lissant la moustache au coin de l’âtre. Mais, les âtres de nos jours se font rares et les gosses n’en ont rien à foutre des contes et préfèrent être sur Nintendo.

Les vieilles de leur côté faisaient des confitures ; on en trouve désormais au kiwi bio ou aux fruits rouges, allégée en sucres dans n’importe quel supermarché.

Donc, comment justifier la présence de vieux dans un pays qui va se demander très bientôt comment financer leurs retraites et comment supporter le poids des soins médicaux et d’assistance à la personne dépendante ?

S’il parait alors excessif d’en arriver à des décès massifs aux alentours de 55 ans, il ne faut autoriser de sursis qu’à ceux qui sont en bonne santé et qui ne coûtent rien à la Sécurité Sociale et qui touchent une retraite principale et des complémentaires suffisantes pour ne pas être complétées par de l’aide sociale et pas trop élevée non plus pour ne pas grever le budget de la nation. L’idéal pour l’Etat est le vieux qui consomme ce qu’il gagne sans thésauriser et qui n’est ni malade ni dépendant.

Et là, les héritiers potentiels ne rejoignent plus Alain Minc, qui voudrait faire prendre le montant des soins ou du moins une partie sur les économies des rentiers. Car si bon nombre sont ceux qui considèrent leurs parents ou leurs grands-parents comme des fâcheux acariâtres, ces bonnes âmes qui se contentent d’une visite le lendemain de Noël et une fois avant les vacances d’été, lorgnent cependant sur le pavillon de banlieue et sur les SICAV monétaires avec une certaine concupiscence et n’aimeraient pas que l’Etat se les approprient, quelle que soit la manière fiscale utilisée.

Et puis, il y a l’aspect « moral », autrefois on ne parlait pas de la sexualité des vieux. Aujourd’hui, ils s’accouplent bestialement dans les maisons de retraite et les mâles en sous effectif, se bourrent de Viagra pour contenter leur troupeau de vieilles. A moins qu’émoustillés par la petite pilule bleue, ils ne se mettent à fréquenter des jeunettes avec qui ils vont dilapider ce que les enfants espéraient d’héritage. Où allons-nous, si c’est pour cela qu’il va falloir se serrer la ceinture, pour payer la retraite à ses parents et grands-parents, alors que ceux-ci vont se mettre à faire de la gym, de l’aérobic, de l’ascension en montgolfière ou de la croisière sur le Nil, s’ils ne pensent pas, oh effroi, à copuler comme des maniaques. La vieillesse est un naufrage, certes, mais quand deux de ces vieux morceaux de viande se mettent à forniquer, alors ce n’est plus de naufrage dont il s’agit mais d’un Titanic d’une pantalonnade obscène.

Bref, s’ils ne font pas de donation de leur vivant (les salauds, ils se gardent cependant l’usufruit, le plus souvent), s’ils ne peuvent pas garder les petits-enfants, si les vieilles ne lavent et ne repassent même pas le linge, alors vraiment, on peut le répéter, le décliner sous diverses formes, à quoi servent les vieux ?


Moyenne des avis sur cet article :  2.58/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

125 réactions à cet article    


  • Rounga l’original Roungalashinga 11 juin 2010 09:45

    A quoi servent les vieux ? A rien. Mais il est inepte de poser la question de l’utilité d’un être humain. Rappelons « l’utilité d’être inutile » chère à Tchouang-Tseu.


    • morice morice 11 juin 2010 10:10

      ......A emmerder le monde sur internet : regardez donc ici même le taux de retraités qui s’emmerdent à cent sous de l’heure et viennent polluer les forums.... 


      « Et puis, il y a l’aspect « moral », autrefois on ne parlait pas de la sexualité des vieux. Aujourd’hui, ils s’accouplent bestialement dans les maisons de retraite et les mâles en sous effectif, se bourrent de Viagra pour contenter leur troupeau de vieilles. A moins qu’émoustillés par la petite pilule bleue, ils ne se mettent à fréquenter des jeunettes avec qui ils vont dilapider ce que les enfants espéraient d’héritage »

      euh, votre vision des maisons de retraite lupanars est aussi dérangée que vos considérations jadis sur les supporters de foot. A côté de la plaque : ce sont vos lubies que vous transposez, pas une réalité.

      Votre texte, d’une certaine manière est bien raciste : la façon de dépeindre une couche de population telle que vous la voyiez est davantage le reflet de vos turpitudes qu’autre chose. A modifier autant la réalité, vous trichez. Pour aboutir à tout prix à votre conclusion : ça s’appelle tromper le lecteur, ça. A mon avis, les vieux vous diront qu’il vous emmerdent, et ils auront bien raison...

      Votre texte contient toute votre idéologie en fait : écrire que « comme les socialistes avaient décidé que l’on était vieux à 60 ans » est une autre escroquerie. Les socialistes ; comme avec les 35 heures, avaient décidé qu’à 60 ans on pouvait enfin profiter de sa vie et de son travail : en sortant votre phrase minable, vous montrez votre haine de deux choses ; de la gauche, et du fait que les gens peuvent toujours apprendre ou découvrir quel que soit leur âge. L’industrie du tourisme repose désormais sur les « vieux ». Grâce en grande partie aussi aux socialistes. Pas à vous. Cessez donc vos messages indirects de droite.On sait que vous l’êtes, vous ne cessez de le montrer.

      • Georges Yang 11 juin 2010 12:12

        Morice
        On ne doit pas se marrer douvent chez vous !
        C’est le grand age ou avez vous toujours ronchon, moraliste et pontifiant , quelquefois ce que vous proclamez ressemble a du Reneve !


      • morice morice 11 juin 2010 13:43

         quelquefois ce que vous proclamez ressemble a du Reneve !


         Renève ne dit pas que des conneries, il reconnaît même les propos néo-nazis de certains, c’est dire...

      • Georges Yang 11 juin 2010 15:40

        Morice
        Decidement, vous etes indecrottable
        Lisez donc ’ Le bureau des assassinats’ le dernier livre de Jack London et vous comprendrez peut etre le second degre


      • Furax Furax 11 juin 2010 15:50

        à Morice,

        Veuillez écrire en lettres grasses. Je suis un peu sourd !


      • rocla (haddock) rocla (haddock) 11 juin 2010 16:14

        Ach Moriche ,

        Fous zavez le nostalchie  ?


      • Mark Mallow 11 juin 2010 18:25

        Trouver à placer des nazis sous un article sur les vieux, y’a que Morice pour y arriver sans sourciller.

        Pauvre vieux...

      • rocla (haddock) rocla (haddock) 11 juin 2010 18:32

        C ’ est point de sa faute , la sénilité touche n’ importe lequel .....ce en quoi il y a une justice dans ce bas monde ..... smiley


      • robespierre55 robespierre55 11 juin 2010 20:56

        Exclusif : Morice est un con.

        Nous sommes plus nombreux que l’on croyait finalement...


      • rocla (haddock) rocla (haddock) 11 juin 2010 21:06

        Reste plus à Morice d’ envoyer une photo d’ identité , on va lui établir sa carte de con officielle barrée bleu-blanc-rouge .

        A vous Morice .... smiley)


      • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 11 juin 2010 21:08

         smiley

        Votre rigolite me contagie smiley


      • rocla (haddock) rocla (haddock) 11 juin 2010 21:14

        J’ vais finir par gagner la mise en quarantaine  smiley


      • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 11 juin 2010 21:16

        Ce serait mérité, mais la trentaine aussi smiley


      • rocla (haddock) rocla (haddock) 11 juin 2010 21:21

        Caramba , encore raté ,

        Ramirez , un autre couteau ..... smiley


      • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 11 juin 2010 21:26

        Ramirez, n’en faites rien ! Tout est parfait smiley


      • JL JL 11 juin 2010 10:10

        Second degré ? On peut rire de tout, mais pas avec n’importe qui. ET derrière le second degré il y a un message qu’on ne peut déchiffrer que si l’on connait les intentions ce celui qui parle.

        Vous écrivez : « ...un vieux n’est intéressant qu’avec une bonne retraite, une possibilité de transmission de patrimoine, euphémisme pour dire héritage, et qu’il soit en suffisamment bonne santé physique et mentale pour ne pas être à charge des siens ou de la société. »

        Dès le début, les dés sont pipés. En effet, un vieux riche n’est pas un vieux mais un riche, tout comme un vieux pauvre n’est pas un vieux mais un pauvre. Dès lors, la question se généralise : à quoi sert un pauvre, puisqu’il est convenu que les riches, il faut les choyer !?

        Laissons la réponse à Annah Arendt : "« Si nous nous obstinons à concevoir notre monde en termes utilitaires, des masses de gens en seront constamment réduites à devenir superflues. »


        • rocla (haddock) rocla (haddock) 11 juin 2010 15:57

          Si je comprends bien JL 

          Morice n’ est ni un vieux con ni un jeune con , il est juste un con , c ’est ça  ? ........ smiley


        • rocla (haddock) rocla (haddock) 11 juin 2010 15:59

          putain ça fait déjà deux minutes que j’ ai tenu .... smiley


        • Voris 11 juin 2010 10:11

          ça craint...


          • ZEN ZEN 11 juin 2010 10:46

            Trés bien, JL, je reprends :

            Annah Arendt : "« Si nous nous obstinons à concevoir notre monde en termes utilitaires, des masses de gens en seront constamment réduites à devenir superflues. »

            Article provocateur, bien sûr !
            Mais utile, car révélateur de l’inconscient des jeunes vieux cons pourris par le fric
            Ne tombez pas dans le panneau de ce « vieux » de 65 ans , qui mériterait qu’on l’euthanasie, comme l’autre, encore plus vieux, j’ai nommé A.Minc smiley


            • JL JL 11 juin 2010 11:39

              Bonjour Zen. Georges Yang qui est médecin, ne devrait pourtant pas être regardant sur la différence entre un vieux pauvre et un vieux riche : l’un comme l’autre sont « clients » de la gériatrie.

              Même si Minc a sa « petite idée » sur la question, je ne crois pas que cette petite idée mise en pratique ferait l’affaire de cette industrie et le bonheur de Big Pharma.


            • Tristan Valmour 11 juin 2010 11:00

              @ Georges Yang

               

              Heureusement que le dernier paragraphe nous indique que c’est du second degré. Autrement, vous sachant malthusien, on aurait pu deviner un appel à l’euthanasie comme Minc.

               

              « A quoi servent les vieux ? » demandez-vous faussement ? Mais à quoi sert de vivre quand on se sait mortel ? A quoi sert-il de courir quand on ne peut traverser toutes les frontières sans papiers ? A quoi sert de penser et d’imaginer quand on ne peut pas réaliser tous ses rêves ? A quoi sert de déguster un bon repas lorsqu’on ne peut prolonger le goût indéfiniment ?

               

              Vous avez compris, l’utilité est ce qui fait de l’Homme un outil quand celui-ci devrait toujours rechercher sa liberté. Vous ne servez à rien parce que des médecins, on peut en former des centaines de milliers en levant le numerus clausus. Mais vous êtes là et c’est tant mieux. Parce que le principe de Vie se suffit à lui-même et n’a pas besoin d’être utile.

               

              Le vieux coûte ? Mais c’est parce que le système est mal organisé. Parce que tout est payant. Dans les familles africaines que vous décriiez dans votre précédent article, le vieux est respecté et pris en charge par la famille élargie.

               

              A quoi servent les Vieux ? Peut-être à transmettre la bibliothèque qu’ils sont… à condition de les lire bien entendu !

               

              Ils ne servent socialement à rien ? Peut-être quand même à garder les petits-enfants lorsque les deux parents doivent travailler, l’un à temps plein à 1000 euros et l’autre à mi-temps à 500 euros mais en restant à disponibilité de l’entreprise toute la journée. Et que dire de ces vieux qui entretiennent leurs enfants au chômage non indemnisé  ?

               

              Il n’y a pas si longtemps en France, quand on voulait téléphoner, on s’arrêtait chez un commerçant, un voisin du quartier où l’on travaillait (parce qu’on vivait et travaillait dans le même endroit et on connaissait tout le monde). Aujourd’hui, tout le monde a un portable. Combien l’abonnement ? Autrefois, les « services à la personne » étaient assurés gratuitement par la famille, les amis, les gens du quartier. Combien coûtent-ils aujourd’hui ? Je peux énumérer une longue liste de ce qui était gratuit, de ce qui participait de la vie sociale et assurait une solidarité. Avec pour conséquences moins de solitude, donc moins de pathologies : déprime, dépression, maladies cardio-vasculaires qui sont liées à la solitude, etc. Combien coûte la disparition de la Société au profit de l’Homme, une machine-outil ?

               

              La magie du système économique actuel a été de rendre payant une bonne partie de ce qui était autrefois gratuit. Et d’avoir corollairement augmenté le nombre de pathologies dont le coût est supporté par tous. Des pathologies qui peuvent disparaître avec une autre organisation de la Société et des activités économiques. Alors le problème des retraites mon bon ami, est un problème dans le système actuel. Voilà pourquoi il faut changer de système.

               

               

               


              • foufouille foufouille 11 juin 2010 11:15

                les vieux servent aryen !
                « la course a la mort de l’an 2000 » !
                 :->


                • LE CHAT LE CHAT 11 juin 2010 11:22

                  prochains articles : à quoi servent

                  -les cons
                  - les hommes politiques
                  - les chômeurs
                  -les femmes au foyer
                  - les handicapés


                  les jeunes cons feront plus de dégats que les vieux cons , car ils ont encore toute la vie devant eux !  smiley


                  • ZEN ZEN 11 juin 2010 11:22

                    Bonjour Tristan
                    Bien dit !
                    Sûr que l’auteur va nous faire un prochain article sur ce sujet


                    • inès 11 juin 2010 11:26

                      A quoi sert un vieux ?

                      Maturité d’esprit et savoir du vécu.


                      • Dolores 11 juin 2010 19:20


                        A quoi servent les vieux ?

                        A faire croire à ceux qui les jugent inutiles qu’ils sont encore jeunes ...et qu’ils le resterons !!!


                      • Bill Grodé 11 juin 2010 11:35

                        Il semble bien que vous ne connaissez pas le très bon film « Soylent Green » , traduit en français je crois par « Soleil vert » et qui date d’une trentaine d’années.
                        Sinon vous ne poseriez pas cette question !i


                        • foufouille foufouille 11 juin 2010 11:36

                          a consommer du viagra !


                          • foufouille foufouille 11 juin 2010 11:37

                            il engraisse aussi bigpharma !
                            il vote sarko !
                            honte !


                            • Georges Yang 11 juin 2010 11:38

                              Agoravox est helas trop souvent un conglomerat de bien pensants, qui reagissent au premier degre.Cet article entre dans la categorie humour noir, et d’une certaine facon denonce cequ’il semble encenser

                              Une attention particulier aux vieux et jeunes commentateurs pontifiants qui sont legion sur ce site


                              • Talion Talion 11 juin 2010 11:46

                                Rassure-toi nous ne sommes pas tous complètement cons et nous sommes tout de même nombreux à avoir compris le sens profond de l’article.


                              • miel de fiel miel de fiel 11 juin 2010 12:21

                                 :->........ smiley.................Alors Dug lent ! Toi qui pratiques le 2ème degré avec mépris pour la populace inculte, tu tombes comme un granque hon dans le piège du deuxième virgule cinq degré des pôv’ nuls d’A.VOX ? 

                                Quant au 0.5 degré du sous-sol , le métro marseillais me suffit largement à avoir les idées en place... quant à mon avenir proche.

                                Mais désolée, c’est moi qui choisirai le moment d’aller embrasser l’ours. Troude huque, tu clabotes dans le marécage du bayou ? Tu t’es frappé en pleine poire la passerelle moisie du 3ème degré (celui en effet miroir rétroactif), tu ne seras jamais vieux, t’es déjà mort....................
                                 smiley ...........T’as le bonjour d’une vieille banshee rockeuse !


                              • PhilVite PhilVite 11 juin 2010 11:39

                                Salauds de vieux ! A part les salauds de pauvres, je connais rien de pire.
                                A part peut-être les salauds de jeunes !


                                • Talion Talion 11 juin 2010 11:45

                                  Heureusement la solution a déjà été trouvé face au problème des vieux qui coûtent cher en France : La cigarette !

                                  En effet, grâce à cette invention merveilleuse, le fumeur va généralement claquer d’un cancer vers les 55-60 ans, c’est à dire juste avant qu’il ne puisse prendre sa retraite et coûter des thunes aux actifs.

                                  Ca vous semble choquant ?... Pas de bol c’est la stricte vérité... Questionnez un médecin sur le sujet et vous verrez la réponse teintée de cynisme qu’il va vous apporter.

                                  Pour le gouvernement les fumeurs sont des gens formidables :
                                  -Ils sont pressés comme des citrons grâce au taxes sur la drogue légale et hautement addictive qu’ils doivent quotidiennement consommer,
                                  -Et pour une immense majorité ils vont crever très rapidement après avoir pris leur retraite, voire même juste avant ! C’est tout bénef !


                                  • oncle archibald 11 juin 2010 15:34

                                    Talion vous avez totalement et cyniquement raison ... j’ai deux frères morts l’un à 49 ans l’autre à 63 ans .. Mon père à 50 ans ... A 66 ans je suis le plus vieux des males jamais connus dans ma famille ... J’ai arreté de fumer il y a 12 ans ... Je suis à la retraite depuis un an ... Pour rester dans le ton de l’article, je me méfie de tout et je rase les murs, j’ai peur de me faire descendre ...


                                  • Talion Talion 11 juin 2010 19:25

                                    La preuve par l’exemple... Merci pour ce témoignage qui j’en suis certain n’est probablement pas le seul ici...


                                  • inès 11 juin 2010 11:45

                                    Scandale des maisons de retraite .

                                    Un truc des grandes métropoles.

                                    J’ai mes grands parents à la maison. Mon grand père déraille complètement mais quelle joie de voir mes fillettes apprécier une racine. C’est solide.


                                    • inès 11 juin 2010 11:48

                                      Talion

                                      Vous faîtes dans la rentabilité.

                                      La vie n’a pas à l’Être ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès