• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Coupe du monde de la prostitution

Coupe du monde de la prostitution

L’Allemagne accueillera, du 9 juin au 9 juillet 2006, la Coupe du monde de football. Les amateurs de buts seront bien servis. Les amateurs de prostituées aussi.

Les "rencontres" se dérouleront dansdouze grandes villes allemandes. Pour l’occasion, 40 000 prostituées devaient être importées des pays de l’Est essentiellement. Entre bières, brailleries et maisons closes, les réjouissances devraient être de haut niveau pour les mâles gorgés de testostérone. 36 millions de spectateurs environ - majoritairement des hommes - sont attendus.

 

Franz Beckenbauer, Président du Comité organisateur, déclarait récemment : " A présent, nous devons relever un autre défi, celui d’organiser une compétition où les équipes, les officiels, et surtout, les supporters du monde entier se sentent comme chez eux". L’objectif devrait être pleinement atteint. Vous pouvez oublier bobone à la maison, on vous en prêtera une le temps de votre séjour.

 

Après les Pays-Bas et l’Australie, l’Allemagne a reconnu officiellement la prostitution par une loi du 1er janvier 2002 qui a supprimé la "notion d’activité contraire aux bonnes mœurs" et assimile les prostituées à des "travailleuses indépendantes ou salariées ayant un contrat de travail". Pourtant les quartiers réservés ne pourront contenir les milliers de touristes sportifs/sexuels prévus. En prévision de cet afflux, l’industrie du sexe allemande a érigé un gigantesque complexe prostitutionnel à la mesure du « boom commercial » durant la Coupe du Monde.

 

« Le football et le sexe vont de pair », déclare l’avocat du nouveau mégabordel de 3000 m², pouvant accueillir 650 clients masculins, construit à côté du principal stade de la Coupe du monde à Berlin . Sur des zones clôturées de la taille d’un terrain de football, on a construit des « cabanes du sexe » ressemblant à des toilettes, appelées « cabines de prestation ». Capotes, douches et parking sont à la disposition des acheteurs, avec un souci particulier de protéger leur « anonymat ».

 

On croit rêver. Sommes-nous dans un pays du tiers-monde, en Thaïlande, dans une quelconque destination touristique sexuelle ? Pas du tout, nous sommes dans la patrie de Goethe, au cœur de l’Europe des Lumières, dans l’un des plus importants pays de l’UE, gouverné de surcroît par une femme, Angela Merkel. Mais peu importe, on nous rassure, il y aurait bien deux formes de prostitution : la volontaire et la forcée. Le président de la FIFA M. Blatter a d’ailleurs invité les supporters à ne recourir qu’aux services des "volontaires".

 

Il suffisait d’y penser, dans l’esclavage aussi il y a des volontaires. On devrait également penser à le légaliser. A ce jour, seule la Suède a demandé très officiellement l’interdiction de la prostitution en Allemagne.

 

Cette question sous-tend la question de la marchandisation de la personne humaine. Aujourd’hui la légalisation de la prostitution, et demain, dans la même logique, pourquoi ne pas faire de même sur la vente d’enfants ou d’organes ?

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.61/5   (173 votes)




Réagissez à l'article

68 réactions à cet article    


  • Vincent (---.---.224.192) 15 mars 2006 13:31

    Ah,ces Allemands : toujours le sens de l’organization. Un méga bordel de 3000 m² ??? Comparé à la superficie de la France, c’est peu.


    • Ark (---.---.117.219) 16 mars 2006 02:06

      ouaip, et bien au moins y en a qui manque pas d’humour. Est-ce que ça efface le mal... ? au moins ça donne du plaisir...encore !


    • Ark (---.---.117.219) 16 mars 2006 02:36

      Soyons rapide...les bordels, sont des industries financières...elles profitent comme tout i , à ceux qui la dirigent... les femmes qui y travaillent , le font sous contrat, elles sont contentes, comme tout employée le serait...pas d’heures sup , les 35h et le chomage (?) et en plus les semaines prochaines vont être déterminantes car les premiers bordels (paris 16e), vont avoir leur autorisation d’ouverture...alors de quoi se plaindraient-elles ? des prostituées fonctionnaires ? oui avec vos info précises pour faire ce qu’il vous plait avec , mais plus anonymement ! votre sperme pourra être collecté, mélangé à celui d’autre et le produit de votre coït reversé à des fondations d’organes clonés... si votre adn est corrompu, pensez à coher la case...no more use for children... bon et bien ça va mieux là... parce que tout le monde sait que les femmes ne sont pas toujours accessibles... et qu’un être qui se partage c’est une parcelle d’humanité qui nous est donné... dommage que certain y voient tant de misère, tant de violence...est-ce un choix et sinon pourquoi les « autorités » ne font-elles rien contre cela ou pour protéger ces personnes ? D’ailleurs ça va au-dela des femmes... et ça glisse autant en forme d’extravertisme exhubérant (?) h ou f... jf cherche coeur ou chevalier...h cherche jf pour soirée...blablabla la période est à la répression et aux noyades...donc pas de bordel pour les fonctionnaires...juste un peu plus d’impots et d’amendes pour qu’elles trouvent autre chose à faire (?) des méthodes simples et dépassées comme savent les mettre en place les polices qui n’ont pas que ça à foutre ! un métier ?...connerie oui . . . plus les idées se diffusent plus elles sont regardées, mais les idées ça se montrent pas à la TV... aux US, il existe des farms...et soyez en sûr, en plus des webcams, y z’ont la méthode qui nous viendra dans 4 ou 5 ans...ah oui au fait et comme les « us et coutumes » du fric (oui qui peuvent se le permettre à coup de fric...), filtrent souvent vers le bas...on peut s’attendre à un peu plus de « clubs » de rencontres (avec faux couples bien sûr...), avec tenanciers et gaillard pas toujours sympa quant vous avez plus de quoi payer le champagne ! oui enfin entre autre... bon je vais me coucher là...il est temps, j’ai ma fille qui vient de se réveiller pour son biberon !


    • Marsupilami 15 mars 2006 13:40

      Tout est normal. Le foot est devenu la seule religion qui fédère tous les peuples de la Terre dans une tétanisation hystérique devant des gugusses qui se disputent une baballe.

      Les footeux sont des prostitués de l’âme et de l’esprit. Pourquoi n’utiliseraient-ils pas les services de prostituées, vu que ce qui marche le mieux dans l’univers multimédiatique, c’est le foot et le porno ?


      • Fuligule (---.---.233.178) 15 mars 2006 13:52

        Mr Moreigne, votre indignation est naturelle et sans doute reflète t-elle un sentiment général à l’égard de la prositution, qu’elle soit légale ou non. En tout cas, elle reflète le mien. Néanmoins cette affaire serait vertueuse si elle pouvait rouvrir un débat national sur la question de la prositution et sur son corollaire : la détresse ou la misère sexuelle inhérente à une partie de toute population humaine, quelque soit la culture, la religion, l’époque historique. Devons-nous en effet fermer les yeux sur cette question et subir une misère encore plus grande : la constitution de filières d’esclavagisme humain, la criminalisation de ce business, les problèmes de santé publique inhérents à une prostitution non contrôlée ? ou devons-nous la légaliser pour rendre moins pénible un phénomène qu’aucune action n’a jamais permis de faire disparaitre ? En toute bonne personne imprégnée de notre culture judéo-chrétienne, je suis choqué de voir se répandre la prostitution mais, dans le même temps, je constate que rien ni personne n’a encore jamais permis de la faire disparaitre. Alors que faire, sinon d’en amoindrir les aspects les plus dramatiques ? c’est, je pense, ce qu’apporte la légalisation de ce phénomène dans la société allemande. En attendant une solution plus miraculeuse, je vous dirai que ce qui me choque le plus, ce n’est pas qu’il puisse se monter une gigantesque maison close à l’occasion de la coupe du monde de football, mais qu’une personne privée, ou une entreprise privée, puisse en retirer des bénéfices, et que la publicité qui se fait autours puisse attirer une « clientèle » nouvelle pour laquelle cette maison close serait une espèce de parc à thème d’un genre nouveau qu’il ne faut surtout pas manquer !

        J’espère vivement que la légalisation de la prostitution fera un jour l’objet d’un débat national, car à ce moment là, nous serons bien obligés de décider des conditions dans lesquelles elle serait justement rendue légale.


        • c florian (---.---.162.39) 15 mars 2006 14:10

          l’allemagne est avant tout un pays capitaliste et la prostitution est un marché trés rentable, encore plus pendant une coupe du monde. au lieu de cacher ce phénomène dans un bois, les allemands preferent une organisation plus saine sans hypocrisie. aprés tout pourquoi la prostitution n’est pas legalisee, tant que les travailleuses sont volontaires et ont des conditions de vies et de travail conformes aux lois.

          certainement que la méthode française est meilleure. on punit les prostituées et pas les proxenetes, et elles sont obligées de se cacher et de travailler sur des routes ou dans des bois en pleine nuit. la technique des oeilleres n’ameliore pas la qualité de vie de ces femmes.


          • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 16 mars 2006 09:10

            L’Allemagne n’est pas plus, ni moins capitaliste que le France, mais, sur le plan social, elle tolère plus mal que l’on exploite les prostituées en dehors tout droit du travail.

            Elle est donc tout simplement moins hypocrite, plus sociale-démocrate et, pour tout dire, plus humaine.

            Le rasoir philosophique


          • danielli (---.---.56.175) 15 mars 2006 15:28

            Le plus vieux métier du monde exercé sans hypocrisie, est-ce bien, est-ce mal ? Nous sommes issus d’un contexte judéo-chrétien qui prône l’hypocrisie...Le système islamique n’est guère mieux. Pourtant, il est évident qu’il n’y aurait pas de prostitution sans « client » Alors Messieurs àllez-vous bouder la coupe de monde de foot ? J’espère bien en tous cas que vous aurez le respect de vous-même et que si vous honorez les dieux du foot vous n’honorez pas les demoiselles esclaves du sexe. Respectez vous en respectant les autres, ce sera le départ d’un mieux être......peut-être !


            • Prosper Yoplaboum (---.---.26.152) 15 mars 2006 15:39

              Il faut dire que s’il y avait plus de femmes qui étaient disposées à se laisser tirer gratuitement par n’importe qui, la prostitution disparaîtrait d’elle-même...

              Parce que, quand même, on est obligé de penser que les mecs qui paient, paient parce qu’ils ne peuvent pas moyenner autrement... Non ?


              • (---.---.3.83) 15 mars 2006 16:09

                haha, trés drole et trés vrai ! dans une société ou l’on adule le ’paraitre’ y en a certain qui ne peuvent pas se permettre de ’paraitre’ faut bien qu’ils tirent ceux la aussi, sinon ont va se retrouver avec quelques milliers de ’Kasimodo’ violeur car frustrés !!!


              • zoï (---.---.58.60) 15 mars 2006 17:23

                Je n’aime pas trop votre formulation du problème,qui a des relents de « suportérisme »,mais vous touchez du doigt l’essentiel:trop de gens sur cette planète sont des analphabètes de la séduction.


              • Tom (---.---.128.101) 15 mars 2006 21:55

                Peut-être Zoi, mais les analphabètes de la séduction n’ont-ils pas le droits de connaitre l’acte d’amour ? Et de toute manière, s’ils ne l’avaient pas, il le prendrait de force...

                Donc a mon avis, il ne faut se voiler la face et encadrer la prostitution plutôt que de vouloir l’interdire.


              • jako (---.---.219.129) 15 mars 2006 22:10

                bouffon tu es un valet


              • Nobodizzzz 18 mars 2006 20:41

                Acte d’amour ? Je dois avoir du mal à saisir la dimension sentimentale d’un acte fait à la va vite dans le coin lugubre d’une caravane. Passons aussi sur le nombre « d’actes d’amour » effectués dans la journée par la courtisane qui donne parfois un côté stakhanoviste qui dans ma conception surement naîve n’a rien à voir avec l’Amour.

                Mais bon, peut être que je suis trop fleur bleu.


              • Romain (---.---.50.212) 15 mars 2006 15:42

                D’une certaine manière, il y a de quoi être choqué par le phénomène, et notamment par la sort des prostituées « esclaves ». Mais dès lors, dans une période comme celle de la coupe du monde, deux options :

                - soit faire la chasse à TOUTE la prostitution avec des moyens décuplés (car « offre et demande » de prostitution seront plus conséquents que d’habitude, c’est un constat évident que le négation ou l’ommission volontaire ne saurait rendre caduque).

                - soit encadrer la prostitution, afin d’une part de mieux s’attaquer au seul phénomène de la prostitution forcée, et d’autre part, de donner un cadre plus sanitaire.

                La prostitution est un phénomène qui existe et a toujours existé. Faut-il l’interdire ou l’encadrer ? Si l’on suit le parallèle entre prostitution et esclavage, la réponse ne fait guère de doute. La présence historique de l’esclavage ne pouvant en rien nier ou atténuer son caractère odieux et inhumain. Mais ce parallèle est-il pertinent pour caractériser la prostitution, toute la prostitution ?


                • danielli (---.---.177.217) 15 mars 2006 17:28

                  Salut Romain,

                  Il y a dans ce monde des tas d’hommes et de femmes mal aimé. La recherche de l’amour vrai et sublimé est dans la nature de chacun. L’abandon de soi pour l’autre. Hélas dans la plupart des cas, nous sommes rattrapés par la vie et les moments favorables sont rares. Faut-il pour autant excuser la prostitution ? Il me semble qu’il s’agit d’un exutoire pour certains, la recherche de chaleur et d’humanité chez les autres. Et pourtant est-on satisfait ? Les hommes se plaignent du manque d’amour...les femmes tout autant. Mais qui y trouve son compte ? Je crois qu’il s’agit d’une remise en question journalière de l’un et de l’autre, de faire l’effort de comprendre, d’accepter. Il faut prendre l’amour comme un cadeau, ce cadeau n’a pas de prix, il ne doit pas se payer.


                  • Romain (---.---.50.212) 15 mars 2006 18:02

                    Oui mais, in fine, que fait-on concrètement ? On interdit ou on encadre ? On suit et applique une vision de la « morale » ou on reconnait un état de fait et on l’encadre avec pragmatisme ?

                    Personnellement, je ne suis pas très à l’aise avec les interdits de la morale, surtout lorsqu’il s’agit d’une morale qui ne fait pas nécessairement l’unanimité. Ma préférence va largement à une approche pragmatique.


                  • (---.---.123.107) 15 mars 2006 18:04

                    C’est très beau cet article en théorie mais la réalité c’est qu’il exitera toujours des prostituées volontaires ou non alors autant qu’elles soient volontaires et empêcher uniquement la prostitution forcée. La vision allemande est réaliste, j’espère qu’ils arriveront à lutter contre la prostitution forcée !


                    • Gimmygimmycheak (---.---.33.88) 15 mars 2006 19:47

                      Bon ben je vais rejoindre certains sur le fait que tout le monde ne dispose pas de l’affection qu’il souhaiterait du fait des critères de plus en plus stricts de la « normalité », principalement physique et que quoi qu’on en dise le sexe (a défaut de l’amour qui devrait aller avec) est un besoin vital pour le commun des mortels.

                      Je vais peut être choquer certains, mais nous vivons dans une socièté occidentale qui se veut moralisatrice et de plus en plus puritaine (les Etats Unis sont vachement en avance sur nous, mais on est dans leur sillage) où la prostitution est interdite, le viol est intolérable et qui paradoxalement encourage à la débauche sexuelle, principalement chez les ados, et ce de plus en plus jeunes. Un tel « étalage » ne peut qu’amplifier une frustration déjà présente chez tous ceux qui n’ont droit à aucune affection.

                      Je trouve carrément plus tolérable la légalisation et l’encadrement de la prostitution qui, quoi qu’il arrive, existera toujours, que le fait de trouver au Auchan du coin des strings en taille 10-12 ans (véridique).


                      • l1dit (---.---.54.30) 15 mars 2006 20:10

                        Quand même, il y a un ou des probleme (s) ! Que l’on associe le foot, le sexe (orgiaque sous cette forme), l’alcool et l’argent, moi çà me gêne. Que l’on veuille que les équipes,les officiels, les supporters « se sentent comme chez eux » en les soutenant d’un machisme archaïque et débile, moi çà me gêne. Que rarement, voire jamais l’on n’associe Foot et finesse, sensibilité, intelligence,dignité, respect,culture... moi, çà me gêne. Mais cette Coupe du Monde je ne suis pas obligée de la regarder, je peux la boycotter et çà, moi çà ne me gêne pas ! Vous pouvez aussi faire comme moi !


                        • perlin (---.---.217.34) 18 mars 2006 05:10

                          Bien dit, L1DIT


                        • herbe (---.---.12.181) 15 mars 2006 21:11

                          Une suggestion : Pour apporter une contribution à la résolution de ce problème (misère sexuelle et ses conséquences, prostitution, crimes sexuels etc...) il faudrait une approche positive du sexe ,voir ici (suivre le lien) :

                          « un discours comme vous n’en avez jamais entendu, ni médical et froid, ni racoleur et vulgaire, mais joyeux, généreux, intelligent, d’un humour débridé qui met définitivement à l’aise »


                          • Sylvio (---.---.153.91) 15 mars 2006 21:16

                            Je suis d’accord avec vous sur le fond de l’article, la coup e du monde ne doit pas favoriser le milieu de la prostitution et en profiter.

                            Sur un autre point je suis en désaccord total : la légalisation de la prostitution.

                            En Australie, cela fait bien 10 ans que c’est légalisé et c’est beaucoup mieux ainsi. La prostitution est le plus vieux métier du monde, l’interdire serait hypocrite et innefficace, elle existera toujours.

                            Un bref comparatif...

                            En France :
                            - 75% des prostituées sont des esclaves (amenées de l’est en leur faisant rêver à quoi que ce soit ou de force)
                            - Les prostituées profitent essentiellement à la mafia
                            - Les prostituées ne cotisent pas (assurance maladie, chômage, retraite) MAIS sont redevable auprès du FISC (impôts sur le revenu !) bien que dans la pratique (je pense), elle ne paie pas d’impôts.
                            - Les prostituées vivent et travaillent clandestinement
                            - Les prostitués n’ont aucune protection, elles peuvent se faire tabasser ou ne pas être payer.
                            - Les prostituées cherchent leur clients dans la rue, ce qui pose de nombreux problème (enfants, moeurs, image...)

                            En Australie, les travailleurs du sexe (hommes et femmes) :
                            - ont choisi leur métier (même si vous ne comprenez pas la raison)
                            - sont indépendants et travaillent pour leurs propre compte, gagnent bien leur vie
                            - ne profitent pas au crîme et à l’esclavage
                            - sont déclarés et donc facilement contrôlable
                            - sont redevable et payent les impôts.
                            - sont accessible par téléphone dans les pages jaunes à la rubrique qui ne s’appellent pas prostituées mais avec un nom qui ne heurte pas les ames sensibles.
                            - travaillent à domicile (pour celle qui n’ont pas de famille) ou ailleurs (Hôtel, local spécifique).
                            - ont beaucoup moins de problème de sécurité physique

                            Dans sa réalisation ; cette solution est la meilleure et de loin, allez demandé à n’importe quel Australien(ne)...

                            Bref un système légal bien encadré vaut mieux qu’un système illégal et donc clandestin qui ne disparaîtra jamais.


                            • Tom (---.---.128.101) 15 mars 2006 21:59

                              Entièrement d’accord avec toi Sylvio. ?
                              Quand un homme politique aura-t-il le courage de règlementer la prostitution en France ?
                              A quand la réouverture des bordels et la réduction du tapinage sauvage ?


                            • jako (---.---.219.129) 15 mars 2006 22:15

                              mais tu reves ou koi ? c’est aussi affligeanr que le sondage sur les dons aux STATES !


                            • Tom (---.---.160.105) 15 mars 2006 22:25

                              Précise ta pensée Jako, qu’est-ce que t’en pense toi ?


                            • jako (---.---.219.129) 15 mars 2006 22:35

                              je pense que l’on est parasités par de fausses informations ( pas un soop excuse) mais bon le sondage c’est au sujet de la charité sur le sujet CPE


                            • Tom (---.---.160.105) 15 mars 2006 22:42

                              C’est sur la prostitution que je te demandais ton avis.


                            • jako (---.---.219.129) 15 mars 2006 22:31

                              comme on a vu aussitot s’organiser des filières de nanas exploitées de l’albanie/yougoslavie etc on voit encore une fois de plus une utilisation de la femme en temps qu’esclave et cela beni par l’état allemand ! quelle petitesse on est pas loin de l’age de pierre.


                              • Tom (---.---.160.105) 15 mars 2006 22:41

                                Donc a ton avis, en France où la prostitution est interdite, il n’y a pas de filière de filles de l’est et d’afrique ?
                                Ben au contraire, il n’y a plus que ça !!!
                                Autoriser et contrôler la prostitution permet de couper un minimum l’herbe sous le pied des esclavagistes et de protéger les filles.


                              • jako (---.---.219.129) 15 mars 2006 22:44

                                cela n’a rien à voir, il y a en france des filles abusées des pays de partout mais ce qui change ici c’est l’aval du land et du footbolclub de monde


                              • Tom (---.---.160.105) 15 mars 2006 22:52

                                Mieux vaut avoir l’aval du Land et des bordels propres et contrôlés que l’aval de personne et du tapinage sauvage et toutes ses dérives (violence, esclavagisme, malpropreté,...)
                                Au moins, le Land ne se voile pas la face, la prostitution existe, va augmenter avec la coupe du monde, et il essaie de contrôler le phénomène.


                              • jako (---.---.219.129) 15 mars 2006 22:54

                                oui sauf que au bout de chaque solution il y a un corps de femme souvent forcée


                              • jako (---.---.219.129) 15 mars 2006 22:57

                                oui mais je suis pas un enfant de coeur j’utilise des prostituées mais je préfére des femmes libres qui ont choisi cela


                              • JanOks (---.---.254.173) 15 mars 2006 23:42

                                La protitution n’est pas le plus vieux métier du monde, c’est une idée fausse, dégradante pour les femmes et dépassée, la cueillette ou la chasse seraient mieux adaptés. De plus en France les prostituées cotisent à l’URSSAF, l’hypocrisie est donc totale ici. Autre chose, en Allemagne la prostitution est légale et permet d’éviter une bonne partie du proxénétisme. De toute façon je considère qu’il est idiot de payer pour le sexe, c’est presque la dernière chose vitale que l’on peut avoir gratuitement et avec beaucoup plus de plaisir partagé.

                                ps : Le logement, l’eau et la nourriture autres élément vitaux sont déjà payants. Bientot on va payer pour l’air aussi ?


                                • Sylvio (---.---.153.91) 16 mars 2006 00:19

                                  Evidement dire que la prostitution est le plus vieux métier du monde est totalement faux, ne connais-tu pas cette expression populaire « la prostitution est le plus vieux métier du monde », cela veux dire que ça existe depuis très longtemps et que ça sera en quelquesorte toujours ainsi (à moins qu’un régime fachiste l’interdise).

                                  Comme toi, je suis comblé sexuellement (pour ne pas dire j’ai un accès gratuit et illimité au sexe, on dirait que je parle de connexion internet, moche.....) et donc je n’utilise pas la prostitution (si jamais je le faisais, je ne le ferai qu’avec une prostituée qui n’est pas une esclave... impossible de savoir donc je ne le ferai pas).

                                  Cependant il ne faut pas interdire les prostituées et la société doit aider les rares femmes qui désirent vraiment vivre ainsi. D’autres part, je considère que pour les Jean Claude Duss (héhé) qui n’ont pas la chance d’être comblé sexuellement (à cause de leur physique, de leur timidité, de leur carisme...) c’est pas une « mauvaise » chose. Bien sûr, il ne faut pas se cacher que de nombreux hommes mariés vont voir les prostitués...


                                • marie (---.---.46.230) 15 mars 2006 23:57

                                  Voir sur le sujet la pétition lancée par le CATW (Coalition Internationale contre la Traite des Femmes) et n’hésitez pas à la signer.


                                  • marie (---.---.46.230) 16 mars 2006 00:05

                                    Pour la pétition intitulée : acheter du sexe n’est pas un sport, j’ai oublié de mentionner le site : catwepetition.ouvaton.org


                                    • douceur (---.---.57.218) 16 mars 2006 00:37

                                      La honte d oser faire cela ...et la femme c’est quoi pour eux ? a quoi sert de faire une journee de la femme si c’est pour ensuite oser organiser des jeux bordel ?

                                      honte a l’ Allemagne ...


                                      • (---.---.137.30) 18 mars 2006 00:04

                                        et c’est quoi un homme pour vous (quand il un ne ressemble pas à un père, à un enfant, ou à un lesbien) ?


                                      • Scipion (---.---.28.15) 16 mars 2006 07:54

                                        Dire que la prostitution est le plus vieux métier du monde n’a rien de dégradant pour la femme. Et ce n’est que l’opinion des poufs fémninistes. Si on dit cela, c’est pour une raison très simple : l’acte sexuel est le seul qui soit dicté par un instinct mais qu’il faut être deux pour satisfaire.

                                        Comme la demande (masculine) est beaucoup plus importante que l’offre (féminine) et moins évidente à satisfaire (une femme trouve toujours un homme pour la satisfaire, au besoin en multipliant les expériences), du moment que certains hommes optent pour le paiement plutôt que pour le viol, il y a forcément un marché à exploiter.

                                        Et des malins (malignes) pour exploiter le marché...


                                        • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 16 mars 2006 09:01

                                          Je ne vois pas très bien ce que le métier de prostitué(e) à de plus dégradant que d’autres métiers dits « de services » ; ce qui l’est c’est, d’une part, le regard hypocrite d’une société qui le méprise tout en l’exploitant (en tous les sens du terme) et surtout, d’autre part, les conditions de cette exploitation, du fait de cette interdiction de façade.

                                          À ce compte tout métier de service à la personne rémunéré peut être considéré comme de la prostitution. Votre condamnation « moraliste » est en droit injustifiable ; du reste le droit n’interdit pas la prostitution, mais le proxénétisme généré par le refus de soumettre ce métier au droit social ordinaire. C’est donc le mépris des prostituées qui est injustifiable.

                                          De plus je ne vois toujours pas en quoi le sexe est un organe corporel différent de la main qui masse ou qui coupe les cheveux ou qui soigne...À moins de considérer que la sexualité en général doit être soumise à des normes ou interdits moraux particuliers. Les seuls motifs de cette différence me paraissent d’ordre religieux et donc ne valent que pour ceux qui y adhèrent et non pour tous. Ce qui fait que le droit, par principe libéral et universaliste, ne peut interdire la prostitution (laquelle ne concerne pas que les femmes), ce qui est effectivement le cas.

                                          Il faut sortir de l’hypocrisie et de cette contradiction qui consistent à condamner la prostitution et surtout les prostituées pour des raisons « moralistes » particulières et à la « tolérer » dans des conditions intolérables par le fait même de cette condamnation injustifiable en droit.

                                          Le rasoir philosophique


                                          • (---.---.131.158) 16 mars 2006 20:32

                                            J’ai l’impression que votre commentaire vaudrait peut-être pour la consommation de sexe au travers de structures analogues au restaurant pour prendre l’exemple de la gastronomie. ça se pratique d’ailleurs au travers de formes comme certains clubs (échangisme etc) ou comme dans les maison closes d’antan ? On pourrait y retrouver de la convivialité...

                                            Il y aurait fort à parier qu’un(e) prestatair(e) de service prostitué(e) isolé(e) face au client(e) et/ou sous le contrôle d’un souteneur(euse) ne soit en fait qu’un(e) « esclave » soumis(e) à un rapport de force défavorable plutôt qu’à un contrat équitable.

                                            En tout cas je laisse ce genre de consommation tarifée à d’autres qui implique une notion de rendement donc tout le contraire de ceci :

                                            « Le plaisir est une chose qui requiert le goût de l’abandon, de la perte de temps, de la passivité, tous concepts étrangers à notre culture de la compétition. »


                                          • herbe (---.---.131.158) 16 mars 2006 20:35

                                            Désolé j’avais oublié de signer le post précédent donc je le reposte signé cette fois.

                                            J’ai l’impression que votre commentaire vaudrait peut-être pour la consommation de sexe au travers de structures analogues au restaurant pour prendre l’exemple de la gastronomie. ça se pratique d’ailleurs au travers de formes comme certains clubs (échangisme etc) ou comme dans les maison closes d’antan ? On pourrait y retrouver de la convivialité...

                                            Il y aurait fort à parier qu’un(e) prestatair(e) de service prostitué(e) isolé(e) face au client(e) et/ou sous le contrôle d’un souteneur(euse) ne soit en fait qu’un(e) « esclave » soumis(e) à un rapport de force défavorable plutôt qu’à un contrat équitable.

                                            En tout cas je laisse ce genre de consommation tarifée à d’autres qui implique une notion de rendement donc tout le contraire de ceci :

                                            « Le plaisir est une chose qui requiert le goût de l’abandon, de la perte de temps, de la passivité, tous concepts étrangers à notre culture de la compétition. » http://www.peripheries.net/f-jafo.htm


                                          • Flo (---.---.20.126) 16 mars 2006 17:22

                                            Pour répondre à Sylvain : « je ne vois toujours pas en quoi le sexe est un organe corporel différent de la main qui masse ou qui coupe les cheveux ou qui soigne »

                                            La différence est que le sexe féminin est en creux. Prosituer son sexe, c’est laisser n’importe qui entrer à l’intérieur de son propre corps, ce qui d’un point de vue psychologique est plus qu’une nuance. Enfin, c’est mon avis.

                                            C’est pour cette raison que le viol est si traumatisant : en plus de subir une violence (comme dans toute aggression), en plus d’être traité comme un objet pour le plaisir d’un autre, il y a une intrusion de l’enveloppe corporelle qui pour tout le monde représente les limites du moi, ce qui est psychologiquement très destructeur pour une personne humaine.


                                            • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 16 mars 2006 20:51

                                              Le problème c’est que c’est votre avis, mais pas nécessairement celui de tout le monde ; chacun a le droit de considérer que la prostituion est un service comme un autre et je ne vois pas au nom de quelle morale valant pour tous on pourrait imposer aux autres, clien(e)ts et prostitué(e)s consentant(e)s, la morale particulière qui est la vôtre.

                                              Nul ne vous oblige à vous prostituer où à fréqueter les prostitué(e)s. Je n(aime pas trop la boxe que j’estime violente mais je n’en demande pas l’interdiction pour autant, dès lors que les boxeurs (adultes et vaccinés) ne la voient pas comme telle ou consentent à cette violence comme un plaisir lié à leur sport.


                                            • herbe (---.---.131.158) 16 mars 2006 21:02

                                              votre phrase « Nul ne vous oblige à vous prostituer où à fréqueter les prostitué(e)s » mériterait des heures ou des pages de discussion. N’ayant pas le temps de l’engager. je vous invite à consulter ce site (suivre le lien). Cordialement...


                                            • Padrig (---.---.5.119) 16 mars 2006 23:00

                                              C’est beau l’Europe !


                                              • ni-ni (---.---.216.46) 17 mars 2006 21:19

                                                n’ayant jammais eu recours à une prostituée mon avis est forcément un peu naif (personellement je me sentirai avili et nul si je devait payer pour ça )

                                                néamoins si la prostitution est choisie (donc très forte répression du proxenetisme et la prostitution légale) je ne voit pas le problème ! chacun est libre de disposer de son corps. je me rappel avoir vue un entretien d’une prostituée qui disait ne pas avoir de mac et qu’au moment du choix elle considerait que ça lui permettai de gagner très bien sa vie pour « un boulot moins chiant que l’usine » et qui lui permettai de gagner au bas mot 10x plus ....toujours cette question du choix vis à vis de « normes » sociales...

                                                a part ça le titre est mal choisi : il ne donne mm pas de pronostique pour les équipes gagnantes :)) les « brésiliennes » qui en ont ou les slaves ???


                                                • (---.---.137.30) 17 mars 2006 23:32

                                                  Il y a donc à vous lire, les prostituées volontaires et les esclaves, les clients volontaires et les autres (ceux à qui les femmes ne disent jamais oui, handicapés de toute sorte, y compris du coeur ou du cerveau), mais il y a beaucoup d’êtres de toute sorte à connaître l’humiliation : le plus faible en face du plus fort, qu’il s’agisse de force physique, intellectuelle, économique... la civilisation est une mauvaise plaisanterie. Il y a l’humanité, bien sûr, chez ceux qui en ont les moyens...La conclusion ? essayons d’aider les plus faibles (les prostituées en l’occurence)à se défendre contre les plus forts, et donc à garder un minimum de dignité,c’est à ça que servent (ou devraient servir) les lois


                                                  • (---.---.137.30) 17 mars 2006 23:52

                                                    Il y a donc à vous lire, les prostituées volontaires et les esclaves, les clients volontaires et les autres (ceux à qui les femmes ne disent jamais oui, handicapés de toute sorte, y compris du coeur ou du cerveau), mais il y a beaucoup d’êtres de toute sorte à connaître l’humiliation : le plus faible en face du plus fort, qu’il s’agisse de force physique, intellectuelle, économique... la civilisation est une mauvaise plaisanterie. Il y a l’humanité, bien sûr, chez ceux qui en ont les moyens...La conclusion ? essayons d’aider les plus faibles (les prostituées en l’occurence)à se défendre contre les plus forts, et donc à garder un minimum de dignité,c’est à ça que servent (ou devraient servir) les lois


                                                    • M (---.---.219.253) 18 mars 2006 10:53

                                                      Je m’adresse a l’auteur de cet article, comment pouvez-vous comparer la prositution à la pédophilie. Saviez vous que des pauvres filles n’arrivent à gagner de l’argent qu’en se prostituant à cause de leur absence de diplome ou de leur manque de chance dans la vie et que personne ne leur a fait confiance. En effet le mal de la prostitution ne se trouve que dans les abus et non dans le métier lui même. La pédophilie quand a elle est une grave chose et je trouve ça tres insultant au nom de toutes les personnes qui en ont étés victimes que de la comparer a la prostitution !


                                                      • Oum (---.---.32.7) 18 mars 2006 11:17

                                                        Pour moi, ce n’est pas la prostitution en soi qui est immorale, en effet, chacune peut disposer de son corps comme elle en a envie. Mais les différents commentaires qui précèdent montrent que le problème est surtout l’image que beaucoup de gars ont des femmes : non pas des personnes mais des objets placés là uniquement pour leur plaisir.

                                                        Ce qui me gêne le plus dans cette « coupe du sexe », c’est qu’on va chercher des filles de l’Est, qui n’ont pas de choix vu leur situation économique, c’est limite « colonialiste », non ?


                                                        • Imaginus (---.---.68.109) 19 mars 2006 11:00

                                                          Quelle hypocrisie. On devrait legalisé la prostitution en France.C’est un fait on ne peut pas aller à l’encontre des pulsions humaines.La plupart des gens ne savent pas se controlé et trouveront de doute maniere « l’excuse »foireuse qui justifie leur propre médiocrité...La legalisation permettera à l’image de l’Australie de detruire les reseaux clandestins qui ne trouveront plus en France un terrain favorable à leur activité...

                                                          Effet direct cela profitera aux forces de l’ordre qui pourront etre d’avantage sur le terrain de la pédophilie ou les effectifs manquent.

                                                          Quand a nos chers amis Allemand, ils n’en ratent pas une... Servons nous de nos armes médiatiques pour leur refilé la honte... Ou plantons des cameras devant ce lieu de debauche industriel. Les plus hesitants feront demi tour...

                                                          La nature humaine est decidement navrante.


                                                          • f senior 72 ans (---.---.188.113) 19 mars 2006 14:10

                                                            j’ai le plus grand respect pour ce que vous appelez, vous Messieurs les hommes qui n’ont jamais eu recours à leur service, les putes. Brassens l’a chanté. les filles de joie ne rigolent pas tous les jours parce que ce n’est pas le beau mec viril sain de corps et d’esprit qui vient les trouver, non c’est la majorité d’entre vous, c’est à dire les dépravés, les mal fichus, les ivrognes, les impuissants, les laids, les crasseux, les ratés, ceux qui ont des fantasmes qu’ils ne partagent pas avec leurs legitimes. et heureusement qu’elles sont là car combien y aurait il de viols supplémentaires sans leur travail ? elles payent des impots et n’ont pas de retraite, ce qui est injuste. si elles payent, si elles cotisent, elles ont droit, comme tout le monde, à la sécurité sociale, à la retraite, et pourquoi pas à l’assurance chomage si elles sont malades, ca me choque bcp moins que de calculer le montant des allocations familiales que touchent les hommes bigames dans un pays dit republicain ! et si vous vous posez la question j’ai travaillé dans le marketing 43 ans et je ne suis pas une prostituée. simplement une femme qui soutient les autres femmes, quelles que soient leurs positions sociales. les minables ce sont les clients. et les clients ce sont vous Messieurs. vous devriez y penser. je vous salue bien et vous souhaite un bon dimanche et vive l’australie !


                                                            • (---.---.137.30) 19 mars 2006 15:37

                                                              Enfin une vraie « dame », au sens ancien (noble). Il va sans dire que je fais partie de la majorité.


                                                            • bruno planchez (---.---.133.36) 19 mars 2006 14:19

                                                              Assez d’accord avec imaginus , je précise tout de fois que la prostitution est une forme d’esclavage ; elle se traduit par une violence extreme pour nombre d’enfants et de femmes.Le discour du :« chacun est libre de son corps »ne peut être tenu que par des inconscients ou des personnes malveillantes. J’ajouterais que pour qui veut bien étudier sérieusement le phénomène ( sous l’angle de la psychanalyse, de l’hetnologie etc...) la prostitution émane d’abord d’un interdit principalement religieux, qui voit l’acte sexuel comme sale, impur etc.... Dans nombres de société primitives on remarque que la prostitution n’existe pas que la sexualité est vécu comme queque chose de sain sans tabou aussi simplement que l’on croque une pomme. 2000 ans de judéo christianisme nous ont formaté de tel sorte qu’un travail gigantesque sera necessaire avant que nous puissions nous réaproprier la beauté de la plus belle chose que nous possedions : l’acte sexuelle. Dans notre inconscient collectif une femme libébé est une salope. un homme libébé est un séducteur ! homophobie sévit méchamment etc... Voyez vous souvent des femmes exprimer ouvertement leurs envies sexuelles du moment (même sur le ton de la plaisanterie ?) non car cela leur est interdit elle passerait pour des putes ! pour les hommes pas de problème c’est même recommandé. Mais malheureusement cela se fait dans l’irrespect total de la femme, dans un language ordurier ! Oui je pense qu’il faudrait légaliser la prostitution, surveiller et eliminer toute forme de proxénitisme abjecte cela permettrait déja d’aider et de soutenir une population laissé pour compte, abandonnée dans l’ombre de notre hypocrisie. des assistantes sociales pourraient intervenir ainsi que d’autres travailleurs sociaux sur le terrain. Et comme le problème serait enfin posé au grand jour ; on peut également espérer une approche nouvelle de l’éducation dans le ddomaine de la sexualité , à l’école , dans les universités ... et peut être enfin des prises de conscience collectif (ilya encore quelques années les filles mères encore mineures étaient bannis de la famille) Les choses changes si des hommes et des femmes éclairées veulent bien se donner la main pour avancer.


                                                              • Imaginus (---.---.101.46) 19 mars 2006 20:05

                                                                Juste pour rappeler a Mme Senior de 72 ans que les femmes n’ont pas l’exclusivité dans le domaine de la prostitution. Les hommes aussi se prostitue de gres ou de force. Ca aussi c’est un sacré tabou,comme les mineurs garcons ou filles derriere certaines ambassades.

                                                                Je ne dis pas que c’est jolis mais je dis qu’un statut legal est en soit une solution dissuasive pour l’esclavage sexuel sur notre territoire. De quoi on peur tous les malfrats de la planete ? Du fisc...


                                                                • Mona Vie (---.---.126.43) 20 mars 2006 11:48

                                                                  Il me semble que personne n’ai appréhendé la question qui me turlupine (sans jeu de mot). En effet si l’Allemagne renforce ses troupes de prostituées pour la coupe de foot, j’espère que ces dames ne seront pas recrutées sous un contrat CPE ou CNE car la coupe ne dure pas deux ans, alors que feront-elles quand la coupe sera finie, on les jettera également comme des « kleenex » ou les allemands mettrons les bouchées doubles en matière de sexe, à moins que nous retrouvions toutes ces dames en surnombre, à l’abatoir... comme nos poulets que personne ne veut plus consommer......Où va t-on ? Pensez-y.


                                                                  • c florian (---.---.162.39) 20 mars 2006 12:05

                                                                    la coupe du monde va entrainer une augmentation de la demande dans le domaine de la prostitution comme dans celle de la vente de hot dog. le probleme est le même pour chaque grands evenements ponstuels. cela permet de travailler pendant un moi et de reprendre sa vie apres.


                                                                  • Soliman (---.---.72.68) 20 mars 2006 16:25

                                                                    Liquider la prostitution est à mon avis une tache impossible.même dans les états les plus dures de la planète, elle perdu dans l’illégalité, la corruption et la terreur. Voici deux exemples :

                                                                    - en Iran, l’islam chiite reconnait une forme de « mariage minute » et ainsi si les relations adultères sont punis de mort (lapidation des femmes), l’etat islamique reconnait ainsi la possibilité de relation sexuelle hors mariage et donc par défaut son impuissance à controler totalement les moeurs. Quiconque arpente les rues des quartiers chaux de téhéran la nuit croise des silouhettes en tchadors « moulant ». Celles ci sont en réseaux et tiennent grace à la corruption pour falsifier les documents, le « mariage provisoire » ne devant pas étre répété trop souvent selon les textes.

                                                                    - en syrie malgré le statut de république laique, les moeurs des citoyens sont sévéremment encadré, les relations prénuptiales punies, ce qui est trés problématique quand on sait que les syriens désirant se marier doivent verser la tradionnelle dot à la famille de la mariée, dot qui équivant à plusieurs années d’économies et provocant des célibats forcé de longues durées avec les frustations qui s’en suivent. La prostitution, totalemment illégale, prospére sur ce substrat favorable et l’homme seul se promenant dans le quartier musulman du vieux damas est sollicité fréquemment par des tenanciers de bordels illégals ou pratique des filles issues des campagnes pauvres, des immigrées somaliennes en transit, toutes exploité dans des conditions glauques... comment tiens ce monde parallèles ? par la corruption des policiers et autres fonctionnaires, les passes étant trés chères (une dizaine d’euros) dans un pays ou le salaire n’excéde raremment 1 euro/jour...

                                                                    Là encore l’illégalité d’une pratique impossible à éradiquer engendre le crime, l’exploitation, et l’hypocrisie de l’Etat.

                                                                    Et la france ? peu de différence quand on sait que certains politiques ont été condamnés dans des affaires de prostitution (souvenenons nous de l’affaire dominique ambiel).

                                                                    Même si la légalité à l’allemande peut paraitre choquante par son froid pragmatisme, reconnaisont qu’il est impossible d’eradiquer une pratique de masse comme la prostitution. Comme Roosevelt reconnaisant l’echec de la prohibition, il faudrait qu’un politique d’importance reconnaise l’echec du combat pour l’eradication de la prostitution afin de faire avancer le débat vers la légalité controlée.


                                                                    • PlopBlog (---.---.33.53) 23 mars 2006 02:24

                                                                      Le football, un sport incontournable qui rapporte des millions aux joueurs, pourtant il suffit de courir apr ?un ballon et mon chien y arrive tr ?bien ... enfin tant mieux pour eux, ?eur place je ferais pareil ! Mais ce qui me surprends le...


                                                                      • kerillis (---.---.128.135) 4 avril 2006 21:55

                                                                        Un commentaire envoyé à lambassade d’Allemagne :

                                                                        1936 : état nazi

                                                                        2006 : état proxénète

                                                                        C’est l’image que vous voulez donner de votre pays ?

                                                                        La prostitution des femmes n’est pas le plus vieux METIER du monde, c’est le plus vieil ESCLAVAGE du monde. Les mâles de l’espèce organisent entre eux la circulation et l’usage du corps des femmes, car pour des millions d’entre elles, l’abolition de l’esclavage n’a toujours pas eu lieu...

                                                                        Et il continuera tant que les mâles de l’espèce, comme aujourd’hui en 2006 détiennent... plus de 90% des richesses mondiales, alors qu’ils ne représentent que 50% de la population !


                                                                        • Zezetta (---.---.18.178) 10 avril 2006 05:27

                                                                          http://www.lesputes.org

                                                                          FOOTBALL ET PROSTITUTION La coupe est pleine !

                                                                          Jamais à court d’idées, la dernière campagne des abolitionnistes à l’initiative de Coalition Against Trafficking in Women intitulée « Buying sex is not a sport », s’attaque à l’Allemagne et aux organisateurs de la coupe du monde de football qui prévoit la création d’ « un gigantesque complexe prostitutionnel ». C’est une campagne d’envergure européenne traduite dans différentes langues de l’Union.

                                                                          CATW avance le chiffre de 40 000 femmes importées en Allemagne à l’occasion de la coupe du monde. On se demande bien comment a été évaluée cette prévision six mois avant même qu’ait lieu l’événement. Mais comme souvent, les abolitionnistes ont l’habitude d’inventer des chiffres fantaisistes, parvenant même à donner des pourcentages précis du nombre de femmes victimes de traite et de trafic alors que la majorité des travailleuSEs du sexe préfèrent rester dans la clandestinité étant donné la peur de la répression ou du fisc.

                                                                          Comme d’habitude, nous avons droit à l’amalgame entre prostitution et « exploitation sexuelle qui porte physiquement et psychologiquement atteinte aux femmes, et qui considère leur corps comme une marchandise pouvant être achetée et vendue ». Rien que ça.

                                                                          Rappelons donc que notre corps n’est pas une marchandise, pas plus que celui de ces abolitionnistes qui se servent tout autant que nous de leur corps pour travailler, ne serait ce que pour déplacer leur cul de chez eux pour se rendre sur leur lieu de travail. Devrons nous lancer une pétition pour éradiquer les transports en commun qui sont complices du travail de tous ces pauvres victimes d’abolitionnistes qui sont ainsi par le déplacement de leur cul atteints physiquement et psychologiquement, considérés comme une marchandise pouvant être achetée et vendue pendant au moins 35 heures par semaine ?

                                                                          Nous le répétons, si des abolitionnistes plein de compassion désirent lutter contre des formes d’esclavage et de trafic d’êtres humains qui existent dans les métiers du sexe tout comme dans d’autres métiers, qu’ils ne le fassent pas au détriment de l’ensemble des travailleuSEs du sexe qui en ont assez de ne pas être écoutéEs. Ce n’est pas en voulant éradiquer la prostitution qu’ils nous aideront. Nous ne voulons pas être éradiquées. Nous voulons pouvoir exercer notre métier dans les meilleures conditions possibles et donc en dehors de la clandestinité qui nous est imposée à cause entre autres de ces abolitionnistes qui ne supportent pas que notre métier puisse être reconnu comme tel. C’est en sortant la prostitution de la clandestinité que nous pourrons aider des personnes victimes de traite et qui pourront s’appuyer sur des droits aujourd’hui inexistants en France ou encore limités en Allemagne.

                                                                          Comment prétendre aider les putes sans les écouter et en voulant éradiquer la prostitution ?

                                                                          Qu’on nous laisse tranquille enfin ! Occupez vous de Sarkozy plutôt, c’est ça le gros problème des putes aujourd’hui.


                                                                          • insoumis (---.---.160.61) 2 mai 2006 01:55

                                                                            on voudrait nous faire croire qu’il vaut mieux un bordel...que des putes sous contrats sont bien traitées, volontaires, moins de maladies, moins de coups de la part du mac et des clients...et puis quoi encore ? pourquoi ne pas avouer qu’aujourd’hui qd il y a un marche a prendre il faut foncer que tout ce qui rapporte du fric se libere de la morale... c’est bien beau de se revolter par les mots, c’est sincere j’en suis sur...mais reconnaissons que les vraies putains ne sont pas ces pauvres filles exploitées, deracinees...mais bel et bien ces crevards liberaux, capitalistes, commercants en tout genre de la misere humaine... une petition circule...tant mieux...mais quoi ? ca soulage la conscience de ceux qui signent et apres ? les 40000 pauvres nanas sont en route, les hooligans du sexe se rejouissent tout comme les macs en costards... croire que c’est parce que c’est une nana qui dirige l’allemagne changera quelque chose me fait bien marrer... si vraiment ca vous degoute si vraiment ca vous choque inventez des actions, blocage, sensibilisation...que sais-je ? brulons ce foutu bordel et tous les stades avec... et vous savez quoi ? du coup ca sera nous les hooligans... et oui c’est dans ce monde de merde qu’on vit, mais moi chaque insolence, irreverence, insoumission, me redonne vie...c’est ca la democratie aussi, savoir se revolter !


                                                                            • Metromot (---.---.33.53) 17 mai 2006 17:08

                                                                              40 000 prostitu ? venues d’Afrique pour le confort de ses messieurs les supporters... Quel monde !


                                                                              • pierre (---.---.38.18) 19 juin 2006 13:00

                                                                                Super forum !! pour que ces machos malade de sexe soit moins virulent une grosse dose de bromur dans toutes les bieres servies serait peut etre une solution !!

                                                                                Comme dit ma femme tous ces les client de prostituées devrais ce faire soigner et acheter des poupées gonflabes ce qui ressoudrai bien des problemes de quequette en mamque.

                                                                                si les hommes ont des problemes de libido la chirurgie fait des miracle ainsi que la pschiatrie . l’amour physique peux etre assouvie par un bon troupeau de chevres ou de moutons pour ces gros porcs de supporteurs en manque

                                                                                la masturbation aussi regle beaucoup le probleme de manque

                                                                                le problemes de ces meks en manque affectif devrais etre mieux pris en compte et je pense que des putes qui ne feraient que du soutien affectif et non physique serais mieux (avec poupée gonflable comme outil de travaille) on peux etre utopique !!!!


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès