Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Comment appréhender la cyberviolence à laquelle les mineurs sont (...)

Comment appréhender la cyberviolence à laquelle les mineurs sont confrontés

De nouveaux modes de communication se sont développés au travers d'une génération née avec le siècle du cyberespace. Les « digital native » ont grandi en étant constamment exposés au monde numérique, générateur de nouvelles formes de délinquance. Les mineurs, de par le monde, utilisent ces moyens de communication que sont les blogs, les réseaux sociaux, les téléphones mobiles de façon quasi ininterrompue.

Comment, dans un tel contexte, sensibiliser, éduquer et protéger les mineurs du versant sombre de l'espace numérique qui se manifeste sous la forme de cyberviolence et de cyberharcèlement ?

Des faits divers dramatiques nous ont récemment interpellés, avec entre autre le suicide d'une adolescente Canadienne à l'automne 2012, après avoir été harcelée pendant trois ans sur les réseaux sociaux. Cet acte n'est pas isolé, mais c'est cet événement qui a été largement relayé et commenté par les médias dans l'après-coup d'un acte irréversible.

Au moment où l'âge d'accès à Internet se situe aux alentour de 9 ans, les adultes se doivent d'accompagner les enfants dans leur utilisation de l'outil numérique.

 

De nombreuses campagnes sur ce thème ont été lancées dès l'année 2013. Le ministère de l’Éducation nationale en partenariat avec l'association e. Enfance a ainsi proposé de nouveaux outils au travers de son site internet, avec des clips de sensibilisation, des fiches pédagogiques destinées aux élèves et aux personnes qui les encadrent ( professeurs, éducateurs, parents).

Car l'on observe une montée en puissance du nombre de cyberdélinquants, utilisant des modes opératoires qui se sont diversifiés, de par l'accès facile et immédiat à l'acquisition de virus et autres programmes malveillants sur le « Dark Web ».

Dans ce contexte, le Ministère de l’Éducation nationale a publié, au cours du mois d'Octobre 2015 un "Guide de Prévention de la Cyberviolence(1) entre élèves " :

http://cache.media.education.gouv.fr/file/11_Novembre/26/4/DP-Agir-contre-le-harcelement-a-l-ecole-Guide_284264.pdf

On y trouve quelques chiffres très éclairants :

En France, 1/5 des collégiens déclarent être victimes de cyberviolence, et 6% déclarent être agressés de façon répétée sur Internet. On parle alors de cyberharcèlement.

Face à ces nouveaux types de violence qui doivent être pris très au sérieux, le projet porté par Najat Vallaud-Belkacem est un exemple de mode de gouvernance ouvert.

Elle a annoncé le 29 Octobre dernier la mise en place d'un plan anti-harcèlement en milieu scolaire, une journée " non au harcèlement " prévue le 5 Novembre, cette année, dans tous les établissements, ainsi que la diffusion d'un clip de sensibilisation.

http://www.dailymotion.com/video/x3bdoi2_campagne-non-au-harcelement-le-harcelement-si-on-n-en-parle-pas-ca-ne-s-arrete-pas_school

Les principales mesures du plan d'action du ministère sont les suivantes :

-Un numéro vert à quatre chiffres est crée, le 3020.

-Des actions de prévention et de sensibilisation des différents membres de la communauté éducative ( enseignants, conseillers d’éducation) vis à vis des élèves et de leurs parents sont mises en œuvre.

-Au travers du numéro vert national Net Écoute, 0800 200 000, l'association e-Enfance et ses partenariats avec les réseaux sociaux, œuvrent à faire cesser les manifestations en ligne du harcèlement.

-Les parents sont aussi informés que la responsabilité civile et pénale de l'auteur des infractions commises sur Internet peut être engagée au travers d'une plainte déposée par la victime ou ses ayant-droits. En effet, le cyberharcèlement est devenu un délit depuis la loi du 4 Août 2014 et peut faire l'objet d'un dépôt de plainte auprès du procureur de la République.

 

Réjouissons-nous que les besoins de protection des enfants et adolescents usagers d'Internet aient été très récemment pris en compte en France par les pouvoirs publics, les associations, le monde de l'éducation et les familles. L'implication citoyenne de ces différents acteurs doit être pérennisée en vue de faire des NTCI les outils d'une forme d'échanges sécurisés et d'une nouvelle forme d'accès au savoir pour les « digital native ». Celui qui déplace une montagne commence par déplacer de petites pierres, nous disait Confucius.

" La cyberviolence se définit comme un acte agressif, intentionnel, perpétré par un individu ou un groupe aux moyens de médias numériques à l'encontre d'une ou plusieurs victimes ", et ce de façon anonyme, incessante et itérative.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.29/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • howahkan howahkan Hotah 3 novembre 2015 08:44

    Salut

    cela concerne l’intégralité de la société voulue et entérinée par quasiment tous les humains, a savoir avec comme base deux mythes inventés basés sur les dires des voleurs qui dirigent cette planète grâce aux moutons qui veulent exactement la meme chose que le voleur...avoir beaucoup et ne rien faire si possible

    je parle du mythe de la compétition, competition qui n’existe pas et cache une réalité plus sombre appelée E L I M I N A T I O N , qui donnerait par élimination le mythe du meilleur qui sait tout sur tout et doit diriger sans aucune concertation....qui donne la hiérarchie, le business, la guerre, la pauvreté etc comme la famine,qui ne sont en fait que les meilleures solutions possibles...

    donc tout va bien,laissons guider par le maître,qui est le meilleur et qui sait alléluia alléluia

    ces deux mythes impliquent que on ne peut avoir en permanence, partout et tout le temps QUE ce qu’il y a de mieux...et la violence permanente...

    problème de la cyberviolence comme de toutes les autres résolus....car ceci ne peut qu’être le meilleur résultat vu que tous les gagnants qui sont les meilleurs sont aux commandes partout...

    ps : juste pour dire, ici en Irlande il y a une « loi » scolaire" d’interdiction totale de violence de tout urdre, y compris dans ses formes subtiles ..sinon viré rapidement avec l’accord des parents et si + mise dans une école spéciale ...+ une info soutenue sur l’activité cybernétique posant problemes..c’est bien fait...rien de très sorcier, il faut juste le vouloir....l’ intention française est clairement de créer et de laisser se développer la violence partout à tous niveaux..mais là non plus rien a dire les meilleurs sont forcément au pouvoir .

    salutations....


    • gaijin gaijin 3 novembre 2015 09:28

      il est intéressant le dessin ......
      le mouton qui s’est écarté du troupeau est attaqué par quelqu’un de l’extérieur ......
      très significatif ......
      surtout dans ce thème ou précisément la violences est exercée par les pairs ......
      surtout que structurellement un troupeau se définit toujours par ceux qu’il exclu ! il y a besoin d’exclure, de décréter un mouton « noir »
      le harcèlement est précisément le fait du troupeau contre l’individu ......les moutons « blancs » ayant peur de devenir « noir » s’ils ne participent pas au lynchage ......et quel soulagement car pendant qu’on exerce la violence sur quelqu’un elle ne tombe sur nous .......

      bon c’est bien de vouloir dénoncer la violence mais il faudrait commencer par la comprendre
      et comprendre que la violence est l’essence même de notre société ......


      • fred.foyn Le p’tit Charles 3 novembre 2015 10:05

        En revenant à la rigueur à l’école..mais avec la sinistre actuelle c’est tout le contraire.. !


        • Sozenz 3 novembre 2015 10:50

          Je suis complétement d accord avec les points que soulèvent gaijin et howhakan.
          Il faut comprendre les fonctionnements :
          - les tendances destructrices que chaque individu transporte en lui. Les pulsions de Caïn.
          - les besoins d appartenance à un groupe : passant trop souvent par l’uniformisation.
          - le besoin absurde de la compétition : accentuation de l’égo.

          les deux derniers principes sont acquis et « normaux » pour la plus part des personnes et retransmises comme des attributs « vitaux » par les différentes générations précédentes qui ne comprennent pas qu’ en suivant ces principes , ils peuvent être eux même a tout moment exclus du groupe . ces deux principes vont anéantir d office les valeurs innées des personnes, affecter leurs jugements et les empêcher de se construire sur des bases essentielles pour leur bonheur, c est a dire , faire grandir leur propre nature créatrice. 
          Vous mettez les tendances destructrices par dessus et vous avez un cocktail explosif .
          La destruction volontaire de l humanité et de l être.

          il n est pas facile pour un enfant de comprendre ces rouages . il appartient à l adulte d avoir conscience de ces principes et de le faire comprendre à son ou ses enfants afin que ceux ci se construisent sur des bases de Vie, et qu ils puissent dès l enfance avoir des armes , non de guerre, mais de force intérieur qui pourront l’ amener vivre sa Liberté .
          Il sera à même de connaitre ses vraies forces et ses faiblesses durant toute sa vie et pourra ajuster et affronter les épreuves de sa vie car il connaitra ce qu il est , ce à quoi il aspire profondément ; au lieu d’ avoir mis un masque toute sa vie et d avoir traversé sa vie sans savoir qui il était vraiment.
            


          • Sozenz 3 novembre 2015 10:56

            j ajouterais que les principes négatifs sont comme des contaminations en chaine dont il faut être particulièrement vigilent.
            que l on soit bourreau ou victime : si une prise de conscience intérieure n est pas prise, elle détruira tout . il ne peut en résulter des deux cotés que des pulsions destructrices : écraser, vengeance , ou auto destruction


            • zygzornifle zygzornifle 3 novembre 2015 11:17

              a Marseille ce n’est pas de la cyberviolence mais du vrai plomb et qui vole bas....


              • Sozenz 3 novembre 2015 11:29

                @zygzornifle
                certes , on va dire que c est plus rapide comme méthode le plomb . mais ce qu il faut voir c est que tous les moyens sont « bons » pour détruire ; et que la méthode de la destruction par l Intérieur existe et est plus pernicieuse car moins conscient pour la plus part des personnes . c est pour cela qu elle est extrêmement dangereuse et contamine un plus grand monde.
                c est par cette contamination inconsciente que l on arrive aussi au plomb....
                 le plomb n est qu un moyen de destruction d’un corps et de l esprit.
                car il y a destruction aussi du corps par la maladie (lié au psychisme), suicide, etc ...


              • soi même 3 novembre 2015 14:00

                Il serrait peut être bon de se posé cette question internet est elle une nécessité absolue pour l’épanouissement des adolescents ?

                La qualité de votre réponse montera d’une manière irréfutable si vous avez les pieds sur terre où vous êtes une attraction internetiqure.... !

                 


                • Eliane Jacquot Eliane Jacquot 3 novembre 2015 16:20

                  @zygzornifle

                  Bonjour,

                  Marseille va très bien, merci.

                  Elle s’apprête à devenir, dès le 1èr Janvier 2016 la deuxième métropole de France, Aix- Marseille- Provence, Capitale forte de 6 intercommunalités, 93 communes, regroupant 1,8 Millions d’habitants.

                  Capitale du Sud de l’Europe, largement ouverte sur le développement économique du bassin méditerranéen, grande porte d’une Europe enfin tournée vers les pays du Sud.

                  La représentation négative, le Marseille Bashing, alimentés par un flot de règlements de comptes entre les réseaux du grand banditisme opérant dans le trafic de stupéfiants , sont dépassés, ainsi que les stéréotypes de chaos urbain répandus par les médias.

                  L’effet largement positif de Marseille-Provence 2013 , capitale de la Culture ,a accompli une rupture. Onze millions de visiteurs ont découvert une métropole portuaire, aéronautique, numérique,touristique, culturelle...

                  Cet élan s’est répercuté sur l’Urbanisme, l’enseignement universitaire, la création culturelle à grande échelle .On assiste à un véritable bouillonnement autour du port et dans le nouveau quartier Euro-méditerranée , la plus grande opération urbaine d’Europe du Sud, idéalement situé en front de mer .

                  Je vous remercie de m’avoir lue


                  • Samson Samson 3 novembre 2015 17:57

                    "Réjouissons-nous que les besoins de protection des enfants et adolescents usagers d’Internet aient été très récemment pris en compte en France par les pouvoirs publics, les associations, le monde de l’éducation et les familles.« 

                    Par son instantanéité et la diffusion »virale« de l’information, notamment par le biais des réseaux sociaux, l’émergence de la société connectée nous confronte à d’innombrables défis et bouscule tous les repères traditionnels, notamment en matière de vie privée, d’accès à l’information et d’amplification des effets de certains comportements.

                    Très belle initiative donc que celle d’adapter l’éducation aux responsabilités et risques qu’implique cette »nouvelle« donne technologique.
                    Pourvu cependant de ne pas se reposer sur ses lauriers et que les moyens suivent, car si l’intention est louable, la politique actuelle de ce gouvernement - qui n’a plus de »socialiste« qu’une appellation usurpée destinée au maintien de son fond de commerce - semble bien plus attachée à répondre aux insatiables exigences des lobbies transnationaux qu’aux besoins les plus élémentaires des citoyens qui l’ont élu !
                    Ce qui - en l’ère du $ociali$me 2.0 - se traduit pour un nombre croissant de parents par les soucis bien plus basiques d’assurer à leurs enfants le gîte et un couvert de plus en plus maigre !

                    A l’occasion, et par élémentaire respect pour ces »sans-dents« dont certains ont participé à élire vos »amis", pensez-y !  smiley


                    • Eliane Jacquot Eliane Jacquot 3 novembre 2015 18:19

                      @ Samson 

                      Mes seuls « amis » , en ce domaine, sont mes convictions de relayer celle et ceux qui cherchent à créer un monde supportable pour les nouvelles générations dans cette société hyperconnectée.

                      Je vous remercie de m’avoir lue une nouvelle fois .

                       

                       


                      • troletbuse troletbuse 4 novembre 2015 20:57

                        Le ministère de l’Éducation nationale en partenariat avec l’association e. Enfance a ainsi proposé de nouveaux outils
                        Je pense que c’est « Ligne Azur » soutenu par le mobby LGBT. Bravo

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès