Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > Inacceptable, et pourtant…

Inacceptable, et pourtant…

Avez-vous entendu parler de Marie-Neige Sardin ? J’en avais pour ma part entendu parler par le biais de Riposte Laïque. Le site a d’ailleurs suivi le cas de cette femme de manière continue depuis.

Marie-Neige Sardin est libraire au Bourget (93). Elle y a vécu depuis plusieurs années un calvaire : agressions répétées, viol. Principalement de la part d’intégristes qui veulent la faire partir. Mais plus largement, elle n’est plus chez elle, à cet endroit où elle a pourtant toujours vécu.

Jean Robin, et l’équipe d’Enquête&Débat, viennent de publier une excellente interview de Marie-Neige Sardin, et c’est certainement le mieux pour découvrir son histoire et son combat. Elle est admirable de courage, de force, et de dignité. Difficile d’accepter que cela soit possible, en France, en 2010. Mais la réalité est la réalité.

Nous avions eu la chance d’avoir Ivan Rioufol parmi nous, lors de la dernière RdB/LHC. Il a été interrogé par Jean Robin dans la foulée, et il revient également sur le cas de Marie-Neige Sardin, que Rioufol avait rencontré il y a déjà longtemps, et dont il avait parlé dans ses bloc-notes. Je trouve que cela complète l’interview de Mme Sardin fort à propos.

Article paru sur Expression Libre, membre de LHC.


Moyenne des avis sur cet article :  3.12/5   (49 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • Chitah 2 juillet 2010 14:35

    Devinette : quelle est l’origine ethnique et la religion des agresseurs de cette pauvre femme ?


    Facile : c’est une histoire rapportée par Riposte laïque, les malfaiteurs sont donc nécessairement des arabes, des noirs, et des musulmans.

    Autre exemple, lorsque Riposte Laïque veut dénoncer (à tort ou à raison peu importe) l’évasion fiscale de certaines grandes fortunes, cette association parle-t-elle de Johnny Hallyday, des entrepreneurs réfugiés en Belgique pour échapper à l’ISF ? Non, elle parle de Nicolas Anelka, qui est un noir, et converti à l’islam.

    La seule information utile que l’on peut ressortir de l’existence de cette association est la lutte contre un cliché présent dans l’esprit des français : les gauchistes racistes, ça existe aussi.

    • chams 2 juillet 2010 17:53

      peut etre parle-t-il toujours des meme parce que ce sont eux le danger actuel pour la laicité


    • Numero 19 Numero 19 3 juillet 2010 11:59

      Si seulement ça n’était que le fait de riposte laique...

      Depuis quelques mois les sites d’infos (agoravox, journaux...) ont tous les jours un article sur le sujet, ça en devient inquiétant.

      La cause ? Ou bien tous ces sites sont racistes et on a un gros complot anti islam/maghrébin, ou bien toutes ces positions et ces articles ont une origine réelle avec une ethnie qui fait des conneries alors que les autres non.

      Agoravox peut très bien se passer de citer riposte laïque pour sortir son lot d’articles et réponses anti négro-arabe quotidien.


    • JP Lanhard 10 juillet 2010 19:30

      très facile votre dénonciation ; c’est plutot un dénis de réalité.
      un vieux réflexe rousseauiste du bon sauvage ?
      c’est bien connu, il y a la métghode des amalgames, et celles des contraires. Que vient faire Jhonny Hallyday dans ce débat ?
      RL est enfin un site ou des gens de gauche se penche sur un problème de socité sans apriori et surtout claivoyant. Ce qui n’est pas votre cas.


    • morice morice 2 juillet 2010 14:51

      Rioufol, adepte déclaré de Spencer, celui qui a écrit sur la « sélection des plus aptes », 


      on sait où ça mène ça...

      à éliminer ceux qui ne le sont pas pour ceux qui le décident

      ça ne vous dit rien comme méthode ???

      • Catherine Segurane Catherine Segurane 2 juillet 2010 16:04

        Courage, Marie-Neige !


        • Yohan Yohan 2 juillet 2010 17:14

          Exact Courage Marie Neige


        • LeGus LeGus 2 juillet 2010 17:23

          Le calvaire de cette Dame est évidement un véritable scandale, mais il s’agit strictement d’un problème de justice ou de hiérarchie au sein de la police, suivant ces propres dires.
          J’ajouterais que la politique du chiffre n’est pas étrangère à ce type de dérive, en effet les crimes nécessitant une enquête nuisent au chiffre des policiers, pendant ce temps ils ne peuvent pas choper des petits fumeurs de joint :détention, consommation, garde à vue, affaire résolue un score parfait, ou un sans papiers attendu à la sortie des écoles, même score. Avec un peu de psychologie on peut ajouter outrage et rébellion, la totale.
          De plus l’instrumentalisation du calvaire de cette dame, par des libéraux et leurs relais xénophobes visant à détourner la colère du peuple devant leur gabegie ne lui sera d’aucune aide.

          Qu’est que riposte laïque ? Laissons Caroline Fourest nous en parler.
          http://carolinefourest.wordpress.com/2010/06/12/un-apero-douteux/
          Qui est Ivan Rioufol ?
          http://fr.wikipedia.org/wiki/Ivan_Rioufol
          Donc libéral, atlantiste, partisan d’Israël, néo-conservateur, opposé à la loi Gayssot, opposé à la loi pénalisant l’homophobie,...
          Mais aussi Senior fellow à l’Atlantis Institute :
          http://fr.wikipedia.org/wiki/Atlantis_Institute


          • antonio 2 juillet 2010 19:34

            Pourquoi ces voyous reconnus, identifiés, dénoncés, n’ont-ils pas été condamnés ?


            • COVADONGA722 COVADONGA722 2 juillet 2010 22:05

              yep morice et son acolyte au secour de l indéfendable

              c est deux la c est koc’h ki gwen ha koc’h ki du


              • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 2 juillet 2010 22:27

                Bonsoir Cova

                Bon, je viens de vous lire et vous vous en doutez, je n’ai guère de goût pour la dénonciation des... élites apatrides... vendues au grand capital.... et qui démembrent la nation....
                Mais vous le savez déjà.

                « c est deux la c est koc’h ki gwen ha koc’h ki du »

                « Blanc bonnet et bonnet blanc » en breizhoneg ?


              • COVADONGA722 COVADONGA722 3 juillet 2010 07:13

                bonjour
                cosmic je prend conscience de ce que « elite apatride » peut recouvrir par réminiscence
                je tacherais de trouver une définition de l internationnale de l’argent et de leurs larbins qui dans
                mon esprit non pas de couleur de race et de religion predeterminé .Je suis un esprit simple a mon sens on procede d un pays d une nation il n est rien au dessus .




                non pas bonnet ce qui sort de l autre extremité que couvre un bonnet


              • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 2 juillet 2010 22:37

                J’ai visionné cette interview sur l’excellent site « Enquête et débat », j’ai bien écouté Mme Sardin, le maire du Bourget, et je suis allée lire le blog de cette dame, horrifiée absolument par le récit de son calvaire, par l’image du filet d’acier dont le stigmate martyrise à jamais sa nuque, par l’abominable enflure de ses mains, par ses récits narrant l’Epouvante.
                Quelque chose, je n’ai aucun scrupule à l’écrire, quelque chose me dérange dans ce récit.

                Quelque chose d’inhumain, d’indéfinissable humainement.
                Non la dignité d’une victime qui se refuse, par tempérament, rigueur morale ou force intellectuelle, à assouvir une larme de douleur et des marques de crainte, mais la détermination à « rester pour vous », ce « vous » désignant les « résistants à cette barbarie ».
                Ce « vous » indiquant non pas un chemin d’empathie, mais une figure symbolique.

                Quelque chose cloche, je ne saurais dire quoi.


                • docdory docdory 3 juillet 2010 10:43

                  @ Cosmic Dancer

                  J’ai ressenti quelque part ce « quelque chose d’indéfinissable » dont vous parlez.
                  Je pense savoir ce que c’est :
                  De nos jours, il y a très peu de gens qui choisiraient délibérément de « mourir debout plutôt que vivre à genoux » . Marie- Neige Sardin fait partie des gens de cette trempe, c’est pour ça qu’elle parait si inhabituelle dans son flegme apparent.
                  Quel français, de nos jours , aurait eu suffisamment de courage et d’amour de son pays pour répondre à l’appel du 18 juin, ou entrer dans la résistance ?
                  Marie-Neige Sardin nous met en présence de la faiblesse collective d’une époque à laquelle beaucoup sont près à n’importe quelle compromission pour avoir la paix et le confort matériel.
                  Oui, elle se bat pour nous tous, et ça nous donne un sentiment de culpabilité.
                  Rappelons nous la fable de La Fontaine « le chêne et le roseau » . Il y a beaucoup plus de roseaux que de chênes actuellement ...


                • Yohan Yohan 2 juillet 2010 22:45

                  Cette affaire est proprement sidérante. Comment ces types peuvent-ils encore aller et venir tranquillement sous ses yeux ?.
                  L’Etat s’est fourré le doigt dans l’oeil en pensant que les grands frères et la camelotte culturelle de Jack Lang, flattant le hip hop et les tags, pouvaient remplacer une politique éducative digne de ce nom qui ne peut être que l’oeuvre de parents responsables et d’éducateurs de choc, sous la vigilance d’une police qui travaille en bonne intelligence avec la justice.
                  De toute façon, à partir du moment où l’on pratique une immigration sans cervelle avec pour seul horizon le parquage des populations au fin fond de cités de béton, sans projet, sans formation, on ne peut que récolter que ce qu’on a semé.


                  • Yohan Yohan 2 juillet 2010 22:50

                    Cosmic

                    Cette dame a peut-être pété un plomb. Est-ce une forme de suicide ? je n’en sais rien, mais avec ce qu’elle subit depuis des lustres, elle a passé le seuil à partir duquel l’effroi n’existe plus.


                    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 2 juillet 2010 22:58

                      J’entends bien, Yohan.
                      Mais je ne peux pas me départir de l’aspect « exemplaire » de ce calvaire, nonobstant la fille de cette dame qui serait totalement inconnue des terreurs du quartier où elle est née, a toujours vécu et se rend (ou vit) encore, tandis que personne, en dehors d’elle, n’échapperait à l’anonymat et particulièrement pas les agresseurs.
                      D’autre part, Mme Sardin évoque d’autres cas, mais qui ? quand ? pourquoi le journaliste et le maire en font-ils complètement abstraction alors que ces agressions sur d’autres femmes devraient au contraire alerter tant sur la situation infernale de Mme Sardin que sur les manquements justiciaires ?


                    • nightflight nightflight 2 juillet 2010 23:22

                      @L’auteur, merci pour l’article.

                      En ma qualité de citoyen contribuable et entrepreneur qui collecte la TVA, lesquels servent à alimenter le budget de l’état, je suis gravement contrarié par cette histoire.

                      On a ici une femme qui a été la victime d’un crime, pour lequel les criminels sont parfaitement connus, et par ailleurs des individus viennent la narguer cruellement en public, au sujet des sévices qu’elle a subit, sans aucune intervention de la police, qui aurait normalement dû procéder à l’interpellation puis à l’inculpation de ces imbéciles n’ayant apparemment pas à l’esprit une notion élémentaire du bien et du mal, de ce qui est autorisé et interdit, de ce que l’on peut faire et ne pas faire, n’intervienne.

                      Là franchement, c’est trop.

                      Il y a bien des scandales dans notre société, mais de voir une citoyenne ainsi bafouée, à plusieurs reprises, sans que les institutions auxquelles nous contribuons ne soient à même d’apporter la réponse adaptée, constitue LE SCANCALE LE PLUS INTOLERABLE.
                      Mais au fond qu’attendons-nous ? Que notre société se désagrège et que l’injustice et le crime impunis soient la règle, espérons nous qu’une réaction citoyenne punitive radicale apparaisse, ou souhaitons nous que justice soit faite via les instances qui sont dévolues à ce rôle ?
                      Pour tout vous dire, j’ai vraiment envie d’aller faire un tour au Bourget (Morice, au passage notez tout de même que le lieu est hautement symbolique, hors toute querelle de clocher), pour aller casser la gueule à ces salauds qui bafouent inconsidérément la dignité de Marie-Neige, car il faut que justice soit faite, et de toute urgence.

                      Donc, je souhaite vivement, que cette affaire soit portée devant la justice, et je propose aux lecteurs citoyens et responsables, d’adresser sans attendre une lettre au Procureur de la République du lieu de résidence de la victime, afin que le crime que nous avons devant les yeux ne reste pas impuni. Il y va de notre responsabilité de Citoyen, de ne pas couvrir par notre inaction et notre lâcheté un crime aussi immonde qu’un viol suivi de rumeurs publiques et d’agressions verbales y faisant référence, sans réagir de manière ferme et unanime.


                      • Radis Call 3 juillet 2010 11:31

                        Effectivement cette histoire est ahurissante !

                        Comment de tels actes ont pu se produire et reproduire , perdurer ,sans l’intervention active de la justice et de la police , sans le soutien de toute une population et celle du maire...

                        Il s’agit à mes yeux de crapules , de caïds , qui instrumentalisent la religion , la déshonorent...

                        Mais la plus déshonorée , à mes yeux , est notre Républiqe laïque , qui ne répond pas à ses premiers devoirs : la sécurité de la personne , et secondairement de sa propriété privée .

                        Oui, c’est écoeurant et évidemment cette femme n’est pas la seule à subir des persécutions...

                        Cela rappelle aussi certains gangs, certaines maffias .

                        Il faut réagir , exiger le rétablissement de l’état de droit , hors de toute considération .

                        Il faut que les autorités prennent enfin ses responsabilités et en fassent un exemple .

                        Assez de discours, de blablas , d’enfumage .... Des actes !


                        • xray 3 juillet 2010 11:55


                          En France, la laïcité a toujours été bidon. 

                          La loi 1905 (France) La première grande imposture du 20ième siècle.
                          http://mondehypocrite.midiblogs.com/archive/2008/05/06/moralistes-par-devant-sans-scrupule-par-derriere.html


                          L’EUROPE des curés
                          http://mondehypocrite.midiblogs.com/ 



                          • nightflight nightflight 3 juillet 2010 13:20

                            C’est invraisemblable de voir à quels points les marchands d’idéologie font feu de tout bois et récupèrent honteusement le malheur des individus.

                            On n’a pas besoin d’idéologie, on a besoin d’institutions qui fassent leur boulot, avec les moyen adaptés, en s’adaptant en permanence à la réalité quotidienne.

                            Moi je me fous complètement de la couleur de peau ou de l’origine culturelle des criminels, ce que je vois c’est une série de crimes, une victime, et je veux une enquête qui aboutisse pour que ce qui a été fait à Marie Neige ne reste pas impuni.

                            Maintenant si l’on veut honnêtement aller au fond des choses et analyser clairement la racine des problèmes, on trouvera en vrac :

                            - L’échec total de l’éducation, dans les familles dont les enfants sont devenus des délinquants
                            - Le fait que des individus puissent occuper les niches économiques lucratives en se livrant à des activités préjudiciables à la société (Drogue, vol, etc).
                            - La lâcheté des gens qui acceptent de vivre au milieu de l’injustice, à condition qu’ils soient tranquilles
                            - Une économie mondiale qui balance des lames de fond sur nos sociétés, balayant au passage la valeur travail et générant des drames humains.
                            - La caravane des marchands d’idéologies, ayant une solution à tout, mais qui ne font que semer d’avantage la confusion dans les esprits et ne cessent de brouiller les cartes.
                            - Etc.

                            Pour venir couronner le tout, il y a ceux qui viennent observer le récit d’une victimes qui réclament justice en se demandant bien si il n’y aurait pas anguille sous roche, et le pire c’est qu’en soulevant les pierres on finit toujours par trouver quelque chose. Ca donne des trucs du style :

                            - « Un journaliste de tel bord a écouté la victime et a appuyé ses idées avec cet exemple, donc c’est un coup monté ».
                            - « C’est bizarre tout de même cette victime, je la sens pas, y a un truc qui cloche »

                            Comment voulez-vous après tout ce galimatias que les gens ne se radicalisent pas ?

                            Tout cela me donne envie de vomir.


                            • okidocman okidocman 3 juillet 2010 14:01

                              Sinon ya aussi une femme d’origine maghrebine qui s’est fait violé le 23 avril 2009 a Nantes par un Français de « souche ».

                              Ecouté les enfants.
                              Lorsque des individus commetent des crimes cela n’est pas dû au fait qu’ils soient noir jaune vert ou violet mais tous simplement a la folie des etres humains.


                              • okidocman okidocman 3 juillet 2010 14:07

                                Tapez sur google. Drame familiale. Vous allez en trouvez des fous « athée » qui tu leurs enfants a coup de hache et avec un courage de laicard ils se suicident.


                                On pourrait tellement s’amuser a faire des liaisons a tous va avec ces meurtriers français de souche et dire que vous etes tous comme ça ! Parcequ’il faut quand meme dire que ça arrive souvent dans votre « communaité » !


                                • Pierre Meur Pierre Meur 3 juillet 2010 19:41

                                  En écoutant Marie-Neige Sardin, je me demande si on ne parle pas un peu vite d’intégriste, alors que le terme voyou serait plus approprié.


                                  Les intégristes musulmans sont comme tous les intégristes, ils sont plutôt coincés, et bien souvent du cul. Essayez d’imaginer Monseigneur Lefèvre, ou un juif orthodoxe, violer à tour de bras (c’est dans le kamasutra), et vous aurez une petite idée de l’incohérence plutôt saugrenue de la thèse.

                                  Ceci dit, il y a bien des curés pédophiles, mais ils ne se déplacent pas en bande et agressent rarement les commerçants.

                                  Viennent ensuite les enquêteurs « que l’on accuse pas » et qui mettent en doute la parole de la victime. Normalement les enquêteurs sont des professionnels et sont censés connaître leur travail. Mais comme en France, le doute profite à l’accuseur, je comprend que cela puisse choquer.

                                  Je propose que Marie-Neige Sardin invite les médias à enquêter. Le journaliste étant toujours intègre et ne cherchant jamais à augmenter son taux d’écoute, Marie-Neige Sardin trouvera sûrement une oreille attentive.

                                  Il serait très intéressant que l’on suive cette affaire pour en connaître les tenants et les aboutissants.

                                  • Pierre Meur Pierre Meur 4 juillet 2010 01:33

                                    « Je ne peux pas supporter que l’on m’impose », dit Marie-Neige Sardin, et elle a bien raison. Mahomet, lui-même, disait « aucune contrainte en religion ». Ce qui signifie que la religion n’impose rien, mais que c’est l’individu qui doit comprendre la nécessité du bon comportement. Sans cette compréhension indispensable, l’Islam n’a aucune valeur. Et pour continuer dans le même sens, Mahomet, à nouveau, disait « n’est pas musulman celui dont le voisin doit craindre la nuisance ».


                                    Au vu, ou au su, de ce qu’a subit Marie-Neige Sardin, une chose est certaine, il ne faut pas confondre les torchons et les serviettes. Si certains « musulmans » pensent que Marie-Neige Sardin a quelque chose à se reprocher, ils se trompent, et il serait du devoir de vrais musulmans de la protéger, en remettant ceux qui instrumentalisent l’Islam à leur place. Ce serait tout à l’honneur de l’Islam.

                                    En tant que libre-penseur, je défend souvent l’Islam contre la tendance islamophobe ambiante actuelle développée par des intellectuels sans foi ni loi qui ne pensent qu’à vendre leur livre « huile-sur-le-feu » en instrumentalisant la vertu outragée, l’humanisme, et un anticléricalisme bien ancré dans le cœur des français.

                                    Si ce que dit Marie-Neige Sardin est exact, et la cohérence de son propos me le fait penser, je m’engage à contacter de véritables musulmans qui font l’honneur de l’Islam, et qui sauront épauler Marie-Neige Sardin comme il se doit. Marie-Neige Sardin est une femme intelligente, et elle a certainement la carrure pour transformer le mal qu’elle a vécu en bien pour tous.

                                    Quand à la Police, elle doit bien comprendre son rôle. C’est celui d’une justice qui applique à la mauvaise action, la réaction juste et proportionnée. La Police n’est pas là pour protéger les victimes, mais pour faire régner l’ordre. Si l’ordre est instauré, les victimes deviennent statistiquement inexistantes, même si celui qui est victime voit son univers bouleversé. La victime doit devenir l’exception qui confirme la statistique. Il n’y a pas de statistique nulle, parce qu’il n’y a pas de risque zéro, mais un crime ne peut pas rester impuni.

                                    Être policier, c’est comme pour un pompier, c’est une vocation plus qu’un métier. On a jamais vu un pompier refuser de monter au feu. Un policier, de terrain ou enquêteur, qui ne fait pas son travail salit son uniforme et le corps dont il fait partie. Si les politiques ne soutiennent pas la police ou les pompiers, c’est à la population de les soutenir, parce que le droit d’un seul c’est le droit de tous.

                                    Quand à ceux qui ont agressé Marie-Neige Sardin, ce sont des lâches. S’ils sont de confession ou de tradition musulmane, ils doivent s’interroger en conscience sur ce qu’ils font. Les révoltés n’ont jamais été des révolutionnaires. Une société imparfaite n’appelle pas une réaction individuelle tout aussi imparfaite, voire nuisible (c’est bien le cas, ici). Cette femme que vous harcelez et que vous avez violé pourrait être votre mère. Parents indignes de ces enfants ingrats, comprenez votre responsabilité. Ce n’est pas à la société de se substituer à vous. La société n’est que le cadre commun à tous, et la loi, elle, est tout aussi commune. Violer la loi, c’est se violer soi-même, parce que loi protège votre droit.

                                    La misère, si misère il y a, appelle la justice et certainement pas l’injustice. Le juge de nos fautes, c’est bien nous, et il doit être un juge implacable. On ne peut juger que soi-même, parce que l’on ne peut que changer que soi-même. « Je ne peux pas supporter que l’on m’impose », dit Marie-Neige Sardin. Effectivement et cette phrase résume tout. On ne peut rien imposer parce que la contrainte est insupportable comme l’avait compris Mahomet. Même la liberté ne s’impose pas, parce que la liberté n’est pas une cause, c’est un effet. La liberté se paye par la contrainte que l’on s’impose à soi et non par la contrainte que l’on impose à l’autre.

                                    Pierre Meur,
                                    libre-penseur et humaniste

                                    • Pierre Meur Pierre Meur 4 juillet 2010 20:27

                                      Et bien, ma première intervention était la bonne. Il y a des gens qui demandent qu’on les frappe. Marie Neige Sardin est ce que l’on appelle une raciste de la plus belle eau. L’eau est calme en apparence, mais elle bouillonne par en dessous.


                                      Pourquoi dis-je raciste ? Parce qu’il est difficile de conclure autrement en voyant le visage de singe qui représente, pour elle, le musulman. Voyez vous-même, et appréciez le texte :


                                      Avant de voir ça, je suis intervenu dans le forum de Tariq Ramadan afin de le solliciter pour cette cause que je pensais raisonnable. Celui qui modère le forum a dû croire que mon repas dominicale avait été bien arrosé. J’ignore s’il publiera ou pas, mais je ne regrette pas mon élan, parce que sa motivation était généreuse. La motivation de Marie Neige Sardin, elle, est plus que douteuse, et explique, sans doute ses déboires (que je n’approuve toujours pas), ainsi que la propension des enquêteurs à clôturer ou à faire traîner les si nombreux dossiers de Marie Neige Sardin.

                                      Si j’ai bien compris également, elle est aussi l’instigatrice du fameux apéro pinard et saucisson.

                                      Il n’y a rien qui ressemble plus à un ange qu’un démon.

                                      Pierre Meur,
                                      Libre-penseur et humaniste

                                      • SoPalin SoPalin 28 septembre 2010 22:38

                                        Bonjour,

                                        Ce que je ne comprend pas c’est que personne ne dénonce le racisme de Marie Neige Sardin dont l’affaire à principalement trouvée écho auprès de sites internet proches de l’extrême droite à des fins d’instrumentalisation...


                                      • Mycroft 5 juillet 2010 15:26

                                        Bon, visiblement, on a qu’un son de cloche.

                                        J’aimerais la vision des fait des inspecteurs qu’elle accuse à demi mot de ne pas faire leur travail.

                                        Car on est assez habitué aux gens dont « on sait très bien qu’ils sont coupables » alors qu’ils n’ont strictement rien fait. De telles histoires sont monnaie courante et dans cette affaire, rien ne permet de savoir si les personnes accusées par cette dame sont véritablement coupable, s’il y a des preuves sérieuses pour savoir cela.

                                        Si vraiment la police n’a pas fait son travail, c’est grave, très grave. Ce n’est pas seulement les coupables de l’agression qu’il faut arrêter, mais aussi ces policier qui ont laissé un crime impuni alors qu’ils avaient les moyen de le sanctionner.

                                        Si par contre le « coupable » désigné n’est en fait qu’un bouc émissaire n’ayant commis qu’un crime, celui d’être patibulaire (ce qui arrive souvent dans le cas des « coupables » bien connues mais contre qui on a, au final, aucune preuve sérieuse), alors l’attitude de ces policier est plus compréhensible. Il est par contre, dans ce cas, très grave que la police ne dispose pas des moyens suffisants pour trouver les véritables coupables de ces crimes. Le système de cota dois être un sérieux handicape à la chose, il faut le noter, mais il doit y avoir d’autre facteurs.

                                        J’aimerais vivement qu’on nous donne la version des policier sur cette affaire. Car le son de cloche des victime n’est jamais impartiale.


                                        • Pierre Meur Pierre Meur 13 juillet 2010 01:21

                                          Marie-France m’a écris plusieurs commentaires valables sur mon blog. J’en ai fais un article et j’invite ceux qui sont intéressés par le cas Marie Neige Sardin, ainsi que par la problématique de l’immigration et le vivre ensemble à nous y rejoindre.


                                          Pas sérieux et trolls s’abstenir. J’aurai le doigt sur la gâchette d’effacement.

                                          La liberté d’expression, oui. Pas la liberté d’agression chez moi.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès