• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Etre un homme hétéro, c’est la honte !

Etre un homme hétéro, c’est la honte !

Le discours sur les hommes et les femmes est inscrit dans un cadre absolument contraignant : les mâles hétéros forment une meute, seuls les gays, les trans sont dignes d'intérêt, de compassion, de discours valorisants, positifs. Hors de ce cadre, règne une censure totale.

Alors qu'il est interdit de pratiquer les condamnations collectives, les mâles hétéros font l'objet de piques permanentes, sur tous les supports de communication. Ces piques, dont chacune est de faible intensité, s'accumulent et font système pour transmettre la figure de l'homme hétéro comme créateur du mal dans la société, et souvent seul créateur du mal.

Je n'empêcherai personne de penser que je suis particulièrement visé par ces attaques incessantes ; cependant, je milite pour un féminisme partagé, en lieu et place de ce qui se prend pour du féminisme et est le renversement des rapports de force au "profit" des femmes. Ce renversement, dans les classes moyennes et supérieures, est largement atteint.

Un féminisme partagé, c'est-à-dire la pratique de l'égalité dans la lutte pour l'égalité.

Vous ne verrez plus nulle part un homme dire avec fierté qu’il est hétéro. La fierté appartient depuis quelque temps aux homos, que tout le monde appelle les gays. Et effectivement, il est bien triste, en ce moment, d’être hétéro.

Le seul discours admis sur les hétéros est une mise en accusation collective, globale : ce sont des victimeurs de femme et rien d’autre. Il y a quelques jours, le 15 juillet, Dominique Méda et Joy Sorman nous redisaient le récit de l’oppression de la femme, récit qu’on entend ou qu’on lit plusieurs fois par semaine : le droit de vote en 1945… etc. Pour elles, « la France est gouvernée par une meute de vieux mâles blancs hétérosexuels. » Une meute. A quoi s’applique le mot « meute » ? Aux chiens. Aux loups. Et aux hétérosexuels ! C’est insultant. On peut insulter les hommes hétéros sans risquer de recevoir en retour l’indignité que représente le fait d’avoir lancé cette insulte.
 
Elles disent que les hommes doivent participer au mouvement, quitter les rôles assignés. Mais sous contrôle des femmes : « Les femmes doivent aider les hommes… » La reconnaissance involontaire de la domination des femmes est facilement lisible. Elles le peuvent. Les hommes se font moralement agresser, en tant que groupe, à longueur de temps, d’articles de journaux, d’émission de radio, de télé… Il y a même des hommes qui participent à cette condamnation collective identitaire, tellement aucun autre discours que cette condamnation collective ne peut être publié. Les femmes peuvent maintenant, en plus de la condamnation morale permanente, leur demander un certain type de conduite. Ils sont assez harcelés, humiliés pour avoir envie de s’y prêter. C’est une attitude fréquente des victimes de harcèlement que de chercher à pactiser avec l’agresseur, afin de faire diminuer la pression des agressions (ce que l’agresseur ne fait pas, voyant dans cette attitude une démonstration supplémentaire de la soumission qu’il obtient de l’autre).
 
Le 24 juillet, l’accusation vient d’Islande avec la « marche des salopes ». Non au viol ! Elles prétendent que la femme violée est suspectée, alors que des dizaines de milliers d’hommes sont en prison sur accusation mensongère de la femme, sans aucune preuve. L’un d’eux a été libéré, le 23 juin, Loïc Sécher. Il n’y avait pas d’erreur judiciaire. Il y a eu crédit à la citoyenne et discrédit au citoyen, comme des milliers de fois dans ce genre d’affaire. Ceux qui échappent à ce type d’accusation ne voient pas leur plainte en accusation mensongère prise en compte par le ministère dit de la justice. C’est-à-dire que l’encouragement à la fausse accusation est clair et connu de toutes et de tous.
 
Il n’y a pas d’articles sur ces phénomènes, pas de livres, pas de manifestations. Il y a articles, livres, manifestations pour l’accusation globale à « la meute des mâles hétéros ».
 
Nous avons, dans nos principes, l’égalité de tous devant la loi, la présomption d’innocence pour tous, l’interdiction des condamnations collectives… Tout cela tombe dès qu’il s’agit des hommes qui sont coupables de naissance sans avoir même le droit à la parole.
 
En revanche, les homos sont du côté de l’amour. Il y a une émission sur France-Inter « je t’aime pareil », des films, « un mardi à Monoprix » le jeune homme transsexuel et son papa pas commode… Beginners… Les homos de l’Armée américaine pourront le dire… Là il y a des articles… Les homos de New-York peuvent se marier… Bravo et félicitations…
 
Il n’y a pas plus de 10% d’homosexuels, mais ils sont du côté de l’amour, du côté du bien. Les hétéros, eux, sont toujours du côté du mal.
 
Ce discours est idéologique, il masque le réel, il masque une domination, à l’envers, des femmes. Les femmes dominent parce que nul ne les imagine autrement que victimes. Ce discours n’est pas tenable.
 
Il est urgent de donner la place qu’elle mérite à des discours plus près du réel que l’ostracisme visant les hommes, qui s’exprime sans limite ni mesure.

Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (104 votes)




Réagissez à l'article

138 réactions à cet article    


  • Agoratonlaveur 26 juillet 2011 12:24

    Hey les gars, j’ai retrouvé Duncan Mc Leod !


  • Marco07 26 juillet 2011 12:41
    Concernant l’enfant, il est clair que la meilleur structure est la plus naturelle.

  • xray 26 juillet 2011 15:52


    Gay Sida !  
    Sida, un petit mensonge (Le complot des blouses blanches et des soutanes) 
    http://mondehypocrite.midiblogs.com/archive/2011/01/31/sida-un-petit-mensonge.html 



  • Jean Valjean Jean Valjean 26 juillet 2011 22:08

    Tenez bon Commando Pernod !

    Nous somme encerclé de tristes petits coqs ulcérés et argneux
    mais nous nous rendrons pas !

    Cet article c’est vraiment qu grand n’importe quoi...
    c’est vrai que, « au secours je suis quotidiennement discriminé stigmatisé et en temps qu’hétéro ! »

    LOL

    Pauvres chochottes testostéronisées !


  • Marco07 26 juillet 2011 10:46

    Je suis fier et heureux d’être hétéro !



    (c’est dit, il fallait que ça sorte, désolé pour tout)

    • ak47 26 juillet 2011 18:29

      mono-sexuele y a pas mieux ! on est jamais mieux servie que par soit meme ! lol


    • Jean Valjean Jean Valjean 26 juillet 2011 21:55

      « suis fier et heureux d’être hétéro ! »

      Il n’y a vraiment pas de quoi être fier d’être homo ou hétéro, smiley
      si ça continue il y en a qui vont affirmer qu’ils sont fiers d’être cons.


    • oncle archibald 27 juillet 2011 09:32

      Juluch a écrit une connerie. la gay pride ça n’est pas une pantalonade, vu qu’ils ou elles n’en portent pas des pantalons.. Un rien les habille .. Une plume de paon dans le cul et hop § En route pour le défilé revu(e) par Eva Joly .... La société si ville défile pour la gay pride ... houps, ça m’a échappé !


    • Jean Valjean Jean Valjean 27 juillet 2011 10:21

      « Gay Pride ça veut pas dire Fierté Homosexuelle par hasard ?? » > OUI en effet

      Je viens de dire que je trouvais stupide d’être fier de son orientation sexuelle
      que ce soit pour les homos ou les hétéros, idem pour la fièreté d’être né à un certain pays
      ou pour toutes les choses que l’on n’a pas choisi ou réalisé soi même.

      La gay pride est un défilé grotesque et stupide qui à mon avis décrédibilise la cause des homos et en disant ça je passe pour un affreux homophobe auprès des instances de la bienpensance, mais j’assume.

      Pour autant je ne me suis jamais senti discriminé en temps qu’hétéro, faut arrêter le délire.


    • rpplbis rpplbis 26 juillet 2011 10:52

      Je ne hais personne, je dis ce qui est.

      Je réponds une fois et une seule à vos attaques ad nominem,
      qui sont, elles, dans la haine, qui ne disent pas ce qui est (ce passage : « a mon avis vous avez un probleme de petit kiki ou alors les filles ne vous trouvent rien !!! »).
      Vous pouvez vous raconter cela sur moi, si vous voulez, c’est vous qui l’inventez, cela ne me concerne en rien. Répondez à mes arguments.
      allez lire mon blog de lutte : http://rpplbis.blog.lemonde.fr/rpplbis/

      • rpplbis rpplbis 26 juillet 2011 23:06

        A cogno 3

        Niez globalement la valeur de mon discours ne vous coûte rien.

        Montrez-moi un discours où un hétéro est fier d’être hétéro, où il est dit d’un bien d’un hétéro en tant qu’hétéro. Faites-le. Vous aurez argumenté sur un de mes arguments.


      • jakback jakback 26 juillet 2011 11:29

        Cathos de souches, sont de tous les croyants, sans doute les plus tolérants vis a vis de l’homosexualité.
        J’ignore si il y a un rapport direct entre l’anus et la bouche, mais force est de constater que plus l’anus est bouché, plus la bouche est ouverte.
        Ce n’est pas l’homosexualité qui dérange, c’est sa propagande.

        1

      • Marco07 26 juillet 2011 12:19
        Parler de sexualité sur un article qui en parle est tabou ?

        L’auteur a écrit :
         Vous ne verrez plus nulle part un homme dire avec fierté qu’il est hétéro. La fierté appartient depuis quelque temps aux homos, que tout le monde appelle les gays. Et effectivement, il est bien triste, en ce moment, d’être hétéro

        Après on peut toujours parler de la pluie et du beau temps.
        Chez moi c’est nuageux et la température avoisine les 25°C. Chez vous ?

      • TOHT 26 juillet 2011 11:08

        @Commando Pernod : sur un élemnt je vous rejoints cette article n’a pas de sens, admettre une fausse réalité médiatique ne fait pas une réalité. Par contre l’idée d’intergrer les réponses aux problémes gays en utilisant les thérapies Russe, chinoise voir Saoudienne, faut voir


      • rpplbis rpplbis 26 juillet 2011 11:23

        Vous ne me connaissez pas. Je ne suis pas frustré.

        La haine, la volonté de diminuer l’autre, c’est vous. Ce n’est pas moi.

        On ne parle des hétéros que du côté de la violence.
        Les hommes sont du côté de l’amour quand ils sont homos.
        Voilà ce que je vois. J’en suis désolé parce que cela me parait un strabisme, si vous voulez. Et que j’appelle à regarder droit.

        Vos réactions (y compris l’évaluation chiffrée que reçoit cet article) montrent que malheureusement j’ai raison. Aucun discours ne peut se tenir qui pourrait présupposer que les femmes peuvent être violentes, que les homos peuvent être violents...
        Et les moyens d’empêcher un tel discours ne consistent pas à opposer des arguments raisonnables et discutables...

      • Orélien Péréol Aurélien Péréol 26 juillet 2011 11:06

        Sous la suite des réactions, je vois une publicité « Gay Juif » qui est un lien Internet, avec en sous-titre :

        L’amour sous une bonne étoile pour tous les juifs célibataires.

        OK et quid des juifs célibataires hétéros ? Ils n’ont pas droit à la bonne étoile ? Ils sont sous une mauvaise étoile ?

        Et au dessus de cette listes de réactions une pub pour les femmes lesbiennes !

        Je crains fort que l’auteur de cet article ait raison...

        • tikhomir 26 juillet 2011 11:38

          « votre discours de macho homophobe en fera rire plus d’une !! »

          Autant dire que votre discours féministe et hétérophobe en fera rire plus d’un !!

           smiley


        • Hétérodoxe 26 juillet 2011 14:35

          @ Commando Pernod
          Euh, tu pourrais changer de pseudo ??
          Je sais pas, moi Commandant Cousteau ou un truc comme ça ...

          S’il te plait ?!


        • tikhomir 26 juillet 2011 11:49

          Ca fonctionne chez moi avec cette URL : http://rpplbis.blog.lemonde.fr/


        • ottomatic 26 juillet 2011 11:52

          Très bon article...


          Mais vous avez oubliez la fameuse comparaison du couple hommo remplie d’amour pour son enfant adoptif et de la famille française basique avec un père alcoolique et violant envers sa femme qui se pique à l’héro pour oubliez que son mari viole ses gosses...

          Dans la vrai vie, les relations homosexuels particulièrement chez les hommes sont courtes, instables... A tout les bobos qui me moiseront, allez faire un tour dans le milieu gay...
          Vous y trouverez communautarisme extrême, drogue et débauche qui masque bien souvent un mal être profond...

          • tikhomir 26 juillet 2011 12:03

            D’ailleurs si vous avez fréquenté le milieu homosexuel, vous aurez certainement remarqué que l’hétéro revient régulièrement comme fantasme et que les tentatives de « conversion » sont assez fréquentes. Essayez de « convertir » dans l’autre sens à savoir d’homo vers hétéro... On vous répondra que c’est mal que les homos sont comme ça, qu’on n’y peut rien, etc. Alors ils sont comme ça mais pas les hétéros ? La triste réalité, c’est qu’ils sont enfermés dans leur homosexualité et ne peuvent donc être que des victimes « puisqu’ils sont comme ça et qu’on n’y peut rien » contrairement à l’hétéro qui lui n’est pas comme ça et peut soit-disant changer. Comment voulez-vous être bien avec des mentalités de ce genre ? Et c’est ça qu’ils appellent le respect (à sens unique évidemment puisqu’ils ne l’appliquent pas aux hétérosexuels) de leur sexualité...

            Beaucoup d’homosexuels se font violence psychologique à eux-même en étant aussi fatalistes.


          • tikhomir 26 juillet 2011 12:27

            Formulation correcte : sur les enfants élevés par des couples homosexuels.

            Je rappelle que deux hommes ou deux femmes ne peuvent pas faire d’enfants et que donc « des enfants de couples homosexuels », cela n’existe pas.


          • tikhomir 26 juillet 2011 14:45

            Il ne s’agit pas de jouer sur les mots mais de parler correctement. Parler correctement permet d’éviter de distiller de fausses idées.

            « par exemple dans un couple de lesbiennes, l’une des épouses peut être une mère biologique et une mère affective. »

            Mieux vaut s’arrêter là car votre discours pervertit même jusqu’à la notion du mariage (l’union d’un homme et d’une femme) alors ce n’est même pas la peine de pousser jusqu’à parler d’éducation dans ces conditions, cela risque encore une fois d’être n’importe quoi.


          • NeverMore 26 juillet 2011 16:42

            Pas besoin de sortir dans le milieu, ils s’affichent suffisamment (pas de honteuse pudeur hétéro).

            Il suffit de regarder un défilé gay pride pour constater qu’il ont pour beaucoup un vrai problème.


          • Agoratonlaveur 27 juillet 2011 17:08

            Manifestement c’est surtout vous qui avez un pb !


          • Giordano Bruno 26 juillet 2011 12:30

            Si vous êtrs un homme hétéro, vous êtes en fâcheuse posture. Mais il y a la possibilité d’aggraver votre cas. Vous pouvez en plus être un français blanc de souche. Et dans ce cas, cela va être très dur pour vous.


            • tikhomir 26 juillet 2011 12:34

              On peut faire pire : blanc hétéro Français catholique (si vous êtes tradi, c’est encore mieux) et fier de l’être. Ça c’est la bête immonde à éradiquer smiley. Au besoin on pourra remplacer Français, par Européen, souvent, ça marche aussi.


            • Agoratonlaveur 26 juillet 2011 12:31

              cet article est dans l’ensemble plutôt nul !!!


              • Agoratonlaveur 26 juillet 2011 12:36

                J’écris ce que je veux. Ça ne vous plait pas, je m’en fout.


              • ecophonie ecophonie 26 juillet 2011 12:43

                Je trouve votre article raté dans l’ensemble parce que vous mélangez tout. Pourquoi parler de la marche des salopes et des gays ? Le chapitres sur les fausses accusations de viols envers les hommes et la non prise en compte de leur plainte en diffamation chiffre à l’appui aurait suffi. Pas besoin d’opposer les camps. Si les femmes et les homos ont une chouette réputation c’est parce qu’ils se sont organisés en lobby pour faire valoir leur droit montez une assoc « ni maq’ ni esclavagiste », montrez les inégalités que subissent les hommes et laissez les féministes et associations gays faire leur truc de leur côté.


                • ecophonie ecophonie 26 juillet 2011 13:47

                  Il y a un certain feminisme anti-homme, surement mais ce que je dis c’est que ça sert à rien d’aller vers un anti-féminisme-anti-homme autant aller vers un masculisme sobre qui s’occupe de vrai problème qui concerne les hommes et non pas de x% de féministe anti homme issu des x% de féministe de la population. Si elles sont vraiment anti homme ce qui n’est pas forcément évident parce qu’il y a beaucoup d’incompréhension là dedans mais il y en a de façon certaine, OSEF de celle là.
                  La partie sur la non prise en compte des plaintes des hommes se tient par elle même aucune raison de parler des féministes.


                • Hétérodoxe 26 juillet 2011 14:43

                  « montrez les inégalités que subissent les hommes et laissez les féministes et associations gays faire leur truc de leur côté. »

                  Le truc, c’est qu’il est difficile de montrer les inégalités que subissent les hommes en laissant faire les féministes.

                  C’est un peu comme si tu disais aux noirs américains de monter leur assoc et de laisser le Ku Klux Klan faire ses trucs de son côté.

                  Le problème, justement, c’est l’existence même du féminisme.
                  Un mouvement blanciste, négriste, blondiste ou sexefeministe, ça t’évoquerait quoi ?
                  Il me semble que l’auteur veut justement dénoncer le fait que le féminisme avance à visage découvert et que nombreux sont ceux qui y adhèrent.
                  Pouvoir se permettre d’insulter et de harceler la moitié de l’humanité n’est pas un acte anodin, il me semble.


                • ecophonie ecophonie 26 juillet 2011 15:06

                  Hétérodoxe, aucun des mouvements que tu cites ne me choquerait si ils ont réellement des problèmes à pointer et à régler.
                  Si il y a discrimination d’un groupe de personne, ils ont le droit de se regrouper et d’agir.
                  Les féministes ne font rien d’illégal que je sache.


                • Hétérodoxe 26 juillet 2011 15:35

                  Article 222-33 du Code Pénal

                  Le harcèlement moral est un délit !
                  Harceler la moitié de l’humanité sous de fallacieux prétextes est donc illégal.

                  Et les mecs féministes sont atteints du Syndrome de Stockholm, c’est ce qui m’atterre le plus.


                • ecophonie ecophonie 26 juillet 2011 16:18

                  Je met un bémol donc je suis féministe avec le syndrome de stockholm en plus c’est le même raisonnement que dénoncé par l’article. Pfff.


                • anty 26 juillet 2011 12:44

                  Pourquoi être fier quand on appartient à2% de la population mondiale
                  quand on est chassé de partout ,
                  quand on se suicide quand on découvre sa sexualité,
                  quand on surconsomme des drogues plus que la moyenne des gens

                  Non je suis content d’appartenir au 98% de la population


                  • Agoratonlaveur 27 juillet 2011 17:09

                    bouh du du, ils sont vilains pas beaux ces homos !!!


                  • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 26 juillet 2011 12:52

                    Bah, l’essentiel c’est d’être cool et gentil avec tout le monde à l’exception de ceux qui pensent qu’ils ont le droit de mépriser et/ou de discriminer négativement ceux qui ne sont pas comme eux.


                    • Nanar M Nanar M 26 juillet 2011 12:53

                      Cet article pue l’extrême droite.
                      Toujours pareil on attise la haine de l’autre mais jamais on n’assume les conséquences.
                      Entant qu’hétéro je ne me sens nullement agressé ni par les féministes ni par les homos.
                      L’auteur est probablement un gros macho qui n’assume pas.


                      • anty 26 juillet 2011 12:56

                        L’auteur est probablement un gros macho qui n’assume pas.

                        Sans doute pas plus que toi gros malin


                      • rpplbis rpplbis 26 juillet 2011 14:08

                        Toutes vos suppositions sur moi sont fausses. Toutes.

                        Argumentez, au lieu de supposez des choses sur moi.

                        A défaut de répondre à ce que j’écris, vous essayez d’attiser la haine sur moi, en m’accusant de vouloir attiser la haine de l’autre...
                        C’est un exemple de perversité, affirmé de façon involontaire.

                        Argumentez. Trouver un article qui exprimerait le bonheur d’être hétéro.
                        Si vous en trouvez un, ça, ça diminuera la portée de mon article... on en discutera...

                      • Carl 26 juillet 2011 21:37

                        Lors de mon dernier séjour à Berlin, alors que nous nous étions, mon amie et moi, assis dans un café, la serveuse que je croyais venir prendre notre commande m’a invité à prendre la porte en ces termes : « Ce café est réservé aux femmes (tout en m’indiquant une pancarte), je vous prie de bien vouloir partir afin de ne pas gêner nos clientes ». Bien que la serveuse me l’ait dit sans agressivité, j’avoue m’être senti comme agressé. Mais qui, à part probablement Nanar M n’aurait pas ressenti la même chose.

                        Alors Nanar M, je vous encourage à aller, lors de vos prochaines vacances, côtoyer la gent féministe berlinoise et à venir nous donner ici même les détails de votre fraternisation. En vous souhaitant bien du plaisir.


                      • zimbolaktus zimbolaktus 2 mai 2016 12:39

                        @Carl Perso, rien que pour faire chier, je serais allé au commissariat porter plainte... !


                      • anty 26 juillet 2011 13:12

                        A l’auteur

                        Il n’y a pas plus de 10% d’homosexuels, mais ils sont du côté de l’amour, du côté du bien

                        Selon les études les plus récentes pas plus de 2 à 3%


                        • rpplbis rpplbis 26 juillet 2011 14:01

                          J’ai pris ce chiffre après une très rapide recherche sur l’Internet... vous avouerez que ça ne change pas grand chose


                        • anty 26 juillet 2011 14:19

                          a l’auteur

                          c’est tout de même 3 à 4 fois moins

                          et c’est considérable


                        • Massaliote 26 juillet 2011 19:38

                          Un des facteurs est la concentration de population. Il est prouvé que chez les rats ; lorsqu’il y a surpopulation dans une cage, des comportements homos surgissent. Pas si naturel que ça, donc.


                        • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 26 juillet 2011 22:02

                          Faut faire gaffe dans le métro alors !

                          Déjà qu’on risque de se faire tabasser ...

                           smiley smiley smiley  smiley smiley smiley
                           smiley smiley smiley  smiley smiley smiley
                           smiley smiley smiley  smiley smiley smiley


                        • BlackMatter 27 juillet 2011 12:32

                          Faudrait peut etre rappeler ce que veut dire naturel :

                          naturel

                          adj. naturel, naturelle (lat. naturalis)
                          1. Qui appartient à la nature ; qui est le propre du monde physique (par opp. à surnaturel) : Phénomène naturel. Les catastrophes naturelles.
                          2. Qui est issu directement de la nature ; qui n’est pas dû au travail de l’homme (par opp. à artificiel, à synthétique) : Gaz naturel. Soie naturelle (brut, grège).
                          3. Qui n’est pas altéré, modifié, falsifié : Jus de fruits naturel. Ce n’est pas la couleur naturelle de ses cheveux.
                          4. Qui tient à la nature particulière de l’espèce ou de l’individu : Avoir des dispositions naturelles pour la musique (inné, natif).
                          5. Conforme à l’ordre normal des choses, au bon sens, à la raison : Il est naturel de vouloir vérifier (logique ; anormal, illogique).
                          6. Qui exclut toute affectation, toute contrainte : Et surtout, soyez naturelle quand vous lui parlez (simple, spontané, vrai ; guindé, maniéré). C’est naturel ou c’est tout naturel, c’est bien normal, cela va de soi. Enfant naturel, enfant né hors mariage (par opp. à enfant légitime). Entier naturel, chacun des entiers positifs de la suite 0, 1, 2, 3, 4, ... (on dit aussi un naturel). Mort naturelle, qui est due à l’âge (par opp. à mort accidentelle ou violente). Note naturelle, qui n’est pas altérée par un dièse ou un bémol.
                          n.m. naturel
                          1. Ensemble des tendances qui appartiennent à un individu : Elle est d’un naturel timide (caractère, nature, tempérament).
                          2. Absence d’affectation dans le comportement : Faire preuve de naturel (simplicité, spontanéité). Au naturel, préparé ou conservé sans assaisonnement : Thon au naturel.

                          En conséquence de quoi, l’homosexualité est un phénomène naturelle répandu d’ailleurs chez près de 400 espèces animales sans qu’il soit histoire obligatoirement de promiscuité.

                        • BlackMatter 27 juillet 2011 12:37

                          En vérité ce serait environ 5% à 6% si on compte les occasionnels et les bi.

                          Mais il y a beaucoup de variation entre pays.
                          En vérité cela dépend surtout du degré de liberté dans les pays et aussi de la repression.

                          Tout le monde sait qu’en Iran par exemple, il y a 0% d’homosexuel déclaré alors que dans d’autre pays 7% à 8% reconnaissent avoir des comportements homosexuels


                        • LE CHAT LE CHAT 26 juillet 2011 15:03

                          ça doit pas être si mal que ça d’être hétéro , vu que les gays veulent nous singer en exigeant de pouvoir se marier alors que d’ordinaire ils n’ont de cesse de vouloir étaler leur différence !
                          et encore , ce n’est qu’une minorité parmi cette minorité , il y en a beaucoup qui veulent rester discrets , justement pour pouvoir vivre peinard leur orientation sexuelle selon l’adage pour vivre heureux vivons cachés !
                          n’empêche que les gays sont vachement influents pour avec seulement 2 ou 3 % , imposer autant des leurs dans les castings pour les émissions de téloche ...........


                          • Mr-J 26 juillet 2011 22:14

                            Si les gays veulent se marier, c’est pour payer moins d’impôts et pour pouvoir avoir des enfants adoptés. Sinon arrête la téloche, à ce qui parait ça réussit pas :).


                          • bernard bernard 26 juillet 2011 15:21

                            Les homos et lesbiennes ne me dérangent en aucune manière.

                            Mais ce qui me gène avec l’homosexualité,
                            C’est que l’on veuille nous l’imposer comme une normalité.

                            A part ça, rien à foutre...
                            Il y a bien plus important et bien plus grave !


                            • anty 26 juillet 2011 15:24

                              Oui mais ce qui dérange le monde homo c’est le monde hétéro qu’il trouve anormal


                            • LE CHAT LE CHAT 26 juillet 2011 15:39

                              @bernard

                              ce qui leur rentre dans le cul ne nous casse pas les dents !


                            • cathy30 cathy30 26 juillet 2011 15:40

                              bonjour rllpbis
                              Ce qui est important c’est d’identifier d’où ça vient. Parce que ce n’est pas fini, et même ça commence. Savez vous qu’à partir de la rentrée 2011, au lycée, nos enfants vont étudier le « gender ». En fait le sexe de l’enfant est défini selon l’environnement social (sic).
                               
                              je vous passe un lien qui nous explique très bien tout ce processus mis en place par l’oligarchie pour installer un totalitarisme en niant l’homme dans toutes ses spécificités. je nous souhaite à tous un bon courage.

                              http://www.protection-enfance.fr/references/39/tag/


                              • Clojea Clojea 26 juillet 2011 16:20

                                Bonjour l’auteur. Le problème est le racisme envers une minorité, les gays par exemple, et cette minorité plus tard se rebelle à juste titre contre le racisme quelle a subie. Si les gens étaient plus tolérants envers leurs voisins, on vivrait mieux et en bonne intelligence 


                                • tikhomir 26 juillet 2011 16:36

                                  « racisme envers une minorité, les gays par exemple »

                                  « Gay » = race ? Grave dérive idéologique...


                                • ecophonie ecophonie 26 juillet 2011 17:06

                                  Ouahh Tikhomir !! Tu viens de nous sauver d’un nouvel holocauste.


                                • tikhomir 26 juillet 2011 17:23

                                  Oui je sais, merci smiley. J’ai bien le droit à un cadeau ou une médaille...


                                • Clojea Clojea 26 juillet 2011 17:39

                                  @ Tikomir : Ne faites pas semblant de ne pas comprendre, le racisme n’est pas réservé aux races, vous jouez sur les mots, maintenant si vous préférez le terme discrimination, cela revient au même.


                                • tikhomir 26 juillet 2011 17:58

                                  C’est moi qui joue sur les mots quand c’est vous qui en déformez le sens ? Mais bien sûr...


                                • Lucie A. Lucie A. 26 juillet 2011 16:28

                                  quel tissu d’exagérations...


                                  ne pensez vous pas que les soi disant « piques » s’arrêteront le jour où il y aura une égalité entre tous ? (pour info, ce n’est pas encore le cas !)


                                  • tikhomir 26 juillet 2011 16:38

                                    Non, simplement parce qu’une personne à qui on a fait du mal et qui par la suite fait elle-même fait du mal, n’entraînera jamais rien de bien. Libre à vous de cautionner cette barbarie, mais je n’y crois pas et n’y adhère pas pour ma part.


                                  • Lucie A. Lucie A. 26 juillet 2011 16:51
                                    vous pensez que caricaturer ainsi les choses font du bien ? ça se saurait.. !

                                  • Dogen 26 juillet 2011 17:07

                                    Je pense que le propos de l’article n’est pas de nier que les femmes peuvent etre malemenees et oppresses par les hommes.

                                    Le propos de l’article est de dire que les hommes peuvent egalement etre malemenes oppresses et victimes d’injustice, mais que dans ce cas, tout le monde s’en branle (sauf si l’homme en question est gay)

                                    C’est la bien-pensance a geometrie variable de la societe actuelle... Et cela s’applique a a peu pret tout... 
                                    Quels sont les limites politiquement correcte dans la critique de l’islam ? 
                                    Quels sont les limites politiquement correcte dans la critique du Catholisisme ?


                                  • rpplbis rpplbis 26 juillet 2011 22:53

                                    Merci pour ce lien, qui illustre une partie de ce que je dis : la condamnation identitaire des mâles hétéros.

                                    J’en ai pris une phrase, choisie vite : « Quand cesserons-nous de croire que »l’AMOUR">

                                    Le problème quand on est dans la haine, c’est qu’on finit par tourner la haine vers soi-même, ou vers la groupe auquel on appartient et que l’on voudrait défendre,

                                    sans même s’en rendre compte.


                                  • rpplbis rpplbis 26 juillet 2011 23:26

                                    A Dogen et Nash Russell (je m’excuse, je n’ai pas vos pseudos ni vos messages sous les yeux quand j’écris ce commentaire)


                                    En effet, je ne dis pas que la situation sociale et politique des femmes soit moins favorable que celle des hommes (en gros, en généralité..)
                                    Je dis que notre société porte la croyance que les femmes sont toujours et dans tous les cas victimes des hommes, et que l’homme hétéro apparaît comme négatif, de façon identitaire.

                                    Les hommes homos, trans, eux sont crédités d’être positifs, du côté de l’amour...

                                    Or les ostracismes (condamnations collectives) sont interdites en principe dans notre société, sauf pour les hommes dont l’ensemble des mass-médias dit du mal en permanence

                                  • pjf971 26 juillet 2011 16:30

                                    Comment peut-on écrire de telles conneries ?


                                    • NeverMore 26 juillet 2011 16:33

                                      Il y a même des hétéros qui arrivent à fonder une famille et avoir des enfants sans recourir à des expédients.

                                      Il paraît même que certains arrivent à élever des enfants équilibrés (et encore plus incroyable, tout cela sans appeler ’maman’ un homme et ’maman’ une femme - je passe les détails).

                                      Et ils ne s’en excusent même pas.

                                      On aura tout vu.


                                      • Dogen 26 juillet 2011 16:57

                                        Vous n’avez pas parle malheureusement des jugments de divorce, qui accouchent regulierement des decisions scandaleuses, financierement, ou en terme de garde d’enfant.
                                        J’ai au moins deux exemples proprement siderant !

                                        Par ailleurs, je ne sais pas si votre entourage est comme le mien, mais parmi les couples autour de moi (surtout plus ages) la femme dirige le couple concernant a peu pret tout dans l’immense majorite des cas... Elles savent tres bien prendre le pouvoir comme des grandes, notamment en utilisant l’ascendant qu’elles ont par le sex, qui contre balance largement l’argent...)

                                        Alors plus d’egalite homme/femme, oui, mais DANS LES DEUX SENS, SVP !


                                        • rpplbis rpplbis 26 juillet 2011 23:34

                                          A Dogen

                                          La lutte que je traite dans mon blog, lutte contre le ministère dit de la justice et ses mandatés qui ont violé la loi une centaine de fois, traite de mon divorce.
                                          Les histoires des autres, les autres aberrations de ce ministère m’intéressent. SI vous pouviez vous exprimer là-dessus.
                                          Aucun des spécialistes des questions de genre ne traite des divorces. Elles, car se sont surtout des femmes, qui font de l’idéologie sous couvert de science humaine universitaire, elles prennent toujours leurs exemples dans la littérature enfantine, ou les manuels scolaires... 

                                        • Maldoror 26 juillet 2011 17:08

                                          @l’auteur
                                          Article exagéré, « je suis fier d’être homosexuel » n’est pas à prendre tel quel, il faut entendre je suis fier d’être moi qui reconnait en lui son homosexualité. Nous essayons tous d’être fier de nous mais les hétérosexuel ne peuvent pas être fier d’être hétérosexuel car l’héterosexualité n’est pas une caracteristique assez distinctive pour que l’individu trouve sa place.Alors que dans ce monde affirmer son homosexualité nous différencie des 98 % d’autres. Chacun cherche à être fier de ne pas être comme tout le monde et tout les filtres nous permettant d’y accéder sont « bons ». Chacun défend ses intérêts et nous sommes tellement nombreux que nous trouverons chaque fois des forces opposés à notre volonté, les féministes auront leurs détracteur et en premier lieu dans leur propre genre, nous n’allons pas tous dans la même direction (moi je vais droit dans le mur car je crois en la physique quantique).
                                          J’aimerais savoir cher auteur quelles sont les motivations de votre coup de gueule (car c’en est un), serait-ce quelques ruminations anciennes ( quels est le point départ ?) ou serait-ce un événement actuel (privé ou social) qui vous a poussez à prendre votre clavier pour clamer Votre opinion sur Ce sujet. Répondre sur vos intérêts à publier cet article vous éviterez de lire et même de répondre aux analyse psycho-linguistique de nos confrères .
                                          d’avance merci
                                          Lautréamont


                                          • rpplbis rpplbis 26 juillet 2011 23:42

                                            A Maldoror

                                            Mon analyse, qui n’est pas un coup de gueule, (je ne m’offusque pas que ma recherche obtienne toutes sortes de dénigrement, de dévaluations, celle-là est un peu rare, mais elle en vaut beaucoup d’autres) mon analyse est liée à mon divorce où les experts et les juges m’ont diffamé, insulté, m’ont sali, ont violé la loi puisqu’ils ont émis des faux-témoignages... Ils m’ont d’ailleurs suspecté d’homosexualité. Vous trouverez un article à ce sujet : http://www.lemonde.fr/idees/chronique/2011/06/27/suspicion-d-homosexualite-mon-experience_1541232_3232.html

                                            Mon blog s’appelle « autopsie d’une famille »

                                          • Maldoror 27 juillet 2011 14:50

                                            @ l’auteur

                                            « Coup de gueule » est une de mes impressions et à mes yeux elle n’est pas dévalorisante (tout le monde a don coup de gueule du jour, du mois, de l’année), donc désolé si cela vous a dévalorisé mais ce n’était pas mon intention.Mais, excusez-moi, je réitère l’expression « coup de gueule » car cela manque de distance avec « l’objet d’étude » et donc on ressent plus un règlement de compte qu’un réel constat.Vous généralisez sur une base affective et sur une recherche faussé car votre objectif est de trouver ce qui vous conforte dans votre opinion. Je ne vous demande pas de prendre du recul (ce serait un peu facile de dire ça de ma place), car on vous a fait souffrir comme j’ai pu le lire sur votre blog ( d’ailleurs ne vous étonnez de la mesquinerie de la justice, c’est comme que cela se passe le plus souvent, c’est à dire du théâtre où le rôle dans lequel on vous aura mis sera exagéré voir maquillé. Le procédé est connu faire d’une poussière une trace de boue et les avocats considèrent que c’est cela leur travail...des exemples y’en a à la pelle), je vous demande simplement de ne pas mal juger comme on a pu le faire pour vous.Ne soiyez pas aussi définitif que les jugements que l’on a émis sur vous.Gardez votre honneur, vous qui vous savez innocent et courage !
                                            Lautréamont

                                          • echarpeur echarpeur 4 août 2011 23:36

                                            Toute grande vérité passe par trois phases : elle est d’abord ridiculisé puis violemment combattu avant d’etre acceptée comme une évidence.

                                            Arthur Shopenhaueur.

                                            Je vous laisse méditer la dessus.


                                          • BlackMatter 26 juillet 2011 17:10

                                            Faut il que votre misère sexuelle soit si grande pour que vous vous en preniez aux homos comme ça ?

                                            Je suis homo et je ne me reconnais nullement dans votre article.
                                            Vous prétendez que les hétéros males n’osent plus s’afficherpleinement comme tel.
                                            Mais quand je rencontre d’autres personnes, je n’ai jamais vu qu’elles se présentaient comme homo ou hétéro. De surcroit, je ne leurs demande pas et elles ne me demandent pas... D’ailleurs en fait, tout le monde part du principe que la personne en face est hétéro et c’est pour ça que la question n’est pas posée outre le fait que dès qu’on croise quelqu’un on est pas obligé de penser systématiquement à ses histoires de fesses.
                                            Vous dites que les féministes vous accusent d’etre des violeurs en devenir... En quoi ça concerne les homos ? C’est un problème de relation homme femme. Il est vrai qu’on voit rarement un homo homme violer une femme mais ca doit bien arriver de temps en temps. Les choses sont parfois si bizarre. Mais moi aussi je suis parfois choqué par le coté excessif de certaines féministes qui ont oublié que quoi qu’on dise, un homme et une femme, c’est différent.
                                            Certains prétendent ici que les homos fréquentent des lieux de dépravation, de drogues, d’alcool, de sexe... Ouaips c’est possible mais la plupart que je connaisse absolument pas. D’ailleurs dans la très grande majorité des cas, il est impossible de déceler un homo d’un hétéro. Je fréquente des hommes tout les jours qui n’ont absolument aucune idée de mon orientation sexuelle. Je suppose qu’ils doivent penser que je suis un être « normal » c’est à dire hétéro. Quoi qu’il en soit, des lieux de débauches absolus il y en a autant pour les hétéros que pour les homos. Et si vous pensez le contraire, eteignez la télé et sortez un peu.
                                            Quand à savoir ce qui est normal ou pas comme comportement, je dirais que si ça existe dans la nature, c’est normal et naturel. Il y a simplement une grande majorité qui est hétérosexuelle et une minorité (plusieurs millions de français quand même) qui est homo... Et alors, il est où le problème ? Pourquoi Tikhomir voudrait que l’homo se fasse violence en essayant de devenir hétéro ? Ca n’a pas de sens... Oui la plupart des homos constatent qu’ils sont homos et ne comprennent pas pourquoi et souvent souffrent des conséquences que cela aura sur leur vie sociale (rejet des autres tout dans la grande hypocrisie de la tolérance). La vérité c’est que ce qui n’est pas normal c’est qu’on trouve anormal un comportement tout à fait naturel mais inexplicable. Moi je pense que si ca existe, c’est qu’il doit y avoir une bonne raison.
                                            Quand au fait de passer de homo à hétéro et vice versa, ca arrive parfois... On a connu des gens mariés pendant des décénies qui ensuite ont changé d’orientation... Pourquoi ? Mystère... Mais l’âme humaine est encore bien mystérieuse.

                                            Alors si je peux vous donner une conseil, eviter de vous en prendre à des gens qui ne sont en rien responsable de vos malheurs. D’ailleurs vous n’etes pas dans l’air du temps. En ce moment, le bouc emissaire parfait c’est le musulman. Profitez en... C’est gratis et même vivement conseillé par certains jusqu’en 2012.


                                            • Dogen 26 juillet 2011 17:36

                                              J’aime bien votre message, calme et pose.

                                              Le problemes avec les homos, provient essentiellement de la loupe deformatrice que sont les medias. Il y a dans mon entourage des gays sereins, qui assume pleinement leur orientation. Il ne la mentionne pas toute les 5 minutes. Mais si le sujet est abordes, ou s’il faut qu’il le soit, ils en parleront sans que cela pose de probleme.
                                              Il y a aussi dans mon entourage quelques gay revendicatif, qui le percoivent comme une fierte, et qui peuvent etre aseez agressif. Mais il ne faut pas oublier que ce comportement est essentiellement dicte par leur propre souffrance.

                                              Mais dans la societe, par le biais des medias, on entends que ceux qui font du bruit, qui revendiquent un peu tout et n’importe quoi. Que ce soit des femmes, des gays, des musulmans, ca ne fait pas beaucoup de difference.
                                              Ces gens la, avec leurs ideologies a geometrie variable, font a long terme souvent plus de tord que de bien a leur cause.

                                              Mais qu’est-ce que vous voulez, faut vendre du papier !


                                            • tikhomir 26 juillet 2011 17:39

                                              Oulàlàlà, on parle de moi...

                                              « Tikhomir voudrait que l’homo se fasse violence en essayant de devenir hétéro ? »

                                              Non, ce n’est pas ce que j’ai dit et ce que j’ai dit n’a rien à voir avec ça. Vous avez eu une lecture erronée de mon commentaire, due à une raison qui vous est propre (niveau de lecture insuffisant, biais idéologique, lecture trop rapide, etc. les possibilités ne manquent pas). En tout cas, je ne reconnais en rien votre interprétation de ce que je dis. Je vous invite donc à relire patiemment mon commentaire.

                                              Le reste de votre petit discours tombe donc à l’eau en ce qui me concerne et je vous prie de ne pas m’attribuer vos propres interprétations. Quand à ce qui est normal, naturel et autre, nous pourrions en discuter, mais ce n’est pas le sujet ici, d’autant qu’il faudrait développer et ce serait plus long que quelques simples commentaires.


                                            • anty 26 juillet 2011 17:45

                                              Il faut vraiment être malheureux pour se plaindre de la sorte .

                                              Sachez le quand même
                                               rare sont les hétéros qui prétendent que leurs sexualité est une cause de ses malheurs.


                                            • rpplbis rpplbis 26 juillet 2011 23:51

                                              J’ai une sexualité épanouie.

                                              Répondez à ce que je dis, cessez de me viser, moi, en prétendant n’importe quoi qui vous économise de me répondre.

                                              Vous écrivez : « Je suis homo et je ne me reconnais nullement dans votre article. » Je ne m’adresse pas aux homos. J’analyse la façon dont on en parle dans les organes de paroles de la société. J’ai donné des exemples.

                                              « Vous prétendez que les hétéros males n’osent plus s’afficherpleinement comme tel. » Je n’ai jamais prétendu cela. Les discours tenus sur l’hétérosexualité décrivent l’homme hétéro comme un bourreau de femmes. Aucun autre discours n’existe.
                                              L’homme capable d’amour, dans les discours les plus courants des mass médias est l’homosexuel. Voilà ce que je dis.
                                              Je ne m’en prends pas aux homos.
                                              Je m’en prends à une idéologie, portée par l’université aussi, qui accable l’homme hétéro et en fait la source de beaucoup de mal.

                                            • fcpgismo fcpgismo 26 juillet 2011 18:00

                                              Une expression m’ amuse beaucoup un vrai motard expression qui désigne le mec qui roule par tous les temps et de jour comme de nuit, et il y a les autres on ne dit pas les faux motards mais par opposition on pourrait, et cependant les faux ! ils sont majoritaires. pour en venir à toi l’ auteur t’ es vraiment un GROS CON la sauce suprème le concentré. L’ hétéro bien con. 2000 ans et plus de persécutions (bucher enfermement ETC) et enfin on respire on a le droit d’ aimer comme bon nous semble mais on est encore condamné à lire de tels conneries. François Chambon Homo et fier de l’ assumer mais pas de l’ être.


                                              • Dogen 26 juillet 2011 18:10

                                                Moi je suis un mec bien, je n’ai enferme personne, viole personne, tue personne, ni mis qui que ce soit au bucher.
                                                Je ne suis responsable ni de l’esclavage, ni de la Shoah, ni de l’extermination des Cathares, ni de quoi que ce soit d’autre d’ailleurs.

                                                Si vous voulez assumez des crimes qui ne sont pas les votres, faites, faites ! Et n’oubliez pas de vous pendre au passage, car ces crimes sont atroces.

                                                Moi, ce ne sont pas les miens, je ne les assume pas, et quiconque voudra m’en rendre moralement responsable ira royalement se faire foutre.


                                              • nemotyrannus nemotyrannus 26 juillet 2011 18:05

                                                Ouais,je sais ce que vous ressentez à propos du sexisme anti-mec et cette misandrie ambiante acceptée de tous et de toutes.

                                                Dites le clairement,pourquoi faire des allusions évasives ? : rares sont les féministes qui luttent vraiment pour l’égalité ou qui savent de quoi elles parlent.
                                                Pourquoi se gêner,tiens :La plupart des féministes sont sexistes.

                                                Si ce n’est pas le cas,je m’excuse... mais ce sont celles là qu’on entend le plus et qui les mène aujourd’hui.

                                                Les fausses accusations de viol et la parole sacrée de la femme ou l’enfant,les chiffres trafiqués ne prenant jamais les hommes en compte,les phrases sexistes qui font rires quand elles touchent un mec alors que ce serait interdit envers une femme,les paternités imposées,l’inexistence de refuges pour mecs battus,etc...aucune féministe n’en parle,qu’elles aillent donc se faire voir,si elles luttaient vraiment contre le sexisme elles en causeraient au lieu d’essayer de minimiser ces trucs là ou de carrément dire que ça n’existe pas.

                                                Et bien sûr les beaux parleurs et les poètes qui essayent de passer pour des types biens,surtout auprès des femmes, en adoptant le même discours et qui le croient parfois.
                                                Je les hais aussi smiley

                                                Mais je suis persuadé que cracher sur toutes n’est pas non plus une solution,c’est ce qu’elles font d’ailleurs sur les hommes et on tournerait en rond,d’autant plus que leurs revendications sont parfois plus que légitimes et ne sont pas toutes des sexistes enragées.

                                                Mais je ne vous suis pas bien en ce qui concerne l’homosexualité,je ne pense pas qu’ils soient plus valorisés,j’ai en effet entendu des discours disant qu’ils étaient mieux,mais très peu souvent, c’est une idée qui revient assez rarement dans les discours sexistes anti-mec.


                                                • ak47 26 juillet 2011 18:33

                                                  d’ailleurs, ci chacun a un cul, ces surement pour que chacun s’occupe du siens !


                                                  • Polyanna 26 juillet 2011 18:41

                                                    Cet article mériterait d’être étudié dans les écoles, comme illustration des amalgames : vous confondez tout, orientations sexuelles et prises de position politiques. On peut être attirés ou non par les personnes du même sexe que soi, cela ne présage en rien de votre conception de la société. Le féminisme consiste à vouloir l’égalité entre hommes et femmes, des hétéros comme des homos peuvent y adhérer, des hommes comme des femmes. A contrario, les homosexuels ne sont pas forcément féministes : la Grèce ancienne valorisait l’homosexualité mais n’était pas spécialement féministe, au contraire ! C’est la place très injuste qui leur est faite dans notre société (harcèlement, agressions) qui poussent les gays aujourd’hui à se rappprocher, avec cohérence, des associations féministes. Mais il y a en a dans tous les partis.


                                                    • anty 26 juillet 2011 18:56

                                                      Un phénomène récurant
                                                      A chaque fois qu’on parle de l’homosexualité il y a toujours un ou deux gus qui débarque sur le site pour donner des leçons
                                                       sur ce qu’est le monde homo
                                                      Polyanna et Nemomachin il y a le site de tetu et son public pour vous bien vous accueillir.


                                                    • Jordi Grau J. GRAU 26 juillet 2011 21:23

                                                      Quelle belle ouverture d’esprit, anty ! Bravo ! Polyanna a un discours sensé, en tout cas argumenté, mais comme il vous dérange, c’est forcément le discours d’un homo. Et les homos, bien entendu, n’ont rien à faire sur AgoraVox : ils ne peuvent s’exprimer que dans « Têtu » et autres réserves indiennes.


                                                    • spartacus le vrai pas l'autres !!! spartacus 27 juillet 2011 09:59

                                                      je ne savais pas qu’il y avait un mouvement sayanime pour les Homos !!!


                                                    • Agoratonlaveur 27 juillet 2011 17:11

                                                      phénomène récurant : Anty qui vient déblatérer ses propos pourris et stupides smiley


                                                    • Jordi Grau J. GRAU 26 juillet 2011 21:18

                                                      L’article me laisse songeur. Certes, les moeurs et les mentalités ont évolué, mais jusqu’à aujourd’hui, c’est bien « pédé », « tapette », « tarlouze » qui sont des injures, et non « hétéro ». Quant aux gens qui se font rosser, et parfois tuer pour leur orientation sexuelle, je ne pense pas non plus que ce soit les hétérosexuels.

                                                      Je suis homme, je suis hétéro, et je n’ai vraiment pas l’impression d’être agressé pour mon sexe ou mon orientation sexuelle ! Restons un peu sereins...


                                                      • Carl 26 juillet 2011 21:51

                                                        Ainsi que je l’écrivais à M Nanar un peu plus haut, rendez-vous à Berlin dans certains Cafés de certains quartiers et vous vous rendrez compte qu’il est possible pour l’homme de se sentir agressé en raison de la nature de son sexe... Et comme il est dit que les pays du « Nord » sont en avance sur nous, pour ceux qui ne feraient pas le déplacement, il n’y a plus qu’a attendre...


                                                      • anty 26 juillet 2011 22:24

                                                        Il ne faut tomber dans les exagérations

                                                        très peu d’homos sont agressé en France
                                                        on est pas en Iran ou en Arabie Saoudite .....


                                                      • Agoratonlaveur 27 juillet 2011 17:14

                                                        je ne compte plus le nombre de fois où je me suis faite insulter dans rue. Mais je pense être la seule en France dans ce cas !


                                                      • Mr-J 26 juillet 2011 21:39

                                                        @ rpplbis

                                                        Monsieur, vous avez tout de même tendance à vous victimiser, le coup de la « meute » tiens plus de la métaphore que de l’insulte. Et que peut-on leur reprocher ? 1945 c’était y’a pas si longtemps après tout et leur lutte n’est pas terminé, tout ça ce sont des fers-valoir, c’est sensé vous interpeller, pas vous insulter.

                                                        Par contre concernant : les putes, qui jouent de leur présumé faiblesse pour envoyer des innocents en prison, j’ai pas de mots, juste de la haine, mais que voulez-vous ont à malheureusement pas le monopole de la connerie et entre-nous ces hystériques valent bien ces proxénètes. Pour ceux qui en douterais, je recommanderais le film : Blow,- pour l’hystérie. Y’a aussi une chanson de rap qui parlait d’un musulman qui avait refusé de coucher avec une femme, cette femme l’avait accusé de viol et été parvenu à l’envoyer en prison ; j’arrive pas à me remettre ni le titre, ni le rappeur ; si un connaisseur passe par là...

                                                        « Un féminisme partagé, c’est-à-dire la pratique de l’égalité dans la lutte pour l’égalité. »

                                                        Sinon vous avez quoi à demander aux femmes ? Moi je leur demanderai bien d’être moins égoïstes sentimentalement parlant, mais ne leur reprochez pas de s’indigner parce que des gros cons frustrés les tabassent pour avoir leur cul.

                                                        Je suis sûr que vous aussi vous gueuleriez si une meute de macho-man gay vous exploserais la rondelle en vous appelant petite pute.

                                                        Et face à ce genre de réalité, c’est bien un article de ’tapette’ que vous nous avez pondu là.


                                                        • Raymond SAMUEL paconform 26 juillet 2011 21:48

                                                          Colle très bien avec la réalité, et très bien exprimé, très juste (j’exclue les homos que je ne connais guère) On s’y retrouve très bien.


                                                          • Mr-J 26 juillet 2011 21:49

                                                            J’ai écrit ’juste de la haine’, veuillez m’excusez  : « juste du mépris » après relecture me semble bien plus approprié.


                                                            • Serpico Serpico 26 juillet 2011 22:43

                                                              Je suis parfois abasourdi par l’hypocrisie féministe et homo.

                                                              Ces exemples de douceur sont pour l’exclusion. L’exemple extrême en étant Pim Fortuyn, l’homosexuel raciste, assassiné par un écologiste.

                                                              Les homos sont soi disant pour la chute des tabous et de l’ordre ancien : ils veulent tous se marier. Va comprendre...

                                                              Ils sont tolérants et patati et patata : ils sont allergiques aux hétéros.

                                                              Les féministes nous bassinent avec l’égalité : ils veulent quand même que l’homme cède le passage à la femme...par galanterie.

                                                              Les femmes sont les égales de l’homme. Je suis entièrement d’accord (je mets en gras pour que les excité(e)s me lâchent avec leur psycho de poubelle) : pourquoi bénéficier de quotas comme dans cette histoire de parité à la con qui est l’exacte réplique de la discrimination positive ?

                                                              Puisqu’elles exigent cette égalité, pourquoi ne l’assument-elles que si c’est à leur avantage ? la garde des enfants après un divorce est vue par la femme comme un « droit » automatique...parce qu’elle est une femme.

                                                              Avec tout ça, l’argument central des féministes (la plupart du temps moustachu(e)s), est que les femmes sont plus « douces » que les hommes. c’est une illusion d’optique historique : c’est tout simplement qu’elles n’ont pas eu l’occasion de « déployer » leur nature et qu’elles ne sont douces que parce qu’elles sont réprimées.

                                                              Si vous avez eu affaire à une femme flic, vous savez de quoi je parle.


                                                              • Mr-J 27 juillet 2011 00:32

                                                                Pour le mariage Homo, c’est très terre à terre : d’un quand t’es marié tu paie moins d’impôts (pas mal quand ont est très imposé ), et pour adopter un enfant, il faut être en couple marié. Ou quand la culture répond à l’appel de la nature.

                                                                Sinon concernant le couplet sur les femmes, j’approuve du début à la fin.


                                                              • Attilax Attilax 26 juillet 2011 22:50

                                                                Très con, cet article, si on peux appeler ça un article.
                                                                Je ne vois pas bien pourquoi on serait fier de son orientation sexuelle. On n’y peut rien, c’est pas comme quelque chose sur lequel on aurait durement travaillé, c’est les hormones et basta.
                                                                En tant qu’hétéro, je ne me sens dangereusement menacé ni par les homos, ni par les féministes, ni par les transgenres.
                                                                En plus, mettre sur le même plan les féministes et les homos me parait complètement stupide, ce n’est pas du tout le même combat.
                                                                Les féministes se battent depuis à peine cent ans contre l’Histoire, et pour ça je leur tire mon chapeau. Les femmes ont toujours eu le mauvais rôle, dans toutes les sociétés. Elles n’ont pas d’âme, elles sont les responsables originelles de notre déchéance du paradis, elle méritent de morfler : c’est bien commode pour avoir son esclave à la maison qu’on peut taper fastoche si on a envie de se détendre les phalanges.
                                                                Mais le saviez-vous : Eve n’était pas la première femme.
                                                                Et non.
                                                                Selon le Zohar, la première femme, faite de boue en même temps qu’Adam (et donc son égale) était Lilith. Mais elle n’obéissait pas à Adam, et refusait de se mettre à quatre pattes pour faire l’amour ! Adam alla pleurnicher auprès du Très Haut, qui chassa Lilith du paradis et l’exila dans une autre dimension où elle devint un démon qui envoyait ses succubes infester le sommeil des hommes. Puis Dieu fabriqua Eve avec une côte d’Adam, et celle-ci devait lui être totalement inféodée. Pratique. Elle se révèla tellement conne qu’elle fit croquer la pomme à son mari, et bye bye le paradis.
                                                                Lilith était la première féministe. Si son abruti de mari l’avait acceptée en tant qu’égale, on serait pas obligé d’aller bosser comme des débiles.
                                                                CQFD


                                                                • Attilax Attilax 27 juillet 2011 01:24

                                                                  Bertrand,
                                                                  je ne comprends pas ce que vous dites. Ce n’est pas clair. Ecrire des mots compliqués comme anthropomorphisme ne s’accommode guère de fautes d’orthographe et de français, non plus que d’une pensée tarabiscotée. Choisissez votre style, là je vous sens entre deux eaux.
                                                                  De plus les Celtes n’ont pas laissé d’écrits. Comme les vikings, ils n’avaient que des runes.
                                                                  Je ne vois donc pas de quoi vous voulez parler.


                                                                • Attilax Attilax 27 juillet 2011 01:31

                                                                  Une précision : vous n’avez pas écrit anthropomorphisme, mais anthropologique (et sociologique), c’est juste un exemple de mot « qui fait sérieux », je le trouve plus compliqué que le votre, ça fait chic.


                                                                • Attilax Attilax 27 juillet 2011 10:21

                                                                  Ma foi, l’idée est fort simple : dans toutes les cultures nous étant parvenues (écrites donc), la femme a toujours été considérée comme inférieure et inféodée à l’homme. Dans toutes les religions monothéiistes - à part peut-être le bouddhisme, mais est-ce vraiment une religion - elle est responsable de nos maux et doit obéir sagement à son mari. Qu’il s’agisse de la bible, du coran, de la thora, la femme doit payer le prix du pécher originel. Rappellez-vous qu’il n’y a pas si longtemps, on considérait que les femmes n’avaient pas d’âme, comme les noirs pendant l’esclavage selon les cathos. Je n’invente rien. Si quelques femmes ont réussi à graver l’histoire de leur destin (Cléopatre, Jeanne d’Arc, Médicis, etc...), ce n’est certainement pas grâce à la tendance féministe du moment, mais bien à force de volonté, et par des hasards de l’Histoire. Voyez comment la plupart ont fini...
                                                                  Des sociétés matriarcales, il n’y en a pas eu lourd, et toutes se sont faites balayer.
                                                                  Si j’ai usé d’un ton moqueur, c’est parce que j’estime ne pas avoir à justifer cette assertion par des « preuves » anthropologiques ou sociologiques, comme vous dites. Il suffit de lire.
                                                                  Quand à votre spécialiste des celtes, je ne la connais pas, mais j’ai beaucoup lu Markal, m’étant intéressé de près à cette civilisation, et la plupart de nos connaissance à leur sujet nous viennent de ce que les romains et les grecs ont pu en raconter. En réalité, nous savons très peu de choses sur l’ordinaire de leur vie de manière certaine, et nous ne pouvons qu’essayer de deviner ce qu’était la place des femmes dans leur société, certainement pas l’affirmer.
                                                                  Quand à l’histoire de Lilith, je l’ai grossièrement résumé, mais je vous assure qu’elle est racontée de manière très claire dans le Zohar, texte hébraïque complémentaire de la bible, à l’instar de la Kabbale. Et c’était juste une image pour vous faire comprendre que la femme qui veut briser ses chaines finit toujours par en prendre plein la gueule. C’est traditionnel et c’est justement ce qui est en train de bouger depuis deux-trois générations.
                                                                  C’est marrant de voir comme ça dérange plein de monde.
                                                                  Rien que pour ça, elles ont toute ma sympathie.


                                                                • Attilax Attilax 27 juillet 2011 10:31

                                                                  Et c’est artiste « dégagé », pas engagé. Je ne suis pas le seul à lire trop vite, apparemment :)


                                                                • tikhomir 27 juillet 2011 14:35

                                                                  @Attilax

                                                                  « la femme a toujours été considérée comme inférieure et inféodée à l’homme. » (...) « à
                                                                  part peut-être le bouddhisme »

                                                                  Contradiction.

                                                                  « Rappelez-vous qu’il n’y a pas si longtemps, on considérait que les femmes n’avaient pas d’âme »

                                                                  Ceci est un mensonge qui a largement été répandu par les féministes : http://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9gende_du_Concile_de_M%C3%A2con

                                                                  « comme les noirs pendant l’esclavage selon les cathos. »

                                                                  Ah oui ? S’il n’avaient soit-disant pas d’âme, pourquoi ont-ils été évangélisés ? A quoi cela servirait-il d’évangéliser quelqu’un sans âme ?

                                                                  « Je n’invente rien. »

                                                                  Si, les deux choses ci-dessus.



                                                                • Attilax Attilax 27 juillet 2011 15:31

                                                                  Aaaah, mon cher Bertrand, enfin on peut causer !
                                                                  Je suis totalement d’accord avec votre dernier commentaire, tout en nuance et très clair, cette fois. Néanmoins, il est impossible de connaître tous les tenants et aboutissants de l’histoire de toutes les civilisations, même plusieurs vies n’y suffiraient pas : d’abord on manque cruellement de matériel (je vous rappelle que 80% des textes antiques ont disparu lors de l’incendie de la Grande Bibliothèque d’Alexandrie, et que les 20% restants nous les devons aux copies qu’en ont fait les arabes, et encore, ces copies ont été cachées par l’église catholique pendant des centaines d’années après les croisades, avant de ressurgir à la renaissance), et en plus, comme chacun le sait, l’Histoire est écrite par les vainqueurs, qui retransmettent rarement la vérité fidèle, pour des raisons politiques (voir les Celtes racontés par les romains, par exemple). Et nous portons un jugement avec les bagages que nous avons, pas le choix, même si ceux-ci augmentent considérablement au cours de notre vie. On sera peut-être d’accord là dessus...
                                                                  Donc, avec mes misérables bagages, j’estime quand même avoir le droit de porter un jugement, même si celui-ci doit rester sujet à caution. Et, franchement, de la Bible aux Mille et une Nuits, de l’Iliade jusqu’à la chanson de geste, force est de constater que la femme est bien trop souvent soit une catin soit une sainte. Or dans ma vie, j’ai surtout constaté que les femmes faisaient ce qu’elles pouvaient dans un monde totalement controlé par les mâles dominants. Certaines se rebiffent (les féministes, les Georges Sand et Marie Curie), d’autres jouent le jeu imposé comme elles peuvent (madame tout le monde), d’autres encore adhèrent à 100% à leur condition et sont encore pires que les mecs qu’elles subissent (les femmes qui exigent de porter la burqa en sont un exemple).
                                                                  L’un des premiers trucs que m’a dit mon fils quand il a su parler a été : « qu’est-ce que j’ai comme chance de pas être une fille ! ». Il avait deux ans et demi, et je vous jure que je n’avais jamais abordé ce sujet avec lui. Clair que tout est plus facile pour un homme dans ce monde, à part se faire violer. Regardez ce « lexique » édifiant (et drôle, hélas) qui reflète à mon avis la profonde injustice de nos rapports (je l’ai déjà utilisé, mais j’en remets une couche car il me parait révélateur de l’inconscient collectif) :

                                                                  • Un homme à femmes : c’est un séducteur
                                                                  • Une femme à hommes : c’est une pute
                                                                  • Un entraineur : c’est un homme qui entraïne une équipe sportive
                                                                  • Une entraineuse : c’est une pute
                                                                  • Un professionnel : c’est un sportif de haut niveau
                                                                  • Une professionnelle : c’est une pute
                                                                  • Un coureur : c’est un homme qui est bon joggeur
                                                                  • Une coureuse : c’est une pute
                                                                  • Un rouleur : c’est un grand cycliste
                                                                  • Une roulure : c’est une pute
                                                                  • Un turfer : c’est un homme qui prend les paris
                                                                  • Une turfeuse : c’est une pute
                                                                  • Un gagnant : c’est un homme qui réussit
                                                                  • Une gagnante : c’est une pute qui rapporte
                                                                  • Un masseur : c’est un kiné
                                                                  • Une masseuse : c’est une pute
                                                                  • Un abatteur : c’est un homme qui fait un dur métier
                                                                  • Une abatteuse : c’est une pute qui turbine
                                                                  • Un homme qui fait le trottoir : c’est un paveur
                                                                  • Une femme qui fait le trottoir : c’est une pute
                                                                  • Un courtisan : c’est un homme qui est proche du Roi
                                                                  • Une courtisane : c’est une pute
                                                                  • Un gars : c’est un jeune homme
                                                                  • Une garce : c’est une pute
                                                                  • Un péripatéticien : c’est un homme partisan de la doctrine d’Aristote
                                                                  • Une péripatéticienne : c’est une pute
                                                                  • Un homme public : c’est un homme connu
                                                                  • Une femme publique : c’est une pute
                                                                  • Un homme de petite vertu : cela ne se dit pas, sauf pour les avocats
                                                                  • Une femme de petite vertu : c’est une pute
                                                                  • Un homme facile : c’est un homme agréable à vivre
                                                                  • Une femme facile : c’est une pute
                                                                  • Un homme sans moralité : c’est un politicien
                                                                  • Une femme sans moralité : c’est une pute...
                                                                  On pourrait peut-être aujourd’hui rajouter femme de chambre à cette longue liste non exhaustive...

                                                                  Contrairement à ce que vous pensez peut-être, je ne suis pas un féministe, loin de là, même si je comprends leurt combat. Mais j’aime l’idée qu’hommes et femmes devraient être ensemble, côte à côte sur un même piedestal, différents mais complémentaires, égaux en droits, partenaires indissociables, et qu’aucun des deux ne devrait être le jouet de l’autre en dehors du jeu amoureux librement consenti. Le respect, ça marche dans les deux sens, non ?
                                                                  En ce qui concerne les sociétés matriarcales, pouvez-vous m’en citer une ayant perdurée ? Je ne parle pas d’une peuplade vivant comme à la préhistoire, mais d’une grande civilisation ayant apporté sa contribution à l’Histoire... J’avoue être ignorant en la matière, mais je ne demande qu’à me cultiver.
                                                                  Cordialement.


                                                                • Attilax Attilax 27 juillet 2011 16:03

                                                                  @ Tikhomir

                                                                  Je ne vois pas où est la contradiction. J’ai écris « peut-être », car si la doctrine bouddhiste, plus proche dans sa théorie de la philosophie que de la religion, ne peut pas être considérée comme intrinsèquement mysogine, il en va différemment dans la pratique. J’ai vécu là-bas, et les femmes n’y sont guère mieux traitées qu’ici.
                                                                  Quand à l’histoire des âmes, que répondre devant tant de mauvaise foi ? Les textes catholiques moyenageux s’y référant sont légion en ce qui concerne les femmes, et il suffit de prendre un manuel d’histoire pour se rendre compte que les noirs n’avaient pas d’âme tant qu’ils pouvaient servir d’esclaves, mais qu’à partir de l’abolition l’église leur en a subitement découvert une afin de les évangéliser en masse. Histoire de contrôler tout ce petit monde, bien sûr, et d’asseoir durablement le monothéïsme sur l’animisme et le polythéisme, que je trouve personnellement plus poétique. Mission réussie, des tas de noirs et d’indiens, après s’être faits massacrés, dépouillés, esclavagisés par les blancs et les arabes, sont maintenant persuadés que Jésus ou Mahomet est leur Dieu légitime. Pas rancuniers, les mecs...
                                                                  Si vous voulez des explications sur les innombrables contradictions de la chrétienté, écrivez au Vatican, mais je doute fort que leur réponse soit très honnête. Ils n’ont officiellement reconnu que la terre était ronde qu’il y a trente ans, c’est dire s’ils sont progressistes...
                                                                  Tout ça n’est pas une question de morale, mais de pouvoir.

                                                                  Je voudrais ajouter que wikipedia, outil très intéressant au demeurant, est régulièrement corrigé par les internautes eux-mêmes, et qu’on y trouve parfois de prodigieuses conneries. Wiki ne saurait en aucun cas être le seul outil de vérification (mais c’est déjà bien d’aller y jeter un oeil).


                                                                • tikhomir 27 juillet 2011 16:54

                                                                  « Les textes catholiques moyenageux s’y référant sont légion en ce qui concerne les femmes »

                                                                  Qui parlent de soumission des femmes, je suis d’accord (et encore, c’est à nuancer). Mais quels textes de l’Eglise (la seule référence) disent explicitement « les femmes n’ont pas d’âme » ? Si vous en trouvez un seul, bravo et donnez moi la référence exacte que j’aille lire cette perle. D’autant plus que la Bible dit exactement le contraire et vous voudriez faire croire autre chose ?

                                                                  « et il suffit de prendre un manuel d’histoire pour se rendre compte que les noirs n’avaient pas d’âme tant qu’ils pouvaient servir d’esclaves »

                                                                  Idem, quel document du magistère dit explicitement « les noirs n’ont pas d’âme » ?

                                                                  « Ils n’ont officiellement reconnu que la terre était ronde qu’il y a trente ans, c’est dire s’ils sont progressistes... »

                                                                  Parce que vous pensez vraiment que l’Eglise ne le savait pas ? Bède le Vénérable (mort en 735 et docteur de l’Église) disait déjà que la Terre est ronde (ce qui n’est pas tout à fait exact, mais passons) et ce à la suite d’Ératosthène (IIIe siècle avant J.-C.) qui le disait déjà. Le fait que la Terre n’était pas plate était déjà connu depuis bien avant Galilée (même si quelques religieux s’opposaient à cette conception de la Terre, saint Augustin en est un exemple). Galilée n’a pas montré que la Terre est ronde, il a surtout montré l’héliocentrisme à la différence de la croyance la plus répandue de l’époque qui prônait le géocentrisme.

                                                                  Vous prenez bien l’avis des religieux qui vous arrangent sans prendre considération du fait que les avis étaient très partagés et que tous ne disaient pas la même chose.

                                                                  Concernant wikipédia, je suis d’accord, je vous encourage donc à regarder précisément l’histoire autour de ce concile de Mâcon et dont nous avons les archives et l’historique féministe dont certaines militantes ont largement contribué à répandre ce mensonge pendant les années militantes pour obtenir le droit de vote puis plus tard au moment des 343 salopes.

                                                                  Ce qui est fâcheux avec les conciles (et ici un concile local et non un concile ecclésial global) et cette sale manie que les religieux ont de tout noter, c’est que l’on peut obtenir les comptes-rendu... Ainsi, vous pouvez les examiner pour vous faire votre propre opinion.

                                                                  Vous vous inventez bien des mythes...


                                                                • Attilax Attilax 27 juillet 2011 21:34

                                                                  Intéressant, tout ça. Je lirai prochainement cette Ariane Buisset (tiens, une femme :)) pour en savoir plus sur cette déesse mère qui évoque Isis, Ishtar ou plus anciennement Mâ, déesse préhistorique censée représenter la terre et la vie.
                                                                  Juste un petit correctif : je n’ai pas mal interprêté les paroles de mon fils, il venait simplement de découvrir comment la femme enfantait et en était horrifié (faut reconnaître qu’on a plutôt du bol de ce côté là, nous autres les hommes).
                                                                  Vous avez sans doute raison sur le fait que je force le trait sur la victimisation systématique des femmes, mais j’étais si outré de nombreux commentaires qu’il me paraissait important de stabylobosser mon idée pour être sûr d’être compris. Bien sûr que c’est dégueulasse les fausses dénonciations, bien sûr que les connes sont légions au moins autant que les cons, c’est dire, bien sûr que ce ne sont pas plus des saintes que nous, mais elles sont culturellement et musculairement plus faibles que nous, et c’est justement pour ça qu’elles doivent être défendues avec acharnement, à mon avis...
                                                                  Vous n’avez pas idée du nombre de filles qui se font cartonner par leur mec et qui pensent que c’est leur faute, que c’est « normal » ! Ben moi pas, désolé. Je n’ai jamais levé la main sur ma chérie, même lorsqu’elle me rendait dingue. Je ne me le serais jamais pardonné.
                                                                  Pour la « signature », voyez ça avec votre moitié, personnellement, ça fait 22 ans que j’y travaille et je dois dire que je suis plutôt content de l’avancement des travaux, mais c’est comme une maison, c’est jamais fini et peu y avoir des imprévus smiley
                                                                  Sur cette liste, peu sérieuse mais troublante, votre position est ambigüe : pourquoi ? Est-ce à dire que vous considérez que c’est leur faute si le mot « pute » revient à chaque fois ? Vous me permettrez d’en douter... En plus je ne vois pas bien ce qu’on leur reproche, à ces pauvres putes. Mieux vaut vendre son corps que son âme ou son coeur.
                                                                  Je suis d’accord avec vous sur le fait qu’il faille refonder le contrat social. Les choses ont changé et hommes comme femmes doivent trouver leur nouvelle place dans cette société où les anciens codes ne s’appliquent plus. Mais de grâce, n’incriminons pas les femmes de tous les maux, car comme dans toute histoire de couple, c’est du 50-50.
                                                                  Cordialement.


                                                                • Attilax Attilax 27 juillet 2011 21:51

                                                                  @ Tikhomir

                                                                  Allez dire à Copernic ou Galilée que l’église était au courant, ça leur fera sans doute plaisir.
                                                                  En attendant, pour l’héliocentrisme (vous avez raison sur ce point important de vocabulaire) il faut attendre les années 1980 pour la reconnaissance officielle du Vatican, ça laisse quand même rêveur sur la bonne foi ou les facultés intellectuelles des dirigeants de l’église catholique depuis des siècles, reconnaissez-le.
                                                                  .


                                                                • tikhomir 27 juillet 2011 23:01
                                                                  @Attilax

                                                                  « Allez dire à Copernic ou Galilée que l’église était au courant, ça leur fera sans doute plaisir.
                                                                  En attendant, pour l’héliocentrisme (vous avez raison sur ce point important de vocabulaire) il faut attendre les années 1980 pour la reconnaissance officielle du Vatican, ça laisse quand même rêveur sur la bonne foi ou les facultés intellectuelles des dirigeants de l’église catholique depuis des siècles, reconnaissez-le. »

                                                                  De quoi vous parlez à propos de Copernic ? Copernic n’a pas eu de problème... Il a même eu droit à une tombe dans une cathédrale en Pologne. Et Copernic savait très bien que l’Eglise était au courant puisque Copernic était chanoine catholique... 

                                                                  Ce n’est pas tant une reconnaissance de ci ou ça que le Vatican a fait, il a surtout exprimé une position officielle à laquelle les fidèles doivent se tenir. Vous vous doutez bien qu’avant de donner un avis officiel pour 1 milliard de personnes, on essaye de ne pas se tromper on étudie le cas à fond et ensuite on exprime la position officielle de l’entité. N’oubliez pas le contexte historique, quand vous avez un paquet d’anti-catholiques qui racontent des aneries comme vous le faites sur l’Eglise, au bout d’un moment l’Eglise réagit et donne la version officielle pour faire taire... mais ça ne suffit même pas à priori puisque vous en êtes encore insatisfait et déformez tout pour servir votre anti-catholicisme ridicule.

                                                                  Concernant la science de toute façon, on n’embête plus trop le Vatican de nos jours et ce depuis assez longtemps maintenant (oui, c’est légèrement has been la critique de la science selon le Vatican) puisqu’il existe depuis un moment l’Académie Pontificale des Sciences (depuis 1936 sous ce nom, mais ça existait avant) qui est tout simplement l’une des plus fortes concentrations de prix Nobel du monde (qui ont obtenu le prix Nobel pour beaucoup après avoir adhéré à cette académie héhéhé on sait dénicher les talents).



                                                                • tikhomir 27 juillet 2011 23:53

                                                                  Effectivement.


                                                                  Vous avez une liste des membres (avec les liens sur les fiches d’un certain nombre de membres) sur wikipédia avec un petit historique http://fr.wikipedia.org/wiki/Acad%C3%A9mie_pontificale_des_sciences

                                                                  Sinon, vous avez sur le site du Vatican, les infos relatives à cette académie http://www.vatican.va/roman_curia/pontifical_academies/acdscien/index_fr.ht m
                                                                  avec leur travail, un nombre assez conséquent de documents à télécharger sur le fruit de leur travail, la liste des membres, une fiche par personne, les activités académiques, les publications, un historique, etc.

                                                                  En anglais ce deuxième lien, j’espère donc que vous n’y êtes pas allergique. 

                                                                • tikhomir 28 juillet 2011 00:04

                                                                  Le meilleur, c’est bien évidemment le 2nd lien, la source directe smiley


                                                                  La liste des académiciens et leur fiche est intéressante, surtout leurs disciplines respectives et leurs travaux. Les profils sont très variés.

                                                                  A noter que les membres ne sont pas obligatoirement catholique et que l’académie est indépendante dans ses recherches et autres. Ils travaillent sur ce qu’ils veulent. L’académie est placée sous la protection (juridique, financière même si les sources de revenus sont variées) du Vatican et des locaux leurs sont fournis.

                                                                  Vous noterez par exemple, la présence de Stephen Hawking, qui a récemment écrit un bouquin comme quoi Dieu n’existerai pas, c’est dire à quel point ces chercheurs sont indépendants et écrivent bien ce qu’ils souhaitent smiley

                                                                • Attilax Attilax 28 juillet 2011 02:42

                                                                  @ Tikhomir
                                                                  Je reconnais être un anti-clérical primaire, surtout en ce qui concerne l’église catholique. Les raisons ne manquent pas, franchement, du laxisme envers les prêtres pédophiles jusqu’à l’incitation au non port de capote en Afrique, de l’inquisition aux croisades, de la cannonisation de prêtres nazillons à l’opus deï... Du moins aujourd’hui ai-je la possibilité de le dire. Au moyen-âge, ç’aurait été une autre affaire et j’aurais probablement fini horriblement.
                                                                  J’ai cherché et je concède n’avoir trouvé aucun texte chrétien sérieux affirmant que la femme n’avait pas d’âme,mea culpa, mais le fait même que je puisse imaginer qu’ils existent prouve que cette idée est ancrée dans l’imaginaire populaire. En ce qui concerne la looongue période esclavagiste, non seulement l’église a au départ affirmé que les noirs n’avaient pas d’âme, mais encore le 8 janvier 1454 l’église catholique et le pape Nicolas V bénissaient la traite négrière qui devait durer 400 ans.
                                                                  Rassurez-vous, je n’aime pas les autres églises non plus, mais celle-ci a fait très fort ce dernier millénaire.

                                                                  @Bertrand
                                                                  Merci pour toutes ces précisions (et les liens), je comprends mieux votre pensée. Votre liste, cependant, est différente de la « mienne », c’est une liste de lieux communs, de clichés anti-hommes, intéressante, certes, mais ce n’est pas tout à fait la même chose qu’un mot au masculin qui mis au féminin devient synonyme de « pute ».
                                                                  C’est vrai que vouloir « protéger les femmes » est une forme de domination machiste, mais c’est quand même mieux que de vouloir les tabasser, et puis c’est plus fort que moi. (Il y a quelques années, alors que je roulais en moto, j’ai vu un mec massacrer sa nana, en plein boulevard, au milieu des bagnoles. Il y allait de bon coeur, à grands coups de tatanes, alors qu’elle hurlait son nom en disant qu’elle l’aimait. Choqué, je suis descendu de ma brelle, j’ai mis un bourre-pif au type qui est tombé par terre, et là, la nana s’est jetée sur moi et m’a lacéré la visage en braillant de pas toucher son mec. Kolossale surprise ! Je suis reparti en conseillant au type de la finir, ce qu’il a fait, d’après ce que j’ai pu voir dans mon rétro alors que je m’éloignais. Depuis, j’avoue être pour la non-ingérence en règle générale, sauf cas de vie ou de mort.)
                                                                  Et evidemment, le 50-50 marche dans les deux sens, on est d’accord.

                                                                  N’oubliez pas la signature au bas de la charte, c’est bon de rêver
                                                                   smiley

                                                                  Cordialement.


                                                                • tikhomir 28 juillet 2011 09:54

                                                                  @Attilax


                                                                  Merci pour le mea culpa à propos de l’âme des femmes, j’aurais aimé un document du magistère à propos des noirs par contre smiley. Bien évidemment qu’il y a eu des erreurs de commises, mais il faut faire le tri entre comme vous dites, l’imaginaire populaire et la vérité. Ainsi vous vous doutez bien qu’en 200 ans particulièrement (en France, depuis la révolution), les anti-catholiques ont répandu moult mensonges et fausses idées. L’histoire de l’âme des femmes en est l’exemple le plus typique et ça part vraiment d’une idiotie, une déformation de certains propos lors d’un concile local à Mâcon... C’est bête. Concernant les erreurs de personnes d’Eglise et autres, c’est la dimension humaine de l’Eglise à ne pas nier, seuls les anti-cléricaux croient que les gens d’Eglise devraient être infaillibles et au final un anti-clérical est plus croyant en l’Eglise que le croyant. C’est assez drôle je trouve.

                                                                  D’ailleurs vos propos sur le préservatif et autres montre encore que vous n’avez rien compris à ce que dit l’Eglise... C’est bien triste...

                                                                  Le problème de l’anti-cléricalisme, c’est qu’il ne permet aucune réflexion. La seule solution pour un anti-clérical c’est : paaaas bieeeeen et ensuite d’accorder tous ses raisonnements voire d’inventer des choses pour justifier son anti-cléricalisme, choses qui seront reprises par les autres anti-cléricaux. Ce n’est pas une méthode saine de réflexion si vous voulez mon avis. C’est juste bête et méchant.

                                                                  La critique de l’Eglise catholique ne me dérange pas, mais vous pensez bien qu’il faut une critique saine et des arguments solides en face et non balancer des affirmations gratuites et à l’emportée comme vous le faites.

                                                                  L’anti-cléricalisme, ça ne vaut rien, ce n’est même pas un mode de réflexion et je vous invite à le dépasser. Les conversations seront plus saines et vous verrez que vous vous faites des idées.

                                                                • suumcuique suumcuique 26 juillet 2011 22:55

                                                                  Sans compter les professions de plus en plus nombreuses où les femmes sont de plus en plus majoritaires, accèdent aux postes clé et ne recrutent plus que d’autres femmes, des homosexuel(le)s ou des individus « issus de la diversité ».

                                                                  Il y a encore 5 ans, une certaine partie de l’opinion publique chialait encore parce que, à ses yeux, il était encore loin le temps où les États-Unis aurait un président noir ; l’année suivante, les États-Unis avaient un président noir. De la même façon, si aucune réaction salutaire n’a lieu rapidement, le contrôle des femmes sur les sociétés d’Europe de l’Ouest va bientôt devenir total et, comme la société scandinave, la société française dégénèrera pour de bon en une véritable cloaque gynécocratique, dans lequel l’hétérosexuel de souche deviendra effectivement un citoyen de seconde zone, bien au-dessous de la femme, de l’homosexuel(le) et des individus « issus de la diversité ». Plus les femmes occupent des postes à responsabilité dans tous les domaines, plus, c’est dans l’ordre des choses, l’humanitarisme et l’égalitarisme progressent comme un cancer dans la société, plus des slogans mièvres dignes de concierges ou de vendeuses de poisson comme le « vivre-ensemble », l’« ouverture à l’Autre », etc., polluent l’atmosphère.
                                                                  L’idéologie romantique des droits de l’homme n’est en réalité qu’un condensé de valeurs féminines. Elles mènent à l’indifférenciation, au chaos.


                                                                  • Serpico Serpico 26 juillet 2011 23:12

                                                                    Suumcuique

                                                                    Je viens de découvrir une autre mièvrerie, inédite : « l’être-ensemble »....c’est un type du FN qui l’a sortie sur le Post.

                                                                    Ah ces expressions au goût de mélasse ! ça m’insupporte, mais ça m’insupporte...


                                                                  • Attilax Attilax 26 juillet 2011 23:16

                                                                    Je te sens très inquiet, suumcuique, ça me fait peur, je voudrais te rassurer : avant que les femmes ne parquent les mecs dans des camps, il y a beaucoup, mais alors BEAUCOUP de marge. A mon avis, on le verra pas de notre vivant, et nos enfants non plus. Pour l’instant, perso, j’ai plus peur du bourrin hétéro de base que de la petite béqueteuse de cresson qui milite pour ses droits.
                                                                    Tu devrais réécouter « Mme Thatcher » de Renaud. Mais suis bête : tu préfères sans doute Sardou...


                                                                  • suumcuique suumcuique 27 juillet 2011 12:34

                                                                    Si ce n’est pas de l’ironie, c’est que le type a fait sien le jargon kabbalistico-marxiste, le sabir ésotérico-libéral, distillé par les médias aux ordres de l’establishment. Le pire à cet égard est qu’il l’a fait sien de manière complètement inconsciente (les yeux d’un individu qui abuse de la télévision ressemblent étrangement à ceux d’un individu hypnotisé). Quand on a perdu le combat des mots, la guerre du réel est perdue d’avance.


                                                                  • Attilax Attilax 27 juillet 2011 16:22

                                                                    T’as raison, les hétéros sont en grand danger ! Tremblez, camarades hétéros, devant la toute puissance des femmes qui nous écraseront d’ici peu sous leur talon de fer ! La demande injuste d’égalité en droit des uns et des autres n’est qu’un monstrueux complot ourdi par les juifs-bolchéviques-francs maçon-illuminatis de tous bords (et dont je fais partie, c’est sûr).
                                                                    Heureusement qu’il existe des gens éclairés et tolérants comme toi pour m’ouvrir les yeux...
                                                                    Au fait, j’ai plus de télé depuis 5 ans, et c’est vrai que ça ne manque pas vraiment. On sera au moins d’accord sur ce point.
                                                                     smiley


                                                                  • rakosky rakosky 27 juillet 2011 02:53

                                                                    C’est vrai qu’on aura l’air con quand les mariées auront de la moustache et des grosses coucougnètes et que mon oncle s’ appélera ma tante (ou réciproquement)
                                                                    A Paris Plage ,des km de culs de mecs alignés avec leurs jolis shorts en cuir et une nana en string se fait traiter de pute,des fois je suis bien content d’avoir eu 20 ans dans les années 70...


                                                                    • spartacus le vrai pas l'autres !!! spartacus 27 juillet 2011 09:47

                                                                      Hier , j’ai franchi le pas, ça y est je l’ai fait, je l’ai dit à mes parent :

                                                                      - papa, maman, je suis Hétéro !!!!
                                                                      Ma mère en pleure encore, mon père m’ignore, mais je sais ils finiront tous les deux par accepter ma nature d’homme hétéro......

                                                                      Bon sans déconner, jusqu’à preuve du contraire, la connnerie n’a pas de sexe ni d’orientation sexuelle.
                                                                      Alors j’aime entendre dire si le monde était dirigé par des femmes, ou des homos ils n’yaurait pas de guerre pas de violence, etc....

                                                                      Alors pourquoi de plus en plus de femmes s’engage dans l’armée ?, pourquoi des militaires on besoin de faire savoir leur homosexuelité ?

                                                                      L’armé n’a jamais eu compétence à améliorer le monde sinon on s’en seraitt aperçu, l’armée tue, massacre, extermine, donc je ne vois aucunement en quoi l’homosexualité ou le fait d’être une femme va faire diminuer la propention mortifère de l’armée ?


                                                                      • BlackMatter 27 juillet 2011 12:58

                                                                        En tout cas je confirme. Je suis homo mais si j’étais au pouvoir je pense que cela n’aurait aucune influence sur ma politique et s’il fallait envoyé des soldats quelque part, je n’hésiterais pas.
                                                                        La plupart des homos ont un comportement tout à fait masculin, s’habille de manière masculine et traditionnel et ne sont remarquables en rien.

                                                                        Je pense quand même que la demande de pouvoir s’affirmer comme homosexuel est justifié. Après tout au travail, tout mes collègues parlent d’affaire de cul bien grasse pendant que moi je ferme ma gueule. Rendez vous compte si je leur disais qu’hier je me suis taper un beau mec avec une belle queue. Sur que ca jaserait derrière mon dos.


                                                                      • Kaenista 27 juillet 2011 12:39

                                                                        Je n’ai pas de parti pris, Hetero/Homo personnellement je préfère y voir des expériences sexuelles sans les classifier ni les opposer... rien n’est définitif en ce monde pourquoi se fermer de nouveaux horizons.
                                                                        C’est juste que je ne comprend pas ce besoin de faire sortir ces préférences de la sphère privée et de l’afficher.

                                                                        Par contre, une remarque concernant l’égalité.
                                                                        Commençons par celle des Hommes et des Femmes.
                                                                        Je voudrai attirer l’attention sur la façon dont les hommes sont traités par « la société » et en particulier « la justice », concernant la garde des enfants.
                                                                        Ne pensez-vous pas qu’en terme d’égalité on pourrait mieux faire ?
                                                                        Pourquoi n’aurions nous pas la même légitimité ?
                                                                        Ne sommes-nous bon, après avoir utiliser nos bourses pour enfanter, qu’à les ouvrir pour payer ? Et nous devons nous contenter de maigres visites ?
                                                                        Pourquoi prôner une égalité partielle ? Alors si j’ai bien compris, l’égalité d’accord, mais à chacun de prêcher pour sa paroisse ? Si c’est l’égalité totale qui est recherché (ça ne signifie pas que j’y souscrit) alors autant aller jusqu’au bout et pour tous.

                                                                        A la lumière de ce qui se passe pour les hétéros, je m’interroge sur la façon dont seront géré le cas des couples homo avec enfants en cas de séparation.
                                                                        Vos avis ?


                                                                        • BlackMatter 27 juillet 2011 13:00

                                                                          Je pense que le plus probable est que l’enfant serait sous la garde du parent génétique. Ca tombe sous le sens. Par contre en cas d’adoption ben à mon avis ce serait le même bordel qu’avec les hétéros.


                                                                        • suumcuique suumcuique 27 juillet 2011 15:07

                                                                          avant que les femmes ne parquent les mecs dans des camps, il y a beaucoup, mais alors BEAUCOUP de marge. A mon avis, on le verra pas de notre vivant, et nos enfants non plus. Pour l’instant, perso, j’ai plus peur du bourrin hétéro de base que de la petite béqueteuse de cresson qui milite pour ses droits.

                                                                          Il semble que vous ne vous vous soyez pas pleinement rendu compte que la déformation caricaturale que vous faites de mes propos me permet d’approfondir la question : d’abord, vous savez pertinemment bien que l’exemple du camp de concentration que vous avez pris n’est plus d’actualité et que, non seulement il n’est plus d’actualité, mais qu’il est même des plus « politiquement incorrects ». Invention des Anglais lors de la guerre des Boers (avec le carrot cake, c’est une de leurs seules inventions positives), le camp de concentration permettait au moins à l’individu qui y était interné d’être, comme le bagnard, toute la journée au grand air, au lieu de moisir sans exercice entre quatre murs et de ruminer ainsi sa « haine de la société » dans la promiscuité la plus totale.
                                                                          Quoi qu’il en soit, tout homme intérieurement libre, à choisir, préfèrera être parqué dans un camp plutôt que d’être maintenu en liberté conditionnelle dans une société féminisée jusqu’à la moelle. Car, avec le camp, les choses sont claires et nettes et tout homme intérieurement libre aime que les choses soient claires et nettes. Or, une société gynécocratique est caractérisée, dans tous les domaines, par le flou, le vague, l’informe, l’indéterminé, le flottant, le labile. Dans une société patriarcale, les choses sont justement claires et nettes. Par exemple, jusqu’à une époque relativement récente dans les pays européens, certains métiers étaient interdits aux femmes et l’étaient pour des raisons très précises, liées à la nature même de la femme : c’était clair et net : on n’organisait pas, on n’avait pas l’hypocrisie sournoise de faire venir dix hommes et cinq femmes à un entretien d’embauche, alors que le poste à pourvoir était réservé à un homme. Dans une civilisation de nature patriarcale en voie de matriarcalisation, en revanche, tout devient flou et fuyant : sur le papier, tous les métiers sont ouverts à tout le monde sans aucune distinction de sexe ou de race, tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, à tel point qu’on a forgé toute une série de néologismes plus ou moins ridicules pour désigner tous les métiers au féminin, de l’écrivaine à la bouchère en passant par la professeure et à la chercheuse. Dans les faits, cependant, les choses ne se présentent plus du tout de la même façon : la « préférence sexuelle » s’installe. Or, une femme, par nature, mais aussi par ressentiment, un ressentiment dont elle n’est d’ailleurs pas toujours pleinement consciente, préfèrera embaucher une autre femme, un homme efféminé ou un individu « issu de la diversité » plutôt qu’un hétérosexuel blanc. Par ressentiment, par nature, mais aussi parce que c’est dans l’air du temps« . On sait à quel point la femme est sensible à la »mode« .

                                                                          Lorsque le »marché du travail« s’est ouvert largement aux femmes au début des années 1970, il est de notoriété publique qu’un nombre de plus en plus important d’hommes ont préféré embaucher des femmes plutôt que des hommes, pour des raisons variées dont la principale n’est pas forcément d’ordre financier ou hédoniste. Le temps a passé et, plus le temps a passé, plus les femmes, d’abord confinées au bas de l’échelle (comme les travailleurs immigrés jusque dans les années 1990), l’ont grimpée, petit à petit, graduellement, sans faire de bruit, subtilement, comme des fourmis, jusqu’au jour où, de fil en aiguille, de promotion canapé en promotion canapé, quasiment sans que personne, sauf elles, ne s’en aperçoive, elles sont parvenues au sommet. Les organigrammes des administrations, des journaux, des ONGs, etc., sont consultables en ligne, pour ceux qui ne se rendent toujours pas compte à quel point les femmes constituent une majorité écrasante (c’est le mot) dans un certain nombre de métiers, un nombre de métiers de plus en plus importants, essentiellement, bien sûr, dans le tertiaire (on n’a jamais vu votre »petite béqueteuse de cresson« manifester pour revendiquer le droit de travailler à la mine ou aux champs, me semble-t-il), sans compter le développement tératologique des métiers du »spectacle« et de nombreuses autres activités de type parasitaire. Dans certains organigrammes, pas l’ombre d’un homme.
                                                                          Or, le nombre souvent disproportionné de femmes à des postes clé a des implications sociales et économiques très précises, en tant que ce sont désormais des valeurs féminines qui déterminent la politique des pays européens. Le soutien à l’immigration extra-européenne et le multiculturalisme qui y est lié en sont un exemple flagrant. Ce soutien, avant de se traduire dans des textes de loi et dans la réalité quotidienne, est psychologique. Psychologiquement, la femme s’identifie en effet aux faibles, aux déshérités, aux »exploités" (de là, par exemple, le caractère humanitariste caractéristique de nos sociétés). Elle n’a pas le sens des limites, ni celui de la distance (de là, précisément, l’immigrationnisme), ni celui de la hiérarchie véritable, tend à rabaisser machinalement ce qui est objectivement supérieur et à élever artificiellement ce qui est objectivement inférieur (de là, par exemple, le nivellement égalitariste typique de nos sociétés).
                                                                          Il ne s’agit pas de reprocher à la femme d’être ce qu’elle est. Il s’agit d’empêcher que la femme n’accède à des postes clé où sa nature a des conséquences désastreuses sur la société tout entière. Que des hommes puissent partager de telles valeurs est en revanche dégradant pour eux.


                                                                          • Attilax Attilax 27 juillet 2011 16:40

                                                                            Waow. Donc, je résume : la femme est par nature inférieure à l’homme et elle devrait le rester. Sa nature faible et ses nouvelles fonctions dans nos sociétés sont responsables de la déliquescence de nos cultures et de nos pays. C’est bien ça ? J’adore le caractère « objectivement supérieur » que tu accordes à l’homme, c’est clair que c’est super objectif.
                                                                            Je suis impressionné par la profondeur et la complexité d’un tel raisonnement.
                                                                            Moi qui croyais comme un blaireau que les responsables étaient les financiers, les politiques et les multinationales qui nous imposent leur système pourri parce qu’ils en ont le pouvoir !

                                                                            Je te remercie pour ces lignes, tu viens de prouver que les femmes n’ont pas finies d’être trainées dans la merde et qu’elles ont bien raison de se battre. Je leur souhaite bonne chance.


                                                                          • suumcuique suumcuique 27 juillet 2011 20:14

                                                                            Plus haut, j’écrivais : "Les organigrammes des administrations, des journaux, des ONGs, etc., sont consultables en ligne, pour ceux qui ne se rendent toujours pas compte à quel point les femmes constituent une majorité écrasante (c’est le mot) dans un certain nombre de métiers, un nombre de métiers de plus en plus importants, essentiellement, bien sûr, dans le tertiaire (on n’a jamais vu votre « petite béqueteuse de cresson »manifester pour revendiquer le droit de travailler à la mine ou aux champs, me semble-t-il), sans compter le développement tératologique des métiers du « spectacle » et de nombreuses autres activités de type parasitaire.« 

                                                                            Or, l’actualité - Aubry, en l’espèce - vient d’illustrer mon propos : »Aubry promet un milliard d’euros et 10.000 emplois à la culture« En bon français : 10 000 parasites de plus. après les »emplois-jeunes« , elle remet ça, cette fois-ci avec les »médiateurs culturels«  : »10.000 emplois d’avenir, 10.000 jeunes formés à la médiation culturelle« . »Martine Aubry évoque d’autre part "la nécessité de consolider et de rendre plus juste un régime, "l’intermittence (...) qui permet à des milliers d’artistes de faire face aux aléas de la création, et qui donne le temps et la liberté d’inventer« .

                                                                            Comme disait Nietzsche : »Tout finira par la canaille".


                                                                            • Attilax Attilax 27 juillet 2011 22:32

                                                                              Je vomis le PS et tous les responsables de ce gigantesque merdier, droite et gauche confondues, mais je te chanterais juste ce petit refrain anarchiste, que Louise Michel (grande Femme, et tant pis si ça te défrise) chanta autrefois sur les barricades de la Commune :
                                                                              « C’est la canaille ? Et bien j’en suis ! »
                                                                              Décidément ta prose glauque me conforte dans l’idée qu’il est bien loin, le temps des cerises...


                                                                            • rpplbis rpplbis 5 août 2011 11:32

                                                                              nous les hommes, on est traités de violeurs pendant tout le spectacle

                                                                              écoutez cette émission, à la 27ème minute et 40’’

                                                                              http://www.franceinter.fr/emission-le-masque-et-la-plume-festival-d-avignon-0

                                                                               

                                                                              Remplacez mentalement hommes par juifs, par homos...et imaginez les milliers de procès qui viendraient faire arrêter le spectacle dont il est question. Ces procès seraient justes.

                                                                              Nous avons admis que l’homme était coupable de naissance, ce qui est insensé et doit s’arrêter.



                                                                                • zimbolaktus zimbolaktus 2 février 2018 20:32

                                                                                  Pourquoi devrais-je avoir honte d’être hétéro (ou homo d’ailleurs...) n’importe quoi comme si on pouvait choisir... ? Ma queue se dresse vers le corps qu’elle désire et je n’y peux rien,
                                                                                  C’est comme ça, le corps masculin m’a toujours laissé de glace et je peux comprendre ceux qui réagissent de même avec le corps féminin...


                                                                                  • zimbolaktus zimbolaktus 2 février 2018 20:40

                                                                                    Le désir n’est pas une opinion, vouloir politiser la libido est une absurdité sans nom. Réfléchissez 30 secondes à cela ; ça tombe sous le sens, comment peut on une seconde croire que l’amour puisse être cartésien... !


                                                                                    • zimbolaktus zimbolaktus 7 février 2018 19:05

                                                                                      Curieux ? Je ne ressens aucune honte voire une vague fierté...


                                                                                      • zimbolaktus zimbolaktus 8 février 2018 15:08

                                                                                        Je suis donc fier d’être une honte, paradoxal n’est il pas ? Comme diraient les « dupon d et t »


                                                                                        • zimbolaktus zimbolaktus 20 novembre 2018 23:20

                                                                                          les homos oublient souvent qu’ils sont incroyablement minoritaires max 6% donc 94% de la population se trimballe la honte pourquoi pas ? mais ce genre de manifeste vous mène où ?


                                                                                          • zimbolaktus zimbolaktus 23 septembre 11:35

                                                                                            Une relation amoureuse basée sur de la haine ??? Pas glop pas glop ça commence très mal...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

rpplbis

rpplbis
Voir ses articles







Palmarès