Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Actualités > Société > An 51 après Taubira

An 51 après Taubira

Paris, 2064. Ou plutôt devrais-je préciser ; an 51 après Taubira. Trois jeunes personnes se tiennent sur une terrasse. Vous ne connaitrez pas leur sexe, ce serait discriminatoire de ma part. Ils s’appellent Théal, Julienor et Friskane. Mais cela ne vous aide en rien car, en cette merveilleuse année, tous les prénoms sont mixtes.

JPEG

Comme tous leurs semblables, ils sont vêtus d’un jeans bleu malte, couleur réglementaire de l’année, et d’une veste noire boutonnée jusqu’au cou. Tous ces êtres humains portent des cheveux longs. La longueur légale se situant entre 15.2 et 15.7 centimètres. Toute infraction est bien entendu susceptible de sanctions de la part de la police de l’égalité. Fumant paisiblement leur dose journalière de cannabis recommandée par les autorités sanitaires, ils ne remarquent pas l’arrivée de Bastielle.

 

  • Ca y est mes amis ! Je l’ai ! Dit-il (ou dit-elle… peu vous importera.)
  • De quoi, Bastielle ?
  • J’ai obtenu mon permis de parent !
  • Ah ! Félicitations, reprirent en chœur ses congénères.
  • Alors, comptes-tu acquérir un enfant bientôt ? Demanda Théal.
  • Je viens de recevoir les devis de la part de plusieurs sociétés. Mais ce n’est pas donné !
  • Tu m’étonne, il faut avoir une paie de député pour pouvoir s’en payer ! Renchérit Julienor.
  • Tu comptes le prendre comment ? S’interrogea Friskane.
  • Je ne sais pas encore...

 

Bastielle sortit de sa poche un engin qui projeta des hologrammes.

  • Regardez, reprit Bastielle, sur le site de la Banque Centrale Internationale des Gamètes on peut choisir des échantillons et multiplier les combinaisons afin d’obtenir satisfaction…
  • Ah oui, c’est bien fait. Tu as vu, tu peux même voir à quoi ressemblera ton enfant dans dix ans ?
  • Oui, mais attention, c’est indiqué « photo non contractuelle ». C’est un peu comme lorsque tu choisis la peinture d’une voiture, la réalité est toujours différente des images…
  • Eh ouais ce sont des malins ! Ils font ça pour ne pas qu’on intente un procès contre eux…
  • De toute façon je crois que je n’aurais jamais assez d’argent… s’apitoya Bastielle.
  • Tu as pensé à vendre tes gamètes ?
  • Elles sont classées catégorie D. Pas terrible, ça ne me rapporterait que 15 Mondos l’unité.
  • Sinon tu peux toujours utiliser ton corps pour porter l’enfant d’un autre… Je connais un copain qui organise des rencontres au black. Tu es payée deux mille Mondos par enfant.
  • Ça peut être intéressant, conclut Bastielle.

 

Un silence envahit la table et ne fut brisé que par l’intervention de Julienor.

  • Pourquoi tu n’en fais pas un naturellement ?
  • Tu es dégueulasse. Tu as pensé aux maladies que l’on peut attraper ? Et puis, du sperme tout chaud et liquide dans un vagin, tu parles d’un tableau… Ah… tu vas me faire vomir.
  • Le pire c’est qu’il y a encore des gens qui s’imaginent concevoir leur enfant comme ça, ajouta Théal.
  • Ils ne se rendent pas compte que leur progéniture peut être atteinte de maladies génétiques ! Ce sont des égoïstes, affirma Friskane.
  • Sinon il te reste toujours la solution d’en prendre un d’occasion sur lebongosse.com ! S’exclama Théal.
  • J’y ai pensé, avoua Bastielle. Mais bon c’est chiant de ne pas pouvoir le personnaliser. En plus on n’est jamais sûr des vices cachés de la part des vendeurs.
  • L’idéal, coupa Théal, c’est d’en choisir un qui est mis en vente suite à un retrait de permis de parent. Tu as parfois de bonnes affaires à réaliser.
  • Oui, mais le problème avec les occasions, c’est qu’après ce ne sont plus des premières mains… et la revente est plus difficile.
  • C’est vrai que ce n’est pas un avantage… Si ça se passe mal, tu auras des difficultés à t’en débarrasser de nouveau. Non, tu as bien raison : mieux vaut l’acheter neuf. En plus, tu as la possibilité de le faire élever par l’entreprise la première année, ce qui te permet d’éviter les nuits blanches et tous les problèmes liés au début de l’enfance…
  • Moi ça me choque votre vision des choses, intervint Julienor. Que l’on traite des enfants comme des objets, ce n’est pas sain.
  • Mais quel extrémiste ! Tu parles comme ces fanatiques qui posent des bombes dans des trains au nom de leur indépendance. On est en 51, il serait peut-être temps d’évoluer !

 

Des personnes se tournèrent en direction de la table. Les regards étaient glaciaux, suspicieux. Il n’était pas convenable de prononcer certaines paroles allant à l’encontre de la liberté. La police de l’égalité veillait au grain et ne manquait pas d’intervenir pour une arrestation générale.

  • Je ne pense pas, affirma Julienor. Regardez notre évolution de ces cinquante dernières années : Au nom de la liberté, de l’égalité, nous avons tout uniformisé pour ne pas subir de discriminations. Au final, peu d’entre nous ont accès aux fonctions les plus fondamentales et seule notre élite peut se permettre de négocier des dizaines d’enfants qu’ils personnalisent selon leurs goûts. Moi, je trouve ça étrange.
  • Ah, ça y est ! La théorie du complot ! Encore un complotiste ! Et quelle serait la finalité ? Faire de nous une fédération mondiale où tous les individus seraient similaires, de simples consommateurs, sous l’influence d’une élite omnipotente ! Tu es stupide. Un fasciste ! voilà ce que tu es.
  • Je ne suis pas fasciste. Et puis, pour rappel, les fascistes sont plutôt ceux qui rendent légitime l’eugénisme tel que nous l’avons progressivement développé au sein de notre société et tel que les nazis le cautionnait un siècle plus tôt.
  • Julienor, reprit Théal, tes arguments ont tous été descendus en bloc par la presse. Et puis, tu as lu comme nous les récentes études et statistiques publiées par l’Agence Internationale de Presse : Les êtres humains se portent de mieux en mieux, vivent plus longtemps, et n’ont jamais été aussi heureux que lors de ces cinquante dernières années.
  • Si tu le dis…

 

Julienor se résigna et croisa ses bras.

  • Ne fais pas la tête, reprit Bastielle. Non mais, rends-toi compte : tu as les mêmes idées que ceux qui s’opposaient à la procréation artificielle avant la loi Taubira. Heureusement, le monde a évolué depuis. Cette femme nous a apporté le progrès ! Ca a permis de libéraliser une société qui était archaïque, où un père et sa fille, tous les deux majeurs, ne pouvaient même pas se marier ensemble et ce, même si leur patrimoine génétique était différencié.
  • C’était vraiment une époque de culs serrés, ria Théal.
  • Le pire c’est que la Suisse avait rendu cette situation légale bien avant nous… Non mais tu imagines qu’à cette époque, les gens ne pouvaient même pas se marier à plusieurs ? Elle était où la liberté individuelle ?
  • Le pire, ajouta Théal, c’est que c’était passible d’emprisonnement… Vraiment pitoyable. Je me demande comment faisaient les gens avant pour vivre. Moi je suis marié avec trois autres personnes et on a encore du mal à régler notre loyer en fin de mois. Pourtant on travaille tous…
  • Laisse tomber Bastielle, coupa Théal. Ce sont tous des faschos les gens de nos jours. Pour donner des leçons de morales ce sont les premiers, mais pour sauver l’amour il y a plus personne.
  • Vous m’écœurez, conclut Julienor.

Ce dernier se leva et quitta ses amis. Et tandis que cette personne s’éloignait, Théal interloqua les autres.

  • Bizarre Julienor. Moi je pense qu’il faut s’en méfier.
  • T’as bien raison Bastielle… tu crois que l’on devrait le dénoncer à la police de l’égalité ?

Moyenne des avis sur cet article :  3.57/5   (81 votes)




Réagissez à l'article

79 réactions à cet article    


  • Scual 5 février 2013 16:23

    Ce qu’il faut être débile quand même pour accuser quelqu’un qui élargit les droits d’imposer un totalitarisme.

    Sérieusement faut réapprendre à réfléchir à ce niveau là, carrément.


    • Scual 5 février 2013 17:20

      Oui bien sur, le débat c’est en réalité la modification du patrimoine génétique par des extra terrestres déguisés en Homosexuels, mais c’est évident, j’avais pas réfléchis vous avez raison.

      Par contre les stratèges d’extrême-droite ont bien réfléchis et voyant qu’il n’y avait absolument aucune possibilité pour eux de briller sur cette question ont fait croire qu’il s’agissait d’un débat sur la procréation assistée.

      Ça a marché... sur les pigeons facile à attraper. Vous savez ceux qui réfléchissent tellement.


    • Shawford Taubrouk 5 février 2013 17:23

      Yep scual, et c’est pour ça que la dérision est la des-cons-tractions de l’intelligence smiley


    • Traroth Traroth 6 février 2013 14:22

      « le débat sur le mariage homo est en fait le débat sur la reproduction artificielle ===> Eugénisme »


      Non. Simplement, les homophobes de l’UMP n’ont aucun autre argument et tentent par tous les moyens de débattre de choses qui ne sont même pas dans le projet de loi. Dans le fond, on en apprend plus sur eux que sur le projet de loi, dans ce débat. Je pense que ça laissera des traces dans leur électorat.

      Seule l’UMP pouvait refaite avec l’homophobie ce qu’elle avait déjà fait avec le racisme, cette haine qu’on considérait comme une relique du passé, en 2000.

    • Aldous Aldous 10 février 2013 08:23

      Ca y et la police de l’égalité a débarqué.


      Controle des puces RFID !

    • Rounga Roungalashinga 5 février 2013 16:56

      Bon, c’est pas une question d’être d’accord ou pas d’accord, mais moi j’ai trouvé ça marrant.


      • Aldous Aldous 10 février 2013 08:25

        Perso je pense que c’est une fiction : Dans 50 ans, l’infertilité masculine ne permettra plus de faire des enfants de façon naturelle comme évoqué dans ce texte d’un optimiste béat...


        Et c’est une donnée statistique officielle.

      • Yohan Yohan 5 février 2013 16:57

        C’est de l’eugénisme socialiste, pas national socialiste . nuance smiley


        • Yohan Yohan 6 février 2013 13:36

          Un mec de droite qui a une idée, c’est forcément nazi. Un mec de gauche qui reprend une idée de droite forcément nazi fait d’elle une idée forcément bonne smiley


        • ETTORE ETTORE 5 février 2013 17:05

          TOTAL RECAL avec un zeste de PREMONITION !

          c’était bien, j’ai même jeté un oeil par le hublot du spatio bus !

          • Shawford Taubrouk 5 février 2013 17:08

            L’évolution est de nouveau en marche, normal que tu commences à re trouver la mémoire


          • viva 5 février 2013 17:17

            Mon enfant refusait d’aller aux cours d’éducation homosexuelle, il a été renvoyé de son école maternelle, du coup je l’ai fait hospitalisé pour le faire remettre en état et le revendre


            • Shawford Taubrouk 5 février 2013 17:20

              C’est là où se rend compte que les intro-invertis comme moi sont utiles !!


            • Bernie78 6 février 2013 07:58

              Une rectification : depuis la loi Taubira 2 de 2026, l’école maternelle s’appelle « Centre de Pré-Formation Infantile ».


            • hgo04 hgo04 6 février 2013 14:42

              comme en thaIlande ??? en rapport avec le tourisme sex... heu, comment dire ???


            • Tall 5 février 2013 17:24

              Rappelons aussi la suppression de la matraque dans la police depuis 2030, suite au fait que les pandores avaient trop pris l’habitude de l’utiliser à d’autres fins que celles prévues par le règlement.


              • Shawford Taubrouk 5 février 2013 17:28

                Un commentaire pro re ment des armand smiley









                smiley ? )

              • Raphaël Monard 5 février 2013 17:33

                Je me suis promis de ne faire aucun commentaire sur ce texte.

                Chacun y verra ce qu’il veut ;)


                • sam turlupine sam turlupine 6 février 2013 13:25

                  Bah...
                  On y lit, sur le mode dérision, des projections fantasmatiques qui abondent dans le sens : l’avenir est devant ; enclenchons la marche arrière !

                  Et des conneries aussi : entre autres (je cite) :

                  Ne fais pas la tête, reprit Bastielle. Non mais, rends-toi compte : tu as les mêmes idées que ceux qui s’opposaient à la procréation artificielle avant la loi Taubira. Heureusement, le monde a évolué depuis.

                  Comme si la procréation artificielle n’existait pas avant la loi « Taubira » (?)  smiley

                  Alors, juste un petit rappel des faits :

                  À l’origine, les premières techniques de procréation médicalement assistée (insémination artificielle) ont été développées pour permettre à des couples infertiles d’avoir des enfants. Par la suite, ces techniques ont été utilisées dans d’autres cas, y compris pour éviter la transmission de maladies génétiques.

                  • Fin du XVIIIe siècle : la première insémination artificielle intra-conjugale a lieu en Écosse.
                  • Début du XIXe siècle  : les premières inséminations artificielles intra-conjugales sont réalisées en France.
                  • Fin du XIXe siècle  : la première insémination artificielle avec don de spermatozoïdes est réalisée aux États-Unis.
                  • 1968 : les banques de sperme congelé voient le jour aux États-Unis. C’est dans ces mêmes années que les hormones susceptibles de stimuler l’ovaire (les gonadotrophines) sont utilisées.
                  • 1969 : une première grossesse est obtenue après injection de gonadotrophines en Israël.
                  • 1972 : la technique de congélation du sperme arrive en France et, avec elle apparaissent les Centres d’études et de conservation des œufs et du sperme humain (CECOS). Ces centres organisent le don de spermatozoïdes selon leurs règles éthiques d’anonymat et de gratuité. Les premiers dons ont lieu au dernier trimestre 1972 à l’hôpital Necker (ils sont rémunérés 50 NF) et sont limités à 5. Certains donneurs n’ont pas la majorité de l’époque qui est de 21 ans.
                  • 1978 : Louise Brown voit le jour en Grande-Bretagne. Elle est le premier enfant né après une fécondation in vitro, une nouvelle technique élaborée pour pallier les lésions des trompes que la chirurgie ne peut réparer.
                  • 1982 : naissance d’Amandine, premier bébé français né après une fécondation in vitro. Dans les années qui suivent, les progrès successifs permettent une meilleure maîtrise des traitements hormonaux et une augmentation des taux de succès.
                  • 1984 : le transfert d’embryon congelé réussit pour la première fois en Australie avec la naissance de Zoé.
                  • 1988 : face au développement des techniques d’assistance médicale à la procréation et suite aux réflexions des professionnels concernés, les pouvoirs publics créent des centres agréés ainsi que la Commission nationale de médecine et de biologie de la reproduction.
                  • 1992 : l’injection intra-cytoplasmique de spermatozoïde est mise au point à Bruxelles et révolutionne la prise en charge de l’infertilité masculine.
                  • 1994 : naissance d’Audrey, le premier bébé français conçu grâce à une injection intra-cytoplasmique de spermatozoïde. Cette même année, les premières lois de bioéthiques sont votées en France. Elles définissent l’assistance médicale à la procréation : « pratiques cliniques et biologiques permettant la conception in vitro, le transfert d’embryons et l’insémination artificielle ainsi que de toute technique d’effet équivalent permettant la procréation en dehors du processus naturel ». Elles réservent ces pratiques aux couples homme/femme, vivants, en âge de procréer, mariés ou pouvant justifier de deux ans de vie commune. Durant les années qui suivent, des traitements inducteurs de l’ovulation plus simples à utiliser apparaissent. Le nombre d’embryons transférés est diminué de façon à réduire les grossesses multiples, des normes de qualité s’imposent aux cliniciens et aux laboratoires. Les risques sont ainsi mieux évalués de même que les facteurs pronostics.
                  • 2004 : bien que la loi de 1994 prévoie l’accueil d’embryons, ce n’est qu’en 2004 que cette technique donne naissance à un enfant en France. Cette même année, les lois de bioéthique sont révisées, maintenant les principes fixés en 1994 et prévoyant la création de l’Agence de la biomédecine. Cet organisme public placé sous la tutelle du ministère de la Santé rassemble, pour la première fois sous une même autorité, les activités d’assistance médicale à la procréation, de diagnostics prénatal et génétique. Elle a également en charge le don et la greffe d’organes, de tissus et de cellules, précédemment confiés depuis 1994 à l’Établissement français des Greffes. Elle a pour mission d’agréer les praticiens concernés, d’autoriser certaines activités, d’évaluer ces pratiques et de contrôler le respect des dispositions légales.

                  Et la« loi Taubira » n’y changera strictement rien, en ce qui concerne la procréation « artificielle ».

                  A propos, vous êtes au courant, en plus des dizaines de pays où ça existe déjà,

                  Mariage gay : les députés anglais ont voté pour


                  Ça date d’hier !


                • Aldous Aldous 10 février 2013 08:37

                  science sans conscience...


                • joletaxi 5 février 2013 17:36

                  pffff, on sera tous résultats de clonages, et on sera encore et toujours ici ,les mêmes, clowns à nous invectiver .


                  • foufouille foufouille 5 février 2013 18:09

                    tres drole
                    bon, si ca arrive, on sera dans la merde
                    il a oublie le camp de reeducation pour les vieux
                    en 2064, ca me ferait juste 94a, si je suis pas euthanazie ..........


                    • Folacha Folacha 6 février 2013 15:59

                      T’inquiete, on nous aura piqués depuis longtemps


                    • Mammon 5 février 2013 18:21

                      Concept complètement dépassé... en 2064, plutôt que de faire des enfants avec des gamètes de parfaits inconnus, on se fera tous cloner, au moins, il n’y aura pas de surprises ... un p’tit clone pour jouer avec (bébé), un autre pour servir de réserve d’organes au cas où... moyennant finance, bien sûr mais ce n’est pas un problème, le petit peuple est forcément réac et facho, à ce rythme, il va disparaître naturellement...


                      • Aldous Aldous 10 février 2013 08:40

                        tous dans le système libéral mondial ça veux dire à condition que ton banquier on t’accorde le crédit sur 3générations pour te payer le clonage...


                      • FritzTheCat FritzTheCat 5 février 2013 19:00

                        C’est sympa le mariage à plusieurs, çà permet d’élargir grandement le cercle de ses amis...

                        Pourquoi attendre ? Autant faire les choses en grand avec le Mariage Fourre Tout !!


                        • cassandre4 cassandre4 5 février 2013 23:47

                          Par FritzTheCat (xxx.xxx.xxx.68) 5 février 19:00

                          C’est sympa le mariage à plusieurs, çà permet d’élargir grandement le cercle de ses amis...

                          Pourquoi attendre ? Autant faire les choses en grand avec le Mariage Fourre Tout !!

                          -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

                           Tu veux dire le "Mariage Foure - TouS  !   smiley



                        • hgo04 hgo04 6 février 2013 14:52

                          ou que tes amis t’agrandissent le cercle aussi... y a pas de raisons...


                        • agent orange agent orange 5 février 2013 19:04

                          Faites chier avec cette histoire....
                          Il n’y a pas plus important et/ou urgent ?

                          On s’en moque un peu de se qui se passera dans 51 ans.
                          Ce qui m’intéresse, c’est aujourd’hui.


                          • Shawford Taubrouk 5 février 2013 19:07

                            Indice : ce qui se passe aujourd’hui viendra en dernier


                          • agent orange agent orange 5 février 2013 19:17

                            Vilain Gourou ?
                             


                          • Shawford Taubrouk 5 février 2013 19:20

                            Crazy Horse ?


                          • agent orange agent orange 5 février 2013 19:28

                            Non. Ca c’est comment King Abdallah appelle Sarko....


                          • Aldous Aldous 10 février 2013 08:29

                            C’est un bon début que ça te fasse chier agent orange. Un début de prise de conscience politique ?


                            Tu vas peut etre dépasser le stade larvaire et te préoccuper d’autre chose que de satisfaire tes besoins immédiats...

                            L’humain est plein de ressources...



                          • agent orange agent orange 5 février 2013 19:06

                            THE FUTURE IS NO(W)


                            • Aldous Aldous 10 février 2013 08:30

                              slogan de Tshirt ? smiley




                            • Constant danslayreur 5 février 2013 19:42

                              2064 ?
                              L’est toujours là Bachar ?
                              Hé bé
                              et Justin Bieber ?
                              M...de, bien fait de partir avant moi


                              • Shawford Taubrouk 5 février 2013 19:54

                                Il est là, viendé smiley


                              • CARAMELOS CARAMELOS 5 février 2013 22:12

                                ... Bastielle à Théal, pour conclure on pourrait toujours recycler les invendus et les malformés en viande hachée ou aliments pour animaux ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Raphael


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès