Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Société > La CFDT, branche « salariée » du Medef !

La CFDT, branche « salariée » du Medef !

 Le 9 mars, la CFDT a refusé d’appeler à manifester pour le retrait de la loi travail présentée par la ministre du travail El Khomri, rédigée probablement sous la dictée des « syndicats » des patrons, MEDEF et CGPME et pour répondre aux diktats de la Commission Européenne. Elle a appelé à manifester ce 12 mars, contre le retrait de la loi travail et pour en négocier quelques aspects cosmétiques. Résultat sans appel, aucun travailleurs ou presque n’a répondu à la mobilisation. Il n’est même pas sûr que les quelques centaines de manifestants à travers toutes la France dépassent le nombre de permanent de l’organisation. La preuve est ici faite, la CFDT ne représente pas les travailleurs.

En haut : la manif des syndicats « réformistes ». En bas : les autres. Devine avec qui le gouvernement veut négocier ? pic.twitter.com/wCltrfBCJd

— Sébastien Fontenelle (@vivelefeu) 12 mars 2016

 

Il est vrai que la CFDT a toujours été à la manœuvre pour faire passer – avec sa signature – les pires régressions sociales. De Nicole Notat signant le plan Juppé à François Cherèque parafant la casse des retraites jusqu’à Laurent Berger signant l’ANI, la casse des retraites complémentaires ou encore récemment le protocole PPCR dans la fonction publique…

Sous couvert de se présenter comme un syndicat « raisonnable », « réformateur », négociateur », la CFDT revendique son intégration au coté du pouvoir de la classe dominante – en « partenaire du dialogue social » si l’on veut reprendre les éléments de langage et la com’ patronal – c’est à dire en pièce maitresse de la classe capitaliste servant à tenter de faire croire aux travailleurs que la casse de leurs droits et de leurs salaires est le résultat d’une négociation et d’une concertation. Car en réalité, la CFDT ne négocie rien et signe tout. Et derrière le partenaire du dialogue social ce cache la collaboration de classe. Elle ne fait qu’affaiblir le rapport de force que peuvent construire les travailleurs et briser le front syndical, puis planter un couteau dans le dos des travailleurs en signant systématiquement des contre réformes inacceptables.

La CFDT est de fait le principal allié des Hollande, Sarkozy et autre MEDEF pour mettre en œuvre toutes les régressions sociales, la liquidation des conquêtes sociales du Conseil National de la Résistance, à l’image de la Sécu ou des retraites, et désormais du Code du travail.

Qui s’étonnera donc de voir l’actuel secrétaire général de la CFDT se comporter en véritable VRP de Hollande Valls Macron Gattaz et de l’UE. Faisant la promotion des soi-disant aspects positifs de la loi travail pour refuser d’en exiger le retrait ? qui s’en étonnera quand on sait que l’individu n’a pas eu de mots assez dur pour applaudir la condamnation par une justice de classe des 8 syndicalistes de Goodyear !

Pas grand monde. Dans la rue, d’ailleurs, Notat puis Chérèque ne peuvent plus approcher une manifestation … A Rennes ce 12 mars, une contre manifestation de jeune est venu dire leur fait aux quelques dizaines de permanents de la CFDT ou de la CFTC qui s’apprêtent à trahir, affichant une banderole C’est Fini De Trahir

Loi El Khomri, manif´ et contre manif´ au rassemblement CFDT, CFE-CGC, CFTC à #rennes pic.twitter.com/I1GIKpFicP

— Ouest-France 35 (@ouestfrance35) 12 mars 2016

 

CFDT – CES : syndicalisme d’accompagnement…. des patrons et de l’UE du Capital

CESAutogestionnaire ou réformiste, la com’ de la CFDT a varié, mais pas son alignement systématique sur le PS, son anticommunisme viscéral et son engagement au coté du patronat pour construire cette prison des peuples qu’est l’Union Européenne. La CFDT est l’un des membres historiques de la Confédération Européenne des Syndicats (CES). Institution grassement subventionnée par la Commission Européenne qui a accompagnée toutes les contre réformes, toutes les privatisations, toutes les régressions sociales. Jusqu’à aller l’été dernier à demander l’annulation du referendum en Grèce contre le nouveau memorandum de la Troika pour maintenir et renforcer l’austérité en proclamant :

« L’orientation européenne de notre pays est non négociable ; Nous disons oui à l’Europe des peuples et de la solidarité ! Nous disons oui à la monnaie commune et à une Europe fédérale ! »

Il est d’ailleurs tout à fait tragique d’avoir vu la CGT ou la FSU rejoindre la CFDT au sein de la CES, en abandonnant la Fédération Syndicale Mondiale (FSM) qui rassemble pourtant les syndicats du monde entier.

Dirigeant de la CFDT ? la collaboration payée du denier de Judas par le MEDEF et le système capitaliste

Mais il ne serait pas tout à fait juste de dire que la CFDT ne négocie rien … elle négocie parfaitement le reclassement doré de ses dirigeants, tout en laissant en plan les syndicalistes sincères de la base de la centrale qui à chaque trahison sont nombreux à quitter le navire, quand ils ne sont pas manu militari mis dehors.

Jugez plutôt :

  • Nicole Nota : secrétaire de la CFDT de 1992 à 2002. Après son zèle pour l’approbation de l’euro austéritaire plan juppée, elle prend la présidence de l’UNEDIC, succédant à Bernard Boisson du CNPF (devenu MEDEF) depuis la CFDT et le MEDEF président à tours de rôle l’UNEDIC. En 2002, alors que François Chérèque lui succède, elle devient la PDG d’une entreprise de conseil et d’évaluation « sociale ». Vigéo, issue de la Caisse des Dépots et Consignations. Spécialisée dans « l’audit » et le benchmark ». Un reportage de Canal Plus ne tarde pas à pointer son financement par des multinationales (plus d’info sur Vigéo). Le 1er janvier 2011 elle est coopté comme présidente du club Le Siècle, succédant au patron du MEDEF Denis Kessler. Elle émarge également auprès du Conseil Européen. Et a été nommé membre des conseil d’administration de la Coface et du journal Le Monde…. Dirigeant de la CFDT, et collabo du MEDEF, cela rapporte.
  • François Cherèque : Secrétaire général de la CFDT de 2002 à 2012, il est le fils d’un des principaux dirigeant de la CFDT dans les années 80 et ministre de Roccard. En pleine mobilisation contre le plan fillon, il signe la casse des retraites en 2003. Le 3 janvier 2013, récompensée de ses ministres, cet éducateur spécialisé est nommé en conseil des ministres haut fonctionnaire comme inspecteur général des affaires sociales. Et double son salaire par rapport à celui de permanent de la CFDT ! Le 12 janvier 2013 il est choisi comme président du think tank libéral Terra Nova. Dès la fin de l’année 2013, il est nommé président de l’Agence du Service Civique…. Dirigeant de la CFDT, et collabo du MEDEF, cela rapporte.
  • Edouard Martin : délégué CFDT d’arcelor Mital. Malgré les promesse de François Hollande, Florange ferme en 2013. Sur la base d’un accord signé par la CFDT. Après avoir reconnu que François Hollande lui avait menti les yeux dans les yeux et que le gouvernement l’avait trahi…. il est intronisé tête de la liste PS aux élections européenne de 2014. Oui la CFDT réussit de beau reclassement !
  • Anousheh KARVAR : Cette ancienne trésorière de la CFDT est l’une des principale dirigeante de la CFDT de ces dernières années : elle est un moment pressenti pour diriger la centrale à la suite de François Chérèque. Elle est nommée inspectrice des affaires sociales en 2012… Tiens donc, comme François Cherèque ! En 2011, elle est membre du comité consultatif de la Halde. La Halde pour qui Nicole Notat assure également des travaux… L’ancienne secrétaire nationale de la CFDT Cadre et responsable des questions de formation est depuis devenue le 9 février 2016 Directrice de cabinet adjointe chargée de l’emploi et de la formation professionnelle …. de Myriam El Khomri ! En charge donc de la Loi Travail .  Mais quelle hypocrisie que d’entendre Laurent Berger l’actuel secrétaire national de la CFDT prétendre découvrir le projet de Loi El Khomri. De fait il se paye la tête des travailleurs ! et l’on peut être assuré qu’effectivement Laurent Berger n’aura pas de mal à s’entendre sur un texte qui est en fait porté par d’autres dirigeants historiques de la CFDT !
  • Laurent Berger : gageons que pour ses services rendu à l’oligarchie, ce dernier sera récompensé d’une synécure dorée comme ses prédécesseurs… et qu’il fera tout pour saboter le mouvement social contre la loi El Khomri.

Personne ne doit donc être dupe de ce qu’est la CFDT : un succursale du PS, une officine du MEDEF travaillant à la division des travailleurs, militant pour faire passer la casse des droits des travailleurs. Car quand le PS rétablie l’esclave, le CFDT négocie le poids des chaines

source : http://www.initiative-communiste.fr/articles/luttes/la-cfdt-branche-salariee-du-medef/


La CFDT est en phase d’achever son intégration au pouvoir de l’État.

Pour ne parler que du quinquennat de Hollande, le syndicat est un des principaux appuis de la politique de Hollande, de Valls et du MEDEF auprès des salariés et a participé à toutes les régressions sociales, toutes les attaques contre les salaires, les retraites, le Code du travail, a couvert toutes les fermetures d’entreprises et tous les plans de licenciements. Son secrétaire général, Laurent Berger, se comporte même en véritable VRP de Hollande-Valls-Macron-Gattaz.

L’alliance entre le gouvernement, le patronat et la CFDT, était officiellement scellée dès janvier 2013. C’était l’ANI (accord national interprofessionnel) que la CFDT signe avec le MEDEF afin d’accroître la « flexibilité du travail » et favoriser la compétitivité des entreprises. Pour rappel, les fameux accords de compétitivité-emploi sont consacrés par l’ANI et permettent aux patrons de négocier la solution locale la plus adaptée pour faire baisser le coût horaire du travail. L’ANI c’est aussi des licenciements facilités, avec des délais de recours raccourcis ou amputés pour les salariés, mais également des plans de mobilité interne imposée. La CFDT est fidèle au poste : toujours aux côtés du patronat pour l’aider à maintenir son taux de profit.

Les bouchées doubles

Mais depuis septembre 2015, le bon élève de Valls et Gattaz met les bouchées doubles. Le bilan des trahisons infligées aux salariés, que la CFDT est censée « représenter », est impressionnant. Cela commence le 2 septembre 2015, Laurent Berger déclare au Monde : « Le code du travail est illisible ». En bon collaborateur de Valls et Macron, il prépare les esprits et le terrain de la réforme à venir. Et le syndicat de mettre les mains dans le cambouis des plus crapuleuses mesures anti-ouvrières, signataire des pires accords :

— en pleine annonce d’un plan de 2 900 licenciements à Air France, Laurent Berger – en bon chien garde de Valls et du PDG Alexandre de Juniac – accable les représentants de salariés à deux reprises : début octobre, il attaque le Syndicat national des Pilotes de Ligne qui ne défendrait pas l’intérêt des salariés (« c’est un syndicalisme corporatiste ») ; puis le 5 octobre, il condamne sans réserve les syndicalistes qui ont investi le comité central d’entreprise (« cela ne représente pas le syndicalisme »). Le seul syndicalisme responsable est celui qui s’adapte au capitalisme.

— le 16 octobre, la CFDT signe avec le MEDEF l’accord sur les retraites complémentaires Agirc et Arrco : sous prétexte du déséquilibre financier de ces caisses de retraite, l’âge de la retraite passe de fait de 62 à 63 ans et le montant des pensions est revu à la baisse ! Gattaz est aux anges et rend hommage à ces courageux représentants des salariés : « Ils ont joué un rôle très important et ont été responsables »

— le 27 octobre 2015, alors qu’elle ne représente que 18% du personnel de l’AP-HP, la CFDT signe seule un accord avec Martin Hirsch qui aboutit à la perte pour les salariés de 3 jours de RTT (dont une journée accordée jusque-là aux mères de famille) et à une flexibilité accrue du travail (horaires changeants ; retour des journées de 12h le week-end…). La responsable de la CFDT de l’AP-HP assume la régression sociale qui permet à la direction d’économiser environ 1 000 postes : « Cet accord représente une perte d’avantages sociaux, c’est vrai, mais sommes-nous dans une société qui évolue positivement ? L’AP-HP n’échappe pas à cette réalité. ». Surtout s’adapter et courber l’échine devant les « réformes » dont ont besoin les capitalistes !

L’état d’urgence« légitime »…

Mais le pire était à venir. Suite aux ignobles attentats du 13 novembre, Hollande a instauré l’état d’urgence et l’a fait prorogé par le Parlement jusqu’au 26 février 2016. Il se traduit concrètement pour le mouvement syndical et revendicatif par une interdiction de manifester. Or, loin de s’inquiéter des conséquences désastreuses de l’état d’urgence sur la démocratie et de son impact mortifère sur la lutte des classes, Laurent Berger déclare le 23 novembre 2015 : « l’unité et la responsabilité de chacun s’imposent plus que jamais. Nous devons être lucides sur la gravité des menaces qui pèsent sur nous et sur notre façon de vivre. Oui, l’état d’urgence qui a été décrété est légitime. Cela ne met pas un frein à l’action syndicale […] Il faut renforcer la sécurité des personnes. Ce n’est pas un gros mot, c’est une attente des citoyens. Il faut lutter contre l’idéologie totalitaire de Daech, mais aussi construire du lien social. »

Décidément la CFDT joue parfaitement son rôle : partie intégrante de l’État, chargée de réprimer la classe ouvrière, elle est de tous les refrains que celui-ci lui demande d’entonner, comme ce petit couplet sur l’union sacrée qui nous ramène en 1914 et au ralliement des syndicats d’alors pour la guerre.


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

195 réactions à cet article    


  • vesjem vesjem 15 mars 09:44

    exact , taktak , la cfdt n’a été de tout temps , qu’une branche pourrie du ps , sournoisement liée aux principe de concurrence tous azimuts ;
    les salariés qui la supportent lors des élections sont le plus souvent dupes ou modérés , face à la radicalité (plutôt passée) de sont concurrent la cgt ;
    on vient à la fctc , le plus souvent par hasard , et dans les autres syndicats , plutôt par conviction  


    • tonimarus45 15 mars 11:57

      @vesjem— tout a fait exact—La cfdt a pemplace petit a petit les yndicat « fo » que j’ai connu a une epoque bien collabo lui aussi( je suis assez vieux pour m’en rappeler), .Il a pris la place avec la complicite du « merdef » des representants de « FO » dans toutes les instances « paritaires »( y a bon pognon) et par exemple la diredtion de l’unedic est occupee alternativement par le patronat et la cfdt (l’un votant pour l’autre ; l’etente cordiale en somme entre le «  »merdef« et ce syndicat »«  »collabo«  »« la CFDT et quand un est president l’autre est vice president( embrassons nous »foleville")



    • vesjem vesjem 18 mars 19:38

      @tonimarus45
      fo , pareil ; j’ai connu les mêmes
      (erratum : lire cfdt au lieu de ce syndicat imaginaire « fctc »)


    • Gasty Gasty 15 mars 10:13

      "tout en laissant en plan les syndicalistes sincères de la base de la centrale qui à chaque trahison sont nombreux à quitter le navire« 

      Je dirais » sont nombreux qui souhaiteraient pouvoir quitter" car ses syndicalistes confrontés avant tout aux problèmes internes de leurs entreprises et à la défense des salariés et vu le désert ( dans certaines entreprises) d’organisations syndicales , ils préfèrent maintenir une défense salariale interne.

      Mais tant qu’il y aura un code du travail...


      • Gasty Gasty 15 mars 10:16

        Un code du travail digne de ce nom.


      • rocla+ rocla+ 15 mars 13:08

        Tant qu’ il y aura un code du travail pour les branleurs le pays sera en déficit 


      • nofutur 15 mars 15:03

        @rocla+

        Je vous aime bien, Rocla mais la petit conseil :

        Assurez vous toujours d’avoir un contre pouvoir cela pourrait vous éviter de faire des conneries !


      • frugeky 15 mars 10:25

        Le jour où le travail des enfants sera rétabli, pour améliorer la compétitivité des entreprises, la CFDT militera pour que leur semaine ne dépasse pas les 72 heures !


        • Aristide 15 mars 10:35

          Dans la vraie vie, au niveau des branches et des entreprises, pas celle des planqués syndiqués au niveau national, on constate que la CGT, FO et la CFDT signent à très peu de choses près les mêmes accords.


          Mais pour paraître anti-système, voilà qu’au niveau national on se pare de l’habit de l’opposant au partenariat avec le patronat. La posture révolutionnaire syndicale est une escroquerie, on signe et on participe au niveau le plus effectif pour les salariés et on manifeste son opposition dans les rues à chaque tentative.

          Il ne s’agit pas d’approuver pour moi cette loi et ses régressions sociales, mais cette posture de révolutionnaire en salon doré est assez ridicule pour être dénoncée.



          • tonimarus45 15 mars 10:45

            @Aristide---bonjour--- Toujours pareil a vous meme( je suis remonte dans vos anciens posts) et surtout ne me demandez pas des explications car vous seriez «  »content du voyage«  »" comme on dit communement


          • Aristide 15 mars 12:18

            @tonimarus45


            Content du voyage ?


          • Etbendidon 15 mars 10:48

            Car quand le PS rétablie l’esclave, le CFDT négocie le poids des chaines
             smiley

            Un nesclave (nespresso what else) c’est pas payé ?
            Alors qui c’est qui va acheter les produits ???
            Et qui sait qui va consommer ???

            et pi la CFDT c vrai ils exagèrent
            et la CGT et le Thierry Lepaon et son bel appart sur le bois de Vincennes !!!
            Vous avez vu les sièges des syndicats et les bureaux des dirigeants, pire que des PDG
             smiley


            • tonimarus45 15 mars 11:26

              @Etbendidon— bonjour—Regardez sur « wiki »« les bonnes sinecures dont on beneficies les anciens secretaires generaux de la cfdt, ne seraitce qu’en commençant par »papa chereque«  »qui fut lui aussi secretaire general de ce syndicat, puis en continuant, par « nicole notat, et en terminant ,pour le moment par fiston chereque qui lui aussi a beneficie d’une super planque, pour sevice rendu a QUI ???

              —Quand a »« thierry le paon »" secretaire general du principal parti de france a un appartement qui correspond a sa fonction, mais peut etre devrait il a votre gout vivre dans une cabane en bois ?????

            • Aristide 15 mars 12:22

              @tonimarus45


              Une cabane en bois ? Putain, ça pête dans la soie à la CGT. ( nationale, parce qu’en bas ce sont des vrais, pas des rigolos qui confondent posture et action.

              On se fout des pré-carrés des sbires au niveau national, ce qui compte ce sont les actions locales, souvent très unitaires et qui aboutissent à des accords. Heureusement d’ailleurs.


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 15 mars 20:01

              @Aristide
              Que peuvent faire au niveau local des salariés dont la vie est condamnée par les Traités européens ?
              Si Mittal a pu acheter Arcelor, c’est que les Traités ont supprimé le contrôle des mouvements de capitaux . Pareil pour les délocalisations, le gouvernement ne peut plus empêcher la sortie des capitaux qui vont s’investir dans des pays à bas salaires, en Europe ou ailleurs dans le monde...


            • tonimarus45 16 mars 00:01

              @Aristide— bonjour je m’adresse a etbendidon et c’est vous qui repondez ???a poster sous plusieurs pseudos on se « taille parfois » ????

              Quand au local oui parfois ils signent ensemble tout simplement parce que souvent les cfdt locaux ne sont pas d’accord avec leur direction
              Savez vous qu« il est arrive que localement les cfdt etant en desaccord avec la direction celle ci envoyait de paris des membres de la direction pour signer a leur place ???? et en ce moment au sujet de la loi »khomri« cela »rue« dans les cfdt locales
              Quand a  »le paon« il loge dans un appartement qui correspond a sa fonction de secretair general du premier syndicat de france
              Vous feriez mieux de regarder sur wiki les bonnes sinecures dont on beneficie les secretaires generaux de la cfdt a commencer par »« papa chereque » puis par nicole notat, et enfin en terminant par«  »fiston chereque«  » et cela de la part soit du patronant ,soit du gouvernement et regardez pour la cgt ???
              ET au fait dites moi ou loge «  »gataz", comment sont les bureaux de son syndicat ???

            • Aristide 16 mars 20:36

              @tonimarus45


              Ah bien, on n’a pas le droit de répondre sous prétexte que c’était un message privé ?

              Sur la signature, je ne parle pas des accords d’entreprises, mais des accords signés dans les branches, les secteurs, ... Ce qui est comique , c’est l’accusation de collaboration quand la CGT et FO signent autant d’accords que la CFDT. La posture révolutionnaire de la CGT nationale est assez contradictoire avec cet activisme de façade.

              Maintenant, il faut que vous voyez où sont recyclés les anciens de la CGT, qui à l’OIT, d’autres au CESE, d’autres dans des officines ou dans toute organisation où on peut toucher quelques milliers d’euros mensuels pour faire acte de présence.

              Quand à Lepaon, c’est ses « propres » camarades qui lui ont expliqué d’aller voir ailleurs, vous pouvez toujours considéré que les datchas à la mode soviétique des dirigeants sont légitimes, pour moi, il existe une fonction, une rémunération et on se paye son appartement. Tout ces privilégiés politiques, people ou journaleux, syndicalistes ou autres acteurs sont des sangsues qui pompent le fric des impôts ou des adhérents.

              Pour lePAon, je suppose que ses 100.000 € d’indemnités payés par la CGT Normandie font partie des sacrifices qu’il a du faire à sa nomination à Paris. Sans quitter la CGT , des indemnités de départ, 100.000 € pas étonnant qu’il pète dans la soie. 

              Sur Gattaz, il pompe le fric de ses actionnaires ou des adhérents au Medef, et je ne me sens pas de les défendre.

            • fred.foyn Le p’tit Charles 15 mars 10:49

              La CFDT...Mafia syndicale au service des patrons...Des « étrons » en col blanc....


              • tonimarus45 15 mars 11:17

                bonjour— Comme je l’ai deja dit au tout debut,le scenario qui avait ete concocte par- le «  »merdef«  »-, le syndicat «  »« collabo »«  » cfdt,- le gouvernement est en train d’etre joue sous nos yeux.J’avais dit qu’apres s’etre felicite de modifications a la marge(et là c’est a la marge de la marge) la cfdt, invitee dans tous les «  »merdias«  » crierait victoire,declarerait sans rire qu’elle a fait pression sur le patronant et le gouvernement (la manif etudiant ,ouvriers n’y est pour rien ??) et approuverait

                La piece a ete jouee avec brio ;
                ----d’abord le « merdef » approuvant le plan (khomri) et maintenant faisant semblant d’etre contre la «  »nouvelle loi«  »(( pas folle la guepe ils ne vont pas jusqu’a demander le retrait pur et simple) ????

                --- puis le syndicat « CFDT » qui apres avoir fait semblant d’etre contre est maintenant ,apres avoir obtenu des clopinettes , pour ????

                --- et enfin le gouvernement qui va faire semblant de faire l’arbitre alors que ce plan etait mis en page des le debut

                —Une fois de plus ce syndicat a vendu au patronat ces adherents.Rappelez vous l’episode de « florange » et du syndicaliste cfdt «  »edouard martin«  » dont je me suis demande quand il avait « trahi » ses compagnons de lutte et ce qu’il avait fait pour meriter la bonne sinecure, de excusez du peu «  »DEPUTE EUROPEn«  »— (et je pense que cela n’a pu ce faire que grace a la connivence « direction cfdt »— «  »gouvernement)J’ajouterais qu’il m’a ete rapporte que dans certains conflits lorsque la base cfdt d’entreprise renaclait a signer avec le patron, c’etait des membres de la direction qui descendait de paris pour le faire ????
                Alors ouvriers de la base barrez vous de ce syndicat avant que celui ci ne vous livre pieds et points lies au «  »merdef«  »

                • frugeky 15 mars 20:11

                  @tonimarus45

                  Qu’un représentant régional ou national descende pour négocier un accord lors d’un conflit, il me semble que c’est aussi arrivé avec la CGT au principe du « il faut savoir arrêter une grève ».
                  Dans le dos de la section locale qui avait fait grève.


                • tonimarus45 16 mars 00:01

                  @frugeky---ou ??????


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 mars 12:46

                  @tonimarus45
                  La CFDT, comme FO, la CGT, la FSU, la CFTC et l’ UNSA sont tous financés par Bruxelles, à travers la CES, qui a approuvé les Traité de Maastricht et de Lisbonne et s’est prononcé contre le referendum en Grèce.
                  La CES, c’est la courroie de transmission de la Commission européenne.
                  S’ils n’étaient pas d’accord avec la CES, ils la quitteraient.
                  On ne peut pas être à la fois européiste et indépendant.


                • tonimarus45 16 mars 14:45

                  @Fifi Brind_acier—non les syndicats ne sont pas a mettre tous dans le meme panier(lisez l’histoire de la cgt depuis sa creation).Et voila bien que j’approuve ce que vous dites sur l’europe, je ne voterais jamais «  »UPR"


                • air pur air pur 15 mars 11:18

                  Taktak, article bien documenté que je partage tout à fait.
                  Petit bémol, dans les entreprises certains militants CFDT défendent sincèrement leurs collègues, et font ce pourquoi ils ont été élus, par contre ils n’ont pas le recul nécessaire pour se rendre compte qu’ils sont manipulés par leurs instances nationales, comme certains agriculteurs.
                  C’est bien dommage.
                  La CFDT va signer, c’était joué depuis le début, elle va perdre des adhérents c’ést prévu, elle va mettre quelques années pour se redresser mais comme les socialistes vont eux aussi mettre des années avant de refaire surface c’est pas grave.
                  Berger finira comme les autres aux affaires sociales, tout ronronne parfaitement.


                  • tonimarus45 15 mars 11:44

                    @air pur— bonjour—«  »« Petit bémol, dans les entreprises certains militants CFDT défendent sincèrement leurs collègues, et font ce pourquoi ils ont été élus, par contre ils n’ont pas le recul  »«  »dites vous

                    ---Oui ;; Il m’a ete rapporte que dans certains cas quand la base cfdt d’une entreprise renaclait pour signer avec le patronat, c’etaient des membres de la direction de ce syndicat qui descendaient de paris pour le faire ????
                    —D’ailleurs ce syndicat «  »collabo«  » a approuve l’incroyable « deni de justice »«  » propose par «  »hirsch« aux personnels des hopitaux publics ?????
                     Vous dites aussi en parlant des adherents a ce syndicat »« Ils n’ont pas de recul » ??Et bien il serait temps qu’ils en prennent avant que cette caricature de syndicat ouvrier les livres pieds et poingts lies au «  »merdef«  ».


                  • porcinet 15 mars 20:53

                    @air pur
                    Voire au Ministère de l’Economie (avec un grand E) ou de l’Emploi (avec un grand E également) ou toute autre appellation de futur ministère de recyclage. Tout ronronnera parfaitement entre gens qui savent se comporter entre gens civilisés.


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 mars 12:47

                    @air pur
                    Les lois sont votées par l’Assemblée nationale , pas par la CFDT.


                  • Robert GIL Robert GIL 16 mars 15:27

                    @Fifi Brind_acier
                    c’est sur que l’UPR adore les syndicats comme la CFDT : syndicat reformiste de droite prete a toute les compromissions avec le medef, c’est a dire les amis d’asselineau ... peu a peu tu devoile ton vrai visage !


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 mars 18:44

                    @Robert GIL
                    Vous allez cesser de mentir ? Si vous preniez le temps de lire le programme de l’ UPR, vous ne diriez pas autant d’âneries. L’UPR est pour des syndicats indépendants des financements étrangers, donc de l’ UE.


                  • Robert GIL Robert GIL 16 mars 18:49

                    @Fifi Brind_acier
                    la droite nous fait toujours le cout des syndicat indépendants, autonome ...rien de nouveau sous le soleil, mais ce qu’il aiment le plus c’est les syndicats maison qui se dessinent dans la loi el komry : et la, asselineau on ne l’entends pas bien sur ! ... ah, oui, c’est vrai que pou l’UPR defendre sa peau et celle de ses enfants c’est faire le jeu de l’europe !!!!!


                  • Gael.Gael (---.---.177.51) 19 mars 21:00

                    @Robert GIL
                    « l’UPR adore les syndicats comme la CFDT »
                    C’est manifestement du second degré. Asselineau ne mâche pas ses mots quand il s’agit des syndicats-traitres. Au premier rang desquels la CFDT.
                    S’il y a la moindre collusion entre Asselineau et le MEDEF, je serais curieux de voir les documents qui le montrent.


                  • rocla+ rocla+ 15 mars 13:14

                    ce qui est bien pour les syndicats c ’est le chômage .


                    Sans chômage pas besoin de syndicat , il y a du boulot pour -tous .
                    Les syndicats ne sont jamais aussi contents quelorsqu’ il y a des 
                    licenciements en masse . 

                    Ils se régalent à engranger des adhésions des malheureux qui ont perdu 
                    leur taf .

                    Pour que les syndicats perdurent , plus il y a du chômage mieux c’ est .

                    C ’est pour cela qu’ ils sont contre toute réforme allant dans le 
                    sens de l’ emploi .

                    Vivent les syndicats vive le chômage .

                    • Robert GIL Robert GIL 15 mars 14:18

                      @rocla+
                      pour le moment c’est les patrons qui creent le chomage ... astiquons les piques , car un jour ou l’autre, ces salauds le payeront !


                    • Gemini Gemini 15 mars 14:41

                      @rocla+
                      Ceci étant dit, cette réforme ne va pas dans le sens de l’emploi.

                      Et rassurez-vous : même en cas de plein emploi, les syndicats sont utiles : ils servent alors à négocier et imposer de meilleurs conditions de travail aux travailleurs. Les syndicats n’ont donc pas intérêt au chômage.

                      En revanche, pour les patrons, le chômage, c’est parfait : ça permet de faire tout accepter aux moutons qu’ils vont tondre (ou aux kleenex qu’ils vont user, selon l’analogie que vous préférez).


                    • Gasty Gasty 15 mars 15:31

                      @rocla+

                      Quel bêtise ! Et sans accident du travail pas besoin de sécurité, et sans accident de la route pas besoin de code de la route et sans travail pas besoin de code du travail.
                      Et sans dirigeants d’entreprises pas besoin de syndicats ? Ça, je n’en suis pas sûr.

                      Allez ! encore...


                    • tonimarus45 16 mars 00:05

                      @Robert GIL— bonjour— ’astiquons les piques" dites vous ;;Oui mais si je connais ce jour, de grace laissez le moi


                    • Michel Maugis Michel Maugis 16 mars 03:32

                      @rocla+


                      On sent le type qui n’ a jamais eu le besoin de travailler

                    • Osis Oxi gene. 16 mars 07:20

                      @rocla+

                      Vous devriez réfléchir un minima avant de poster. Cela vous éviterait de passer pour un guignol en proférant des énormités et en confondant, la plupart du temps, la cause et les effets.
                      Je ne sais pas trop ce que vous êtes, surement pas un employeurs, vous n’en avez ni la finesse ni le langage, reste donc l’hypothèse du collabo rendu haineux, par les quolibets de ses collègues,
                      hilares par des analyses désopilantes...
                      Bref, continuez à nous faire rire, au moins, là, vous êtes utile à quelque chose.


                    • rocla+ rocla+ 16 mars 12:01

                      @Robert GIL


                      Les salauds c ’est les mecs dans ton genre , qui critiquent ceux qui 
                      les emploient .

                      Si tu as un petit peu d’ orgueil quitte cet endroit pourri ( d’après toi ) 
                      et invente une vraie vie . 

                      t’ es une petite lavette Gil .

                    • Robert GIL Robert GIL 16 mars 15:32

                      @rocla+
                      moi, j’ai toujours trouvé un truc pour exploiter mes patrons et me faire des petites primes sur le tas ... et meme une foi une petite pipe par la patronne dans une boulangerie ou j’ai travaillé ... c’etait peut-etre chez toi !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès